Nous avons 1550 invités et 19 inscrits en ligne

Domaine François Rousset-Martin

  • Messages : 1475
  • Remerciements reçus 297
CR: Domaine François Rousset-Martin - Vin de France - Les Gravières 2018

Vin détonnant, qui sort des sentiers battus.

Un nez incroyable dans le sens où l'expression du chardonnay n'est pas banale, sur une expression fumée, tourbeuse, j'avais l'impression d'humer un Laphroaig.

La bouche déstabilise par contre avec ce fruit jaune expressif. Une grosse richesse en bouche à la limite de la sucrosité, mais avec de l'acidité derrière. C'est exotique et peu commun, mais je trouve ça intéressant même si je n'en boirais pas toutes les semaines. Curieux de voir aussi sur un millésime moins chaud.

Très bien pour amateur "averti"

Xavier L.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, DUROCHER, Oyaji-sama, leteckel, Garfield, Chaccz
08 Mar 2021 10:05 #31

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3000
  • Remerciements reçus 8759
Cuvée achetée chez un caviste parisien autour de 30€ avec quelques autres bouteilles du domaine, c’est un peu cher mais j’ai quand même craqué, pourquoi ? L’annonce d’un nouveau confinement ? La perspective de l’andropause ? Une rechute de TAVCO ? Peu importe ...

Anecdote amusante, mon caviste habituel ou plutôt son employé n’avait pas goûté les cuvées, n’avait pas vraiment d’avis (autre que celui de la RVF), son boss non plus, bref d’aucune aide ... Du coup j’ai du prendre un peu de tout :oops: . Je comprends l’absence de salons pour déguster, tout ça, mais il faudrait faire un petit effort, parce que si la seule valeur ajoutée des cavistes parisiens c’est d’être 5€ plus cher que les autres, autant commander sur internet....

Trêve de divagations pour parisiens désœuvrés, place au CR

CR: Domaine François Rousset-Martin - Côtes du Jura - Cuvée 909 2018

Ben c’est très bon, voilà :D

Robe foncée pour un pinot et un peu trouble.
Nez ouvert sur les fruits rouges, avec une dimension florale et fumée.

Un perlant à la limite du perceptible qui disparaît assez vite dans les Zalto, un vin tout en délicatesse, complexe avec une dimension végétale, il occupe l’espace sans trop en faire.
Bel accord avec une cote de veau. Je crois que je vais aller en reprendre une bouteille, juste pour être sûr.

En pinot, c’est dans mon mon top 3 2021 à date, bien au dessus du dernier Vosne-Romanée de Duband bu par exemple. Du coup, 30€ ça le fait, même si ça ne fait pas plaisir ...


Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Paul B., letournaisien, breizhmanu, julien1984, Papé, jd-krasaki, BATARDO, Pinardo, Garfield
03 Avr 2021 21:12 #32
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3000
  • Remerciements reçus 8759
Ce soir scène de ménage chez les Blog, après avoir maladroitement ressorti une demi bouteille de Saint-chinian pour castor flinguée (la bouteille, pas les castors...) de midi à madame et avoir très habilement esquivé un jet de Lehmann, je me rabat sur ce Trousseau, ah non Poulsard ! Quand ai je acheté du Poulsard ?!?

CR: Domaine François Rousset-Martin - Côtes du Jura - Les Vignasses 2018

Une robe grenat, claire, un peu trouble.
Un nez sur les fruits rouges, la fraise, un côté floral.

C’est du Poulsard ça ? La robe n’est pas marron, ça ne sent pas la vieille fourrure, j’ai du mal à dissimuler mon autosatisfaction devant l’assentiment de madame. Il faut dire que cette fois c’était limite, si j’avais enchainé tisane de chêne et bière Jurasienne, j’étais bon pour une semaine de pompes au petit déjeuner.

Si on en revient au vin, et bien c’est très bon, il y a du fruit, une structure végétale en fond, c’est moins profond que le pinot bu précédemment, plus immédiat et moins conséquent, peut être un peu de SR, mais rien de vulgaire. C’est quand même long et persistant.

Mais surtout, il y a tout ce que j’aime dans le vin, c’est bon et immédiat, quelle que soit la température de service, on ne s’en lasse pas, ça donne envie de se resservir. La bouteille n’a pas fait long feu.


Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, letournaisien, Marc C, julien1984, TIMO, GILT, BATARDO, Pinardo, Kiravi
11 Avr 2021 21:35 #33
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3000
  • Remerciements reçus 8759
CR: Domaine François Rousset-Martin - Vin de France - Les Gravières 2017

Robe dorée, limpide.
Nez surprenant sur les fruits jaunes avec des notes prégnantes de malt, au réchauffement on pense à un whisky.

La bouche est sèche, volumineuse, ce n’est pas consensuel voire même bien rugueux servi trop frais. Au réchauffement le vin prend un peu de rondeur même si il reste une empreinte aromatique massive et une finale presque tannique et astringente. C’est aussi surprenant et intéressant que dérangeant, accord difficile sauf avec des fromages type comté.

Une expérience positive au final, mais je n’en ferait pas pour autant mon petit déjeuner.


Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, TIMO, BATARDO
15 Avr 2021 22:38 #34
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6779
  • Remerciements reçus 3758
CR: Domaine François Rousset-Martin, Côtes du Jura Chardonnay Sous Roche, 2018

Aromatique intense, pomme verte, amande, pierre mouillée. Très agréable.
Bouche remarquable : intense, puissante, lumineuse avec un équilibre fraîcheur/densité qui fait penser à du chenin de compet'! Ça claque bien et on pourrait verser une larmichette vu la fougue extrême.
Finale d'une très bonne persistance, qui allie à nouveau fraîcheur et éclat. On salive longtemps !

J'ai adoré. C'est sans doute un peu brutal, dans la fougue de la jeunesse, mais ça me convient bien sur les blancs. Par contre, il se présentait moins bien le lendemain, avec une finale qui manquait clairement de netteté.

Marc

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, letournaisien, denaire, Moriendi, DUROCHER, asoulier99, Oyaji-sama, Blog, leteckel, jd-krasaki
06 Mai 2021 14:51 #35
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4138
  • Remerciements reçus 3915
CR: Domaine François Rousset-Martin, Côtes du Jura Savagnin Puits Saint Pierre 2018

Un ex-LPvien m'a conseillé récemment de goûter aux vins de ce vigneron, je lui en suis fort reconnaissant. J'étais impatient de découvrir ce savagnin, dans l'espoir qu'il me rappelle quelques glorieux souvenirs, dont le dernier doit être les Chalasses VV 2010 de Ganevat.

J'aime beaucoup la sobriété de l'étiquette, mais moins la cire qu'il y a sur le bouchon, qui s’effrite beaucoup. Soit, je reconnais que ça fait classe.
Beau bouchon, taille moyenne.
Robe jaune dorée brillante.
Le nez est dès l'ouverture, ce midi, marqué par des notes épicées, exotiques, agrumes, de mélisse, graines, vanille et crème. Nez appétant.
Je retrouve la mélisse en bouche. Cette dernière est à la fois mûre, fraîche, longiligne, droite, fruitée et minérale, possède un joli volume et une finale longue ayant du ressort sur l'acidité, fruitée (maracuja), complexe avec la mélisse et les épices.
Ce soir, l'acidité est joliment électrique, conférant une très belle énergie au vin.
Très bel accord avec un saumon en papillote, citron vert, poivre blanc, épices, aneth-basilic et même ce soir avec une bruschetta maison.
Difficile de ne pas se resservir : Ce Puits Saint Pierre est un beau puits de plaisir, le blanc comme j'aimerais qu'il soit plus souvent : délicieux, sapide, frais, gourmand et complexe.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, denaire, Papé, Blog, leteckel, BATARDO, Kiravi, magobei
09 Mai 2021 21:47 #36

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2997
  • Remerciements reçus 7838

CR: Domaine François Rousset-Martin, Côtes du Jura Savagnin Puits Saint Pierre 2018

Un ex-LPvien m'a conseillé récemment de goûter aux vins de ce vigneron, je lui en suis fort reconnaissant. J'étais impatient de découvrir ce savagnin, dans l'espoir qu'il me rappelle quelques glorieux souvenirs, dont le dernier doit être les Chalasses VV 2010 de Ganevat.


 


Philou,
Chalasses VV chez Ganevat, c'est du chardo. Mais peut-être penses tu à Chalasses Marnes Bleues...

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou
09 Mai 2021 22:35 #37

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4138
  • Remerciements reçus 3915
Oui, pardon, c'est bien Chalasses Marnes Bleues 2010, c'était il y a quelques années, ma  mémoire me joue des tours.
Merci Arnould.
10 Mai 2021 00:26 #38

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 54
  • Remerciements reçus 96
Domaine François Rousset-Martin, Terres Blanches 2018

Sur conseil de mon caviste j'ai acheté cette bouteille de ce domaine et au final c'est une très belle découverte. Bouche alliant finesse complexité et bien équilibrée.

Cependant de part sa trame légèrement tannique devrait être accompagné d'un plat. Rétro de belle longueur.

J'aime beaucoup.

Pierre-A
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, dfried, Jean-Bernard, Garfield
10 Mai 2021 10:02 #39

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1784
  • Remerciements reçus 4303
CR: François Rousset-Martin - Côtes du Jura - Pinot Noir Cuvée 909 2018
100% Pinot Noir / Vignes d’une vingtaine d’années plantées sur sols argilo-calcaires / alcool : 13%.

J’ai découvert le domaine l’été dernier (j’étais justement en vacances dans le Jura), avec le Chardonnay « Terres Blanches 2017 », que j’ai beaucoup aimé. Par curiosité (et aiguillé par le CR de Blog/Laurent ci-dessus), j’ai aussi voulu découvrir un rouge.

Le nom de la cuvée est apparemment un clin d’œil à la cuvée « 910 », un Pinot Noir de Julien Guillot (Clos des Vignes du Maynes) en Mâconnais. 

 

Robe : entre grenat et rubis foncé, de densité moyenne.

Nez : petits fruits rouges (cerise, framboise, groseille), notes florales, végétales, fumées et animales.

Bouche : assez délicate avec un toucher agréable … On retrouve les fruits rouges, mâtinés de quelques épices, de notes florales mais aussi surtout végétales. L’équilibre maturité/fraîcheur est assez réussi même si, pour chicaner, il y a peut-être une toute petite pointe de verdeur en finale. Finale assez fraîche donc, avec toujours de légères notes animales en arrière-plan.

Verdict ?
L’ensemble est agréable, assez fin et frais. Je suis toutefois un peu moins enthousiaste que Laurent … La matière est correcte sans plus, il y a de la finesse, mais pas vraiment de grande complexité et je m’attendais à un petit peu plus de gourmandise.
Qui plus est, le vin présentait déjà des notes d’oxydation à J+1 (malgré le Vacuvin) … Dans ces conditions, à 30 euros la quille, je ne trouve pas le rapport qualité/prix vraiment affolant.
Si je ne fais pas attention au rapport Q/P et à la faible tenue à l’air, je dirais que c’est un bon à très bon vin.
15/20
.

Fred
   
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, dfried, sideway, Papé, Garfield
12 Mai 2021 23:46 #40
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3000
  • Remerciements reçus 8759
Pour rebondir sur le message de Fred et éviter tout malentendu quant à mon CR, je ne parlais pas vraiment de rapport qualité / prix pour ce vin, juste du fait que pour 30€ je ne m’étais pas senti volé par rapport à quelques expériences bourguignonnes ou autres de ce début d’année.

Par ailleurs, ce que j’ai aimé dans ce vin et que je n’ai peut être pas souligné c’est qu’il correspond à mes goûts : un élevage discret, un vin plus travaillé sur la finesse que sur la puissance ou l’extraction, de la fraîcheur.

Sinon, j’ai arrêté de chercher le rapport qualité / prix il y’a un petit moment, je trouvais ça frustrant de déguster en appliquant ce filtre et je me retrouvais avec des bouteilles en cave qui ne me plaisait que moyennement. A présent, je me demande juste si j’aime ou pas avec une limite psychologique haute de prix autour de 40€

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Paul B., letournaisien
13 Mai 2021 12:10 #41

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1150
  • Remerciements reçus 6004

Réponse de Garfield sur le sujet Domaine Rousset-Martin - Terres Blanches 2016

CR: Domaine Rousset-Martin - Terres Blanches 2016

Bu ici


Garfield : Robe un peu trouble, ça sent la pomme (limite cidre mais pas complètement), chardo du Jura ! Banco ! un vin à l’aromatique très typée, pas désagréable au demeurant, mon reproche sera plutot sur la bouche qui est assez simple et linéaire sur une acidité haute et la pomme. Assez bien

  Vyat : Robe d'un or assez prononcé et un peu trouble. Au nez, ca fait cidre, en bouche ca fait cidre sans les bulles... Pas emballé par cette bouteille. AB-

 Vésale : Nez qui ne laisse pas trop de doute sur l'origine, ça sent la pomme, les agrumes, la tourbe
En bouche, belle acidité qui donne corps au vin, aromatique relativement simple en revanche longueur correcte,
Bien

  Lone WD : Nez citronné, sur le pomme, léger côté tourbé.
La bouche est dans un style similaire, épicée, sur la noix avec un jolie acidité même si cela retombe bien vite. Bien. 

 Leteckel : Le Jura du domaine Rousset Martin faisait ..."très Jura" comme dirait quelqu'un mais le style "classico nature" (ne pas demander de détails, c'est mon ressenti) m'a bien plus. 

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Jean-Bernard, letournaisien, flupke14, AgrippA
28 Juil 2021 17:05 #42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3132
  • Remerciements reçus 4855
CR: Domaine Rousset-Martin - Chardonnay les gravières 2018 : Couleur or pale, nez correct sur la pomme, cire, miel, tourbe, fruits jaunes, pointe volatile. Ca se gâte en bouche, un peu de gaz à l'attaque, quelques sucres résiduels, le vin n'a pas fini de travailler, puis fin de bouche sur la souris, bien marqué dès l'ouverture et bien sûr de pire en pire. Direction l'évier. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Paul B., flupke14, leteckel, Garfield
03 Aoû 2021 21:50 #43

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2835
  • Remerciements reçus 4076
CR: François Rousset-Martin – Côtes du Jura Cuvée du professeur ‘Sous Roche’ 2016
100% savagnin

Joli nez, sur la pomme (++), la mirabelle, le sésame grillé, la noisette fraîche. Agréable, un poil rustique.

Bouche saisissante dès l’attaque, caillouteuse, avec une légère sensation tannique ; milieu de bouche charnu, concentré, grosse matière qui enrobe une acidité saillante. Belle longueur, avec une finale qui se développe sur des notes de noisette.

Très beau vin, à la bouche pleine et droite, avec cette aromatique un peu foutraque par certains aspects, mais à mon sens très agréable.

Très bien -

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, letournaisien, chrisdu74, GILT, DUROCHER, Papé, Blog, flupke14, leteckel, Pinardo, Garfield
14 Sep 2021 15:07 #44

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1784
  • Remerciements reçus 4303
CR: François Rousset-Martin, Mémé Marie 2018, Côtes du Jura
85% Chardonnay, 15% Savagnin / Vin sans sulfites ajoutés / alc. : 13,5%

Troisième vin de ce vigneron que je déguste et, après deux premières expériences positives, ce fut cette fois une déception mâtinée de frustration.

Pour la petite histoire, la mémé Marie qui donne son nom à la cuvée est la grand-mère paternelle de François Rousset-Martin.
 

Robe : entre jaune pâle et jaune fluo, un peu trouble.

Nez : plutôt engageant et intrigant … avec des fruits blancs, des agrumes, mais aussi du fenouil, des notes racinaires et herbacées. Sur base du nez, je suis plutôt curieux et confiant.

Bouche : première gorgée … aargh, c’est oxydé … et méchamment ! Sans doute un peu maso, ou tout simplement animé de la volonté d’offrir une seconde chance au vin, je regoûte après 1 minute … bizarre, cette fois le vin a l’air normal … les 2 ou 3 gorgées suivantes laissent apparaître un vin certes légèrement oxydé mais tout à fait buvable … ce n’est malheureusement qu’un feu de paille … l’oxydation revient en force et, cette fois, elle reste ! J’ai voulu croire au miracle en regoûtant le vin le lendemain, mais le vin était irrémédiablement daubé.

C’est frustrant parce que d’abord quand on claque 26 euros pour une bouteille, ça fait mal de tomber sur un jus oxydé. Ensuite, on sent quand même qu’il y a du vin derrière : de la matière, un jus qui semble assez pur, de l’énergie, de l'acidité. Vin non noté

Fred
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, letournaisien, leteckel, BATARDO
02 Oct 2021 22:57 #45
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3514
  • Remerciements reçus 6853
Merci pour le CR. Ca se manifeste comment, cet "oxydé" en bouche ? 

JD | Lutèce
03 Oct 2021 08:11 #46

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6590
  • Remerciements reçus 4422
Même interrogation,  "de la matière, un jus qui semble assez pur, de l’énergie, de l'acidité" chaque terme semble contredire le principe d'oxydation.
Mais ce producteur semble faire des vins bien barrés  (ça me rappelle, dans un autre style, certaines bouches des vins de chez Bain).

JB
03 Oct 2021 08:45 #47

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3250
  • Remerciements reçus 4653
Il faut rappeler que ce domaine avait pour spécialité le château-chalon avec des durées d'élevage hors normes.
Pour pratiquer le jura depuis plusieurs décennies , c'est une région qui a la tête qui tourne en ce moment : décalage entre l'offre et la demande, report des bourgognes blancs vers les juras ouillés, vins natures, mode mondiale,...

Gilles
03 Oct 2021 09:28 #48

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 622
  • Remerciements reçus 1844

(ça me rappelle, dans un autre style, certaines bouches des vins de chez Bain).


Des vins pour bain de bouche? 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard
03 Oct 2021 09:32 #49

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1784
  • Remerciements reçus 4303
@jd : à mieux y réfléchir, le défaut perçu relève davantage du goût de souris très prononcé que de l’oxydation.
Le nez n’apparaît pas daubé (pas de pomme blette par ex.) … et effectivement, je perçois l’énergie du vin, sa belle acidité et je devine une certaine pureté de fruit. Mais tout ceci est parasité par un arrière-goût particulièrement désagréable dès le milieu de bouche je dirais. Et ce n’est pas mieux à J+1.

Au final, une expérience de dégustation désagréable/décevante.

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Bernard, denaire, jd-krasaki
03 Oct 2021 13:17 #50

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3000
  • Remerciements reçus 8759
CR: François Rousset-Martin – Côtes du Jura la Chaux 2018

J’ai essayé de cerner cette bouteille sur plusieurs jours sans tout à fait y parvenir (j’en vois qui rigolent au fond de la classe, ils feront moins les fiers en passant au tableau)

Robe limpide, claire.
Nez très céréalier sur les fruits sec, l’herbe coupée, on croirait presque une whisky très léger.

Un vin ambivalent entre densité et tension, cette touche céréalière qui revient. On en peut pas dire que ce soit gourmand sans pour autant dire que c’est désagréable. Un vin pour amateurs de whisky qui aiment le vin qui ressemble à du whisky light je dirais 

Au final, j’ai apprécié mais sans plus. Je trouve ça difficile à placer mis à part avec du fromage. Ce vin m’a néanmoins marqué par son originalité et je pense que j’en garderais un souvenir agréable ce qui est un peu contradictoire.

Le dernier verre dévoilera des notes plus gourmandes sur les fruits jaunes sans perdre ce fond céréalier. Je serais donc tenté de conclure à une sévère réduction qui a mis plusieurs jours à se dissiper.

 

Laurent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, mgtusi, letournaisien, DUROCHER, Papé, flupke14, BATARDO, Fred1200
05 Oct 2021 22:10 #51
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2997
  • Remerciements reçus 7838
CR: Domaine François Rousset-Martin, Côtes du Jura Chardonnay Sous Roche, 2018

Nez sur la pomme, mais verte pas blette, un poil de prune et un très léger grillé.
En bouche, on a un jus pur, cristallin (ah oui, tiens de l'eau de roche, sous la roche...) avec une colonne vertébrale acide mais jamais agressive. Ca reste équilibré...mais un équilibre jurassien hein  !
Grosse longueur salivante. 
Pour moi, sur cette bouteille, on n'est pas très éloigné du style Ganevat quand il ne lorgne pas trop vers la Bourgogne.
Très bon.

 
 

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dt, Jean-Bernard, letournaisien, sideway, Vaudésir, Blog, BATARDO, Fred1200, Garfield, Vesale
09 Jan 2022 19:53 #52
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 507
  • Remerciements reçus 142

Réponse de fredhamster sur le sujet Domaine François Rousset-Martin - La vigne aux dames 2018

CR: Domaine François Rousset Martin - La vigne aux dames 2018.

Alors là attention, Ovni (objet vinicole non identifié).

Nez timide, finement oxydatif dont la réserve me fait craindre une bouche à l'avenant, c'est à dire un poil verrouillée...

Pas le cas, au contraire!

C'est un vin à la matière charnue, évoquant avec ces saveurs de fruits jaunes, de thé, d'oxydatif ménagé, un vin du Mâconnais que l'on aurait élevé sous voile. L'impression de richesse est accentuée par une sensation sucrée qui laisse penser à des résiduels qui traînent, tout cela est très beau/bon et tient fièrement debout! Aucune mollesse! C'est déjà peu commun en l'état mais c'est surtout la suite qui épate, le savagnin dévoile une tension de dingue, la bouche se resserre, s'asséche presque sur une longue rémanence fruitée et marquée pour finir par de sublimes amers. Un véritable kaléidoscope, un côté éminemment baroque mais l'équilibre est là et ça marche!!!

C'est un vin singulier mais incontestablement un très grand vin. L'eclate totale! Pourquoi le laisser vieillir tant je ne vois pas l'intérêt d'assagir cette fougue magique?

Chapeau l'artiste.

Fred. 

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Nilgiri, Jean-Bernard, breizhmanu, GILT, DUROCHER, Oyaji-sama, Papé, Blog, flupke14, leteckel, BATARDO, Fred1200, Garfield, Kana
19 Fév 2022 18:26 #53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 507
  • Remerciements reçus 142
CR: Domaine François Rousset-Martin - La cuvée du professeur 2018

Dithyrambique la fois précédente, sans voix ce soir...  

 

Fred
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, Marc C, Garfield
25 Fév 2022 21:15 #54
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95075
  • Remerciements reçus 25119

Réponse de oliv sur le sujet Domaine François Rousset-Martin

Y'a effectivement de quoi rester septique !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., fredhamster, leteckel, Garfield
25 Fév 2022 22:14 #55

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1732
  • Remerciements reçus 3925

CR: Domaine François Rousset-Martin - La cuvée du professeur 2018

Dithyrambique la fois précédente, sans voix ce soir...  

 

Sans voix avant d’avoir bu ou sans voix après ? 

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Garfield
25 Fév 2022 22:25 #56

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 990
Domaine François Rousset-Martin - Dîner aux Caves Legrand, 28 octobre 2022.

Quelques données sans doute déjà exposées sur ce fil. Domaine commercialisant son vin depuis 2007, et en vinifiant la totalité depuis 2018. A Nevy S/ Seille (Château-Chalon) Vin nature, sans soufre, collage ni filtration. Emotion et simplicité (dites ça à ceusses qui brodent ce qu'ils peuvent comme amateurs de vins). Neuf travailleurs pour 7 ha chardonnay, 2 savagnin, 1/2 ploussard, 1/2 pinot noir. En rouge éraflée pour 1/3. Cuvée pedicellaire (non c'est pas des oursins, si j'ai bien compris il s'agit d'éplucher les nervures de la rafle comme des épinards en branches) maceration semi carbonique.

Côtes du Jura, cuvée 909, pinot noir, 2019.
+ Floral, le fruit éclatant, chair, finesse, jeune et accompli.

Côtes du Jura, "Mémé Marie", chardonnay et savagnin, 2018.
+ Onctuosité sensible tout vin sec qu'il soit, souplesse, miel, touche pâtissière, fumée.

Côtes du Jura, Gravieres, chardonnay, 2017. Côtes du Jura, Gravieres, chardonnay, 2018.
Le fruit brillant.
# 2017 évolué avec des arômes de tourbe, noix et rancio.
# 2018 avec brio, fruit en gourmandise et seduction, pureté et singularité, complexité qui énumère le sucré, l'acide et l'amer. Glycerol et cire. S'agit il de cette variété de chardonnay 'melon à queue rouge'?

Côtes du Jura, "Balanoz", savagnin (magnum) 2014. Côtes du Jura, "Cuvée du Professeur", savagnin, 2017.
# "Balanoz" en excellent équilibre d'arômes tertiaires et de fraîcheur. Fruits à coque, zeste de citron, sirop d'agrumes.
# "Cuvée du Professeur" salin, roche marine, charnu, pointe carnée, incarné divin, forte concentration à l'aération. Belle expression qui surprend par richesse et finesse.

Côtes du Jura, "Puits Saint Pierre", savagnin, 2016. Côtes du Jura, "Puits Saint Pierre", savagnin (magnum) 2018.
# 2016 en épices, caractère voile typique, la bonne levure, gingembre, poivre, belle longueur pour une finale en douceur.
# A l'inverse toujours en longueur 2018 douceur et amertume, équilibre, finale secouante glycerol, menthol, eucalyptus.

Château Chalon "Sous la Roche" 1997 (2019). Château Chalon "Sous la Roche" 1999 (2017). Château Chalon "Vigne aux Dames" (2010).
L'année entre parenthèse indique percée du voile et mise en bouteille.
# Plus assez attentif pour goûter à sa juste valeur 1997, les cuvées suivantes saturantes. Le vin du paternel, microbiologiste émérite. Toujours une émotion de savourer une empreinte du passé conçue pour s'apprécier aujourd'hui.
# 1999 m'interpelle. puissance sur le fromager, crémeux, bon caillé, lait cru, inouÏ, singulier et cohérent.
# 2012 "Vigne aux Dames" en force et volume, très spiritueux tel un vieux whisky. Exubérant.

Pour épilogue une cuvée peut être millésimée mais j'ai l'ébriété distraite. Vendanges Tardives, Savagnin.
# Finesse aigreur amertume. Un peu de litchi peut être. Très pharmacie, herbes médicinales, la sucrosité résiduelle passée. Manque des meringues yuzu, kumquat, oranges amères. Ou à boire en mélange avec ceusses qui chipotent votre Sauternes trop sucré.

Vive le Jura et succès aux Caves Legrand désormais ouvertes aux vrais horaires parisiens pour la partie comptoir de degustation.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, letournaisien, BATARDO, Ilroulegalet
31 Oct 2022 21:03 #57

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2361
  • Remerciements reçus 4214
CR: Côtes du Jura "croix Sarriant" 2018 - Domaine François Rousset-Martin

Encore un joli chardonnay du Jura. J'aime beaucoup les vins du domaine. Celui ci ne fait pas exception à la règle.
Le jus est pur, sans la moindre trace de réduction. J'avais au départ relevé un léger élevage oxydatif mais il n'en est rien. Nez de poire, d'huitre, de cailloux frottés. La bouche est droite, tendue, sur un équilibre tonique. Fin de bouche finement réglissée.
Très chouette.

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, letournaisien, denaire, GILT, Papé, Blog, leteckel, BATARDO, Garfield, Ilroulegalet
02 Sep 2023 11:54 #58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6437
  • Remerciements reçus 6461
CR: Domaine François Rousset-Martin Chardonnay Oxy "more" 2018 voile n°4 - Côtes du Jura



David :La robe est d'un or soutenu, le nez exprime des notes de curry et de noix ainsi qu'une pointe d'éther, la bouche fait "Savagnin" alors qu'on est en fait sur un Chardonnay...est-ce l'élevage sous voile qui me donne cette impression ou moi qui suis à côté de la plaque ?J'avoue que j'ai un peu de mal avec ce type de vin...mais je me soigne (merci tonton Hub) !

Vivien : La robe est or pâle. Un nez de noix fraîche, de fruits secs. La bouche est tendue, fraîche, juteuse, toujours autour de la noix fraîche. Le jus est très joli, beaucoup de tension, de délicatesse et une remarquable aromatique florale et fruitée. J’aime beaucoup.

Stéphane

Voir www.lapassionduvin.c...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: letournaisien, BATARDO
12 Oct 2023 19:48 #59

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 41
  • Remerciements reçus 169
CR: Domaine François Rousset-Martin Chardonnay-Savagnin Mémé Marie 2018
(ouillé)

Ouverte en remplacement d'un Houillon-Bruyere 2016 for décevant, cette bouteille fit a peine mieux. Nez taiseux, attaque tres acide, milieu de bouche un peu plus sur le fruit (citron, fruits blancs) mais un peu court. Un peu de perlant sur l'arrière bouche. Pas de plaisir. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, letournaisien, denaire, leteckel, BATARDO, Garfield
11 Déc 2023 20:30 #60

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck