Nous avons 1381 invités et 73 inscrits en ligne

Domaine Thibault Liger-Belair, Nuits-Saint-Georges

  • Messages : 307
  • Remerciements reçus 251

Val59 a répondu au sujet : CR: Thibault Liger-Belair - Moulin à vent vieilles vignes 2013

CR: Thibault Liger-Belair - Moulin à vent vieilles vignes 2013

Vin assez sérieux avec une structure tannique et compacte.
Il y a du fond mais doit être impérativement attendu, à revoir dans 3/4 ans.

Amicalement,
Valentin
#211

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1275
  • Remerciements reçus 387

Krabb a répondu au sujet : Domaine Thibault Liger-Belair - Hautes Cotes de Nuits "Le Clos du Prieuré" 2014

CR: Domaine Thibault Liger-Belair - Hautes Cotes de Nuits "Le Clos du Prieuré" 2014

La dernière du carton.
Robe grenat, nez assez discret, puis qui s'ouvre sur les fruits rouges.
La bouche est assez simple, c'est gourmand mais avec assez peu de matière.
Finale courte.
Un bon vin sans plus, certainement la moins bonne du carton.
#212

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4500
  • Remerciements reçus 1668

Vaudésir a répondu au sujet : CR: Domaine Thibault Liger-Belair - Nuits Saint-Georges PC Les Saint-Georges 2005

Bu lors de cette soirée www.lapassionduvin.c...

CR: Domaine Thibault Liger-Belair - Nuits Saint-Georges PC Les Saint-Georges 2005

Moi: La robe est sombre, c’est mur, fruits rouges et noirs, la bouche est dense, mur mais équilibrée par une superbe fraicheur, rien ne dépasse, pas de tannins accrocheurs, c’est velouté, quelle classe, je vois un millésime solaire 2003/2009 en Cote de Nuits mais par quelqu’un qui a garder de la fraicheur, pan c’est ni l’un ni l’autre, tout le monde a adoré, Pierre et François n’en reviennent qu’il soit si ouvert. Magnifique, merci Pierre (tu)

François: Nez ouvert de pinot noir, fruits rouges élégants, frais.
En bouche, c'est super équilibré, frais, fruité
Cela rappelle un Chambolle entre les Fuées, Bertheau, Tremblay
Mettre un 2005, un Thibault Liger Belair, et un NSG Saint Georges sur un vin qui fait Chambolle

Stéphane
#213
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1421
  • Remerciements reçus 2038

bibi64 a répondu au sujet : CR: Domaine Thibault Liger Belair - Moulin à vent Les Rouchaux 2014

Bu à cette occasion.

CR: Domaine Thibault Liger Belair - Moulin à vent Les Rouchaux 2014
Le nez est un peu réduit, sur les fruits rouges et noirs avec une touche animale. J’ai l’impression d’être encore à Ampuis et que je vais boire une syrah.
La bouche est belle, ample et acidulée, fraiche. Elle combine un côté mûr confituré avec une belle trame acide. C’est élégant et gourmand, avec une très belle longueur. Très bon. 4/5. Je pense être en Côte Rotie, j’ai tout faux. En tout cas, une belle découverte :woohoo: .

Bibi
#214

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 45
  • Remerciements reçus 13

Xavier1227 a répondu au sujet : Domaine Thibault Liger Belair - Aloxe Corton 1er Cru La Toppe au vert 2014

CR: Domaine Thibault Liger Belair - Aloxe Corton 1er Cru La Toppe au vert 2014

Un domaine que j'affectionne particulièrement....habituellement. En l'état, hormis de l'acidité, le nez est très simple, en bouche c'est bien mieux avec une bonne complexité mais encore trop d'acidité et une finale bien trop courte au vu du pédigrée....sûrement trop dans sa jeunesse encore, je vais garder les bouteilles suivantes pour dans quelques années.
Bien +
#215

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3471
  • Remerciements reçus 763

PtitPhilou a répondu au sujet : CR: Domaine Thibault Liger-Belair - Nuits-Saint-Georges 1er Cru Les Saint Georges 2012

CR: Domaine Thibault Liger-Belair - Nuits-Saint-Georges 1er Cru Les Saint Georges 2012

Cette bouteille me faisait de l’œil et le confinement est l'occasion de se faire un peu plaisir, après l'effort...


Joli bouchon, long.
Robe grenat rubis foncé, brillante. On n'est pas dans le rubis diaphane évanescent : d'entrée de jeu, il me semble qu'on peut qualifier ce vin de moderne dans sa conception, au meilleur sens du terme.
Au nez, dès l'ouverture, on est dans le beau, dans le complexe : notes de cerise, kirsch, de cassis, framboise, mais aussi de fumé, de menthe et de ronces. Je suis heureux rien qu'en plongeant mon nez dans le verre. Et les parfums sont changeants à souhait, avec des notes à la fois fruitées, terriennes et élégantes, fraîches. Bien, très très bien !
Ca se confirme, c'est du moderne, à la fois mûr, élégant, délicieux ! J'aime autant ce style que celui peut-être plus classique (moins extrait ?) des frères Chevillon, dont j'adore aussi la production, en particulier leurs Vaucrains et Saint-Georges.
La bouche est également à l'unisson de cette complexité, d'un beau volume, doté de tannins soyeux, mûrs, une fine acidité qui accompagne le vin en bouche jusqu'à une longue finale, qui me semble encore un peu sur la réserve. A la fin du repas, je ressens enfin ces notes magnifiques de ronces et de roses, légèrement mentholées, que j'aime tant dans les beaux crus nuitons. La force et la puissance encore un peu brutes montrent tout le potentiel de ce Saint-Georges. vin encore très, trop jeune, certes, mais déjà délicieux en accompagnement d'une pièce de bœuf de mon boucher et de grenailles de Noirmoutier au four. Simple comme le bonheur.



PS : ce soir, le vin est toujours délicieux, peut-être un peu plus en retrait, servi frais, je ressens un peu plus l'élevage à travers des notes boisées plutôt agréables mais masquant un peu le fruit et les notes de ronces et de menthe fraîche. Les petites sœurs resteront encore sagement en cave pendant quelques paires d'années.
#216
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, jean-luc javaux, Moriendi, TIMO, Vaudésir, oberlin, ptitcoco, Pins, Damien72, LudoR, Fredimen, Garfield, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2685
  • Remerciements reçus 1111

bertou a répondu au sujet : CR: Domaine Thibault Liger-Belair - Richebourg Grand Cru 2010

Bu lors de cette dégustation.

CR: Domaine Thibault Liger-Belair - Richebourg Grand Cru 2010
Nez assez compact et profond, mais sans nuances. C'est mûr et noir sur la cerise burlat, mûre fraîche, pointe de coulis de cassis. Pointe de tabac blond, fruits secs. Par contre le boisé est vraiment sensible et je trouve qui domine trop le fruit. Manque de naturel.
Bouche ferme et puissante, charnue avec de la mâche. Plutôt extrait. Aromatique similaire au nez avec le boisé qui prend le dessus. La finale est un poil séchante. Par contre rien à redire sur la concentration, elle est bien au rendez-vous.
Un vin qui a des qualités, mais ce n'est pas mon style.
#217
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux, Blog

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3375
  • Remerciements reçus 2541

starbuck a répondu au sujet : CR: Domaine Thibault Liger-Belair - Dégustation au domaine


Pour la reprise des dégustations post-confinement, nous commençons par une matinée qui doit faire rêver bon nombre d'amateurs.
A peine sortis du domaine Jean-Jacques Confuron, nous arrivons chez Thibault Liger-Bélair pour une seconde dégustation.
Il recommence doucement les visites et nous avouera avoir pu profiter du confinement pour être encore plus présent dans les vignes que d'habitude.
Au registre des conséquences liées à la pandémie, il nous dira avoir perdu 50% de ses ventes sur le marché australien.
Les incendies avaient peut-être également joué un rôle négatif sur le commerce dans cet état.
Il s'inquiète pour les restaurateurs mais reconnaitra qu'il n'a pas trop de difficultés pour vendre ses bouteilles.
Concernant le marché américain, il nous indique qu'on trouve actuellement de nombreuses bouteilles en vente qui proviennent des caves des restaurants.
Ces derniers ont là une solution d'urgence pour se faire un peu de trésorerie face à la crise qu'ils traversent.

Nous descendons en cave et je remarque plusieurs fûts des hospices de Beaune.
Il fait parti des vignerons qui élèvent les vins pour les acheteurs.
Sur la photo, il s'agit d'un fût de Mazis-Chambertin adjugé pour 85 000€

On commence par les Moulins à vent 2019 qui sont en foudre avec 2 mois de retard car leur retour sur Nuits-Saint-Georges était prévu durant la deuxième quinzaine de mars.

Moulin à Vent les Vieilles Vignes
50% de vendange entière
Une belle fraicheur pour un jus très agréable.
C'est soyeux, on en boirait déjà.
Ce n'est pas très complexe mais rapidement accessible.

Perelle
Une parcelle souvent grêlée
Plus de matière avec une charge tannique plus forte pour cette parcelle exposée sud

La roche
Un vin plus ample, plus minéral pour une vigne qui comme son nom l'indique n'a que peu de terre.
La montée en gamme liée aux sélections parcellaires nous semble logique et va se poursuivre avec les deux suivants.

Champ de cour
C'est plus chaleureux, épicé avec plus d'ampleur mais ça fini un peu "carré"
Une cuvée qui aura besoin de plus de garde pour être à point.

Vignes centenaires
2 pièces pour 50 ares qui donneront 300 magnums qui seront mis en bouteilles avec une chèvre.
Il va désormais les garder plus longtemps avant de les commercialiser car il estime que cette cuvée mérite vraiment d'attendre.
Tout comme sur 2015, j'ai eu un gros coup de coeur pour ce gamay atypique et difficilement localisable à l'aveugle.
Les vignes qui ont entre 140 et 150 ans permettent l'élaboration d'un vin très complexe qui a une finesse à faire rougir des bouteilles de Vosne ou Chambolle.

On passe maintenant aux pinots.
Mes notes sont assez succinctes car j'essayais surtout de profiter du moment en écoutant les explications de Thibault.
Il n'est pas simple de dialoguer, tenir un verre, goûter tout en essayant de gratter quelques mots.
Cette fois ci l'exercice était d'autant plus compliqué que j'avais des appels téléphoniques de mon fils qui faisait école à la maison.
"Au secours papa, maman me donne encore des trucs à faire"
Heureusement pour moi, notre hôte a également des enfants dans la même tranche d'âge que les miens.
Il comprenait donc aisément la situation.
On commence par des 19 sur fûts

Bourgogne
2/3 commune de Chambolle, 1/3 Nuits
Un début de gamme qui montre immédiatement le niveau du domaine.
Le vigneron prend soin de toutes ses cuvées.
De la griotte bien mûre, c'est déjà gourmand sans aucune sécheresse en bouche.

Hautes-Côtes de Nuits Clos du Prieuré
Un vin qui a de la structure, plus en largeur

Hautes-Côtes de Nuits La Corvée de Villy
Un vin plus tendu.
Une parcelle naturellement plus fraiche qui donne là un vin avec de l'allonge.
Les 2 Hautes-Côtes ont chacun leurs caractéristiques.

Côtes de Nuits villages "Les Lerey"
Un vin plus charpenté, moins léger mais qui doit bien convenir pour une côte de boeuf au barbecue

Chambolle-Musigny VV
Un nez fumé, c'est élégant avec des notes florales
Un joli Chambolle qui a les canons de l'appellation
Une cuvée qui bien que réduite des deux parcelles désormais isolées garde de la complexité.

Chambolle-Musigny "Les Beaux Bruns"
A priori ce lieu-dit doit comporter une partie classée en village.
De la cerise noire, du fruit mûre, nous avons là un Chambolle un peu plus musclé qui aurait un peu des caractéristiques de Morey.
Il ne manque pas de charme pour autant et nous comprendrons d'autant mieux l'intérêt de l'isoler lorsque nous dégusterons le suivant.

Chambolle-Musigny "Les Fouchères"
Ce sera notre cuvée coup de coeur, la révélation de la dégustation car nous ne connaissions pas ce lieu-dit.
Les Fouchères sont situées juste au dessus des borniques donc dans un coin qui commence à sentir le Musigny.
Le nez est très floral et la bouche d'une grande finesse avec une finale longue et délicate.
Celle là, il m'en faudra une !
L'alloc de Gérard est modeste mais j'espère que Thibault pourra nous en laisser un peu sur les 900 bouteilles que comptera cette nouvelle cuvée.
Après tout, il n'y a encore pas d'allocataires historiques sur celle-ci ;)

Nuits Saint-Georges "les Charmottes"
Jolies notes de griottes, légèrement floral, une belle acidité qui étire le vin.
Un Nuits en finesse

Nuits Saint-Georges "Belle Croix"
Un vin plus en largeur, Thibault dira qu'il a plus d'épaule.
Un vin un peu carré à ce stade qu'il faudra revoir avec plus de garde.
C'est en tout cas intéressant de le comparer aux charmottes et une nouvelle fois nous saisissons combien il est logique de faire des cuvées parcellaires pour bien percevoir les nuances des différents terroirs.

Gevrey Chambertin "Croix des Champs"
Une robe rubis, un panier de fruits rouges pour ce vin qui pour le coup ne fait pas trop Gevrey.
Un vin gourmand à ce stade qui se livre sans retenu.

A ce moment de la dégustation, il est temps de parler du mercato qui vient de s'opérer.
Adieu les "Gruenchers" à Chambolle que la famille Sigaut a repris suite à l'installation de la fille mais bonjour "Le Créot" car une parcelle de 93 ares va venir remplir les fûts du domaine dès cette année. Située sur le coteau de Brochon, Thibault a hâte de pouvoir la vignifier car il est persuadé de pouvoir en tirer de jolies choses.

La suite de la dégustation se fera sur les 2018 qui ne sont pas encore en bouteille.
Les échantillons ont été prélevés quelques jours auparavant .

Vosne-Romanée "Aux Réas"
Pas de vendange entière, je le signale car ce n'est pas habituel pour les différentes cuvées du domaine.
Une très grosse matière ( on comprend pourquoi il nous l’a fait goûter avec les crus) et un vin bien plus puissant que les 19 sur fût.
Il nous expliquera alors l'intérêt d'un élevage long, notamment pour permettre de faire légèrement baisser le taux d'alcool.
Dès cette première comparaison, je me demande si les 19 ne seront pas à boire avant les 18.
Louis Meunier semblait déjà le penser en début de matinée.

Charmes Chambertin
Robe profonde, fruits noirs, de la violette ... nous sommes en Côte-Rôtie
Cela fait sourire le vigneron qui nous dira apprécier les vins de cette appellation.
Une cuvée souvent atypique et qui une nouvelle fois ne semble pas correspondre au style du domaine.
Un vin moins vertical mais doté d'une puissance peu commune en Bourgogne.

Corton Renardes
Des notes fumées, du fruit mûr et un soupçon de minéralité.
Bref c'est toujours aussi complexe.
Une cuvée que l'on apprécie beaucoup pour son nez original mais aussi pour sa bouche tout en longueur.
Un vin ample et équilibré dont la finesse se marie parfaitement avec une puissance contenue.
J'en veux une !!!

Clos Vougeot
Les épices dominent le nez, je pense immédiatement à la badiane.
Une nouvelle fois, le nez ne trahit pas son terroir.
Très grosse structure en bouche, puissant, complexe et long tout en étant parfaitement équilibré.
Là il y a une sacrée cartouche.
Ce sera ma cuvée préférée pour cette dégustation.

Nuits Saint Georges 1er Cru Les Saint Georges
Un vin très minéral qui n'est pas le plus facile à appréhender.
Une petite sécheresse en fin de bouche perturbe un peu nos sens.
A mon avis il n'est pas au meilleur stade pour que nous puissions bien le juger.

Richebourg
Un nez floral et un vin tout en finesse.
Etonnement c'est après l'avoir avalé ( je ne crache jamais un richebourg) que l'on perçoit plus de qualités en rétro.
Thibault le qualifiera de vin de fin de bouche.
A ce stade il reste néanmoins un peu sur la réserve.
Une cuvée qu'il faudra laisser patiemment murir en cave pour qu'elle puisse se révéler.

On termine par une cuvée d'un millésime plus ancien
Clos Vougeot 2015
Un nez fumé, une légère réduction nécessite un peu d'agitation dans le verre.
Grosse complexité avec un panier d'épices douces.
On trouve encore beaucoup de fruits sur cette cuvée qui reste très jeune.
Le vin débouché depuis 48h s'ouvrirait seulement selon le vigneron qui l'avait moins bien goûté les deux jours précédents.
En tout cas nous sommes passés au bon moment car le vin mêle à la fois gourmandise, complexité, amplitude et longueur.
Autant de qualités que j'aime trouver dans un vin.
Il semble toutefois évident qu'il reste préférable de l'oublier en cave pour qu'il gagne encore en complexité.

Encore une visite magnifique chez un vigneron extrêmement sympathique.
Thibault reste très pédagogue et ouvert à nos questions.
Il a le soucis de faire excellent sur toute sa gamme et ça se ressent devant chaque fût ou bouteille qu'il nous fait déguster.
Vivement la prochaine fois

Sylvain
#218
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Super-Pingouin, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, TristanBP, Val59, Frisette, leteckel, Pins, éricH, Garfield, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5690
  • Remerciements reçus 2671

Frisette a répondu au sujet : Domaine Thibault Liger-Belair - Dégustation au domaine

Superbe compte compte-rendu encore une fois, Sylvain, qui me rappelle une belle visite au domaine dans l'ancienne cuverie dans le centre de Nuits, organisé par l'ami Simon (que je salue au passage!!!).

Flo (Florian) LPV Forez
#219

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 850
  • Remerciements reçus 958

Fredimen a répondu au sujet : CR: Domaine Thibault Liger-Belair - 1er Cru Les Saint Georges 2013

CR: Domaine Thibault Liger-Belair - 1er Cru Les Saint Georges 2013

Première rencontre avec le domaine, loin de me laisser indifférent.

Belle robe rubis limpide non évoluée assez soutenue qui arbore de belles larmes visqueuses.

Le nez est magnifique, outre la partie fruit etc... ce sont des arômes extrêmement francs et lisibles de cuir frais et d'épices (clou de girofle, cannelle) qui me cueillent.

La bouche offre une précision chirurgicale, droite, pure, concentrée, une poigne de fer dans un gant de velour.

C'est une merveille d'expression du terroir, d'équilibre fraîcheur - densité - tanins, à la conclusion divinement persistante et sapide à souhait sur les épices.

Le fond verre offre un superbe boisé / végétal / épices, c'est magnifique.

Excellent.

5 ans de plus ne lui feront aucun mal, dommage de n'en avoir qu'une, et de ne pas pouvoir s'en procurer d'autres à un prix décent.


Fredimen
#220
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Alex, Vaudésir, romu, starbuck, Fre, Kiravi, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 162
  • Remerciements reçus 226

Torsten a répondu au sujet : CR: Domaine Thibault Liger-Belair, Gevrey-Chambertin 1997

CR: Domaine Thibault Liger-Belair, Gevrey-Chambertin 1997

A la couleur et au nez, on pourrait le croire plus jeune.

Superbe nez sur les fruits mûrs, les fleurs séchées, l'encens, la ronce, le tout me rappellant énormément le CDR du Château des Tours bu très récemment. Je n'ai pas relevé de notes plus évoluées comme le champignon.

La bouche rappelle qu'on est sur un Bourgogne, et un beau. Ce n'est pas un monstre de puissance, mais c'est encore très équilibré et distingué. Belle matière, rien n'accroche, l'acidité est juste devinée, les arômes tiennent toutes leurs promesses, ça faisait bien longtemps que je n'avais plus autant apprécié un Bourgogne rouge. Très bon !
#221

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82933
  • Remerciements reçus 8497

oliv a répondu au sujet : Domaine Thibault Liger-Belair, Gevrey-Chambertin 1997

1997, Thibault ?
#222

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 162
  • Remerciements reçus 226

Torsten a répondu au sujet : Domaine Thibault Liger-Belair, Gevrey-Chambertin 1997

oliv écrit: 1997, Thibault ?


C'était chez un ami, je n'ai plus le cadavre, et je n'ai pas lu l'étiquette en détail. J'ai juste retenu l'appellation, et "Liger-Belair" écrit en bas sans prénom.
En cherchant sur internet, je n'ai trouvé aucune photo de ce vin. Il ne s'agit apparemment pas de Comte Liger-Belair. Les seules étiquettes trouvées qui ressemblent à celle du Gevrey que j'ai bu sont celles de Xavier Liger-Belair, et j'ai cru comprendre qu'il s'agit aujourd'hui du domaine de Thibault. Merci d'avance si quelqu'un en sait davantage !
#223
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 183
  • Remerciements reçus 163

pierrelepecheur a répondu au sujet : Domaine Thibault Liger-Belair, Gevrey-Chambertin 1997

Pour avoir posé la question concernant des richebourg 90 au nom de Xavier Liger Belair, le Sieur Thibault m'avait répondu que pour s'amuser il avait effectivement vinifié du richebourg quand il était jeune. Comme çà. Pour le fun. Je ne serais donc pas surpris que quelques années plus tard il soit "descendu en gamme" pour faire du modeste gevrey. Allez moi pour le fun je vais immédiatement aller traquer la perche sur l'ile Saint Louis !
#224

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5690
  • Remerciements reçus 2671

Frisette a répondu au sujet : Domaine Thibault Liger-Belair, Gevrey-Chambertin 1997

pierrelepecheur écrit: Pour avoir posé la question concernant des richebourg 90 au nom de Xavier Liger Belair, le Sieur Thibault m'avait répondu que pour s'amuser il avait effectivement vinifié du richebourg quand il était jeune. Comme çà. Pour le fun. [...]


D'autant qu'il en vinifie toujours actuellement!!! ;)

Flo (Florian) LPV Forez
#225

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4500
  • Remerciements reçus 1668

Vaudésir a répondu au sujet : CR: Thibault Liger-Belair Moulin à Vent Les Rouchaux 2015

CR: Thibault Liger-Belair Moulin à Vent Les Rouchaux 2015

Robe sombre, nez au début floral, pivoine, violette, puis fruits rouges, cerises mais une fraicheur voir picotement fait son apparition :?

La bouche confirme l'impression du nez, c'est gazeux, ça me rappelle 2 vins aux soirées Jura et Corse ,jamais connu cela sur un vin de TLB, un raté :o

J'ai secoué la bouteille hier et l'on verra ce soir si le gaz a vraiment disparu.

Edit: Une partie du gaz a disparu, cela reste frais , verdict ce soir.

Stéphane
#226
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4500
  • Remerciements reçus 1668

Vaudésir a répondu au sujet : Thibault Liger-Belair Moulin à Vent Les Rouchaux 2015

Si le gaz a disparu c'est de l'acidité voir des notes acétiques qui le remplace, un raté sur cette bouteille, une déception.
Stéphane
#227
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux