Nous avons 1440 invités et 89 inscrits en ligne

Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Si l'un des dégustateurs passent par là ou si Thomas a pu goûter ces vins, peut-être pourront-t-ils en glisser un mot ?
A défaut, voir le CR de Kevin Shine : www.wineberserkers.c...
#241

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 979
  • Remerciements reçus 155

mauss.th a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

J'ai trouvé le premier cru 2008 superbe! Je ne l'attendais pas à ce niveau, j'attendais une petite acidité un peu mordante, et pas du tout, très joli délié de bouche, ces goûts inimitables de rose fanée et de petits fruits rouges, vraiment c'était une entrée en matière splendide.

Le Montrachet, je me disqualifie un peu à émettre un avis sur ce vin, car c'est too much pour moi. Il faut dire que le vin est assez clivant, il y en a qui adorent et mettent 100/100, et d'autres qui ne s'y retrouvent pas forcément...Je préfère les vins un peu plus élancés et un peu moins joufflus. J'ai eu l'occasion de goûter pendant l'événement un Montrachet (96 je crois) de Amiot, et même constat...je suis forcé de reconnaître qu'il y a du vin, et du vin impressionnant même, mais mes goûts personnels brident, un peu, mon plaisir sur ce type de blockbuster.
#242
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, starbuck, leteckel, Yoannc

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1275
  • Remerciements reçus 387

Krabb a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

J'ai également un bon souvenir du Duvault 2008 bu il y a quelques années maintenant et commenté sur le fil DRC. Pour avoir bu la cuvée sur plusieurs millésimes, j'ai souvent trouvé cette cuvée meilleure que l'Echezeaux, même en parallèle (pas forcément sur le même millésime certes).
#243

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5642
  • Remerciements reçus 257

sly14 a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Sur l’histoire du lieu et du goût, en Australie, ils ne se prennent pas la tête !
Il y a des vins étonnamment loin des vins européens mais qui sont pourtant proches de nos contrées !
L'homme (beaucoup ont eu des projets en Europe où sont européens), les cépages (les classiques européens), pourtant le climat diffère, les bouchons diffèrent (pour certains)...
J’étais surpris par la qualité, le prix, une cousinade avec L’europe sans le côté too much, facile et uniformisé !

Une vraie surprise quand on sort des sentiers battus sur place grâce aux conseils de gens avisés sur place maîtrisant les vins européens comme les vins australiens.

La qualité est un tout avec aussi la patte du vigneron qui donne sa finale touch par sa connaissance des lieux, du variétal, etc.

Une vraie surprise cette expérience !

Cordialement

Sylvain
#244

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 520
  • Remerciements reçus 89

Roger Soif a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

mauss.th écrit: J'ai trouvé le premier cru 2008 superbe! Je ne l'attendais pas à ce niveau, j'attendais une petite acidité un peu mordante, et pas du tout, très joli délié de bouche, ces goûts inimitables de rose fanée et de petits fruits rouges, vraiment c'était une entrée en matière splendide.


Tout à fait en ligne avec ton ressenti sur cette cuvée que je connais bien. J'avais eu la chance de pouvoir en acquérir une caisse (la 2008). Le vin se distingue par une couleur très claire, une explosion d'arômes et un toucher de bouche soyeux. Un vrai régal qui a en plus l'avantage d'être prêt à boire aujourd'hui...
#245

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Miscellanées





Weingut Wassmer
Weißer Burgunder 2016 au joli nez bien élevé, compromis de fruits blancs et de pain grillé. Bouche contrastée, un peu massive et riche, sur un boisé pesant. A voir à la garde.
Castellberg 2016 est plus tendu, plus fin, avec toujours ce joli élevage grillé assez présent mais qu'un surcroit de fraîcheur rend plus à mon goût. Bien.
Pas du tout convaincu par le Chardonnay SW 2006, mou et fatigué, sur des goûts de beurre rance peu agréables.
Petit nez réducteur et fumé sur le Schlatter Spätburgunder SW 2015 mais jolie richesse de bouche, sur une belle maturité. Finale beurrée un peu écœurante. A attendre en espérant que l'élevage s'intègre.
Schlatter Maltesergarten Pinot Noir GC 2015 est beaucoup plus cohérent de bout à bout, depuis un beau nez de fruits presque noirs épicés et fumés jusqu'à un déroulé plein et riche bien porté par une acidité agréable. Finale un peu large. A attendre.
Remarquable Dottinger Castellberg Pinot Noir GC 2015, à l'élevage fumé puissant mais plus cohérent que ces prédécesseurs qui porte un fruit superbe.
Bouche juteuse et d'une superbe texture plein et riche, sur une générosité sans lourdeur très agréable. Excellent.





FX Pichler
Le nez du Riesling Loibner Steinertal 2017 est opulent, sur les fruits blanc, la guimauve. Bouche facile à l'attaque perlante, sur une sucrosité douce portée par une grosse acidité. Goûts de citron et léger exotisme. Vin très facile et apéritif. Très bien dans son registre simple et franc.
Nez très agréable sur le Durnsteiner Kellerberg Riesling 2016, avec toujours ce fruit sympathique mais plus de complexité apportée par des notes minérales. Bouche précise, sur un équilibre avec un peu de résiduel mais que de jolis amers (peau d'agrume) viennent compenser. Vin agréable, d'une belle allonge.
Le Riesling Unendlich 2016 gagne en finesse, avec une belle expression florale.
Bouche beaucoup plus concentrée, avec de la sucrosité et de l'épaisseur, pas mal d'impact et de présence, sur des goûts presque réglissés.
Changement de style de vin, avec du répondant pour envisager des accords puissants (bisque).
Pas trop aimé le Grüner Veltliner 2017, sur une bouche riche et amère et un côté floral et minéral soufré qui m'épuisent l'envie.


Weingut Willi Schaefer

Graacher Domprobst Riesling Kabinett 2016



Robe toute claire. Nez compromis de citron vert et de notes minérales, sur la pierre humide. Bouche croquante et désaltérante, sur un côté limonade peu complexe mais terriblement facile à boire par sa fraîcheur et sa gourmandise. La finale, on s'en fout car on s'est déjà resservi avec avidité.
Simple et efficace !

Graacher Himmelreich Riesling Spätlese 2014



Équilibre très différent, au nez sévère, sur l'iode, le safran et à la bouche électrique, sur une acidité très haute et qui prend le pas sur la matière en l'état. Allié à une aromatique presque muette, l'ensemble s'exprime en mode Folcoche.
Il semble urgent d'attendre...


Domaine Jean Michel Guillon
Beaucoup de richesse sur Gevrey-Chambertin cuvée Alexis 2016, au nez puissant, sur les fruits noirs et un élevage généreux. Bouche un peu terne, crémeuse de texture mais qui manque d'expression. A revoir
Plus d'acidité et d'énergie sur Gevrey-Chambertin 1er cru Petite Chapelle 2016, sur une prise de bois perceptible mais avec un surcroit de fraîcheur qui sied bien au vin. Pas mal si l'élevage s'intègre.


Comte Liger Belair
Vosne-Romanée Clos du Château 2015 : Nez agréable, sur le pain grillé et les fruits rouges. Bouche facile, sur une délicatesse sans creux très agréable par sa finesse et sa précision de goûts. Très bien.
Vosne-Romanée 1er cru Les Reignots 2015 : Robe plus sombre. Nez sur les fruits noirs et un boisé épicé présent. Belle bouche pleine et veloutée, sur un volume et une relance certaine. Superbe qualité de tanins. Très bien.
Echezeaux 2015 : Nez serré, grillé et réducteur. Bouche dense mais droite et ferme, peu amène en l'état. A revoir car illisible.


Domaine Dujac

Clos de la Roche 1979



Petit miracle croisé au milieu de monuments déclarés (DRC, Chambertin Rousseau) totalement daubés.
Robe inquiétante, sur un marron orangé d'une forte turbidité.
Nez trop tertiaire à mon goût, sur des notes de sous bois, de feuilles mortes avec encore un tout petit peu de floral.
Alors que je m'attends à une bouche totalement cuite, grande surprise avec un volume d'une grande suavité et douceur auquel de jolis goûts de pivoine et de fleurs séchées apportent de la fraîcheur.
Finale toute en suavité et sur des beaux goûts de bouton de rose et de tabac.
Plutôt très bien.


Domaine de la Romanée Conti
Echezeaux 2009 : Robe sombre. Nez serré, très peu causant, à peine exprimant de jolies notes épicées. Le fruit est totalement en dedans. Bouche mutique au niveau aromatique mais sur un évident volume plein et concentré, avec de la douceur et une qualité de tanins remarquable sur la finale. Mais ces qualités sont celles d'une dégustation intellectuelle (et pas à l'aveugle). Niveau plaisir, le vin est trop peu causant pour déclencher une quelconque vibration.
A attendre impérativement.


Ao Yun
2015 (50% fûts neufs, 50% jarres en terre - 15°)



Jolie robe pourpre bien brillante.
Nez léger assez fermé, sur des senteurs épicées et finement végétales qui enrobent les petits fruits rouges.
Bouche pointue construite autour d'une acidité haute qui apporte une trame fraîche et beaucoup de nerf. Mais l'aromatique manque de présence et de puissance ce qui crée que le vin ne dépasse pas un effet linéaire sympathique.
Finale qui manque de chair pour enrober son acidité malgré ses 15° imperceptibles, livrant un effet mordant mais des tannins quasi imperceptibles.





Weingut Dönnhoff
Joli nez floral et mentholé sur Helsenberg 2017. Bouche précise, sur une tension qui s'étire dans un équilibre traçant et salivant très réussi. Très bien.
Nez fermé sur Hermannshöhle 2017. Grosse puissance immédiatement perceptible avec une bouche dense mais comprimée, monobloc et resserrée sur son acidité. A attendre impérativement.
Changement de registre avec Hermannshöhle 2015, au nez causant et classe, compromis de fines notes exotiques et de naphte. Bouche splendide, racée, sur un équilibre matière/acidité d'école. Finale impactante toute en longueur et en ampleur. Superbe !
Brücke Auslese 2016 à revoir car je lui ai trouvé une volatile excessive, au nez comme en bouche, avec une présence typée vinaigre blanc gênante.


Dr Loosen
Graacher Himmelreich 2015 : nez pierreux, sur un fruit léger. Bouche étonnante, grasse, presque épaisse en attaque et mobilisée par son amertume plus que par son acidité. Finale longue même si discrète aromatiquement. A voir à table car très intéressant.
Erdener Treppchen 2015 : Nez frais, citronné, sur la mangue, la naphte. Bouche gourmande, sur un jus franc mobile et énergique. Finale avec de l'allonge. Très bien.
Ürziger Würzgarten 2015 : Nez plus serré. Bouche superbe, toute en tension et en énergie, sur une trame d'une construction impeccable de l'attaque à la finale. Très bien.
Ürziger Würzgarten Réserve 2013 : Nez iodé et crémeux assez curieux (So2 ?). Bouche plus épaisse et lente, avec un volume plus présent sur le palais que le 2015 mais sans le côté cristallin qui m'a emballé. A revoir sur table car il y a du vin.
Ürziger Würzgarten Spätlese 1998 : Nez puissant, sur d'étonnantes senteur de crème de cassis, de menthe poivrée, de crème pâtissière. Bouche curieuse, très marquée par des notes beurrées un peu insistantes et qui pèsent sur la buvabilité.





Weingut Bründlmayer
Langenloiser Käferberg Grüner Veltliner 2012 : Nez agréable, sur la rhubarbe et un léger exotisme. Bouche sur des notes de thé, un volume sympathique mais marquée par une amertume forte.
Langenloiser Alte Reben Grüner Veltliner 2014 : Beau nez bien construit, sur des notes fruitées et minérales agréables. Bouche à la trame élancée, sur un beau volume mobile avec de l'allonge et du fond. Bien.
Langenloiser Alte Reben Grüner Veltliner 2015 : Vin illisible, à l'aromatique fermée et à la bouche linéaire, à la fois souple et riche mais un peu molle et manquant de relance.
Langenloiser Alte Reben Grüner Veltliner 2016 : Nez discret, sur de minces notes florales et mentholées. Bouche curieuse, sur une acidité et un côté douceâtre et métallique qui m'évoque l'artichaut.


Maison Trimbach
Riesling Sélection Vieilles Vignes 2015 : Nez frais et fin, sur un léger pétrole. Bouche simple et efficace, sur une construction légère mais bien tournée sans faiblesse. Vin facile et très bien fait.
Frédéric Émile 2011 : Beau nez plein, presque riche, sur le tabac et des notes exotiques. Bouche puissante, dense et accessible, sur un volume riche mais bien mobilisée par une amertume agréable. Très bien.
Clos Ste Hune 2013 : Nez très fermé. Bouche élégante et fraîche, peu expressive en l'état mais toute en structure. Acidité perçue pas énorme mais très beaux amers salivants qui étirent la finale. A revoir.


Vie di Romans
Sauvignon blanc 2016 : Nez variétal, sur le buis. Bon équilibre de bouche, sur un volume plein et une belle acidité. Finale sur une richesse bien tenue. Pas mal pour les non rétifs à l'aromatique primaire du sauvignon.
Chardonnay 2016 : Joli nez exotique, sur la rhubarbe. Style riche mais très intéressant, sur une attaque avec une certaine sucrosité mais une grande cohérence et présence, dans un style assumé qui plaira aux amateurs de vins du mâconnais. A essayer.
Chardonnay 2010 : Superbe nez complexe, au bouquet mentholé, minéral et crémeux très agréable. Bouche à la texture d'une grande viscosité mais sans lourdeur, grande présence et persistance sur la finale. Très bien.
Pinot Gris 2016 : Nez boisé moche, sur la planche. Bouche amère et boisée qui ne me plait pas du tout.


Clos de Tsampéhro
Extra Brut ( Petite Arvine, Pinot Noir & Chardonnay ): joli nez classique et bien tourné, compromis de notes d'amande et florales. Bouche d'un bon équilibre mais parasitée par une bulle carrée brutale. Dommage car le vin est très bien fait.
Blanc 2016 ( Rèze et Heïda) : joli vin par son équilibre matière acidité bien positionné mais un peu surboisé à mon goût, ce qui lui fait perdre en naturel d'expression. A voir à la garde.
Rouge 2015 ( 50% Cornalin, 20% Merlot, Cabernet Sauvignon & Cabernet Franc - 30% vendange entière) : Très joli nez fruité et franc, bien élevé, sur un compromis fruits noirs (cassis) et épices agréable. Bouche gourmande, sur des goûts fruitées (cassis, myrtille) et une petite sucrosité confortable. Finale resserrée autour des tannins et d'une petite amertume agréable. Bien à très bien.


Jean René Germanier
Heida de Vex, Clos de la Couta 2015 : Nez boisé un peu lourd. Bouche très bien construite, sur une richesse en attaque bien tranchée par une superbe acidité. Finale énergique et longue très agréable. Très bien.
Petite arvine 2017 : Nez très aromatique, entre le floral et les agrumes. Bouche délicate, légère et croquante, sur des goûts de fruits jaunes et de jasmin. Finale en revanche très courte.
Pinot noir Clos de la Couta 2016 : Robe orange. Nez élégant, sur les fruits de bois. Bouche glissante et facile, sur un croquant de fruit et une acidité fraîche qui pose un vin léger, tout en fluidité et en simplicité franche. Bien.
Syrah Cayas 2015 : Nez très réducteur. Bouche puissante, sur une matière dense aux tanins présents. Goûts de fruits noirs poivrés. Finale ferme mais sans sécheresse. A revoir.
Syrah Cayas 2010 : Superbe nez complexe, sur un fruité poivré mâtiné d'olive verte très agréable. Joli jus mais goûts moins précis que les promesses du nez. Trame nerveuse et bien mûre. Finale un peu brouillonne. Plutôt très bien, à voir à table.
Cornalin 2014 : Vin illisible car malgré un équilibre agréable reste marqué d'une réduction tenace qui perturbe trop l'aromatique.


Maison Jean Goyard
Toujours aussi joli Ratafia de Champagne, sur des goûts de confiture d'orange, de thé de Noël, de confiture de vieux garçon, sur un équilibre frais par sa sucrosité légère et d'une vraie buvabilité.
#246
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, PBAES, tht, Super-Pingouin, Eric B, Vougeot, Axone35, jean-luc javaux, peterka, A42T, agitateur, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, tonioaja, tomy63, leteckel, DaGau, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Dîner de gala





Impressionnant combien cette année, le public est présent en nombre en cette journée du samedi !

La dégustation Romanée Conti a fait le plein et la salle pour le dîner de gala n'est même pas assez grande pour accueillir tous les convives !
Comme il fait tout de même un peu froid pour aller festoyer en terrasse, nous dînerons donc avec la famille Mauss et ses amis dans la pré salle, dans une forme de semi intimité préservée du brouhaha de la salle officielle qui me convient très bien !

Bon, c'est pas pour autant qu'on doit y débarquer débraillé en claquettes chaussettes pour faire honte à la Présidente, hein ?
Donc il n'est que temps de remonter me repoudrer le placide et de chausser le redouté nœud coulant qui signe toute la classe d'une soirée de prestige réussie.
Va quand même falloir que je songe à rénover ma garde robe, moi ! Ça va finir par se voir qu'elle vieillit aussi vite que son propriétaire...

Allez, on passe à table ?






Amuse bouche, vitello tonnato




Dom Pérignon 2004



Robe sur un doré léger.
Nez fin, droit, sur la coquille d'huître, la tisane, entre la verveine et les fleurs séchées.
Bouche superbe de volume et de tonus, sur une trame acide sans sécheresse portée par une matière pleine et par une bulle délicieusement crémeuse.
Finale dense et salivante d'une très belle persistance.
Excellent.



Saint Jacques, cèpes, salade sauvages et chips de topinambour




Francesco Paolo Valentini, Trebbiano d'Abruzzo, 2013



Robe dorée grisée d'une petite turbidité.
Nez sur une réduction forte, sur des notes un peu vaseuses et métalliques, sur l'algue et qui masquent des notes de fruit à noyau (abricot) et d'agrumes. Ensemble brut et brouillon.
L'attaque de bouche est brutale, sur une acidité énorme et terriblement salivante à la limite de la morsure. Le vin est d'une densité extrême, sur une puissance et une concentration impactante qui m'évoquent le Charlemagne de Coche et irrésistiblement le souvenir d'un 1992 ouvert en cave pour l'anniversaire d'Alain et qui m'avait littéralement ébouriffé !
Zéro confort pour le moment et alliée à la très forte réduction, faut reconnaître qu'en l'état, c'est plutôt une boisson d'hommes ! :)
La finale est incroyablement énergique et longue, sur une structure presque tannique de vin en macération pelliculaire, avec une certaine amertume.
A voir si la garde évacuera cette réduction tenace qui pèse sur le vin en accentuant à l'excès une certaine sévérité.
Très bien mais un vin qui a partagé l'assemblée.


F.X. Pichler, Riesling Loibenberg Smaragd, 2015



Robe jaune paille.
Nez généreux, floral et sur les fruits blancs (pêche de vigne) avec une pointe minérale.
Bouche un peu riche à mon goût, en particulier après le Valentini, sur une sucrosité douce qui manque un peu de tension pour accélérer sur le palais. L'ensemble est agréable mais lent et je lui trouve une certaine largeur un peu pesante.
La réponse avec les saint jacques est très agréable en revanche.
Finale au déroulé sympathique mais toujours marquée par une certaine douceur.
Bien.


Tel le chien de chasse à l'arrêt, je dresse tout à coup le nez au milieu de notre conversation !
Une extraordinaire odeur truffée parcourt la salle !



Risotto à la truffe blanche d'Alba

Mamma mia ! Quel panard !


San Leonardo 2005
Magnum



Robe assez sombre et profonde à cœur mais plus évoluée orangée sur l'extérieur du disque.
Nez fortement marqué par un végétal puissant, sur le poivre vert et qui s'enroule dans les fruits noirs (cassis) dans un ensemble frais et bien tourné.
Bouche élancée, sur une attaque acide assez haute et une impression de maturité un peu limite peut-être mais dont l'équilibre me sied plutôt bien par sa fraîcheur et sa buvabilité. Aromatiquement, le vin semble entre deux âges, avec un début de tertiaire qui apporte une certaine complexité.
Finale pointue et un peu végétale peut-être , sur de beaux tanins francs.
Bien à très bien.


Première de Baccari 2013
Magnum



Robe profonde, sur un grenat violet bien brillant.
Nez d'un fruit pur et net, sur la confiture de cassis, de fines notes épicés, sur le camphre.
Bouche juteuse au déroulé franc, d'un équilibre agréable tout en gourmandise et en lisibilité, sur de beaux goûts en pleine phase avec le nez.
Seule la finale courte limite les superlatifs mais j'ai beaucoup aimé la précision aromatique et la fraîcheur de ce vin très agréable et franc.
Très bien.


Jean René Germanier, Syrah du Valais, Cayas, 2013



Robe sombre, sur un violet profond.
Nez puissant et concentré, sur l'olive noire, le poivre noir, les fruits noirs. Oui, c'est noir noir !
Bouche riche et massive, à la fois large et douce en attaque puis resserrée autour d'une amertume forte.
Les goûts de fruits noirs sont agréables mais le vin écrase le pigeon de sa concentration.
Finale longue mais trop concentrée encore.
A attendre.



Pigeon, foie gras, chou de milan et poire à la moutarde




Domaine Denis Mortet, Gevrey-Chambertin 1er cru Lavaux Saint-Jacques, 2008



Robe grenat pourpre.
Nez un peu marqué par d'insistantes notes grillées qui parasitent un peu le fruit (fruits rouges).
Très belle attaque souple et juteuse, sur un beau jus franc et mobile mais qui se resserre autour d'une acidité haute et d'une forme de concentration ferme.
Goûts francs quoiqu'encore un peu marqués d'élevage.
Finale pointue, sur des tanins un peu fermes encore.
L'ensemble fait encore très jeune et manque un peu d'harmonie.
A attendre sereinement.


Domaine de la Romanée Conti, Romanée Saint-Vivant, 2008



Robe rubis foncée tirant sur le grenat.
Superbe nez éclatant (les bouteilles ont été ouvertes dans l'après-midi, la bouteille bue hier midi ayant servi de leçon), sur les petits fruits rouges qu'enrobent un fin végétal mentholé et des notes épicées classieuses.
Bouche très mobile dès l'attaque, sur une propulsion immédiate d'une jolie matière déliée à la douceur agréable.
Le milieu de bouche se resserre autour des beaux tanins et d'un volume élégant et droit.
Finale sur de beaux goûts francs, avec de l'allonge.
Très bien.




Shropshire au porto et raisins de Corinthe, chocolat guanaja




Egon Müller, Scharzhofberger Auslese GK, 2007
Magnum



Robe dorée presque saumonée.
Superbe nez élégant et complexe qui réunit des notes de confiture d'abricot, de minéral et d'épices dans un ballet impressionnant.
Bouche à l'attaque d'avion de chasse au décollage ! En gros, on grimpe à l'altitude de croisière en mode fusée, avec un impact génial qui vous décolle les miches du siège grâce à une trame acide qui propulse une superbe liqueur.
L'équilibre est redoutable de puissance et pourtant de buvabilité, déroulant des goûts d'agrumes mentholées délicieux.
Finale encore riche et qui gagnera sans aucun doute encore en fuselé avec la garde.
Mais nom di djiou, qu'est ce que c'est bon déjà !
Superbe !



Soufflé au tiramisu




Standing ovation pour l'incroyable équipe de Villa d'Este

Mazette, quel repas !

Mais surtout quelle superbe soirée !
Car comme depuis de nombreuses années maintenant, j'ai la chance de retrouver en ce lieu de prestige des personnes qui sont devenues des amis et avec qui partager des moments de vie comme des moments de vin est un plaisir comme on les aime sur ce forum.
Le cadre exceptionnel et le pedigree de certaines bouteilles rares n'est à mes yeux qu'un condiment supplémentaire à ces rencontres d'une qualité humaine rare.




Quel talent, ce Président !



Cette dixième édition est vraiment l'une des plus belles auxquelles il m'ait été donné d'assister.
Et pour qu'on ne me reproche pas d'en faire trop, j'en tairais les détails et livrerais simplement pour preuve le petit miracle de voir le Président Mauss onduler sur le dance floor avec le sourire satisfait et soulagé du travail bien accompli !
Parait même qu'on y aurait croisé un Traviolta dégingandé qui n'avait plus mis son costard à paillettes depuis une décennie et demi...
Y'a plus qu'à prier pour que personne n'ait filmé la cata...

Shake shake shake ! ::dance::

Comme tous les ans mais peut-être plus encore cette année qui sera peut-être la dernière pour moi, je tiens à remercier du fond du cœur toute la famille Mauss, pour m'avoir adopté comme l'un des siens et m'avoir depuis si longtemps permis de vivre des moments d'exception qui feraient le rêve de tout amateur de vin.




Une famille formidable !



Cet évènement et son succès, c'est pas le prestige, c'est pas le pognon, c'est pas le faste qui le font !
Si bien entendu, ça aide, tout ça, ça s'achète pour peu qu'on en ait les moyens.
Non, ce qui fait que le Villa d'Este Wine Symposium est un moment à part, c'est vous, votre enthousiasme et votre passion !
Ne changez jamais, le monde du vin y perdrait un peu de ce qui fait qu'on l'aime tant !

Encore merci,

Oliv
#247
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, PBAES, Gildas, Ben, docadn, Jean-Paul B., tht, Gombi, Super-Pingouin, legui, jean-luc javaux, Marc C, peterka, whogshrog43, bertou, Jerkke, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, tonioaja, Krabb, Val59, Frisette, Med, starbuck, leteckel, david84, Dag, Damien72, DaGau, éricH

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1138
  • Remerciements reçus 225

TIMO a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Risotto m'a tuer :unsure:

TIMO
#248

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Après mes tentatives ampoulées de mise en mots, une plongée en images qui retranscrit sûrement mieux que moi ce qu'est le VDEWS.

#249
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux, Vaudésir, condorcet, Damien72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4423
  • Remerciements reçus 1563

Vaudésir a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

C'est un mythe la cravate :DD
#250
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

:D :D :D ::oups::
#251

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 420
  • Remerciements reçus 129

tma a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Où es-tu sur cette vidéo Oliv? :D

Thibaut
#252

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 493
  • Remerciements reçus 220

ClémentQ a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

oliv écrit: une plongée en images qui retranscrit sûrement mieux que moi ce qu'est le VDEWS.

Euh... Non non.

(edit : ah c'était ironique ? :) )
#253

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4198
  • Remerciements reçus 1513

LADIDE78 a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Merci pour la vidéo , Oliv , j ai rajeuni de 15 ans ce soir oo, oo,

didier

Mal- voyant depuis 29 ans et passionné de vins comme vous tous
#254

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4241
  • Remerciements reçus 758

HERBEY 99 a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Personnellement je préfère le poids des mots au choc des photos!!!
#255

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

LADIDE78 écrit: Merci pour la vidéo , Oliv , j ai rajeuni de 15 ans ce soir oo, oo,


Mince, moi, c'est l'inverse quand j'ai vu ma tronche de Kilimandjaro ! :pinch:

Mais ouf, le pire a été évité. Pas de paparazzi en boîte de nuit... :D
#256

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

(edit : ah c'était ironique ? :) )

Pas du tout ! :cheer:
Ce montage illustre remarquablement bien, en tout cas pour moi qui l'ai vécue, l'atmosphère de cet évènement.
Les sourires qui irradient les visages en témoignent parfaitement.
#257

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 979
  • Remerciements reçus 155

mauss.th a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

oliv écrit:
Mais ouf, le pire a été évité. Pas de paparazzi en boîte de nuit... :D


Cela va faire deux fois que tu me provoques maintenant...voila l'Oliv, pas fou, qui prend des risques modérés sur la piste, en se laissant soigneusement guider.

#258
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gildas, Jean-Paul B., enzo daviolo, jean-luc javaux, Marc C, Med

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

:O! :dash: ::spm:: ::sos:: ::out:: :O!

C'est encore pire que ce que j'imaginais !
Heureusement que c'est Bénédicte qui conduisait...

Thom', traitre, faux-frère, bacchique bouzouk !
#259
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mauss.th

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19979
  • Remerciements reçus 741

enzo daviolo a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

il a du mal à tourner parce qu'il y a un petit blocage au niveau de l’épaule, ça lui fait pareil quand il ferme ses volets :DD :DD :DD
quel style!
#260

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11813
  • Remerciements reçus 1811

jean-luc javaux a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

L'élégance de Dany Brillant alliée à la souplesse de Michaël Jackson... (tu)

jlj
#261

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4423
  • Remerciements reçus 1563

Vaudésir a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

oliv écrit: :O! :dash: ::spm:: ::sos:: ::out:: :O!

C'est encore pire que ce que j'imaginais !

Thom', traitre, faux-frère, bacchique bouzouk !


Des compétences à apprendre je vois :woohoo:
#262

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5615
  • Remerciements reçus 2527

Frisette a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Vous vous moquez tous d'Oliv, alors qu'il fait l'effort de restituer du mieux qu'il peut ce superbe évènement...Je vous trouve franchement ingrats vis à vis d'un gars qui imite à la quasi perfection une barre de pole dance!!!zX

Flo (Florian) LPV Forez
#263

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11813
  • Remerciements reçus 1811

jean-luc javaux a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Vous vous moquez tous d'Oliv

Bene amat bene castigat... ::oups::

jlj
#264

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6045
  • Remerciements reçus 1566

Marc C a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

La souplesse d'un pinot d'année froide. On reconnaît là l'esthète !

Marc ou la vélocité d'une roussanne solaire
#265

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 992
  • Remerciements reçus 725

Jean-Paul B. a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Mythique !
Au demeurant, cette passe est particulièrement inadaptée à ton gabarit, même si tu es petit et fluet. B)

Jean-Paul
#266

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4423
  • Remerciements reçus 1563

Vaudésir a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

Jean-Paul B. écrit: Mythique !
Au demeurant, cette passe est particulièrement inadaptée à ton gabarit, même si tu es petit et fluet. B)


Le problème c'est que c'est la dame qui mène et non l'inverse , certains ont plus que d'autres une grande part de féminité B)
#267

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 114

milleret a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

" il a du mal à tourner parce qu'il y a un petit blocage au niveau de l’épaule "

On peut tout à fait comprendre après le superbe but qu'il a infligé en dernière minute à l'équipe d'Allemagne .....mais bon , on espère qu'il va très vite progresser et s'inscrire le plus rapidement dans un club de Rock histoire de faire taire ses détracteurs . Si possible éviter la section " acrobatique " et privilégier la section dance ....on est bien loin des premières années ( 1968 dans la région Rhône Alpes ..clubs de Lyon - Valence - Annemasse - Genève ...j'aimerais retrouver ce couple Suisse qui nous avait éblouis lors d'un concours dans la région dans un petit club privé près de Thonon les Bains " Le Presbytère " ...que de magnifiques souvenirs ...nostalgie !
On est plus actuellement sur de l'acrobatie et je regrette cette évolution .....bon notre ami Oliv peut toujours aller se perfectionner en danse de salon .
je viens de prendre 40 années ...depuis le premier championnat de France en 69 .

Une petite idée pour le niveau pour l'année prochaine...Oliv au travail .

3:28
Danse Be - Bop "Flying Home"
Pierre Maury
YouTube - 13 nov. 2008
#268

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82792
  • Remerciements reçus 8250

oliv a répondu au sujet : Au cœur du Villa d'Este Wine Symposium 2018

La lecture de l'évènement par Neil Beckett.

Fichier attaché :

Nom du fichier : Beckett.pdf
Taille du ficher :241 ko
#269
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck