Nous avons 1670 invités et 56 inscrits en ligne

Coravin Tire bouchon à l 'argon

  • Messages : 364
  • Remerciements reçus 91

Oyaji-sama a répondu au sujet : Coravin Tire bouchon à l 'argon

Tu dois pouvoir trouver des vidéos mais rien ne vaut le live et je te souhaite d’assister à une démonstration aussi probante que celle à laquelle j’ai eu droit aux caves Taillevent: le bouchon du Chardonnay de Guffens au Sud avait été piqué au travers la capsule: le service d’un deuxième verre a donné lieu à un magnifique geyser attestant d’une pression à faire pâlir d’envie un Mumm de GP ou un coca/mentos. :DD
L’explication donnée sur la moindre capacité des bouchons synthétiques à reprendre forme en un court laps de temps était sans doute valide mais pas tout à fait convaincante face aux chemises tachées de l’assistance. ni,=et

Martin / Oyaji-sama
#91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3449
  • Remerciements reçus 716

agitateur a répondu au sujet : Coravin Tire bouchon à l 'argon

Je vais essayer de faire une synthèse des tergiversations qui l'ont torturé suite à la lecture des derniers posts:

Le système mono aiguille m'a turlupiné, comme on dit dans le sud. Surtout au début pour le premier verre:
Le volume d'air à la base est très réduit dans l'espace de tête ( entre le vin et le bouchon ) , et comme il y a une seule aiguille, la pression nécessaire pour sortir seulement 10 cl de vin serait déjà forte. Enfin, si on les sort en une fois, et je ne sais pas si le système se gère, se règle....

Bref, j'ai calculé vite fait. 24 litres à 20 degrés pour une mole de gaz en conditions des gaz parfaits, une charge de 6.5 grammes pour coravin, ça nous donne 3.9 litres. 5 fioles de 75 cl.

Donc si on peut régler ou si ça finit comme çà, avec moins de 5 fioles vidangées en intégral par charge, c'est correct, sur le papier.

Après, j'ai quelques remarques, en vrac:

- Normal que la charge soit vendue au prix de l'or, il y a des intermédiaires, un produit captif, un tarif non pas en coût + marge mais plutôt en tarif conso acceptable, etc....etc...En gros, l'argon en charge de quelques dizaines de mètres cube, ça chiffre à moins de 10 balles. A 8 euros les 0.005 mètres cubes TTC conso final, ça laisse quand même de quoi voir venir. Le coût du gaz devient anecdotique, on paie du process. Captif. Soit.

- En appli indus de stockage de vin en vidange, quand on a les moyens, le top c'est le mélange argon CO2, genre 80/20. Pas plus cher que l'argon pur, mais plus que l'azote pur, le gaz d'inertage du pauvre. Car en pur argon, on sèche le vin en CO2 ( comme en azote pur) qui va tendre vers zéro. Dans le vin au contact atmosphérique, la pression à l'équilibre est vers 450 mg/l de CO2 dissous ( de mémoire, j'ai la flemme de calculer ). C'est aussi la pression partielle basse des rouges tranquilles de longue garde. Sur les blancs c'est souvent plus, disons le double, voir le triple au maxi des vins encore "tranquilles". Et ça participe beaucoup à l’équilibre gustatif, par la fraîcheur amenée.

- Du coup, au prix vendu vendu, ce serait pas couillon d'avoir des charges différentes selon les types de vin. Imaginons un 90/10 en rouge de garde, et un 80/20 en vin blanc. Un truc simple, assez efficace, et pas plus couteux. En tout cas, ce serait plus fidèle du vin brut sorti de blle neuve. En fait, je ne comprends pas l'usage de l'argon. Son intérêt est d'être "lourd", donc de tapisser le fond de récipient au dessus du liquide sans balancer la quantité totale de l'air à remplacer en visande. En coravin, en apport de volume significatif, un azote / CO2 serai plus efficace en gustatif. Et moins cher en gaz mais ici c'est moins cher que zéro, donc zéro.

- En cas de surpression, ce sera perdu, donc les 4 litres théoriques peuvent finir à beaucoup moins....

- l'aiguille traversant le bouchon, il y a forcément un canal qui se fait le long de l'aiguille, mais alors pour l'évaluer en quanti et quali dans le temps....

Je ne suis pas fan des synthétiques, mais: le retour élastique qui est demandé au bouchon l'est sur sa périphérie, à la mise, là ou il y a la peau extérieure. Il n'est pas conçu pour se faire traverser le bide par une aiguille.....Ce cas de surpression manifeste fait qu'en pratique, peut être faut il passer de 4 litres à moins de la moitié...
#92
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: nishaton

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2620
  • Remerciements reçus 257

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : Coravin Tire bouchon à l 'argon

Surtout que le fabriquant déconseille vivement l'utilisation du coravin sur des bouchons plastique. Il y a un vrai risque de casse d'une part, et puis j'ai déjà constaté de légères fuites sur les bouchons plastique à un moment où je les laissais couchées.

Chez moi, cela fonctionne très bien. Il arrive même qu'un vin ouvert trop jeune de bonifie grandement, la dernière fois c'était le cas des Voiles de Floridène 2014, vin quelconque à l'ouverture, magnifiquement fondu et aux tanins détendus 6 semaines après.

Raphaël
#93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck