Nous avons 1338 invités et 56 inscrits en ligne

les restaurants étoilés renoncent à leurs allocations ...

  • Messages : 341
  • Remerciements reçus 802

Garfield a répondu au sujet : Inflation: Bourgogne chère depuis quand ?

Vaudésir écrit: Est-ce que ton salaire a doublé? C'est la question !


J'avais pas le bac à l'époque ! :) mais je ne pense pas que le salaire du poste que j'occupe actuellement ait bcp bougé depuis 2001 malheureusement (médecin hospitalier...)

Charles
#2041

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 521
  • Remerciements reçus 89

Roger Soif a répondu au sujet : Inflation: Bourgogne chère depuis quand ?

Je refais une tentative d'estimation de l'impact du coût de la transmission d'un vignoble sur le prix des bouteilles, en tenant compte des diverses remarques (et particulièrement celles de François) :
Cas d'une succession, pas d'une revente aux enfants (auquel cas l'impact final serait encore 2 x plus élevé).
Domaine de taille modeste mais richement doté (un peu ce dont on parle ici) : 2ha en grand crus, 2ha en 1er cru et 2ha en village. Soit 6 ha et une production de 30.000 bts/an.

Au moment de la succession des parts du GFA, la valorisation est la suivante : 12M€ l'ha de grand cru, 2M€ l'ha de 1er cru et 1 M€ l'ha de village. Donc valorisation totale du domaine de 30 M€.

Bénéficiant d'un abattement de 50%, les droits de succession (j'ai regardé sur internet, apparemment l'abattement est de 75% jusque 300.000 euros et 50% au-dessus, je prends donc 50% ici) se calculent sur la base de 15 M€. Taux marginal (je ne considère pas les taux de base tant on est au dessus des plafonds) de 45%, soit 6.75 M€ de droit de succession à payer par les enfants. Les enfants demandent un crédit (à 1%) à la banque pour financer ces 6.75M€. A 20 ans, cela donne environ 375.000 € de tranche annuelle de remboursement du crédit.

Afin de pouvoir payer ces 375.000€ par an, les enfants doivent augmenter les dividendes qu'ils retirent de la société d'exploitation. Les dividendes étant imposés à 30% (prélèvement fofaitaires et sociaux à la source), ils doivent donc augmenter les dividendes bruts de 535.000 € par an. Si la société est imposée à hauteur de 28% sur son bénéfice d'exploitation (IS), cela signifie que le chiffre d'affaires de la société doit augmenter de près de 745.000€ par an.

745.000€ par an, soit près de 25€ par bouteille... Ou plutôt par exemple 40€ d'augmentation pour la bouteille de grand cru, 25€ pour la bouteille de 1er cru et 10€ pour la bouteille de village.

Evidemment cette simulation ne tient pas compte d'éléments permettant de mitiger l'impact (ex. : donation de la nue propriété du vivant des parents, ou autre mécanisme), mais ne tient pas compte non plus de charges additionnelles (droits de succession sur le stock existant et sur les outils d'exploitation par exemple).

Le but était de montrer, à la grosse louche, que la succession peut provoquer des augmentation de tarifs substantielles, de plusieurs dizaines d'euros par bt..
A noter que dans mon schéma, personne ne s'est enrichi d'un seul euro, sauf l'état...

Tout cela montre l'enclenchement de la machine infernale : le foncier qui augmente (à l'origine, peut-être à cause de certains investisseurs étrangers à la Bourgogne) entraîne des augmentations de prix pour faire face aux charges fiscales liées à la transmission. Hausse de prix qui entraînent à leur tour une nouvelle hausse du foncier. Et on est reparti pour un tour à la génération suivante...
#2042
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 420

herve2 a répondu au sujet : Inflation: Bourgogne chère depuis quand ?

Parfois, une simple "3ème étoile" au guide vert peut faire basculer la demande. Les Clos 2011 de Droin achetés 26 € en 2012. Le 2018 était à 39 € à l'automne dernier, soit 50 % d'augmentation en 7 ans... et en plus, on ne se plaint même pas.

Cordialement,

Hervé
#2043

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1474
  • Remerciements reçus 1195

Super-Pingouin a répondu au sujet : Inflation

Je dirais surtout que Pins aurait dû acheter plus que 2 Genevrières :D

Pour les quelques domaines que nous suivons:
- les prix ont fait un nouveau bond avec le millésime 2016, voire 2017 en chardonnay, +30% pour certains à Meursault sic!),
- sur Nuits, 2014 et 2015 ont été particulièrement douloureux (jusqu'à +18% sur un an).
- il y a également ceux qui nivellent vers le haut les prix particuliers avec les prix cavistes, on a 2 exemples sur la Côte de Beaune en 2018. Cela engendre des +15 à 28%.

Nous avons également :
- celui qui n'a pas augmenté en 2018 à la vue des volumes produits,
- celui qui entend parfaitement le sujet. La part des particuliers représentant un faible pourcentage, il augmente les prix pro - précédemment bien moindres que les prix particuliers - et laisse inchangés les nôtres depuis 3 millésimes (on l'en remercie ;)),
- celui qui nous remercie de nôtre fidélité en nous accordant une légère réduction sur les tarifs,
- celui qui ajuste les prix chaque année à la hausse mais aussi à la baisse selon les volumes, et eux, on peut les citer: les Langoureau,
- et les domaines que nous remercions plus chaleureusement encore que les autres puisqu'ils ont raisonnablement augmenté leurs prix, moins de 8% en moyenne sur 4-6 millésimes cumulés (2013-2018), voire pas du tout sur certaines cuvées.

HD
#2044
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4437
  • Remerciements reçus 1591

Vaudésir a répondu au sujet : Inflation: Bourgogne chère depuis quand ?

herve2 écrit: Parfois, une simple "3ème étoile" au guide vert peut faire basculer la demande. Les Clos 2011 de Droin achetés 26 € en 2012. Le 2018 était à 39 € à l'automne dernier, soit 50 % d'augmentation en 7 ans... et en plus, on ne se plaint même pas.

Cordialement,

Voilà pourquoi j'ai arrêté de rechercher Raveneau (et Dauvissat est dans la même veine). On dirait vraiment que les élevages longs sur réduction soutenue compriment les vins qui, alors, ne se détendent que lorsqu'ils en ont bien envie. De fait, à part disposer d'une allocation au domaine ou d'être multi-millionnaire, acquérir une de ces bouteilles provoque bien souvent davantage de frustration qu'autre chose. Pour un Blanchot 96 éblouissant dégusté grâce à l'ami Gilles, combien de bouteilles renfrognées, lourdaudes ou bien simplement... "à attendre"...

Vive Droin !!!

Cordialement,

Hervé

Hervé


Tu aimes Droin apparemment, les 50% sur un Clos ça se défend plus que le village passant de 9.5€ en 2010 à 14€ en 2018 :whistle:
#2045

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3376
  • Remerciements reçus 796

didierv a répondu au sujet : Inflation: Bourgogne chère depuis quand ?

Vous voulez des tarifs des 80'Set 90'S ?
Vous allez pleurer
Comment ça je suis vieux ? ni,=et ni,=et ni,=et

Je précise que mon salaire n'a pas été multiplié par 7 en 30 ans .Dommage

Didier
#2046
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Fredimen, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4437
  • Remerciements reçus 1591

Vaudésir a répondu au sujet : Inflation: Bourgogne chère depuis quand ?

didierv écrit: Vous voulez des tarifs des 80'Set 90'S ?
Vous allez pleurer
Comment ça je suis vieux ? ni,=et ni,=et ni,=et

Je précise que mon salaire n'a pas été multiplié par 7 en 30 ans .Dommage


On parle que x 2 en 20 ans, il ont sacrement augment par chez toi :woohoo:

Il y a 30/40 ans je n'ai plus tout à fait les chiffre mais en gros:
Le Chablis 15/20 frs en gros 3€
Le premier cru 40/50 frs en gros 7 €
Le Grand cru 80/100 frs en gros 13/15€
#2047

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3512
  • Remerciements reçus 791

agitateur a répondu au sujet : Inflation: Bourgogne chère depuis quand ?

Roger Soif écrit: la valorisation est la suivante : 12M€ l'ha de grand cru, 2M€ l'ha de 1er cru et 1 M€ l'ha de village. Donc valorisation totale du domaine de 30 M€.
.....
cela signifie que le chiffre d'affaires de la société doit augmenter de près de 745.000€ par an.
...
745.000€ par an, soit près de 25€ par bouteille... Ou plutôt par exemple 40€ d'augmentation pour la bouteille de grand cru, 25€ pour la bouteille de 1er cru et 10€ pour la bouteille de village.



Je te rejoins sur les ordres de grandeur, mais ça appelle quelques commentaires.

Dans ce cas de figure, le village et le premier cru supportent le plus des remboursements.
La logique pure et dure devrait être de rembourser 12 parts depuis le GC, 2 parts depuis le 1er et 1 part depuis le village.On est conduit au truc suivant ( à rendement équivalents qui ne le sont pas - mais on n'est plus à celà près...): 15 parts sur 745 000 ( 50 00 la part ) et 10 000 quilles la part, celà ferait au col:
Village = + 5 €. Ce qui est généreux, on est sur la base de calcul à 38 Hl par Ha....qui les fait en village ? Même avec les vols de criquets, de sauterelles, la crue du Nil et le mildiou, tout le monde doit les faire sur 5 ans.
1er Cru = +10 €
GC = +60 €

Si ça arrivait une fois tous les 30 ans ce serait défendable. Sauf....
les +60 en GC, c'est du déjà vu et même sans succession....
les +5€, idem en qq années, même moins de 5 ans, toujours sans succession.
Attention, la hausse sur le prix de revient, intégré au prix de sortie, donc possiblement ce sera le double en TTC consommateur.

Au delà, doit se poser la question du modèle économique et stratégique global.
Dans un vignoble normal non coupé du monde, il est évident que pour "fabriquer" 30 000 bouteilles sur 6 Ha, la masse salariale n'a pas besoin d'être pléthorique. Même en faisant de la qualité. Il y a malgré tout 2 schémas possibles, qui changent pas mal les choses, et qui sont liées au circuit de vente.
- Passer par des revendeurs essentiellement. Dans ce cas on doit assumer - si on veut rester attractif et dans le marché - de céder en € HT départ à la moitié du prix marché en TTC consommateur. Ici, 2 personnes suffisent plus qu'amplement ( le couple, un héritier + un salarié, etc...) avec le recours à quelques prestataires qui ne représentent rien en cout devant les montants évoqués plus haut.
- Assurer de la commercialisation directe. OK, il faut plus de monde. Mais toute la marge brute est dans la poche.

Là ou le client est pris pour un dindon, c'est que les excuses sont prises et amplifiées à tous les étages. C'est à dire:
- plutot 10 € que 5 sur le village,
- doubler les hausses calculées plus haut pour le consommateur sous couvert que le prix TTC conso est doublée sur le prix de sortie, alors qu'on commercialise surtout en direct,
- ne pas se contenter de mettre +10 € au revendeur ( ce qui se défendrait ) mais plutôt +20, parcequ'on n'a plus vraiment besoin de lui....ce qui se traduit en +40 au final par ce canal.

Là ou le modèle économique perd du sens, c'est quand il faut faire vivre ( et plutôt bien ) un nombre importants de personnes. Sur si peu de bouteilles. Certes l'état est gourmand, mais ce n'est pas le seul, parfois.

Depuis longtemps, et jusqu'à maintenant ou presque, les crus "chers" du monde entier n'avaient à justifier de rien du tout. Ce n'était pas du coût + marge, mais du prix client acceptable. C'est ce qui différencie ce qui serait encore dans le vrai haut de gamme, et ce qui a basculé dans le luxe.
On accuse souvent les investisseurs hors sol de faire grimper les enchères, mais c'est du pipeau en bonne partie. Si le hors sol doit sortir 10 M pour un 1 hectare, c'est bien qu'on peut vendre à 5 aux enfants, ou à 8 au voisin, et qu'à ce tarif le modèle est encore a priori rentable. La surenchère ne part pas de rien du tout, elle ne fait que rajouter une couche.
Le fait, récent, que des viti bourguignons doivent justifier leurs hausse me fait douter de l'avenir, pour eux. Ils avaient déjà basculé dans le luxe sans le savoir, ils sont rattrapés par les coûts, et sont maintenant condamnés à faire à la fois du vrai haut de gamme qualitatif ( que le luxe n'est pas forcément ) pour contenter la part de "vrai" consommateurs, et a adopter les codes du luxe ( qu'ils ne maîtrisent pas ) pour contenter ceux qui suivent encore la hausse quand elle est vertigineuse. Peut être le début d'un tournant ?? Le vrai haut de gamme trouve toujours des clients quand l'offre est limitée. Le luxe est volatile, les modes et les envies passent.
#2048
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo, Roger Soif

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4437
  • Remerciements reçus 1591

Vaudésir a répondu au sujet : Inflation: Bourgogne chère depuis quand ?

agitateur écrit:

Roger Soif écrit: la valorisation est la suivante : 12M€ l'ha de grand cru, 2M€ l'ha de 1er cru et 1 M€ l'ha de village. Donc valorisation totale du domaine de 30 M€.
.....
cela signifie que le chiffre d'affaires de la société doit augmenter de près de 745.000€ par an.
...
745.000€ par an, soit près de 25€ par bouteille... Ou plutôt par exemple 40€ d'augmentation pour la bouteille de grand cru, 25€ pour la bouteille de 1er cru et 10€ pour la bouteille de village.


On accuse souvent les investisseurs hors sol de faire grimper les enchères, mais c'est du pipeau en bonne partie. Si le hors sol doit sortir 10 M pour un 1 hectare, c'est bien qu'on peut vendre à 5 aux enfants, ou à 8 au voisin, et qu'à ce tarif le modèle est encore a priori rentable. La surenchère ne part pas de rien du tout, elle ne fait que rajouter une couche..


Cela me semble la réalité, un voisin veut te racheter ta parcelle car tu n'as pas d'héritier , par dessus un gros négoce se positionne puis une multinationale et on arrive à 12M€ l'ha du Clos Vougeot( et il y a boire et a manger dans le clos ) qui n'est pas la valeur réel du foncier.

A tes enfants tu ne leurs vends pas a moins d'être un.......
#2049

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3325
  • Remerciements reçus 2490

starbuck a répondu au sujet : Inflation: Bourgogne chère depuis quand ?

Garfield écrit: Même réflexion que Flo, avec aussi celle que si les tarifs actuels ne sont que x2 pour un producteur dans le très haut du panier les tarifs restent plus que corrects (comparé aux autres vignerons de l'appellation, même moins prestigieux).... ils prennent encore des clients :cheer: ?


L'année dernière il nous avait dit qu'il ne prenait plus de nouveaux clients parce qu'il n'aurait pas le temps de les recevoir.
D'ailleurs cette année il ne recevait pas en juin car il est dans les vignes à cette époque.
On est dans l'esprit Sylvie Esmonin.
Des grands vignerons qui ont de magnifiques terroirs et qui respectent les amateurs de leurs bouteilles.
C'est aussi ça la Bourgogne et c'est pour ça que j'aime tant y aller.

Sylvain
#2050
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1474
  • Remerciements reçus 1195

Super-Pingouin a répondu au sujet : Inflation

Il y a quelque temps désormais que l'argument de la cherté de la succession est moins entendue en Bourgogne. Dans beaucoup de domaines, les enfants dans leur trentaine, parfois presque quarantaine, sont désormais aux commandes depuis quelques millésimes. Arnoux Lachaux, Mugneret, Coche, etc. pour ne citer qu'eux mais il y en a tant d'autres. Et les prix ont pourtant continué à augmenter après la passation. La dernière fois que j'ai aperçu un notaire chez un vigneron, c'était dans le Rhône Nord :).

Il demeure quelques cas où pour guise de retraite, les parents ont donné fermage aux enfants et que ces derniers doivent payer selon les cours des vins sur les dernières années. S'ils ont augmenté, ils devront payer davantage et augmenteront leurs prix. Bienvenue dans la vicieuse boucle.

Pour le reste, plusieurs domaines testent donc bien l'élasticité des prix et de la demande. Et pour le moment le morceau de caoutchouc n'a encore pas rompu.

HD
#2051
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5635
  • Remerciements reçus 2551

Frisette a répondu au sujet : Inflation

Super-Pingouin écrit: [...] La dernière fois que j'ai aperçu un notaire chez un vigneron, c'était dans le Rhône Nord :).[...]


Je sais pas si j'étais pas avec lui!!!:DD

Flo (Florian) LPV Forez
#2052

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3512
  • Remerciements reçus 791

agitateur a répondu au sujet : Inflation

Super-Pingouin écrit: Il demeure quelques cas où pour guise de retraite, les parents ont donné fermage aux enfants et que ces derniers doivent payer selon les cours des vins sur les dernières années. S'ils ont augmenté, ils devront payer davantage et augmenteront leurs prix. Bienvenue dans la vicieuse boucle.


C'est un des cas de figure ou j'ai appelé celà "vendre aux enfants", ou en tout cas ne pas assurer ne pas assurer une simple sucession / transmission. C'est à dire que les 2 étages doivent se refaire sur la bête, cad le client. final.
Un autre schéma, plus court termiste, est que les enfants partent avec zéro stock en caveau ( mais 100% des charges sur le coin de la gueule :) ) et que les parents bonifient la retraite avec le stock en blles existantes. Par exemple. Même si en pareil cas Vaudésir pense que les parents sont des enc..., alors ils ne sont pas rares.

Super-Pingouin écrit: Pour le reste, plusieurs domaines testent donc bien l'élasticité des prix et de la demande. Et pour le moment le morceau de caoutchouc n'a encore pas rompu.

Il est bien tendu, quand même. Dans le sud, on dirait, comme un string.

Sans vouloir jouer les Cassandre, je pense avoir signalé depuis 2 ans que les prix de bordeaux en 1er, 2eme, etc..GCC allaient exploser. Les derniers primeurs illustrent un peu la chose, je pense. La bourgogne n'a que quelques années de retard, pas beaucoup, juste pour la raison d'une production atomisée et d'un volume plus réduit. L'ouverture à de nouveaux entrants est un signe fort, c'est que là aussi il faut pousser les murs pour stocker ( je le déduis, mes contacts locaux sont maintenant quasi nuls ). Dans très peu de temps, on n’achètera plus l'AOC simple, mais un nom dans une AOC. Et là, d'emblée, çà élimine 90% des suceurs de roue, même si sur LPV on se concentre sur 10% au dessus, les 10% d'arbes qui cachent la forêt.

Un dernier // , entre Bdx et Brg.
On ne pourra pas m'accuser de défendre outre mesure le futur ex dir tech de Pontet Canet.
Pour autant, on doit saluer l'intelligence de politique de mise en marché de PC dans un marché récessif. C'est un des rares domaines à avoir sans doute réellement vendu tout sa prod de 2019 en primeur, ou une très grande partie. On parle donc ici d'un domaine dont les vins sont loués pour avoir un rapport Q/P très favorable, et ou le prix de sortie de 19 a du se réaligner sur celui de 2015 ( enfin il me semble, en gros ), pour que le commerce suive avec enthousiasme. Je prends les paris sur ce message: seule la crême de la crême qualitative et rapport à son prix, de la région brg, pourra soutenir ses tarifs de 2017 ou pire encore de 2018 sur du moyen terme. La récession est en route pour les autres.

Un exemple, pour la soif, sur un domaine du 33.
Grosse structure en surface et volume. Bel historique, un prix de sortie au dessus de la moyenne de l'AOC ,avec un qualité bacchique plus proche de la moyenne .
La commercialisation étale qq mill., la part de primeur est assez ridicule, les stocks sont sérieux.
Le personnel permanent vigne+cave+administratif+directeur, plus les frais divers et variés, doivent peser 50% du CA, grosso merdo. Le reste part en dividendes pour assoiffer une palanquée de personnes à rémunérer, suite à des indivisions ou trucs du genre, et maintenant en tout cas beaucoup de branches sur l'arbre généalogique.
Tous personnels confondus, et tous services ( en CDI donc hors intériim, prestataires, etc...) , on doit être à un personne pour 15 Ha. Objectivement, c'est peu. Jusqu'en 2019, la chasse aux coûts était permanente pour assurer le revenu croissant des rentiers, jusqu'à des bouts de chandelles que vous n'imaginez pas. Cette année, soupe à la grimace obligée, les rentiers vont rentrer la ceinture de 3 crans d'un seul coup....
#2053
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 708
  • Remerciements reçus 47

alain_vin a répondu au sujet : Inflation

agitateur écrit: Il est bien tendu, quand même. Dans le sud, on dirait, comme un string.

Sans vouloir jouer les Cassandre, je pense avoir signalé depuis 2 ans que les prix de bordeaux en 1er, 2eme, etc..GCC allaient exploser. Les derniers primeurs illustrent un peu la chose, je pense. La bourgogne n'a que quelques années de retard, pas beaucoup, juste pour la raison d'une production atomisée et d'un volume plus réduit. L'ouverture à de nouveaux entrants est un signe fort, c'est que là aussi il faut pousser les murs pour stocker ( je le déduis, mes contacts locaux sont maintenant quasi nuls ). Dans très peu de temps, on n’achètera plus l'AOC simple, mais un nom dans une AOC. Et là, d'emblée, çà élimine 90% des suceurs de roue, même si sur LPV on se concentre sur 10% au dessus, les 10% d'arbes qui cachent la forêt.


Bof, sujet maintes fois évoqué depuis plus de 10 ans, et on attend encore l'explosion tant annoncée... J'ai bien peur que si elle arrive, ça sera bien le cadet de nos soucis à ce moment-là (tu penseras plutôt à sécuriser ton job et payer tes factures àmha).

Quant au fait d'acheter un nom plutôt qu'une AOC, vu les volumes vendus en grande distrib, je dirais éventuellement une marque plutôt qu'un nom. Et perso je pense qu'en GD, les gens achètent le lien AOC - prix.

Alain
#2054
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Friends

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1296
  • Remerciements reçus 84

oulababa a répondu au sujet : Inflation

Je ne sais pas par quel miracle, je suis arrivé à suivre un compte instagram du domaine François Gaunoux à Meursault ici . Les storys sont assez révélatrices de style de vie.

je peux vous dire que je comprends pourquoi le Pommard 1er cru est à 75 balles, les trucs d'héritage c'est pour se donner bonne conscience je pense.

Outre le classe G de mafieux aux roues gigantesques de Monsieur, j'imagine que les vacances à l'hôtel de Paris à Monaco dans le style jet setter à base de Caviar et Crystal Roederer doivent coûter la blinde, le tout avec les dernières basket Louis Vuiton pour la gamine.

Il est bien loin le temps du vigneron artisan ....

Xavier L.
#2055
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot, Olivier LS2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3893
  • Remerciements reçus 1931

Vougeot a répondu au sujet : Inflation

Si ça leur plaît de dépenser tout leur argent dans des vêtements et accessoires de mode... Après tout, pourquoi pas... Mais de mon point de vue, je crois qu'ils sont plutôt « has been »... ;)

La question n'est pas de juger un train de vie ostentatoire. Après tout, ces gens-là travaillent, font travailler (exceptionnel, le coup du « sandwich offert » :D ) et réinjectent leur pognon dans le commerce.

La question est de savoir si toi, moi, nous, sommes d'accord pour financer ce train de vie. Certains s'en accommodent très bien - ils sont encore nombreux sur le forum - d'autres non. Ceux-là sont de plus en plus nombreux. :)

Choisis ton camp, camarade !

Vincent, parti découvrir d'autres horizons.
#2056
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: chrisdu74, MathiasB

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 166
  • Remerciements reçus 49

jaoued a répondu au sujet : Inflation

Heureusement il existe encore des vignerons raisonnables dans toutes les régions !
Suffit de chercher ...

Bises corréziennes

Jaoued
#2057

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 775
  • Remerciements reçus 620

Pins a répondu au sujet : Inflation

oulababa écrit: Je ne sais pas par quelle miracle, je suis arrivé à suivre un compte instagram du domaine François Gaunoux à Meursault ici . Les storys sont assez révélatrice de style de vie.

je peux vous dire que je comprends pourquoi le Pommard 1er cru est à 75 balles, les trucs d'héritage c'est pour se donner bonne conscience je pense.

Outre le classe G de mafieux aux roues gigantesques de Monsieur, j'imagine que les vacances à l'hôtel de Paris à Monaco dans le style jet setter à base de Caviar et Crystal Roederer doivent coûter la blinde, le tout avec les dernières basket Louis Vuiton pour la gamine.

Il est bien loin le temps du vigneron artisan ....


Cette famille gagne bien sa vie, ils ont donc bien raison d'en profiter.

Christophe
#2058
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 710
  • Remerciements reçus 250

Nilgiri a répondu au sujet : Inflation

"Cette famille gagne bien sa vie, ils ont donc bien raison d'en profiter."

Bien évidemment rien de mal à ça. Après l'étaler et qui plus est en mettant bien le focus sur des marques, que ce soit pour le vin, les fringues ou la bagnole, tout ce qu'il y a de plus bling-bling, ça m'inspire moins. Question d'humilité et de décence...
Quand on s'expose de la sorte il faut accepter la critique et le retour du boomerang!

Salutations, Christophe
#2059
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier LS2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1296
  • Remerciements reçus 84

oulababa a répondu au sujet : Inflation

Vougeot écrit: Si ça leur plaît de dépenser tout leur argent dans des vêtements et accessoires de mode... Après tout, pourquoi pas... Mais de mon point de vue, je crois qu'ils sont plutôt « has been »... ;)

La question n'est pas de juger un train de vie ostentatoire. Après tout, ces gens-là travaillent, font travailler (exceptionnel, le coup du « sandwich offert » :D ) et réinjectent leur pognon dans le commerce.

La question est de savoir si toi, moi, nous, sommes d'accord pour financer ce train de vie. Certains s'en accommodent très bien - ils sont encore nombreux sur le forum - d'autres non. Ceux-là sont de plus en plus nombreux. :)

Choisis ton camp, camarade !


Moi non.

Je n'ai plus acheté de bourgogne CDB-CDN depuis le millésime 2014, sauf quelques Chablis. Je vide mes stocks qui sont proches de zéro, je vais me rabattre sur le Mâconnais.

Mon récent passage à Beaune m'a conforté dans la représentation que je me fais de la CDB et CDN, je me refuse de financer ce star-système.

Le réchauffement climatique va les rattraper d'ailleurs, à voir la tête des vignes à Gevrey la semaine passée, ça ne tiendra plus 15 ans.

Xavier L.
#2060

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4245
  • Remerciements reçus 773

HERBEY 99 a répondu au sujet : Inflation

Le Bourgogne bashing continue et malheureusement il ne s'arrêtera pas! Je crains que les conséquences en soient désastreuses bien au delà des quelques appellations phare qui ont explosé les prix. La Bourgogne propose encore à qui ne fait pas de fixation sur quelques domaines célébrissimes des vins dignes d’intérêt et même d'éloges.
#2061
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, jean-luc javaux, Martino, Garfield, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18463
  • Remerciements reçus 2069

mgtusi a répondu au sujet : Inflation

Je conseille aux détracteurs en masse de la Bourgogne d'aller déguster les vins proposés par les domaines à Ce salon

Michel
#2062
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Roger Soif

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Messages : 17949
  • Remerciements reçus 1802

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Inflation

Il n’y a pas de Bourgogne bashing et même amha juste le contraire : des amateurs qui crient leur amour et pestent de ne plus y avoir accès. C’est plus un bashing des bourguignons que de la Bourgogne.

Jérôme Pérez
#2063

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 175
  • Remerciements reçus 156

pierrelepecheur a répondu au sujet : Inflation

Attention. Pour le domaine Gaunoux, l'histoire locale m'a dit que certains ont de la chance. Beaucoup de chance. Et que certains gagnent au loto. Deux fois !!! Parce que même un grand producteur ne peux avoir ce train de vie... A vérifier.
#2064

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11820
  • Remerciements reçus 1819

jean-luc javaux a répondu au sujet : Inflation

C'est de plus en plus l'inflation du café du commerce plutôt que des vins, il me semble...

jlj
#2065
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tarkan

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4245
  • Remerciements reçus 773

HERBEY 99 a répondu au sujet : Inflation

Jérôme,

il me semble que personne ne fait la confusion. Il se passe la même chose que pour Bordeaux. Il y a certes un peu de retard mais il est rattrapé rapidement. Pour les quelques domaines star les choses fonctionnent encore car les volumes n'ont rien à voir avec Bordeaux, quand on parle de quelques cuvées qui attirent toutes les convoitises, on parle de 300/400 bouteilles rarement davantage , mais pour les autres l'avenir nous le dira.....
#2066

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 420

herve2 a répondu au sujet : Inflation

mgtusi écrit: Je conseille aux détracteurs en masse de la Bourgogne d'aller déguster les vins proposés par les domaines à Ce salon


Michel,

je m'inscris en faux devant la divulgation d'une telle information... On n'a pas le droit de donner d'aussi bons plans à des gens que l'on ne connait la plupart du temps que via la souris... Si on ne peut plus dorénavant garder par devers soi ses coins à morilles, où va-t-on ? B)

Pas vu dans ma vie bcp de salons avec autant de qualités réunies sur si peu de mètres carrés... Ca va encore me coûter cher cette affaire !!!

Cordialement,

Hervé
#2067
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, Roger Soif, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4719
  • Remerciements reçus 397

tarkan a répondu au sujet : Inflation

En même temps, si c’est pour boire des Ruinart Exclusive qui finissent bradés en salle de vente car invendable comme cuvée « prestige », c’est pas flamboyant.

Je comprends que le côté ostentatoire peut gêner, mais les temps changent, je vois pas pourquoi un vigneron devrait continuer à vivre de façon monacale de peur de faire grincer les dents de quelques clients...

Souvenir d’un propriétaire champenois qui fait de la course automobile, on voit la lotus en entrant dans le domaine, je suis très content pour lui.

En fait je me félicite que cette filière d’excellence réduise un peu notre balance commerciale ultra déficitaire puisque la viticulture est le second secteur en terme d’exportation pour le pays derrière l’aéronautique.
#2068
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: pierrat

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18463
  • Remerciements reçus 2069

mgtusi a répondu au sujet : Inflation

herve2 écrit:
Pas vu dans ma vie bcp de salons avec autant de qualités réunies sur si peu de mètres carrés... Ca va encore me coûter cher cette affaire !!!


Il y a tout de même bien peu de chances que ce salon soit maintenu.

Michel
#2069

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 498

David Chapot a répondu au sujet : Inflation

C'est l'ostentation, et le changement d'état d'esprit/de comportement des personnes à cause de l'argent qui sont pour moi rédhibitoires pour moi.
Constatant que certains 1(0)(0)M€ionnaires restent les mêmes qu'il y a 20 ans avec moi/dans la perception que j'ai d'eux dans les médias, également accessibles, n'oublient pas les périodes de vaches maigres, que je les tutoie ou pas, que j'ai leur portable ou pas, je me réjouis de leur réussite et les remercie de l'argent qu'ils apportent au pays. En outre, je comprends et respecte qu'une personne qui réussit puisse avoir une passion onéreuse (course automobile, navigation sur mer, vin...), chacun dispose de son argent comme il le souhaite.
Mais quand un néo 1(0)M€ionnaire modifie (de manière négative) son rapport avec les gens, met en avant son (nouveau) train de vie sur les réseaux sociaux alors que des plus riches que lui restent discrets/ne changent pas, là je ne vais pas me gêner pour dire qu'il prend la grosse tête. Et que ceux qui voient dans mes propos de la haine anti-riches/de la jalousie vis-à-vis de ceux qui réussissent n'ont rien compris à ceux-ci.
Je remercie donc Xavier pour son message informatif.
David Chapot.
#2070

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck