Nous avons 2034 invités et 41 inscrits en ligne

Château Fontis, Médoc

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Château Fontis, Médoc a été créé par Jérôme Pérez

CHÂTEAU FONTIS



Vincent Boivert
2, route de Hontemieux
33340 Ordonnac
Tél : 05 56 73 30 30
Fax : 05 56 73 30 31
Mail : vincent.boivert@orange. fr

www.ormes-sorbet.com...

Ce domaine de 10 hectares composé de vignes d'environ 25 ans d'âge (50% Merlot - 50% Cabernet-Sauvignon), situé sur une colline médocaine à 38 mètres d'altitude, a été repris en 1995 par Vincent Boivert déjà propriétaire du Cru bourgeois Château Les Ormes-Sorbet.
Les 8500 pieds de vigne par hectare permettent de produire 50000 bouteilles annuellement. Le vin est élevé en barriques (dont 1/4 neuves), pendant 16 à 18 mois.





CR: Château Fontis 2005

Dans les mêmes tonalités que celles du château les Ormes Sorbet avec un supplément de densité.
Le nez, s’il exhale lui aussi des notes de cassis très nettes, est davantage toasté, encore sur la retenue, mais davantage marqué par le bois sans que cela ne soit un défaut.
La bouche est elle aussi plus massive que celle des Ormes Sorbet, plus brute, voire plus abrupte. Le vin a davantage de corps que celui des Ormes Sorbet, mais l’élégance du premier lui fait un peu défaut, même si les deux vins sont finalement de facture et de style proches (et pour cause !).
La finale est elle aussi plus abrupte mais également un peu plus courte pour l’instant sur des tanins qui demandent à se fondre.

C’est quand même le Fontis le plus complet que j’ai goûté pour l’instant et c’est assurément un vin, qui devrait bien évoluer.

Jérôme Pérez
06 Jan 2008 11:51 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Château Fontis, Médoc

A quelques mois d'intervalle, le merlot a retrouvé sa rondeur et rendu ce vin plus soyeux et suave que son grand frère.
Cette évolution en parallèle des Ormes Sorbet et de Fontis est très intéressante.

Jérôme Pérez
11 Avr 2008 14:44 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 429
  • Remerciements reçus 9

Réponse de Valéry M sur le sujet CR: Château Fontis 2001

CR: Château Fontis 2001

J'ai le souvenir du 2001 bu en 2009, qui avait aussi cet arôme de cassis très net.
Est-ce une marque de fabrique ?
J'en garde d'ailleurs un bon souvenir.

Valéry M
07 Nov 2011 20:35 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet CR: Château Fontis 2010, Médoc

CR: Château Fontis 2010
Médoc

Vin dégusté en compagnie de son jumeau du Château LesOrmes-Sorbet du même millésime.
Ce vin plein de sève et de gourmandise, qui allie l'accessibilité et le plaisir immédiat à un joli potentiel de garde. Complet, on sent bien que dans ce vin le merlot est davantage présent, ce qui ajoute à la facilité et le soyeux. Joli fruit très ouvert avec une texture douce et des tanins juteux.
L'élevage est très classe : un vin de pur plaisir très réussi !

Jérôme Pérez
29 Juil 2013 21:46 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 10040

Réponse de Kiravi sur le sujet CR: Château Fontis, Médoc - Modeste verticale

Château Fontis, Médoc - Modeste verticale CR:

Alors qu'il est beaucoup question de DRC depuis quelques jours, j'arrive avec mon petit Château Fontis, Cru bourgeois du Médoc, dont on parle peu par ici.
Les derniers commentaires datent. Ils ont été commis par Jérôme, cet infatigable fouineur.

Si j'ai bien compris, le Château Fontis c'est 10 hectares, plantés en cabernet sauvignon et merlot. Rien d'autre. Les vendanges sont manuelles, la production, en données corrigées des variations saisonnières, est de 50 000 bouteilles annuelles.
L'élevage est tout barrique, pour 1/4 de neuf. Il n'y a qu'une seule mise et un seul vin.
On se dit qu'on a là un bon client pour une petite verticale qui permettra de faire ressortir des différences entre les millésimes.

C'est parti.

Château Fontis. Médoc 2016

La robe est sombre, violine au bord du disque.
Le nez est assez éclatant, sur la mûre et le cassis. Ça sent le frais. Ça donne envie. Goûtons.
Comme le nez, bouche primaire, bien savoureuse, assez puissante, avec du bois et des tannins, mais ces derniers sont beaux et le bois n'est pas de la planche. Tout cela va se fondre aisément. Un beau bordeaux jeune, assis sur une matière généreuse, doté d'un équilibre sans défaut, sans ressenti alcooleux malgré les 14% annoncés. Le toucher est souple, l'ensemble est très élégant, classique pour ne pas dire classe. Voilà un vin qui semble parti pour être prêt relativement vite.
Très bien et porteur d'espoir.

Château Fontis. Médoc 2014

Robe sombre, pourpre au bord.
Au nez, rien sauf ce que j'ai envie d’imaginer. Comme je n'imagine rien...
En bouche, le fruit est plus mat que pour le 2016. Les tannins serrent davantage. Ils ne sont quand même pas asséchants. Le bois se fait plus nettement sentir que pour le 16. Le toucher est plus sec, avec davantage d'aspérités.
Bon équilibre général, alcool 12,5%, mais ne semble pourtant pas plus frais que le 2016.
On a l'impression d'un vin entre deux. Plus tout à fait fermé, pas tout à fait ouvert.
A revoir, sans optimisme démesuré.

Château Fontis. Médoc 2012

Robe sombre, grenat au bord, très légèrement tuilée.
Nez discret, vaguement fruité, sans clinquant. Le charme discret de la bourgeoisie bordelaise ?
La matière manque de corps, confine à la minceur sinon à la maigreur et laisse la place libre à des tannins bien présents et nettement asséchants. Quelques secondes après la gorgée, on a envie d'eau. Ce n'est pourtant pas un réflexe naturel...
Un ressenti amer me dérange.
Ensemble fluet, en cours d'évolution, donc peut-être à revoir, mais en l'état il n'y a pas grand chose qui incite à l'optimisme.

Château Fontis. Médoc 2009

La robe est sombre, à peine tuilée, très jeune en somme.
Nez du genre taiseux. Pourtant Je vais et je viens, mais non, rien. Quand ça veut pas...
Bouche pleine de fraîcheur. Puissante aussi, sur un fruit net dominé par le cassis. C'est encore très jeune, assez primaire, mais bon. Le boisé est tout en finesse, élégant. Les tannins sont intégrés, l'alcool aussi si on surveille la température. La longueur est belle.
L'ensemble est porté par une acidité qui fait saliver en finale.
Très réussi même si pas encore complexe. A attendre sereinement.

Château Fontis. Médoc 2006

La robe est franchement tuilée.
Le nez tire plutôt vers le tertiaire. Il n'est toutefois pas éclatant mais permet d'entresentir des touches d'humus, un peu de champignon.
En bouche c'est l'acidité qui domine. Elle est du genre pointu. Comme si la matière peut-être pas énorme au départ s'en était allée pour lui laisser tout l'espace disponible. On est donc dans le presque strident, doublé d'un tantinet asséchant.
Pas convaincu du tout. Pour l'optimisme on repassera, il n'y a plus rien à espérer.

Château Fontis. Médoc 2000

La robe est sombre et peu évoluée. Elle ne fait pas son âge.
Le nez, gentiment complexe, offre des saveurs de pruneau délicat (mais oui) et de champignon. On sent un vin vigoureux.
La bouche n'est pas en reste. 19 ans mais pleine de jeunesse. Beau toucher, souple, suave, plein d'une remarquable fraîcheur salivante et d'un équilibre magistral. Les amateurs de saveurs tertiaires trouveront sans doute qu'il faut encore attendre, en toute décontraction.

Belle soirée, dégustation intéressante.
Voilà un domaine sérieux, aux prix sages et stables (autour de 15€), qui travaille bien et qui, les bonnes années, propose des vins très bien faits, élégants, classiques, pouvant sans dommage supporter une garde prolongée et offrir beaucoup de plaisir. Un vin à ajouter à la liste de Didier, s'il n'y figure déjà, des bons r/q/p bordelais.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dfried, podyak, condorcet, leteckel, YOC
09 Nov 2019 00:43 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 19705
  • Remerciements reçus 4905

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Château Fontis, Médoc - Modeste verticale

Je dois dire toute mon affection pour ce cru du Médoc, à mon avis en devenir et on devine bien à la lecture de cette verticale l'élan qui est pris.
C'est un domaine lié à un autre plus connu et sans doute insuffisamment "Les Ormes Sorbet" qui fut l'oeuvre de Jean Boivert. Sa femme et son fils tiennent la barre vaillamment.
Une rencontre avec Hélène Boivert est toujours un très bon moment. Et quand cette rencontre se fait en présence de Bertrand Le Guern, alors c'est un bonheur.

Jérôme Pérez
09 Nov 2019 08:36 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 509
  • Remerciements reçus 3738

Réponse de Manas sur le sujet CR: Château Fontis - Médoc, 2016

CR: Château Fontis - Médoc, 2016

En magnum et épaulé 24h à l'avance.

Nombreuses bouteilles ouvertes avec de nombreux invités à la maison pour fêter mon anniversaire.
Cette bouteille est le parfait compromis pour des invités pas intéressés outre mesure par le vin à qui l'on a envie de faire plaisir, tout en se faisant plaisir. Et pour que le plaisir soit total, autant le faire en format magnum.

Robe juvénile, violine.

Un nez très bien fait, plutôt classe, cassis principalement, bois noble.

Une bouche souple, les tannins sont tout doux ce qui rend l'ensemble parfaitement confortable à la dégustation. On retrouve ces arômes de cassis et de bois noble dans une bouche longue et agréable.

Garde : ça se boit déjà bien mais ça tiendra encore longtemps. Très beau rapport prix-plaisir.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, starbuck, Kiravi
05 Avr 2023 17:54 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 509
  • Remerciements reçus 3738

Réponse de Manas sur le sujet CR: Château Fontis - Médoc, 2015

CR: Château Fontis - Médoc, 2015

En magnum, épaulé 7h à l'avance.

Un vin au profil différent de celui du 2016 chroniqué plus haut.
Ce 2015 se dévoile sous un profil plus flatteur et sexy que le 2016, qui paraissait étonnamment plus prêt et fondu. Plutôt jeune, on a un nez de cassis pur et jovial, d'élevage sexy gourmand, vanillé, qui enrobe l'ensemble. Beaucoup de fraîcheur, ce qui assure un nez harmonieux. 

La bouche propose les mêmes arômes. L'équilibre est assuré par une très jolie fraîcheur là aussi, qui rend l'ensemble digeste et agréable. On retrouve ces notes d'élevage, présentes mais absolument pas putassières, dans une texture soyeuse, douce, et à la finale longue. 

Vraiment un joli vin, qui offre du plaisir. C'est un magnum que j'aime bien ramener pour être sûr de faire plaisir à tout le monde, du connaisseur au moins connaisseur, en toutes circonstances, comme c'était le cas pour cette soirée du 31.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: starbuck
02 Jan 2024 11:36 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 9040

Réponse de starbuck sur le sujet Château Fontis

Cette bouteille est le parfait compromis pour des invités pas intéressés outre mesure par le vin à qui l'on a envie de faire plaisir, tout en se faisant plaisir. 

C'est très juste, si bien que j'en avais acheté 12 de 2010 quand Delphine avait fait un peu de place dans sa cave.
Pour mes 50 ans il y a qqs mois, ceux qui préféraient le Bordeaux pouvaient y gouter.
Pour le jour de l'an en belle famille, c'est encore Château Fontis que j'ai apporté.
Alors oui c'est bon mais je n'y trouve pas la complexité que je recherche quand je déguste un vin.
Mais cela a l'avantage de ne pas perturber ceux qui se demandent ce qui se passe quand leur vin rouge a des arômes leurs semblant étranges comme avec un Pomerol 2001 qui truffe par exemple !

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Manas
02 Jan 2024 19:38 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 509
  • Remerciements reçus 3738

Réponse de Manas sur le sujet CR: Château Fontis - Médoc, 2016

CR: Château Fontis - Médoc, 2016

 

Reçu hier soir, je suis venu armé de ce Magnum qui, une nouvelle fois, aura procuré bien du plaisir. Simplement ouvert 3h avant, il accompagnera un poulet rôti. 

Le nez est irrésistiblement bordelais, bien fait, gourmand, sur le cassis bien mûr, le bois noble bien intégré, tabac. L'ensemble étant souligné d'une fraîcheur qui rend l'ensemble harmonieux. Le nez est complexe et délicat, jeune et accessible. Il aurait mérité un meilleur verre, me dis-je ( )

On retrouve les éléments du nez dans cette bouche qui ne déçoit pas. Le vin possède une belle gourmandise de fruit, une texture soyeuse et vraiment une très jolie longueur entre le cassis et le tabac. C'est vraiment bien fait !

Le Mag est vidé à vitesse lumière à 3, chacun se resservant avec plaisir. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Vaudésir, starbuck, Kiravi, Ilroulegalet
04 Fév 2024 10:38 #10
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 9040

Réponse de starbuck sur le sujet Château Fontis - Médoc, 2016

CR: Château Fontis - Médoc, 2016

Il aurait mérité un meilleur verre, me dis-je ( )
 

C'est toujours délicat de dire à des amis que leurs verres sont plus adaptés pour servir une salade de fruits en dessert que pour boire du vin 
Au moins tu as une idée cadeau pour la prochaine fois.
 

Sylvain
04 Fév 2024 11:01 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5603
  • Remerciements reçus 9040

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Château Fontis - Médoc, 2010

CR: Château Fontis - Médoc 2010

Je commence avec cette bouteille qui a eu un franc succès.
Un nez sur les fruits rouges, cranberry avec un trait d'épices.
La bouche est soyeuse, "agréable pour un Bordeaux" dixit un participant, "même ma femme aurait aimé" pour un autre.
C'est vrai que les tannins sont fondus, que le vin se laisse boire avec une grande facilité mais la finale assez courte montre les limites de son potentiel.
Par contre si le prix semble être une bonne affaire, il est souligné qu'il faut avoir la capacité de garder ses vins aussi longtemps.
je reprécise que ce n'est pas un public extrêmement passionné et que peu parmi eux ont une 

www.lapassionduvin.c...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
22 Mai 2024 08:03 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck