Nous avons 1507 invités et 12 inscrits en ligne

14 ans de mon aînée, venue des beaux parents, autant de bonnes raisons...

  • Alex
  • Portrait de Alex Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3814
  • Remerciements reçus 3963
Quelques belles bouteilles et beaux moments en famille dans de (trop) rares moments à la maison..

Champagne Pommery "Cuvée Louise" 2005

 

Robe jaune tirant sur le pâle, bulles fines et nombreuses...
Nez superbe plein de vigueur sur les fruits blancs, un petit côté brioché et des notes plus herbacées
Bouche vive et pleine de tension, très classe avec une précision du fruit et une grande pureté / minéralité en bouche.
La finale se fait sur des arômes plus tertiaires sur des arômes de champignons frais, de noisettes torréfiées et de crème pâtissière aérée avec une belle amertume finale juste pour raviver les papilles.
Très joli équilibre pour ce champagne entre deux âges, classe et raffinement
17.5/20


Condrieu Gangloff 2015

 

Robe d'abord presque ambrée / jaune cobalt puis plus claire à l'aération mais qui restera dense malgré tout.
Servi trop froid, le nez est d'abord discret et un peu comprimé sur les notes empyreumatiques à l'ouverture.
Plus chaud et plus aéré, l'oxygène lui faisant un bien fou on retrouve une superbe version du viognier (fruits blancs de poire et pomme verte juteuses et croquantes) avec un volume impressionnant.
Beaucoup de mâche, gras, presque glycérine, en tous cas typé cire comme on a régulièrement sur les meursault.
C'est ambivalent car ce vin allie tension notamment à l'attaque avec une joli amertume et un côté herbes séchées, beaucoup de richesse aromatique et un boisé assez luxueux.
J'y trouve une certaine harmonie et c'est une version de Condrieu que je n'ai pas croisé habituellement.
Sans doute se bonifiera encore de longues années.
16.5+/20


Côtes du Rhône Fonsalette Rouge 2012

 

Nez rubis clair, avec de beaux reflets lumineux
Nez complexe sur la rose, le pot pourri, les épices orientales et une version aromatique de fruits rouges mûrs dans un ensemble classique et très profond.
C'est une nouvelle fois en bouche que la magie opère avec un toucher de bouche caressant, suave, dentelé d'une infinie finesse...
Concilier une mâche de fruits telle avec cet équilibre magistral sur le foral et les épices, c'est une nouvelle fois un tour de magie de Monsieur Emmanuel Reynaud.
La finale est belle et longue avec beaucoup de relance et de fraîcheur.
Pour avoir bu 2008/2010 et 2012 récemment mes faveurs vont à ce dernier qui concilie toutes les qualités reynaudiennes sans l'ombre d'un défaut.
19/20


Hermitage "Greffieux - Bessards" Faurie 2005



Le coup de grâce final.
Au début j'ai rien compris avec un effet de séquence étrange suite au Fonsalette très délicat.
Robe presque noire d'une concentration "Paviesque"
Nez d'une densité folle, fruits noirs de cassis, de myrtille, boisé noble et intégré, des épices (poivre noir notamment) et un côté presque charbon /goudron absolument déroutant (même si ces termes sonnent péjoratifs, en réalité c'était vraiment noble et classieux).
La bouche est elle aussi d'un volume qui uppercut le dégustateur en plein vol olfactif et sensoriel. Une fois dans l'arène, on apprend à le trouver plus docile, presque civilisé dans une définition du fruits d'une pureté absolument admirable.
Un vin aux épaules larges et puissantes, pas souvenir d'avoir bu un hermitage si structuré et rémanent si ce n'est greffieux de Chapoutier.
Avec le temps et les minutes nécessaires pour appréhender le style et la transition bancale, je suis absolument totalement conquis par cette version de l'Hermitage rustique et (très) à l'ancienne.
Plus qu'une envie... en tester d'autres, sur d'autres climats.
Majeur en cave
18.5-19/20 


Une très belle soirée pleine de rires et de rebondissements...

Alex
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, dt, tht, Olivier_26, Super-Pingouin, Jean-Bernard, matlebat, sideway, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, Nicoco, TristanBP, condorcet, lbb.contact, Papé, sebus, Frisette, flupke14, oberlin, starbuck, leteckel, the_ej, Boubzou, ptitcoco, éricH, Fredimen, Kiravi, Garfield, Bobo1, JeanRX, LEON213, Manas, Kana
09 Oct 2022 09:49 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 832
  • Remerciements reçus 2831
Content que le Faurie se soit bien goûté, ce sont parmi les plus grands vins que j'ai pu boire, même si il y parfois de la variabilité. Homme incroyable, vins uniques.
Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, David Chapot
09 Oct 2022 10:35 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Alex
  • Portrait de Alex Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3814
  • Remerciements reçus 3963
Merci Marc
Absolument bluffant dans le style.
Au début j'étais pas prêt puis après j'ai sombré dans l'addiction la plus totale.
A l'aveugle j'aurais 2010 ou 2012 max, insolent...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: David Chapot
09 Oct 2022 10:41 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9164
  • Remerciements reçus 16351
Alex, j'imagine que tu gardes tes 2008 pour ses vingt ans ? De grands blancs encore très jeunes...

Jean-Loup 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
09 Oct 2022 20:19 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3806
  • Remerciements reçus 1330
Très joyeux anniversaire à la demoiselle 

Didier
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
09 Oct 2022 20:37 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Alex
  • Portrait de Alex Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 3814
  • Remerciements reçus 3963
Beaucoup de sagesse ce soir et une seule bouteille bue mais sympathique puisqu'il s'agit de :

Volnay 1er Cru "En Caillerets" Domaine de la Pousse d'Or 2015
 

Nez pourpre foncé profond d'un bel éclat.
Nez pinotant de fruits rouges (groseille et framboise) avec un ressenti encore légèrement boisé associé à une touche fumée.
Belle mâche en bouche et une belle trame fruitée mais l'ensemble se révèle un peu ferme et marqué par une acidité relativement vive.
La finale est modérément longue avec une petite astringence végétale et des tannins un poil accrocheurs ce qui me fait penser qu'il est ouvert un peu jeune.
Çà reste joli et plaisant tout de même
15.5-16/20 bien meilleur dans 5-6 ans

Alex

Ps : @Jean-Loup : en réalité sur place je n'avais quasi pas de 2008 hormis Ducru Beaucaillou mais qui s'accordait mal avec le plat. Y'aura de quoi faire plus tard en effet ;)
       @Didier : merci mon ami - comme les années filent... c'est fou !
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier_26, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, DUROCHER, Papé, starbuck, leteckel, Fredimen, Garfield, Jeanveux
09 Oct 2022 23:21 #6
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck