Nous avons 1545 invités et 54 inscrits en ligne

Domaine Louis Sipp

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25625

oliv écrit: CR: Domaine Louis Sipp, Alsace Grand Cru Kirchberg, Riesling, 2010

Bouchon parfait.
Robe sur un jaune doré sans trace d'évolution notable.
Superbe nez précis et droit, toute en élégance, beau compromis de fines notes terpéniques et de citron confit et de mandarine.
L'ensemble est franc et d'une évidence brillante.
Bouche délicieusement traçante, nerveuse et droite, sur une jolie matière très facile et à la capacité de relance certaine et sur de beaux goûts classique, compromis parfait entre les notes minérales et d'agrumes.
Si le vin n'est pas d'une très grande densité ni puissance, sa finesse le rend d'une buvabilité extrême, sur une fraîcheur et gourmandise délicieuse.

Très bien. (tu)



Bouchon imbibé au tiers mais bien adhérent.
Robe sur un jaune paille clair.
Pour le reste, je n'ai rien à ajouter à mon CR de 2016 pour ce vin précis et facile, pas forcément très intense mais d'une buvabilité qui me convient parfaitement, notamment en été.
Toujours très bien !

 

On change pas une équipe qui gagne.
Ce vin est toujours aussi bien positionné, bien vertical sans être raide, précis aromatiquement dans un compromis citron confit et pétrole très agréable.
Et son côté frais et désaltérant le rend parfait sur des plats de la mer peu apprêtés, coquillages, tartares etc.

 

Peu de chose à ajouter sur cette nouvelle bouteille au niveau des trois précédentes.
A ne pas servir trop frais sous peine de créer une pointe d'austérité amère qui se mue en tension et buvabilité quand le vin prend quelques degrés dans le verre.


C'est quand même sympa de pouvoir revenir sur un vin avec une grande sérénité.
Cette quatrième bouteille était toujours aussi agréable, tonique sans morsure pour autant, pleine de jus et de déliés, sur une aromatique citronnée et pétrolée.
Du plaisir dans toute son évidence !

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Nilgiri, denaire, Papé, GAET, leteckel, BATARDO, Garfield
17 Jui 2022 21:54 #871

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25625
CR: Domaine Louis Sipp, Alsace Grand Cru Kirchberg, Riesling, 2012

Robe peu teintée, sur un jaune paille grisonnant.
Nez totalement classique, compromis de notes citronnées et presque finement exotiques enroulées dans un pétrole bien présent.
Bouche droite et nerveuse mais avec du volume et de la gourmandise.
Finale agréable, sur la peau d’agrumes.
Très bon et accessible.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, enzo daviolo, jean-luc javaux, denaire, Papé, BATARDO, Garfield
11 Juil 2022 08:33 #872

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25625

CR: Domaine Louis Sipp, Alsace Grand Cru Kirchberg, Riesling, 2012

Robe peu teintée, sur un jaune paille grisonnant.
Nez totalement classique, compromis de notes citronnées et presque finement exotiques enroulées dans un pétrole bien présent.
Bouche droite et nerveuse mais avec du volume et de la gourmandise.
Finale agréable, sur la peau d’agrumes.
Très bon et accessible.

 

 

Lecture nettement plus décevante sur une autre bouteille.
Le vin possède les mêmes qualités aromatiques mais pas du tout le même fond.
La puissance et la vinosité font défaut et livrent alors un équilibre simplet qui manque de puissance et de relance.
A revoir.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, IH1456, leteckel, BATARDO, Garfield
10 Sep 2022 18:31 #873
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 372
  • Remerciements reçus 312
CR: Domaine Louis Sipp, Alsace Grand Cru Osterberg Riesling 2008

Bouchon et niveau sans problème
Robe or pâle
Joli nez marqué par les agrumes, le pétrole est peu présent .
En bouche le vin confirme le nez , sa belle densité lui donne présence et longueur et un équilibre parfait. C'est très pur et très bon .
Très  belle bouteille sans doute ouverte trop tôt mais les vins de L Sipp sont si bons...
Cordialement
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, Med, leteckel, BATARDO, éricH, Garfield
24 Sep 2022 18:36 #874

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5606
  • Remerciements reçus 9048

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Domaine Louis Sipp, Riesling Steinacker 2017

CR: Domaine Louis Sipp, Riesling Steinacker 2017

Un très beau Riesling que cette bouteille provenant de la dernière FAV de Riesling& Nebbiolo 

J'ai bien aimé la complexité assez classique au nez mais c'est surtout la bouche qui m'a marqué.
Ce qu'il faut de tension avec un poil de sucre résiduel pour ne pas que ce soit trop stricte.
A lire des CR précédents, j'ai l'impression que cette cuvée de bas de coteau mérite de patienter un peu en cave mais surtout qu'elle semble donner les meilleurs résultats dans des millésimes frais.
Une bouteille assez consensuelle qui pourrait convenir pour un évènement à fêter en assez grand nombre.
Moins de 13€ la bouteille, on ne va pas dire que c'est donné mais c'est je crois une belle opportunité pour ne pas se ruiner tout en donnant du plaisir aux convives amateurs de bons vins.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, denaire, LADIDE78, GAET, leteckel, jd-krasaki, BATARDO, éricH, Kiravi, Garfield
19 Oct 2022 18:06 #875

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25625

CR: Domaine Louis Sipp, Alsace Grand Cru Osterberg, Riesling, 2010

 

Ces échanges m'ont donné envie de donner suite. Et bien m'en a pris ! :woohoo:

Bouchon parfait.
Robe cristalline à peine teinté d'un léger gris vert.
Nez délicat et franc, agréable par sa pureté, sur la peau d'agrumes, le citron jaune, de fines notes minérales et une pointe de verveine.
Bouche ultra tonique et pleine de nerf, sur une acidité tranchante mais sans morsure qui propulse une jolie matière. L'ensemble déroule une buvabilité qui claque assez irrésistible par ces fortes chaleurs, pas énorme d'intensité de matière mais d'un équilibre très intéressant dans un registre de belle soif.
Finale franche et bien structurée qui laisse le palais net et dispo à se resservir.
Délicieux !

Nouvelle bouteille à laquelle il aura fallu une journée d'aération pour être en phase avec la note ci-dessus.
Bon, peut-être est-ce le naufrage de la vieillisse et parce que je pensais ouvrir le Gewurztraminer du même millésime...
Ca n'aura pas trompé son monde une seconde mais ça goutait un peu louvoyant.
Alors que bien aéré le lendemain, c'était bien droit, net et d'une parfaite buvabilité.
 

Quel plaisir que de retrouver ce vin délicieux d'allant, de tonus et de droiture !
Aucun creux, de la tension, de la pureté citronnée et une buvabilité qui fait qu'on sèche la bouteille à une vitesse qui fait craindre qu'il y ait un trou en dessous.
Miaaaaaaam !


Il est des CRs dont l'itération ne me lasse pas !
Rien à changer sur ce vin toujours aussi efficace, incarnation à mes yeux de ce qu'on attend des qualités d'un beau riesling : tension sans raideur, aromatique précise, allonge respectable.
Cette bouteille s'est parfaitement accordée avec les Saint Jacques snackées comme en carpaccio.

Une valeur sûre.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jull, jean-luc javaux, denaire, bertou, bibi64, Papé, Agnès C, leteckel, BATARDO, éricH, Kiravi
23 Oct 2022 10:37 #876

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1802
  • Remerciements reçus 4405
CR: Domaine Louis Sipp, Riesling Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé 2012
100% riesling / Vignes exposées au Sud Sud-Ouest, plantées sur des sols argileux et très caillouteux à une altitude oscillant entre 270 et 350 m / alc. : 13%

Deuxième expérience sur le domaine et sur cette cuvée, découverte au restaurant sur le millésime 2011 lors d’un séjour en Alsace (en 2018).
 

Robe : plutôt évoluée, dorée mais tirant légèrement vers l’orange.

Nez : assez classique et convaincant sur les terpènes, les agrumes (citron, mandarine), des fruits plus exotiques, quelques notes florales (fleur d’oranger), la frangipane, le miel.

Bouche : à la fois ample et d’une belle rectitude, vineuse et fraîche. Attaque incisive mais pas agressive, sur des notes d’agrumes, de fruits exotiques, pétrolées, d’amande et de miel. Longue finale sur des notes minérales, crayeuses et salines. Cependant, à J+1, je trouve que le vin est plus austère, recroquevillé sur l’acidité, moins harmonieux.

Très bien le 1er jour : 16/20.

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, Papé, starbuck, leteckel, the_ej, BATARDO, Kiravi, Garfield, Jeanveux
14 Nov 2022 23:24 #877
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2841
  • Remerciements reçus 4099
CR: Domaine Louis Sipp - Riesling Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé 2008

 

Robe dorée assez soutenue.

Nez plaisant et assez évolué, sur les agrumes (citron, clémentine), les épices, le gingembre, un petit côté sous bois aussi.

La bouche est vive, soutenue par une belle acidité, le milieu de bouche présente une sorte de rondeur réglissée, la corpulence est moyenne, le vin est aérien malgré sa richesse aromatique. Belle longueur, sur le pain d'épices et le zeste d'orange.

C'est bon voire très bon, un peu plus évolué et moins tranchant sur cette bouteille que dans mon souvenir des précédentes.

Bien ++ / Très bien -

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, jean-luc javaux, Papé, Med, leteckel, BATARDO, Kiravi, Garfield
15 Nov 2022 22:40 #878
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1171
  • Remerciements reçus 4103
LPV Grenoble "Canal Historique"

CR: Louis Sipp Pinot Gris Kirchberg de Ribeauvillé Vendanges Tardives 2005
Vvigne
Belles notes de coing, puis d'écorces d'agrumes, léger vernis.
Matière en 1/2 corps de bel équilibre, sucrosité modérée.
Finale agréable et fruitée.
Une Vendanges Tardives harmonieuse et expressive.
A boire / A garder

Mathieu
Belle robe jaune or
Le premier nez est sur le coing, mais laisse la place ensuite aux agrumes, aux zestes, avec une touche de sirop d’érable (va savoir pourquoi !)
La bouche est belle, léger manque d’acidité à mon gout, mais la finale est très agréable et laisse la bouche bien nette.

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, BATARDO
23 Déc 2022 11:44 #879

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Domaine Louis Sipp Riesling GC Kirchberg 2008

CR:Riesling Grand cru Domaine Louis Sipp « Kirchberg » 2008
Très joli nez ouvert et légèrement évolué sur l’orange, le miel, le citron confit avec un léger côté empyreumatique dans un ensemble délicat.
La bouche est de grande qualité, au dessus de mon souvenir encore, elle s’est apaisée en terme de vivacité et il y a vraiment du vin dans un ensemble très bien équilibré avec du gras, du volume et une présence tactile très chouette. C’est vraiment long sur les agrumes, un côté anisé. Une superbe bouteille à point à mon sens, malheureusement ma dernière. Très Bien +/excellent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, jean-luc javaux, denaire, Med, leteckel, BATARDO, Garfield
26 Déc 2022 10:43 #880

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12823
  • Remerciements reçus 3695

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Domaine Louis Sipp Riesling GC Kirchberg 2008

Merci Laurent. 
C'est rassurant par rapport à la bouteille décrite par Mathieu plus haut et il va falloir que je me fasse une idée prochainement.  

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo
26 Déc 2022 10:58 #881

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20426
  • Remerciements reçus 1935

Réponse de enzo daviolo sur le sujet Domaine Louis Sipp Riesling GC Kirchberg 2008

Du coup grâce à toi j'ai relu le CR de Mathieu et il me semble proche du mien même si notre appréciation diffère. 
Je crois pouvoir expliquer cela par ma propension plutôt récente à apprécier les vins moins tendus, mon palais change et je me suis rendu compte que les vins blancs sudistes manquaient dans ma cave alors que je les fuyais auparavant. Du coup ce 08 m'a drôlement plu et j'avoue un faible pour les beaux riesling évolués. 
26 Déc 2022 20:29 #882

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2841
  • Remerciements reçus 4099

Réponse de denaire sur le sujet Domaine Louis Sipp Riesling GC Kirchberg 2008

Oui comme Laurent je pense que nos impressions ne sont pas si différentes et que seule la subjectivité de l'appréciation sépare nos deux CR (tout en précisant que mon appréciation de ce vin reste quand même tout à fait positive !).

En sachant que de mon côté, j'aime de plus en plus quand ça tranche sévère (et là ça tranche un peu moins qu'avant, sur cette bouteille en tout cas), et que je ne suis pas un grand fan des arômes d'évolution des rieslings alsaciens lorsqu'ils partent sur ces arômes de "pain d'épices" (je ne sais pas si cela parle à tout le monde mais je ne vois pas de meilleure façon de les décrire). D'ailleurs et soit dit en passant, il y a là un petit mystère pour moi : ces arômes me semblent fréquents dans les rieslings alsaciens évolués, et preque totalement absents dans les rieslings d'outre-Rhin, qui évoluent dans leur grande majorité vers des arômes fruités, souvent exotiques, ce qui pose question. Mais je digresse.

Mathieu 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo, leteckel, Bug
27 Déc 2022 00:12 #883

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 720
  • Remerciements reçus 2534
CR: Domaine Louis Sipp, visite autour des Riesling
 
Rendez-vous est pris le 27 décembre 2022 avec Étienne Sipp, toujours bon pédagogue de la géologie et de la dégustation. Une fois de plus, les Riesling du domaine vont nous impressionner moi et mon comparse, confirmant à mon sens leur statut privilégié en Alsace, avec souvent une très belle interprétation du terroir et un style sans compromis bien reconnaissable qui sait cependant proposer de la diversité. Comme évoqué par d'autres précédemment, l'idée que ce domaine n'ait même plus droit à une étoile RVF est simplement grotesque à mes yeux également.

C'est parti pour le premier, qui finalement sera un excellent maitre-étalon pour appréhender la direction prise par les suivants depuis cette base :

Riesling Bio's 2020

Incroyable entrée en matière, là ou 2017 dégusté récemment était dans une phase très austère avec un profil typique du domaine, sec comme un os sur des notes minérales, tourbées, avec un fruit plutôt en retrait, ici c'est tout le contraire. Grosse décharge de citron jaune très intense, de bonbon violette, citron vert et touche terpénique, équilibre bien sec mais super juteux en bouche avec un bloc fruit-acide inattaquable. C'est difficile d'imaginer mieux en l'état pour 12€.

Très bien / 16/20 (à confirmer sur les quelques bouteilles encavées)

On passe aux terroirs :


Hagel 2020

Vrai vin de terroir, Hagel remplit son rôle de milieu de gamme à merveille, on est clairement sur du baby-Grand Cru (ou Premier Cru clairement si l'Alsace comportait cet échelon), quasi toute la variétalité du Bio's est ici perdue au profit d'une énorme emprise minérale granitique, sombre, fumée, rappellant vraiment le caillou mouillé, avec une très belle acidité citrique et un côté extrêmement vertical et sans compromis. On est sur la réserve aromatiquement parlant pour l'instant mais tous les ingrédients sont là pour en faire un sacré katana.

Très bien + / 16.5/20


Muehlforst 2018

On sent la paire d'années en plus au compteur car le vin présentera ce début de complexité assez typique du domaine sur quelques notes tourbées, presque marécageuses mais dans le bon sens, évoquant le tweed mouillé, avec ici des fleurs séchées et surtout une dominante de notes d'infusion, camomille, tilleul. Le toucher de bouche est plus large (sans avoir rien à voir avec une sensation de SR, de lourdeur, d'épaisseur de texture, on parle vraiment géométrie presque), Étienne le voit comme une "plaque" là où Hagel est un fil à plomb et on se comprend. Un peu moins d'acidité il est vrai mais joli profil non sans complexité.

Très bien - / 15.5/20


Steinacker 2020

Troisième visage du cépage, ici tout en fruit, très floral, presque pompeux, très aromatique, un vin de charme immédiat qui n'a pas la structure de bouche des deux précédents, très agréable pour ses qualités aromatiques mais plus éloigné du style général du domaine pour cette même raison. Quand j'évoque le fait que l'aromatique me semble presque muscatée, Étienne, mi-amusé mi-penaud d'être pris la main dans le sac, me confesse qu'il y a effectivement quelques pieds de muscat sur le Steinacker, vinifiés indifféremment 😉

Bien + / Très bien - / 15/20


Et enfin les grands crus : on dégustera 4 Kirchberg et 4 Osterberg à un rythme assez soutenu, d'où les notes un peu moins précises. À retenir, une différentiation des deux qui se fait essentiellement sur le toucher de bouche, Kirchberg toujours central, laser, trait de pierre ponce tiré au milieu de la langue ; Osterberg plus large à l'entrée, avec une forme d'immédiateté, avant d'éventuellement se resserrer. Mes notes seront moins précises sur les Osterberg. Les deux GC ont été comparé l'un à l'autre sur 2019, puis les trois autres millésimes de chacun ont été comparés "en interne" en série de 3, sans face à face d'un GC contre l'autre.


Les Kirchberg de Ribeauvillé :

2019
est charmant, fidèle aux critiques élogieuses qui en ont été faites, un peu sur la retenue actuellement mais propose totalement le toucher très minéral et central que je recherche dans ce GC, avec une très belle acidité et une expression florale sur la violette et le citron vert qui me va parfaitement. A attendre, mais très belle référence en devenir. Très bien + / Excellent - / 17/20


2018 est la bonne surprise, j'en attendais un peu moins mais c'était sans compter sur l'habileté bien connue d'Étienne à gérer les grosses maturités quitte à récolter tard ("un raisin vendangé tôt peut être bon voire très bon, mais il aura toujours moins à raconter qu'un raisin vendangé tard" disait-il). Le résultat me plait énormément, on est vers 5g de SR (le plus haut sur la gamme 2019 à 2016) et l'équilibre aromatique fonctionne parfaitement avec ici cette aromatique signature sur la menthe verte fraiche très prononcée, délicieuse, souvenirs émus du 1976 (qui lui titrait 15g de SR, certes), Étienne lui espère un avenir similaire. Très bien + / Excellent - / 17/20


2017
présente le troisième visage du Kirchberg tel qu'exploité par le domaine, sur une version plus austère et pour l'heure un peu renfrognée, qui présente déjà ces débuts de notes tourbées, presque marécageuses, tweed, le fameux "chien mouillé" si cher à mes yeux, fumé, thé vert sencha, champignon cru … et sur un équilibre très sec. Bref un autre visage passionnant et ô combien typique mais clairement moins amène pour l'heure, et à réserver aux amateurs du style. Probablement juste une phase. Très bien - / 15.5/20


2016
enfin se présente toujours sous ses atours de beauté froide et minimaliste mais se montre très clairement moins fermé que lors de la verticale à l'été 2021. On est ici sous le charme d'un milieu de bouche réellement cristallin, le mot n'est pas v(a)in, sur un citron vert d'une précision diabolique et une grande acidité extrêmement rafraichissante. Attendre encore, mais le voilà qui se révèle ! Un Riesling minimaliste d'épure mais qui ira loin. Très bien + / 16.5/20


Conclusion : tous de haut niveau, tous à attendre, … et tous très différents ! C'est ça qui est génial.


Les Osterberg :

2019, en comparaison directe avec Kirchberg 2019 donc, est aromatiquement proche (floralité, agrumes), lui aussi sur la retenue, et se distingue essentiellement par un toucher de bouche initial qui fait plus large, sans pour autant être synonyme de mollesse du tout. La signature minérale semble également moins acerbe, plus pierre noire que lame de craie. Préférence pour le Kirchberg mais c'est personnel. Très bien / 16/20


2017
se montre en réserve également, mais présente un beau profil bien sec autour de notes d'infusion très convaincantes, pas sans rappeler Muehlforst d'une certaine façon. Très bien / 16/20


2016
est une petite surprise au milieu du line-up, sur un profil jovial, primesautier, beaucoup plus facile d'accès que sa sœur Kirchberg du même millésime, tout en plaisirs simples et presque enfantin sur des notes de bonbons de toutes sortes, napoléon, chewing-gum rose, fleur de cerisier, mangue, bref un profil tout à fait inattendu, beaucoup moins "sérieux" que tous les autres, et qui a quelque chose de rafraichissant à ce titre. Très bien / 16/20


2011
enfin, annoncé comme le seul Osterberg présenté à n'être pas tout à fait sec, est servi dans le verre. Je tressaille d'impatience et d'enthousiasme à l'idée de m'y plonger puisque je garde un souvenir extrêmement prégnant du Kirchberg 2011 dégusté à la verticale 18 mois plus tôt. Nez dans le verre ... le temps s'arrête. La magie est bien là. Un nez paradisiaque, comme seuls les grands Riesling alsaciens évolués peuvent proposer, sur une complexité phénoménale et une intensité d'expression jouissive. Dominé par le propolis, le Suc des Vosges, la bergamote, puis c'est l'ananas mûr qui explose, puis le citron vert, puis les bonbons violettes cristallisées, ouch … Une fois qu'on a senti ça, on ne revient même plus vraiment aux verres précédents. La bouche propose un profil plus sérieux où domine finalement la texture, le fruit se calme une minute pour revenir sur une belle minéralité et beaucoup de fraicheur. Aucun sucre trainant dans la finale de ce demi-sec de référence, emblème du style du domaine, qui fait partie de mes plus beaux blancs de l'année. Excellent / 17.5/20


Ces trois premiers Osterberg sont également à mon sens tous à attendre (quand on voit la récompense de l'attente sur 2011 on a envie d'investir dans des cadenas de chasteté) et sont probablement sous-estimés par mes notes actuelles, mais j'essaye d'être honnête vis-à-vis de mon ressenti de plaisir à l'instant T, donc j'assume de leur donner 16 tout comme j'ai donné 16 au simple Riesling Bio's 2020 ... mais ce n'est pas le même 16, vous l'imaginez bien 


Je repars avec Bio's 20, Hagel 20, Kirchberg 19, Kirchberg 18 et Osterberg 11 … et avec le sourire et des souvenirs plein la tête et les papilles, surtout !!


Merci à Martine et Étienne Sipp pour leur travail et leurs vins qui, quoi qu'en disent (ou n'en disent pas) certains, sont des références alsaciennes. Et l'amateur ne s'y trompe pas.

Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, letournaisien, denaire, bulgalsa, JRU83, rjourd, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, BATARDO, vvigne, Kiravi, rafalecjb, Garfield
08 Jan 2023 12:15 #884

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1587
  • Remerciements reçus 1214
Bu à cette occasion


CR: Louis Sipp Kirchberg de Ribeauvillé riesling 1991 (en accompagnement d'avocats-crevettes en guise d'entrée)

Luc:

J'avais écrit ceci lors de la dégustation au domaine en juillet 2021 à l'occasion de la verticale de ce grand cru:
"La robe est jaune paille.
Le nez est magnifique et complexe, avec des arômes tertiaires et de truffe blanche.
En bouche, il dégage de beaux amers. Un vin structuré par l'élégance et un caractère svelte, aérien presque.
Splendide."

Toujours aussi splendide en janvier 2023, mais je lui ai reconnu, outre des arômes de fruits à pleine maturité en sus, une structure bien plus robuste qu'il ya un an et demi, peut-être était-ce dû à l'effet séquence de l'époque. Il n'empêche qu'il a conservé un équilibre magistral.

Sylvain:

Un vin blanc qui allait très bien dans le prolongement du champagne.
On retrouve un très bel équilibre, c'est harmonieux.
Il n'a pas le coté strident de certains Riesling et ne présente pas d'arômes trop évolués qui pourraient indiquer une apogée dépassée.
Il est d'ailleurs intéressant de voir comment les notes pétrolées sont présentes en filigrane, détectables mais jamais envahissantes.
Est-ce là une caractéristique des Riesling qui ont bien vieillis ?

Il y a de la complexité au nez et j'avoue que j'aurais été bien incapable de situer son millésime.
Je suppose que c'était une année de belle maturité en Alsace puisque les notes fruitées évoquent des fruits bien mûrs.
1991 fut une année assez pourrie ailleurs mais le climat est rarement homogène sur tout le pays.
Pour l'anecdote, 1992 fut une année avec plein de fruits en Lorraine et lorsque j'ai commencé à m'intéresser plus sérieusement au vin, je fus surpris de découvrir que c'était plutôt un mauvais millésime dans l'hexagone. Quoique les chardonnays de Bourgogne ... mais je m'égare.

Toujours est-il que nous avons bien apprécié ce vin blanc et on se sent un peu privilégié de goûter une bouteille qui devient rare.

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, breizhmanu, leteckel, BATARDO, Garfield, Gaija
18 Jan 2023 21:02 #885

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 56
  • Remerciements reçus 154
CR: Alsace Grand Cru Kirchberg, Riesling, 2013

Bouteille ouverte pour elle même et bue sans aération préalable

Robe: or soutenu translucide et brillant.

Nez: très porté sur les agrumes, avec un petit côté floral.

Bouche: très marquée sur le citron mur, assez monolithique à mon sens en terme d’arôme sans que cela soit déplaisant. Très belle acidité pas forcement très large mais étonnamment longue qui donne une belle présence dans le durée au vin, avec une légère salinité qui vient vous faire saliver. Le vin présente également un côté légèrement huileux qui rend le toucher de bouche bien agréable.

Appréciation: Très bon à mon goût surtout si on aime les saveurs citronnées ce qui est mon cas. Il manque à ce stade de complexité aromatique pour passer dans la catégorie du dessus (l'avenir dira si le temps la lui apporte) mais il a une très belle structure qui en font une bien belle bouteille.

Edit sur dégustation à J+1 (+16heures pour être précis, simplement rebouché au réfrigérateur), le vin a clairement gagné en puissance à tout point de vu. Ma compagne qui m'accompagnait sur la bouteille hier soir et ce midi m'a également fait la remarque. Il est clairement monté d'un cran. TB+
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, letournaisien, denaire, Vaudésir, leteckel, BATARDO, Kiravi, Garfield
27 Jan 2023 10:51 #886

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2996
  • Remerciements reçus 10059

Réponse de Kiravi sur le sujet CR: Domaine Louis Sipp - Pinot Gris Trottacker 2012

CR: Domaine Louis Sipp - Pinot Gris Trottacker 2012

Nez ouvert sur les fruits jaunes et exotiques - litchi vent debout - pointe jasmin, quelque chose de fumé/tourbé qui fait penser au whisky.
Bouche très sapide avec du fruit, de la cire d'abeille en guise de note d'évolution, au coeur d'une matière ample. Le déroulé est assez linéaire, sans lourdeur. Toutefois, il vaut mieux se rappeler que le réfrigérateur n'est pas loin. Finale sur le fruit soutenu par une pointe d'acidité.
C'est bon mais je suis plutôt content de ne pas posséder un gros stock.
 

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, BATARDO
29 Jan 2023 14:36 #887

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2996
  • Remerciements reçus 10059

Réponse de Kiravi sur le sujet CR: Domaine Louis Sipp - Riesling "Steinacker" 2017

CR: Domaine Louis Sipp - Riesling "Steinacker" 2017

Nez bien équilibré entre notes d'hydrocarbure, fruit jaune mûr, pointe fruit blanc et un ou deux pétales de fleur exotique.
Bouche charnue, de l'ampleur qu'on mâche, un peu de sucre résiduel pas envahissant qui cohabite parfaitement avec le fruit, fond toujours pétrolé. Il n' y a pas une grande tension mais le vin garde de la droiture malgré sa richesse. Petit suc acidulé juste avant la finale fruitée de bonne allonge avec un retour doucement terpénique.
C'est bon et un peu plus, pas si simple que ça et gourmand.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, denaire, Papé, Med, starbuck, BATARDO, rafalecjb, Garfield
09 Fév 2023 19:08 #888

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1087
  • Remerciements reçus 1652

Réponse de the_ej sur le sujet CR: Louis Sipp - Riesling Muehlforst - Alsace 2017

CR: Louis Sipp - Riesling Muehlforst - Alsace 2017

Robe encore jeune, paille clair à reflets verts.
Nez plutôt minéral (terpènes, craie) avec notes fugaces de fruits jaunes (citron, prune).
La bouche présente une combinaison étonnante de sérieux et gourmandise. Elle est presque austère avec de la droiture et un côté très minéral, puis est allégée par une rondeur fruitée (toute relative) bienvenue.
Au final, un bon compagnon de poisson vapeur (huile d'olive et herbes), mais encore mieux, il est excellent avec une raclette de compétition (avec fromages fermiers pyrénéens très goûteux).

Jérôme
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, Papé, leteckel, BATARDO, Kiravi, Garfield
21 Fév 2023 15:22 #889

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1166
  • Remerciements reçus 6151

Réponse de Garfield sur le sujet Louis Sipp - Gewurztraminer Osterberg Grand Cru - 2013

CR: Louis Sipp - Gewurztraminer Osterberg Grand Cru - 2013

 


Duo de 2013 hier soir pour les 10 ans de ma fille, pas forcément le millésime du siècle (pour le vin hein) mais plaisant de pouvoir ouvrir des bouteilles "anniversaire" sur ces dates marquantes. 
Ce vin est un demi-sec si j'ai bien compris, notes de rose et agrumes au nez, la bouche est moins exhubérante en aromatique, un peu joufflue initialement (les SR se sentent) mais par contre très grosse allonge, relativement impressionnante.

Forcément l'aromatique du cépage est clivante, mais sur apéritif et sur dessert c'était plutôt Bien.

Manque de complexité et de classe pour aller au dessus, le prix domaine de 25 euros en 2019 est correct vu ce qu'on a dans le verre. 

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, Moriendi, starbuck, leteckel, BATARDO
23 Mar 2023 16:38 #890
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1624
  • Remerciements reçus 3293
Contexte
CR:Domaine Louis Sipp Riesling Grand Cru Osterberg 2005
Bouquet complexe oscillant entre senteurs terpéniques, agrumes, herbes aromatiques, menthol, notes florales et pâtissières. C’est très expressif et de belle élégance. En bouche, c’est riche, plutôt enveloppé tout en conservant finesse et fraîcheur. On a du ressort et de la présence malgré une acidité mesurée et une sensation de confort étonnante qui se poursuit longuement dans une finale épicée et fruitée. Magnifique riesling dans la force de l’âge.

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: letournaisien, DUROCHER, LucB, BATARDO
30 Mar 2023 15:54 #891

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5186
  • Remerciements reçus 6560
Bu   ici

CR: Riesling Grand Cru VT Domaine Louis Sipp « Kirchberg de Ribeauvillé » 2005​​​​​​

Icna :
Le nez est sur le thé, l'abricot, un peu pétrole avec une impression du sucre.
En bouche c'est frais sur le thé, le citron, moyennement puissant avec un peu d'amertume. Le sucré est assez discret ce qui pêche un peu en dessert, à réessayer sur un plat ou des fromages.

Enzo daviolo :
Nez pur sur le citron vert dans un ensemble simple mais net.
La bouche possède un léger sucre, ce n’est pas d’un grand volume et ça manque un peu d’énergie. Ça se sirope sans déplaisir jusque dans une finale de longueur moyenne. C’est à boire mais j’avoue préférer nettement les secs du domaine. Bien +

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: BATARDO
15 Avr 2023 22:56 #892

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5606
  • Remerciements reçus 9048
CR: Domaine Louis Sipp, Grand cru Osterberg, Riesling 2012

Voici ce que j'écrivais il y a 2 ans et demi quand Gaétan m'avait ouvert une jumelle:
"Du citron vert bien mûre, des notes pétrolées, aucun doute c'est bien un Riesling.
La bouche est ample et confortable dans le sens où ce Riesling ne nous raye pas le palais.
C'est harmonieux avec une belle finale."


Je n'ai pas grand chose d'autre à ajouter si ce n'est que le citron vert est moins présent et qu'il y a des notes un peu plus évoluées.
Un beau riesling à maturité.

www.lapassionduvin.c...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, DUROCHER, BATARDO
22 Avr 2023 09:31 #893

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 933
  • Remerciements reçus 3032
CR: Domaine Louis Sipp, Riesling GC Kirchberg de Ribeauvillé 2008

Notes torréfiées au nez, noisette grillée, cuir, agrumes, écorce d'orange, superbe !

Superbe acidité en bouche qui soutient un raisin bien mûr, amers frais en finale, accompagnés de notes salines.

Nez qui évolue vite dans le verre sur des notes d'amande, du pralin, des champignons, du sous-bois... clairement sur des notes tertiaires assez évoluées donc. Grande longueur.

TB++

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: letournaisien, denaire, starbuck, BATARDO, éricH, Garfield
14 Mai 2023 13:19 #894

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1802
  • Remerciements reçus 4405
CR: Domaine Louis Sipp, Riesling Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé 2011
100% Riesling / Sols argileux, très caillouteux, situés à une altitude entre 270 et 350 m / alc.: 13%

Un vin qui a servi de pirate lors de cette dégustation à l'aveugle.
Un vin et un millésime que j'avais par ailleurs déjà goûtés en juillet 2018 dans un restaurant de ... Ribeauvillé.
Il me semble aujourd'hui plus puissant qu'à l'époque.

Robe : légèrement évoluée mais limpide.

Nez : très expressif et puissant, avec un pétrole omniprésent qui ne laisse qu’une portion congrue à quelques agrumes.

Bouche : puissante, minérale, épicée, pétrolée mais avec encore du fruit (surtout des agrumes) et de la tension non dénuée de légèreté. Finale très citronnée. Belle longueur.

Très bien: 15/20 (et sans doute plus après une bonne et longue aération).

Fred
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, BATARDO, éricH, Garfield
23 Mai 2023 21:33 #895

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25625

CR: Domaine Louis Sipp, Alsace Grand Cru Kirchberg, Riesling, 2012

Robe peu teintée, sur un jaune paille grisonnant.
Nez totalement classique, compromis de notes citronnées et presque finement exotiques enroulées dans un pétrole bien présent.
Bouche droite et nerveuse mais avec du volume et de la gourmandise.
Finale agréable, sur la peau d’agrumes.
Très bon et accessible. 

 

 

Lecture nettement plus décevante sur une autre bouteille.
Le vin possède les mêmes qualités aromatiques mais pas du tout le même fond.
La puissance et la vinosité font défaut et livrent alors un équilibre simplet qui manque de puissance et de relance.
A revoir.


Troisième bouteille pile entre ces deux lectures.
Très jolie aromatique précise, terpénique et très classique.
Bouche gourmande en attaque, avec toujours cette sensation de précision mais qui cale à compter du milieu de bouche, par manque de concentration et de capacité à se relancer.
C'est bon mais quand même un peu léger.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, sideway, Papé, GAET, leteckel, the_ej, BATARDO, éricH
27 Mai 2023 17:44 #896

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1166
  • Remerciements reçus 6151
CR: Domaine Louis Sipp, Alsace Grand Cru Kirchberg, Riesling, 2017

Je vais sûrement me faire rétorquer que c'est un infanticide, mais honnêtement je n'ai pas trop apprécié cette bouteille, que j'ai trouvée loin du niveau GC (même alsacien), pour moi c'est du même niveau de complexité aromatique qu'un riesling d'entrée de gamme de Dönnhoff mais avec une aromatique qui me plait moins. Nez qui fait bien riesling alsacien avec ce côté plus lourd, moins floral que de l'autre côté de la frontière, un peu gomme/réglisse, la bouche a des amers assez saillants et pas une consistance particulièrement impressionnante, est ce que la garde transformera la citrouille en carrosse, pas certain mais je vais garder la deuxième quelques années de plus pour voir cela.

Bien -

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, denaire, GILT, leteckel, BATARDO, Gaija, Tapis
09 Juil 2023 13:01 #897

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95447
  • Remerciements reçus 25625
CR: Domaine Louis Sipp, Riesling Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé, 2008



Bouchon en très bon état.
Robe légèrement dorée.
Nez.... inquiétant, avec des notes d'oxydation évidentes, sur la noix, la poussière.
L'acidité du millésime sauve la bouche de l'effondrement total.
Mais l'aromatique bien trop évoluée fait qu'on ne peut terminer la bouteille.
A revoir.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, jean-luc javaux, denaire, Papé, leteckel, BATARDO, Gaija
12 Juil 2023 12:00 #898
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 720
  • Remerciements reçus 2534

CR: Domaine Louis Sipp, Alsace Grand Cru Kirchberg, Riesling, 2017

Je vais sûrement me faire rétorquer que c'est un infanticide, mais honnêtement je n'ai pas trop apprécié cette bouteille, que j'ai trouvée loin du niveau GC (même alsacien), pour moi c'est du même niveau de complexité aromatique qu'un riesling d'entrée de gamme de Dönnhoff mais avec une aromatique qui me plait moins. Nez qui fait bien riesling alsacien avec ce côté plus lourd, moins floral que de l'autre côté de la frontière, un peu gomme/réglisse, la bouche a des amers assez saillants et pas une consistance particulièrement impressionnante, est ce que la garde transformera la citrouille en carrosse, pas certain mais je vais garder la deuxième quelques années de plus pour voir cela.

Bien -


Lors de la mini-verticale de décembre passé il se présentait effectivement comme le plus fermé des millésimes récents en l'état, on tombe typiquement dans la fourchette temporelle où les Kirchberg du domaine se referment et où il vaut mieux les oublier jusqu'à leurs 10 ans. Le potentiel de transformation des Kirchberg à la garde peut-être vraiment impressionnant, donc il faut garder la foi, mais jusqu'où faut-il pousser l'effort de patience  ... ça c'est à chacun de voir.

Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield
12 Juil 2023 16:14 #899

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12823
  • Remerciements reçus 3695

CR: Domaine Louis Sipp, Riesling Grand Cru Kirchberg de Ribeauvillé, 2008



Bouchon en très bon état.
Robe légèrement dorée.
Nez.... inquiétant, avec des notes d'oxydation évidentes, sur la noix, la poussière.
L'acidité du millésime sauve la bouche de l'effondrement total.
Mais l'aromatique bien trop évoluée fait qu'on ne peut terminer la bouteille.
A revoir.
 


Je vais alors sans doute essayer demain midi sur des blinis maison, chèvre frais saumon fumé..histoire de voir... 

jlj
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
12 Juil 2023 20:18 #900

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck