Nous avons 1174 invités et 75 inscrits en ligne

Domaine Ballot Millot & Fils - Meursault 1er Cru Genevrières 2016

  • Messages : 28
  • Remerciements reçus 67

bbesde a répondu au sujet : CR: Domaine Ballot-Millot & Fils, Meursault Perrrières 2010

CR: Domaine Ballot-Millot & Fils, Meursault Perrrières 2010

Ouverte pour un apéritif en vidéo conférence... Hé oui, faut bien s'adapter... %tchin

Une robe jaune paille très belle. Au nez des aromes de menthol, de pierre, c'est frais, très frais.

En bouche, j'ai eu du mal à trouver les fruits jaunes, on était plus sur des notes d'agrumes, de silex, de menthol.

C'était très bon, un beau chardonnay.



Benjamin
#121
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5119
  • Remerciements reçus 1339

Olivier Mottard a répondu au sujet : CR: Domaine Ballot-Millot & Fils - Volnay 1er Cru Taillepieds 2005

CR:



Domaine Ballot-Millot & Fils - Volnay 1er Cru Taillepieds 2005

En me baladant devant les casiers de la cave (le confinement conduit à la flânerie :)), je remonte cette bouteille.
Le bouchon est très long, à peine imbibé sur le disque.
La robe est rubis brillante, profonde, avec un très léger dégradé sur le disque.
D’emblée le nez livre un fruit rouge appétent, des épices douces et de fines notes florales.
La bouche propose des notes aromatiques complexes marquées par ce fruité engageant et de fines notes d’épices.
Le tanin est surfin, couplé à une acidité superbement intégrée.
Très long final savoureux et gourmand.
On peut commencer à le boire et je pense qu’il est actuellement sur un plateau de maturité et pour quelques années.

Excellent.

Olivier
#122
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Alain Hinant, Moriendi, leteckel, POP, bbesde

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5119
  • Remerciements reçus 1339

Olivier Mottard a répondu au sujet : CR: Domaine Ballot-Millot & Fils - Pommard 1er Cru Pézerolles 2003

CR:



Domaine Ballot-Millot & Fils - Pommard 1er Cru Pézerolles 2003
Bouchon long, imbibé sur deux millimètres.
Ce qui me frappe quand je verse le vin dans le verre, c’est la couleur de la robe, d’un rubis très concentré à peine évoluée sur le disque.
Le nez est exubérant, d’abord sur des notes épicées (girofle, réglisse) puis avec l’aération apparaissent des arômes qui évoquent un coulis de fruit rappelant la mûre et la fraise des bois.
La bouche est ample et riche, d’une structure très large.
Le tanin est mûr et gourmand, support d’un corps dense et savoureux.
Le final est long et dynamisé par une acidité bienvenue.
Un vin qui apparaît bien jeune et qui a encore de longues années devant lui.
Par contre, nous sommes très loin d’un Pinot Noir classique.
Je suis bien conscient que le millésime 2003 a engendré des vins riches qui ne plairont pas à tous.
Néanmoins, j’adore !

Très bien.

Olivier
#123
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel, POP, Pins, bbesde

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 1165

leteckel a répondu au sujet : CR: Domaine Ballot-Millot - Meursault 2016

CR: Domaine Ballot-Millot - Meursault 2016

Très joli nez sur de fines notes mentholées et citronnées, un soupçon d'élevage (presqu'imperceptible en fait) mais surtout une sensation "minérale". C'est très agréable et ça joue sur la finesse !
Bouche qui présente une jolie matière (pour le simple Meursault "d'entrée de gamme" du domaine) avec une fine pélicule de gras mais une aromatique en retrait...enfin ça c'est le jour 1 de l'ouverture (donc hier). J'ai préféré attendre avant de poster et j'ai bien fait car ce soir le vin toujours au joli nez, fin et frais, présente plus de tout : d'ampleur, une aromatique bien plus développée sur les fruits jaunes et toujours une structure bien équilibrée entre gras modéré et acidité maitrisée. La longueur, est là aussi, très correcte pour ce village de très bonne facture
En synthèse, ouvrir la veille ce vin pour qu'il gagne en ampleur et complexité...mais rien ne presse bien entendu !

Ps : grande qualité du bouchon dès le Meursault Village…



Arnould.
#124
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, Vaudésir, starbuck, POP, Pins, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5119
  • Remerciements reçus 1339

Olivier Mottard a répondu au sujet : CR: Domaine Ballot-Millot & Fils - Meursault 1er Cru Charmes 2008

CR:



Domaine Ballot-Millot & Fils - Meursault 1er Cru Charmes 2008
Bouchon très long et pas du tout imbibé.
La robe est très peu évoluée sur un jaune or à peine teinté.
Grand nez se déployant sur des notes fleuries, de citron bien mûr souligné par une fine note grillée.
C’est un vin presque parfait.
Avec son entame large et qui riche, il emplit bien la bouche puis une très jolie acidité vient tendre et tonifier le vin.
C’est très long et s’achève dans ces notes de citron mûr et de grillé.
Une bouteille bien jeune mais surtout assez irrésistible même si on peut encore l’attendre sans crainte aucune.
Excellent !

Olivier
#125
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Jean-Paul B., jean-luc javaux, Moriendi, Vaudésir, leteckel, POP, Pins, Fre, Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11631
  • Remerciements reçus 1691

jean-luc javaux a répondu au sujet : Domaine Ballot-Millot & Fils - Meursault 1er Cru Charmes 2008

Superbe série, Olivier!
C'est vrai que les balades vers le sud étant proscrites, il faut bien compenser! :)

jlj
#126
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 1165

leteckel a répondu au sujet : CR: Le millésime 2018 au Domaine Ballot Millot

CR: Le millésime 2018 au Domaine Ballot Millot


Pèlerinage annuel au Domaine BALLOT-MILLOT, un chouille retardé par le confinement, pour goûter les vins du millésime en cours de vente (2018) et cette année, en cadeau, quelques 2019 sur fûts.
2018 est le dixième millésime d'affilée que je déguste au Domaine. Sans déception pourrais je dire, tant sur la qualité des vins, que sur la relation tissée au fil des années avec Charles BALLOT, seul en charge du domaine depuis le millésime 2000 !
Chaque année, Charles se livre un peu plus sur sa vision du vin, ses (quelques) doutes, ses projets,...avec passion et une pédagogie sans pareil (nécessaire face à des incultes comme nous).
N'est pas SuperPingouin qui veut, et donc je n'entrerai pas dans des détails techniques que je ne maîtrise pas, mais j'ai retenu en synthèse du discours de Charles deux "piliers" essentiels pour lui (qui me semble d'ailleurs être très proches de ceux de PE) : à la vigne, des vins à la juste maturité (en évitant à tout prix de récolter "trop tôt") et au chai, le moins (ou pas du tout) d'intervention possible sur les vins car il est absolument convaincu que le vin se trouvera un jour déséquilibré par une acidification ou une chaptalisation. Il faut s'adapter au millésime (en faisant des choix qui peuvent aller un peu à l'encontre des conseils œnologiques). Il nous avouera d'ailleurs préférer pratiquer les millésimes difficiles (genre 2011) que les faciles (genre 2015) car c'est là qu'il y a un véritable défi et que le "talent artistique" du vigneron peut s'exprimer !

Mais heureusement, cette année encore, je suis accompagné par un jeunot plein d'avenir (Rémy - LoneWD) qui, je le sais (vu la moitié de cahier remplie de notes), va compléter avantageusement ce modeste retour sur les vins dégustés. Car peu de notes de mon côté, trop absorbé que j'étais par les paroles du maître des lieux (ce qui m'évite, moi, de poser la même question à laquelle notre interlocuteur vient de répondre 10 secondes avant !!! :DD )

Les Blancs 2018 :

- Bourgogne : Nez très citronné, plein de fraicheur. Bouche construite sur une acidité haute mais c'est droit, fin et salivant. Bien pour se déflorer le palais mais c'est assez court. Pour l'apéro !
- Meursault Village : Au nez comme en bouche, on sent immédiatement qu'on monte d'un (bon) cran. Nez super fin, sur des notes mentholées. Très beau. Bouche à l'attaque tranchante sur une matière fine. C'est très "sec" et très frais et bien bon.
- Meursault "Les Criots" : Nez très minéral, mentholé à souhait et donnant une sensation de finesse absolue avec une pointe de réduction. Bouche qui gagne en ampleur (vs le Village) et présente un soupçon de gras qui rend la matière gourmande tout en gardant une grande fraicheur. Mon chouchou depuis 2 ans....Top ! oo,
- Meursault "Les Narvaux" : Rien qu'au nez, on sent que le vin sera plus rond que Les Criots, avec des senteurs de fruits jaunes bien mûrs. Bouche à l'attaque effectivement plus ronde, sur une matière qui paraît plus riche et laisserait presque un petite sensation chaleureuse car l'acidité me parait un peu en dedans. Moins mon style mais c'est très bien quand même.
- Meursault 1er Cru "Bouchères" : cette parcelle est la première que récolte le domaine. Nez charmeur qui fait "prêt à boire". Bouche assez souple mais avec une petite amertume en fin de bouche qui me plait moyennement. Pas ma cuvée de prédilection quoique très ouverte actuellement.
- Meursault 1er Cru "Les Charmes" : Nez plus fermé, mais toujours très fin avec ces notes mentholées qui donnent de la fraicheur. Bouche hyper concentrée avec une grosse matière, une grosse longueur mais une acidité qui semble un peu en retrait et du coup on ressent une petite sensation chaleureuse. Ca reste un beau vin, mais qui me plait un peu moins que son cadet d'un an.
- Meursault 1er Cru "Genevrières" : Nez aussi un peu fermé mais qui s'ouvre à l'agitation sur des notes minérales, du floral, du menthol...complexe et très agréable. Bouche aussi très concentrée mais le vin semble avoir plus de pep's que le Charmes. Grosse longueur. Superbe. oo,
- Meursault 1er Cru " Perrières" : Nez le plus fermé des 1er crus (comme chaque année) mais qui développe à l'aération des fines notes de noisette. Bouche d'une droiture, d'une fraicheur et d'une longueur infinie. Incrachable ! oo,
- Chassagne 1er Morgeot "Tête de Clos" : On retrouve un nez très ouvert, flatteur (facile dirait peut-être certains) et "charnu". Senteur de noisettes, menthol, du végétal. Bouche assez ronde, flatteuse, à l'image du nez. Peut-être une pointe de chaleur en fin de bouche mais c'est pour chipoter car c'est bien bon !

Les rouges 2018 :


- Volnay 1er Cru "Santenots" : Nez un peu réduit mais où le fruit prend vite la place : du cassis et de la framboise. Superbe. Bouche à l'attaque assez souple avec beaucoup de fruits, du fond mais la sensation d'une finale un peu asséchante limite un peu mon plaisir.
- Pommard 1er Cru "Les Charmots" : 30 % de vendanges entières. Au nez, du fruit, du fruit, du fruit...ça donne envie mais si c'est un peu moins "exubérant" que sur le Volnay. Bouche fruitée, souple, tannins fins. Grosse longueur. J'aime beaucoup.
- Pommard 1er Cru "Pezerolles" : Nez plus fermé, un peu de réduction et moins de fruits (un peu de cassis).Bouche concentrée, un peu plus austère en l'état mais il y a du fond. Les tannins sont souples et la longueur est importante. Très beau vin.

Avant de goûter 2 vins que j'ai apporté, Charles ouvre 2 bouteilles à la volée. Un Meursault "Les Criots" 2017 au nez un peu réduit et avec un poil de souffre ressenti. Bouche tendue. Belle longueur portée par l'acidité avec une pointe "d'astringence" (amers ?) qui ressort car le vin est probablement servi trop chaud.
Le nez du second vin oriente rapidement vers un vin bien plus âgé, un peu réduit, avec une pointe de miel, de la mirabelle. Par contre, je me demande s'il n'y a pas un très léger liège aussi...Bouche à l'attaque riche mais avec un léger creux en milieu de bouche. Même si le vin a conservé une belle fraicheur, je pense qu'il fût meilleur ou qu'il a un léger pet'. C'est un "Criots" également, mais du millésime 2004.
J'avais très envie de faire goûter à notre hôte mon vin coup de cœur du moment. Cette cuvée L'étrange 2012 du Domaine Aviet www.lapassionduvin.c... , située en Chardonnay, a fait son effet. Il me semble que le vin a été très apprécié et a forcément étonné à la tombée de la chaussette et à la lecture de la contre étiquette.
La seconde bouteille proposée est un vin Slovène bien connu ici : Pinot Noir du domaine Dveri Pax au très joli nez fruité mais toujours cette bouche que je trouve un peu "dure" et qui j'espère s'affinera avec le temps. Charles envisage immédiatement ce vin né à l'étranger (il pense un moment à la Suisse). Rien ne sert de faire durer le suspense, c'est évidemment introuvable même pour un pro du PN.

Cela fait plus de 3 heures que nous sommes attablés au caveau et Charles nous propose de descendre en cave. On ne voudrait pas déranger...mais comment refuser ! :dash:
Nous goûterons Narvaux, Charmes, Genevrières et Perrières, à chaque fois sur 2 fûts différents, nous permettant ainsi de constater quelques fois des différences notables qui se gommeront à l'assemblage. Pas de notes mais on sent un millésime riche. Les vins sont déjà gourmands ! Mention particulière pour le dernier tonneau de Perrières avec ces fines notes grillées que j'adore.

Il est 14h30...il est temps d'aller déjeuner mais pas de Soufflot ou de Auprès du Clocher cette année ! Le substitut forcé est fort agréable : un piquenique au pied des Narvaux sur une table installée à l'ombre par Charles qui nous accompagne jusque là : ce type est aussi ADORABLE que talentueux ! :kiss: (tu)

Merci Charles et vivement l'année prochaine, et merci d'avance à Rémy qui va, j'en suis sûr, donner plein de détails passionnants sur cette journée.


Arnould.
#127
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., Super-Pingouin, Vougeot, Julien MICHEL, Gibus, sideway, peterka, chrisdu74, bonaye, Moriendi, bibi64, Vaudésir, sebus, Frisette, starbuck, LoneWD, Pins, Damien72, Fre, KosTa74, Kiravi, Garfield, Vesale, Adrien1991

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 199
  • Remerciements reçus 99

KosTa74 a répondu au sujet : Le millésime 2018 au Domaine Ballot Millot

Que cela est chouette des visites comme celle-ci ... que de plaisir a mon avis a dresser une table simplement au milieu des vignes ...
#128
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 1165

leteckel a répondu au sujet : Le millésime 2018 au Domaine Ballot Millot

KosTa74 écrit: Que cela est chouette des visites comme celle-ci ... que de plaisir a mon avis a dresser une table simplement au milieu des vignes ...


C'est sûr qu'à part la carte des vins du Soufflot (et quand même un peu la cuisine), l'ambiance champêtre / vignes d'un calme absolu fait réfléchir pour notre visite de l'année prochaine !
Le paradis sur terre (ou presque) pendant 1h30...:)

Arnould.
#129
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: erig

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5119
  • Remerciements reçus 1339

Olivier Mottard a répondu au sujet : CR: Domaine Ballot Millot & Fils - Meursault 1er Cru Genevrières 2016

CR:



Domaine Ballot Millot & Fils - Meursault 1er Cru Genevrières 2016
Tu ranges une petite centaine de bouteilles dans ta cave.
Tu dépiautes, entre autre, les vins de 2016 de Charles Ballot.
Histoire de fêter l’effort, tu remontes un Chassagne-Montrachet 1er Cru Vide Bourse 2011 de Thomas Morey pour constater que le bouchon a (encore 8-x) fait son œuvre ...
Et bien tant pis, soyons fous et on commet l’irrémédiable infanticide.
La robe est hyper jeune à peine or clair.
Nez bien entendu très jeune avec une pointe d’élevage, des agrumes et une note élégante de fruit blanc.
Bouche superbe de densité à la fois riche et austère, pourtant bien équilibrée.
La finale est d’une très grande longueur, véritablement tonifiée par une acidité mûre qui fait saliver le dégustateur.
Évidemment que le vin est bien trop jeune mais on devine un énorme potentiel !
À garder sereinement en cave encore au moins 5 ans.
Pfiou, (déjà) un grand vin !
Superbe.

Olivier
#130
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PBAES, Jean-Paul B., Super-Pingouin, bibi64, Vaudésir, starbuck, leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 1165

leteckel a répondu au sujet : Domaine Ballot Millot & Fils - Meursault 1er Cru Genevrières 2016

Quoi ! Olivier Mottard qui ouvre un vin de Ballot-Millot de moins de 10 ans !!! Il a du se tromper :dash:
Ah ben nan, infanticide assumé :)
Le pire est quand même que le vin soit déjà superbe et qu'il nous le dise : comment fait on pour garder nos bouteilles au frais nous maintenant !?
Plus sérieusement, c'est ce qui est dingue dans les vins du Domaine et que je viens encore de constater : ils sont bons tout le temps, sur le fût, lors de la dégustation au domaine et tout au long de leur (longue) vie. Car les problèmes d'oxydation ici...bah je n'en ai pour ainsi dire jamais croisé.

Arnould.
#131
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 750
  • Remerciements reçus 618

LoneWD a répondu au sujet : CR: Le millésime 2018 au domaine Ballot-Millot & Fils

CR: Le millésime 2018 au domaine Ballot-Millot & Fils



Le rendez-vous fut pris par Arnould pour 10h30 ce vendredi 22 mai.
Comme à son habitude, l’accueil est décontracté et nous nous installons pour déguster les 2018 du domaine.
La quasi totalité des 2018 ont été mis en bouteille fin janvier et toutes les bouteilles dégustées ont été ouvertes devant nous au débotté.



Les blancs :

Bourgogne
Nez très floral.
La bouche est d’abord sur un gras pregnant mais se termine de belle manière, finale acidulée et pointe d’amertume. Correct


Meursault village
Nez que j’ai trouvé salin, avec un joli côté mentholé.
Bouche ronde tout en étant élancée, longue finale citronnée/mentholée. J’ai pas contre trouvé le milieu de bouche un poil creux.
Mais le saut qualitatif entre le bourgogne et le meursault est assez impressionnant… B++


Charles nous parle de 2019 ; saison très chaude avec des sols secs mais la vigne tient bon. Conditions identiques à 2003 mais la vigne s’est habituée, les vins donne toutefois des degrés élevés. Rogner les vignes n’était, selon lui, pas un bon choix et gagner 15/20cm sur les feuilles est important pour le protéger.


Meursault « Les Criots »
Tout dans ce vin est un peu « plus » que le simple village. Les arômes de menthe, le citron, l’acidité sont plus prononcés. Finale salivante/rafraichissante. Magnifique équilibre.
TB+
Sur cette parcelle : « c’est une vigne qui en bave, elle n’est pas très feuillu, il n’y a pas d’échaudage. Secteur sur cailloux et qui a sur bien s’habituer à la chaleur »


Meursault « Les Narvaux »
Nez moins expressif que le précédent et essentiellement citronné.
La bouche est plus ronde et moins affirmée, j’ai trouvé le vin un peu chaud et possédant davantage d’amertume que les Criots, Très jolie longueur. Un vin moins à mon goût.


Le sol caillouteux des Narvaux



Meursault 1er Cru « Bouchères »
Nez discret, encore sur la retenue.
La bouche elle, m’a impressionnée avec une acidité haute portant le vin du début à la fin toujours sur un mélange de notes mentholées/citronées/fruits jaunes bien murs. Grande persistance. Excellent !

Sur ce cru "Nous vendangeons les Bouchères en premier car cela fait parti des vignes qui murissent très vite car elle est à l’abri du vent donc elle a tendance à chauffer plus rapidement. Sol calcaire, caillouteux."


Meursault 1er Cru « Charmes »
Nez encore assez peu expressif.
Comme « Les Narvaux » par rapport aux « Criots » j’ai trouvé ce Charmes un peu plus d’amertumes que les Bouchères malgré une densité de matière et une persistance plus importante. Aucune lourdeur mais un vin moins à mon goût je crois. TB

Meursault 1er Cru « Genevrières »
Léger beurré, mais comme les précédents 1er cru, le nez est encore fermé.
Bouche littéralement explosive, le vin déverse une acidité très haute, des notes citronnées et mentholées puissantes, finale salivante et très grande persistance. Magnifique !


Charles nous parle ensuite de fûts. 25 à 30% de fûts neufs sur 2018 soit un peu plus qu’en 2017 (sur les 1er Cru). Il parle d’ailleurs de 2018 comme étant « la guerre des fûts » en rapport à la récolte très importante de cette année. Quatre ou cinq tonneliers travaillent pour le domaine et les derniers essais se portent sur des fûts à chauffes blanches (à la vapeur) censés marqué de manière plus légère/subtile les vins. Nous allons pouvoir percevoir ce que cela change lorsque nous irons goûter les 2019 sur fût.
Petite aparté sur différents millésimes au domaine : en ce moment Charles adore ses 2013, qu’il conseille donc de boire. 2012 est sa pire année en terme de quantité et 2001 était « extra » avec un peu de pourritures nobles, c’est le genre de profil qu’il affectionne particulièrement et qui surprend.


Meursault 1er Cru « Perrières »
Nez assez similaire au Genevrières avec un poil de réduction en plus.
Mais alors en bouche j’ai eu un peu la même sensation qu’avec «Bouchères » mais un bon vrai au dessus. Longueur et fraîcheur incroyable ! Magnifique ! Même après une bonne vingtaine de seconde, le vin se sent toujours en bouche, persistance bluffante.


Chassagne-Montrachet 1er Cru « Morgeot »
Nez ouvert, floral, fruits jaunes bien mures, noisette.
La bouche est dans un même style, tout en rondeur mais en gardant une belle vivacité, un expressivité (presque exotique). Un joli vin, « facile » à lire et à apprécier dès maintenant. TB





Les rouges :

Volnay 1er Cru «Santenots »
Au nez un peu de ronce puis de réduction mais très vite, beaucoup de fruits (cerise, framboise). La bouche possède un beau tonus et des tanins relativement fins même si encore bien présents. Finale fruité, sur la fraîcheur. C’est gourmand et j’ai beaucoup aimé. TB

Santenots est un de ses crus « chouchou » car il a dû vraiment s’employer pour arriver à en faire quelque chose. Selon lui toujours, c’est une parcelle compliquée car il ne faut pas la vendanger trop tard ; la vigne passe de fruits frais à fruits blettes très très rapidement. Cela pouvait même se ressentir au moment du pressurage ou le raison dégage une odeur de de fruit blette mais cela s’estompe par la suite.

Pommard 1er Cru « Les Charmots »
Nez hyper expressif, sur la cerise, le bonbon anglais, peut-être un peu moins « fruit » que le Santenots mais diablement ouvert.
Grande fraîcheur en bouche et une allonge incroyable. Tanins fins. J’ai adoré. Excellent.

Pommard 1er Cru « Pezerolles »
Le rouge le plus fermé au nez avec de la réduction en prime.
J’ai trouvé la bouche un peu plus simple que les deux précédents. Peut-être était-elle fermée elle aussi. Bien.


Charles nous indique un changement de vinification avec 2018 pour les rouges ; pas de pigeage, peu de remontage, pas de filtration ni de collage et deux sous tirages. Il se pose beaucoup plus de question avec cette couleur que pour les blancs.
A noter également pour le domaine qu’il y a eu moins de rouges en 2018 qu’en 2017 !


Bilan personnel sur les 2018 goûtés ; j’ai souvent noté que les blanc avaient une certaine rondeur mais l’équilibre sur ce millésime est impressionnant car derrière cette rondeur, il y a une grande fraîcheur dans quasiment tous les vins goûtés, sans parler de la complexité aromatique. Un style qui s’affirme et s’affine d’année en année sur les rouges puisque j’avais déjà noté pour les 2017 un saut qualitatif par rapport aux 2016. Comme d’habitude également, les vins se livrent relativement facilement et les élevages sont vraiment fins, et « facile » à déceler (cela vaut pour les rouges et pour les blancs).


Les bonus :
Meursault « Les Criots » 2017
Nez sur les fruits jaunes très mures.
La bouche est plus large que longue avec cette même impression de fruits murs. S’ajoute à cela un côté fruits exotiques surprenant, finale pleine de fraicheur, salivante. Bien++

Je n’ai pas reconnu ce vin pourtant bu l’année dernière. Le profil me plait peut-être à peine moins mais il faut dire que de l’aveu même du vigneron, le vin était servi trop chaud.

Meursault « Les Criots » 2004
Si le 2017 avait des notes de fruits jaunes très mures, ici que dire ! C’est presque miellé.
La bouche est large avec cette même impression de fruits très très mure, de SR même. Par contre le vin a su conserver une belle fraîcheur en finale mais ce n’est pas le style que j’affectionne. Bien.


A la question « qu’aimez vous boire, hors Bourgogne ? », Charles mentionne le sauvignon et notamment Vacheron même aussi les vins portugais, espagnol, de Toscane…


Le maître des lieux nous fait quitter la salle de dégustation pour nous amener dans la cave goûter les 2019 sur fût.


Bon, autant le dire tout de suite, impossible pour moi de rester debout avec le verre à la main, le cahier et le crayon dans l’autre pour noter tout ce qu’il se dit (comme l’a gentiment fait remarquer Arnould :evil: , j’ai déjà fait doublons sur une question posée par un camarade car trop concentré sur l’écrit…). Mais globalement les Narvaux, Charmes, Genevrières et Perrières goûtés sur deux fûts différents nous on permis de voir parfois de sacrées différences en 2 tonneliers voire le même avec une chauffe à peine différente, voire avec une année de production différente (pour Charmes, même tonnelier avec un fût de 2014 et un autre de 2016, le boisé était loin prononcé sur 14). Mais ce qui frappe surtout c’est la gourmandise des vins alors qu’ils faisaient entre 14,5 et 15,5.
Exercice tout de même sacrément difficile je trouve et j’ai hâte d’être à l’année prochaine pour les goûter en bouteille et constater si la concentration et la fraicheur sont toujours là !




Une dernière remarque sur cette dégustation sur fût ; j’ai mentionné plus haut un essai, avec un tonnelier dont je n’ai pas noté le nom, avec une « chauffe blanche » censée moins marquer le vin, nous avons goûté Perrières 2019 avec un fût « normal » et avec ce fameux fût chauffe blanche ; le plus marqué était le dernier mentionné, des notes très finement grillées étaient bien présentes au nez et la bouche était plus charnu. Allez comprendre !

Ainsi se termine notre périple annuel. Un grand merci à Arnould pour me permettre de vivre des moments comme celui-ci ; plus de 4h30 de dégustation avec un vigneron qui respire la passion et la sympathie, qui prend le temps de répondre à chacune de nos questions, voire plus car il était particulièrement bavard cette année, et ce fut pour notre plus grand plaisir.
Vivement l'année prochaine :)


Rémy
#132
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, PBAES, Jean-Paul B., Super-Pingouin, Vougeot, didierv, mgtusi, sideway, peterka, chrisdu74, erig, bibi64, Vaudésir, Frisette, starbuck, leteckel, POP, Pins, ysildur, Fre, Kiravi, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 96
  • Remerciements reçus 21

erig a répondu au sujet : Le millésime 2018 au domaine Ballot-Millot & Fils

merci à Arnoult et Rémi pour leur retour de visite chez Charles BALLOT, le millésime 2018 est aussi grand en blanc qu'en rouge en attendant 2019 qui semble être hors norme, cela confirme les impressions que j'ai eu en dégustant le même jour au domaine BUISSON Charles accueil top également j'en profite pour remercier Patrick ESSA (que je rencontrais pour la première fois) de sa gentillesse et pour la passion qui l'anime. Je n'ai pas pris de note donc pas de contre rendu , c'est pas bien ! (hein Arnoult)
Vous évoquez sur les blancs une proportion de fût neuf de 25%, qu'en est t'il des rouges ? dans mon souvenir de la dernière dégustation faite avec ARNOULT il y a 2 ans les rouges étaient peu boisés.

Eric
#133
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel, LoneWD

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 750
  • Remerciements reçus 618

LoneWD a répondu au sujet : Le millésime 2018 au domaine Ballot-Millot & Fils

Eric et les prénoms, c'est pas encore ça :DD
Totalement en phase avec toi pour 2018, et dans mes souvenirs Charles nous disait également le plus grand bien des 2019 en blanc, pas de mention des rouges.
Concernant la proportion de fûts neufs en rouge, il ne me semble pas que cela ait été évoqué mais Arnould viendra completer si besoin. Je sais juste qu'il y a entre 35 et jusqu'à 50% de vendanges entières sur ses 2018.

Rémy

Rémy
#134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 96
  • Remerciements reçus 21

erig a répondu au sujet : Le millésime 2018 au domaine Ballot-Millot & Fils

ah pétain de clavier (joke lpv FC)
#135
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5119
  • Remerciements reçus 1339

Olivier Mottard a répondu au sujet : Domaine Ballot Millot & Fils - Meursault 1er Cru Genevrières 2016

leteckel écrit: Quoi ! Olivier Mottard qui ouvre un vin de Ballot-Millot de moins de 10 ans !!! Il a du se tromper :dash:
Ah ben nan, infanticide assumé :)
Le pire est quand même que le vin soit déjà superbe et qu'il nous le dise : comment fait on pour garder nos bouteilles au frais nous maintenant !?
Plus sérieusement, c'est ce qui est dingue dans les vins du Domaine et que je viens encore de constater : ils sont bons tout le temps, sur le fût, lors de la dégustation au domaine et tout au long de leur (longue) vie. Car les problèmes d'oxydation ici...bah je n'en ai pour ainsi dire jamais croisé.


Arnould,

Infanticide totalement assumé ! ;)
Et je confirme que les vins sont bons tout le temps et que, personnellement, aucun soucis d’oxydation non plus.
Slurps !:jump:

Olivier
#136
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1558
  • Remerciements reçus 1165

leteckel a répondu au sujet : Le millésime 2018 au domaine Ballot-Millot & Fils

ArnoulD avec un D comme Dusse !!! :dash:
La proportion de fûts neufs sur les blancs a été légèrement augmentée du fait des volumes qui ont contraint à des achats de contenants un peu précipités, mais toujours avec une sélection très attentive. Sur les 1er crus, il est passé de 15 % en 2017 à 25 % voire un peu plus en 2018. Mais, et c'est cela l'important, les vins respectent vraiment leur terroir et chaque cru est différent (sans doute parfaitement identifiable par son géniteur et les "pros") et les vins absolument pas marqués par le bois, sauf peut-être sur quelques vins en élevage dans des fûts neufs, mais tout cela sera sans aucun doute gommé lors de l'assemblage.
Par contre, pour les rouges, je ne crois pas qu'on ait évoqué le sujet en effet. En tout cas, là encore, pas de ressenti boisé pour moi à la dégustation.

Arnould.
#137
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., POP

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux