Nous avons 2751 invités et 50 inscrits en ligne

Soirée gros plaisir en Bourgogne

  • Garfield
  • Portrait de Garfield Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1189
  • Remerciements reçus 6343

Soirée gros plaisir en Bourgogne a été créé par Garfield

Non, esprits tordus, il ne s'agissait pas d'une soirée libertine mais bien du thème de cette soirée dégustation suivant le salon Nuits au Grand Jour autour d'un super repas concocté par Guillaume (Boule ici). On avait choisi de rester en Bourgogne sur le thème car déjà  c'est le meilleur , mais aussi on avait des hôtes étrangers (= non bourguignons) à qui on souhaitait le démontrer...Bon quelques dérives malgré tout mais rien de répréhensible. 

On commence sur un plateau de charcuterie apéro par :

Champagne Gerbais La Loge (magnum) : 100% pinot blanc, extrabrut.  Réserve perpétuelle 2011 à 2018. Dégorgement 2020.  Bulles très fines. On a tous pensé à Chardonnay sur les notes d’agrumes et légèrement pâtissières, bouche très sèche avec acidité haute qui laisse suspecter un dosage un peu trop light, Ca va remarquablement bien avec la charcuterie cependant. Bien / Bien + .

Vincent Dauvissat - Chablis 2014 : Nez très étonnant, exotique, pas certain de chardonnay ou alors du Sud (ananas, lacté), bouche avec acidité assez marquée et un creux assez rapide en milieu de bouche au niveau aromatique, mais ensuite une jolie finale sur l’ananas qui a une bonne rétro. Jamais pensé à chablis, ça ressemble plus à un Chidaine ou un mâconnais. Quand on nous oriente sur chablis on pense à Pico du coup sur ces notes de maturité. A postériori je me demande si ce n’est pas une chaptalisation un peu cognée ces notes exotiques. C’est bien, très plaisant pour apéro, ça reste clairement niveau village chablisien. Bien +

Duo de blancs sur œufs sauce époisses et croutons de pain d'épice et lardons (oui c'est aussi bon que ça le laisse supposer)

Domaine Rapet - Corton Charlemagne 2015 (mon apport) : nez discret, caramel, poire pochée, bouche sur une trame minérale, pas énormément de fruit, joli accord avec époisses (qui l’écrase mais ça réhausse le plat), en solo c’est plus complet mais pas niveau GC (comme d’hab), un petit PC disons en l’état. Bien +

Domaine Ramonet – Saint Aubin 1er Cru les Murgers des dents de Chien 2018 : nez de chardonnay bien élevé, on pense à Chassagne sur la largeur d’épaule, j’adore la finale mentholée vraiment bien faite. Jamais pensé à Ramonet ni saint Aubin la dessus on a du citer toutes les appellations et tous les producteurs… bcp aimé. Très bien /Très bien +

Rouge de transition : cuvée DRC des employés, jamais on ne dit pinot, nez très étrange tomate a fond, poivre, je pense a un vin du sud, toucher de bouche très joli par contre mais l’aromatique coince clairement. A mon avis c’est vraiment les fonds de cuves ou les vins à défaut vu les arômes qui ne font pas pinot. Bien. Curieux de savoir si d’autres ont déjà gouté ce vin ?

Duo de rouge sur parmentier de canard maison:

Domaine des Comtes Lafon - Volnay 1er Cru Santenots 2017 : sublime, on pensait a un GC de vosne, nez vosnien justement fruits rouges justes enrobés, floral, la bouche a une longueur kilométrique,. J’adore. Excellent / Excellent +

Domaine David Duband – Chambolle 1er Cru les Sentiers 2016 : A coté du Lafon celui ci fait pâle figure : nez plus animal, aussi un peu tomate, cuir, la bouche a des tanins super serrés qui assèchent ++++ . Surement bien trop jeune, on a été bien en peine de trouver chambolle la dessus (on a quand même pensé à morey après nuit). 16 par élimination en cherchant des millésimes pas fous (pensé à 14 au début). Déception…Bien -, à revoir dans 10 ans

Château de Fonsalette- 2011 : ben comme d’habitude (sauf rayas 04) je n’ai pas aimé les vins de Reynaud, alcooleux, surmûr, ca chauffe plein pot. Bien – (le nez est plutôt sympa mais c’est vraiment la bouche qui m’a gêné).

Sur le plateau de fromages :

Domaine Matrot – Meursault 1er Cru Blagny 2020 : nez joliment bonbon (à postériori j’avais eu le même sur Chalumeaux 2019), bouche agréable mais simple et pas longue, aucune aromatique à part cet élevage discret. Comme d’habitude chez eux des vins sans personnalité ni profondeur. Honnêtement je ne mettrais pas ça niveau PC. Peut être trop jeune aussi. J’ai pensé aux Henri Germain bus récemment (et un peu au Meursault Narvaux Girardin). Bien / Bien +

Sur un saint Honoré vanille-framboise de l'excellent patissier dijonnais J Pautet : 

Weingut Dönnhoff - Niederhaüser Hermannshöhle Spätlese 2021 (mon deuxieme apport) : pas mal de perlant malgré ouverture un peu à l’avance, nez très élégant, floral agrumes sucrés, pêche, raisin, aucun pétrole, bouche d’un parfait équilibre. La bouteille a été finie illico alors qu’on n’avait plus trop soif. C’était un 99/100 Suckling, je comprends pas du tout cette note cependant car ce n’est pas spécialement impressionnant, juste un bien joli sucre (payé 32 euros, c’est parfait à ce prix). Bien + / Très bien

Objectif réussi, le plaisir était au rendez-vous, je reste scotché par le niveau du Lafon, on a donc enfin trouvé un domaine d'excellence qui excelle aussi bien en blancs qu'en rouges (débat récurrent avec Arnould...). On se quitte la panse bien pleine, avec bien sûr déjà une date pour une prochaine session, faudrait pas laisser retomber le plaisir ;) 

 

la photo est de travers mais c'était la fin de soirée .. 


 

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Alain Hinant, Alex, Jean-Paul B., tht, legui, matlebat, sideway, bertou, bulgalsa, La Vie est une Fête, Moriendi, Vaudésir, TristanBP, Papé, Agnès C, sebus, Frisette, starbuck, leteckel, LLDA, the_ej, KosTa74, éricH, Kiravi, JulienG., Ilroulegalet, Manas, SG75, lenfant21, Jean F, Boule, Droop
10 Mar 2024 18:03 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 836
  • Remerciements reçus 3208

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Soirée gros plaisir en Bourgogne

Weingut Dönnhoff - Niederhaüser Hermannshöhle Spätlese 2021 (mon deuxieme apport) : pas mal de perlant malgré ouverture un peu à l’avance, nez très élégant, floral agrumes sucrés, pêche, raisin, aucun pétrole, bouche d’un parfait équilibre. La bouteille a été finie illico alors qu’on n’avait plus trop soif. C’était un 99/100 Suckling, je comprends pas du tout cette note cependant car ce n’est pas spécialement impressionnant, juste un bien joli sucre (payé 32 euros, c’est parfait à ce prix). Bien + / Très bien


Super CR qui transmet bien le plaisir de partager des jolies bouteilles qui en plus ne trahissent pas leur pedigree dans le verre. En tant que monomaniaque de Dönnhoff, ton commentaire sur la notation de Suckling (dont on se fiche un peu honnêtement) tient presque de l'antiphrase au vu de la description que tu fais du vin ;). Mais d'un certain côté, Dönnhoff est probablement plus admiré par les professionnels du secteur que par les amateurs, aussi avertis soient-ils.

Pour m'être récemment régalé avec, je te rejoins sur la qualité de la cuvée. Quant au côté clinquant et impressionnant, ce n'est pas le style de Dönnhoff dont la marque de fabrique est bien cet équilibre au-dessus du lot à la fois fruité et incroyablement sapide et rassérénant.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Lionel73, Garfield
10 Mar 2024 20:47 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Garfield
  • Portrait de Garfield Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1189
  • Remerciements reçus 6343

Réponse de Garfield sur le sujet Soirée gros plaisir en Bourgogne

disons que ma référence en liquoreux c'est clos naudin moelleux reserve 1989 qui était impressionnant de longueur, complexité, donc forcément pour moi un 99/100 est une bouteille de ce calibre. Ca n'altère pas le plaisir que j'ai pris avec, juste une remarque sur le fait que je ne comprends pas la notation. Je suis super fan de Dönnhoff aussi rassure toi ;)

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
10 Mar 2024 20:54 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 836
  • Remerciements reçus 3208

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Soirée gros plaisir en Bourgogne

disons que ma référence en liquoreux c'est clos naudin moelleux reserve 1989 qui était impressionnant de longueur, complexité, donc forcément pour moi un 99/100 est une bouteille de ce calibre. Ca n'altère pas le plaisir que j'ai pris avec, juste une remarque sur le fait que je ne comprends pas la notation. Je suis super fan de Dönnhoff aussi rassure toi ;)


Je comprends mais le Naudin moelleux réserve est une quille à botrytis qui est à comparer avec des crèmes de tête ou des TBA, ce que n'est pas ce spätlese qui est un style bien défini, avec ses codes et qui sur cette cuvée 2021 sont cochés à la quasi-perfection, et comme niveau plaisir on est niveau "Ligue des Champions", une telle note ne me paraît pas usurpée.

Ensuite Suckling note très généreusement en général par rapport à ses pairs de notoriété équivalente, et on n'a pas plus vraiment besoin des béquilles de la critique pour former notre opinion sur ces vins non plus ;).

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
10 Mar 2024 21:04 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Garfield
  • Portrait de Garfield Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1189
  • Remerciements reçus 6343

Réponse de Garfield sur le sujet Soirée gros plaisir en Bourgogne

Thème qui commence à devenir récurrent, à notre grand (gros) plaisir. Tout à l'aveugle sauf pour l'apporteur, ordonnancement au petit bonheur la chance au feeling sur chaque plat, ça marche le plus souvent ! 

Champagne Cousin 2014 Brut:
50/50 chardonnay / pinot noir.

Boule : Frais, sur des notes de poire et d’amandes grillées. Bulles un peu grosses mais un rqp vraiment bon pour ce champagne familial. Bien +

Garfield : J’aurais pensé à un pur chardonnay, bulles effectivement un peu épaisses, dosage équilibré, ça tient la route, c’est consensuel et semble un bon rapport qualité prix pour des réceptions par exemple.

Domaine Jacques Selosse - Initial
Dégorgement juillet 2021, dosage 2 g/l

Boule : notes oxydatives, opulent et élégant, fines bulles. Un grand vin. Très bien +

Garfield : robe ambrée, nez discret au début puis qui prend du curry, de la noix, de la pomme mûre, la bouche est ample, finale persistante. Quand la bulle (discrète) s’estompe et le vin se réchauffe apparaît la complexité aromatique en bouche également. Très bien, en dessous des occurrences précédentes cependant.

Domaine Abbatucci – Diplomate d’Empire 2019 :

Boule : timide au début, notes citronnées puis bouquet de garrigue, longueur et puissance vraiment séduisantes sur la fin de degust. Très bien

Garfield : jolie réduction initiale, ça pourrait faire bourgogne mais la bouche n’est pas compatible, on l’atrouvé à l’aveugle car fins amers du vermentino (même si pas monocépage, et l’apporteur avait changé la bouteille donc plutôt bons sur les devinettes 🙂), avec l’aération on aura aussi des agrumes, et un bel accord avec une tartelette aux saint jacques. Bien + , mais moins à mon gout que les rouges du domaine quand même

Domaine des Tours - Les Tours grenache blanc 2017 :

Boule : au nez on est sur la mangue, les fruits exotiques. C’est riche, un peu trop pour moi à ce moment du repas (entrée) Bien

Garfield : pas trop aimé ,nez très exotique qui me fait penser à un Chidaine, bouche avec des amers et alcool. Assez bien / bien -

Domaine des Lambrays - Clos des Lambrays 2014 :

Boule : fruits rouges évidement, sur des cerises burlat,tanins fins velours, envoûtant. Excellent

Garfield : je l’avais ouvert le matin et laissé s’aérer ça lui a fait du bien, ça pinote bien au nez pas de toute, floral et fruits rouges, très fin tout en gardant une grosse rémanence, acidité du millésime bien là mais pas gênante, vraiment un beau pinot encore jeune mais pas infanticide. Très bien + /Excellent

Comte de Vogue Bonnes-Mares 2001:

Boule : ovni, plus de 20 ans et une robe d’un vin jeune, en bouche pareil fruits rouges, violettes et enivrant de plaisir. Excellent

Garfield : on lui donnerait jamais son age, je pensais que c’était dans la meme gamme d’age que mon lambrays, nez légèrement giboyeux, fruits plus patinés que l’autre, bouche superbe tanins tout fondus, grosse longueur. Très bien + /Excellent

Domaine Michel Juilliot - Corton Charlemagne 2019 :

Boule : bouchonné mais on sent la belle matière derrière.

Garfield : bouchon d’école, dommage…

 


A une prochaine pour une soirée gros gros plaisir ! 

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., tht, bertou, Vaudésir, TristanBP, Papé, oberlin, starbuck, leteckel, the_ej, Lionel73, Vesale
13 Avr 2024 12:10 #5
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Garfield
  • Portrait de Garfield Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 1189
  • Remerciements reçus 6343

Réponse de Garfield sur le sujet Soirée plaisir en Bourgogne

Allez cette fois on change (presque) de thème, on rétrograde d'un cran dans le niveau des bouteilles en passant de gros plaisir à plaisir, même si au final certains n'ont pas trop joué le jeu (hein Seb ;) ) sans qu'on s'en plaigne outre mesure... 

Champagne Aurélien Suenen Blanc de Blanc Grand Cru C+C

Assemblage de millésimes de 2013 à 2019, Cramant et Chouilly, dosage 4 g/l, dégorgement 29/06/2022

Boule : Robe claire, une fraîcheur sur des notes fruitées avec pomme verte et des fleurs blanches. Bulles fines. Assez droit et qui amène un peu de salinité en fin de bouche.

Garfield : nez de blanc de blanc joliment élevé, en bouche j’ai pensé à un pinot meunier car il y avait un trait végétal/amer, en fait pas du tout c’est un pur chardonnay, anis, floral, c’est gourmand, j’aime beaucoup, cependant au prix demandé actuellement c’est trop cher. Très bien

Château des Tours – Grenache blanc 2000

Boule : Un nez où l’odeur de l’urine de chat me déroute initialement avant de retrouver des marqueurs qui amènent au sud. C’est charpenté mais avec des amers trios présents. Ce n’est pas mauvais mais les blancs de Reynaud ne me transcendent pas pour le moment.

Garfield : Robe très dorée, nez étrange sur le buis / bourgeon de cassis, le pétrole, sauvignon? riesling ? bouche pas top avec des amers très très marqués et de la lourdeur. On part au sud genre corse. Par contre ça ne fait pas son âge. Bien - / bien

Domaine Dureuil-Janthial – Rully 1er Cru Le Meix Cadot Vieilles Vignes 2018

Boule : Belle robe dorée, je n’ai pas trouvé l’élevage si dérangeant même si on sent un potentiel certain sur ce vin. Il enveloppe toute la bouche, c’est frais mais aussi complexe. Avec de l’âge il sera merveilleux

Garfield : (mon apport) contrairement à ce que j’ai lu partout, ce n’est pas prêt du tout, encore dans son élevage bien fait certes mais qui écrase le tout, on sent le millésime chaud par ailleurs. A attendre ++, bien + en l’état.

Domaine Pierre Gelin – Fixin 1er Cru Clos Napoléon 2005

Boule : Le pinot dans toute sa splendeur. On s’attendait à un vin dépassé et au final la quintessence du vieux pinot. Des jolis arômes, des tanins bien fondus et une belle émotion.

Garfield : Pas à l’aveugle, Romain l’avait ouverte pour le midi mais pas apportée car pas top, en fait là c’est franchement joli et à point, on sent qu’on est sur un vin plus patiné mais pas mal de fruit rouge confit encore, léger humus, la bouche est assez concentrée tout en étant souple, de la longueur, franchement un beau pinot à point. Très bien / Très bien +


Château de Ribebon – Bordeaux Supérieur – Cuvée Fleur Padouin 2014

Boule : À vouloir faire le con on finit par faire apprécier du Bordeaux aux copains. De ce fait les voilà exclus de l’association qui ne peut tolérer des palais corrompus.
Pour ma part j’ai frôlé le haut le cœur à l’ouverture, c’est effectivement poivron, trop vert…bref des marqueurs que je n’aime pas du tout. Après carafe pendant qq heure lors du service bah…toujours pareil, ce n’est pas ma came même si l’impression de s’empoisonner a laissé place à une simple peur d’une mauvaise digestion 😅

Garfield : ah et le bordeaux : la blague de Boule qui nous l’a servi avant son vrai apport, cabernet au nez sans aucun doute ça poivronne a fond, en revanche en bouche faut reconnaitre que c’est bien fondu, pas de végétal, pas désagréable du tout…la blague a marché bien plus que prévu  puisqu'on n’a jamais pensé que c'en était une.... Bien - / bien

Domaine Mugneret-Gibourg – Vosne Romanée 2018

Boule : Mon apport: timide au nez mais c’était ma crainte sur ce millésime. En revanche c’est bien fait, bien équilibré. Un peu de poivre blanc sur des fruits rouges gourmands.

Garfield : Nez de pinot chaud, pas loin de syrah = 2018, j’étais plus sur Nuit que sur Vosne car on a un côté épicé/ terrien bien présent, c’est pas de la finesse à la Mugnier ou Tremblay on est plus sur un style « classique », c’est bon mais j’ai préféré le Méo. Bien +

Domaine Méo-Camuzet – Nuits Saint Georges 1er Cru Les Boudots 2016

Boule : Un premier nez qui m’envoie sur la côte châlonnaise par la densité, la concentration du fruit. C’est du pinot c’est très bien fait mais comme pour le Dureuil on se doute qu’il y a un potentiel certain. Longueur déjà importante, un très joli vin.

Garfield : Ca pinote bien plus, c’est plus frais en bouche, plus long aussi, encore jeune cependant, ça ne donne pas tout mais franchement déjà joli. Très bien


Allez, la prochaine on fait un vrai thème, Bordeaux supérieur par exemple ? 
 



 

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Alain Hinant, Alex, Jean-Paul B., matlebat, sideway, La Vie est une Fête, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, Atmosphere, TristanBP, starbuck, leteckel, jd-krasaki, the_ej, vvigne, KosTa74, Vesale, LEON213, Ilroulegalet, Droop
23 Jui 2024 21:15 #6
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck