Nous avons 3050 invités et 11 inscrits en ligne

Domaine Guy Roulot, Meursault

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2132

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Domaine Guy Roulot, Meursault

Edit du CR avec les Compléments/Précisions/rephrasing apportés par le domaine sur:
- l'année d'acquisition du Monthélie,
- l'équilibre, la fermentation alcoolique et le soutirage (non encore fait) de 2020,
- la qualité et la quantité du millésime 2018,
- le recours au 3309 pour replanter,
- les éléments visuels identifiant l'activité de négoce,
- le domaine Bodega Chacra.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dfried
08 Jui 2021 11:31 #361

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12767
  • Remerciements reçus 3613

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet CR: Domaine Roulot, Meursault Les Luchets 2010

CR: Domaine Roulot, Meursault Les Luchets 2010

Tiré de cette superbe dégustation


Peterka:
Bouquet beurré avec des herbes aromatique, des fruits blanc (pomme mûre) et un peu de fruit à coque (amande et noisette fraîche). Il y a du bois mais c’est neutre et presque imperceptible. C’est pur mais pas d’une complexité énorme. En bouche, l’élevage est un poil plus marqué. On retrouve le côté beurré dans un ensemble fruité, au beau volume, et proposant un équilibre impeccable tout en retenue. Néanmoins, cela manque un peu d’énergie et d’intensité. En revanche la longueur est belle.

jlj:
Robe jaune or.
Le nez est beurré, avec un petit boisé, sur les fruits secs, le citron, zestes d'agrumes et quelques épices. C'est finalement assez typé Meursault.
En bouche, c'est harmonieux, pur, avec un boisé discret bien intégré, des notes d'amande.
La finale est assez marquée par des amers (pas du tout désagréables) et très bonne longueur.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dfried
08 Jui 2021 16:59 #362

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3810
  • Remerciements reçus 7345

Réponse de bertou sur le sujet CR: Domaine Roulot - Meursault Les Luchets 2011

Bu lors de  cette soirée.

CR: Domaine Roulot - Meursault Les Luchets 2011
Le nez est de bonne intensité, précis mais dominé par des notes végétales. C'est dommage, car il y a de très belles choses avec du citron, fleurs blanches, fumé, beurre, coquille d'huître. Superbe volume, fines nuances. Boisé très fin. C'est assez jeune.
La bouche est plutôt fine et délicate avec une texture crémeuse, une acidité énergisante. Belle touche saline en seconde partie. Une fois de plus, le côté végétal prend trop de place dans l'aromatique. La longueur est excellente.

Assez bien. Dommage que le végétal soit trop dominant pour moi sinon, ce serait vraiment excellent.
12 Jui 2021 18:17 #363

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5847
  • Remerciements reçus 6184

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Meursault 1er cru Charmes domaine Roulot 2001

CR: Meursault 1er cru Charmes domaine Roulot 2001

Bouteille ouverte et servie sans préparation. Nez assez discret sur le miel et le caramel.

Bouche qui rattrape un nez absent avec une texture crémeuse et fraîche, sur les amandes et le miel. Il y a également énormément de salinité dans ce jus d’une qualité magnifique, c’est frais et beurré, tout en étant riche et souple tout à la fois. Grosse finale citronnée et crayeuse à la fois qui ouvre la voie à une longueur tout en tension.

C’est excellent, dommage que le nez n’a pas décollé, sans doute par manque d’aération, mais je pense néanmoins que les plus belles années de ce vin sont derrière lui.  
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Paul B., MatthieuS, bertou, Atmosphere, Papé
24 Aoû 2021 19:59 #364

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5519
  • Remerciements reçus 8750
CR: Domaine Roulot, Meursault 1er cru "Clos des Bouchères" 2011

Un nez dominé par des fruits jaunes, un peu de brioche tiède et un soupçon de cailloux humide.
La bouche a une très belle attaque en largeur mais le vin s'essouffle assez vite.
On a l'impression d'une grosse cylindrée qui aurait gardé son frein à main.
j'y vois seulement un village et rien qui me fasse penser à un vin de chez Roulot.
Gérard est particulièrement déçu parce que le vin se goutait très bien quelques heures plus tôt à l'ouverture.

A noter que le vin aurait retrouver un peu de vigueur le lendemain

Soirée de gala chez Gérard

Sylvain
05 Oct 2021 18:49 #365

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 315
  • Remerciements reçus 277

Réponse de farandolier sur le sujet Domaine Roulot - Bourgogne Blanc - 2017

CR: Domaine Roulot - Bourgogne Blanc - 2017

Bu à l'Ecume Gourmande, restaurant à Cercié dans le Beaujolais. Une adresse qui mérite le détour à la fois pour la cuisine et pour la carte des vins à prix modéré (exemple : Chablis  de Dauvissat 2015 à 27 euros ou cette cuvée à 44 euros)

Le nez est intensément floral (fleurs blanches), agrumes, beurre et un peu de minéral.

La bouche n'est pas un monstre d'amplitude et de volume . Toujours sur ce registre très floral avec une persistance moyenne légérement beurrée

Un blanc bourguignon classique et bien fait, mais sans grande émotion.

Bien

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Olivier_26, denaire, Moriendi, starbuck, Gerard58, Garfield
01 Jan 2022 22:46 #366

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1721
  • Remerciements reçus 3872

Réponse de Jean-Paul B. sur le sujet CR: Domaine Roulot - Meursault Les Luchets 2016

CR: Domaine Roulot - Meursault Les Luchets 2016

 

Un peu réduit au démarrage
Nez pas hyper -expressif. Un zeste de citron, de la granny smith, un pointe de beurre à J+1.
En bouche, c'est superbe, cristallin, avec une finale sur de magnifiques amers.
J'adore.

Jean-Paul
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, mgtusi, Galinsky, Moriendi, GILT, DUROCHER, Oyaji-sama, LucB, starbuck, leteckel, Garfield
07 Mar 2022 19:25 #367
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94767
  • Remerciements reçus 24484
CR: Domaine Roulot, Meursault, Les Tillets, 2013

 

Bouchon parfait.
Nez quasi mutique, comprimé, sur de minuscules notes minérales et mentholées et qui refusera catégoriquement de se détendre.
Bouche en trois temps !
A l'ouverture, c'est délicieusement tonique, racée, sur une droiture intéressante.
Mais à l'arrivée du pâté croute, la vinosité a disparu pour ne laisser plus place qu'à une raideur citrique qui confine à l'austérité.
Heureusement arrive le délicieux plat de Coquillages sauce poulette de l'Episode qui désétrique alors le vin pour provoquer un très joli accord tout en tension et en buvabilité, avec une sacrée fermeté citrique sur la finale.
Force est de reconnaître que c'est quand même pas foufou et qu'on est plus sur un vin cristallin d'accords de mer que sur un vin de chair et d'allonge pour viande crémée.

Amateurs de Meursault gras, passez votre chemin !

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, denaire, sideway, bertou, Moriendi, trainfr, LucB, Val59, Papé, IH1456, starbuck, leteckel, Gerard58, Fredimen, Kiravi, Garfield, Jeanveux
24 Mar 2022 08:25 #368
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1261
  • Remerciements reçus 3633

Réponse de Fredimen sur le sujet Domaine Roulot, Meursault, Les Tillets, 2013

Amateurs de Meursault gras, passez votre cheNin !

 

Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Val59
24 Mar 2022 09:09 #369

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2132

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR: Le millésime 2020 au Domaine Guy Roulot, Meursault

Le millésime 2020 au domaine Guy Roulot

 


J2 de notre excursion printanière, presque estivale de part sa météo. Et c'est un Jean-Marc Roulot avec une barbe de plusieurs jours qui nous accueille sous un ciel parfaitement azuré. Pour répondre à mon expression de visage probablement interrogatrice, il prend les devants: "La barbe? c'est pour mon autre métier, en préparation d'un tournage :)".

Nous sommes accompagnés cette fois d'un petit groupe de jeunes parisiens puis serons vite ralliés par de tous jeunes importateurs taïwanais et hong-kongais ayant fait une partie de leurs études à Dijon. C'est une première pour eux au domaine, comme quoi la Bourgogne demeure une région d'accueil, et nos hôtes répondront à leurs interrogations, même les plus simples. Bon j'avoue que nous avons quasiment monopolisé le flux des questions :).

Nous apercevons un nouveau visage:
- Bonjour je vous présente Julien, notre directeur technique. Il est au domaine depuis deux ans. C'est lui qui va débuter la dégustation. Je vous rejoindrai ensuite.
- Pouvons-nous lui poser toutes les questions?
- Oui, bien entendu. Il sait déjà tout :).
- Je vais tâcher de répondre au mieux, rebondit Julien.

Direction la cave, sauf qu'au lieu de nous rendre tout droit vers le pupitre habituel, nous bifurquons à gauche, entre deux murs de bouteilles non encore habillées. Nous aboutissons sur un grand plan marbré noir où sont déjà entreposés les flacons contenant la dégustation à venir.

- Nous ne vous avions pas encore rencontré. Qu'est-ce qui vous a mené au domaine?
- Ici, je peux voir et gérer plusieurs itinéraires techniques dont la distillation. C'est génial. Sinon je suis passé par différents domaines avant d'arriver ici, notamment dans l'Oregon avec Felipe Ramirez ou en Bourgogne chez d'Angerville.

Adapter ses gestes après le gel du Printemps 2021




- Parlons de 2021, à quelle date vendangez-vous?
- Je n'ai plus le jour exact en tête. Une équipe de vendangeurs nous a fait faux bond. Nous avons récolté plus tard que beaucoup de personnes. Après nous avons mis le même temps qu'habituellement, 12 à 15 jours.
Le domaine nous précise post-visite: "Le 19 septembre. Cette année les conditions étaient tellement compliquées que beaucoup de domaine se sont retrouvés dans les vignes au même moment."
- Et dans quel état étaient les raisins?
- Nous avons eu de l'oïdium. Nous avons tout séparé dès les parcelles. Un premier tri y a été fait pour séparer ce qui était touché de ce qui ne l'était pas. Au chai, il y a eu un second tri strict sur ce qui était touché.
- A quels rendements aboutissez-vous au final?
- Entre 8 et 20 hl selon les endroits.
- Sic!
- Ca fait -70%.
- Vous avez probablement retardé la taille en conséquence cette année. Quelques uns de vos confrères nous ont évoqué ce levier pour retarder la pousse et réduire un peu le risque du gel.
- Effectivement, nous taillions habituellement en fin d'année. Là les plantes ne sont pas encore taillées ni plumées. Les vignes les plus anciennes sont taillées mais non plumées. Nous allons nous y mettre. On dégrossit à l'électrique et on finit en manuel.

- Quels niveaux d'acidité obtenez-vous sur le millésime?
- Je n'ai pas l'AT en tête. En terme de PH, en fin de fermentation, nous sommes à 3,05 - 3,25. En 2020, nous étions à 3,20 - 3,35.

Bourgogne blanc
"C'est un vin important pour le domaine. Il représente 1/3 de notre production. 5 ha sur les presque 16."
Ce Chardonnay présente une maturité avancée en sa partie haute. Une belle concentration sur des notes de reine-claude et une bille tonique faite de zeste de citron vert et de pulpe blanche d'agrumes en son centre. Ce n'est pas le plus précis des Bourgognes en comparaison aux millésimes plus frais. Il existe néanmoins en finale une relance énergique entre la mirabelle dorée par le soleil et le cédrat. Un région d'un bon niveau que l'on pourra probablement patienter. B

- Au regard de la superficie dont vous disposez, et parce que nous en croisons de plus en plus, n'avez-vous pas été tentés de faire du parcellaire sur le Bourgogne?
- Je ne vais pas parler pour Jean-Marc mais il pense probablement la même chose. Il ne faut pas faire du parcellaire si c'est pour dépouiller le Bourgogne générique. On perdrait certains équilibres si nous le faisions. Et est-ce qu'en faisant ainsi on arrive à raconter une histoire plus précise? Je n'en suis pas sûr. Ce n'est donc pas à l'ordre du jour.

Meursault
"C'est notre Meursault générique. Son assemblage contient quelques jeunes vignes."
La délimitation de la forme passe ici un cap, une netteté de bouche supérieure. Le coeur est dense, à la fois vertical et mûr. Il est traversé par un punch sur le kumquat. B+

- L'année a été très pluvieuse, jusqu'à mi/fin Juillet dans certaines régions. Etes-vous parvenus à rentrer à chaque fois dans vos rangs?
- Nous avons eu un moment un peu long en Juin sans pouvoir y aller.

Meursault, Les Vireuils
Un équilibre plus végétal car il présente des notes de fougères en première approche. Quelques secondes d'aération et le vin se met en mouvement sur une belle, très belle dynamique qui propulse l'ensemble dans le temps. Un bonbon avec du pep's. Une partition d'une belle délicatesse. TB

le choix des végétaux dans le renouvellement des parcelles



- Vous renouvelez régulièrement une partie de votre patrimoine végétal. Où en êtes-vous aujourd'hui?
- Jean-Marc avait hérité de son père des vignes en très bon état. Il est normal de rafraîchir les vignobles. Tillets revient. D'ailleurs même lorsque la 4ème feuille est arrivée, nous ne séparons les vins que s'ils goûtent bien individuellement. Une partie des Porusot est également revenue en production.
- Avec quoi avez-vous replanté?
- Luchets a été replanté avec du 3309, beaucoup. Tout a été taillé en Guyot Poussard. Avec le gel nous avons eu pas mal de rappels. Nous avons du coup tout refait en Guyot Poussard. Cette année nous allons regarder quelques sélections massales pour complanter. Nous choisirons celles qui ont le mieux résisté à la pression fongique.

Meursault, Les Meix Chavaux
"- Des vignes viennent de rentrer en production.
- Il me semble que les rangs contiennent des pieds anciens.
- Oui, le plus vieux bout dans les Meix date des années 1930. Je vais essayer de récupérer quelques individus pour les redisséminer ailleurs.
- En parlant de population, quelle est la profondeur de votre bibliothèque de pieds?
- Environ 200 à 300 ceps. Ca fluctue."
Un terroir à la résultante plus épicée. Des sphères de citron caviar qui tapissent les papilles. Une légère amertume en contrepoids. C'est dans le fonds de la gorge que le vin déploie tout son volume. TB-

Meursault, Les Luchets
Effet séquence probablement, l'entame est ici plus discrète. La suite est également sur la retenue. La maîtrise semble supérieure puisque l'ensemble est serré et contenu. L'aération lui fait prendre des notes d'acacias dans les joues. De l'aubépine et une petite touche de citrus complètent le tableau. B+. J'ai dû passer à côté, mes voisins ont bien apprécié.

- Je viens de terminer la mise 2020 avec la partie négoce. Ca a pris 2 mois pour l'ensemble du millésime. L'ordre ne suit pas le niveau des appellations. On a goûté à l'aveugle et seulement après nous décidions de l'embouteillage.
- Comment s'est répartie la durée de l'élevage?
- 12 mois en fûts, 6 mois en inox sur lies. On le fait assez tôt car c'est un levier efficace pour retendre les vins. Et il est indispensable de garder les lies.

Meursault, Les Narvaux
J'ai eu une absence répétée pendant plusieurs années :) ou alors je n'ai jamais goûté ce vin auparavant...
"- Je ne me rappelle pas avoir déjà goûté ce lieu-dit.
- Nous avons deux parcelles en Narvaux, une vieille vigne que nous exploitons depuis 2019 et une autre, voisine de la première, qui a été replantée en 2015, première récolte en 2017. Les trois 1er millésimes de cette nouvelle parcelle ont fait partie de la cuvée de Meursault générique. C’est la première fois, avec le millésime 2020, qu’on assemble les deux parcelles pour la cuvée de Narvaux. Pour vous décrire l'endroit: le sol présente des différences de profondeur d'argile très importantes. Par endroit il est impossible de planter des piquets. Une partie est constituée de jeunes vignes, l'autre est plus vieille."
Malgré la fraîcheur, le nez est plus perceptible ici. De la poire, de l'ananas mûr et de l'écorce d'agrumes verts. En bouche l'assise est plus large et solide que les parcellaires précédents. L'ensemble est bien installé jusque dans le moindre recoin des joues lorsque des notes de main de Bouddha en périphérie déclenchent un effet très salivant pour une finale d'une grande longueur. TB+

2020 comparativement à ses aînés et la biodiversité



Jean-Marc nous se joint à nous à ce moment-là.
- Comment étaient les vins?
- Vireuils présentait un saut réel avec le Meursault. Meix possède des épices et un beau volume. Derrière, Luchets se faisait plus timide. Probablement par contraste au vin qui l'a précédé.
- J'aime bien Luchets.
- C'est également celui que j'ai préféré, nous dit mon voisin de droite, Paul.
- Je retente ma chance avec les dates de vendanges :).
- En 2020, nous commençons le 20 Août et terminons le 29. En 2021, je n'ai plus la date exacte non plus. Nous terminons en Octobre.

Meursault, A mon plaisir, Clos du Haut Tesson
"Les vignes ont été plantées en 1959 et 1961. A l'époque mon père n'avait pas de cru. Il a été le premier à explorer les lieux-dits."
Un registre un peu plus amer avec du calisson, du zeste de combava et de pomelos. La matière est bien plus épaisse ici. La tension joue en arrière plan. TB+ voire plus pour le potentiel. TB- dans l'immédiateté.

Meursault, 1er cru Porusot
"Des jeunes vignes situées dans « Le Porusot » sont revenues en production. Elles sont assemblées avec les vignes plus âgées que nous avons en Porusot dessous."
Un nez caillouteux, pierreux du plus bel effet. En bouche c'est moins calcaire, davantage sur l'amande, la chair asséchée du melon et les épices. Le tout est enveloppé par une petite texture douceureuse. C'est sur la pointe de la langue que se situe le nerf vif du vin. La persistance salivante a encore passé un cap avec ce cru. TB+

- Pouvez-vous nous rappeler les rendements en 2020?
- Nous faisons du 40 hl. 8 à 10hl en 2021 au plus bas. Qu'avez-vous pu déjà goûter depuis le début de votre séjour?
- 2021 et 2020, tant sur Nuits que sur Beaune. C'est le grand écart.
- Je confirme.
- J'apprécie sur 2020 le côté mûr potentiellement taillé pour durer et l'acidité supplémentaire comparativement à 2019 qui rend l'ensemble très digeste. Même si je ne l'ai pas goûté récemment, cela me rappelle 2012 au même moment.
- Je mettrais 2020 comme un millésime entre 2017 et 2018.
- Sur 2021, les couleurs sont bien plus claires. La concentration et les maturités semblent moindres. Mais nous avons goûté des choses très chouettes.
- 2021 c'est un peu le retour des millésimes comme on en faisait dans les années 50-60 :).

Meursault, 1er cru Charmes
- De mémoire il s'agit des Dessous.
- Exact. Il y de très vieilles vignes plantées en 1942.
Une grande fraîcheur faite non pas sur l'acidité mais sur la clarté de la teinte des fruits: de l'eau d'ananas, de la poire, du citron jaune, une grande fluidité. Aucune aspérité ne vient freiner le parcours. Un profil toujours longiligne et un fond doté d'une suave matière. Exc

Meursault, 1er cru Clos des Bouchères
"C'est en général l'un des endroits que l'on vendange le plus tôt. Ce ne fut pas forcément le cas en 2021. Nous allons y amener de la biodiversité en plantant des arbustes là où ça ne gêne pas trop. Nous ferons de même sur Tessons, Clos de la Baronne et Meix. C'est déjà fait pour Luchets."
Une entame suave, un peu plus amère, sur la fougère, le tilleul et la fleur d'acacias. Le poivre gris et le clou de girofle qui succèdent à l'attaque confèrent une bouche plus chaleureuse. Et cette fois-ci ce ne sont pas uniquement les agrumes qui tendent le vin mais également des notes iodées/salines du plus bel effet. TB+/Exc-


La gestion du soufre


- A quel niveau de soufre vous situez-vous?
- J'ai un peu corrigé avant la mise pour atteindre 30 de libre, nous répond Julien. C'est le niveau total qui est assez bas.
Et Jean-Marc nous précise:
- Nous ne sulfitons plus sous le pressoir et avons diminué les doses de soufre sur moûts. Sur quelques essais (2018, 2020, 2021) nous avons travaillé sans souffre jusqu’à la malo en essayant de retarder au maximum l’apport de SO2. En 2018 on a été jusqu’à produire un Aligoté sans souffre, juste pour voir, pour l’expérience. Même pour les cuvées travaillées de façon classique, on goûte régulièrement pour estimer le bon moment pour intervenir et ne plus ajouter systématiquement le SO2 à la seule vue d’une analyse qui confirme une fin de malo. Ce sont des pistes que l’on travaille, on ne va pas faire des Meursault sans souffre mais on explore plusieurs voies pour essayer de réduire le souffre autant qu’il sera possible de le faire.

Meursault, 1er cru Perrières
Dès les premiers instants une sacrée énergie se dégage des premières gouttes de la gorgée. C'est tonique, pierreux, plein et dense. Le haut de bouche est capté par une évanescence des plus virevoltante. Et le socle s'appuie sur de solides fondations. C'est concentré et traversé par un filin d'agrumes tendus en son centre. #Goosebumps. Aucun doute Grand vin. Le blanc du séjour. Et le large sourire de mes camarades ne le contredit point.

Corton Charlemagne, grand cru
- Vous aviez déjà goûté mon négoce?
- Oui sur le millésime 2014. Ce sont des achats de raisins ou de jus?
- De raisins. Nous avons 3 approvisionnements dont 2 au Nord, sur la partie des Hautes Mourottes. L'idée c'est d'élever l'ensemble dans 20 à 25% de fûts neufs. Sur 2021, nous avons 2,5 pièces.

Un vin probablement lui aussi desservi par le vin qui l'a précédé. Son volume, moindre, occupe plutôt la largeur. Sa délimitation est contenue. Et sa tenue est correcte. Il existe néanmoins une certaine complexité avec une languette de lime sur le devant et des épices en son pourtour. L'élevage est comparativement légèrement plus marqué. TB-


Des projets en continu



- Vous continuez vos liqueurs et alcools forts.
- Oui. Les volumes d'abricots ont explosé cette année.
- Pas d'impact du gel?
- Non. Nous avons récupéré 9 tonnes. 5 seront dédiés à la liqueur. Et nous avons eu 4 x 1 tonne de 4 variétés différentes pour la distillation.
- Et vous avez toujours vos autres fruits.
- Le citron l'an dernier, en provenance de Sicile.
- De votre ami avec qui vous faites Chacra?
- Piero? Il est de Toscane :). NDLR: Lecture faite sur le web, je vois maintenant qui est Piero Incisa della Rocchetta... Il fait un petit vin de pays sans prétention :D. Je suis vraiment ignare en vins Italiens ;).
- De la framboise aussi.
- La framboise est macérée, puis distillée.
- Vous vous rendez toujours à Chacra?
- Oui nous en revenons tous les deux.
- C'est un long voyage je présume.
- De porte à porte, 35h.
- Ouch. Vous y avez plus de liberté là-bas, comme l'irrigation par exemple.
- Le domaine a beaucoup évolué entre son achat et maintenant. Ils sont complètement autonomes désormais. Les 3/4 du domaine ne sont plus traités.
- Vous y allez pour les blancs mais il me semble que les rouges sont du Pinot. Vous avez peut-être ramené quelques idées?
- Non, les blancs m'occupent déjà bien.

Il est temps de partir, des étoiles plein les papilles. 2020 possède ici un équilibre qui allie maturité perceptible et acidité. Et la formule convient bien à l'évolution de mes goûts. Il existe en effet sur ce millésime un supplément de tension qui dote d'une allonge aérienne et filante un ensemble de vins solidement mûrs où l'identité de chaque lieu-dit continue à s'exprimer clairement. Merci Julien, merci Monsieur Roulot pour ce délicieux et instructif moment.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Jean-Bernard, denaire, A42T, bertou, vivienladuche, TristanBP, Oyaji-sama, Papé, Frisette, IH1456, starbuck, leteckel, the_ej, Christobal, Fredimen, Garfield, Vesale, zekioflo
04 Avr 2022 15:52 #370
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21871
  • Remerciements reçus 6100

Réponse de mgtusi sur le sujet CR: Domaine Guy Roulot, Monthélie rouge 2013

CR: Domaine Guy Roulot, Monthélie rouge 2013

Bouteille ouverte cette semaine et beaucoup de mal à la finir.

Vin qui est d'une grande austérité, sans gourmandise, sans profondeur.
Ce n'est pas mauvais mais c'est chiant à l'extrême

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, HERBEY 99, Frisette, starbuck, leteckel, Fredimen
09 Avr 2022 22:05 #371

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2982
  • Remerciements reçus 7719

Réponse de leteckel sur le sujet Domaine Guy Roulot, Monthélie rouge 2013

Monthélie...2013...fait par un cador du blanc !
Je me demande juste comment c'est arrivé dans ta cave mon Mimi parce qu'en plus ça doit pas être donné 

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard, francois999
09 Avr 2022 22:59 #372

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21871
  • Remerciements reçus 6100

Réponse de mgtusi sur le sujet Domaine Guy Roulot, Monthélie rouge 2013

Monthélie...2013...fait par un cador du blanc !
Je me demande juste comment c'est arrivé dans ta cave mon Mimi parce qu'en plus ça doit pas être donné 

Y a des cadors du blanc qui font des grands rouges, notamment des monthélies...

Je ne l'ai pas payé trop cher heureusement. Je comprends pourquoi !

Et de ce que j'ai bu en 2013 en bourgogne rouge, ce n'était pas mal avec un joli fruit.

Michel
10 Avr 2022 11:29 #373

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2132

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet Domaine Guy Roulot, Meursault

Mise à jour du CR ci-dessus avec les précisions du domaine sur:
- Date de vendange 2021,
- Les vignes non encore taillées ni/ou plumées,
- Le retour d'une partie dans "Le Porusot",
- Les deux parcelles de Narvaux et leur premier assemblage en 2020,
- La diminution du soufre,
- La framboise.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, Fredimen
15 Avr 2022 09:03 #374

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 799
  • Remerciements reçus 2252

Réponse de Bobo1 sur le sujet CR: Domaine Guy Roulot - Aligoté - 2015

CR: Domaine Guy Roulot - Aligoté - 2015 

Robe dorée, assez marquée.
Nez puissant, de pomme granny et de fleurs blanches.
Léger perlant. Bouche fine, florale, attaque tendue puis milieu de bouche plus rond. Finale ciselée mais bien enrobée sur les fruits blancs, les fleurs. TTB 17/20. Au Soufflot 
Bue sur 3 jours, la tension s'est un peu estompée dans la durée, mais aucun effondrement du vin constaté.

Thibaut
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Oyaji-sama, Papé, starbuck, Fredimen
20 Avr 2022 23:07 #375

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 3984

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Domaine Roulot Meursault Les Meix Chavaux 2015

CR: Domaine Roulot Meursault Les Meix Chavaux 2015

Gouté à J+1, même la lecture était la même apparemment à l'ouverture

Un meursault déjà bien fatigué...
Nez sur des notes de beurre rance
Bouche en 1/2 corps, aromatique sur le fruit sec
Finale sur des amers assez marqués et courte
Dommage après m'être régalé il y a 3 ans sur cette même cuvée
Vieillissement prématuré

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, matlebat, sideway, Oyaji-sama, starbuck, Fredimen, Garfield, Kana
25 Avr 2022 10:07 #376

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 52
  • Remerciements reçus 331

Réponse de Gaétan sur le sujet CR: Domaine Roulot - Bourgogne Blanc - 2018

CR:  Domaine Roulot - Bourgogne Blanc - 2018

Un nez assez discret avec quelques légères notes de mandarine (je ne suis pas à l'aveugle)
En bouche le vin est très jeune, vif et très frais (difficile d'annoncer 2018 à l'aveugle) le chardonnay est bien présent avec une finale sur quelques amers peut être un peu trop présents pour moi.
Le vin est plaisant mais ne surclasse pas son appellation.
Garde: j'imagine quelques petites années en cave lui feront du bien.
 

Gaétan
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, sideway, bertou, starbuck, leteckel, Fredimen, Garfield
07 Mai 2022 07:58 #377

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5519
  • Remerciements reçus 8750

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Domaine Guy Roulot, Meursault "les Luchets" 2016

CR: Domaine Guy Roulot, Meursault "les Luchets" 2016

Lorsque nous sommes passés au soufflot, nos différents voisins de table avaient choisi l'aligoté 2019 de chez Coche-Dury.
Avec un peu d'ironie je suis étonné de voir tant d'amateurs d'aligoté.
Pour notre part, nous venions de passer au domaine Roulot récupérer l'allocation 2019 de Gérard et cela n'avait fait qu'augmenter notre envie de goûter une bouteille du domaine.

La bouteille est sortie de l'armoire à 12°
C'est vrai que c'est idéal pour le 1er verre mais nous aurions dû demander de la faire rafraichir pour la suite car la chaleur ambiante n'aidant pas, j'ai trouvé que le dernier verre était pénalisé par une température un peu trop élevée à mon goût.
Globalement j'ai trouvé le vin moins tendu et moins strict que lorsque je l'avais gouté au domaine au moment de la mise.

Le nez est surtout marqué par la minéralité et dans une moindre mesure les agrumes.
En bouche je le trouve ample sans aucun excès d'amers.
Il y a de la tension mais rien de tranchant et la finale est longue sur des notes de silex humide.

Une cuvée qui possède une certaine gourmandise et qui peut être bue pour elle même sans problème.
Sans dire que c'est une cuvée chaleureuse, je lui trouve une sorte d'harmonie qui pourrait séduire le plus grand nombre.
Je dis ça pour ceux dont le style habituel du domaine n'est pas leur préféré, nous avons là une bouteille capable de faire l'unanimité autour d'une table.

Personnellement, ce n'est pas cette nouvelle expérience qui va détourner mon intérêt pour les vins de ce domaine, en particulier les cuvées parcellaires de Meursault.
Lors de notre discussion au domaine, nous avons appris que la politique tarifaire du Soufflot était appréciée et que l'allocation avait été un peu augmentée.
N'ayant pu en avoir en direct que sur 2018, je crois savoir ce que je boirai lors de mon prochain passage en Bourgogne.
 

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Super-Pingouin, Vaudésir, leteckel, Gerard58, Gaétan, Vyat, Garfield, Vesale, Manas
21 Mai 2022 16:50 #378

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3810
  • Remerciements reçus 7345
Bu lors de  ce repas chez Lars.

CR: Domaine Roulot – Meursault Les Tillets 2007
Nez de très bonne intensité, précis, évolué avec du beurre frais, citron, pomme verte, mousseron, zestes d’agrumes, pêche blanche, coquille d’huître. Des notes de tilleuls, verveine complètent ce superbe nez d’une grande précision et d’une sacrée profondeur.
Bouche magnifique avec une texture crémeuse, une superbe tension, de l’énergie. Superbe fruit frais, maturité juste. Il y a une grosse intensité aromatique similaire au nez. Superbe équilibre. Finale de très bonne longueur avec un côté salivant, trait tannique du plus bel effet.
Excellent +.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, Fredimen
26 Mai 2022 14:53 #379

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94767
  • Remerciements reçus 24484
Meursault 
Le millésime 2020 au Domaine Guy Roulot.

winehog.org/visit-to...
29 Mai 2022 09:11 #380

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3425
  • Remerciements reçus 6931

Réponse de matlebat sur le sujet CR: Domaine Roulot, Bourgogne blanc 2015

Bonjour à tous,

Vin 2 : Un nez de chardonay, sur la poire, puis des notes de noisette, puis chèvrefeuille, citron sur un fond d'amande avec un côté assez marqué de sésame et de réduction grillé. La bouche est droite, tendue, tout juste enrobée d'une matière ronde, c'est profond, tonique, voir puissant. La finale est fraiche, voir vive, avec une persistance intéressante, d'un noble chardonay Beaunois. TB 89 (15,5) et effectivement ce Bourgogne blanc de Roulot 2015 est une belle entrée de gamme même si moi il me manque un peu d'amplitude, de gras et de rondeur... Question de gôut et je comprends que les amateurs de vins tendus, vifs aiment beaucoup. Pour 2015, c'est quand même bien tendue.

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Garfield, forty-one
10 Sep 2022 17:41 #381

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3810
  • Remerciements reçus 7345
CR: Domaine Roulot - Meursault Les Tessons, Clos de Mon Plaisir 2007
Magnum
Nez de bonne intensité, précis avec du beurre, noisette, citron, tilleul, notes de verveine aussi, de mousseron. Il y a du volume, de la fraîcheur, mais une touche de trognon de pomme, noix sèche fait douter d'une prémox.
La bouche est moyennement puissante, dotée d'une grosse tension avec un peu de gras. Le fruit est citronné et on retrouve le tilleul, beurre. Le côté prémox est aussi présent avec une touche séchante en finale. La longueur est très bonne entre fruit, beurre et noix sèche.
Bien.

À la vue de l'étiquette, c'est un peu décevant et le côté prémox est confirmé. Un Tillets 2007 bu il y a quelque temps était d'un autre calibre.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, Galinsky, sideway, Moriendi, Vaudésir, Papé, starbuck, leteckel, Fredimen, Garfield, forty-one, Tessouille, Jean F
26 Sep 2022 21:03 #382

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5847
  • Remerciements reçus 6184
CR: Meursault “Les Meix Chavaux” domaine Guy Roulot 2008 

Nez sur la pomme au four, quelques notes salines et de la pierre à fusil  Bouche à la fois souple et tranchante, avec un jus d’une qualité indéniable, très beau touché de bouche, le vin s’étale ensuite avec beaucoup d’amplitude en bouche tout en gardant cette tension. Un très beau village au top de sa forme où le gras de Meursault se conjugue à des notes salines et de pomme. Belle finale sur la pierre mouillée, avec une longueur correcte. 

Excellent
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, sideway, Papé, starbuck, leteckel, Gerard58, Garfield, Ilroulegalet, forty-one
04 Déc 2022 17:21 #383

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5847
  • Remerciements reçus 6184

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Meursault 1er cru Charmes domaine Roulot 2008

CR: Meursault 1er cru Charmes domaine Roulot 2008 

Nez précis sur les allumettes, les noix et la pomme.  

Bouche bien construite sur un fond beurré mais surtout d’intenses notes de pierres mouillées qui dominent. Le melon vient par la suite pour donner de la fraîcheur dans un jus structuré et parfaitement équilibré. Il y a un coté noble et racé dans ce vin, d’une sapidité incroyable. La finale est magnifique, sur une dominante saline avec une longueur énorme.  

Excellent Meursault, comme souvent chez Roulot
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, jean-luc javaux, denaire, sideway, Vaudésir, Val59, Blog, starbuck, leteckel, Gerard58, Garfield, François1986, Monard, Kana, forty-one, Jean F
23 Déc 2022 09:46 #384
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5847
  • Remerciements reçus 6184

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Meursault domaine Roulot “Les Tillets” 2010

CR: Meursault domaine Roulot “Les Tillets” 2010 

Nez sur la pierre à fusil et les fruits tropicaux. C’est très exubérant.  

Bouche dense et visqueuse mais qui reste d’une très belle fraîcheur. C’est riche, beurré et mûr à la fois, tout en étant très souple. Le jus est d’une concentration énorme, mais il se délie parfaitement, sur des saveurs de fruits tropicaux mûrs. Belle finale toastée sur les noix sur une bonne longueur.  

Un village d’un grand niveau.

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Val59, Papé, Blog, starbuck, leteckel, Garfield, forty-one
05 Jan 2023 21:16 #385
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5847
  • Remerciements reçus 6184

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Meursault domaine Roulot Les Meix Chavault 2005

CR: Meursault domaine Roulot Les Meix Chavault 2005

Nez sur les fruits tropicaux de belle maturité et une belle touche de grillée.

Bouche sur une touche oxydative, qui est ensuite couverte par une magnifique tension. Le jus est gras mais très salin, sur la pierre mouillée et la pierre à fusil. Ensuite il y a des arômes de pignons de pin grillés. Tout est très harmonieux avec une grosse allonge en bouche. Jus texturé avec une belle patine. Finale sur le caramel au beurre salé avec une bonne longueur.

Très bon Meursault de chez Roulot encore une fois.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Gildas, Gerard58, forty-one
16 Avr 2023 19:22 #386

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6416
  • Remerciements reçus 6386

Réponse de Vaudésir sur le sujet Meursault domaine Roulot Les Meix Chavault 2005

CR: Meursault domaine Roulot Les Meix Chavault 2005

Nez sur les fruits tropicaux de belle maturité et une belle touche de grillée.

Bouche sur une touche oxydative, qui est ensuite couverte par une magnifique tension. Le jus est gras mais très salin, sur la pierre mouillée et la pierre à fusil. Ensuite il y a des arômes de pignons de pin grillés. Tout est très harmonieux avec une grosse allonge en bouche. Jus texturé avec une belle patine. Finale sur le caramel au beurre salé avec une bonne longueur.

Très bon Meursault de chez Roulot encore une fois.
 


C'est drôle mais si je veux du caramel au beurre salé ce n'est pas en Bourgogne que j'irai 
08 Jui 2023 17:16 #387

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2132

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR: Le rare millésime 2021 au Domaine Guy Roulot

Le millésime 2021 au domaine Guy Roulot
 

La dégustation du millésime 2021 revêt un caractère un peu particulier au domaine Roulot. Comme chez la grande majorité de ses voisins, les vignes ont été nettoyées par le gel printanier. Il est donc déjà une grande chance de pouvoir l’approcher à ce stade de l’élevage alors que les volumes peuvent relever de l’anecdote à maints endroits. Et elle tient justement sa particularité dans le fait que ce sera vraisemblablement pour les quelques particuliers qui seront passés rue Charles Giraud la seule fois où ils pourront poser goûter l’année. Il fallait en effet que le domaine fasse un choix. La mise à disposition du millésime 2020 a été retardé et les clients particuliers devront patienter 2022 pour avoir à nouveau quelques flacons en direct :(. En terme de communication, l’annonce a été amenée avec clarté dans un courrier explicatif. #fautpasquecesoittropbonsinonregrets.

Pour cette itération, c’est un Paul Delorme très enjoué qui nous reçoit et il tient en ses mains des verres d’une forme inhabituelle.

- Avez-vous changé votre verrerie? J’ai souvenir que nous goûtions précédemment sur des Zaltos.
- Nous les avons toujours et d’ailleurs ils restent mes verres préférés. Mais nous trouvons que les GrassL sont biens sur les vins en cours d’élevage.


Les contraintes de 2021 et les choix du domaine dans sa politique commerciale
 


Nous descendons les quelques marches nous séparant de la grande table de dégustation:
- J’aperçois des bouteilles cirées. Je n’ai pas souvenir d’en avoir vu auparavant.
- Les volumes de 2021 nous ont laissé pas mal de temps :-/. On l’a occupé en cirant les bouteilles avant 2015 :).

Couleur inhabituelle pour commencer, nous n’allons pas bouder notre plaisir de débuter par la teinte rubis.
Auxey Duresse 1er cru
- De quelles parcelles est-ce l’assemblage?
- 50% des Grands Champs avec 30% de VE et 50% des Bas des Duresses, totalement éraflés.
- A quel moment les mettez-vous ensemble?
- La fermentation se fait séparément et nous les assemblons à l’entonnage.

Alliance de gourmandise et d’élégance. Les tanins sont très fins. Et le soupçon de rafle confère un fil végétal en partie supérieure de bouche, plutôt agréable. La persistance est relativement bonne. B

- 2021 ne sera pas disponible pour tous vos clients habituels.
- Oui, nous perdons -50 à -60% en moyenne. Ce sont surtout les 1er cru et les hauts de coteaux qui ont été touchés.
- Il y a-t-il des endroits plus touchés?
- Toutes les cuvées ont été produites mais nous ne les faisons pas toutes déguster. Pour certaines nous avons à peine une pièce. Sur les Tessons, nous en avons 3 au lieu de 15. On les garde. On pense d’ailleurs à ne faire que des magnums pour les petits volumes.
- Beaucoup de vos confrères ont assemblé, même des premiers crus entre eux.
- Grâce à notre activité de micro négoce, nous avons du matériel pour travailler les petits volumes. Nous n’avons par exemple qu’une pièce de Perrières et un 350l de Charmes.

Bourgogne
De la chair, un élevage encore légèrement perceptible. Puis un zeste d’agrume très tendu. De l’écorce de citron vert. Une grande netteté malgré le léger perlant. La toute fin se resserre autour de la pointe de la langue. B

- En terme de profil, nous sommes plutôt sur une année fraîche.
- Oui, certains disent que cela peut ressembler à ce qui se faisait dans les années 70.
- Au regard des faibles volumes, n’avez-vous pas été tenté de ressortir des millésimes antérieurs? Je sais que 2018 vous a permis de mettre du vin de côté.
- Nous en conservons depuis 2015 et effectivement 2018 a bien aidé. Nous préférerons les garder encore. Nous revenons finalement au bon sens qui prévalait à la génération précédente: une récolte en cave, une récolte pour la banque et une récolte en fûts. Pendant 20 ans les volumes étaient là. Et les gens avaient oublié cet adage.

Meursault
Un niveau de complexité supérieur: de l’amande fraîche, un grip/des épices qui procure/ent des appuis au vin. Là encore l’élevage se goûte un peu, mais rien d’anormal. L’ensemble présent une tension moindre à l’exception de la toute finale, rehaussée par des billes de citron caviar qui allongent avec pep’s les dernières secondes. B+/TB-
- De mémoire c’est un assemblage.
- Des Crotots et des Gruyaches.
- Vous n’avez jamais été tenté de les séparer?
- Nous le faisons sur 2022, pour voir ce que chacun donne.


Un entonnage clair et un élevage prolongé
 


- 2021 fut humide également. Nous étions en Loire et il pleuvait encore beaucoup en Juillet.
- Nous n’avons pas été épargnés par l’oïdium. La pression était semblable à celle de 2004. Nous avons eu beaucoup de tri. Nous aurions pu faire plus de volume mais nous ne souhaitions pas avoir un nouveau 2004. Plus de tri donc.
- Avez-vous fait d’autres ajustements?
- Nous n’avons utilisé que très peu de bourbe. On a plutôt entonné clair. La mise a commencé en Avril de cette année. Elle ira jusqu’à fin Juin. L’harmonie a mis bien plus de temps à se faire. Nous avons goûté les vins à l’aveugle en Novembre. Ils étaient tous serrés. Certaines cuvées ont vu par conséquence 6 mois d’élevage en plus.
- Comment avez-vous géré la transition avec l’élevage de 2022 dans ce cas?
- Nous avons soutiré aux alentours du 10 Août, car 2022 était précoce. L’élevage de 2021 a continué sur cuve, 6 à 8 mois.
- Les vendanges ont souvent débuté fin Août.
- Les fûts étaient vides pendant 15 jours. Pas besoin de mécher.

Meursault, les Vireuils
« Une parcelle exposée Nord-Est, tout en haut de coteau avec 30 cm d’argile. Un terroir très maigre.»
Une attaque fruitée, sur l’ananas. Elle est moins épicée, plus douce que le Meursault. Le corps est distinctement taillé sur les papilles. Et une pléthore de petites sphères viennent ici aussi conclure l’ensemble dans un bel effet. Je me surprends à boire la gorgée. TB+

- Nous avons presque toujours dégusté Vireuils depuis que nous venons. J’imagine qu’il y a tout de même une part qui a été remplacée sur ce terroir.
- Nous complantons et arrachons. Il y une jeune vigne au milieu de pieds en pleine force de l’âge. La concurrence est bien établie et la JV s’en tire bien.
- Et votre programme de renouvellement général sur l’année?
- Nous couvrons en général 1 ha / approximativement 10% du domaine. Entre arrachage et 3ème feuille, il s’écoule jusqu’à 10 ans. Et il reste quelques pieds manquants, aux alentours de 5% de notre superficie.
- Le dépérissement n’aide pas.
- Non, c’est certain. Le phénomène de mortalité plus importante sur les vignes plantées dans les années 90 en Bourgogne nous a appris à mieux regarder notre végétal, les greffes. Mais nous renouvelons aussi notre patrimoine car nous avons des vignes de 45 qui arrivent en bout de course.


Un tri sévère jusque dans les cuves
 


Meursault, les Meix Chavaux
« Même coteau que les Vireuils mais il y a plus d’argile, entre 80 cm et 1 m.»
Une parenté sur l’ananas, mais rôti cette fois. Un pourtour de bouche qui commence sur la pâte d’amande avant de laisser place à des agrumes salivants. Le tout est tranché en centre de bouche par un filet acidulé. La persistance est un peu moins longue. TB

- Comment se sont déroulées les vendanges en 2021?
- Nous vendangeons du 18 au 27 Septembre. Nous avions une première équipe pour les vignes touchées pour l’oïdium et une seconde pour l’ensemble des vignes. Cela a permis 2 passages sur les endroits touchés et donc moins de tri. A la réception, nous avons mis en place 2 cuves pour certaines parcelles: 1 pour les raisins complètement sains et une autre avec les raisins où nous pouvions avoir un doute. Et lorsque cela ne correspondait pas au vin que nous souhaitions faire, nous pouvions le céder. En 2021, la quantité d’eau a rendu les traitements moins efficaces puisqu’ils pouvaient être rapidement lavés. Nous avons effeuillé toute la partie Nord pour avoir du vent et sécher les fruits. Le mois d’Août a permis de ventilé mais nous avons tout de même eu de l’oïdium.

Meursault, les Luchets
Une entame plus chaleureuse en raison des notes épicées plus marquées, sur le clou de girofle et le piment adouci. Cette puissance se prolonge en haut de bouche avant de se poser en son centre. Et ce sont les tanins calcaires de la finale qui terminent de rendre ces Luchets très appréciables. TB+


Maintenir un parc de fûts pour 2022
 


- Nous avons évoqué la courte période entre le soutirage des fûts 2020 et l’entonnage de 2021. Vous avez vraisemblablement dû gérer la variation des volumes?
- 2020 a été généreux et nous a donné plein de fûts d’un et deux vins. Et sur 2022, nous sommes plutôt contents d’avoir moins de fûts neufs.
- Il a tout de même fallu conserver les fûts?
- Ils ont tenu avec de l’eau sulfitique. Et nous les avons goûté régulièrement.
- Ce ne doit pas être le plus agréable.
- Je vous le confirme :). Mais il fallait bien.
- Il vous est arrivé d’acheter du chardonnay plus au Sud pour conserver vos tonneaux.
- Nous avons beaucoup hésité. Il y avait une opportunité de prendre du Chardonnay du Limoux. Mais on ne savait pas s’il avait été enzymé ou pas. On s’est abstenu. Au final, avec l’eau soufrée, peu de fûts ont déviés.
- Nous voyons fleurir les wine globes dans les caves. Avez-vous tenté l’expérience?
- Oui, mais le résultat ne nous a pas marqué plus que ça.

Meursault premier cru, Charmes
Une sacré énergie dès les premiers instants. Une matière coupleuse et pleine qui se projette horizontalement pour mieux se concentrer en un cône de mains de Bouddha. Une consistence XL et une ligne dynamique du bout vers le centre de la langue. Exc un millésime frais réussit bien à ce terroir.


2022, un millésime sur la largeur?
 


- Puisque l’on parle de 2022, c’est une année plutôt solaire où l’on peut craindre un peu craindre un déficit d’acidité. Les maliques étaient plutôt faibles de ce que nous avons discuté.
- 2022 fût effectivement sec et chaleureux. On traitait d’ailleurs la nuit pour éviter les brûlures au soufre. Les vins se tiennent bien jusqu’à présent. Ils ne seront peut-être pas aussi complexes que 2017 mais les raisins étaient très sains.
- Un 2019 bis?
- Je le place plutôt au croisement de 2017 et de 2020.
- Avez-vous eu besoin de corriger l’acidité?
- Non, ce ne fut pas nécessaire.
- Et peut-être chaptaliser en 2021?
- Non plus. Nous sommes entre 12 et 12,8 selon les endroits.

Meursault premier cru, Clos des Bouchères Monopole
« Les vignes les plus tapées par le gel. Nous ne faisons pas 30% d’une récolte habituelle. Après le premier pressoir, nous avions à peine 10hl. Nous sommes arrivés à 14hl mais cela reste peu. En comparaison, nous faisons 40hl environ sur 2022.
Une tenue bien délimitée en milieu de bouche. Un noyau sur l’amertume des peaux de prune, de reine claude et de poire. Un enrobage d’épices et d’amande. Avec les secondes, le nez d’abord discret évolue vers le tilleul, l’acacias, une pointe beurrée et l’ananas. La bouche se met alors au diapason. Exc-

- Nous entendons depuis le début de notre séjour que la pluie en tout début d’été a permis une récolte satisfaisante. En tout cas, il valait mieux que l’on vienne goûter 2021 après les vendanges de 2022 :).
- On a effectivement eu 100mm mi-Juin. La différence d’argile dans les sols s’est observée. Les rangs de Meix étaient pleins de feuilles vertes pendant la phase caniculaire. Ca a été plus dur pour les jeunes vignes des Tillets.
- Avec un niveau d’acidité moindre, et donc un peu moins de protection, certains de vos confrères ont été amenés à sulfiter plus tôt.
- Nous n’avons quasiment pas soufré. Beaucoup de cuvées n’ont d’ailleurs pas vu de SO2.
- Vous ne craignez pas les déviances?
- Nous faisons beaucoup de test à l’air et goûtons beaucoup. Sur les rouges, la malique s’est faite plus tôt. Les analyses ont montré que c’était super rapide.

Vin mystère
Une demi-seconde sur la réduction. Au coeur : un bonbon d’agrume confit en forme cylindrique avec une touche de miel. La pellicule qui l’enveloppe en son pourtour est plus vive. Je ne croise pas souvent une composition si dicible. Une virgule amère et acidulée vient relancer la conclusion. Délicieux.
« Il faut attendre et l’aérer un peu. Je le trouve un peu fermé. » nous lance Paul.
La bouche devient plus puissante et elle titille les papilles avec des baies roses et des baies de genièvres. Le volume reste bien contenu dans les formes pré-énoncées. Exc

- Une idée?
- Le soupçon mielleux du début me faire dire que ça a un peu d’âge mais le rajeunissement goûté à la fin me fait hésiter. Meix ou Luchets 2012?
- C’est Poruzots 2011.
#flûte c’est vrai que les épices auraient dû m’orienter vers le terroir. C’est malin, je vais commencer à apprécier Porusots désormais. Ce n’est pourtant pas mon premier cru préféré en général.

Bon, voilà, ma crainte initiale s’est vérifiée. 2021 est ici exquis. Il facilite grandement cette lecture des terroirs si chère au domaine. Et comme plusieurs de mes camarades, j’appartiens à ceux qui réjouissent d’avoir une parenthèse fraîche au milieu d’années plutôt riches. Le hic, vous l’aurez compris, c’est qu’il va être compliqué d’en croiser :cry.

Nos remerciements réitérés à Paul Delorme pour son temps, ses explications, son excellente humeur (et les bonnes adresses partagées réciproquement). RDV est déjà pris pour la dégustation 2022 :).

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, dt, sideway, peterka, podyak, Benoit Hardy, Vaudésir, tomy63, TristanBP, lbb.contact, Frisette, Med, starbuck, leteckel, the_ej, Fredimen, Garfield, Vesale, Ilroulegalet, Kana, forty-one
08 Jui 2023 17:19 #388

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20693
  • Remerciements reçus 7891

Réponse de Eric B sur le sujet Le rare millésime 2021 au Domaine Guy Roulot

C'est quoi les  bidules en cuivre de la troisième photo ? 

Eric
Mon blog
08 Jui 2023 20:26 #389

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 278

Réponse de Gilles T sur le sujet Le rare millésime 2021 au Domaine Guy Roulot

De vieux échaudoirs ?
08 Jui 2023 20:49 #390

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux