Nous avons 2322 invités et 34 inscrits en ligne

Château Troplong Mondot, Saint-Emilion

  • Messages : 3092
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Daniel S sur le sujet Re: Troplong-Mondot

laurentG a écrit : "(et je n'ai pas lu en détail les messages qui précèdent avant de poster)".

c'est ce que je te repproche,Laurent,de plus ton commentaire du 1989, ne fait pas état de cette perception de boisé différent entre les deux dégustation.

Et ce 2000, il était boisé ou pas ?

Daniel

Cordialement
Daniel
29 Sep 2006 12:22 #91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Troplong-Mondot

Non, justement, et le commentaire est explicite sur cette belle transparence du fruit.

Heureusement au passage que le 89 se soit débarrassé de ces scories.

Sur le trentaine de 2000 goûtés à Vinexpo 2001, aucun vin ne semblait surboisé.
Les meilleurs :
* Troplong-Mondot
* Figeac
* Léoville-Barton

Sans surprise, peu d'enthousiasme pour les Sauternes 2000.

Cela dit, tu peux peut-être ouvrir une rubrique sur la digestion du bois sur les St-Emilion (en fct des écoles de vinifications).
Quant à moi, j'ai répondu très explicitement à Jérôme sur un propos déroutant concernant l'oxydation ménagée.

PS : que penses-tu du "hors sujet" de Claudius qui parle de la rigueur du 1998 (mais nullement de perceptions boisées) ?
29 Sep 2006 12:33 #92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 159
  • Remerciements reçus 0

Réponse de chp sur le sujet Troplong Mondot 1988

Bouteille retrouvée au fond d'une rangée,dont je croyais le stock épuisé....
Bue hier soir.
Bouchon très,très peu imprégné pour un flacon de 18 ans!!!!
Robe noire,opaque,sans évolution:nouvelle surprise.
Bouquet flagrant de réglisse,prune,épices.La bouche s'ouvre une attaque ample et continue sur une trame très structurée,bien compacte,dense et ferme.IL reste un soupcon de tanins à fondre.Longueur valable.
On est surtout captivé par la structure du vin mais en terme de plaisir pur on reste sur sa faim car il y a ce coté anguleux,austère bien présent qui gache un peu la fete.A mon sens,ce sera difficile de s'en défaire complètment,meme avec des années supplémentaires.
Néanmoins,le renouveau du chateau amorcé en 1985 est confirmé ici par le "sérieux" de ce millésime.
08 Oct 2006 15:47 #93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1162
  • Remerciements reçus 1

Réponse de paski55 sur le sujet Troplong-Mondot 1994

Dans la série 1994, j'ai à nouveau dégusté ce midi un Troplong Mondot.

S'il n'est pas au niveau de Montrose, il est supérieur à Mouton Rotschild (voir rubrique adéquate).

Couleur rubis foncée avec seulement quelques prémices de son âge. Le nez est encore marqué par l'élevage, et après une heure 1/2 de carafage, il dégage des notes de cuir, d'humus et de petits fruits noirs.

La bouche, suave et complète pour ce millésime, n'atteind toutefois pas la finesse et la douceur du Montrose 1994.

Un bon vin toutefois compte tenu de ce millésime.


Santé - Pascal
08 Oct 2006 17:08 #94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1463
  • Remerciements reçus 5

Réponse de NyGiants sur le sujet Re: Troplong-Mondot 1997

bouteille carafée environ une heure avant la dégustation.

La robe est opaque, le disque laisse paraître de beaux reflets grenat foncé avec de très très légères traces d'évolution.

Le nez me fait plutôt pensé à un vin de la rive gauche, assez aristocratique, avec un fruit assez discret. On retrouve plus de notes de cuir, de tabac, de cacao. Difficile de se faire une idée précise, car le nez se montre assez fermé et assez peu causant.

Confirmation en bouche, la longueur,l'élégance et la fraicheur sont au rendez vous.

c'est en soi un beau vin qui a encore quelques belles années devant lui, mais qui s'est fait exploser au cours du repas par Tertre Roteboeuf du même millésime, stylistiquement aux antipodes.
15 Oct 2006 22:39 #95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8466
  • Remerciements reçus 401

Réponse de Anthony sur le sujet CR: Troplong-Mondot 1990

Troplong-Mondot 1990, bu chez et avec Thierry (bouteille de sa cave), dans des verres INAO et environ 3 heures apres l'ouverture de la bouteille.

Nous voici donc devant ce fameux 100/100 Parker. La robe est nettement plus profonde et jeune que celle des autres Bordeaux bus en cette journee. Ce nez deplairait fortement a Jancis Robinson car tres "Porto", avec une pointe d'oxydatif, un cote balsamique indeniable et des aromes vegetaux et floraux (j'ai cru percevoir une petite note de laurier). Complet et complexe, il ravira ses fans.

La bouche est remarquable de jeunesse, avec des tannins encore marques et un volume quasi monstrueux. Superbe matiere il faut le dire et un elevage de tout beaute.

Objectivement, un superbe vin, qui meme s'il ne merite pas a mon sens un 100/100 (peut etre un 96) donnera une bouteille de reve d'ici a ??? annees. Subjectivement, je prefere la finesse d'un Leoville Barton 1989 a la largesse de ce Troplong-Mondot 1990.

Anthony
27 Nov 2006 18:26 #96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 39
  • Remerciements reçus 1

Réponse de JulienM sur le sujet Troplong-Mondot 1997

Dégusté ce dimanche, troplong mondot 97,

Carafé une heure avant service, belle robe sombre légèrement évoluée, au nez, des notes de fumé, de mûres, de poivre noir et une touche cacaotée, c'est un joli nez avec une belle complexité, en bouche on est un peu déçus, même si le vin est ample et souple, il manque cruellement de matière et de longueur, il est fuyant.

Bref, un bon vin facile et agréable, c'est bien fait mais ce n'est pas grandiose comme peu l'être Troplong dans d'autres millésimes de choix.

Amitiés;

JulienM
12 Déc 2006 08:14 #97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1016
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Didier sur le sujet Troplong-Mondot

Bonsoir à tous,

Je serais assez tenté par une dégustation commune de TROPLONG-MONDOT 1985 ; y-a-t-il des amateurs pour?
Elle pourrait être envisagée dans le même style que pour celle de HAUT-BAILLY 1990, avec un rapporteur commun.
Merci de me dire ce que vous en pensez!
Bien amicalement.

Didier
"L'ennui naquit un jour de l'uniformité"
Antoine HOUDAR de la MOTTE
31 Jan 2007 20:31 #98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Portrait de Thierry Debaisieux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21386
  • Remerciements reçus 61

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Troplong-Mondot

Didier,

Cela me semble une excellente idée ;)

Il me reste normalement une bouteille de ce millésime de Troplong-Mondot: j'ai bu l'avant-dernière avec Vincent Ravenne.

Il n'y a plus qu'à la retrouver...

Amitiés,
Thierry
31 Jan 2007 21:10 #99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1016
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Didier sur le sujet Re: Troplong-Mondot

Excepté Thierry, personne d'autre n'est intéressé?

Peut-être s'agit-il d'une bouteille un peu trop ancienne! Dans ce cas on peut envisager autre chose de plus commun ; SOCIANDO-MALLET 1990 serait peut-être un choix intéressant.
A vous de voir.

Didier
"L'ennui naquit un jour de l'uniformité"
Antoine HOUDAR de la MOTTE
02 Fév 2007 13:18 #100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Havocteam01 sur le sujet Re: Troplong-Mondot

J'aurais aimé savoir si le 1937 avait des chances d'etre en bonne forme???
en effet je ne connais 1937 que en sauternes , estce une bonne année a St emilion???
03 Fév 2007 00:09 #101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Winemega - Alain sur le sujet Re: Troplong-Mondot

Havocteam01,

En consultant les "archives", voici ce que je trouve dans le "Vignes et Vins de France" - René Poulain, Louis Jacquelin - Flammarion 1960..

Rouges: 1937 - Grande année. Vins corsés avec beaucoup de vinosité
Liquoreux: 1937 - Très grand année. Vins fins, très séveux, très moelleux et dégagés. Plus séveux que les 1929.

Je n'ai aucune expérience en rouge 37. Si l'apparence est bonne et qu'on a une certaine tracabilité au niveau de la conservation, il est fort possible que ça soit un beau moment. Une technique d'aération lente devrait l'aider à revenir à la vie..

Bonne dégustation!

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
03 Fév 2007 12:56 #102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 85
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Havocteam01 sur le sujet Re: Troplong-Mondot

Merci Beaucoup Alain!!
c'est pour l'anniversaire d'un ami né en 37 ^^ quelle technique d'aeration utiliserait tu ??
03 Fév 2007 22:42 #103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4339
  • Remerciements reçus 1

Réponse de teddyteddy sur le sujet Troplong-Mondot 2003

Voici ce que j'avais noté sur ce vin, à l'aveugle, fin novembre 2006, lors de la dégustation du CDR LPV Belgique consacrée aux "Bordeaux rive droite 2003" :

13/ Troplong Mondot : **(*)
Nez renfermé, fruits noirs compotés, pruneau, léger cacao.
Finale trop tannique et asséchante, amertume trop importante qui déséquilibre le vin.


Nouvelle dégustation ce W-E :

Au nez, même plus le léger cacao, c'est fruits compotés et c'est tout.
Bouche massive, asséchante, boisée, déséquilibrée.

Enfin, ce n'est pas très grave, je n'en avais qu'une...

Laurent
26 Mar 2007 14:15 #104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8466
  • Remerciements reçus 401

Réponse de Anthony sur le sujet CR: Troplong-Mondot 1985

Voici les comptes rendus de la thematique Troplong-Mondot 1985. Merci a ceux qui ont pu se plier au jeu.

Que ceux qui pensent encore que la perception des aromes est du domaine de l'absolu, je vous laisse lire les 3 CR suivants.

Thématique Troplong-Mondot 1985

CR de Didier

Bouteille ouverte une heure avant dégustation.
Superbe bouchon long, régulier, de qualité exceptionnelle – imbibé sur un centimètre environ.

La robe surprend par son beau rubis profond et dense, avec seulement quelques reflets orangés sur les bords du disque ; elle ne traduit pas son âge.

Le nez est d’une belle intensité, complexe, sur les épices douces, la fumée et quelques notes de tabac ; après aération apparaissent des senteurs discrètes de cassis et de myrtille. Tout s’harmonise et il n’est pas si aisé d’identifier toutes les senteurs.

En bouche c’est bien net ; la matière est présente. Il y a une petite fermeté et une touche d’amertume en milieu de bouche, mais ceci n’est pas désagréable. La fin de bouche apparaît « en relief » et avec une persistance correcte. C’est bon, tout simplement.
Ce n’est pas une bouteille qui fera date mais c’est très agréable à boire.

C’était ma dernière bouteille ; l’avant dernière je me suis fait un « devoir » de la céder à un grand amateur, particulièrement sympathique, que j’ai plaisir à voir périodiquement et qui, je le crois, en aura fait un bon usage.

CR de Vincent Ravenne

Bouteille entrée récemment dans ma cave grâce à la générosité de Didier qui a bien voulu me laisser l’une de ses deux rescapées en cave. Merci encore Didier !

Pas évident de jouer à cette dégustation commune avec deux grands dégustateurs du site qui ont en commun de posséder et de pouvoir déguster +/- régulièrement des grands bordeaux à maturité tout en ayant une cave conservant remarquablement les vins.

Cette bouteille se présente à merveille… (Enfin pour celui qui boit le vin et non l’étiquette , étiquette qui atteste d’une longue vie dans l’humidité et qui ne tient plus que par un coin !)

Le niveau est haut dans le goulot, le bouchon parfait et imbibé sur les deux tiers.

Robe : étonnement jeune, pleine, rubis foncé, brillante avec juste un léger tuilé sur le disque.

Nez : plaisant, sur les épices, le poivre, les feuilles séchées, le goudron, le zan avec à l’aération des notes florales, des notes de bourgeon de cassis avec une pointe de menthol. Un ensemble plutôt végétal mais pas vert du tout, un vin à maturité mais ne faisant pas vieux vin.

Bouche : L’ensemble est fin, tendu, sans gras. Les tanins sont fins, sans dureté. On ne retrouve pas en bouche la rondeur des vins de la rive droite (Quelle était la proportion de merlot cette année là?). L’ensemble est assez puissant (plus que dans mon souvenir chez Thierry...encore qu'en fin de soirée ce jour là, je n'avais plus beaucoup de lucidité ), avec un milieu de bouche sur le tabac froid, les feuilles séchées. L’ensemble repose sur une trame acide importante. Longueur satisfaisante. En fin de bouche, retour sur le bourgeon de cassis

5 heures plus tard, l’acidité s’est fondue dans le vin et la bouche est toujours sur ces saveurs de feuilles séchées, d’humus.

Un vin de plaisir que je ne chercherai pas à garder davantage si j’en avais en cave.

CR de Thierry Debaisieux

Je bois ce vin après avoir goûté deux bouteilles de Haut-Bailly 1990 qui doivent accompagner le repas de ce soir.

Le bouchon est comme neuf, encore ciré. Le vin ne remonte que sur moins d'un quart.

La robe est entre le grenat et la prune.

Le nez est d'abord épicé, sur le sel de céleri, et marqué également par des nuances de boîte à cigares. L'agitation fait se manifester la prune, la framboise et le noyau de cerise, avec quelques nuances de cuir. L'ensemble est séduisant.

La bouche est pleine et savoureuse au premier contact. La finale est moyenne, elle donne une impression de vin qui "sèche" les muqueuses. En y revenant, on trouve un vin ample, aux tannins bien présents et fermes qui s'opposent à l'alcool. L'acidité se perçoit derrière ces deux composants. Le volume contraste avec la finale qui a toujours tendance à bâtir sa longueur sur cette sensation un peu asséchante.

J'ai l'impression que ce vin, pourtant bien conservé, commence son déclin.

Amitiés,
Thierry

Anthony
29 Avr 2007 17:46 #105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1016
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Didier sur le sujet Re: Troplong-Mondot 1985

Une belle nouvelle expérience avec deux amateurs éclairés et passionnés ; en lisant attentivement les trois CR je leurs trouve quand même beaucoup de similitudes.
Toujours partant pour renouveler l'expérience.
Un grand merci à vous.

Didier
"L'ennui naquit un jour de l'uniformité"
Antoine HOUDAR de la MOTTE
30 Avr 2007 11:05 #106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20791
  • Remerciements reçus 8302

Réponse de Eric B sur le sujet Re: Troplong-Mondot 1985

Autant les deux premières ont une description quasi-similaire (ce qui peut paraître logique puisqu'elles ont vieilli ensemble), autant la troisième a l'air d'avoir plus subi le poids des ans, tout de même.

Eric

Eric
Mon blog
30 Avr 2007 12:12 #107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8466
  • Remerciements reçus 401

Réponse de Anthony sur le sujet Re: Troplong-Mondot 1985

Cela me surprendrait quelque peu car la cave de Thierry est réputée pour sa fraîcheur. Ce qui a par contre attiré mon attention en compilant ces notes, c'est la différence sur le niveau des bouchons, surtout pour 2 bouteilles provenant d'une même cave.

Anthony
30 Avr 2007 16:08 #108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Thierry Debaisieux
  • Portrait de Thierry Debaisieux Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 21386
  • Remerciements reçus 61

Réponse de Thierry Debaisieux sur le sujet Re: Troplong-Mondot

Anthony,

Je viens de le dire en privé à Didier:
mon Troplong-Mondot 1985 séchait en finale...
Il me semblait en début de déclin.
C'est une bouteille achetée en FAV ;)

Deux bouchons différents pour des bouteilles provenant d'une même cave?

Samedi dernier, mes deux Haut-Bailly 1990 avaient l'un un bouchon comme neuf, l'autre un bouchon sur lequel le vin remontait sur toute la longueur...
J'avais acheté une caisse en primeur et l'autre un an après la mise chez un négociant sérieux.
Même différence avec mes Pavie-Decesse 1990 et même explication...

Amitiés,
Thierry
30 Avr 2007 19:38 #109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1016
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Didier sur le sujet Re: Troplong-Mondot

Je confirme un bouchon imbibé uniformément sur un centimètre (peut-être 1,5 cm ;) ) et comme pour la bouteille de Vincent le vin remontait en deux "langues" parrallèles sur les côtés jusqu'au tiers du bouchon ; sinon qualité rare pour le liège. Je confirme également que les bouteilles sont issues d'une même caisse (achat primeurs) et n'ont jamais été dissociées.

Didier
"L'ennui naquit un jour de l'uniformité"
Antoine HOUDAR de la MOTTE
30 Avr 2007 21:38 #110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 876
  • Remerciements reçus 1

Réponse de JAD sur le sujet Re: Troplong-Mondot 2002

Ouvert Samedi soir une bouteille sur un pintadeau à l'armagnac, je l'avais goûté il y a 2 ans en primeur et noté 16.

Belle robe Rubis à peine voilé...tiens...
Le nez est prometteur : épice, réglisse et fruit noirs.

En bouche le vin est très puissant, sur l'alcool (14 % tout de même, à mon goût cela est trop chargé), le boisé est dominant dans les effluves ainsi qu'une acidité un peu trop présente en bouche, il règne le plus grand chaos dans tout cecin, on ne retrouve pas la qualité du nez, même après 3 Heures de carafage. Grande longueur.
Je regrette, j'aurais dû ouvrir une Pagode de Cos 96 sur le Pintadeau cela aurait été plus adéquate (et pourtant j'ai hésité, mais TropLong en avait après moi ce soir là)

Dégusté le lendemain je retrouve davantage TropLong. L'acidité et le bois se sont atténué, il est davantage sur le fruit et l'épice, mais toujours un sentiment de trop d'alcool(des sensations proches de ce que l'on peu avoir avec un Madiran c'est peu dire, pourtant nous sommes censé être sur du Libournais).

13/20 - En sommes je ne suis plus très sûre de la qualité de ce millésime. J'ai du mal à me faire une opinion.

D'ici 2 à 3 ans il aura sans doute encore autre chose à raconter, nous verrons bien, mais pas avant.

Cordialement,

Jean-Aubert

"En vin est vérité cachée." (Rabelais)
09 Juil 2007 11:00 #111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 52
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Guil182 sur le sujet Troplong-Mondot 2002

Au nez, c’est très expressif, on s’aperçoit que le vin est jeune, le fruit semble très mûr. Néanmoins, des légères notes boisées me dérangent.
Dans le verre, on sent bien la dominance du merlot, l’astringence est modérée, mais par contre, c’est très alcoolisé, trop pour moi ! Je regarde l’étiquette qui affiche 13,5%. Je ne suis pas surpris.
Il demande à être attendu encore bien longtemps, les tannins sont serrées et c’est un vin très concentré.
Que vaut cette bouteille ? Nous somme en présence d’un grand vin. On perçoit aisément que les grains sont nobles, que la vinification est maîtrisé. Après clairement un choix a été fait de faire un vin très puissant. Je pense que c’est un vin à ouvrir pas avant 5 ou 10 ans pour avoir un réel avis qualitatif.
16 Mar 2008 14:59 #112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6782
  • Remerciements reçus 1484

Réponse de Yves Zermatten sur le sujet CR: Troplong-Mondot 98

Troplong-Mondot 98

Belle bouteille. La matière est tendue, pleine, avec beaucoup de fraîcheur, mais la maturation n'a pas encore fait son oeuvre et, bien qu'étant très prometteur, ce vin me paraît etre actuellement en phase de fermeture. Je l'attendrais au moins une dizaine d'années encore.

Yves Zermatten

Yves Zermatten
18 Mai 2008 13:56 #113

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8466
  • Remerciements reçus 401

Réponse de Anthony sur le sujet CR: Troplong-Mondot 98

Une bouteille effectivement en phase de transition, que j'ai initialement trouvee un peu molle d'attaque, mais qui semblait de raviser par la suite.

A attendre car la matiere est la.

Anthony
18 Mai 2008 15:27 #114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 863
  • Remerciements reçus 120

Réponse de ppezet sur le sujet Re: Troplong-Mondot 1990

3e bt! bue à l'aveugle cette fois.
Au nez ça fait très rive gauche avec des aromes de roti,de poivron grillé,de fruits noirs et de cuir.En bouche c'est étonnament frais avec du volume+++ et une finale longue et savoureuse. Je pense à un 1995...mais c'est un 1990.Au pif je lui mets 98/100...
C'est un TM 1990!
Les 2 premières fois je l'avais bu en voyant l'étiquette. La 1ère fois c'était délicieux, la 2e fermé et cette fois on arrive à la maturité parfaite.
On pourra encore le boire une douzaine d'année.
Bravo et...diable,que c'était bon.
Un grand merci à mon pote Serge!
03 Oct 2008 18:30 #115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2304
  • Remerciements reçus 75

Réponse de M@nuel sur le sujet Re: Troplong-Mondot 1990

ppezet écrivait:
>Je pense à un 1995...mais c'est un 1990.
>Au pif je lui mets 98/100...

c'est le bouquet que tu notes 98 ou c'est par hasard ? ;)

M@nuel.
04 Oct 2008 09:01 #116

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 304
  • Remerciements reçus 0

Réponse de rayas sur le sujet Re: Troplong-Mondot

au hasard c'est également la note de Parker...
04 Oct 2008 11:40 #117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 863
  • Remerciements reçus 120

Réponse de ppezet sur le sujet Re: Troplong-Mondot 1990

les 2!..
Quant à Parker il m'arrive parfois d être d'accord avec lui!
amicalement
04 Oct 2008 12:36 #118

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 104
  • Remerciements reçus 0

Réponse de AngelShare sur le sujet Re: Troplong-Mondot

Ah, les plaisirs du vendredi soir...

C'est un Troplong Mondot 2001 qui accompagnera le canard et le risotto à la truffe noire ;)

A l'ouverture, les tannins se rappellent à vos gencives. J'opte donc pour un passage en carafe qui je l'espère sauvera ma soirée... 1 heure plus tard, je retrouve un vin à la belle robe sombre, d'une puissance certaine, mais cette sensation d'assèchement à complétement disparu.
A l'agitation, on y découvre des fruits noirs et un peu de vanille en fin.

C'est très bon, mais à attendre !

Cordialement,

Roland
01 Nov 2008 12:13 #119

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1036
  • Remerciements reçus 158

Réponse de satristim sur le sujet Re: Troplong-Mondot 1996

Bu ce soir, un Troplong-Mondot 1996, carafé une heure et demie. Ce vin me laisse assez dubitatif: un boisé très présent et pour l'heure mal intégré, des notes de réglisses, de moka et de vanille au nez qui ne sont pas très subtiles, une attaque correcte, une première phase sur les fruits noirs, type mûres. les tannins sont très abondants, limite rapeux. Le vin est assez droit, sans complexité à mon goût. à la limite de la surextraction. Et une finale assez décevante qui dévie une nouvelle fois sur des notes anisées. J'ai de la peine à imaginer comment ce vin pourras évoluer. Bof, c'est franchement très décevant pour l'heure (mais je me souviens avoir été également sceptique face au 2002).
Cordialement
Frédéric
05 Nov 2008 22:10 #120

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck