Nous avons 805 invités et 14 inscrits en ligne

La Grande Bouffe dans le Forez!!!

  • Messages : 5459
  • Remerciements reçus 2250

Frisette a créé le sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

La Grande Bouffe dans le Forez!!!



La Grande bouffe (La grande abbuffata) est un film franco-italien réalisé par Marco Ferreri en 1973. Présenté en compétition au 26e Festival de Cannes, il remporte le Prix FIPRESCI, ex-æquo avec La Maman et la Putain de Jean Eustache. Satire du consumérisme et de la décadence de la bourgeoisie, le film raconte l'histoire d'un groupe d'amis qui décident de manger jusqu'à la mort. Très controversé à sa sortie, il est depuis devenu un film culte. [1]

Synopsis (légèrement amendé...) : 5 (grands et beaux!!!) hommes, au beau milieu de l'hiver, fatigués de leurs vies ennuyeuses et de leurs désirs de Romanée Conti inassouvis, décident de s'enfermer chez l'un d'entre eux pour ce qu'ils appellent un "Séminaire Gastronomique" (=soirée LPV...) le temps d'une soirée...Chaque protagoniste était chargé d'amener quelque chose de frugal pour le repas, que se soit en solide et liquide...


Au menu!:
- Feuilleté aux Champignons
- Pavé de Sandre sauce au Yuzu, raviolis à la courge
- Terrine de Foies de Volaille (Gras et Maigre de Porc, Pistaches, Poivre de Sichuan et Sauternes)
- Boeuf Bourguignon et son Gratin Dauphinois
- Plateau de Fromages variés (7 au total...)
- Entremet à la Mangue et Coco

On tourne...Silence!...Action!!! Clap!


Vin 1: Domaine Larmandier-Bernier, Champagne 1er Cru, Terre de Vertus, 2010
Non à l'aveugle
Ouverture immédiate

Robe d'or, à la belle effervescence. Le nez est beurré, avec de l'amande, des fruits jaunes, une pointe de mirabelle et un fond crème pâtissière. La bouche est assez fine, avec une effervescence à l'unisson, sans grosse structure, mais avec un déroulé agréable et d'une grande lisibilité. L'ensemble paraît assez mûr, non dosé, un peu strict mais sans amers dérangeants, ce qui lui donne du peps et une vivacité certaine. L'aromatique retrouve de la prune, de la mirabelle, des raisins secs, avec un fond crémeux et brioché. Il finit un peu court. Au total, c'est vin est très facile d'accès, presque trop, tellement tout paraît en place et s'articule bien. Très Bien à Excellent (16,5/20)

Vin 2: Domaine Dard & Ribo, Saint Joseph, Pitrou, 2017
La robe est d'or. Le nez est assez neutre, puis l'aération libère des notes d'allumette, puis de menthe/chlorophylle, de thé Earl Grey. La bouche est dense, très grasse et réglissée. Cette matière quasi visqueuse tapisse énormément le palais, grâce à un volume assez conséquent. On retrouve une aromatique glycérinée, assez fraîche, sur le bourgeon de cassis, avec des notes presque pétrolées et terpéniques. Il finit assez long. C'est un vin au caractère affirmé, que j'imagine bien naturel, et que j'aurais placé en sauvignon de Loire. Très Bien à Excellent (16,5/20) avec un accord assez neutre sur le feuilleté.

Vin 3 : Domaine Jules Desjourneys,Pouilly Vinzelles, Les Longeays, 2014
La robe est jaune claire. On a un nez assez précis de citron vert, complété par quelques notes réglissées et de pierre à fusil. La bouche se montre vive et tendue, portée par une grosse acidité au sein de laquelle on retrouve un beau citron vert. La finale est sèche et salivante. Cet ensemble est nerveux, musculeux, dans un style
« poids plume ». J’étais sur un chardonnay bien né du Jura, voire du Chablisien. Excellent (17/20) et très bon accord avec le pavé de Sandre. Il me réconcilie avec ce domaine après un Saint Véran 2014 décevant.

Vin 4 : Weingut Claus Preisinger, Burgenland, Buehl, 2009
La robe est grenat violacée. On a un nez amylique, avec de la prune, un fond fumé et floral, et un peu de volatile. La bouche est portée par une haute acidité, qui répond excellement bien avec le gras de la merveilleuse terrine. L’aromatique est étonnante, plutôt évocatrice d’éléments que l’on peut retrouver dans un vin blanc, tels que la banane, les fruits jaunes, la pêche…complété par un fond floral, empreint de violette et de pivoine, ainsi qu’un fond végétal. L’ensemble est plutôt effilé, avec des tanins d’une finesse superlative, rendant le toucher de bouche très fluide pour cet ensemble joliment délié, 100% Blaufränkisch d’une belle buvabilité. Seul bémol: la finale qui se conclue un peu vite. J'étais sur un vin hors de France, plutôt Italien (Langhe? Barolo?) Très Bien à Excellent (16/50)

Vin 5: Domaine Robert Michel, Cornas, La Geynale, 2004
La robe est grenat à reflets rubis. On a un nez sanguin, suivi de la prune, de la myrtille, pour finir sur des notes d'évolution: suie/âtre de cheminée. C'est assez complexe et sympathique. La bouche présente une matière assez dense, marquée par des tanins poudrés mais encore bien présents, signe d'une grande puissance initiale. C'est assez musclé et tendu, avec une impression assez rectiligne dans l'ensemble. L'aromatique retrouve des épices (clou de girofle), un fond végétal le rendant assez frais et digeste et une sensation pierreuse/graphite. La aussi, la finale est un peu molle. J'imaginais bien un Cornas d'une petite dizaine d'année. Je suis heureux d'avoir pu goûter cette cuvée, très propre, qui m'attirait depuis un moment. Néanmoins, à la levée de l'étiquette et bien que celà soit Très bien (16/20), je ne suis pas aussi enthousiaste que peuvent l'être certains vis à vis de cette bouteille, j'aurais aimé plus d'émotion.

Vin 6: Domaine de Trévallon, IGP Alpilles, 2008
Non à l'aveugle
Carafage 4 heures
La robe est grenat foncée à reflets rubis. On a un nez fumé, sur le pneu, le grillé, l'orange sanguine et un peu de floralité. C'est complexe mais manquant probablement de finesse. La bouche est puissante, mentholée, tenue par une grosse colonne vertébrale acide. La matière est dense, marquée par des amers un peu brouillon et une masse tannique, bien que fine, non encore fondue. On retrouve des fruits rouges et des agrumes, ainsi qu'un peu de poivron vert, mais l'ensemble ne paraît pas en place, faisant dire à JB: "Le cépage Cabernet, je ne comprend pas qu'il existe encore!!!...":DD . Nous sommes d'accord autour de la table pour dire qu'il est un peu "chiant" en l'état, même s'il y a indéniablement du vin. Il me semble à titre personnel dans une phase entre deux: il est par conséquent urgent d'attendre. C'est seulement Bien (15/20) et significativement moins bien goûté qu'il y a 3 ans

Vin 7: Domaine Jean Marc Bernhard, Alsace, Sélection de Grains Nobles (Gewurztraminer), 2010
Non à l'aveugle
Ouverture 4 heures

La robe est dorée, légèrement ambrée. On a un nez de figue, de fruits exotiques, d'orange confite, d'épices et de raisin de Corinthe. C'est complexe, précis et loin des marqueurs variétaux que peut prendre le cépage. La bouche est équilibrée, entre puissance, sucrosité et juste acidité. Bien qu'assez riche, le sucre est finalement bien enveloppé par cette maturité de fruit, rendant le vin relativement digeste. On retrouve une touche florale, ainsi que de beaux fruits exotiques, la finale étant légèrement chaleureuse, marquée par quelques amers réglissés. L'accord avec le dessert (bien que j'en ai peu mangé...) est excellent. C'est Très Bien (16/20), et finalement assez peu typé Gewurztraminer.

Le Line-Up!!!


Et voici pour le Clap de fin (faim...) de cette première séance forézienne en 2019…et gageons qu’il y aura de nouveaux épisodes ! Plus que les vins, se sont vraiment les moments passés ensemble qui soudent l’équipe de ce tournage sans fin. En parlant de vins, ils avaient tous une histoire à nous raconter. Concernant le scénario, outre les rires, le repas a été réellement gargantuesque, à tel point que j’ai fini par avoir un sacré mal au ventre ! Promis, pour la prochaine session, nous serons plus raisonnable…ou pas !!! B)


Merci de m’avoir lu !!!

[1]: www.wikipedia.fr

Flo (Florian) LPV Forez
#1
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, PBAES, Jean-Bernard, matlebat, didierv, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, Cédric42120, vivienladuche, GAET, leteckel, Damien72, DaGau, éricH, Kiravi, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18219
  • Remerciements reçus 1851

mgtusi a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Ach déçu sur le Trévallon !

Michel
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5459
  • Remerciements reçus 2250

Frisette a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Oui déçu, surtout que je l'avais précédemment bien goûté et qu'à l'ouverture il se présentait pas mal. Trop d'aération ? Ça m'étonnerais quand même. Je l'ai fini le lendemain et il était toujours aussi chiant. A attendre probablement, le temps qu'il evolue un peu et sorte de cette puberté .

Flo (Florian) LPV Forez
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5623
  • Remerciements reçus 375

Jean-Bernard a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Personnellement je l'ai trouvé pénible à boire ce Trevallon: végétal, acide, amer, pas gourmand pour deux sous... Je lui concède un joli toucher de bouche.

JB
#4
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3326
  • Remerciements reçus 761

didierv a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Flo
Le peu de Trévallon que j'ai bus à ce jour (5 ou 6 bouteilles) étaient âgés de 15 ans (2004 excellent bu chez Yann il y a 1 mois) ) à +30 ans (85 tout aussi bon apporté encore par Yann à une Paulée Turonne il y a 2/3 ans).
Je suis persuadé au même titre que les Bordeaux que ce sont des vins à oublier au fond de sa cave.
Je m'étais justement posé la question pour un 2008 il y a peu. A boire ou à garder. Je vais donc garder.

Didier
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17990
  • Remerciements reçus 2843

Eric B a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

En même temps, je m'étais régalé l'année dernière avec un Trévallon 2013 qui était sur la carte d'un restaurant. Mais c'est vrai que je suis cabernophile ;)

Eric
Mon blog
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2745
  • Remerciements reçus 393

Cédric42120 a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Le problème dans le Forez ? c'est pas qu'on boit trop ! C'est qu'on mange trop ! :whistle:
Concernant Trévallon... effectivement Didier, je leur ai bien fait part de l'excellent moment passé chez Yann avec ce 2004...
le jour et la nuit avec 2008 ...:?

Cédric - LPV FOREZ
#7
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5623
  • Remerciements reçus 375

Jean-Bernard a répondu au sujet : Mon CR: La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Pas de prise de note mais quelques impressions...

Vin 1: Domaine Larmandier-Bernier, Champagne 1er Cru, Terre de Vertus, 2010
Bien aimé ce champagne assez complexe aromatiquement (beurre, crème de cassis, ...). Assez proche de l'impression de Flo concernant la bouche: c'est chouette, d'un bon volume. Le vin s'étale plus en largeur qu'en longueur. Aurait été parfait sur le feuilleté aux morilles si on n'avait pas deux planeurs aux manettes! :D

Vin 2: Domaine Dard & Ribo, Saint Joseph, Pitrou, 2017
Vin assez typique d'un vin nature du rhône nord de chez Dard Et Ribo. B) Je n'ai pas trop bataillé à le loger. Quant à l'apprécier... oui c'est très bon: aromatique nette, un poil baroque et bouche grasse, très croquante et sans lourdeur, qui finit salivante. De la belle ouvrage.

Vin 3 : Domaine Jules Desjourneys,Pouilly Vinzelles, Les Longeays, 2014
Je n'étais pas à l'aveugle sur celle là. Un style presque opposé au vin précédent mais la transition se fait. Vin élancé, sec, nerveux mais dense. Aromatique fraîche comme une eau de cologne, agrumes, fleurs blanche... Un vin sans concession, pour amateur.

Vin 4 : Weingut Claus Preisinger, Burgenland, Buehl, 2009
J'ai trouvé la robe plus évoluée que Flo. Nez assez stricte, bordelais, (je l'ai trouvé complexe mais je ne me souviens déjà plus) avec une bouche aux tanins très fins, fondus... Quelque chose me rappelle le blaufrankisch... C'est très bon, distingué et fin.

Vin 5: Domaine Robert Michel, Cornas, La Geynale, 2004
Ce côté bordelais, pas très gourmand et très très (trop?) fin m'a fait dire que ça pourrait être du Robert Michel B) Néanmoins cette finesse est un leurre car c'est solide, pas du tout dilué, simplement c'est typiquement un vin de "demi-corps". Intellectuellement je valide mais au niveau du plaisir y a beaucoup mieux en l'état.

Vin 6: Domaine de Trévallon, IGP Alpilles, 2008
Très mal goûté ce vin, l'impression de subir une punition à chaque gorgée. Surtout à cause de l'acidité sèche et de l'aromatique végétale (qui ne m'a toutefois pas paru être de la verdeur). Juste que j'ai pas trouvé une once de gourmandise là dedans...
Loin du poivron rouge confit hyper gourmand déjà rencontré sur cette cuvée (millésime plus ancien).

Vin 7: Domaine Jean Marc Bernhard, Alsace, Sélection de Grains Nobles (Gewurztraminer), 2010
Passablement émèché je n'ai pas analysé ce vin, peu exubérant (voire pas du tout) pour un gew... Ce qui est plutôt chouette. Par contre il lui manquait une colonne acide... Gourmand mais pas grand.

Merci à Flo pour le beau Cr et l'accueil!

Merci de m'avoir lu

JB
#8
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Frisette, leteckel, DaGau, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 202

whogshrog43 a répondu au sujet : Mon CR: La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Bon bein si JB s'y met aussi je peux pas rester sur la touche niveau CR ;)

Petit préambule J'ai eu du mal avec les nez vendredi et donc dans mon CR car j'avoue que déguster dans une pièce fermée où il fait 25°C m'enlève une grande partie des sensations, je trouve que çà écrase les nez leur enlève de la définition à moins d'avoir des aromatiques très puissantes et ultra définies.

CR:

Vin 1: Domaine Larmandier-Bernier, Champagne 1er Cru, Terre de Vertus, 2010

Donc nez que j'ai trouvé assez puissant mais mal défini (cf préambule) sur ce que j'ai estimé être un mix crème / beurre et du fruit rouge (cerise voire cassis).
Une bouche "facile", mure, avec un joli volume en attaque, une sensation "juteuse" et fraiche et derrière çà une belle énergie tout en restant gourmand jusqu'au bout. Vin ultra consensuel dans le bon côté du terme tellement çà apporte un plaisir sans équivoque.

Vin 2: Domaine Dard & Ribo, Saint Joseph, Pitrou, 2017

Nez toujours timide et que je qualifierai de "brouillon" (moi encore ?)
Bouche extraordinaire de viscosité (de l'huile de vidange !!), gros volume avec une belle concentration, fraicheur intrinsèque qui empêche à ce pachyderme de peser, dernière partie de bouche avec des amers un peu trop pregnant pour moi mais belle persistance.
Assez étonnant d'avoir un si gros volume sans trop lasser (même si çà envoie un peu quand même hein), il faut donc le dire ,même si jamais je rentre çà dans ma cave (question de style), c'est quand même un vin dans le genre au dessus du lot.

Vin 3 : Domaine Jules Desjourneys,Pouilly Vinzelles, Les Longeays, 2014

Comme évoqué par JB, l'antithèse du précédent : un vin de sniper, une balle de fusil à lunette. C'est nerveux, sec, très "transperçant", çà rince la bouche tellement c'est net. Attention ce n'est pas squelettique car il y a de la concentration et c'est presque pas violent car la concentration "amorti" ce qui pourrait sembler agressif. Parfaitement mon style même si manquant de complexité et de profondeur.

Vin 4 : Weingut Claus Preisinger, Burgenland, Buehl, 2009

Pas complétement bu comme mes collègues. Contrairement à Flo je vois pas là dedans une once d'amylique ou de volatile. C'est pour moi au contraire très "propre" au nez, très net et défini. C'est pur et profond sur le cassis, la mure, le raisin frais (que je trouve dans St Agnes de l'hermitage du pic st loup), de la floralité... le seul nez que j'ai choppé de la soirée.
Bouche que je trouve juteuse, mûre avec énormément de fraicheur grâce à une acidité très très bien placée au coeur du fruit et donc sans agressivité. C'est cylindrique avec des tanins vaporisés (c'est une marque des blaufrankisch je trouve) avec une forme de classe.
Complètement ma came, je trouve çà d'un très très bon niveau même si je trouve que çà manque un tout petit chouia de race tellement c'est propre et net.

Vin 5: Domaine Robert Michel, Cornas, La Geynale, 2004

Bu comme JB, j'ai pensé à un bordeaux un peu sévère : aromatique un peu "sombre", fumée froide avec à peine du fruit.
Beau toucher de bouche, avec de la finesse de tanin malgré la quantité, mais bouche "stricte", un peu sévère, plutôt "droite", verticale et dense.
C'est presque une construction de vin blanc "minéral" mais du coup çà m'a donné un sentiment de manque d'ampleur et de gourmandise pour que j'y prenne du plaisir.

Vin 6: Domaine de Trévallon, IGP Alpilles, 2008

Nez de bordelais manquant de définition, élevage en 1er plan par un côté café (froid et torréfaction).
Première partie de bouche belle, joli toucher, joli volume et de la concentration en attaque et puis çà part en c***** et la seconde partie semble dissociée avec de la verdeur et une acidité mal intégrée mélangé avec un "sale" élevage amer. Vous avez compris bof bof alors que même si c'était assez convenu comme style avec les Foréziens on avait apprécié le 2001 et le 1993 (?) bus le même soir.


Vin 7: Domaine Jean Marc Bernhard, Alsace, Sélection de Grains Nobles (Gewurztraminer), 2010

Comme JB j'avais basculé du côté obscur de la force et mes notes se sont auto effacées ;). Souvenir d'un vin peu variétal, sur les agrumes miellées en aromatique, avec une belle fraicheur et un sucre bien intégré mais manquant d'allant, de structure et de race. Sans vice ni vertu dirais-je.


Voilà mes impressions de cette top soirée. Bon, on a effectivement mangé comme des gorets mais quel plaisir à nouveau d'être confronté à un tel éclectisme de vin (absence de thème powa !!) et de recroiser les amis, maintenant de longue date.

Merci à Flo d'avoir encore une fois ouvert le bal du CR, de son accueil et à vous tous de m'avoir lu.

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#9
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, mgtusi, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Frisette, leteckel, DaGau, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2165
  • Remerciements reçus 882

chrisdu74 a répondu au sujet : Mon CR: La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Félicitations à vous pour cette rencontre et merci pour les CRs (tu)

Mais... En tant que descendant en ligne directe de Gargantua et Pantagruel, je trouve tout ça un peu trop raisonnable après le teasing du titre :DD

Chris d'U
#10
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9531
  • Remerciements reçus 970

claudius a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

.... oui et un HYPER-BRAVO pour le titre & dessin

j'adooore Reiser
#11
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5459
  • Remerciements reçus 2250

Frisette a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Le dessin à été un peu retouché ! ;)
Les photos des quantités auraient été plus parlantes ! Mais ce qu'il y a de sûr, c'est qu'on a pas manqué...

Flo (Florian) LPV Forez
#12
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2745
  • Remerciements reçus 393

Cédric42120 a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Le dessin a été un peu retouché ! si peu ! ;)
3 CR, bravo à nous ! (tu)
... euh... je sais ?! J'arrive ... bien pris ce début de semaine, CR en cours !

Cédric

Cédric - LPV FOREZ
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2745
  • Remerciements reçus 393

Cédric42120 a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Le voilà !

Domaine Larmandier-Bernier, Champagne 1er Cru, Terre de Vertus, 2010

Un nez, tout d'abord, sur le pain grillé, l'écorce d'agrume ainsi que sur des notes crémeuses. Il s'ouvre, par la suite, sur des notes plus dessinées d'agrume, d'amande fraiche et de petits fruits rouges.
La bouche est accessible, gourmande sur les fruits mûrs. Les bulles sont fines. Il y a un certain "peps" et une ligne directrice dans ce vin très consensuel dans l'âme et pourtant bien portant. Je rejoins Flo sur un petit manque de longueur qui se fait oublier par une finale salivante et crémeuse, ainsi que par sa belle persistance.

Très Bien


Domaine Dard & Ribo, Saint Joseph, Pitrou, 2017

Nez timide qui faut aller chercher, brouillon au premier abord mais assez complexe dans le fond sur des notes de fruits mûrs, de miel, de réglisse, de poire, de fleurs blanches ainsi que de plantes médicinales
Bouche ronde, grasse, glycérinée dotée d'une belle richesse de fruits mûrs sans sensation de lourdeur et d'affaissement. Belle densité de fruit à l'accent floral. Cela reste frais, tiré en fin de bouche par de jolis amers...pointe de réglisse en persistance (élevage ? )

Très Bien en l'état à boire ! Je tenterai pas la garde.


Domaine Jules Desjourneys,Pouilly Vinzelles, Les Longeays, 2014

Un premier nez très caillouteux s'ouvrant sur des notes plus précises de fruits blancs, de citron vert et de plantes médicinales.
Bouche minérale, dynamique, longiligne presque en demi-corps. C'est tendu comme un arc et s'étire sur une belle pureté de fruits au coeur dense voir "serré". Notes de fumet, et pierreuse en fin de bouche.

Très Bien ++


Weingut Claus Preisinger, Burgenland, Buehl, 2009

Nez expressif, un poil strict mais assez complexe sur les baies noires, le verni, le réglisse, la suie, l'orange sanguine.
Bouche affirmée, mûre sur une belle densité de fruits. Acidité bien présente qui couplée avec un côté très agrume apporte une grosse voir une trop grosse fraicheur à l'ouvrage.
C'est parfaitement propre, les tannins sont fondus, aucune accroche !
Assez classe, manque peut-être un petit grain de folie pour me joindre aux superlatifs.

Très Bien


Domaine Robert Michel, Cornas, La Geynale, 2004 - (pas d'aveugle) -

Nez un peu sévère mais complexe, précis, flirtant avec le tertiaire: baies noires, orange sanguine, léger poivre, mine de crayon.... avec un côté racé, animal sur le jus de viande.
Bouche assez subtile, juteuse aux tannins légèrement poudrés. C'est longiligne presque en demi-corps, fruité sur des baies noires légèrement cendrées mais aussi la cerise noire, le noyau de cerise..
Belle acidité. Jolie fraicheur intrinsèque. Je confirme ce petit manque de gourmandise pour un plaisir total bu pour lui-même mais l'accord avec le bourguignon polissait, pour moi, l'ensemble.

Très Bien +

Domaine de Trévallon, IGP Alpilles, 2008

J'étais moins critique que mes camarades sur ce vin mais j'avoue l'être devenu à la levée de l'étiquette en comparaison à l'excellent 2004 bu chez l'ami Yann, il y a peu. D'ailleurs, il me semble avoir retrouvé mes notes sur cette soirée, je vais relayer au moins ce 2004 dans la rubrique.
Pas grand chose à ajouter, nez sur la retenue mais rien de choquant. Final en bouche un peu disgracieux sur les amers (élevage ?).
A revoir ...Peut être tout simplement pas en place ? sans oublier l'effet millésime, de séquence....


Domaine Jean Marc Bernhard, Alsace, Sélection de Grains Nobles (Gewurztraminer), 2010

Nez séduisant sur la mirabelle, les fruits secs avec un côté floral ...
Bouche aux sucres bien présents...Aromatique de fruits confits et secs... sans vice-ni vertu pour reprendre les propos de Nico et un peu too mutch pour mon pdf.
Pas emballé plus que cela. Pas reconnu l'alsace !


Merci les amis,
Merci de votre lecture,

Cédric - LPV FOREZ
#14
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Frisette, leteckel, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1232
  • Remerciements reçus 1071

vivienladuche a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Eh bah di diou!!! ::turn::
ça mouline plus du CR dans le 42 que dans le 44... C'est p't'être l'effet "prendre la Loire à sa source" qui change tout :DD

Bon, redevenons plus sérieux...
Cher Cédric, juste une petite question. Comment as-tu préparé ta Geynale 2004? Celle goûtée dernièrement à LPV Versailles ici , je l'avais ouverte sans l'épauler 20 heures avant...
Un grand merci d'avance de ton retour +++ oo,
#15
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2745
  • Remerciements reçus 393

Cédric42120 a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Bonjour Vivien,
Rien ne t'empêche de remonter un jour le courant ...;)

Adepte également de l'aération lente, je l'ai ouvert la veille... soit environ 28 heures avant. Elle a été carafée juste avant le service pour faciliter l'aveugle.

Cédric

Cédric - LPV FOREZ
#16
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: vivienladuche

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3326
  • Remerciements reçus 761

didierv a répondu au sujet : La Grande Bouffe dans le Forez!!!

Cédric42120 écrit: Bonjour Vivien,
Rien ne t'empêche de remonter un jour le courant ...;)

Vous pouvez aussi vous rencontrer au milieu %tchin


Didier
#17
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Cédric42120, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck