Nous avons 1490 invités et 71 inscrits en ligne

Domaine François Pinon, Vouvray

  • Portrait de Auteur du sujet
  • Visiteur

a créé le sujet : Domaine François Pinon, Vouvray

Domaine François Pinon

55, rue Jean Jaurès
Vallée de Cousse
37210 Vernou sur Brenne
Tel. 02.47.52.16.59
Fax. 02.47.52.10.63
francois.pinon(at)wanadoo.fr



www.francois-pinon-v...





Accueil charmant de Madame Pinon, secondé de son mari François Pinon, qui a terminé les vendanges la semaine dernière. 2003, millésime atypique évidemment, qui a connu les 3G : gel, grêle et grillé !
D'où des rendements diminués de 40% par rapport à  une récolte habituelle (40 à  45 hL/ha - soit un litre par cep - sur une densité de 6600 pieds/ha, porte-greffe riparia-gloire, bien adapté aux sols vouvrillons ; 14 ha sur la vallée de Cousse dont 0,5 d'argilo-calcaire et le reste sur perruches, argile à  silice). Le botrytis s'est développé plutôt en fin de récolte, lui aussi atypique par rapport aux années e.g. 90 ou 97 ; il a fallu attendre, trier soigneusement et éviter le piège de l'amertume des pépins, car la maturité phénolique n'était pas encore complètement au rendez-vous début septembre. Année atypique, pour laquelle les avis semblent encore réservés.

Place aux vins.

Les pétillants :

Brut : jolies bulles, nez sur la pomme avec une agréable persistance.
Assemblage de 1999 et de 2000 (maj.)
Brut 96 : nez beaucoup plus évolué, sur la pomme, le miel et le
chèvrefeuille, note de champignon (virant sur la truffe) en bouche. Très
jolie longueur. A 7 euros une excellente méthode trad.
On termine par le demi-sec, similaire au Brut et aux sucres très élégants, peu perceptibles.

Vins tranquilles :

Sec 2002 : robe jaune pâle ; la poire, le coing, les fleurs blanches et la
citronnelle marquent ce sec élégant et frais (constante dans tous les vins de Pinon). A garder quelques années en cave pour qu'il s'étoffe. 8g/L de
sucres résiduels et 5,5g d'acidité.
Sec 95 : robe très légèrement plus évoluée. Nez assez expressif sur le coing presque le vernis, pointe oxydative : François Pinon avoue qu'il n'a pas assez protégé ce vin. Confirmation en bouche (miel) qui n'est pas à  son
avantage par rapport au précédent. 6,3g d'ac.

Les Demi-secs :

Tradition 1999 : très joli nez sur les fruits jaunes (pêche, brugnon,
abricot). En bouche, légère amertume, pointe iodée et amande, côté terreux dû au botrytis qui apporte de la complexité. Jolie cuvée, probablement le plus beau des trois dégustés, en tout cas le préféré de FP. Un millésime qui aurait pu être grandiose s'il n'y avait pas eu les pluies de fin septembre et début octobre. 16g de SR.
Tradition 2001 : millésime plus classique. Poire et notes minérales se
mêlent subtilement. Moins complexe que le 99, mais plus avenant en bouche. 25 g de SR et 5,7 g d'ac. On pense à  l'associer avec une volaille grillée, FP pensait plutôt à  l'accompagner de son moelleux 02.
Tradition 2002 : encore et toujours la poire bien mûre et juteuse, comme on peut la trouver e.g. chez Foreau dans ce même millésime. Fleurs blanches aussi, avec présence de notes d'élevages qui devraient s'estomper
prochainement. Bouche fondue dotée d'une belle trame acide. Optimum dans 7 à  8 ans selon FP. SR : 24 g ; 5,4g d'ac.
Tradition 1997 : notes de coing plus évolués, mais avec de la réserve. Très bel équilibre en bouche. Grand avenir encore devant lui.

Moelleux :

FP élabore plutôt des moelleux de repas, pas super concentrés, ce qui est de toute façon rare à  Vouvray, mais dotés d'une colonne vertébrale acide autour de laquelle le sucre va tisser sa toile de complexité au vieillissement
associé à  la minéralité (pierre à  fusil des perruches entre autre).

Cuvée 2001 : FP n'a pas appelé cette cuvée moelleux, car il estime être plus sur un équilibre de demi-sec. Issue des toutes dernières vendanges de 2001 sur une parcelle, cette cuvée se révèle être une belle dentelle, peu expressive pour le moment, encore un peu déséquilibrée, marquée par la minéralité du terroir. Finale sur la clémentine, qui est la marque de l'élevage en fût neuf (mais " chauffé " à  la vapeur d'eau, ce qui évite la présence de notes vanillées ou toastées). Les fûts sont issus de la forêt de Blois (vers Chambord je crois) : on retrouve un point commun avec Foreau. Belle cuvée à  laisser se bonifier sur dix ans. 34g SR.
Moelleux 2002 : première bouteille ouverte depuis plus de quinze jours, encore pas mal, mais FP préfère nous en ouvrir une autre. Les notes de poires sont très prononcées associés au citron bien mûr plus fleurs blanches. C'est encore la fraîcheur de l'ensemble, le parfait équilibre qui nous frappe. 45g SR et 5,2 d'ac.
Moelleux cuvée Novembre 2002 : cuvée issue de raisins botrytisés, ramassés début novembre. Le nez assez réservé est marqué par des notes pétrolées, l'élevage est encore perceptible mais le tout est porté par l'élégance, la race du terroir de la vallée de Cousse. On admire encore et toujours la finesse et la délicatesse. Longue garde assurée. Le prix est indécent. ;-) 55g de SR

On termine par sa Première Trie 1989 : ça pétrole légèrement, avec un côté pierre à  fusil très agréable : gagne à  être aéré. Excellent, fera un superbe demi-sec dans quelques dizaines d'années. 68g de SR pour 4,3g d'ac.
Beaucoup de vins étaient ouverts depuis plusieurs jours voire depuis deux
semaines : peu de signe de fatigue, mais toujours le naturel et cette
fraîcheur qui sont les leitmotivs des vins de F. Pinon. Ils sont tous
marqués par une belle trame minérale, par une acidité et finesse liées aux
perruches de la vallée de Cousse, qui produit généralement les Vouvray les
plus acides. C'est un caractère qui devrait être bénéfique aux 2003 d'ailleurs.
Je vous conseille vraiment un petit détour chez ce vigneron sincère,
passionné et attachant, qui possède une vraie vision sur ces vins et ses pratiques viti-vinicoles : il est en bio et sensible aux idées de la biodynamie. Ses vins ont une âme, ils sont le reflet de sa sincérité et de son exigence de perfection tant à  la vigne qu'en cave. Pour moi, confirmation que c'est l'un des tous meilleurs rapports Q/P de Vouvray !
Merci à  François Pinon de nous avoir accordé toute une matinée pour partager sa vision et sa passion des Vouvray.

Petit tour par Montlouis pour terminer, le temps de passer à  la Cave Insolite :
Manuela Chidaine, toujours aussi adorable, n'hésite pas à  rester pendant
midi pour nous accueillir et nous faire découvrir les 2002 du domaine :

Clos du Breuil 02 : poire et fruits blancs composent le nez de ce vin
prometteur, fin et délicat. Mais j'attends avec impatience la sortie des Choisilles !
Clos Habert 02 : fermé au nez, pas encore bien en place, mais aucun soucis quant à  son avenir : futur grand vin à  n'en pas douter ! 17g SR
Tuffeaux 02 : Plus riche (20g SR) que le Clos Habert, plus séducteur en prime jeunesse, superbe actuellement, n'a peut-être pas le fond du précédent toutefois.
Montlouis moelleux 02 : récolté à  17° potentiel (69g de SR), ce vin est
porté par les notes de poire et surtout de pêche et de fruits jaunes bien
mûrs : c'est un vin d'un charme fou, d'une folle élégance. Futur grand vin encore, ça c'est sûr ! ! !

Concernant les vendanges 03 (18 jours, qui se sont terminées la semaine
dernière, à  comparer aux 28 j. pour 2001) sur le domaine François Chidaine, il y aura beaucoup de Tuffeaux (pas de Choisilles 03 !), très riche, au potentiel élevé, des moelleux mais toujours pas de liquoreux.
Les pétillants sont à  de hauts degrés et ils ne savent pas encore s'ils
feront un pétillant naturel (difficile à  réaliser) ou une méthode trad.
Evidemment, le gel du printemps dernier et la vague de chaleur de cet été a
considérablement réduit les rendements sur le Clos Habert (30hL sur 3 ha.)
et le Clos du Breuil (env. 15 à  20 hL si ma mémoire est bonne).
Même chose que pour François Pinon, il ne fallait pas se presser pour
vendanger, car certes les degrés alcooliques étaient au rendez-vous, mais la maturité phénolique faisait le plus souvent défaut d'où des pépins et des peaux amers début et courant septembre.
Rendements faibles cette année, espérons qu'ils ne connaîtront pas prochainement d'autres années comme celle-ci, il serait difficile d'en supporter à  nouveau le coût économique, s'en même évoquer les p'tits jeunes qui viennent de s'installer sur l'appellation.
Merci à  François&Manuela Chidaine pour leur passion et leur courage.

Que la Loire est belle en ce moment, un vrai coin de Paradis !
Merci à  Gilles de m'avoir permis de vivre cette belle journée en Touraine.(bbb)
Phil Belnoue

Message edité (28-10-2003 08:39)
#1

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1118
  • Remerciements reçus 0

michelD a répondu au sujet : CR: Vouvray sec pétillant, 1996 de François Pinon

Je retranscris ici les notes de DidierD prises lors du dîner du 30 novembre 2003 (voir forum "Echanges et Rencontres", rubrique "Anniversaire") :

CR: Vouvray sec pétillant, 1996 de François Pinon

La robe est jaune pâle, grisâtre, avec des bulles fines et rares.
Le nez est sur la levure, la craie et la pomme blette. En se réchauffant dans le verre, il évolue curieusement vers une pomme plus verte.
La bouche est fruitée, sur la pomme verte, le citron, mais également de la cire. Les bulles se font discrètes et la persistance est moyenne, marquée par une légère amertume.

Michel.
#2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17985
  • Remerciements reçus 1819

Jérôme Pérez a répondu au sujet : CR: françois Pinon Vouvray sec 2002

Je continue mon petit périple sur les chenins de ce secteur dans ce millésime 2002 par cette nouvelle étape à  Vouvray.
La robe de ce vin est d'une teinte dorée, avec des reflets pêche alors que les vins dégustés jusqu'alors avait un aspect plus cristalin, pâle et des reflets verts.
Le nez aussi est différent même si on retrouve les caractéristiques du chenin. Des notes miélées, miel d'acacia, et de coing se mêlent à  une minéralité bien présente. C'est riche et très agréable.
En bouche, beaucoup de suavité, le fruit est bien présent et ce côté miélé se retrouve et confine presque à  des petites touches oxydatives, mais vraiment très infimes et qui ne me gênent nullement. On a l'impression que l'acidité est moins forte que sur les vins de Chidaine de ce millésime, mais la fraîcheur intervient sur la finale, parfaitement intégrée. Grande longueur minérale.
Voilà  un vin qui mérite d'être attendu. Le rapport qualité prix est exceptionnel et presque indécent.
Je n'ai pas retrouvé la note citronnée que j'avais éprouvée sur les vins précédents. Celui-ci joue plus dans l'oppulence, une apparente facilité.
Très bon.

Jérôme Pérez
#3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 0

Martin a répondu au sujet : CR: Domaine François Pinon, Vouvray Tradition 2002

CR: Domaine François Pinon, Vouvray Tradition 2002

Il s'agit d'un demi-sec !

Robe jaune très pâle. Nez très expressif avec des arômes prononcés de miel. Après une petite aération le vin s'exprime sur des notes plus florales (acacia, tilleul). Le tout évoque avec un certain bonheur le Vouvray Gourmand. En bouche le vin est très agréable. Le sucre est bien intégré et une belle acidité prodigue une fraîcheur bienvenue. Une deuxième dégustation a révélée des notes d'agrumes, de pamplemousse nottamment. Je n'ai pas tellement noté de minéralité dans ce demi-sec mais le vin est encore très jeune.

Comme l'a souligné Jérôme, un style tout en oppulence. J'ai beaucoup aimé.

Merci Phil pour cette bone adresse que je vais approffondir dès que possible.

A noter également que j'ai bu en apéritif la Méthode Traditionelle du même producteur qui a été unaniment apprécié.

Martin
#4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 0

Martin a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray

Chose promise, chose due !

Samedi dernier, avec ma femme, nous avons donc rendu une petite visite au domaine Pinon situé dans le très pittoresque hameau La Vallée de Cousse. Le soleil tapait fort pour faire mûrir les raisins des vignes que nous avons traversé. Quelle belle arrière saison !

Nous somme accueillis par Mme Pinon, Mr Pinon ayant déjà  une dizaine d'amis-clients à  s'occuper. Il a quand même pris le temps de faire brièvement connaissance en concluant par un très sérieux : "De toute façon tout le monde sait que les meilleurs vins blancs de France viennent de la Loire !"

Ok ... C'est un peu hors contexte. Il parlait en fait du climat traditionnel des vignobles "nordiques" (en opposition au vignoble méditerranéen) qui inclut la Loire, la Bourgogne et l'Alsace qui est le plus propice à  l'élaboration de Grands Blancs. Climat complètement bousculé en 2003 ce qui a chamboulé les vignes. Pour les pinon les raisins ont connu un mûrissement prématuré qui leur ont desservi. Photos à  l'appui : en 2003 on voit les raisins mûrs sur des vignes aux feuilles bien vertes en opposition avec la couleur jaune - marron habituelle de la végétation au moment des vendanges. En 2004 on paie encore les pots cassés car les grappes sont nombreuses cette année. Pour baisser les rendements on a donc dû vendanger en vert.

C'est sur ces considérations d'un millésime atypique que nous avons commencé la dégustation. Ce fut très intéressant de justement comparer 2002 à  2003 en dégustant les cuvées des deux millésimes ensemble. Nous avons goûté :

- Méthode traditionnelle BSA

- Vouvray - Sec 1982

- Vouvray - "Cuvée Tradition" 2002 et 2003

- Vouvray - "Moelleux" 2002 et 2003

- Vouvray - "Cuvée de Novembre" 2002
- Vouvray - "Première Trie" 2003
- Vouvray - "Botrytis" 1996 et 1989


La méthode traditionnelle était de belle facture : bulles fines, arômes de pomme fraîche ! Belle bouteille d'apéritif.

Le sec 1982 (des parents de Mr Pinon) était très intéressant à  déguster. Belle fraîcheur avec une acidité toujours présente, arômes d'évolution agréable avec des arômes de pain d'épice et de brioche. Jolie tenue en bouche. Les Vouvray vieillissent bien, qu'on se le dise !

La "Cuvée Tradition" est en fait le demi-sec. On aime les sucres résiduels chez les Pinon. Il s'agit, pour eux, du vin le plus représentatif de leur vignoble. J'ai eu un coup de coeur pour le 2002 d'un équilibre superbe : Nez assez complexe avec des arômes floraux et de fruits blancs. Une présence en bouche remarquable grâce à  sa belle acidité (colonne vertébrale). Le tout est très agréable à  boire est pourra aussi se bonifier. Je ferais un peu le même commentaire pour le "moelleux" 2002 avec évidemment plus de SR (50g environ). Là  encore l'équilibre est remarquable et les vins se livrent très facilement avec beaucoup de gourmandise et d'élégance.

Les 2003 avaient moins d'acidité, les arômes étaient moins définis (mises récentes). Le vin était donc plus "pommadé", moins équilibré mais sans démériter car il offrait quand même du plaisir. Aucune cuvée n'a été acidifié.

J'ai aimé le fait que ces vins puissent s'apprécier jeunes. Dans les mois à  venir ils feront de jolis apéritifs ou accompagneront des mets simples comme des rillettes de poisson, andouillette au vouvray voire des viandes blanches.

Le "Première Tri" m'a semblé quand même bien constituée avec une belle matière très mûre. Je pense que cette cuvée mérite quand même d'être attendue car "la complexité est à  venir". (Mme Pinon).

Je ne porterai pas de jugement sur les millésimes plus anciens car les bouteilles étaient ouvertes depuis un moment et les vin commençaient à  s'oxyder un peu.

J'ai beaucoup apprécié ma visite. Les lieux, l'accueil chaleureux, les vins et la philosophie des Pinons. J'ai senti chez ces vignerons très modestes que bien faire n'est pas simplement une option. Que ce soit dans la culture des vignes (soin des sols, rendements peu élevés, vendanges manuelles avec tri ...) et dans la vinification (peu interventionniste, levures indigènes, pas de chaptalisation, d'acidification, pas de malo ...) on sent la volonté de faire au mieux. Le résultat donne des vins très élégants, typiques de leur appellation et cépage et d'une belle qualité de définition. Ce domaine fait parti sans doute des incontournables de Vouvray et les prix sont très intéressants, "indécents" même pour reprendre les termes de maître Yoda-Philou. La "Première Tri" ne coûte que 10 euros !

Martin
#5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18
  • Remerciements reçus 0

Adrice a répondu au sujet : Domaine François Pinon, Vouvray

Y en a-t-il parmis vous qui pourraient me parler du demi-sec 2001 et du sec 95?
#6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Portrait de Auteur du sujet
  • Visiteur

a répondu au sujet : Re: François Pinon, Vouvray

95 à maturité, à accompagner e.g. de poisson grillé ou simplement poëllé, relevé de quelques épices.
Demi-sec 2001, idem avec possibilité de sauce crémée, légère.
Ce sont des vins de taffetas, cuisine délicate donc.
#7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 286
  • Remerciements reçus 0

Winer Jammer a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray, 1989 première trie

Bu ce WE le CR: François Pinon, Vouvray, 1989 première trie

Nez séduisant sur la pomme et l’orange, encore jeune ; l’attaque est excellente sur des saveurs de poire, et équilibrée entre richesse et fraîcheur même si ça reste assez simple ; mais ça se dégrade en fin de bouche à cause d’une amertume végétale pas très agréable.

Winer

La Pomerol Attitude
winerjammer.site.voi...
#8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 97
  • Remerciements reçus 0

EstelleC a répondu au sujet : Re: François Pinon, Vouvray

Cela fait plaisir de voir que François a enfin sa rubrique.

Bizarement, j'ai travaillé pour lui ( accollage au mois de juin juillet ) il y a quelques années...
Et j'achète ces vins tous les ans...
Alors je peux vous en raconter sur lui et ces vins.

Par exemple Winer qui donne une description bizarre des premières trie 89...
Pour moi c'est le vin par excellence qui fait ressortir deux points liés au personnage :
-- Le caractère du chenin.
-- Les tries exemplaires et le travail qu'il effectue sur ces vins.

Je vous donnerai dès ce week end mon avis sur ces vins ( le moelleux 2003 par exemple !)

Estelle
#9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3471
  • Remerciements reçus 764

PtitPhilou a répondu au sujet : CR: Vouvray sec 1995 de François Pinon

CR: François Pinon, Vouvray sec, 2005

Bouteille ouverte sur un coup de tête, en me demandant ce que ce Vouvray donne à l'heure actuelle :
Robe jaune paille, d'une jeunesse et brillance éclatantes.
Nez complexe, épanoui, sur des notes florales prononcées : tilleul, chèvrefeuille, verveine. Notes mellifères et d'épices qui signent le terroir d'argiles à silex de la vallée de Cousse. Nez pas sans me rappeler l'expression des vins de Foreau.

Bouche à l'acidité tendue, qui commence à se fondre. Notes de citron, de miel et de fleurs du plus bel effet. Très belle longueur. Que voilà un excellent Vouvray dans la pleine force de l'âge ! Un régal.
#10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: Vouvray sec 2004 de François Pinon

CR: François Pinon Vouvray 2004 : 14,5/20 – 20/12/07
Fleurs, citron, pomme. Belle effervescence, un poil amère, moins réussie toutefois que le brut 1995 de Foreau.
#11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 600
  • Remerciements reçus 6

PP a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray - Moelleux 2002

CR: François Pinon Vouvray Moelleux 2002

Achetée 7,5€ à la propriété fin 2003.
Belle robe intense encore bien jeune. Nez expressif, floral, fruité, pêche, citron.
Bouche moelleuse, gourmande mais délicate sur une très belle acidité citronnée, équilibre excellent. Rétro intense rappelant le nez, persistant.
Superbe moelleux de Vouvray d'un fabuleux rapport Q/P.

+
PP.
#12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8438
  • Remerciements reçus 24

Anthony a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray Pétillant 1996

Yves nous a amene un tres joli CR: Vouvray petillant 1996, un vin au superbe rapport qualite / prix et qui ne serait pas ridicule comme pirate dans une degustation de champagnes.

Un joli nez de chenin avec cette touche de laine mouillee que je retrouve assez souvent.
La bouche est fraiche, tout en legerete, avec une belle amertume.

Anthony
#13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6742
  • Remerciements reçus 1116

Yves Zermatten a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray Pétillant 1996

Anthony,

je découvrais ce Vouvray pétillant 96 hier soir avec vous. ce fut plutôt une bonne surprise, en effet. La lecture du livre de Kermit Lynch m'avait donné envie de Vouvray pétillant ! ;) Pas facile de trouver un bon Vouvray pétillant en Suisse, mais j'ai finalement découvert quelques bouteilles de ce Pinon 96.

et bien, la suprise fut plutôt bonne. Le nez est expansif, encore bien marqué par le chenin, sur des notes de pommes dont je ne sais pas si elles sont variétales ou légèrement oxydatives. Je pencherais plutôt pour la première hypothèse. Quoi qu'il en soit, ce vin n'est ni déséquilibré ni fatigué. Au contraire, la finesse de la bulle est remarquable, de même que l'expression en bouche, rafraîchissante et désaltérante, associant judicieusement fruit et tension, gras et minéralité.

Délicieux. Payé 12-13 euros, c'est à mon avis une belle affaire.

Très belle découverte. merci Kermit ;)

Yves Zermatten

Yves Zermatten
#14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur

Guest a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray Botrytis 2005

CR: François Pinon, Vouvray Botrytis 2005 : 16,5/20 - 3/7/08
Nez minéral et fruité exprimant la pomme, le coing, le miel, les fleurs blanches.
Bouche savoureuse, équilibrée, pure, en devenir. Un vin qui fait sens ...
#15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 572
  • Remerciements reçus 158

bonaye a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray Botrytis 2005

Débouché ce soir un CR: Vouvray Réserve 1989 Passerillé de François Pinon: une robe dorée, un nez un peu sur la réserve, une bouche ample, puissante qui vous tapisse; une grande harmonie et une forme éblouissante; superbe bouteille qui pourra défier les ans...
Il faudra que je compare avec un vouvray Réserve 1989 Botrytis
#16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6937
  • Remerciements reçus 4724

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray Tradition 2005

CR: François Pinon, Vouvray Tradition 2005

Comme le souligne Martin un peu plus haut, c'est la cuvée de référence pour François Pinon, en fait un demi-sec.

La robe est bien dorée.
Le nez (carafage juste avant dégustation) est immédiatement intense, sur le tilleul et les fruits blancs.
La bouche est très équilibrée entre le fruit, le sucre et cette belle acidité qui soutient l'ensemble.

L'accord était bon sans être parfait avec un pain d'asperges. J'aime bien marier le chenin avec les asperges, mais c'est peut-être le SR qui était en trop pour cette entrée.

En conclusion, un beau Vouvray demi-sec très classique qui ira loin.

Jean-Loup
#17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6937
  • Remerciements reçus 4724

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray Tradition 2005

CR: François Pinon, Vouvray Tradition 2005

Petite soeur bue hier midi, sans carafage.
Robe or clair.
Nez bien ouvert, sur le tilleul et l'ananas, avec une pointe de fumé.
Bouche tendre, fruitée (l'ananas ressort), bien équilibrée.

D'un grand classicisme (15/ 20) mais moins fin que le Montlouis du domaine de La Taille aux Loups 2009 bu le soir au restaurant.

Jean-Loup
#18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5670
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray 2001

Deux beaux vins en apéritif dimanche pour célébrer ma fille, native du millésime 2001.
CR:

François Pinon, Vouvray sec tendre 2001
Robe pâle. Nez expressif sur les agrumes, le miel. Le vin se goûte sec. Bouche délicate, dense et harmonieuse. Finale complexe, minérale.
Très beau.

François Pinon, Vouvray cuvée 2001
35g de SR à l'origine qui donne actuellement une légère sucrosité à ce vin à la couleur pâle, au bouquet aromatique sur le miel, la tisane.
Bouche équilibrée, un léger gras. Finale plaisante, minérale. Bonne longueur.

Deux vins caractérisés par leur délicatesse.
J'ai adoré, avec une prime au sec tendre ( que j'ai bu en 2eme).

JB
#19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6937
  • Remerciements reçus 4724

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: François Pinon, Vouvray 2001

J'ai adoré, avec une prime au sec tendre ( que j'ai bu en 2eme).

Jean-Bernard, je ne comprends pas le choix de cet ordre, mais si cela a fonctionné, tant mieux !

Jean-Loup
#20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5670
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : Re: François Pinon, Vouvray 2001

En effet Jean-Loup je comprends ton questionnement :)
L'explication est simple je n'avais acheté que des "sec tendre 2001" à l'époque, et par erreur il s'est glissé dans mon lot une bouteille de cuvée 2001 seulement je ne m'en suis aperçu qu'au moment de l'ouverture. Nous étions nombreux, je n'avais que 4 bouteilles au frais... Je l'ai donc goûté en premier pour me faire mon idée et orienter les convives car à ce moment là je n'avais plus le temps d'aller me renseigner sur internet.

JB
#21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6937
  • Remerciements reçus 4724

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray 1ère trie 2003

Bue au cours de la dégustation suivante il y a une semaine :

Champagne rosé Bollinger 2002, avec des galettes de pomme de terre : 17,5 / 20
Châteauneuf du Pape blanc Beaucastel 2007, avec des filets de rouget marinés : 17,5 / 20
Riesling Trimbach "Frédéric Emile 375ème anniversaire" 2001, avec une choucroute de poissons : 17,5 / 20
Côtes du Rhône Gramenon "La Sagesse" 2005, avec une terrine de porc à la catalane : 16,5 / 20
Australie Henschke "Henry's seven" 2005, avec une terrine de porc à la catalane : 18 / 20
Charmes Chambertin Dominique Laurent "Vieilles vignes" 2001, avec un tatin de cèpes : 15 / 20
Pomerol La Croix de Gay 2001, avec un filet d'agneau : 17 / 20
Pessac Léognan Haut Brion 1988, avec des brochettes de canard au poivre de Séchuan : 18 / 20
Rivesaltes ambré Château Les Pins 1995, avec un bleu de brebis et un Ossau Iraty : 15,5 / 20
Muscat de Beaumes de Venise Domaine Durban 2005, avec des tartelettes aux fruits d'automne : 16 / 20
Vouvray Pinon 1ère trie 2003, avec des petits cakes à la framboise et au miel : 15,5 / 20

François Pinon, Vouvray 1ère trie 2003

Robe or clair.
Nez d'intensité moyenne, dominé par la pierre à silex, avec un fruité discret mais fin.
Bouche subtile et aérienne, avec peu de sucre, mais dont le caractère épuré a sans doute pâti de passer derrière un VDN.
Vouvray liquoreux très fin mais léger : 15,5 / 20.

Jean-Loup
#22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6937
  • Remerciements reçus 4724

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray Les trois argiles 2009

Ma première bouteille de CR: François Pinon, Vouvray Les trois argiles 2009

La robe montre un léger doré qui donne envie.
Le nez est très intense, très marqué par des notes miellées (miel d'acacia) et une touche de tilleul.
La bouche est charnue, avec un équilibre magnifique entre fruit, acidité et sucre résiduel.
Très bel accord avec un un poulet thaïlandais (noix de coco, citronelle, tamarin).

Bien agréable maintenant (16 à 16,5 / 20), ce vin va gagner en complexité dans les dix prochaines années. Au rythme d'une par an, je devrais pouvoir vous confirmer cela ;).

Jean-Loup
#23

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2653
  • Remerciements reçus 301

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : CR: François Pinon, Vouvray 2009

CR: François Pinon, Vouvray 2009

1ère bouteille de ce domaine pour moi.
Le nez a du mal à s'ouvrir, y compris après aération. La bouche est fine, citronnée avec un minéral très élégant et un petit côté floral.
C'est un vin agréable mais qui manque un peu de matière.
#24

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6937
  • Remerciements reçus 4724

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: François Pinon, Vouvray 2009

Pas de nom de cuvée spécifique ?
J'ai 12 "Trois Argiles" en cave ...

Par ailleurs tu n'as pas trouvé un peu de sucre résiduel ? François Pinon vinifie traditionnellement en demi-sec sans l'indiquer sur l'étiquette, comme c'est souvent le cas sur Vouvray.

Jean-Loup
#25

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2653
  • Remerciements reçus 301

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : Re: François Pinon, Vouvray 2009

Bonsoir Jean-Loup,

Non non, il s'agissait bien d'un sec. Pas de mention de cuvée sur la bouteille (j'ai aussi du "Trois Argiles").

Cdt.
#26

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6937
  • Remerciements reçus 4724

Jean-Loup Guerrin a répondu au sujet : Re: François Pinon, Vouvray 2009

Quand tu goûteras au trois argiles, tu nous diras, mais d'après mon humble avis, et à mon goût, ce devrait être au-dessus.

Jean-Loup
#27

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2653
  • Remerciements reçus 301

Raboso del Piave DOC a répondu au sujet : Re: François Pinon, Vouvray 2009

Ok, après ce n'est que mon goût et peut-être certains ont adoré. Moi j'ai apprécié, c'est déjà pas mal.
Au passage j'ai beaucoup aimé son Vouvray effervescent que j'ai dégusté sans notes...
#28

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3471
  • Remerciements reçus 764

PtitPhilou a répondu au sujet : Re: François Pinon, Vouvray 2009

Pour info, sur 2009 et 2010, les cuvées sans mention sont des secs, alors que "silex noir" et "trois argiles" sont des demi-secs. C'était déjà le cas pour les 99,2000, etc. avec la mention "tradition" apposée pour les demi-secs.
Il vend encore la cuvée Botrytis 2005 qui est une aubaine pour les amateurs de liquoreux élégants (18 € les 50 cL).

Phil

PS : et ses bulles... les magnums de méthode traditionnelle 1988 étaient de vraies merveilles à prix d'amis, il y a quelques années et François Pinon n'était pas avare d'en donner à l'occasion.(tu)
Oui, il y a d'autres excellents domaines vouvrillons autres que Huet et Foreau ;)
#29

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19990
  • Remerciements reçus 776

enzo daviolo a répondu au sujet : CR:François Pinon, Vouvray brut et silex noir 2010

CR:
bus lors de LPV Paca 29 :

Vouvray Brut Domaine François Pinon
Enzo:
Nez de brioche, de levure, de pierre à fusil puis de poire à l’aération. Nez un peu en dedans.
La bouche est plaisante, elle possède une bulle abondante mais fine et douce. C’est très rond, pas mou, et très gourmand avec une touche de sucrosité et l’impression de boire un jus de fruit pétillant. Finale salivante assez persistante sur la compote de poire. Simple mais bien sympa. Bien ++/Très Bien.

Icna:
Le nez est sur la pomme, la poire avec un peu de brioche. Il me semble qu'il y a un peu de soufre. Ca s'ouvre avec un petit coté exotique.
La bouche est ronde sur la pomme, la poire, la mirabelle et un peu d'agrumes. C'est assez gourmand avec de la fraicheur, c'est facile à boire avec une légère sucrosité. La longueur est correcte avec quelques amers.
Bien

Oliv'yeah:
Le nez est assez végétal, sur le lilas et la glycine, Il y a aussi un peu de fruits blancs,
La bouche est tendue, minérale et assez végétale (foin), longueur correcte…

Sylv1:
Le vin se présente avec une bulle fine et une jolie couleur brillante. Le nez est sur le lys, un peu de citron. A l’aération apparaît la pomme golden. Notes légèrement souffrées pas gênantes. En bouche c’est fin, avec une bulle très légère, du fruit (jus de raisin) et une bonne longueur. C’est plaisant avec un léger sucre résiduel qui apporte de la gourmandise. **(*)

Vouvray Domaine François Pinon « Silex noir » 2010
Enzo:
Nez d’agrumes (orange, pamplemousse), une note de roche mouillée puis sur les fruits exotiques à l’aération.
La bouche possède une touche végétale sur le foin dès l’attaque, le volume est correct, l’acidité haute. Ce n’est pas très dense, un poil austère avec une finale sur les agrumes assez citrique. C’est correct. Bien +.

Icna:
Le nez est sur la poire, le miel, c'est assez floral, le chèvrefeuille.
En bouche on a une belle fraicheur sur la poire, la pêche avec une belle tension. Il y a aussi un coté végétal sur le foin vraiment accentué quand on regoute après le suivant. La finale est sur le citron mûr avec des amers, c'est pas très long.
Bien-

Oliv'yeah:
le nez est riche et intense sur les fruits blancs,
La bouche est ample, une belle tension équilibre l’aromatique fruitée, C’est mur et agréable, Il y a quelques notes discrètes de cacahuète.

Sylv1:
Le nez est sur les fruits exotiques, l’ananas, le sureau. La bouche présente une jolie trame acide, avec un côté citron vert en final qui fait saliver. C’est bon, mais le vin est trop vert, végétal, et souffre de la comparaison avec le vin suivant alors qu’il est tout à fait agréable pour lui-même. **
#30

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck