Nous avons 1598 invités et 53 inscrits en ligne

Domaine de Chevalier, Pessac-Léognan

  • Messages : 161
  • Remerciements reçus 2

Réponse de chtirémi sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Merci pour ton compte rendu concernant l'esprit 2003,je vais me dépêcher de le boire,je suis heureux d'avoir aussi rentré de l'esprit en 2005 à prix sympa.Au fait belle place au classement 2005 du grand jury européen pour de chevalier en douzième position;ça promet dans 10ans! et pape clément et smith haut lafitte n'en parlons pas(1er et 8eme)...le vin de graves a encore frappé(deux années de suite pour pape clément chapeau).
Quelqu'un aurait-il testé de chevalier 2002 récemment?est-il encore trop jeune(je pense)?
Autre question le domaine de la solitude est-il fiable dans les derniers millésimes?J'ai misé sur deux bouteilles de 2005 Personnellement j'ai un bon souvenir du 98 fesant preuve d'une jeunesse incroyable...du moins le jour de l'ouverture;le lendemain beaucoup moins bien comme la plupart des vieux vins.Merci
03 Mar 2009 17:25 #181

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19048
  • Remerciements reçus 4300

Réponse de Eric B sur le sujet CR: Domaine de Chevalier

L'un des honorables membre du QSCB , Thomas, travaille au Domaine de Chevalier , l'un des producteurs les plus réputés de Pessac Léognan. Il nous avait proposé une visite du domaine, suivi d'un repas. Je m'attendais à un repas à la bonne franquette dont nous avons coutume, dans un coin du chai...

Lorsque j'ai vu les verres bien posés sur la grande table du grand salon, je me suis dit :"on sera bien logé pour manger. C'est sympa!". Mais rien de plus. Lorsque j'ai vu le propriétaire arriver, j'ai pensé : "il va nous faire un p'tit coucou, et puis passer une bonne soirée avec sa famille". Et puis... il avait l'air finalement de bien se plaire avec nous ... et il a bien fallu à un moment donné que je percute qu'il avait tout organisé depuis le départ, avec l'intention évidente de dîner avec nous! Gros bêta que je suis!

Mais revenons deux heures plus tôt. Il est 18 heures. Ayant passé l'après-midi à Bordeaux avec l'agent d'Andreas Larsson - le meilleur sommelier du monde - je suis arrivé un peu en avance au domaine. Cela me permet de faire le tour des batiments et de profiter des derniers rayons du soleil.

Par manque de chance, le cuvier est orienté dans le "mauvais sens". Du coup les photos ne sont pas franchement spectaculaires... Et de l'autre côté, il y a une aire de stockage de palettes & palox : pas franchement sexy...

Par contre, cette maison profite de la belle lumière. Je ne sais pas qui a le bonheur d'y habiter, mais il doit être agréable d'y vivre!

Une bonne partie de la troupe est arrivée. Nous pouvons enfin commencer la visite. Nous commençons par le très esthétique - et ergonomique - cuvier circulaire. Thomas nous explique que la vendange est triée avant et après éraflage, puis montée au premier étage dans des caissons et vidée par gravité dan les cuves. Pas de macération pré-fermentaire. On laisse le vin monter doucement en température jusqu'à ce qu'il atteigne 28°. Au cas où ça risquerait de dépasser, la thermo-régulation rentre en action.

Il y a un délai de 15 à 30 jours entre l'encuvage et l'écoulage des cuves. Les meilleurs lots feront leur fermentation malo-lactique en barrique neuve tandis que le reste restera en cuve. Une fois faite, tout sera écoulé dans des barrique (la plupart d'un vin, afin de ne pas trop "marquer" par le bois). Les soutirages n'auront que si c'est nécessaire, à savoir quand la réduction prend trop le dessus. C'est donc très variable selon les lots. Les vins restent ainsi plus longtemps sur leur lie. Mais, moins remués que d'ordinaire, il se décantent plus facilement, rendant le collage inutile ces derniers millésimes. Les gens qui connaissent ses méthodes ne seront pas surpris d'apprendre que le domaine est conseillé par Stéphane Derenoncourt (pour les vins rouges).

Les raisins blancs, quant a eux, sont cueillis en plusieurs tries. Seuls les raisins bien mûrs sont ramassés. Le terroir permet tout de même d'avoir une très belle acidité qui équilibre parfaitement ces vins oscillant souvent entre 13 et 14° d'alcool. Le débourbage des moûts se fait en barriques. Puis ils sont transférés via l'esquive dans d'autres barriques (environ 30% de neuves)où ils fermenteront à des températures relativement élevées. Le vin restera sur ses lies qui seront remises en suspension par un batonnage quotidien. Le suivi des vins et l'assemblage est assuré par un spécialiste du genre : Denis Dubourdieu.

Nous finissons notre visite en traversant la salle de dégustation du domaine, où il fait beaucoup moins chaud que dans le salon qui nous attend. C'est seulement à ce moment-là que nous faisons connaissance avec Olivier Bernard, propriétaire du domaine depuis 1983.

Ce que j'ai trouvé fort appréciable, c'est qu'il a tenu à connaître le métier et le parcours oenophile de chaque participant, afin de comprendre certainement mieux la portée des propos qu'il pourrait tenir dans la soirée. Et il n'a pas lâché le morceau tant que le dernier ne s'est pas présenté (alors que l'ambiance décontractée aurait pu faire perdre facilement le fil conducteur).

Pour nous récompenser, nous avons enfin droit à nos trois premiers verres de vins. Contrairement à ce qui se pratique souvent dans le Bordelais, nous commençons par les rouges, à la bourguignonne, selon le précepte bien connu "blanc sur rouge, rien ne bouge ; rouge sur blanc, tout fout l' camp!".
CR:
Premier vin : joli nez mariant les notes de fruits mûrs, d'épices et de café. Bouche fine, élégante, aux tannins doux, presque moelleux. Le vin est porté par une belle acidité qui prolonge longuement le vin. Un vin distingué d'une élégance classique.

Deuxième vin : nez plus complexe, plus raffiné, subtilement truffé. Bouche plus ample, plus dense aussi, avec une finale plus ferme, un peu chaude. ll me parait en l'état un peu moins en place.

Troisième vin : nez plus expressif, mais néanmoins d'une belle subtilité. Bouche beaucoup plus ample, charnue, fruitée, d'un charme immédiat. Finale plus puissante, un poil asséchante. Un changement de style (ou de millésime?) radical.

S'ensuit une discussion passionnante pour savoir quel vin nous avons préféré, le moins aimé, en devant justifier nos propos (ça ne rigole pas !). J'en suis à regretter qu'Olivier Bernard ne participe pas à chacune de nos rencontres, car il y a amené une rigueur que nous n'avons pas l'habitude d'avoir!

Nous apprenons au final que nous avons bu successivement les millésimes 2000, 2002 et 2003 du Domaine de Chevalier. Le millésime 2002 est le premier millésime où Stéphane Derenoncourt est intervenu. Pour Olivier Bernard, le millésime 2000 est un bon représentant de ce qui se faisait avant sur le domaine : fin, frais, élégant. L'apport de Stéphane s'est fait sur le fruit et la chair, plus présents. Cela sera encore plus marquant sur les bouteilles qui suivent...

Quatrième vin : nez superbe, avec un fruité plus éclatant que dans la série précédente. La bouche est fraîche, mûre, pulpeuse, d'un très bel équilibre. Bonne persistance

Cinquième vin : nez plus mûr, plus fruité, plus intense. Bouche plus riche, plus pleine, mais avec une matière encore un peu sévère. Mais quel potentiel! Je subodore un 2005. C'en est bien un ;o)

Sixième vin : nez plus fin et plus "pointu", d'une grande intensité. Bouche plus serrée, plus élégante, avec une acidité éclatante qui (trans)porte littéralement, lui apportant dynamisme et fraîcheur cristalline. Un vin plus bourguignon que bordelais. D'esthète. Olivier Bernard qui est assis à ma droite me dit que pourtant, ça devrait être le modèle du vin bordelais. Peut-être, mais pas vraiment copié. Pour avoir eu la chance d'avoir goûté beaucoup de cuvée parcellaire de vins médocains, celui-ci rappelle les cuvées de cabernet sur des sols sablo-graveleux. On y retrouve ces notes aigues qui vous transpercent - positivement - la bouche et l'esprit.

Là encore, grande discussion sur cette série avec des avis très partagés. Chaque vin a ses supporters et ses détracteurs. Honnêtement, j'aime beaucoup les trois pour des raisons différentes., et j'ai du mal à donner un favori. J'apprécie le 2004 (le premier vin) pour son équilibre. Le 2005 pour sa matière superbe. Le 2006 (le dernier vin) pour son élégance épurée.

Nous passons aux vins blancs, servis en carafe et en aveugle...

Septième vin : nez réduit sur des notes de grillé. Viendra ensuite de la pomme chaude, du miel, de la truffe. Cela me fait penser directement à un Chardonnay, genre Meursault de Coche-Dury. La bouche se montre tendue, fraîche, équilibrée, mais manquant de sensualité. Un vin un peu trop sérieux, sur la réserve (il aurait certainement besoin d'être plus aéré...=

Huitième vin : nez plus évolué, de haute volée, sur la cire, les agrumes confits, la vanille... Bouche ample, charmeuse, très goûtue, d'une grande sensualité. Et tout ça d'un équilibre prodigieux. J'adore!

Les deux sont des 1985. Les deux sont des Chevaliers. Mais le premier est un Chevalier-Montrachet de Bouchard. Le second est un domaine de Chevalier. Je préfère deux loin le second, très différent - mais tout aussi bon - que celui bu à mon dernier anniversaire.

Neuvième vin : nez d'un miellé surréaliste limite too much. Bouche ronde, douce, agréable et élégante. Finale sur des notes terpéniques. Très sympa!

Dixième vin : nez plus complexe sur la pâte d'amande, l'aiguille de pin, les fruits exotiques. Bouche plus ample, plus complexe, avec une acidité quasi tranchante, apportant une belle tension au vin. Joli!

Les deux sont des Esprits de Chevalier. Le premier est un 1994, et le second un 1998. Pour des vins sensés être bus assez rapidement, ils tiennent bien la route!

Nous avons un nouvel invité : un jeune setter lemon, tout juste arrivé aujourd'hui à Chevalier pour succéder à une longue lignée ... de setters! Il n'a pas encore de nom. Si vous en trouvez un commençant par un D et qui se rapporte au vin ou à la vigne, dites-le moi : je ferais passer ;o)

Onzième vin : nez marqué par la réduction, puis par la pomme, le miel. Bouche cristalline d'un grand équilibre, avec une finale sur l'écorce d'agrume. Un beau vin.

Douzième vin : nez sur le miel, la fleur d'oranger, le beurre vanillé. Bouche fraîche, minéral, avec une bonne mâche, se concluant sur une noble amertume. Très bien!

Ce sont encore des Esprits de Chevalier. Cette fois-ci, le 1999 et le 2002.

Treizième vin, servi seul : nez marqué par le sauvignon, sur le pomelos, le miel et les fruits confits. Bouche de grande ampleur vous envahissant le palais avec une grande énergie, à la fois généreuse et d'une grande finesse. Un monument dans son genre! L'antithèse de la caricature du blanc bordelais.

C'est un Domaine de Chevalier 2007. Bravissimo!

Dans l'enthousiasme de la soirée, je vais chercher deux échantillons dans la voiture. Une Madame 2001 et une Madame 2005 de Tirecul la Gravière. Je ne suis pas vraiment objectif pour en causer, mais je crois qu'ils ont été appréciés...

Du coup, le Guiraud 1999 m'a semblé un peu terne. Ceci dit, il n'était ni lourd, ni écoeurant. Mais pas très expansif et s'achevant sur des amers pas aussi nobles que l'Esprit de Chevalier 2002.

Sur ce, j'ai regardé ma montre : 23h00. Il était temps pour moi de partir. J'avais deux heures de route et le lendemain ... boulot! (je précise que j'ai recraché 90% de ce que j'ai bu). J'ai fait mes adieux, remercié Olivier Bernard pour son accueil, et me suis enfoncé dans la nuit profonde...

Eric
Mon blog
06 Mar 2009 22:14 #182

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Eric,

Merci pour ce très beau compte-rendu.
Comme on peut le lire sur le forum, avant d'aimer les Rhône, j'avais en Bordeaux deux favoris, Léoville-Las-Cases et Domaine de Chevalier.
Pour Domaine de Chevalier, je me contenterai de dire que le 1988 blanc est un de mes très, très grands souvenirs en Pessac-Léognan de cette couleur.
En ce qui concerne les rouges, j'ai adoré, après un 1975 perturbé par la grêle, les vins des millésimes de la période 1976 à 1988.
Le 1976, année de la sécheresse, était très réussi, comme à Cos d'Estournel, et le 1988, année superbe pour les Graves, me semble être un archétype du vin du Domaine. Entre ces deux limites, de bien belles bouteilles parmi lesquelles je placerais peut-être le 1983 en tête, si je devais faire un classement...
J'ai en cave quelques bouteilles de millésimes récents que tu commentes.
Il faudra que je les goûte en terminant la série par un 1988 ;)

Bien cordialement,
Thierry
06 Mar 2009 22:31 #183

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 759
  • Remerciements reçus 44

Réponse de si le vin... sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Un très grand coup de chapeau à Mr Bernard pour son accueil et son travail à De Chevalier. J'ai apprécié la personne tout autant que les vins. J'ai découvert un passionné de vin de tous horizons soucieux de partager avec le plus grand nombre ses envies, ses rêves, ses craintes, ses limites, ses coups de coeur et même ses coups de gueule. Cette rencontre et ces échanges me permettront à n'en pas douter, de mieux comprendre les vins du domaine. Un grand merci à lui.
07 Mar 2009 08:19 #184

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1791
  • Remerciements reçus 47

Réponse de Perronnet sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Bonjour,

Merci pour ce remarquable résumé de la soirée (l'accueil, le site, la présence du propriétaire, le repas tout a concouru pour faire de cette soirée un moment extrêmement sympathique).

Je rajoute quelques petits commentaires.

1. Pour Thierry qui écrit "Le 1976, année de la sécheresse, était très réussi"
Olivier Bernard a expliqué, à un moment de la discussion, que les argiles situées en profondeur (et qui restituaient leur humidité lentement) avantageaient Chevalier lors des années de sécheresse. Par contre elles le desservaient lors des années humides. Le 2003 pour ma part est excellent actuellement.

2. Personnellement, j'ai toujours eu du mal à "accrocher" avec les anciens domaine de Chevalier rouges (souvent, pour mon goût, manquant de chair). J'ai trouvé, par contre, intéressant le changement de style apporté par Derenoncourt. Plus de fruit; de volupté…, plus "bourguignon" !! Là j'ai accroché. Très beau 2006, notamment. (que j'avais mis en… 2005)

3. Les blancs sont très beaux et le 2007 est d'une pureté et d'une complexité exceptionnelles. Je rejoins Thierry sur 1988 que j'ai aussi en cave.

Hervé

"La beauté intérieure est sans doute importante pour les personnes, mais plus encore pour les bouteilles de vin…" (Le Chat… Philippe Geluck)
07 Mar 2009 14:00 #185

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Yecora76 sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

De mon côté, le seul Domaine de Chevalier que j'ai bu, 1978, est un des meilleurs Bordeaux rouge que j'ai goûté.

Vincent
07 Mar 2009 14:41 #186

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 117
  • Remerciements reçus 0

Réponse de francoisd sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Beau reportage,Eric !
Juste une question technique:quel est l'interet de faire les débourbages en barrique?
Merci.

francois
07 Mar 2009 21:51 #187

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19048
  • Remerciements reçus 4300

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

quel est l'interet de faire les débourbages en barrique?

Une "décantation" plus rapide. Vu le diamètre d'une barrique, les lies ne mettent pas longtemps à atteindre le fond ;)

Eric
Mon blog
08 Mar 2009 14:54 #188

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2004 rouge

CR: Domaine de Chevalier 2004 rouge

Bouteille remontée de cave et ouverte 3h30 avant dégustation sur cote de boeuf.

Nez fin sur les fruits noirs, un poil de fumé et une touche de poudre de tuile mouillée (ça vous fait marrer mais c'est ce que ça m'évoque).

En bouche, pas de fruits noirs, mais des fruits rouges. c'est soyeux et équilibré. tannins absolument pas agressifs. Encore un petit peu d'élevage qui s'estompera assez rapidement. Longueur moyenne.

C'est un beau vin, d'un très bon rapport Q/P (24 euros à Auchan). Bon dès maintenant, avec apogée dans les 3 ou 4 ans à mon avis.
19 Avr 2009 19:15 #189

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21533
  • Remerciements reçus 55

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 1988 ( rouge)

CR: J'ai bu ce week-end un Domaine de Chevalier 1988

Encore du fruit, des épices, une bouche équilibrée avec une acidité bien présente et une belle longueur...

Mais cette belle bouteille a été une relative déception: j'avais eu le tort d'ouvrir également un Pichon-Baron 1988, superbe !!!

Cordialement,
Thierry
19 Avr 2009 20:51 #190

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6
  • Remerciements reçus 0

Réponse de morisson27 sur le sujet Re: Domaine de Chevalier blanc 2001

Bonjour,

J'ai la possibilite d'avoir une bouteille de Domaine de Chevalier rouge 2004 pour 32.7 euros.
Penses tu, d'apres ton experience, que c'est un bon prix?
Merci.
20 Avr 2009 13:37 #191

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9137
  • Remerciements reçus 598

Réponse de RaymondM sur le sujet Re: Domaine de Chevalier rouge 2004

Bettane et Disseauve lui mettaient 18/20 en 2006 .
Mais un ami qui vient de le boire ce WE était très déçu , surtout en relation avec cette note .

Raymond
20 Avr 2009 13:53 #192

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

S'il faut noter ce vin, je lui mettrais 16/20, ce qui est pour moi une bonne note. Maintenant, 32 euros me semble être un prix tou juste correct pour ça.
En 2004 j'ai préféré Malartic Lagravière que tu pourras aussi trouver moins cher en GD
20 Avr 2009 13:56 #193

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 36
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Totof sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Pour ton information,

Le domaine chevalier 2004 rouge était vendu en foire aux vins de septembre 2007, 24.95 euros à Auchan et carrefour

Cordialement
20 Avr 2009 20:30 #194

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2954
  • Remerciements reçus 3

Réponse de arnaudm sur le sujet Re: Domaine de Chevalier

Je trouve chevalier 04 tout en finesse , avec une belle densité et beaucoup d'élégance . Des tanins fondus et suaves . Un de mes crus préférés en 04 pour l'instant .

"Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur ". O.Wilde
20 Avr 2009 21:19 #195

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 39
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Guimz sur le sujet Re: Domaine de Chevalier rouge 2004

> Bettane et Disseauve lui mettaient 18/20 en 2006

Cela ne m'étonne pas, il s'agissait de dégustations primeurs.
Il faut toujours pondérer les notes données (surtout celles des vins primeurs) avec l'âge de plénitude d'un vin.
Le 2004 peut être dans sa période de fermeture, sans doute nécessite-t-il une garde plus prolongée ;)

>J'ai la possibilite d'avoir une bouteille de Domaine de Chevalier rouge 2004 pour 32.7 euros.

Pour comparer j'ai acheté le même millésime à 27€, donc on peut le trouver moins cher. Ceci dit pour 32€ c'est sans doute un bon rapport qualité/prix. Nombre d'autres bouteilles vendues à ce prix (les exemples ne manquent pas !) n'offrent pas un vin atteignant la même qualité.
Je pense ouvrir bientôt un 2003 pour me forger une opinion sur ce millésime, ayant l'occasion de m'en procurer à 25€. Je ne manquerai pas de vous faire part de mes impressions !

Guillaume
08 Mai 2009 20:05 #196

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • CB
  • Portrait de CB
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de CB sur le sujet Re: Domaine de Chevalier 2003

>Je pense ouvrir bientôt un 2003 pour me forger une opinion sur ce millésime, ayant l'occasion de m'en procurer à 25€. Je ne manquerai pas de vous faire part de mes impressions

dégusté le 2003 en décembre 2008, je n'ai pas pris de notes, mais il ne m'avait pas fait bonne impression. souvenirs d'un vin austère et court, peut etre fermé.
08 Mai 2009 20:37 #197

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1309
  • Remerciements reçus 421

Réponse de bulgalsa sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2006

CR: Domaine de Chevalier 2006

Bouteille non carafée

Mes impressions
- Robe :violet
- Nez: intensité forte, de l'élégance, tout en finesse, aucune agressivité: des fruits rouges, un léger grillé et un léger coté animal, avec du vanillé en supplément
- Bouche : une bouche ample et généreuse, un équilibre tout en velours avec une grande longueur
Un beau vin

Prix: EUR 40

Luc
20 Mai 2009 13:57 #198

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 482
  • Remerciements reçus 3

Réponse de tipat07 sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2006

Salut à tous,

dégusté avant hier ce CR: Domaine de Chevalier rouge 2006, en tous points d'accord avec Luc, ci-dessus.
Beaucoup de plaisir avec cette bouteille, qui aura fait le repas sans broncher. Tout le monde l'a trouvé délicieux. Moi aussi... Quelle finale intense et si longue...(:P)
Je suis donc tres heureux de le découvrir ainsi, jeune !

Patrice D

"Déguster un vin, c'est garder la tête froide en laissant son coeur s'emballer" Enrico Bernardo.
23 Mai 2009 10:35 #199

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 192
  • Remerciements reçus 0

Réponse de marcus sur le sujet CR: Esprit de Chevalier 2006 blanc

CR: Esprit de Chevalier 2006 blanc

vin bu à 3 reprises.
les 2 premières étaient pas mal mais un peu trop vives à mon goût(mon top c'est carbonnieux 2003); la dernière a été bue à j1 puis à j12 simplement rebouchée au frigo et oubliée.je ne sais que penser; je n'aime pas le coté vif acide des rouges et blancs 2006 mais là , à j12 le vin n'est pas mort mais transformé, ça coule tout seul agréablement, c'est plus équilibré à mon sens;levin n'est pas aromatique mais il est plaisant.que faire pour les prochaines:attendre 10 ans; qu'en est il avec ces bouchons plastiques...(bu un 2003 bouchon normal).je crois avoir lu sur ce forum une verticale chevalier avec le 2eme vin ancien et bon;peut on faire vieillir avec ces bouchons...????
marc
18 Juil 2009 20:14 #200

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 557
  • Remerciements reçus 0

Réponse de ricou sur le sujet CR: Domaine de Chevalier – blanc – 1993

CR: Domaine de Chevalier – blanc – 1993 – 12,5% - 75cl

Fichier attaché :


Niveau ok et bouchon imbibé de 5mm à 2.5 cm de façon non-homogène.

Fichier attaché :

Robe jaune dorée intense, limpide et brillante.

Le nez est beau, intense, légèrement doucereux, avec néanmoins une pointe oxydative.
La bouche est puissante, ample, charnue avec l’acidité pour contrebalancer.
Le nez légèrement oxydatif se confirme mais ne me gêne pas.
La finale est très bien, longue, également sur des notes oxydatives.

Malgré son caractère oxydatif, j’ai beaucoup aimé ce vin.
Un beau vin puissant, gastronomique.
La sensation bizarre de boire un vin du Jura. :S

Stéph
20 Juil 2009 09:01 #201

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 429
  • Remerciements reçus 37

Réponse de fcook41 sur le sujet Re: Domaine de Chevalier – blanc – 1993

pareil pour moi quande je bois de vieux chevalier blanc c est le caractere oxydatif

franck
20 Juil 2009 12:56 #202

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26
  • Remerciements reçus 0

Réponse de VincentR sur le sujet CR: Domaine de Chevalier rouge 2004

Bonjour à tous,

J'ai bu le mois dernier un CR: domaine de chevalier rouge 2004, et je dois dire qu'il commence à s'ouvrir.
Je pense qu'encore quelques années de garde lui seront bénéfique, mais pratiquement tout est déjà bien fondu après une aération aux épaules de quelques heures.
La bouche était élégante et fraîche, et elle regorgeait de fruits rouges. La longueur était très correcte.
Cette bouteille avait été achetée en GD l'été dernier puis placée dans une cave peut être un poil trop chaude depuis.

Cordialement,

Vincent
01 Aoû 2009 15:20 #203

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4348
  • Remerciements reçus 1

Réponse de teddyteddy sur le sujet CR: Domaine de Chevalier rouge 1998

CR: Domaine de Chevalier rouge 1998

Robe rubis, légèrement évoluée.
Nez sur le cassis, la fumée, le graphite, et les épices.
Bouche encore très serrée, dense mais assez austère.
Tannins encore marqués en finale.

Laurent
03 Aoû 2009 11:02 #204

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Adrien Meglio sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2006

Vins dégustés le 3/09/09 à Paris. CR:

Chevalier (Blanc), 2006

ca. 85% Sauvignon, 15% Sémillon

J. très pâle
N. très joli aromatique sauvignon, pas de déviations végétales ni pipi de chat ; registre plus sur la fraîcheur que sur les fruits exotiques. B
B. Attaque belle, avec fraîcheur agréable. Sensation de léger gras et aromatique beurré.
F. Encore légère amertume de structure. Bel équilibre. B

Un vin qui m'a procuré beaucoup de plaisir, avec une belle fraîcheur et des arômes précis.

Chevalier (Rouge), 2006

Robe [pas de notes]
N. Premier nez pain grillé, cassis. Puis évolution rapide sur framboise, cerise noire. B
B. Attaque légère, sensation de dilution en milieu de bouche par les tanins fins mais avec une légère métallicité.

Bof


Adrien
05 Sep 2009 14:00 #205

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 316
  • Remerciements reçus 0

Réponse de nicolas59270 sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2006 (rouge)

Il y a 10 jours, nous dégustions CR: chevalier 2006 en rouge.

Vin au nez totalement fermé. Même en y revenant 3 heures après, rien n'y fait, même pas la violence du passage en carafe...
En bouche, les tannins sont bien là, le grain serré, mais pas de fruits...

Je pense perso qu'il est juste prématuré de les ouvrir.
RDV dans deux ou trois ans pour voir ce qu'il en est...
Mais je ne suis en rien inquiet, rares sont les déceptions avec ce vin....

Cordialement,
Nicolas
05 Sep 2009 15:12 #206

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 172
  • Remerciements reçus 0

Réponse de yr.93 sur le sujet Re: Chevalier 2006 (rg)

nicolas59270 écrivait:
> Mais je ne suis en rien inquiet, rares sont les
> déceptions avec ce vin....

Effectivement,
Première rencontre avec ce vin hier soir (merci olivier (tu)) avec Domaine de chevalier 1988 rouge.
Très bonne surprise, un vrai régal.

Cordialement

Yann

«Dieu n'avait fait que l’eau, mais l'homme a fait le vin.» (Victor Hugo)
05 Sep 2009 17:09 #207

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 3

Réponse de olivierp sur le sujet CR: Domaine de Chevalier 2007 et 2008 rouge

Bonjour a tous,
Lors d'une degustation primeurs jeudi soir, il me fut donne l'opportunite de decouvrir ce domaine en 2007 et 2008, fort agreablement surpris meme en connaissant tout le bien que de nbx LPViens pensent de ce cru.

CR: Domaine de Chevalier 2008 (rouge): je l'ai trouve tres bon avec des tannins fort soyeux et integres (aucune note de bois a signaler...encore en elevage), un tres bel equilibre avec les fruits et l'alcool.

CR: Domaine de Chevalier 2007 (rouge): Celui-la aussi etait tres plaisant, facile a boire (trop :)o ), tannins legers, un manque de concentration et de puissance...un vin plaisir somme toute.

Le 2008 me parait avoir le potentiel pour durer, le 2007 moins.
Et hop un nouveau vin a recommender pour les FAV (un peu type leoville poyferre)
06 Sep 2009 09:17 #208

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 697
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Zapata sur le sujet Re: Domaine de Chevalier 2007 et 2008

Disons que je connais pas à combien Domaine de Chevalier rouge 2007 sera proposé en FAV, mais il me semble que pour trouver un vin "facile à boire", qui manque de concentration et de puissance, je vais surtout m'orienter vers beaucoup moins cher ;)

Amitiés

Zapata

JMN
06 Sep 2009 11:56 #209

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 65
  • Remerciements reçus 3

Réponse de olivierp sur le sujet Re: Domaine de Chevalier 2007 et 2008

Et tu as raison Zapata car je ne connaissant pas le prix de ce vin en FAV lorsque j'ai ecrit ce commentaire pour le 2007...apres renseignement pris il est a plus de 30 Euros je crois...acheter du 2007 a 30E...non merci!
07 Sep 2009 09:56 #210

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck