Nous avons 1901 invités et 55 inscrits en ligne

Domaine Leflaive, Puligny-Montrachet

  • Jérôme Pérez
  • Portrait de Jérôme Pérez
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 18598
  • Remerciements reçus 2655

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Le domaine Leflaive passe au bouchage Diam !

oui, c'est de l'aggloméré.

www.diam-bouchon-lie...

Jérôme Pérez
26 Oct 2016 09:08 #1021

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3118
  • Remerciements reçus 3

Réponse de DidierT sur le sujet Re: Le domaine Leflaive passe au bouchage Diam !

Je comprends mieux la derniere augmentation maintenant, c'etait pour couvrir le cout du bouchon :D B)
26 Oct 2016 10:07 #1022

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2457
  • Remerciements reçus 1286

Réponse de FloLevBen sur le sujet Re: Domaine Leflaive

Sachant qu'un DIAM coûte pratiquement 2x moins cher qu'un liège équivalent.

Florent
26 Oct 2016 11:09 #1023

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 551
  • Remerciements reçus 51

Réponse de Benjamin Dgnn sur le sujet Re: Le domaine Leflaive passe au bouchage Diam !

On connait l'évolution du bouchon dans le long terme ?

Benjamin
26 Oct 2016 13:14 #1024

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7420
  • Remerciements reçus 7036

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Batard Montrachet – Domaine Leflaive – 2006

CR: Batard Montrachet – Domaine Leflaive – 2006

Bouteille bue lors d’une dégustation mémorable sur les années en 6 relatée ICI.
Un vin qui a, pour le moins, divisé les dégustateurs…

Jean-Loup
Bouteille ouverte pendant deux heures puis carafée pendant une heure et demie.

La robe propose un bel or prononcé.
A l’ouverture de la bouteille j’avais surtout noté au nez de la vanille et du clou de girofle, ainsi que quelques fruits blancs.
Lors de la dégustation, le nez est très intense mais fortement marqué par l’élevage : vanille, brioche, grillé, des arômes presque caramélisés. Quelques fruits à noyau (mirabelle) apparaissent à l’aération dans le verre.
La bouche impressionne par son ampleur et sa matière impactante. Pour moi, sa vivacité est suffisante pour éviter la lourdeur mais ce n’est clairement pas un vin pour pdf… Ce qui m’a en revanche gêné est son boisé trop présent, presque envahissant, également en bouche. La question est de savoir s’il va un jour s’assagir : le fruit n’est pas là mais la matière riche en viendra peut-être à bout un jour, d’autant qu’encore une fois l’acidité est bien présente.
Le magnifique homard rôti au beurre vanillé accentue la tension du vin et lui apporte un plus indéniable.
Très Bien seul, Très Bien + sur le plat, mais manifestement pas au niveau de l’attendu.

Vivien
La robe est or, très brillante. Le nez est sur l’abricot, le caramel, c’est très puissant, devenant tarte aux abricots même. Il évoluera sur de fines notes beurrées, puis de la pêche jaune. Quelle puissance !!! La bouche est du même registre, de très grande puissance, sur l’abricot, les fruits jaunes, la pâte d’amande, un fin boisé classieux, une très grande largeur, une énorme matière indomptée en l’état (le vin semble d’une jeunesse étincelante !!!), une très belle acidité résiduelle, de fins amers et une longueur monstrueuse. A l’aération, j’y ressens des notes de vanille et de coco et la salinité est plus présente, l’élevage est vraiment luxueux. C’est un superbe vin, certainement un infanticide en l’état qui sera très grand dans quelques années. Très bien + / Excellent en l’état, futur très grand vin à mon humble avis…

Julien
Robe très dorée.
Nez lourd, pateux et riche sur le grillé, la pate d'amande, le chocolat au lait.
Mais où est le fruit!!??
La bouche est puissante, pataude, manquant carrément d'acidité et alcooleuse en finale
Le fond de vin a fini au crachoir.
C'est juste inadmissible.

Paul
Robe bien dorée, le nez est à la fois évolué et marqué par l’élevage, vanille, caramel, praliné ; en bouche il y a une très grosse matière, c’est puissant, mais lourd, à nouveau sur le beurre, le caramel et la pâte d’amande, avec une finale marquée par l’alcool ; je ne parviens pas à déceler la moindre trace de fruit, cela manque cruellement de fraîcheur et de peps ; je me lance tout de même sur un chardonnay bourguignon, au regard de mes quelques expériences de blancs de cette région ayant basculé du mauvais côté… il me semble en effet que si le vin n’est pas réellement oxydé, il est déjà très (trop) évolué et je ne vois pas comment quelques années de garde supplémentaires pourraient améliorer les choses. On dira… décevant !

Florent
La robe est dorée mais pas forcément suspecte car on peut effectivement penser à un vin riche (ce qui est le cas).
Au nez, on cherche le fruit.... j'y trouve de l'abricot et un début de pomme chaude, au milieu de tout ce flot de caramel et de bois.
En bouche on trouve une grosse matière puissante et imposante, du gras, une grande longueur, une certaine intensité mais ça manque et peps et de tension pour donner plus d'énergie et de vivactié au vin. Mais la bouche est aussi très boisée, et l'on retrouve se gout de caramel assez prononcé. Je cherche encore la minéralité dont parle Eric.
En tout cas je vais partie de ceux qui ont trouvé cette bouteille décevante.
D'autre part comme Paul, je pense que sur cette bouteille il ne sert à rien d'attendre car je prend le pari que d'ici 5 ans cette bouteille sera morte oxydée. Je précise que je n'ai rien contre Leflaive; jusqu'ici toutes les bouteilles que j'avais bu étaient délicieuses (Bourgone 09, Pulingny 11 et Clavoillons 10).
Décevant

Eric
Le second vin blanc est servi avec du homard rôti au beurre vanillé. La robe est couleur paille. Le nez est expressif, sur le raisin bien mûr, l'abricot confit, et des notes fumées/grillées. Le vin ayant été servi bien frais, il parait d'abord très dense, plutôt monolitique, mais l'on sent en arrière-plan une belle énergie qui ne demande qu'à émerger. Avec le réchauffement, il prend de l'ampleur, du gras, élargit sa palette aromatique. La finale puissante est peu chaude (alcool) et encore marquée par l'élevage (beurre, vanille, pain toasté). On sent que le vin n'a pas encore délivré tout son potentiel. Mais on peut se demander si cette légère surmaturation sera digérée un jour. Avant que l'on sache ce que c'était, le vin divisait les convives. Une fois que nous l'avons su, ça ne s'est pas arrangé.

Amitiés oenophiles,
Jean-Loup
27 Oct 2016 20:33 #1025

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Fouloume sur le sujet Domaine Leflaive Chevalier Montrachet 2005

Pour info perso, avez-vous déguster le vin à l'ouverture ?
28 Oct 2016 20:04 #1026

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84863
  • Remerciements reçus 11410

Réponse de oliv sur le sujet Re: Le domaine Leflaive passe au bouchage Diam !

Bourgogne
Après le domaine des Comtes Lafon, c'est Leflaive qui passe au Diam !

Source


Plus d'infos sur www.wineanorak.com/w....
31 Oct 2016 22:26 #1027

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9
  • Remerciements reçus 16

Réponse de Khiem sur le sujet Anecdotes sur Anne-Claude

J'ai eu l'opportunité de rencontrer Anne-Claude plusieurs fois en 2014 pour un livre que j'ai écrit sur les grands domaines bourguignons qui vient d'être publié (Patrimoine Extraordinaire des Vignobles de Bourgogne - Histoires de Vignerons).

Anne-Claude était une personne très engagée écologiquement, passionnée par ses vignes et peu intéressée par l'argent.

Je voulais partager avec vous quelques unes des anecdotes drôles qu'elles m'a racontées.

(Pour info : les Mâcon-Verzé et Pouilly Fuissé ne sont pas des vins de négoce. Le Domaine est soit propriétaire soit fermier des vignes.)

*
Alors qu’Anne-Claude Leflaive commence à peine prendre ses marques au Domaine Leflaive, elle est bombardée responsable d’une équipe de vendangeurs. Les vignerons expérimentés qui travaillent toute la journée dans les vignes reconnaissent les leurs et celles des voisins, ce qui n’est pas encore le cas d’Anne-Claude. Aux Folatières, son équipe récolte plusieurs seaux de raisins avant de se rendre compte de son erreur. « Le vrai propriétaire a débarqué furieux mais ses raisins étaient déjà partis dans la benne. Il a fallu récolter des raisins chez nous pour lui rendre l’équivalent. Ça a fait un tollé au village où tout le monde était au courant au bout de cinq minutes ! En Bourgogne, c’est la pire des choses qui puisse arriver : c’est comme si on prenait les enfants d’un autre ! »
*
L’hiver 1996 est glacial et la fermentation alcoolique des moûts ne démarre pas. Inquiet, Pierre Morey, le régisseur du Domaine Leflaive à l’époque, est d’avis d’attendre jusqu’à lundi, dernier délai, avant d’ajouter des levures commerciales. « J’étais consternée d’autant plus que cet ajout est proscrit par la charte biodynamique à laquelle nous étions en train de nous convertir, » confie Anne-Claude. « Vendredi, j’ai reçu la visite des Chevaliers du Tastevin de Tahiti. En cave, mes 15 chevaliers ont remarqué ma détresse. L’un d’eux a proposé : “Je vais chercher mon ukulélé et on va chanter.” Dans la cave, l’ambiance était telle qu’on se serait cru au bord d’un lagon bleu ! Je les ai remerciés pour ce moment magique et leur ai dit en les quittant que si la fermentation démarrait, ce serait grâce à eux. » Le lendemain, Pierre l’appelle de l’autre bâtiment où se trouvent les moûts : « Je viens d’aller à la cave. Les vins sont en ébullition et passent par-dessus les tonneaux ! Ils sont partis en fermentation ! »
*
Anne-Claude n’est pas prête d’oublier ce voyage d’affaires à Londres à la fin des années 90. Adam Brett-Smith le directeur de Corney & Barrow, distributeur du Domaine, l’invite à un dîner au Palais Saint James. Le Prince de Galles, ardent écologiste et fervent opposant des OGM, y réunit les personnalités qui partagent ses convictions. Le Prince apprécie les vins du Domaine Leflaive et en commande régulièrement. À l’arrivée au palais, elle croise le chanteur Sting, Aubert de Villaine et un écrivain connu. « Cinq minutes avant le dîner, Adam m’explique qu’il y a une quarantaine de personnes mais c’est quand même protocolaire : “Voici ce qui va se passer. Tu seras assise à gauche du Prince de Galles et Trudie Styler, l’épouse de Sting, sera à sa droite. La première fois, tu t’adresseras à lui en tant que Your Royal Highness. Tu pourras ensuite l’appeler Sir. Lorsque le premier plat sera servi, il se tournera vers la droite et discutera avec Trudie Styler pendant précisément 20 minutes. Au deuxième plat, il se tournera vers la gauche et discutera avec toi. Après le dessert, il se lèvera, nous irons prendre le café et il nous quittera par l’escalier.” J’ai juste eu le temps de m’entraîner à répéter Your Royal Highness. Les présentations faites, nous sommes passés à table. Elle était non seulement longue mais large de deux mètres et demi avec des fleurs au milieu, séparant les convives de leurs voisins d’en face. C’était fait intentionnellement pour qu’on ne puisse discuter qu’avec ses voisins de gauche ou de droite. Je n’ai pu échanger un seul mot avec Sting qui me faisait face. Camilla, assise un peu plus loin, échangeait des petits gestes affectifs avec le Prince de Galles tout au long du repas où on nous a servis les produits bio de la ferme princière, un vin blanc du Domaine Leflaive et un vin rouge du Domaine de la Romanée-Conti. J’étais terrifiée à l’arrivée du second plat ! Tel un automate bien réglé, Charles s’est tourné vers moi. Nous avons discuté d’OGM, montre en main, pendant 20 minutes, Charles soulignant les railleries dont il avait fait l’objet lorsqu’il a commencé à afficher ses convictions écologiques. »
*

Khiem

Ma page Facebook pour plus d'infos :
www.facebook.com/pat...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, o_g
24 Déc 2016 13:58 #1028

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 209
  • Remerciements reçus 2

Réponse de Mahour sur le sujet Anecdotes sur Anne-Claude

L’hiver 1996 est glacial et la fermentation alcoolique des moûts ne démarre pas. Inquiet, Pierre Morey, le régisseur du Domaine Leflaive à l’époque, est d’avis d’attendre jusqu’à lundi, dernier délai, avant d’ajouter des levures commerciales. « J’étais consternée d’autant plus que cet ajout est proscrit par la charte biodynamique à laquelle nous étions en train de nous convertir, » confie Anne-Claude. « Vendredi, j’ai reçu la visite des Chevaliers du Tastevin de Tahiti. En cave, mes 15 chevaliers ont remarqué ma détresse. L’un d’eux a proposé : “Je vais chercher mon ukulélé et on va chanter.” Dans la cave, l’ambiance était telle qu’on se serait cru au bord d’un lagon bleu ! Je les ai remerciés pour ce moment magique et leur ai dit en les quittant que si la fermentation démarrait, ce serait grâce à eux. » Le lendemain, Pierre l’appelle de l’autre bâtiment où se trouvent les moûts : « Je viens d’aller à la cave. Les vins sont en ébullition et passent par-dessus les tonneaux ! Ils sont partis en fermentation ! »


Post hoc non est propter hoc!

J'espère que ce n'est qu'une anecdote et pas une conviction.

Paix à son âme.
24 Déc 2016 23:47 #1029

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84863
  • Remerciements reçus 11410

Réponse de oliv sur le sujet Ca bouge au domaine Leflaive !

Bourgogne
Arrivée de Pierre Vincent au domaine, du mouvement sur les étiquettes, ça bouge au domaine Leflaive !

www.burgundy-report....
www.burgundy-report....
03 Jan 2017 12:56 #1030

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5635
  • Remerciements reçus 5355

Réponse de Olivier Mottard sur le sujet CR:Domaine Leflaive - Chevalier-Montrachet Grand Cru 2006


CR:
Domaine Leflaive - Chevalier-Montrachet Grand Cru 2006
Bouteille remontée de cave et ouverte pour dégustation.

En versant le vin, je suis d'abord étonné par la couleur d'un bel or assez clair.
L'exemplaire dégusté précédemment présentait une robe bien plus évoluée.
D'emblée le nez est ouvert sur de fines notes grillées, l'amande fraîche, le citron confit et une touche d'élevage qui souligne discrètement un nez plein d'élégance de complexité.
La bouche est somptueuse de finesse avec un corps important dans une structure longiligne.
On y retrouve des notes d'amande et de noisette fraîche rendant le vin savoureux et gourmand jusqu'au final d'une longueur exceptionnelle.
Un vin superbement équilibré avec, parmi beaucoup de qualités, de l'élégance et une structure imposante dans une extrême finesse.
Sur cet exemplaire, un très grand vin !

Excellent !

Olivier
05 Fév 2017 08:49 #1031
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2489
  • Remerciements reçus 760

Réponse de Galinsky sur le sujet CR: Puligny Montrachet - Domaine Leflaive 2006

Ouverte pour voir un peu l'évolution sur un millésime qui me laisse dubitatif en terme de structure - Je choisi une bouteille de
CR: Puligny Montrachet - Domaine Leflaive 2006. La robe est d'un jaune citron assez soutenue - Le nez est sur des notes grillées assez discrètes, avec des fruits jaunes et exotiques - La bouche commence sur une trame acidulé pour prendre de l'ampleur, de la richesse, de la densité. Le millésime prend le dessus en milieu de bouche et la finale se termine une belle tension. En conclusion, c'est riche, ample avec encore de l'avenir devant lui, mais cela ne correspondant pas trop à mes goûts actuels, ou je recherche plus de tension. BIEN+
Eric
19 Mar 2017 17:29 #1032
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84863
  • Remerciements reçus 11410
Bu chez Nol

CR: Domaine Leflaive, Puligny-Montrachet 1er cru, Les Folatières, 2004



Oliv
Bouchon comme neuf.
Robe sans aucune trace d'évolution, sur un jaune gris vert presque cristallin.
Nez serré et qui va nécessiter de l'aération pour se décomprimer et libérer un ensemble agréable, sur une fine réduction grillée (maïs soufflé), la fumée et des notes très minérales (silex frotté). Pas de végétal en vue !
Bouche très tendue, un peu stricte quand le vin est froid mais qui prend doucement sa place sur le palais avec la température, révélant un ensemble froid mais juste, construit autour d'une acidité haute et à l'équilibre apporté par une concentration naturelle évidente.
L'ensemble produit est acéré mais d'une grande capacité de relance et le vin s'ouvre sur une finale longue et d'une grande jeunesse encore.
Il ne lui manque à mon goût qu'un peu de folie et de générosité aromatique (plus de fruit ou de floral) pour être un grand vin.
Excellent. Et avec encore du potentiel ! (tu)

Frisette
La robe est légèrement dorée, mais qui ne fait pas son âge. Le nez est initialement un peu fermé. Puis viennent de très belles notes exotiques à l'aération (ananas...). La bouche est simplement superbe: cristalline, avec une tension remarquable, eau de roche...avec un côté pierreux et un peu encore stricte, mais sans tomber dans la rigidité. On retrouve des notes d'orange amère du plus bel effet, une pointe de silex et de mèche frottée. La densité de cette matière est remarquable, et l'ensemble acidité, gras, amers lui confère un équilibre magistral. La finale est d'une grande pureté, avec de fins amers me faisant évoquer le Schweppes Indian Tonic. Deuxième rencontre également, après un Village 2006 , et nouvelle claque: Exceptionnel à Grand (18,5/20), et fait bien plus jeune que son âge.

Podyak
Robe à l'instar des 2 précédentes, assez claire, peu évoluée. Nez tout d'abord peu disert, puis s'ouvrant sur quelques fines notes grillées, silex. Le grillé/fumé n'est en rien entêtant (rien à voir avec un Auxey 2011 de Boisson goûté quelques jours avant). Au réchauffement, petit zeste d'agrumes. Le vin est à la fois ciselé, effilé, mais avec du volume en bouche, de la densité. Belle acidité qui ne confine pas à la nervosité. Se prolonge longtemps en bouche avec une petite note saline très agréable. Haut niveau, même si on est plutôt sur un vin cistercien, d'amateur d'épure, avec si on chipote, un léger manque de fruit. Le millésime cette fois-ci ne surprend pas. Ni l'appellation sur laquelle il arrive de trouver ces vins sur le fil du rasoir. Exc- (17.5) et merci pour cet apport, Olive !
Et quel contraste avec le Clavoillons 2006 goûté lors d'une soirée LPV75 grosses cartouches il y a un peu plus de 3 ans.
23 Mar 2017 20:38 #1033

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2489
  • Remerciements reçus 760

Réponse de Galinsky sur le sujet Puligny Montrachet - Domaine Leflaive 2013

Jeune... Assurément. Trop jeune... Surement. Mais l'envie de regoûter ce flacon me commande de l'ouvrir aujourd'hui pour "l'apéritif" - CR: Puligny Montrachet - Domaine Leflaive 2013 La robe est jaune pale - Le nez est sur les fruits blancs, des notes florales et un très fin grillé (nettement moins intense que sur certains anciens millésimes, de l'époque Pierre Morey !) - La bouche est assez tendue, finement agrémenter par les agrumes, la finale est d'une belle longueur. En conclusion, un bon moment de plaisir que j'ai hâte de retrouver d'ici quelques années. BIEN+

Eric
26 Mar 2017 16:56 #1034
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4060
  • Remerciements reçus 4222
Un repas, mes amis ...

CR: Domaine Leflaive, Puligny Montrachet 1er cru "Clavoillon" 2010
Ouf, le 1er nez nous rassure vite, le vin n'est pas fermé.
On perçoit des agrumes et de la minéralité. En bouche ce n'est pas très ample au début mais la finale est belle.
Le vin ne va cesser de s'améliorer au fil de la soirée.
Cette bouteille dégage une sensation de pureté, c'est net, l'élevage semble s'effacer pour laisser parler le fruit et le sol.
Gérard avait dit Puligny tout de suite.
A ce moment nous préférons tous le suivant mais Gaétan qui est revenu sur les blancs avec le fromage trouve qu'il s'est bien ouvert et qu'il a encore gagné en longueur dans la finale.
Le fond de bouteille bu le lendemain était excellent.

Sylvain
19 Avr 2017 17:52 #1035

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2489
  • Remerciements reçus 760
CR: Remontée et ouverte pour vérifier l'évolution et surtout... se faire plaisir - Puligny Montrachet 1er Cru "Clavoillon" Domaine Leflaive 2005

Même si ce climat n'est pas celui que je préfère (je le trouve toujours plus riche et gras que les autres climats du Domaine Leflaive... Folatières, Les Combettes, Pucelles - même si ce dernier ce trouve certaines années à la hauteur de certains Grands Crus) - Il n'empêche que ce fut une très bonne pioche ! La robe est jaune or - le nez sur une fine réduction avec un apport de fruits à chairs jaunes, du thé, un peu de melon et une belle richesse - La bouche est d'une belle pureté (sans aucune oxydation), long, riche, encore un peu en retrait dans son évolution. Mais avec déjà un grand plaisir gustatif - En conclusion, une bouteille que l'on peut déjà ouvrir, avec un carafage de deux bonnes heures et un futur GRAND plaisir lorsque l'âge adulte aura révélé toutes ses qualités intrinsèques. TRES BIEN

ERIC
23 Avr 2017 16:27 #1036
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2489
  • Remerciements reçus 760
Pour continuer le début de soirée, je choisi et j'ouvre un CR: Puligny Montrachet 1er Cru "Les Folatières" - Domaine Leflaive 2004 La robe est jaune pale d'une belle pureté - Le nez, tout d'abord un peu timide (en raison d'un premier service un peu froid) va aller crescendo sur les fruits d'abord blancs puis jaunes, un fond de légère réduction apporte un coté légèrement grillé - Ensuite un peu de thé - En bouche c'est à la fois d'une belle rondeur, très joliment contrebalancé par un coté acidulé et rafraichissant - Complexe, plein de charme, droit dans la longueur, avec toujours cette même même pureté gustative. Déjà plaisant et sans aucune déviation ni aromatique, ni gustative. il ne lui manque plus que quelques années supplémentaires pour avoir la parfaite maturité. TRES BIEN+

Eric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: totolouga
01 Mai 2017 19:12 #1037
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19800
  • Remerciements reçus 3432

Réponse de mgtusi sur le sujet CR: Bourgogne - Domaine Leflaive 2013

CR: Bourgogne - Domaine Leflaive 2013

Bouteille bue sur trois jours pour elle-même. Nez très ouvert avec d'intenses arômes de fleurs blanches, la bouche révèle un vin puissant, gras mais tout à fait équilibré. C'est plus rond que tendu mais ça reste énergique.

Vous avez dit bourgogne générique ?

Michel
25 Mai 2017 10:39 #1038

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2489
  • Remerciements reçus 760
Une nouvelle bouteille ouverte en préambule du dîner - CR: Puligny Montrachet 1er Cru "Les Folatières" - Domaine Leflaive 2006 Une robe jaune soutenue et brillante - Un nez sur les fruits jaunes murs, un peu d'abricot, d'élégantes notes grillées, des agrumes légèrement compotés - En bouche, c'est tout d'abord la richesse du millésime qui va se montrer, ensuite les fruits jaunes, un peu d'agrumes et enfin un boisé que je trouve un peu trop appuyé - Très belle longueur et une finale qui trouve un peu d'acidité ou plutôt d'acidulé - BIEN+

ERIC
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: totolouga
11 Jui 2017 17:31 #1039
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 861
  • Remerciements reçus 1169
CR: Domaine Leflaive - Bienvenues-Bâtard-Montrachet 2001
Sur les ris de veau à la crème

Moi : LE vin du déjeuner. Nez absolument magnifique, d'une complexité folle avec des fruits jaunes intenses et un beurré léger irrésistible.
La bouche est somptueuse, glycérinée, huileuse avec une intensité jamais rencontrée jusqu'à maintenant. C'est un vin tout en dentelle qui se livre généreusement possédant un équilibre magistral ou rien ne dépasse, une acidité millimétrée qui enveloppe une matière et une mâche d'une grande ampleur. finale interminable avec une rétro qui invite à la méditation. Rien que cela. L'impression de n'arriver à déceler qu'une infime partie du vin tant le nez et la bouche sont complexes mais ce n'est pas bien grave puisque nous vivions là un moment de partage unique. C'est donc cela un Grand Cru bourguignon à maturité ? :o
Exceptionnel (tu)

Arnould : Toujours un petit pincement au cœur au moment d'ouvrir un chardo bourguignon de cet âge... Cette fois, l'étiquette confirmera le rang du vin. Le BBM de Leflaive était vraiment top, sur un plateau de maturité idéal pour un blanc bourguignon. Mais vu la robe peu évoluée et l'acidité sous-jacente, j'ai dans l'idée que ce vin n'est pas près de décliner. Excellent (tu)
Je me "devais" de faire ce petit plaisir à l'un des hôtes qui nous avait généreusement ouvert ce Montrachet 2001 de Vincent Girardin il y a peu. Si je devais comparer ces 2 magnifiques vins du même millésime, je mettrais le Montrachet un peu devant. Il jouait dans un registre plus puissant et plus ample, par contre avec sans doute un potentiel de garde un peu moins important que le BBM.


En savoir plus sur lapassionduvin.com/f...

Rémy
13 Nov 2017 11:45 #1040

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84863
  • Remerciements reçus 11410
Bu chez Legui

CR: Domaine Leflaive, Puligny-Montrachet 1er cru Les Pucelles, 2005



Robe jaune paille.
Nez assez terne, sur un léger fumé, fleurs blanches et quelque chose d'humide qui évoque le liège.
Confirmation sur une bouche qui, malgré un fond certain et une forme d'équilibre, apparait comme délavée, élimée, sans en devenir totalement imbuvable pour autant.
Satané bouchon !
ED
24 Déc 2017 18:56 #1041
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9
  • Remerciements reçus 1

Réponse de patrickd18 sur le sujet Domaine Leflaive: Clavoillons

Bonjour a tous. Question "basic", pourquoi le Clavoillon se vend moitie moins cher que les autres PM premiers crus du domaine?

Patrick
26 Déc 2017 11:10 #1042

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2489
  • Remerciements reçus 760

Réponse de Galinsky sur le sujet Domaine Leflaive: Clavoillons

Bonjour a tous. Question "basic", pourquoi le Clavoillon se vend moitie moins cher que les autres PM premiers crus du domaine?

Patrick


Bonsoir Patrick,

Pas moitié moins cher, disons plutôt

42% moins cher que Folatières, et Combettes
80% moins cher que Pucelles
Mais le même prix que le Meursault

Avec comme superficie
4ha79 pour Clavoillon
1ha26 pour Folatières
73a pour Combettes
3ha06 pour pucelles
1ha62 pour Meursault

Il y a toujours eu une différence sensible entre les prix des différents crus au domaine, mais si je peux dire que c'est plutôt les autres 1ers crus qui ont sensiblement augmentés par rapport à celui-ci.

pour le millésime 2000, les différences étaient plutôt de
35% moins cher que Folatières
55% moins cher que Pucelles

Voila quelques précisions

Eric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, patrickd18
26 Déc 2017 20:55 #1043

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5042
  • Remerciements reçus 1316

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Domaine Leflaive, Chevalier-Montrachet, 1996

CR: Domaine Leflaive, Chevalier-Montrachet, 1996

Nez surpuissant, de fortes notes grillés, de l'amande, et un coté confit.

La bouche, c'est tout d'abord un touché velouté. Gras sans être lourd, c'est exquis, raffiné. Ca ronronne sur la langue. Puis vient la matière, puissante, imposante, comme un mustang. Beaucoup de complexité, entre un citron confit, des notes de tabacs, un élevage intégré qui porte le tout sur la noisette, et enfin une belle acidité en filigrane. Ca ne ronronne plus, ça monte dans les tours, mais harmonieusement. C'est aérien tout en étant surpuissant. Difficile à décrire. Finale grandiose d'une longueur rarement égalée de mon expérience. On tape le rupteur là!

Magnifique.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Galinsky, Marc C
26 Déc 2017 23:18 #1044

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9
  • Remerciements reçus 1

Réponse de patrickd18 sur le sujet Domaine Leflaive: Clavoillons

Bonjour Eric,

Merci beaucoup pour l'info. J'ai achete, entre autre, du Clavoillon 2016 en primeur (malgre l'augmentation des prix... j'ai un faible pour les grands blancs et la bio-dynamie :-) - sans vouloir lancer de debats sur ce dernier points..) apres avoir goute le 2014 (trop jeune encore mais beau potentiel).

J'ai goute "Les Pucelles" une fois il y a 2 ans dans un restaurant en Suede (je crois le 2009) qui etait bon aussi. La difference de prix est elevee a vue d'oeil... mais je n'ai pas bu assez de ces deux vins pour affirmer avoir une preference pour l'un ou l'autre... En lisant les commentaires, je vois que "Les Pucelles" de part leur proximite aux grands crus est considere par certain comme faisant parti de cette categorie...

Bon reveillon,

Patrick
29 Déc 2017 15:22 #1045

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2178
  • Remerciements reçus 3257
CR: Domaine Leflaive - Bienvenues-Bâtard-Montrachet 2001

Nez de chardonnay "à point" sur des arômes de beurre, de fruits jaunes murs intenses.
La bouche est énorme, huileuse avec un gras important mais sans aucune lourdeur et l'équilibre est parfait. La longueur est exceptionnelle, qui ne semble pouvoir évoquer qu'un GC.
Un vin à pleine maturité mais pour longtemps encore.
C'est la 4ième fois que je bois ce vin en 5 ou 6 ans, et c'est franchement un splendide vin, sans la moindre trace d'évolution oxydative (tu)
Il semble non seulement que le domaine ait fait de grands vins dans ce millésime mais surtout qu'il ait échappé, cette année là en tout cas (et sur les 6 ou 7 bouteilles que j'ai pu boire), à la prémox.
Edit : peut-être la seule limite à la garde serait un bouchon imbibé sur toute la longueur pour cette bouteille.

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, mgtusi, Galinsky
28 Jan 2018 12:17 #1046
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7420
  • Remerciements reçus 7036
CR: Domaine Leflaive – Puligny-Montrachet 1er cru – Clavoillon – 1999



Bue lors d'un sacré déjeuner d'anniversaire relaté ICI

Jean-Loup
La robe présente un or jaune d’une grande densité.
Le nez très intense est encore marqué par son élevage luxueux : les arômes grillés et beurrés se combinent à des notes d’amande, le tout sur un fond de fruits jaunes qui se développe à l’aération dans le verre.
La bouche possède un très beau volume, sa rondeur étant accentuée par le toucher très gras et une bonne sapidité. Le boisé est encore bien présent, relativement enrobé mais pas encore assez à mon goût, certains ayant été moins indulgents.
Le vin prend le dessus sur la très belle entrée mais l’association lui permet de s’affiner.
Très Bien ++, surtout sur le plat.

Rachid
Grosse déception pour le Leflaive avec un élevage qui me semble surdimensionné. Le vin finit sur des saveurs de caramel au lait avec une amertume difficile, dommage !

Julien
Le Puligny Clavoillon 1999 de Leflaive a été un peu décevant. Le nez était plus sur une aromatique grillée/cacahuète que réellement boisée j'ai trouvé. Par contre dommage que l'amertume assez forte en finale prenne le dessus car derrière la matière et l'équilibre semblent là.

Samuel
Le Puligny de Leflaive était bien trop marqué par l’élevage à mon goût.
Je n’arrive pas (plus ?) à boire ce genre de vin. Nez vanillé, boisé ... bouche molle, finale beurrée et amer ... direction le crachoir pour moi car intordable et aucun plaisir possible.

Jean-Loup
03 Fév 2018 18:18 #1047
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 86
  • Remerciements reçus 20
CR: Domaine Leflaive – Puligny-Montrachet 2001

2eme rencontre avec ce vin, la première bouteille ayant été goûtée en janvier 2008.

robe brillante, avec des reflets dorés.
Nez floral avec des pointes de fruits jaunes.
La bouche est aérienne, tout en délicatesse et subtilité, très long en bouche et d'un équilibre incroyable.
L'aération permet au vin de développer des nuances de menthe et d'anis du plus bel effet.
Très très beau village.
La bourgogne comme je l'aime...
Ludovic



Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
19 Fév 2018 20:48 #1048

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7420
  • Remerciements reçus 7036

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine Leflaive – Puligny-Montrachet 2001

Donc pas autant de bois que dans le 1er cru 1999 commenté juste au-dessus, Ludovic ?
Simplement des traces avec les arômes d'anis ?

Jean-Loup
19 Fév 2018 21:11 #1049

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 84863
  • Remerciements reçus 11410

Réponse de oliv sur le sujet Domaine Leflaive – Puligny-Montrachet 2001

Confirmation que 2001 est vraiment une magnifique réussite au domaine.
Chevalier et Bâtard sont parmi mes plus grands souvenirs de vin.
19 Fév 2018 21:34 #1050

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux