Nous avons 1118 invités et 9 inscrits en ligne

Weingut Dönnhoff, Nahe

  • Messages : 621
  • Remerciements reçus 1050

Réponse de Damien72 sur le sujet CR: Weingut Dönnhoff, Riesling trocken 2019

CR: Weingut Dönnhoff, Riesling trocken 2019


Nez gourmand sur les fruits blancs très frais , agrumes. Les notes d’hydrocarbures sont absentes pour moi
La bouche présente un léger perlant. une acidité au laser rafraîchit l’ensemble et porte bien la rétro olfaction sur le citron. Simple mais terriblement efficace. Le RPQ est top ( 11,90€ ) chez un caviste bien connu sur LPV ...
TRÈS BON

Damien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, didierv, Nathenri, bibi64, DUROCHER, vivienladuche, LucB, flupke14, leteckel, pogman, Garfield, RieslingNebbiolo
06 Fév 2021 19:24 #361
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1089
  • Remerciements reçus 5566

Réponse de Garfield sur le sujet Weingut Dönnhoff, Riesling trocken 2019

CR: Weingut Dönnhoff, Riesling trocken 2019

Coincidence, j'ai ouvert exactement la même bouteille que ci-dessus ce WE. Bue sur 3 jours, Guillaume a pu en tester un verre le deuxième jour :

Vésale : Pas emballé par ce que j’avais pu goûter sur 2018,
C’est donc une très belle surprise que ce riesling 19,
Le nez est hyper expressif et élégant,sur les fruits blancs,les agrumes,de jolies notes florales,
En bouche,superbe tension,bcp de fraîcheur,longueur étonnante pour ce niveau d’appellation,
C’est vraiment très bon,et le rapport qualité prix incroyable pour le bourguignon que je suis!

Garfield : un peu comme le Chablis de Droin, une de mes valeurs sûres, et très réussi sur ce millésime qui plus est. Nez floral, ma fille dit lavande et menthe, why not ? avec quelques notes de pomelos aussi. La bouche est très droite, florale, persistante, ça se boit comme du petit lait (voire mieux...). Pour les amateurs de vins ciselés et élégants, c'est le pied ! Très bien +, mon seul regret est de ne pas en avoir pris plus...

Je rapproche cette dégustation de celle du millésime 17, on n'a pas du tout les notes plus solaires qu'on trouvait sur 18 (bien que modérées sur la cuvée en question, plus marquées sur hollenpfad erste lage que Guillaume avait goutée)

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, peterka, DUROCHER, vivienladuche, LucB, Papé, flupke14, leteckel, jd-krasaki, pogman, Vesale
07 Fév 2021 15:40 #362
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3440
  • Remerciements reçus 1646

Réponse de iceteayer sur le sujet CR: Weingut Dönnhoff - Riesling Hermannshöhle GG 2012

CR: Weingut Dönnhoff - Riesling Hermannshöhle GG 2012

Dernière bouteille d'une triplette achetée il y a quelques années maintenant...

Robe encore relativement pâle.
Nez très ouvert et expressif, ça envoie sur les fruits blancs, la poire williams, l'ananas frais, des notes de citron confit, puis des arômes plus floraux mélangés à des touches miellées, et pour autant... on reconnait facilement le riesling avec du pétrole/caillouteux.
Superbe!
La bouche est large et mûre en attaque, c'est rond, ça tapisse le palais, pas ressenti de perlant alors qu'il y en avait sur les 2 premières bouteilles.
Beaucoup de fraicheur et de tension enrobée, sans que ça soit strict.
C'est vraiment excellent et la bouteille a été rapidement vidée... mais je suis persuadé que dans 10 ans ça sera immense!

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, peterka, Nathenri, breizhmanu, DUROCHER, FloLevBen, tomy63, LucB, Papé, flupke14, pogman, Kiravi, Garfield, Docluisitus
21 Fév 2021 21:51 #363

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1138
  • Remerciements reçus 2230
Bu ici

CR: Weingut Dönnhoff - Riesling Hermannshöhle GG 2011

Robe très pale, de l’eau de roche…
Un nez superbe et pur sur les fruits jaunes, la mandarine, les épices.
La bouche est d’un équilibre rare, puissante, droite, dense et fraiche. La finale est sans concession, d’une longueur énorme et toujours cette sensation pierreuse, minérale. Avenir radieux.
Superbe

« Dès que la vie fait mine de m’écraser, je sais que je peux faire confiance au Bandol, à l’ail et à Mozart » Jim Harrison
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, vivienladuche, LucB, flupke14
24 Mar 2021 08:32 #364

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2328
  • Remerciements reçus 3098
Weingut Dönnhoff-Riesling Niederhäuser Klamm Kabinett 2018
La même cuvée du même vin 3 mois après,déjà dit on ne recherche pas la complexité mais c'est très bien à l'apéritif ou sur certains fromages,certains desserts.
La robe est tout aussi claire,nette,brillante.
Au nez c'est fruits blancs,pêche surtout et notes de pétrole,pas trop.
Bouche que je trouve cette fois ci d'un équilibre un peu moins parfait que sur la bouteille précédente.Le gras est là,l'acidité est par contre un peu en retrait,je souhaiterais un peu plus.Ce n'est pas mou mais la tension pourrait être plus franche.Je n'avais pas ce déficit sur la bouteille précédente.
Cela dit ça reste très agréable,digeste malgré tout mais la bouteille du mois de Janvier était un ton au dessus question plaisir.
Bernard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Jean-Bernard, peterka, Jean-Loup Guerrin, vivienladuche, sebus, ysildur, Garfield
18 Avr 2021 13:26 #365

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3430
  • Remerciements reçus 6409

Réponse de jd-krasaki sur le sujet CR: Weingut Dönnhoff, Riesling trocken 2019

CR: Weingut Dönnhoff, Riesling trocken 2019

Robe pâle à reflets verts.
Le nez est printanier, léger mais expressif avec des fleurs blanches et du citron, citron vert.
La bouche est aérienne, tout en dentelles, jolie acidité fraiche et revigorante, sur une trame fluide mais bien présente en bouche. 
Finale courte. 
Un petit régal.

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, denaire, peterka, bertou, vivienladuche, flupke14, leteckel, Garfield
24 Avr 2021 13:10 #366

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4075
  • Remerciements reçus 3567
CR: Weingut Dönnhoff, Niederhaüser Hermannshöhle Riesling  Auslese 2018
7%, demi-bouteille

Joli bouchon, régulier.
Robe jaune pâle.
Nez sur le citron vert, fruits exotiques, fleurs. Marqué par le citron vert.
Bouche également portée par l'acidité et la légère amertume du citron vert, on dirait une infusion de cet agrume. Délicieux et vient contrebalancer le sucre, présent mais aucunement lourd.
Moelleux léger, ciselé, encore bien jeune, bien sûr, mais irrésistible !
Délicieux.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, peterka, bertou, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, vivienladuche, flupke14, jd-krasaki, Garfield, Torsten
25 Avr 2021 09:21 #367

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 338
  • Remerciements reçus 247
CR: Weingut Dönnhoff, Nahe "Tonschiefer" riesling trocken (sec) 2017
Perlant élégant, bouche fruitée rappelant le jus de kiwi et son côté « acide électrique » (sans agressivité ici), moyennement complexe et long, très friand, fringuant, facile à boire. Bon vin.

Nous n'avons qu'un foie, il ne faut pas le punir avec des vins médiocres. Gorak le gorille
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, DUROCHER, vivienladuche, flupke14, Garfield
02 Mai 2021 22:10 #368

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2672
  • Remerciements reçus 719
CR: Weingut Dönnhoff - Riesling Hollenpfad im Muhlenberg GG - 2019 :

2nde bouteille après une première bouchonnée (les capsules des entrées de gamme du domaine n'ont pas ce problème !).
Servie à 8/10 °C dans des verres Zalto Bordeaux

Le vin présente un très léger perlant qui va vite disparaître.
Nez qui pétrole un peu et qui part aisément vers l'abricot faisant dire penser mes convives à un Condrieu.
Bouche large, sphérique, puissante mais néanmoins traçante : pas de doute, c'est bien un grand cru, tout est en place.
Minéralité en finale sur un beau panier de fruits du verger avec quand même le citron bien dominant.
C'est terriblement bon et salivant.

Excellent.

Bien cordialement,
Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dfried, MatthieuS, peterka, th7513, trainfr, FloLevBen, vivienladuche, LucB, flupke14, GAET, jd-krasaki, Garfield
24 Mai 2021 17:21 #369

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1042
  • Remerciements reçus 2218
Bu ce soir un

CR: Weingut Dönnhoff - Niderhaüser Hermmannshöhle Riesling Spätlese 2000

Robe
: paille foncée, or

Nez : zestes d'agrumes, menthe, crème, miel, un peu de pétrole.

Bouche : attaque moëlleuse, enveloppante, mais toute en légèreté; les sucres résiduels sont assez peu perceptibles, ils sont au service du fruité du vin. Finale sur les écorces d'agrumes confits, délicate, mais longue.

Conclusion : Très bien.
Vin très équilibré, harmonieux, qui semble gagner en corps/moelleux ce qu'il perd en sucre avec l'âge.
10 ans de plus ne lui feront pas peur, mais ne lui apporteront pas forcément grand chose.

David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, dfried, Olivier_26, bertou, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, vivienladuche, Papé, flupke14, GAET
30 Mai 2021 23:42 #370

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4951
  • Remerciements reçus 330

Réponse de dfried sur le sujet Indexation

Bonjour David,

Un grand merci pour ce CR limpide et précis.
Merci également de ne pas se contenter du titre automatiquement généré en faisant en sorte qu'il corresponde bien au vin commenté avec son nom complet (Domaine/Cuvée/Millésime).

Cordialement

NB : la modération a effectué la correction.
31 Mai 2021 00:00 #371

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 507
  • Remerciements reçus 1327

Réponse de Atmosphere sur le sujet Höllenpfad Riesling Trocken 2018 - Dönnhoff

CR:  Höllenpfad Riesling Trocken 2018 - Dönnhoff
Belle découverte que ce riesling du réputé domaine allemand Dönnhoff.
Nez marqué par des notes terpéniques et le fruit mûr à chaire blanche.
En bouche c’est un équilibre d’école entre maturité et acidité, sans sucre résiduel, le vin est sapide et fluide avec une belle concentration de fruits blanc en finale.
Très joli et prêt à boire !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, peterka, Jean-Loup Guerrin, vivienladuche, LucB, flupke14, pogman, Garfield
27 Jui 2021 13:19 #372

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2886
  • Remerciements reçus 9239

Réponse de Kiravi sur le sujet CR: Höllenpfad Riesling Trocken 2018 - Dönnhoff

CR: Höllenpfad Riesling Trocken 2018 - Dönnhoff

Le même vin que le voisin du dessus bu avec autant de plaisir malgré un ressenti un peu différent.
Il est vrai que le gaz contenu dans la bouteille a nécessité un secouage énergique. Il est resté un perlant assez fin qui paraissait aromatiquement neutre mais qui a pu avoir une incidence.

Le nez me semble dominé par les agrumes, notamment le citron. Le pétrole pointe le bout de son nez après une bonne demi-heure d'aération.
En bouche, l'équilibre est impeccable entre le fruit mûr toujours citronné et la vivacité. Ce vin sec combine merveilleusement dynamisme et gourmandise. La finale s'allonge longtemps, fraîche et savoureuse. Ça claque. Se resservir est d'une évidente simplicité.

Très très bon.
 

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, LucB, flupke14, GAET, leteckel, pogman, ysildur, Garfield
04 Juil 2021 20:05 #373

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1116
  • Remerciements reçus 3770
CR: Dönnhoff Niederhäuser Hermannshöhle Riesling Spätlese 2014
Sans prises de note  
Robe jaune fluo
Les aromes habituelles du Rieisling s'accompagnent de belles notes cire d'abeille, miel.
Attaque ample et grasse
Le sucre est bien présent et appelle un plat sucré salé par exemple.
Puis final "au laser"
A attendre sereinement  
Très Bien

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, flupke14
09 Juil 2021 15:43 #374

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1042
  • Remerciements reçus 2218
Bu ce soir une CR: Riesling Oberhäuser Brücke Auslese 1994 #21 (version des enchères) d'Helmut Dönnhoff :
 
 
Robe : or, reflets bronze
Nez : écorces de citron/cédrat confites, miel, crème, de menthe, et presque une noté de café; un peu d'acidité volatile titille le nez, elle est bienvenue.
Bouche : acidité saillante mais arrondie par le botrytis/le moelleux du vin. Bouche concentrée mais jamais pesante (9,0% d'alcool, acidité présente), Retroolfaction sur le miel, le cédrat confit, longue persistance.
Conclusion : Excellent++. Un vin qui permet d'approcher la grandeur des liquoreux allemands (parce que là, avec la version enchères, on est au-delà du moëlleux). Le vin semble assez intemporel, j'aurais pu dire 2001, il ne présente aucun arôme de pétrole décadent/inquietant, je ne vois pas pourquoi il ne tiendrait pas 10-15 autres années et ce dans un format de 37,5cL!!! Remarquable!
 
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Galinsky, denaire, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, flupke14, GAET, Bobo1, Ilroulegalet
11 Juil 2021 22:55 #375
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 734
  • Remerciements reçus 956
Bonjour,

 CR: Weingut Hermann Dönnhoff – Nahe – Riesling Troken – 2016

Bouteille avec bouchon à vis.

Visuel : La robe est jaune paille avec quelques reflets verts.

Nez : Bien expressif, les notes de pétrole sont présent d’entrée mais accompagner aussitôt de notes de fruits blancs, de fruits jaunes, notes salines, fine touche florale, notes d’agrumes.

Bouche : La matière est belle avec la présence d’un léger perlant en attaque de bouche, malgré un carafage pendant 3 heures. Une certaine vivacité est présente accompagnée par une belle rondeur donnant un certain équilibre au vin. Les arômes du nez sont bien présent, que ce soit les notes de fruits jaunes (de façon plus mûrs qu’au nez), de fruits blancs charnus et juteux, les notes de pétroles sont également présentes mais plus en retrait qu’au nez, la fine touche florale, la touche saline, et le  côté agrumes également. La finale est belle, de longueur normale, se termine sur les notes de fruits jaunes, de pétrole, la petite salinité et la note d’agrumes amenant une petite amertume en fin de bouche. 

 

 Bon dimanche,

 Seb.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, LucB, Papé, flupke14, jd-krasaki, Garfield
22 Aoû 2021 09:15 #376
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6552
  • Remerciements reçus 4247
Commentaire tiré de  cette soirée

CR: Weingut Hermann Dönnhoff – « oberhauser brücke » riesling auslese GK 1995 

 Le vin exprime des notes rôties, exotiques, pralinées. En bouche la matière est légère, vive, et affiche très peu de liqueur: un vin qui pourrait passer sur une entrée. C’est très pur et précis, c’est même épuré dans le style. En jeunesse ça devait être une souffrance pour les gencives ! Un style sans concession, de haut niveau.

JB
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, peterka, breizhmanu, flupke14
29 Aoû 2021 09:53 #377

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 657
  • Remerciements reçus 1034
CR: Weingut Hermann Dönnhoff – Niederhäuser Hermannshöhle riesling Spätlese 2012

Nez typiquement riesling qui pétrole, sur les agrumes. Intense et frais.
Bouche d'une grande fraicheur, tranchante qui se termine dans une longue finale bien tendue et cristalline. Salivant, très fin, légèrement sucré. Excellent pour accompagner un fraisier. Très très beau vin.

Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, Papé, flupke14, GAET, Garfield
30 Aoû 2021 21:48 #378

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 105
  • Remerciements reçus 120
CR: Weingut Hermann Dönnhoff – Oberhauser Brücke riesling Spätlese 2012
Pas grand chose à ajouter au cr précedent. Au nez c'est un mélange de pétrole, cire d'abeille et pamplemousse. En bouche c'est une explosion de fruits blanches (nectarine, peche), pamplemousse et ce coté cire, petrole. C'est long et on sent peu le sucre grace à une grande fraicheur. C'est vraiment Excellent et je ne regrète de ne pas en avoir achetè plus vu l'offre (20 euros). Il me reste tout de même une bouteille 2016, mais elle va attendre un peu plus de temps.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Papé, flupke14, GAET
18 Sep 2021 20:03 #379

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2886
  • Remerciements reçus 9239
CR: Weingut Hermann Dönnhoff – Nahe – Riesling Trocken – 2018

Le nez est très floral avec peut-être une pointe d'agrume mais c'est sans certitude tant les fleurs envahissent le verre. Très lointaine note terpénique.
Bouche totalement gourmande, expressive dans son aromatique tout en étant tenue par une acidité pas stridente mais suffisante pour donner un bel allant au vin. On est loin des vins patauds souvent croisés en 2018 de notre côté du Rhin.
Finesse, élégance, précision. Top.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, flupke14, GAET, the_ej, Fredimen, Garfield, Kana
24 Sep 2021 18:12 #380

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1592
  • Remerciements reçus 3085
Petite illustration de ces deux terroirs bien différents quoique proches l'un de l'autre. (photos prises en 2010, je pense)

Hermannshöhle (Niederhausen)

Brücke (Oberhausen)

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Val59, Papé, flupke14, GAET
26 Sep 2021 20:56 #381

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6887
  • Remerciements reçus 6023
CR: Weingut Dönnhoff, Nahe, Oberhäuser Brücke Riesling, Auslese, Goldkapsel, 1993
Monopole du domaine Dönnhoff, parcelle d’1,1 ha reconnue comme cru. Sol de schistes gris couvert de loess limoneux. 100% Riesling.

Bue lors d'un  Mini Tour d'Europe pour les 11 ans du Forez!!!

Nico: Lui nous a fait la totale, un nez abyssal de complexité et de pureté, tous les arômes y passent, tous les agrumes (oranges, citrons, pamplemousse) dans toutes les expressions (confites, zestes, jus), la truffe, leS mielS, la menthe, des touches exotiques… une bouche crémeuse, ample, concentrée mais redoutable de fraicheur et de longueur avec comme l’évoque Flo, une acidité redoutable au milieu de cette grosse matière et des sucres en grande partie mangés, qui donne du peps, de la fraicheur assure une grosse « motricité ». Très grand et comme le dit JB, un chouilla de verticalité et de peps en plus et on est dans l’immense. Grand moment en sus avec le plat qui avait été construit pour aller avec, le temps s’est suspendu (et le grand silence autour de la table parlait de lui même)  et c’était la grosse kiffance.

JB: Le vin suivant affiche d'emblée un nez d'une grande richesse et profondeur: miel, épices, pamplemousse, truffe, terpènes.
La bouche est en rapport, suave, crémeuse, liquoreuse mais légère (où est l'alcool?!). 
C'est d'une immense gourmandise. Sensation d'un vin au summum de sa maturité (mais pour longtemps encore!).
Pour dire que ce vin n'est pas immense on chipotera sur la bouche qui pourrait être plus étirée.
On se régale avec le plat de gambas!

Flo: La robe est cuivrée / ambrée, témoin d’un âge avancé. On a un nez de térébenthine, de coing, d’orange amère, avec une pointe mellifère, de menthe de safran et de truffe blanche : wouah, ça envoie !!! La bouche est délicate, ½ sèche et un peu évoluée (mais pas tant que cela au vu de son âge). La matière est jolie, subtile et aérienne, mais néanmoins tonique sur les agrumes (orange confite, pamplemousse). C’est d’une rare gourmandise. Les nombreux sucres résiduels encore présents sont parfaitement contrebalancés par une superbe acidité motrice. La finale est délicate, fraîche finement épicée. L’équilibre est superbe. Exceptionnel – (17,75/20). J’étais sur un chenin ½ sec d’Huet évolué, JB pensant directement à l’Allemagne au vu de la faible teneur en alcool, et il avait raison. Accord magique, limite orgasmique avec le plat : on touche au Grand.  
 

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, flupke14, LLDA, Fredimen, Kana
06 Nov 2021 16:43 #382

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3430
  • Remerciements reçus 6409
CR: Weingut Dönnhoff, Kreuznacher Kahlenberg trocken 2019

Robe paille d'intensité moyenne
Nez délicat à la subtile tonalité exotique (citron vert, fruit de la passion) et végétale (fougère, citronnelle), pierre humide. Que du bonheur. 
Bouche parfaitement calibrée pour un plaisir immédiat, droit, vif, citronné, perlant à la limite de la perception. La densité de la matière n'est pas énorme : comparé au simple riesling domaine, on est plus dans la nuance que dans une montée en puissance.
La finale, elle, se révèle étonnamment en longueur, citrique et aérienne.
Très bon ! Ce domaine parait ne jamais pouvoir être pris en défaut en matière de riesling sec. What else?

Tentative d'accord express sur une choucroute : tout à fait quelconque, l'accord ne rend pas justice au vin. On passe un bon moment quand même. 

JD | Lutèce
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, peterka, Jean-Loup Guerrin, bibi64, flupke14, LLDA, Garfield
07 Nov 2021 14:59 #383

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1042
  • Remerciements reçus 2218

Réponse de David Chapot sur le sujet Weingut Dönnhoff, Weissburgunder 2020

Ouvert ce soir un CR: Weissburgunder 2020 de Dönnhoff (parce qu'il faut bien goûter autre chose que des riesling pour s'ouvrir l'esprit :))
Robe : paille, quelques bulles de CO2 sur la colerette.
Nez : retenu, fruits blancs, poire, pomme, nuances végétales, pas d'arômes perçants.
Bouche : attaque assez plate (c'est du pinot blanc) mais "dynamisée" par le CO2 résiduel et une acidité assez élevée. Amertume de type peau de poire qui rend la finale sapide, une longueur très correcte
Conclusion : Bien++. Vin équilibré qui fait le job, digeste, qui passe tout seul. Ça reste du Pinot blanc,donc je pense intrinsèquement moins intéressant (en dégustation pure tout du moins) que le Riesling QbA au même prix, mais je suis assez admiratif de l'équilibre que Cornelius Dönnhoff lui a donné.
David Chapot
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, Papé, flupke14, jd-krasaki, LLDA
19 Nov 2021 00:14 #384

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1042
  • Remerciements reçus 2218

Réponse de David Chapot sur le sujet Weingut Dönnhoff, Weissburgunder 2020

Ouvert ce soir un CR: Grauburgunder 2020 de Cornelius Dönnhoff :
Robe : paille claire
Nez : fruits jaunes, avec une maturité mesurée; fond musqué
Bouche : attaque fraîche, sapide, mais plus sèveuse que le Weissburgunger (Pinot blanc); on retrouve les arômes de fruits jaunes avec une touche musquée. Finale fraîche,
Conclusion : Bien+++ Vin bien fait, qui possède plus de mâche, mais aussi plus de tension que le Weissburgunder trop plat à mon goût (même si le producteur donne à ce cépage de la fraîcheur par le CO2/la maturité pas trop poussée); on est pour le coup bien loin d'un Tokay alsacien, avec moins d'alcool, une maturité moins poussée, une exigence de fraîcheur/digestibilité. Je lui préfère cependant le riesling au même prix.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, flupke14, LLDA, Fredimen
23 Nov 2021 22:41 #385

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94115
  • Remerciements reçus 23354

Réponse de oliv sur le sujet Weingut Dönnhoff, Nahe

Nahe
Portrait d'un vin spécial.

worldoffinewine.com/...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26
14 Déc 2021 18:57 #386

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1592
  • Remerciements reçus 3085
Dégusté à cette occasion
CR:

Weingut Dönnhoff Riesling Norheimer Dellchen GG 2010
Bouquet élegant et subtil sur les fruits blancs (pêche, mirabelle), l’amande fraîche et les fleurs  (tilleul, camomille) avec une pointe fumée et terpénique discrète. On perçoit également du tabac blond et quelques senteurs plus épicées et une note saline en filigrane. C’est séducteur et complexe. La bouche présente du volume, une certaine puissance et de la concentration. C’est profond, frais  et tonique tout en manquant curieusement un peu de relief. Très belle persistance avec des nuances de massepain en rétro.

Pierre
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, flupke14, GAET, LLDA
18 Déc 2021 22:19 #387

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2886
  • Remerciements reçus 9239

Réponse de Kiravi sur le sujet CR: Höllenpfad Riesling Trocken 2018 - Dönnhoff

CR: Höllenpfad Riesling Trocken 2018 - Dönnhoff

Le même vin que le voisin du dessus bu avec autant de plaisir malgré un ressenti un peu différent.
Il est vrai que le gaz contenu dans la bouteille a nécessité un secouage énergique. Il est resté un perlant assez fin qui paraissait aromatiquement neutre mais qui a pu avoir une incidence.

Le nez me semble dominé par les agrumes, notamment le citron. Le pétrole pointe le bout de son nez après une bonne demi-heure d'aération.
En bouche, l'équilibre est impeccable entre le fruit mûr toujours citronné et la vivacité. Ce vin sec combine merveilleusement dynamisme et gourmandise. La finale s'allonge longtemps, fraîche et savoureuse. Ça claque. Se resservir est d'une évidente simplicité.

Très très bon.


 

Une autre bouteille sans déferlement gazeux cette fois, sans secouage probablement perturbant. L'aromatique en semble changée.
Il reste du perlant mais il y a moins d'agrume, davantage de fruit blanc. Des fleurs aussi, plutôt blanches, pas capiteuses. On est dans le suggéré, le délicat, petit doigt dressé.
La bouche dévoile plus de terpène que le nez mais attention, là encore c'est tout en dentelle. Les raffineries sont très loin. C'est vif et sec, ça vous ravigote et vous emmène dans une longue et jolie finale fraîche et claquante, à la rétro en accord avec ce qui avait été pressenti fruits blancs et fleurs.
2 expressions différentes du même vin aussi délicieuses l'une que l'autre.
Il n'y a plus qu'à explorer sérieusement l'Allemagne, comme si je n'avais que ça à faire pendant les quelques années potables qu'il me reste à déguster...

A J+2, la fin de bouteille est magnifique. Le fruit a gagné en éclat et le vin en puissance sans nuire à un équilibre parfait. C'est magnifique. La garde promet énormément.

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, peterka, Jean-Loup Guerrin, flupke14, leteckel, Garfield, RieslingNebbiolo, Ilroulegalet, Manas
28 Déc 2021 20:35 #388

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1042
  • Remerciements reçus 2218

Réponse de David Chapot sur le sujet Hermannshöhle 1. Gewächs Riesling Trocken 2005 - Dönnhoff

Ouvert aujourd'hui un Riesling Hermannshöhle Erstes Gewächs 2005 (aujourd"hui Grosses Gewächs) d'Helmut Dönnhoff :
Robe : reflets or vif, nettement plus foncée que le Felsenberg 2007 bu il y a quelque temps, qui me fait craindre le pire.
Nez : 1er nez très marqué par le pétrole, presque l'oxydation mais le vin est encore trop frais. Je le laisse monter à température et le nez s'épure sur le miel, les agrumes confits (citron, orange), presque comme une Auslese fruitée mais une finale d'herbes sêchées et une touche fumée.
Bouche : la bouche est une caresse, veloutée mais jamais lourde, enveloppante, terminant par des notes de poivre blanc et de cendre; on a vraiment l'impression d'une Auslese fruitée du même vigneron qui aurait perdu ses sucres, avec un équilibre au cordeau.
Conclusion : Excellent. Vin à l'équilibre remarquable, archétyal du producteur, qui est à parfaite maturité. Il joue dans un registre fruité, tendre en bouche, sans jamais tomber dans l'excès d'opulence/la lourdeur, et je comprends qu'on puisse lui préférer le tranchant d'un Windsbuhl/Rosacker ou l'exhubérance voire la violence d'un Rangen mais c'est un vin remarquablement construit.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, LucB, Agnès C, GAET, Garfield
02 Jan 2022 21:58 #389

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 681
  • Remerciements reçus 2409

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Tonschiefer Riesling trocken 2020 Qba AP 05 21

CR: Weingut Dönnhoff, Nahe, Tonschiefer Riesling trocken Qba 2020 AP 05 21
Assemblage de raisins venant du terroir Leistenberg sur un terroir d'argiles et d'ardoises noires. Expositions Sud-Est & vignes d'environ 30 ans. 45 hl/ha. Elevage en cave inox. Deuxième entrée de la gamme côté "gustweine". 13€ en Allemagne.

Oeil : La robe est très claire, presque transparente avec des reflets verts.

Nez : Une fraîcheur tonifiante exhale du verre portée initialement par les senteurs florales et de gazon coupé. Puis rapidement à l'aération, d'autres arômes se manifestent dans un étagement intéressant : fruits du verger, un peu de miel et de raisins pour finir. L'intensité est moyenne mais tout est limpide et agréable.

Bouche : Les agrumes acidulés arrivent en premiers avec une exhilarante énergie (portée par le perlant qui fait saliver le bout de la langue) suivie par un retour d'herbes aromatiques de la famille de la menthe et de l'eucalyptus. La finale est longue, effilée et traçante avec une belle énergie. Le tout dans un corps moyen qui rend l'ensemble digeste, agréable et donne envie de se resservir.

Conclusion : TB. Pour ma toute première bouteille du domaine, l'essai est transformé au point que le ballon sort du stade. Nous étions 3 sur cette bouteille et après 2 chardonnays (un du Mâconnais et de IGP Charente), la première phrase fut "C'est vraiment très bon". Et c'est vrai que ce vin se permet de sauter la barrière du scepticisme primordial pour satisfaire à la première gorgée le dégustateur.

En y réfléchissant un peu, le clair point fort de la bouteille est une pureté et une définition de fruit limpide avec un étagement de nez et de bouche nette. Ensuite, l'équilibre est excellent entre acidité et fruit qui se nourrissent mutuellement, par exemple l'eucalyptus a bien cet aspect croquant. 

Ce qui rattache la bouteille à son pedigree d'entrée de gamme est l'absence de minéralité dans ce vin, en effet rien ne fait penser à de l'ardoise ou une autre cailloux dans cette bouteille mais la qualité du nez, la farandole des saveurs en bouche et l'équilibre souverain de cette bouteille en font un RQP excellent et un très bon vin en soi.

Par analogie, la bouteille me rappelle le riesling autrichien  Piewald  dans une version junior, et je préfère cette cuvée aux villages de Zusslin et Trapet.

NB : une fois n'est pas coutume, cette bouteille n'a pas eu besoin de 12h pour s'ouvrir et s'exprimer (2h furent assez).

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, peterka, Jean-Loup Guerrin, trainfr, DUROCHER, LucB, Agnès C
30 Jan 2022 18:27 #390

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck