Nous avons 1636 invités et 9 inscrits en ligne

Une horizontale élargie avec LPV Grand Centre : grands Languedoc 2013

  • Jean-Loup Guerrin
  • Portrait de Jean-Loup Guerrin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330
Dès l’annonce d’un grand millésime en Languedoc pour 2013 (maturation des raisins bonne, très longue et donc douce), j’ai préparé cette dégustation, et ce n’est pas moins de 25 cuvées différentes dont je disposais en cave…
La plupart des dégustateurs ayant beaucoup de route à faire pour rentrer chez eux ensuite, je me suis forcément limité et j’ai fait une sélection … d’étiquettes.
Restait à savoir si les étiquettes seraient à la hauteur et si 2013 est vraiment un grand millésime en Languedoc ou si s’il a été annoncé comme tel car ailleurs en France ce n’était pas vraiment le pied…

Au programme, deux blancs et dix rouges, tous servis par paires, et un sucre pour terminer en douceur.
L’ordre de dégustation a été choisi en allant du plus léger au plus corsé, en tout cas d’après les commentaires dénichés sur un site intéressant, notamment pour ce genre d’information : lapassionduvin.com. 

Le choix a été fait ensemble d’une dégustation à l’aveugle jusqu’au bout, plutôt que de dévoiler les étiquettes après chaque paire, permettant ainsi un classement complètement objectif.
 

Rillettes de daurade : chouette !

Domaine de Montcalmès – Coteaux du Languedoc – Blanc – 2013

 

Il s’agit d’un assemblage à parité entre marsanne et roussanne, avec élevage en fûts et demi-muids d’un ou deux vins.
La bouteille a été épaulée pendant deux heures puis carafée pendant une bonne heure supplémentaire.

La robe se présente sous un vieil or, pas très concentré.
Le nez, assez intense au départ mais sans plus, nécessite un peu d’aération pour bien s’exprimer sur des fruits secs et des accents tourbés, dénotant ainsi une pointe d’évolution, mais aussi sur un cocktail de fruits blancs et jaunes, montrant que le vin n’a pas dépassé son apogée.
C’est l’équilibre que l’on retient quand on passe le liquide en bouche, avec la même aromatique en rétro-olfaction mais teintée en plus d’une touche de caramel gourmande, une belle fraîcheur et une grande ampleur. La très longue finale montre toute sa classe par une salinité de grande finesse.
Très Bien ++ / Excellent


Domaine des Aurelles – Coteaux du Languedoc – Aurel – Blanc - 2013


 

C’est une cuvée de monocépage roussanne élevée pour partie en fûts et pour partie en cuves.
La bouteille a été épaulée pendant deux heures puis carafée pendant une bonne heure supplémentaire.

La robe arbore un or moyen.
Très intense et foisonnant, le nez affiche un fruité éclatant aux inclinations exotiques, complété par des fleurs lourdes et une pointe végétale rafraichissante.
La bouche est dotée d’une belle carrure avec pas mal de gras, mais un gras musclé, du genre première ligne. Sa richesse est étonnante, aussi bien en termes d’aromatique (caramel présent mais également quelques fins amers) que de densité. Une belle acidité permet de la recentrer mais c'est sur sa puissance que l’allonge se construit.
Très Bien ++

Un petit sondage permet de dire que Montcalmès l’emporte nettement par 8 à 1, les pdf n’ayant pas hésité alors que les deux styles me conviennent (d'après mes notes vous aurez compris que j'ai quand même voté pour Montcalmès)

 
Terrine de canard et de foie de volaille à l’orange confite : très goûteux !

Domaine La Terrasse d’Elise – Terrasses du Larzac – Elise – 2013

 

Il s’agit de la seule cuvée d’assemblage du domaine, peu commentée sur LPV, à base de syrah et de mourvèdre, avec élevage pendant deux ans en barriques neuves.
La bouteille a été épaulée pendant deux heures et demie puis carafée pendant une heure supplémentaire.

La robe assez sombre n’est ni jeune ni évoluée.
Une légère acidité volatile met en valeur un nez très intense et appétant, composé d’épices et de fruits noirs mûrs mais pas surmûris, complétés par des arômes qui vont picorer dans la gamme florale.
La bouche est immédiate, exprimant un beau fruité tout en gardant un profil droit (mais pas du tout raide). Aucune aspérité ne trouble son déroulé tranquille jusqu’à une finale paisible.
Très Bien ++
Le surlendemain, le reste de la bouteille s’est écroulé, l’acidité s’étant beaucoup développée, au nez comme en bouche.


Mas Jullien – Terrasses du Larzac – Autour de Jonquières – 2013

 

C’est un assemblage associant 40 % de mourvèdre, 40 % de carignan et 20 % de syrah, avec élevage en foudres pendant deux ans.
La bouteille a été épaulée pendant deux heures puis carafée pendant une heure et demie supplémentaire.

La robe est sombre et montre encore des reflets violets de jeunesse.
Intense, mais moins qu’Elise, le nez se révèle également moins appétant avec certes des fruits bien noirs mais aussi un côté sanguin et du végétal noble.
L’aromatique est encore un peu plus sérieuse voire sévère en bouche avec des touches animales et de la garrigue, cette caractéristique étant peut-être renforcée par une matière très serrée, aux tanins denses mais polis. Une belle tension lui procure élan et allonge. Associée à une chair irréprochable, elle permet de se rassurer sur son avenir, mais il faudra je pense attendre au moins cinq ans.
Très Bien (+) en l’état.
Sans trop de surprise, le vin passe beaucoup mieux sur la terrine : il se civilise et réussit même un meilleur accord qu’Elise.

 
Champignons farcis à l’italienne (jambon cru, olives, tomates séchées, mozzarella) : une vraie tuerie !

Mas Champart – Saint-Chinian – Clos de la Simonette – 2013

 

Un assemblage de 65 % de mourvèdre, 20 % de grenache et 15 % de carignan, avec élevage en demi-muids, sauf pour le carignan élevé en cuves.
La bouteille a été épaulée pendant une heure et demie puis carafée pendant deux heures et demie supplémentaires.

La robe est bien sombre et plutôt jeune, en tout cas sans trace notable d’évolution.
Bien expressif, le nez évoque le cuir noble, en s’appuyant sur une base de fruits noirs aux accents gourmands.
La bouche présente une belle harmonie, sans caractère exacerbé : la vivacité apporte de l’éclat au fruité de la matière, elle-même encadrée par des tanins taquins. L’allonge est très intéressante en durée, mais aussi par son compromis entre race et gourmandise.
Très Bien ++
Le surlendemain, le reste de la bouteille s’est très bien tenu, conservant beaucoup de fond.


Domaine Léon Barral – Faugères – Valinière – 2013

 

Un assemblage qui privilégie le mourvèdre (85%), avec le complément en syrah, élevage de trois ans en vieux fûts.
La bouteille a été épaulée pendant une heure et demie puis carafée pendant deux heures et demie supplémentaires.

La robe est sombre et laisse percevoir encore quelques reflets de jeunesse sur le pourtour du disque.
Le nez s’avère puissant, une très grande intensité exacerbée par une forte volatile que le carafage n’a pas atténuée. Les senteurs sont marquées par le gibier et des fruits noirs assez stricts, teintés d’olive noire.
La bouche est dans la même veine, marquée par une grosse acidité. Dommage car il y a également une grande matière, pourvue d’extraits secs en abondance. Un manteau de tanins demande à s’affiner, d’autant qu’ils assèchent un peu la finale qui, par ailleurs, s’allonge remarquablement. Je salue certaines composantes de ce vin mais le plaisir n’est pour moi pas au rendez-vous.
Bien ++ mais c’est le vin le plus clivant de la série : certains ont beaucoup apprécié sa finesse, ce que j’ai considéré moi comme une très forte acidité.
Il faut dire que, sur le plat, les excès du vin en tranchant et en astringence sont fortement gommés.

 
Mijoté d’agneau au vin rouge et aux épices (cannelle bien présente) : miam !

Ce mijoté, servi en deux fois, accompagnera les quatre vins suivants.

Domaine de la Grange des Pères – Pays de l’Hérault – 2013

 

Un assemblage de syrah, mourvèdre et cabernet sauvignon, élevé en barriques dont un tiers de neuves.
La bouteille a été épaulée pendant deux heures puis carafée pendant deux heures et demie supplémentaires.

La robe sombre dévoile un léger tuilé sur la frange.
Très intense et flatteur, le nez exhale un fruité somptueux, de l’olive noire, une touche balsamique et une autre vanillée.
La bouche est magnifique : tous les curseurs sont hauts mais pas trop, que ce soit en ampleur, en concentration, en acidité et en aromatique ; seul ce dernier critère est un peu en dessous des meilleurs millésimes que j’ai bus, 2010, 2012 et le merveilleux 2005. Les tanins sont parfaitement fondus dans la belle matière et la persistance est somptueuse, toute en raffinement.
Excellent
Le surlendemain, le vin a peu évolué, prenant peut-être un profil plus en finesse.


Clos Marie – Pic Saint-Loup – Les Glorieuses – 2013

 

Un assemblage à égalité entre grenache et syrah.
La bouteille a été épaulée pendant deux heures puis carafée pendant deux heures et demie supplémentaires.

La robe est bien sombre et encore assez jeune.
D’une belle intensité, assorti d’une pointe de volatile, le nez propose des fruits noirs mûrs, des notes de suie et de belles épices.
La bouche est indéniablement racée, de grande droiture, mais sans aucune trace d’austérité. Le toucher présente une formidable densité grâce à des tanins puissants, classieux et polissés. La belle allonge, favorisée par une acidité bien calibrée, révèle le graphite.
Excellent
Le vin réussit un superbe mariage avec le plat, qui le civilise et met en valeur son caractère épicé.


Ermitage du Pic Saint-Loup – Guilhem Gaucelm – 2013

 

Également un assemblage à parité entre grenache et syrah, élevage d’un minimum de 24 mois en fûts de chêne foudres.
La bouteille a été épaulée pendant trois heures puis carafée pendant deux heures supplémentaires.

La robe se situe entre deux âges, celui de l’adolescence et celui de la maturité.
Le nez, expressif et irrésistible, prend des accents reynaudiens avec son fruité plutôt rouge, contrairement aux autres vins de la série, ses tonalités d’orange sanguine et sa grande pureté.
La bouche affiche une structure pleine, conjugue une acidité mûre et structurante avec une aromatique toute aussi voluptueuse et des tanins patinés et classieux. La finale n’est pas en reste et invite à la gorgée suivante.
Excellent (+)
Le surlendemain, le reste de la bouteille n’a quasiment pas bougé !


Domaine de Montcalmès – Terrasses du Larzac – 2013

 

Assemblage de 60 % de syrah, 20 % de grenache et autant de mourvèdre, avec un élevage de 24 mois en fûts d’un et deux vins.
La bouteille a été épaulée pendant trois heures puis carafée pendant deux heures supplémentaires.

Je n’ai rien noté sur la robe. 
Bien intense, le nez livre une aromatique d’un grand classicisme, mêlant de beaux fruits noirs, des épices et une pincée d’herbes aromatiques de la garrigue.
La bouche fait preuve d’une grande concentration, se montre chaleureuse tout en gardant suffisamment d’équilibre. Les tanins soyeux l’enrobent et la conduisent vers une finale de bonne facture qui s’allonge sans s’étirer, passant plutôt en force mais sans lourdeur.
Très Bien ++ car la matière est somptueuse et le plaisir très grand, mais pour la première fois dans la série j’aurais apprécié un peu plus de peps.
Edit : trois jours après, le vin est somptueux et a gagné en acidité !?


Pour accompagner les fromages (gruyère suisse 12 mois, comté 18 mois et vieil Etorki, tous très bons mais les vins proposés n’étaient pas à la fête en raison de leur caractère chaleureux et de leur aromatique riche) :


Mas Cal Demoura – Terrasses du Larzac – Feu Sacré – 2013

 

De très vieilles vignes de grenache (70 %), associées à du carignan et de la syrah.
La bouteille a été épaulée pendant trois heures et demie puis carafée pendant une heure supplémentaire.

La robe est assez sombre et ne fait pas ses dix printemps par ses reflets encore violine sur le cordon extérieur du disque.
Le nez développe avec générosité et charme des arômes enjôleurs de prune bien mûre, presque du pruneau, aux accents chocolatés.
La bouche est dans la continuité, étoffée et séduisante, corsée et d’une texture très serrée. L’acidité émerge avec bonheur dans la finale plus effilée.
Très Bien


Domaine des Aurelles – Languedoc Pézenas – Aurel – 2013


 

On retrouve les 85 % de mourvèdre de Valinière mais cette fois-ci complétés par du grenache, l’élevage ayant lieu en cuves pendant 48 mois (!).
La bouteille a été épaulée pendant trois heures et demie puis carafée pendant une heure supplémentaire.

La robe sombre ne montre pas vraiment de trace d’évolution.
Moyennement intense, le nez affiche un fruité sombre, égayé par quelques notes chocolatées.
La bouche est très gourmande, avec même une sensation sucrée très nette, extravertie et capiteuse. L’acidité est un peu insuffisante pour recadrer cette opulence mais je peux comprendre que ce vin puisse plaire à certains palais.
Bien ++ / Très Bien


Et pour finir, un sucre en after, pour accompagner un gâteau du genre Reine de Saba, mais recette de famille. 

Domaine Semper – Maury – Viatge – 2019

 

La bouteille a été épaulée pendant plus de cinq heures (ouverte avec les autres rouges pour vérifier l’absence de problème) puis carafée juste avant service.

La robe bien sombre montre fièrement de beaux reflets violets de jeunesse.
Le nez très intense est l’archétype d’un VDN de grenache vintage, avec ses arômes de mûre et de cassis bien mûrs, ainsi que de cacao.
La bouche, d’un équilibre souverain, est gainée par une remarquable acidité, enrobé d’un sucre discret et parfaitement dosé, bâtie sur une matière au fruité addictif et élégant sur la durée.
Très Bien + et très bon accord avec le gâteau au chocolat, même si une touche de framboise en plus aurait sublimé le mariage.


Alors, quel verdict ?
C’était en tout cas amusant et intéressant d’écouter les avis au jeu des devinettes du type « C’est quoi ça ? ». 
Toutes les cuvées ont été citées, souvent pas à leur place , parfois si. 
Florent et Vivien se sont distingués, notamment en étant sûrs d’eux et sans se tromper, sur le Clos Marie pour le premier et sur Guilhem Gaucelm pour le deuxième. 
Edit : Florian avait aussi annoncé Montcalmès pour le premier blanc.

Ce qui nous a tous étonnés est la grande fraîcheur de ces vins du Sud dans un millésime pour le moins pas froid, en tout cas pour les sept premiers rouges sur dix.
Je pense que c’est donc un très bon millésime, sans atteindre le niveau du 2007, voire du 2010, ou encore du 1998 (mais en 1998 il n’y avait pas autant de bons domaines !).

Et le classement ?
Guilhem Gaucelm remporte la palme haut la main, cité huit fois premier et une fois troisième.
Puis La Grange des Pères (cinq fois deuxième et deux fois troisième) et Les Glorieuses du Clos Marie (trois fois deuxième et trois fois troisième) sont dans un mouchoir de poche.
Ont également été cités Valinière (trois fois troisième), Feu Sacré de Mas Cal Demoura (une fois premier) et Montcalmès (une fois deuxième).

On déguste quand les autres cuvées ?

Jean-Loup 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Alain Hinant, Sylv1, dt, tht, enzo daviolo, jean-luc javaux, sideway, peterka, A42T, bertou, podyak, chrisdu74, bulgalsa, La Vie est une Fête, Nathenri, bibi64, trainfr, Cédric42120, Vaudésir, DUROCHER, Atmosphere, vivienladuche, TristanBP, condorcet, LucB, Papé, Blog, sebus, Frisette, flupke14, Med, GAET, starbuck, leteckel, LLDA, the_ej, Cristobal, Fred1200, Pins, ysildur, vvigne, Martino, Fredimen, Kiravi, JeanRX, LEON213, BJambon, Ilroulegalet, SG75, Droop
22 Nov 2023 11:14 #1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1072
  • Remerciements reçus 2173
Merci Jean-Loup pour ce beau compte rendu.

Les tanins commencent donc à se fondre? J'ai souvent trouvé les 2013 un brin trop anguleux.

Je note que tu as eu plus de chance que nous sur la Grange des pères 2013. Une ouverte par un ami, il y a quelques mois était tout simplement imbuvable.

Bàt

Laurent
22 Nov 2023 11:50 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20372
  • Remerciements reçus 1780
intéressante dégustation. A noter qu'en 2013, ce sont déjà des foudres qui ont remplacé les fûts pour GG (à compter de 2010), d'où l’élevage imperceptible depuis ce millésime.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
22 Nov 2023 13:24 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jean-Loup Guerrin
  • Portrait de Jean-Loup Guerrin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Les tanins commencent donc à se fondre? J'ai souvent trouvé les 2013 un brin trop anguleux.


Pour moi, clairement oui ! Même Valinière a des tanins denses et un peu asséchants mais pas agressifs.
Attendons quand même le CR d'Eric qui a préféré les vins les plus ronds.

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: ysildur
22 Nov 2023 13:37 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2650
  • Remerciements reçus 1931
Salut Jean-Loup.

Superbe cr comme d'habitude et vraiment un grand regret de ne pas avoir été là !!!!!

J'espère que mon ami, détracteur des vins du Languedoc-Roussillon (hein Pins !!!!), prendra bien note de cette dégustation.

Nathenri.  
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Pins
22 Nov 2023 13:46 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6908
  • Remerciements reçus 6038
Encore un immense merci à Jean Loup et Nicole pour ce beau moment dimanche, et toujours heureux de retrouver des camarades lpviens d'un peu partout.
Très globalement, j'ai trouvé des vins mûrs, puissants, mais qui se laissent aborder: j'ai depuis prévu quelques vins à déboucher chez moi.
Côté satisfactions: Montcalmes blanc, que j'ai trouvé d'emblée. Côté rouge, très heureux de la partition jouée par Guilhem Gaucelm, Grange des Pères et Glorieuses du Clos Marie. C'est d'ailleurs dans cet ordre que les ai classé, et qui corrobore bien mes dégustations précédentes de ces vins, à l’aveugle ou non (j'avais fait une horizontale du même type sans notion de millésime, il y a quelques années, qui doit se trouver quelque part sur LPV...[voir i ci ]et j'étais arrivé au même tiercé final dans le même ordre. A noter que j'avais ouvert un bon nombre des cuvées proposés aujourd'hui).
Côté deceptions: essentiellement le domaine des Aurelles, que j'ai trouvé inintéressant au possible.

Mes notes précises viendront dans quelques jours.
 

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Papé
22 Nov 2023 15:08 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3440
  • Remerciements reçus 1646
Voilà quelques temps que je n’ai pas mis de notes sur le site, et quelques temps également que je n’avais pas vu Nicole et Jean-Loup, ainsi que la joyeuse bande de dégustation!
Merci à nos deux hôtes pour ce superbe moment, avec un très joli thème, le tout accompagné d’un excellent repas ! 

Domaine de Montcalmès – Coteaux du Languedoc – Blanc – 2013
Robe dorée.
Le nez est riche, gourmand, complexe avec des très beaux arômes de miel, encaustique, céréales torréfiées, fruits jaunes, le tout étant bien équilibré.
Bouche ronde, fruitée, assez large mais malgré tout fraiche, pas lourde du tout et presque salivante en finale. Amertume dosée.
Excellent! 

Domaine des Aurelles – Coteaux du Languedoc – Aurel – 2013
Robe beaucoup plus pale que le précédent.Nez floral, agrumes, citronné mais aussi plus plat face à la richesse du précédent.
La bouche est tendue en attaque puis laisse place à de la rondeur puissante, boisée, et une très grosse amertume finale qui donne lieu à un équilibré dissocié.
Bien, sans plus. 

C’est parti pour les rouges ! 

Domaine La Terrasse d’Elise – Terrasses du Larzac – Elise – 2013
Nez de fruits rouges, balsamique, assez épicé type syrah du Rhône nord, orange sanguine, un peu de volatile qui s’estompe. Très joli!
Bouche fraiche, fruitée, assez longiligne, droite et longue sur les fruits rouges.
Très très bon, dans un équilibre assez frais mais parfait pour commencer la série. 

Mas Jullien – Terrasses du Larzac – Autour de Jonquières – 2013
Nez d’abord sur la ferme et l’écurie, beaucoup plus dense, fruits noirs, plus riche également. La réduction s’estompe pour donner des notes de liqueur de mûre.
Bouche avec un équilibre sudiste (normal ceci dit), puissant, assez alcooleux, tanins relativement asséchants.
Déception à la levée de l’aveugle, surtout que j’ai toujours bien gouté les vins du domaine dans l’ensemble. A attendre ?  

Mas Champart – Saint-Chinian – Clos de la Simonette – 2013
Nez sur les fruits noirs, cassis, cacao mais des notes plus fraiches dans un second temps de menthol, ronce. Assez sauvage.
Bouche aux tanins vifs, frais, de la puissance en attaque qui s’arrondie au fil de la dégustation avec une certaine gourmande et presque des notes sucrées, tout en restant équilibré.
Très bon finalement. 

Domaine Léon Barral – Faugères – Valinière – 2013
Nez avec de la volatile, tapenade, anchois, très sauvage.
Bouche tendue, rêche, acide et dure.
Je n’ai pas aimé. 

Domaine de la Grange des Pères – Pays de l’Hérault – 2013
On est à mille lieux des vins précédents.
Nez très complexe, ouvert, gourmand. Ici ce sont des vagues intenses et élégantes de cerise noire, menthol, sanguin, olive noire, et un peu de bois qui ressort (comparé au suivant, vu qu’ils sont par paires).
En bouche c’est juteux, suave, tanins fins et gourmands, c’est équilibré, fruité, long, salivant.
Superbe ! 

Clos Marie – Pic Saint-Loup – Les Glorieuses – 2013
Au nez, ce sont la prune et la fraise qui ressortent, avec un magnifique fruité très pur, malgré tout assez primaire mais très frais. Un peu cendré.
En bouche par contre c’est plus complexe, équilibre magnifique là encore, sur un registre plus frais, plus long, élancé.
Excellent là encore, bien que différent du précédent. 

Ermitage du Pic Saint-Loup – Guilhem Gaucelm – 2013
On a là, la synthèse des deux vins précédents à mon sens.
Nez superbe, fruits rouges, noyaux, ronce, cèdre, de la fraicheur, de la finesse et de l’élégance.Il y a un côté évident dans ce vin, ça fait presque pinot, du floral.
Attaque fruitée, douce, sur un panier de fruits rouges, les tanins sont fins, la matière est gourmande et juteuse, et pour autant toujours très fraiche et jamais lourde.
Très longue finale, intense et salivante.
Grand vin! 

Domaine de Montcalmès – Terrasses du Larzac – 2013
Nez plus noir, mur, dense et épicé, des arômes de cacao et un peu boisé.
Bouche ronde, grasse, gourmande. C’est plus puissant, moins élégant bien que plutôt équilibré.
Ça reste bon/très bon, un peu déçu à la levée de l’étiquette également. 

Mas Cal Demoura – Terrasses du Larzac – Feu Sacré – 2013
Nez riche, confituré, très puissant, cassis, pruneaux.
Bouche ronde, puissante, alcooleuse.
J’aime moins cet équilibre. 

Domaine des Aurelles – Languedoc Pézenas – Aurel – 2013
Un nez de maury presque, c’est sucré, chocolat au lait, cerise au chocolat/eau de vie.
Et étonnamment bouche beaucoup plus légère, souple, mais n’ayant pas un équilibre qui permette de s’envoler pour autant. 

Domaine Semper – Maury – Viatge – 2019
Fruits noirs sucrés mais pas trop, chocolat, très gourmand.
La bouche est très belle, bien équilibrée, pas trop riche, assez fraiche.
Très bel accord avec le gâteau au chocolat.  

Mon tiercé: En 1: Guilhem Gaucelm, en 2: Grange des Pères, en 3: Clos Marie.
Ces trois vins étant à mon sens très largement devant les autres. 

Merci encore à Nicole et Jean-Loup pour ce superbe moment. 
A très vite
Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Alex, tht, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, Atmosphere, vivienladuche, TristanBP, LucB, Papé, Frisette, flupke14, starbuck, leteckel, LLDA, the_ej, Fred1200, Kiravi, Droop
22 Nov 2023 20:52 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 294
  • Remerciements reçus 1897
Une nouvelle dégustation parfaitement orchestrée par Jean-Loup et Nicole qui nous ont encore bien gâtée.
Merci. 

Les blancs, 

Domaine de Montcalmès – Coteaux du Languedoc – Blanc – 2013
Nez sur le miel, la tourbe, fruits secs (noix…), relativement riche.
Bouche large, on retrouve des arômes tourbés, note métallique, finale sur une pointe oxydative.
J’ai assez bien aimé, même si je n’en mettrai pas en cave.

Domaine des Aurelles – Coteaux du Languedoc – Aurel – 2013
Nez sur la poire, léger pralin, note mentholée
Bouche grasse, pralin, fruits jaunes
Finale riche sur des amers et un ensemble qui chauffe un peu trop.
Bof, bof… 

Confirmation pour moi que les blancs du sud restent un mystère…  

Les rouges,

Domaine La Terrasse d’Elise – Terrasses du Larzac – Elise – 2013
Nez sur l’olive, la prunelle, la violette, pointe de volatile
Bouche fraiche sur des arômes un poil viandé, soutenue par un beau fruité.C’est frais, sapide, tendu…Elégance plutôt que puissance.
Très bon, j’ai beaucoup aimé.

Mas Jullien – Terrasses du Larzac – Autour de Jonquières – 2013
1er nez difficile, pas très net avec des arômes sanguins, métalliques.
A l’aération, cela s’améliore et la mûre prend le dessus.
Note d’herbes sèches en bouche, de thym. C’est puissant et ça rigole pas…J’ai trouvé la bouche très dure et la finale très riche avec des notes alcooleuses.
Pas beaucoup apprécié en l’état.

Mas Champart – Saint-Chinian – Clos de la Simonette – 2013
Nez sur les fruits noirs, mûres, casis, garrigue… C’est assez appétant.
Bouche fraiche, de bonne acidité, sur des arômes de prunelle, des tanins encore un peu anguleux et une finale encore un peu dure.
J’ai bien aimé quand même.

Domaine Léon Barral – Faugères – Valinière – 2013
Nez avec un volatile certains, mais maitrisé ! Pour le moment.
Malgré des arômes discutables (mon voisin Eric me parle de fiente de poule et je ne peux guère le contredire. Il y en aurait bien un peu), j’y trouve une belle complexité avec du café, des herbes sèches, fruits noirs, olives… j’aime bien.
La bouche est fraiche, élancée, tanins un peu secs, finale sur des notes oxydatives maitrisées.
Bon vin, j’ai beaucoup aimé.
Même si on voit bien que cela peut vite basculer du mauvais côté des vins natures.

Domaine de la Grange des Pères – Pays de l’Hérault – 2013
Nez très frais sur les fruits rouges (pas noirs !), notes réglissées, vanillées.
Bouche fraiche, fruité, souple et racée, salin, gourmand, poudré, velouté….C’est superbe.
J’adore ! Excellent

Clos Marie – Pic Saint-Loup – Les Glorieuses – 2013
Nez plus en retrait, un côté sanguin, métalliques…Bouche fraiche, acidité présente mais pas dérangeante, note de prunelle, de fruits noirs.
De beaux tanins bien intégrés, une belle matière et un bel équilibre, malgré une finale qui manque de confort à mon goût.
Cela reste un vin bon vin.

Ermitage du Pic Saint-Loup – Guilhem Gaucelm – 2013
Nez élégant, fruits rouges, orange sanguine, cèdre, pointe d’alcool quand même.
En bouche le vin se présente frais, des tanins juteux et patinés, une matière enrobante et presque crémeuse.
Longue finale propre et fraiche.
Magnifique
J’adore.

Domaine de Montcalmès – Terrasses du Larzac – 2013
Pointe de caramel au nez, fruits noirs, épices.
Bouche métallique, puissante et trop agressive pour moi
J’espère que cela va s’améliorer, parce que j’en quelques-unes en cave !

Mas Cal Demoura – Terrasses du Larzac – Feu Sacré – 2013
Nez chaleureux, puissant, fruits noirs compotés
Attaque en bouche puissante, alcool
Il y a effectivement du feu dans ce vin…Trop puissant pour moi.

Domaine des Aurelles – Languedoc Pézenas – Aurel – 2013
Celui-ci aussi a le feu sacré.
Mais je dois avouer que le nez m’a davantage inspiré avec des notes de caramel, de cacao et de confiture de mûres. 
La bouche est trop puissante pour moi

Domaine Semper – Maury – Vintage 😊  – 2019
Nez sur les fruits noirs compotés, mais avec un belle fraicheur
Bel équilibre en bouche avec une belle gourmandise et toujours de la fraicheur !
Même plus digeste que Feu Sacré et Aurel à mon avis.
Aucune trace alcooleuse à l’horizon !
J’ai bien aimé.
Très bon.

Tiercé gagnant :1ère place : Guilhem Gaulcem, Grange des Pères… Ils sont 2 sur la première marche. Impossible de les départager !
2éme : Valinière
3éme : Elise 

Mon PDF se confirme donc.

Un grand merci à Jean-Loup et Nicole ! Encore un très bon moment.
Et un double merci à Jean-Loup pour m’avoir donné l’occasion de mettre de nouveaux visages sur la communauté Lpévienne !

Pascal
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, Vaudésir, Atmosphere, vivienladuche, LucB, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, Kiravi, Droop
23 Nov 2023 09:01 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 956
  • Remerciements reçus 1344
C'est amusant cette analyse jean loup...
de mon coté, la semaine dernière, on avait un repas "dégustation" avec des copains de 30 ans (de durée, pas d'age ! , qui aiment le vin, mais sans aller dans nos délires .....
j'avais apporté, pour leur faire plaisir, guilem gaucem et GdP 2018, que l'on a bu absolument à l'aveugle
pour 5 personnes, pas de vainqueur
pour 4 personnes, GG était devant
personne n'a mis GdP devant ...
comme quoi.....
(et pour ma part, c'est souvent que quand on mets les deux quilles l'une en face de l'autre, y a débat ... reste ceux qui sont particulièrement "réservés" face à la pointe acétate de GG .....)

Christophe - LPV Lyon
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: enzo daviolo
23 Nov 2023 10:57 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20531
  • Remerciements reçus 7505
Jean-Loup a eu l'excellente idée de nous proposer cette horizontale de Languedoc 2013. Non seulement cette région n'a pas souffert des conditions climatiques, mais elle a su en tirer des avantages, offrant des vins plus frais que d'ordinaire. Honnêtement, je m'attendais à des vins bien équilibrés, mais pas à ce que certains offrent de telles acidités. 


 Domaine de Montcalmès – Coteaux du Languedoc – Blanc – 2013

La robe est d'un or intense. Le nez est finement oxydatif, sur la pâte d'amande, les fruits secs, la pêche de vigne et le berawecke. La bouche est ronde, fraîche, enveloppante, avec une matière pulpeuse/ charnue d'une gourmandise inattendue. La finale est finement mâchue, sur la pêche, l'amande grillée et les épices. J'aime beaucoup !

Domaine des Aurelles – Coteaux du Languedoc – Aurel – 2013

La robe est or clair. Le nez est discret, sur les fruits blancs rôtis et les épices. La bouche est ample, aérienne, caressante,  déployant une matière très fine, presque vaporeuse, mais manquant de fraîcheur et de tension, et assez austère aromatiquement. . La finale est plus savoureuse, sur la pomme chaude et le noyau d'abricot, avant que n'arrive une amertume un peu trop marquée et une sensation alcooleuse. Bref, c'est pas l'éclate. J'ose supposer que le vin fut meilleur en d'autres temps. 

Première paire de rouges

Domaine La Terrasse d’Elise – Terrasses du Larzac – Elise – 2013

La robe est rubis aux reflets évolués. Le nez est fin, profond, sur violette, l'olive noire, le lard fumé, avec une pointe de volatile. La bouche est fine, élancée, déployant une matière finement veloutée, caressante,  tout en offrant une belle fraîcheur et de la complexité aromatique. La finale prolonge toutes les qualités de la bouche, avec encore plus de fraîcheur et d'élégantes notes florales et épicées  / fumées. Un très joli vin, à point. 

Mas Jullien – Terrasses du Larzac – Autour de Jonquières – 2013

La robe est grenat translucide, un peu évoluée. Le nez est réduit sur des notes animales. Avec l'aération arrivent les fruits confits et les épices. La bouche est ronde, ample, veloutée, avec une matière fraîche et charnue qui vire rapidement sur le rustique. La finale offre une mâche savoureuse sur les fruits compotés et les épices. Bu seul, il aurait pu sembler pas mal, mais la comparaison avec le vin précédent est cruelle. Peu de plaisir sur celui-ci. 

Deuxième paire de rouges
 
Mas Champart – Saint-Chinian – Clos de la Simonette – 2013

La robe est grenat légèrement évoluée. Le nez est fin et complexe, sur les fruits rouges, l'écorce d'orange et les épices. La bouche est aussi longue que large, déroulant une matière dense au toucher velouté, avec un fruit frais et expressif. Ce dernier gagne encore en intensité en finale, couplé à une mâche gourmande. Très joli vin à maturité, pouvant encore tenir quelques années

Domaine Léon Barral – Faugères – Valinière – 2013

La robe est très proche du précédent. Le nez est déviant sur le poulailler. La bouche est vive, élancée, d'une grande fraîcheur, avec une matière à chair dense, bien fondue. Par contre, des tannins anguleux surgissent en finale, couplés avec une acidité volatile marquée. Au secours !

Troisième paire de rouges 

Domaine de la Grange des Pères – Pays de l’Hérault – 2013

La robe est  rubis translucide. Le nez est fin, complexe, profond, sur les fruits rouges confits, la réglisse et des notes grillées. La bouche est élancée, fraîche, avec la matière la plus classieuse depuis le début, aussi dense que douce, profonde, savoureuse, et une grande palette aromatique. La finale est tonique, avec une hénaurme fraîcheur, sans la moindre agressivité, avec une grande pureté de fruit  et des notes d'agrumes. Là, y a du niveau !!! 

Clos Marie – Pic Saint-Loup – Les Glorieuses – 2013

La robe est plus évoluée. Le nez est fin, épicé, avec une légère volatile et une pointe de cendre. La bouche est fraîche, tonique, élancée, avec des tannins denses qui accrochent un peu, et une acidité un peu trop marquée à mon goût. La finale prolonge les sensations  avec encore plus de fraîcheur et de tannins, et des épices pour finir. Pas du tout mon truc... 

Quatrième paire de rouges

Ermitage du Pic Saint-Loup – Guilhem Gaucelm – 2013

La robe est grenat sombre translucide. Le nez est intense, mêlant les fruits confits à des notes florales. Vraiment très beau. Bouche ample, harmonieuse, avec des tannins très doux  et un fruit superbe, éclatant de fraîcheur. Cette dernière est encore plus intense en finale, avec un fruit vibrant et des épices. Du très haut niveau. J'aime booocoup !

Domaine de Montcalmès – Terrasses du Larzac – 2013

La robe fait plus jeune que les autres autres avec des reflets violacés. Le nez est délicat, profond, sur la fraise, la griotte, des notes florales. La bouche est ronde, ample, veloutée, avec une matière charnue, sensuelle, profonde, un fruit séducteur souligné par de l'écorce d'orange qui apporte de la fraîcheur. La finale est plus mâchue, mais d'une grande gourmandise, avec une persistance sur les agrumes. Autant sur les trois premières paires, il n'y avait pas photo pour choisir mon préféré, là, c'est beaucoup plus difficile. Mais je crois que je préfère légèrement le second que je trouve un peu plus complexe.

Cinquième paire de rouges

Mas Cal Demoura – Terrasses du Larzac – Feu Sacré – 2013

La robe est grenat sombre translucide avec des reflets d'évolution. Le nez est fin,  complexe,  sur les fruits rouges et noirs confits, l'orange et le cacao. La bouche est la plus ample depuis le début de la dégustation, avec une matière riche, profonde, soyeuse, séduisante, équilibrée par une trame fraîche en arrière-plan. La finale prolonge la bouche sans le moindre à-coup, avec une fraîcheur plus marquée.  En relisant mes notes, j'avoue que je ne comprends pas trop mon coup de coeur du moment – je l'ai classé 1er dans le palmarès demandé par Jean-Loup – car s'il y a bien une grande séduction dans la texture, il n'y a pas la complexité aromatique de GDP, GG et Montcalmès. L'effet séquence, je suppose  – avec le dernier qui a raison ;) 

Domaine des Aurelles – Languedoc Pézenas – Aurel – 2013

La robe est proche. Le nez est plus discret sur des notes lactées et caramélisées qui ne me plaisent guère. La bouche est presque aussi ample que le précédent ,  avec une matière fine et caressante, un fruit mûr et une fraîcheur diffuse. La finale reste souple, avec un subtil mordant, ce qu'il faut de fraîcheur et d'épices. Ce vin a beaucoup de choses pour plaire, mais manque un chouïa de caractère pour se hisser au niveau des meilleurs de cette dégustation. 

Domaine Semper – Maury – Viatge – 2019

La robe est pourpre sombre. Le nez évoque le coulis de fruits noirs relevé par une pointe d'épices. La bouche est ronde, veloutée, pulpeuse, avec un fruit gourmand et des sucres très discrets. La finale reste bien fraîche malgré le taux d'alcool, sur la mûre et le cacao. Très agréable, et parfait avec le gâteau de Nicole (dont tout le repas était délicieux de bout en bout !)

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, dt, tht, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, TristanBP, LucB, Agnès C, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, Kiravi, Ilroulegalet, Droop
24 Nov 2023 21:14 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2883
  • Remerciements reçus 810
Merci beaucoup à Nicole et Jean-Loup pour leur accueil et ce bon moment partagé ensemble. 

De mon côté, n’étant généralement pas fan de la dégustation par paire,  j’avoue avoir pris un réel plaisir sur cette longue verticale et cette revue d’ensemble de ce qui se fait de mieux ( ou presque) dans la région.
Comme Jean-Loup l’a indiqué, tout a été bu à l’aveugle du début à la fin.  

Domaine de Montcalmès – Coteaux du Languedoc – Blanc – 2013
Nez expressif, friand, mais aussi assez complexe sur les fruits jaunes, l’abricot sec, le miel avec des notes florales et tourbées .
Une bouche riche, gourmande à la sucrosité sèche qui reste équilibrée sans aucune lourdeur ou sensation d'alcool.
Très Bien (+)

Domaine des Aurelles – Coteaux du Languedoc – Aurel – 2013
Nez moins flatteur, sur les fruits blancs avec une pointe végétale.
Bouche longue, droite, stricte, portée par un trait végétal tirant sur des amers ”verts boisés” en persistance.
Bien

Domaine La Terrasse d’Elise – Terrasses du Larzac – Elise – 2013
Légère volatile qui s'estompera et laissera place à un nez séduisant de fruits noirs, d’épices avec un léger poivre.
Une bouche longiligne, juteuse sur les baies noires avec une touche animale. Final salivant sur l’orange sanguine.
Très Bien (+)

Mas Jullien – Terrasses du Larzac – Autour de Jonquières – 2013
Nez plus rustre, fermier, sur les fruits noirs, les épices, la tomate séchée.
Une bouche également plus ferme, plus puissante et sévère sur les fruits noires, les épices. Final racé, animal.
Bien / Très Bien 

Mas Champart – Saint-Chinian – Clos de la Simonette – 2013
Nez sur les fruits noirs, réglisse et notes empyreumatiques me rappelant le chocolat.
Une bouche dense, me semblant un peu fermée sur les fruits noirs, le réglisse. 
Bien / Très Bien  

Domaine Léon Barral – Faugères – Valinière – 2013
L’agitation estompera une volatile aux notes fermières et laissera place à un nez plus défini sur de beaux fruits noirs ponctués de notes de gibier, d’olive noire mais aussi de sangria avec un menthol vivifiant.
Bouche assez complexe sur les fruits noirs mais aussi la framboise, le jus de viande,  les agrumes sanguins presque ferrugineux. Un gros volume porté par une haute acidité légèrement volatile.
Ne serait ce pas l'équilibre border-line de Barral ? Je conçois que c’est assez violent, mais j’ai aimé ce petit coup de fouet à ce stade de la dégustation. 
Très Bien + 

Domaine de la Grange des Pères – Pays de l’Hérault – 2013
Joli nez dégageant une belle pureté et complexité entre baies noires et fruits à noyaux.
Gros volume en bouche tout en maîtrise. C’est fin, propre, évident avec un long final légèrement poivré et salivant.
Très Bien +

Clos Marie – Pic Saint-Loup – Les Glorieuses – 2013
Nez moins précis mais plus expressif, friand sur les fruits murs avec notamment une jolie fraise.
Une bouche dense, complexe, un poil austère mais parfaitement contrebalancée par une belle acidité apportant de l'allant.
Un vin qui a su s'ouvrir et s'assagir avec l'accord. J’ai vraiment aimé l'association qui lui a surement fait gagner quelques places dans le bilan final. Un vin moins consensuel, bu pour lui-même que le précédent mais l’accord a tranché en sa faveur !
Très Bien +(+)

Ermitage du Pic Saint-Loup – Guilhem Gaucelm – 2013
Ici, un vin qui a autant charmé bu pour lui-même qu’avec le plat.
Un joli nez élégant, pinotant sur les fruits rouges, les fruits à noyaux, mais aussi complexe par un apport de petites notes tertiaires comme la ronce, le pot pourri.
Une Bouche juteuse, foudue, intense, fine précise ou rien ne dépasse et tout devient évident, d’autant que le volume est là.
Un vin à la classe certaine et la finesse rappellant les belles syrah rhodaniennes.
Excellent  

Domaine de Montcalmès – Terrasses du Larzac – 2013 
Malheureusement, effet de séquence ou dommage collatéral, celui-ci a clairement pâtit de son binôme.
Nez paraissant plus fermé mais sans doute moins expressif.
Une matière semblant plus crispée mais sans doute moins intense, moins en finesse.
Un vin qui pourtant semble avoir de belles qualités et qui fait parti de mes chouchous dans la région mais hélas, il ne boxait pas dans la même categorie ce jour-là.
A revoir. 

La dernière paire qui suit m’a paru plus sudiste, solaire avec un grain plus massif et forcément moins dans la finesse.  Deux vins plus durs à boire pour eux mêmes.

Mas Cal Demoura – Terrasses du Larzac – Feu Sacré – 2013
Nez imposant sur les fruits noirs confiturés, le pruneau, la cendre froide.
Une bouche massive, puissante à la sucrosité sèche faisant plus dans le démonstratif que dans la finesse. Pointe d’alcool.
Bien 

Domaine des Aurelles – Languedoc Pézenas – Aurel – 2013
Nez intense de fruits noirs à dominance de pruneau avec des notes de rancio, de "mon cheri " et une pointe mentholée.
Une bouche plus vive que la précédente mais toujours dans la puissance. C’est massif, noir et porté par une acidité mentholée presque violente pour mon palais à ce stade de la dégustation.
Ou est le chocolat pour adoucir la bête ? 
Bien +

Domaine Semper – Maury – Viatge – 2019
Nez élégant, intense sur la figue et le chocolat.
En bouche, sucres imposants mais fondus. C’est puissant. Je retrouve la figue, les fruits rouges secs. L’ensemble reste frais et digeste porté par un final sur les agrumes.
Très Bien  

Mon classement :
1 ) Guilhem Gaucelm sans hésitation
La suite dans un mouchoir de poche
Clos Marie  (merci l’accord), Barral ( de très peu, c’est mon côté maso ! ), Granges des Pères.

Encore merci à nos hôtes et à mes camarades de marathon.

Cédric - LPV FOREZ
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, bulgalsa, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, vivienladuche, TristanBP, LucB, Papé, Blog, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, Kiravi, Ilroulegalet
25 Nov 2023 19:12 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2949
  • Remerciements reçus 7536

 
Domaine Léon Barral – Faugères – Valinière – 2013

 c’est le vin le plus clivant de la série : certains ont beaucoup apprécié sa finesse, ce que j’ai considéré moi comme une très forte acidité.
 
 


Oui, c'est carrément le grand écart, entre imbuvable et très bien +...

ArnoulD avec un D comme Dusse
26 Nov 2023 19:59 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20531
  • Remerciements reçus 7505
Je crois pourtant être très tolérant aux "vins nature". Ils représentent une partie conséquente de la gamme que je vends et suis amené à en boire presque tous les jours, des très bons comme des totalement ratés. Ce Barral n'est ni très bon, ni totalement raté, mais il est tout de même pour moi du "mauvais côté de la force". Lorsque Valinière est du bon côté, ça peut vraiment être magique (grand souvenir d'un 2010 bu à l'Astrance en 2015). 

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tht, DUROCHER, GAET, Ilroulegalet
26 Nov 2023 20:34 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1349
  • Remerciements reçus 1820
Je souhaite vivement remercier Nicole & Jean-Loup pour cette nouvelle mémorable journée passée en joyeuse compagnie, avec une délicieuse cuisine et de bien beaux flacons.
C'est toujours un immense plaisir de prendre la A10 et la A71 pour rejoindre Bourges, sa cathédrale Saint-Étienne (en ce moment bien recouverte...), la barrique qui trône au milieu de la cave et surtout toute la bande de super copains toujours aussi enthousiastes.

L'horizontale de Languedoc 2013, cela fait quelques années maintenant que Jean-Loup nous en parle, et elle est arrivée !!!
Tous les vins ont été servis par paire, à l'exception du susucre de conclusion.
Levée de l'aveugle à l'issue de la série.


Les blancs

Vin n°1 :
La robe est or. Le nez évoque l'abricot, la pêche, la vanille bourbon, légère touche boisée, puis fumée. La bouche aussi présente cette touche fumée, puis apparaissent les fruits jaunes, c'est très marqué par le bergeron. On retrouve de la fraîcheur un peu mentholée, on a une très belle longueur. Un vin de très bel équilibre, délicieux. Très bien +
Flo annonce Montcalmès, cela m'apparaît cohérent, mais je n'ai pas suffisamment de recul pour en être certain de mon côté.

Vin n°2 :
La robe est or clair, brillante. Le nez est lactique, floral, sur la pomme.La bouche est stricte, assez austère, florale, avec une grosse amertume sur l'amande amère. A l'ouverture, la bouche devient plus voluptueuse, avec un peu de caramel. C'est très jeune, très concentré et à attendre encore à mon sens. Bien en l'état mais impossible de juger de son potentiel... Je ne sais pas où je suis !!!

Il s'agit de :
Domaine de Montcalmès - Coteaux du Languedoc - 2013 vs Domaine des Aurelles - Coteaux du Languedoc - Aurel - 2013



Les rouges

Paire n°1

Vin n°3 :
La robe est sombre. Le nez présente un peu de volatile au départ, puis devient balsamique, sur les fruits noirs, la garrigue. On a une très belle bouche, sapide, juteuse, sur les fruits sombres, c'est très gourmand, avec de la fraîcheur sur du menthol. C'est salivant, avec il me semble certains marqueurs qui pourraient évoquer une présence de syrah (épices, poivre, balsamique, griotte). Un vin de très beau volume, séveux, généreux, de bonne longueur. Cela commence bien !!! Très bien + Je note sur mon carnet dans un style Sainte-Agnès de l'Ermitage du Pic Saint-Loup.

Vin n°4 :
La robe est sombre, dense. Le nez est sanguin, tomate séchée. La bouche est compacte, dense, massive, sur les fruits sombres. C'est un peu strict, avec toujours ces notes de tomate séchée, de paprika, de poivron rouge. Il y a une grosse matière un peu abrupte, sévère, mais j'aime bien. A attendre encore. Très bien Je note Mas Jullien Carlan ou Mas Daumas-Gassac

Il s'agit de :
Domaine La Terrasse d’Élise - Coteaux du Languedoc Terrasses du Larzac - Élise - 2013 vs Mas Jullien - Coteaux du Languedoc Terrasses du Larzac - Autour de Jonquières 2013
Caramba !!! Pas loin pour le 2ème...


Paire n°2

Vin n°5 :
La robe est sombre, dense. Le nez présente un peu de volatile, des fruits mûrs, un peu de goudron, des notes de carbone,de fumée, avant de partir sur des notes balsamiques et de café torréfié. La bouche est superbe, profonde, classe sur les fruits noirs, le chocolat, le graphite, puis de nouveau le chocolat au lait. Un vin de belle élégance, de grand volume, superbe. Très bien +(+) Je note Valinière de Barral

Vin n°6 :
La robe est sombre. Le nez se montre lui aussi d'abord sur la volatile, mais évoluant anchoïade ( ), fleurs, fruits fins. La bouche est très florale, avec une grande acidité remarquable, le vin est électrisant, virevoltant, avec toujours ces fines notes d'anchois, de rose, d'épices. C'est juteux, de grande vivacité, ça part dans tous les sens, mais c'est cohérent et jouissif, parce que c'est parfaitement digeste. J'adore. Excellent - Je pense direct à la Grange des Pères, il y en a certains marqueurs en tout cas...

Il s'agit de :
Mas Champart - Saint-Chinian - Clos de la Simonette - 2013 vs Domaine Léon Barral - Faugères - Valinière - 2013
Flûte alors !!! C'est pas possible


Paire n°3

Vin n°7 :
La robe est sombre. Le nez est magnifiquement balsamique, profond, olive, tapenade, cerise, c'est complexe. La bouche est sensationnelle, profonde, juteuse, de grande fraîcheur, sanguine, tactile, avec un grand fruit racé, cerise griotte, framboise , un jus absolument superbe. Le vin est salivant, d'énorme persistance, dense, délicat et tout en finesse à la fois, de grande longueur, avec une rémanence finement épicée. Rien de moins que magnifique !!! Excellent. Je note un grand Montcalmès

Vin n°8 :
La robe est très sombre. Le nez évoque le paprika, la prune, la cerise noire, le pruneau, les fruits à l'eau de vie, le chocolat. La bouche est de grande structure, avec une colonne vertébrale musclée dans un gant de velours. La bouche est puissante, de grande densité mais de grande finesse en même temps. Un vin de grande classe dans un état d'esprit plutôt viril mais sans tomber dans le too much, qui présente une belle fraîcheur et une superbe allonge où l'on retrouve des notes réglissées et d'épices. Superbe. Très bien ++ / excellent Je note Métairies du Clos du Clos Marie ou Mas Jullien Autour de Jonquières

Il s'agit de :
Domaine de la Grange des Pères - IGP Pays de l'Hérault - 2013 vs Clos Marie - Languedoc Pic Saint-Loup - Les Glorieuses - 2013
Pas loin pour le 2ème !!! mais c'est bien-sûr pour le 1er...


Paire n°4

Vin n°9 :
La robe est sombre, rubis, brillante. Un nez reynaldien (ou devrais-je dire, à la Dieu...), sur l'orange sanguine, avec à la fois un côté pinotant et un petit côté syrah Rhône Nord de grande pureté. Rien qu'avec ce nez, il est impossible de se tromper... J'annonce GG !!! La bouche est suave, de grande précision, de grande race, de grande finesse. C'est à la fois juteux, classe et soyeux, avec un fruit immense et pur. C'est intensément sapide et long. Un vin d'immense vibration, une merveille, de la bombe atomique. Grand vin. C'est évident, c'est Guilhem Gaucelm...

Vin n°10 :
La robe est sombre. Le nez est sur la prune, la myrtille, les fruits noirs. La bouche est plus mûre, c'est le premier vin à l'état d'esprit clairement sudiste, alors que nous n'avions eu jusqu'à présent des vins présentant une vraie fraîcheur bienvenue. C'est néanmoins profond, suave, avec des notes de chocolat/cacao et de belles épices. Moins mon style. Très bien néanmoins. Je note Mas Champart Clos de la Simonette

Il s'agit de :
Ermitage du Pic Saint-Loup - Languedoc Pic Saint-Loup - Guilhem Gaucelm - 2013 vs Domaine de Montcalmès - Coteaux du Languedoc Terrasses du Larzac - 2013
Bingo alors par contre je me souviens d'avoir goûté Montcalmès 13 avec beaucoup plus de fraîcheur, pas reconnu du tout là, mais je pense que l'effet de séquence après GG l'a desservi...


Paire n°5

Vin °11 :
La robe est rubis sombre. Le nez est kirsché, sur la rose, le chocolat. La bouche est très puissante, violente même pour mon palais, avec de gros tanins. C'est clairement too much pour moi, on est passé du côté obscur. C'est haut en alcool ressenti, huileux, très riche, puissant, presque brutal pour mon pauvre pdf... Pas du tout mon style, même si techniquement, je pense qu'il n'y a rien à redire, c'est un vin sans défaut. Moyen pour moi. Je ne sais pas où je suis...

Vin n°12 :
La robe est grenat sombre. Le nez me donne l'impression que le vin est sucré, on retrouve le kirsch, la prune. La bouche fait encore preuve de grande puissance, c'est compact, très mûr, très riche, mais encore très juvénile dans son aromatique, avec une impression de sucrosité sèche. Ce vin est très jeune et présente à mon sens bien plus de potentiel que le précédent. A revoir dans 10 ans. Bien + en l'état. Je suis perdu dans mes repères régionaux...

Il s'agit de :
Mas Cal Demoura - Coteaux du Languedoc Terrasses du Larzac - Feu Sacré - 2013 vs Domaine des Aurelles - Languedoc Pézenas - Aurel - 2013
Alors là, je me dis que je ne suis pas prêt d'ouvrir mes Aurel 12 et que j'ai une vraie préférence pour Solen... Par contre je préfère nettement Johnny pour allumer le feu...


Susucre

Vin n°13 :
La robe est rubis. Le nez est sur le chocolat, les fleurs, la rose, la quetsche mûre, la prune. La bouche est soyeuse, en dentelle, de belle fraîcheur, avec de jolis arômes de chocolat au lait fondant. C'est facile, juteux, gourmand, avec une fine acidité. Délicieux pour terminer. Très bien + Je pense à un Maury de Pouderoux

Il s'agit de :
Domaine Semper - Maury - Viatge - 2019


Le débrief

GG quelle claque, mais jamais eu une déception sur cette cuvée sur ceux que j'ai eu la chance de goûter (05, 08, 09, 10, 11, 13, 14). Il remporte la partie haut la main. Quel vin !!!
Après c'est serré entre GDP, Valinière et les Glorieuses, mais c'est cet ordre que je retiens à mon goût. Une trilogie de haut niveau.
A part la dernière paire très chaleureuse pour mon palais, ce sont des vins de grande fraîcheur que j'ai hautement appréciés.
Un immense merci à Jean-Loup pour cette magnifique horizontale et à Nicole pour sa cuisine goûteuse qui s'est admirablement mariée aux différents vins. Accords remarquables


Portez-vous bien les amis et à très bientôt +++

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Cédric42120, sly14, Vaudésir, DUROCHER, Atmosphere, Papé, Frisette, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, Kiravi, rafalecjb, Garfield, Ilroulegalet
06 Déc 2023 12:14 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6908
  • Remerciements reçus 6038
A mon tour de livrer mes quelques notes sur cette belle journée passée aux pieds de la cathédrale Saint Etienne (quel beau nom!!!  ), non sans avoir fait un crochet roannais pour récupérer mon acolyte modérateur forézien. Pour une fois, nous n'arrivons pas les premiers et avons le privilège de descendre pratiquement directement dans la fameuse cave guerrinesque, aux côtés de copains venus de tous horizons.
Allez, c'est parti pour cette horizontale du languedoc sur ce beau millésime 2013, qui m'a vu également rentrer en cave quelques ténors de la région: voyons donc si les promesses seront tenues!
Je ne reviens pas sur la méthodologie de service et de découverte des cuvées.

Vin 1 blanc: Montcalmès, Coteaux du Languedoc
Robe or claire. nez sur les fruits jaunes, plus charmeur que le vin 2 servi en parallèle. On y trouve un très léger début d'oxydation qui amène de la complexité. La bouche présente un fond vanillé/noix de macadamia, enveloppée par un léger gras. L'amande, le caramel, les céréales lui donnent de faux airs de whisky. La finale est mentholée. Il parait à boire et me rappelle un certain nombre de Montcalmès blanc déjà bu par le passé comme  ici sur le 2014  ou  là, lors d'une soirée décarafée , au cours de laquelle notre ami Cédric l'avait goûté, mais visiblement avais oublié! Personnellement, j'aime bien ce vin. Très Bien (16/20)

Vin 2 blanc: Domaine des Aurelles, Coteaux du Languedoc
La robe est or/gris, paraissant plus claire. On a un nez grillé/herbacé. La bouche est très fraîche sur l'eucalyptus, le menthol. C'est long, sur le gravier humide, avec un soupçon de fleurs blanches. Très tendu, tenu par une forme d'austérité un peu sévère, il pâlit (et pâtit) de la relative complexité et gourmandise du précédent. C'est quand même un vin un peu trop cérébral pour moi, même s'il présente néanmoins certaines qualités. Je ne parle volontairement pas du prix et en corollaire, de son rapport qualité/prix... Bien à Très Bien (15,5/20)

Victoire sans appel du Montcalmès. Allez, on passe aux rouges, les rois de cette thématique!



Vin 1: Terrasse d'Elise, Terrasses du Larzac, Elise
La robe est grenat foncée. Le nez est fumé, sur l'encre, on y retrouve des fruits bleus. La bouche est épicée et poivrée, de façon un peu stricte, impression renforcée par un trait de vert. Acidulé, avec un fond balsamique et de myrtille, il présente malgré tout une forme de gourmandise et cet ensemble participe d'une jolie buvabilité. C'est droit et est non sans rappeler des syrah du rhône nord. J'étais sur un Faugères de chez Alquier. Très Bien (16/20)

Vin 2: Mas Jullien, Terrasses du Larzac, Autour de Jonquières

La robe est grenat foncée. Le nez présente un fond amylique. La bouche est douce, enrobée par de petits tanins gras. Les amers sont légèrement marqués. Ensemble frais, à la finale un peu sécharde, ce qui le déséquilibre, en particulier à cause de notes mentholées et de verdeur un peu trop prononcées à mon goût. Ensemble un peu raide et manquant de fantaisie. Pas hyper rigolo comme vin. Assez Bien à Bien (14,5/20)


Vin 3: Mas Champart, Saint Chinian, Clos de la Simonette
La robe est foncée. Le nez présente un peu de volatile et de balsamique/éther. La bouche présente des notes d'encre. Elle est puissante, portée par des amers grillés et de torréfaction, en complément d'une charge tannique fortement réglissée encore perceptible. Un trait de vert permet de rafraichir l'ensemble et de lui donner du peps. Celà reste assez massif, il faut aimer le style. Pourquoi pas un Clos de la Simonette, qui est la cuvée présentant le plus de mourvèdre du Mas Champart, domaine que j'affectionne (Côte d'Arbo était le vin de mon mariage) mais surtout pour Causses du Bousquet. Bien + (15,25/20)

Vin 4: Barral, Faugères, Valinière

La robe est encore plus foncée! On a un nez gourmand, avec un fond finement vanillé et d'encre, rafraichit par un très léger voile de volatile. La bouche est gourmande et plus équilibrée que le vin précédent. C'est frais et précis, avec des tanins poudrés, et dont l'aromatique met en évidence des notes florales (pivoine, rose) et des notes de prune et de framboise. Bien dans mon style, je pense à un Montcalmès, que j'ai d'ailleurs eu l'occasion de boire en magnum sur ce millésime cet été. Raté...Très bien à Excellent (16,5/20)

Vin 5: Grange des Pères, IGP Hérault
La robe est noire. On a un gros nez fumé/empyreumatique. La bouche est fraîche, veloutée et gourmande. On sent un gros volume, avec des tanins poudrés, l'ensemble est un peu salin. Ce qui frappe comparativement aux autres vins rouges déjà goûtés, c'est son équilibre. Il met tout le monde d'accord. Grosse cartouche, à ce niveau, c'est soit Guilhem Gaucelm, soit Grange des Pères... Exceptionnel - (17,75/20)

Vin 6: Clos Marie, Pic Saint Loup, Les Glorieuses

La robe est foncée. Le nez est salin, un peu cendré. C'est peu expressif initialement. La bouche est massive mais paradoxalement assez fraîche et plus dense. Les amers sont un peu marqués, c'est très dense et musclé. On retrouve de la prune, avec un côté un peu cendré, sur la suie. L'ensemble fait très jeune. A ce moment, je me dis que Jean Loup nous à fait une paire GG vs GDP, auquel cas, je placerais Guilhem Gaucelm sur le vin précédent et la Grange des Pères sur ce vin. Quoi qu'il en soit, il s'agit de nouveau d'un vin de haut niveau, à attendre certes, mais qui présente du caractère et de la complexité. Excellent à Exceptionnel (17,5/20)...et quelle paire!!!

Vin 7: Ermitage du Pic Saint Loup, Pic Saint Loup, Guilhem Gaucelm
La robe est grenat foncée. Le nez est vanillé, gourmand, sur la framboise, le thym et la garrigue. La bouche est crémeuse , la aussi gourmande, c'est frais et tonique. J'y trouve une grande pureté, Vivien parle de race et miserais sa paie, sa cave et son logement sur Guilhem Gaucelm: je suis. Mais alors, quels étaient les vins précédents, pourtant de très haut niveau??? Exceptionnel (18/20). Grosse claque

Vin 8: Montcalmès, Terrasses du Larzac

La robe est grenat foncée. Le nez est plus austère, même si on retrouve de la myrtille. La bouche parait également plus austère, mais est fraîche soutenue par un fond de végétal noble et de rafle. L'ensemble parait un peu stricte et vert, surtout en comparaison du phénomène bu avant. En fait, le plus gros défaut de ce vin est de passer à cette place dans l'ordre de dégustation. Néanmoins, je lui trouve des qualités. Au vu de la confrontation, je tentais un syrah léone de Peyre Rose...Très Bien à Excellent (16,5/20)


Vin 9: Mas Cal Demoura, Terrasses du Larzac, Feu Sacré
La robe est grenat foncée. Le nez est discret. La bouche est dense, fermée et austère. On trouve un peu de prune et de tabac. Ensemble trop dur pour que je prenne du plaisir sur ce vin que je qualifie de "chiant". Bien (14/20)

Vin 10: Domaine des Aurelles, Languedoc Pézenas

La robe est grenat foncée. On a un nez très mûr. La bouche est sucrailleuse, d'une grande dureté qui donne une bouche remplie exclusivement de tanins. C'est guère mieux que le précédent...Bien + (14,25/20) . Je ne m'étendrai pas sur le prix et son corollaire...(bis répétita)
Le point positif de cette paire, c'est qu'elle arrive en dernier: elle n'aura pas eu le loisir de massacrer les vins précédents. Le point négatif, c'est que ces deux vins étaient tellement too much qu'il en était impossible d'y prendre du plaisir, c'était trop extrême.

Vin 11: Domaine Semper, Maury Vintage 2019
Je n'ai pas pris de notes sur ce vin. Je me rappelle d'un vin à la robe très dense et au nez faisant évoquer un VDN, avec des notes de framboise et chocolatées. La bouche est sapide, riche et se marie magnifiquement avec le chocolat du dessert, confirmant l'idée de Maury. Très Bien (16/20)


Au total:
- tout d'abord, d'immenses remerciements à Nicole et Jean Loup, pour cette nouvelle invitation.
Je ne publie quasiment plus mes notes, essentiellement par manque de temps, mais le faire lors de ce genre de rencontres est la moindre des choses que je puisse rendre. Et c'est avec plaisir que je le fais. 
- en second lieu, j'attendais cette horizontale, non pas avec impatience mais plutôt avec curiosité. 2013 avait été annoncé comme grand dans le secteur, j'en ai un certain nombre en cave, et j'attendais de voir ce que celà allais donner. Et bien, je ne suis pas déçu, car d'un point de vue global, on retrouve de la fraîcheur, pour certains de la précision et surtout une buvabilité certaine, que je ne pensais pas à ce niveau. C'est donc une bonne nouvelle.
- enfin, c'est la confirmation, s'il en était encore besoin, à mon goût, de la suprématie de Guilhem Gaucelm en Languedoc. Je livre ainsi mon tiercé: 1/ Guilhem Gaucelm, 2/ Grange des Pères, 3/ Clos Marie Les Glorieuses. J'avais d'ailleurs mis ce même tiercé dans l'ordre il y a quelques années lors d'une dégustation de Grands Languedocs, que j'avais organisé. Il faut cependant nuancer par le fait que tout se joue dans un mouchoir de poche, ainsi, ce tiercé est vraiment de grande valeur. 

C'est avec le sourire aux lèvres que nous redescendons dans notre Forez, avec un subtil goût d'amende amère (45 euros, 1 point...) en guise de deuxième effet kiss cool, qui arrivera chez moi quelques jours plus tard, pour me rappeler aux bons souvenirs de cette très belle journée...

A très bientôt, portez vous bien les amis!

Merci de m'avoir lu.


PS: Je n'arrive pas à mettre en Gras le Saint Chinian et le Cal Demoura...je ne comprend pas


 

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, DUROCHER, tomy63, vivienladuche, Papé, GAET, starbuck, leteckel, the_ej, Kiravi, Ilroulegalet, Nyrvan
09 Déc 2023 22:58 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5455
  • Remerciements reçus 8612
Un merci collectif pour les nombreux retours.
Je le signale pour un exemple en particulier, le Clos Marie.
Sans le CR d'Eric, je me serais dit "Mais bon sang, il faut absolument que j'en achète"

Mais en analysant un peu plus vos CR, je perçois des caractéristiques moins emballantes.
Suite au remontage dans la rubrique, je lis qqs CR sur d'autres bouteilles et là c'est un peu pareil, il y a ceux qui aiment mais pour les autres ( strict, alcool, chaleur, tanins serrés ... )
Alors si un jour l'opportunité se présente, la curiosité me poussera à goûter mais je ne vais pas chercher à absolument m'en procurer.

LPV sait aussi être un antidote pour le TAVCO quand les contributeurs osent commenter des vins qu'ils aiment moins.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Loup Guerrin, Papé
11 Déc 2023 18:47 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Jean-Loup Guerrin
  • Portrait de Jean-Loup Guerrin Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330
Fort heureusement nous n'avons pas tous le même palais ni les mêmes seuils de tolérance à l'amertume, l'acidité, la sensation d'alcool...
Il faut donc que chacun repère les contributeurs qui ont des palais voisins. 
Je n'aide pas beaucoup dans ce but, avec mon palais éclectique et tolérant...
Mais il y a parfois des vins que j'annonce ne pas avoir aimé (dans mon référentiel de notation  ).
Il en est ainsi de Valinière, alors que mes précédentes rencontres avec Jadis étaient réussies.

Jean-Loup 
11 Déc 2023 19:10 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck