Nous avons 3604 invités et 57 inscrits en ligne

Prophétie d'un non-voyant ou lettre ouverte aux amoureux de la Bourgogne

  • Messages : 5518
  • Remerciements reçus 8750
En 16, il a plu jusqu'à la mi juin puis il a fait sec, très sec.
Millésime atypique puisqu'il avait commencé par des fortes gelées printanières mais les 2016 sont concentrés, rien à voir avec 13 et 14 qui sont plus moyens pour d'autres raisons et encore moins avec les acidités de 08 et 21.
Le seul point commun entre 16 et 21 est le rendement faible.

Concernant 21, peut-être vaudrait il mieux dire que certains vignerons ont pu limiter la casse sur certaines cuvées plutôt que de parler de très belles réussites.
Mais je reste persuadé que celui qui parvient à sortir du bon en 2021 a probablement sorti de l'excellent en 2019.
Et surtout puisque nous sommes dans la rubrique du désamour, les 21 sont à ma connaissance toujours plus cher que les 19.
Il n'y a qu'en Bourgogne qu'il soit possible de baisser en qualité et de monter en prix en si peu de temps.

Sylvain
18 Fév 2024 17:38 #1591

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12767
  • Remerciements reçus 3613
Depuis pas mal de temps, c'est hausse quoi qu'il en soit...
Par exemple les 2003 avaient fort augmenté pour cause de rendement,  mais est-ce que 2004 avait permis de rectifier l'augmentation, quelle que soit la qualité?

jlj
18 Fév 2024 17:44 #1592

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6757
  • Remerciements reçus 3691
Pour avoir goûté récemment du pinot noir bourguignon 21 en catégorie tout venant, je confirme que le millésime n'est pas faible.... il est TRES faible (pour amateur d'acidité fraîche), surtout dans les secteurs satellites encore accessibles financièrement aux gueux ! 

Quand on voit les 96 et les 08 aujourd'hui, je ne mise pas 1 centime que le temps arrangera quelque chose...

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, yr, francois999, jean-luc javaux, Benoit Hardy, TristanBP, oberlin, starbuck, Kiravi
18 Fév 2024 18:42 #1593

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94755
  • Remerciements reçus 24477

Pour avoir goûté récemment du pinot noir bourguignon 21 en catégorie tout venant, je confirme que le millésime n'est pas faible.... il est TRES faible (pour amateur d'acidité fraîche), surtout dans les secteurs satellites encore accessibles financièrement aux gueux ! 

Quand on voit les 96 et les 08 aujourd'hui, je ne mise pas 1 centime que le temps arrangera quelque chose...

Marc
 

Je plussoie !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: yr, oberlin
18 Fév 2024 18:52 #1594

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12767
  • Remerciements reçus 3613
En acidité sans doute. 
Mais 96 avait peut-être un poil de matière ou "richesse" (relative) en plus par rapport à 2008 et probablement 2021 dont je n'ai pas goûté grand chose. 

jlj
18 Fév 2024 20:34 #1595

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gavazzi
  • Portrait de Gavazzi
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 40
  • Remerciements reçus 29
En fait 2013 a je pense des acidités supérieures à 2021 sur des rendements plus élevés mais il est fort proche de lui pour la pression maladie forte qui a sévi durant toute la saison. Seuls ceux qui ont pu couper des raisins sains ont pu obtenir la quintessence de ce millésime tendu, voire austère. 2014 a connu une maturité tardive et des difficultés de maturation en raison de plusieurs secteurs touchés par des grêles dévastatrices. Mais les acidités maliques   franches - alors que le tartrique était mesuré - dans les secteurs préservés ont livré des vins droits et ciselés. 
 2018 de forte production n’est pas un millésime de blanc « chaud » en revanche s’il a été surproduit il développe des amers de sous maturité  à l’inverse des rouges qui ont souffert du manque d’eau en certains secteurs, plus que de la sécheresse - cas des 2019 par exemple - et qui peuvent être confits car la taille des baies était très faible en moyenne. Alors même que les feuillages étaient splendides. La vigne s’est protégée et a donné des fruits très concentrés aux valeurs acides très élevées en plus de leur degré important. 
  La saison de 2016 a été assez pluvieuse et nébuleuse après les gelées mais le beau temps et une chaleur intense ont marqués les fruits en concentrant les acidités tartriques dans le courant de Septembre. Peu de charges ont donné des raisins ayant des valeurs tartriques très élevées et des haut niveau d’alcool. 
  On néglige le fait que beaucoup de producteurs ont dû récolter des 2021 marqués par l’oidium en blanc et le mildiou plutôt dans les rouges. Pour ceux qui ont su éviter les maladies - il y en a beaucoup - les vins ont pour eux des rendements bas et une maturité de récolte tardive qui les rend très dynamiques et pour certains - j’insiste - de  vrais beaux vins gorgés de fruit. 

je crois d’ailleurs que la moyenne de la qualité d’un millésime est un leurre…il y a toujours du bon, du moins bon, de l’horrible et de l’extra, chaque année. 

Binne soirée à tous. 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, tomy63
18 Fév 2024 20:51 #1596

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21871
  • Remerciements reçus 6100
Quid de la présentation Gavazzi ? Ce serait réellement intéressant car tu as l'air de connaître bien la Bourgogne.

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: legui
18 Fév 2024 20:56 #1597

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gavazzi
  • Portrait de Gavazzi
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 40
  • Remerciements reçus 29
Je viens ici en amateur pour échanger.
J’achète du vin en Bourgogne depuis plus de 25 ans et mon métier me permet de déguster nombre de vins  pour choisir, acheter et revendre. Je suis œnologue de formation. 
 Je n’ai pas le temps de venir souvent et à l’occasion je donnerai un avis ou une précision.
 

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B., mgtusi
18 Fév 2024 21:17 #1598

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5518
  • Remerciements reçus 8750
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mgtusi, jean-luc javaux, TristanBP, Kumquat, Garfield
19 Fév 2024 15:55 #1599
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 177
  • Remerciements reçus 132
Et pourtant, ne dit-on pas que les plus courtes sont les meilleures ?
19 Fév 2024 17:53 #1600

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94755
  • Remerciements reçus 24477
19 Fév 2024 18:35 #1601

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3773
  • Remerciements reçus 1259

Pour avoir goûté récemment du pinot noir bourguignon 21 en catégorie tout venant, je confirme que le millésime n'est pas faible.... il est TRES faible (pour amateur d'acidité fraîche), surtout dans les secteurs satellites encore accessibles financièrement aux gueux ! 

Quand on voit les 96 et les 08 aujourd'hui, je ne mise pas 1 centime que le temps arrangera quelque chose...

Marc

 

Je confirme aussi avec un gros bemol que je n’en ai goûté pas beaucoup. Pour l’instant je suis à 20% de bons et 80% entre faible et évier. 
Cela m’incite pas à persévérer 
J’ai un meilleur souvenir des 2008 à leur sortie
Les 2021 blancs me semblent plus interessant dans le maconnais, plus acide sur chablis. Cela me rappelle un peu les 2007

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Marc C
19 Fév 2024 22:18 #1602

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6416
  • Remerciements reçus 6386
J'ai bu avec les copains à Chablis 2 beaux villages 2021, Chambolle VV Marchand Freres et Gevrey-Chambertin Les Crais Huguenot,plein de fruits et sans explosion des prix.
Chez les grands domaines dans les grosses appellations il est sur qu'il y ait de très belles réussites alors qu'il passe après un très grand millesime 2020, il faut bien vendre les 2021 après les avoir acheté mais à quel prix vs 2020.
De mon cote je trouve 2016 superieur à 2018 trop solaire et du niveau 2019.
2014 on a testé trop hétérogène,mieux aimé 2013 .
Stephane 

Edit j'ai oublié 2017 tres joli et 2015 en gros proche de 2020.


 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, francois999
19 Fév 2024 23:08 #1603

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 262
  • Remerciements reçus 289
Même sentiment pour moi concernant les pinot 21 J'ai gouté comme chaque année dans une 15aine de domaine de la Cote de Nuits et quelques uns en Cote de Beaune. Je ne retiens aucun grand vin, aucun effet wahouuu. Il y a de bons vins, de très bons vins mais aucun grand vin pour moi. Et une flopée de vins moyens, médiocres, à matière faiblarde et acidité beaucoup trop présente et prégnante.

Je me souviens d'une anecdote en octobre/novembre 2021 chez un grand producteur de Gevrey. Il se demandait ce qu'il allait faire des 21, que c'était sa pire récolte depuis au moins 20 ans. Un an plus tard il était un satisfait du résultat, que c'était pas la catastrophe. Puis après la mise en bouteille là il avait quand même un gros doute. Mais comme il disait : vu le volume ca se vendra ! surtout que 22 arrive ensuite... 

A noter que souvent en Bourgogne les vins ne sont jamais meilleurs que sur fûts, alors en bouteille... 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Jean-Paul B., francois999, Marc C, Benoit Hardy, Vaudésir, Frisette, starbuck, Kiravi
19 Fév 2024 23:11 #1604

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3773
  • Remerciements reçus 1259

A noter que souvent en Bourgogne les vins ne sont jamais meilleurs que sur fûts, alors en bouteille... 

Je plussoie.
 

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Jean-Paul B.
20 Fév 2024 07:30 #1605

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1721
  • Remerciements reçus 3871
Je ne vois que deux options
- arrêter de goûter sur fut pour éviter les déceptions. C'est sûr que du coup, c'est un peu la loterie, mais bon.
- acheter les futs que l'on a bien aimé. C'est sûr que ça complique un peu le stockage et le service à table, mais bon.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, legui, mgtusi, TristanBP, Frisette, lefish
20 Fév 2024 07:59 #1606

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gavazzi
  • Portrait de Gavazzi
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 40
  • Remerciements reçus 29
Il y a des réponses tous azymut, centrées surtout sur la seule région qui n’a pas connu - ou très peu - les gelées, la Côte de Nuits.
   Pourquoi les vignerons sérieux n’auraient ils pas pu récolter de jolis raisins équilibrés dans ce secteur qui n’a pas été touché par les aléas climatiques en dehors de Nuits. En raison de la récolte tardive ? Non, surtout en raison de rendements un peu élevés au regard du climat du millésime dans nombre de vignes  et de la mauvaise qualité sanitaire des fruits sur celles ci. Mais il y a de notables contre exemples chez les vignerons qui sont toute l’année dans leurs vignes et qui ne font pas confiance à des chefs de culture ayant des comptes à rendre et donc ne prenant pas de risque , des tacherons pressés ou des prestataires qui enchaînent les vignes à la vitesse de la lumière. 
   Par ailleurs le beaunois des blancs fortement gelé a donné de splendides blancs en raison des petits rendements naturels…ce qui est devenu si rare hélas. Le problème je vous l’accorde est de les trouver surtout dans les meilleurs crus. 
     Les restaurants plébiscitent tous ce millésime de blancs quand ils peuvent en acheter et l’étranger - au l’instar de Burghound qui les a beaucoup aimé dans ses évaluations - ne fait pas la fine bouche, loin de là. Il n’y a plus de stocks sur ces vins de 2021 et les 2022 sont déjà tous placés entre autre pour cette raison. 
   J’ajoute qu’entre 2021 et 2022 l’augmentation moyenne des propriétés que je distribue n’excède pas 2%. Il ne s’agit pas de ressentis mais de constats. 

   
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: tomy63, Ilroulegalet
20 Fév 2024 08:32 #1607

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6944
  • Remerciements reçus 6102
Gavazzi, tu en as goûté des 21 rouges??? Sans déconner, dans le meilleur des cas, c'est pas terrible. Et niveau tarif, on s'est fait taper sur la tête, soit disant parce qu'il n'y avait pas de volume. Le hic, c'est que la qualité, aux tarifs proposés, n'y ait pas. Alors, ça nous fait une belle jambe que l'augmentation n'a été QUE de 2% selon toi sur 2022, car la qualité pour le coup, devrait y être, et surtout les caves se sont de nouveau remplies, à fortiori avec un 2023 qui suit, pléthorique.
Faudrait juste voir à ce que les vignerons ne prennent pas les gens QUE pour des cons...
Cela étant dit, 2021 en blanc est un millésime qui me plaît énormément. 
Enfin, la comparaison avec la restauration ne fait pas sens ici, communauté d'amateurs qui généralement essaie de boire ces vins avec quelques années de garde. Hors, la restauration mets sur carte, des vins généralement avec peu d'années de garde. Et la, je vais être d'accord, 2021 devrait être un millésime sympa pour les restaurateurs, car rapidement accessible. Mais on en revient au premier hic, au dépend d'une qualité qui reste largement perfectible.
NB: la situation est identique en Côte Rôtie, et plus généralement en Rhône nord.

Flo (Florian) LPV Forez
20 Fév 2024 08:51 #1608

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5518
  • Remerciements reçus 8750

   Pourquoi les vignerons sérieux n’auraient ils pas pu récolter de jolis raisins équilibrés dans ce secteur qui n’a pas été touché par les aléas climatiques en dehors de Nuits. 

Le printemps et l'été 2021 ont été d'un point de vue climatique identiques à l'automne/hiver 23/24, c'est à dire qu'il pleuvait tout le temps.
Si 2021 est considérée par beaucoup de monde comme une année pourrie, ce n'est pas seulement à cause du gel printanier mais aussi à cause de toute la flotte reçue ensuite.
Le discours consistant à dire qu'il a fait beau au moment des vendanges n'est pas suffisant pour rassurer les gens.
Ne pas oublier non plus la gestion sanitaire des vignes, bio ou pas et même chez les bios puisque les meilleurs 21 que j'ai gouté étaient chez Confuron et le vigneron nous disait avoir encore traité contre l'oïdium au mois d'Août ce qui n'est pas courant dans la région.
Sur ce point je te rejoins quand tu dis qu'il faut privilégier les vignerons qui sont plus souvent dans leurs vignes que sur instagram dans des endroits "branchés".

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B.
20 Fév 2024 09:06 #1609

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21871
  • Remerciements reçus 6100
Mais alors que s'est Il passé entre le 6 et le 9 avril 2021 ?

Les vignerons auraient ils imaginé ces gelées?

Michel
20 Fév 2024 09:06 #1610

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6416
  • Remerciements reçus 6386

Il y a des réponses tous azymut, centrées surtout sur la seule région qui n’a pas connu - ou très peu - les gelées, la Côte de Nuits.
   Pourquoi les vignerons sérieux n’auraient ils pas pu récolter de jolis raisins équilibrés dans ce secteur qui n’a pas été touché par les aléas climatiques en dehors de Nuits. En raison de la récolte tardive ? Non, surtout en raison de rendements un peu élevés au regard du climat du millésime dans nombre de vignes  et de la mauvaise qualité sanitaire des fruits sur celles ci. Mais il y a de notables contre exemples chez les vignerons qui sont toute l’année dans leurs vignes et qui ne font pas confiance à des chefs de culture ayant des comptes à rendre et donc ne prenant pas de risque , des tacherons pressés ou des prestataires qui enchaînent les vignes à la vitesse de la lumière. 
   Par ailleurs le beaunois des blancs fortement gelé a donné de splendides blancs en raison des petits rendements naturels…ce qui est devenu si rare hélas. Le problème je vous l’accorde est de les trouver surtout dans les meilleurs crus. 
     Les restaurants plébiscitent tous ce millésime de blancs quand ils peuvent en acheter et l’étranger - au l’instar de Burghound qui les a beaucoup aimé dans ses évaluations - ne fait pas la fine bouche, loin de là. Il n’y a plus de stocks sur ces vins de 2021 et les 2022 sont déjà tous placés entre autre pour cette raison. 
   J’ajoute qu’entre 2021 et 2022 l’augmentation moyenne des propriétés que je distribue n’excède pas 2%. Il ne s’agit pas de ressentis mais de constats. 

   


Oui les blancs de la cote de Beaune seront très réussis mais on la on parle des pinots noirs et de leurs prix inverse proportionnel à la qualité vs 2020 pour ma part.
20 Fév 2024 09:23 #1611

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1721
  • Remerciements reçus 3871

   J’ajoute qu’entre 2021 et 2022 l’augmentation moyenne des propriétés que je distribue n’excède pas 2%. Il ne s’agit pas de ressentis mais de constats. 

   
 

Je serais très intéressé par ton constat sur les augmentations entre 2019 et 2020, puis entre 2020 et 2021, histoire de voir si mon ressenti est confirmé ou non.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
20 Fév 2024 09:45 #1612

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26208
  • Remerciements reçus 1388
C’est toujours intéressant de constater la différence de ressenti entre ceux qui vendent du vin et ceux qui ne font que le boire…

Luc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Alain Hinant, Jean-Paul B., francois999, enzo daviolo, hyllos, Marc C, DUROCHER, Ilroulegalet
20 Fév 2024 10:05 #1613

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gavazzi
  • Portrait de Gavazzi
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 40
  • Remerciements reçus 29
En 2021 les gelées ont affecté essentiellement les chardonnays du beaunois et dans une moindre mesure les pinots du beaunois et encore moins ceux du nuiton. Le pinot débourre en général plus tard que le chardonnay et pour cette raison il s’en est mieux tiré sur ce plan car au moment de la gelée suivie d’une neige qui a brûlé les bourgeons les pinots étaient encore « en coton » dans nombre de secteur. Les récoltes ont été modérées en pinot mais pas aussi drastiquement faibles que sur la Côte des Blancs. 
    Par ailleurs une gelée précoce n’altère en rien la qualité. Ce qui a vraiment pénalisé celle-ci dans certains cas ce sont comme dit plus haut la saison végétative compliquée en raison du temps humide et des maladies lorsque le travail sur la plante n’était pas l’optimal.
  Mais Septembre  a été sec et ensoleillé et il a été possible de récolter des fruits  mûrs lorsque la patience et la connaissance des parcelles a été de mise pour les couper au bon moment.
  alors on peut effectivement trouver que le millésime a une forme un peu différente des 6 qui l’entourent -plus précoces et mûrs et moins acide -  mais certainement pas qu’il est systématiquement défaillant. Cela est simplement faux. 
  Il en est de très très bons…et le temps et leur dégustation leur rendra raison. 
  Assez curieusement ceux qui reprochent la maigreur des 2021, fustigent aussi les excès de maturité des millésimes plus solaires. 
21 Fév 2024 11:15 #1614

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5518
  • Remerciements reçus 8750

  Assez curieusement ceux qui reprochent la maigreur des 2021, fustigent aussi les excès de maturité des millésimes plus solaires. 

Peut-être parce qu'on aime les vins qui ont un bel équilibre
Ce n'est pas parce qu'on n'est pas attiré par les femmes maigres qu'on aime forcément les obèses

Sylvain
21 Fév 2024 12:24 #1615

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Gavazzi
  • Portrait de Gavazzi
  • Hors Ligne
  • Cet utilisateur est bloqué
  • Enregistré
  • Messages : 40
  • Remerciements reçus 29
Je suis en parafait accord avec vous. Le maître mot est l’équilibre. 
21 Fév 2024 13:46 #1616

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6757
  • Remerciements reçus 3691
Merci pour le discours usé jusqu'à la corde de septembre qui sauve tout, j'ai déjà donné en 2008 !
Et puis, un jour vient le moment de vérité du service à l'aveugle de ces pinots noirs exceptionnels de vigneron et transparents du terroir.
De mon experience, cela a été beaucoup plus souvent la soupe à la grimace qu'un Alléluia ! 

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, hyllos, jean-luc javaux, TIMO, Frisette
21 Fév 2024 13:53 #1617

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 515
  • Remerciements reçus 777

Merci pour le discours usé jusqu'à la corde de septembre qui sauve tout, j'ai déjà donné en 2008 !
Et puis, un jour vient le moment de vérité du service à l'aveugle de ces pinots noirs exceptionnels de vigneron et transparents du terroir.
De mon experience, cela a été beaucoup plus souvent la soupe à la grimace qu'un Alléluia ! 

Marc

Je plussoie.
Pour avoir discuté, "la main sur l'oreiller", avec trois vignerons discrets des secteurs NSG et Gevrey, 2021 a été difficile et a nécessité d'adapter les vinifs pour réussir à en faire, parfois, des vins aimables mais moins profonds (et disposant d'un potentiel de garde moindre). A défaut, ces vins apparaissent souvent maigres. Mes quelques premières sensations sur  2021 ne contredisent pas cela.
21 Fév 2024 14:04 #1618

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 204
  • Remerciements reçus 235
On digresse peut-être sur la qualité de 2021 mais je trouve que sur des bourgognes génériques rouges, dont ceux de la Vougeraie (Terres de famille) et Arlaud (Roncevie) , on a un superbe fruit, d'une pureté nette et très agréable. Cela ne fait que deux exemples, j'en conviens, mais je ne vois pas pourquoi d'autres belles maisons n'en feraient pas autant sur une gamme similaire. Par contre, ce sont des vins très bons aujourd'hui et je les terminerai cette année. Et je ne me risquerai pas de donner un avis sur des 1ers ou grand crus non bus à ce stade.

Jerkke.
21 Fév 2024 16:12 #1619

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1023
  • Remerciements reçus 120
Pour ma part, j'ai aussi plutôt bien goûté les quelques 2021 que j'ai goutés, notamment dans des domaines de Chorey, Chambolle, Gevrey et sur Nuits. J'ai trouvé que ces 2021 renouaient avec un certaine délicatesse et finesse. Alors que les 2020 de ces mêmes domaines étaient plus riches, voliuptueux et sudistes. Certains vignerons n'hésitaient pas à dire leur préférence pour 2021 (vs 2020) alors que tout était vendu. Comme si 2021 renouait avec une veine davantage "en dentelle". Chacun ses goûts et ses ressentis, bien sûr, mais difficile de généraliser... Pour ma part, j'ai hâte d'ouvrir des 21. Et d'en garder aussi ...
Cordialement
Frédéric
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Friends
28 Fév 2024 01:15 #1620

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux