Nous avons 2026 invités et 51 inscrits en ligne

Domaine Guy Roulot, Meursault

  • Messages : 82282
  • Remerciements reçus 7812

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot, Bourgogne, 2013

CR: Domaine Roulot, Bourgogne, 2013



Bouchon Diam.
Robe très clair, sur un jaune vert un peu fluo.
Très beau nez fin et droit, sur de délicates notes fumées et de fleurs blanches d'une grande élégance.
Bouche moins complète, sur une acidité citronnée assez forte et qu'une matière légère peine à compenser pour développer un équilibre plus en profondeur.
Finale serrée, agréable par sa précision aromatique mais un peu crissante.
Bien.
#301
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82282
  • Remerciements reçus 7812

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot, Meursault Les Vireuils, 2007

CR: Domaine Roulot, Meursault Les Vireuils, 2007

Bouchon comme neuf.
Robe cristalline, à peine teintée d'un jaune léger.
Nez pur et droit, sur les fleurs blanches et un enrobage minéral très agréable.
Très belle attaque de bouche, nerveuse et élancée et qui propulse une matière agréable, d'un volume plein et franc, offrant un vin à la fois droit et mûr à l'équilibre qui me convient parfaitement.
Finale pétrie de fraîcheur salivante et d'allonge, sur des jolis goûts finement anisés.
Très bien et avec encore du potentiel !
#302

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3225
  • Remerciements reçus 2328

starbuck a répondu au sujet : CR: Le millésime 2016 de Jean-Marc Roulot

Dernière visite de notre journée, nous arrivons au domaine pour déguster les 2016
C'est généralement à cette date que LPV 75 visitait le domaine mais point de parisiens en vue, nous serons accompagnés par un amateur qui vient du midi.
Eric Bodin se présente à nous, c'est le chef de culture et chef de cave. Il seconde Jean-Marc Roulot depuis longtemps et va ainsi pouvoir répondre à toutes nos questions.
Le temps de distribuer les Zalto et nous partons en direction de la cave.
Un indice pour les passionnés : Quand tu vois cette plaque, tu es prêt du but B)



Nous traversons des rangées de casiers vides.
Depuis 2010, les vendanges n'ont pas donné les volumes espérés.
Le gel de 2016 n'a par exemple pas permis de réaliser la cuvée des Meix Chavaux
Nous comprenons très rapidement que le domaine ne peut pas honorer toutes les demandes de particuliers.
Je mesure la chance que j'ai de pouvoir accompagner Gérard pour cette dégustation d'autant que nous avons devant nous une belle rangée de demi-bouteilles qui semblent nous attendre.



Je vois que le pupitre est prêt pour la venue de Super Pingouin ;)
A ce titre j'avoue qu'il est délicat de réaliser un CR: de visite chez Roulot après ceux de grande qualité réalisés les années précédentes.

Bourgogne
5 à 10% de fûts neufs
Dès le premier verre, nous comprenons l'engouement pour le domaine
Un générique de très grande qualité avec une belle pureté, c'est tendu avec une sorte de salinité.
J'aime beaucoup

Meursault les Vireuils
15% de fût neuf et pourtant un vin plus gras sans aucun excès caricatural pour autant.
Des notes fruitées assez marquées avec une tension que nous retrouverons sur tous les vins du domaine.
Un vin qui semble déjà en place, prêt à être dégusté à table

Meursault les Luchets
Un vin différent du précédent. Le fruit est plus discret, tout en nuance mais le vin gagne en minéralité avec plus de tension.
Une bouteille rectiligne qui trace son chemin avec beaucoup de droiture.
Eric Bodin nous explique que le sol est différent avec plus de calcaire.
Cette dégustation nous permet de comprendre l'intérêt de faire des cuvées parcellaires lorsque des climats d'un même village peuvent donner des expressions si différentes du chardonnay.

Meursault, A mon Plaisir, Clos du Haut Tesson
Un nez assez mutique
Un vin plus massif que les 2 précédents mais il semble un peu serré comme s'il était comprimé.
Une cuvée qui a besoin de plus de temps et qu'il serait dommage d'ouvrir trop précocement.

Meursault 1er cru Poruzots
Une des deux parcelles du domaine ayant été arrachée, cette bouteille provient des Poruzots du dessous
Le sol est un peu plus riche et ça se retrouve dans le vin qui est plus flatteur que le Tesson
Un très beau fruité, un vin que je qualifierais de facile sans que cela ne soit péjoratif mais simplement pour dire que c'est un vin qui s'accordera facilement à table et qui donnera du plaisir instantanément sans avoir à trop se casser la tête pour lui trouver des qualités plus subtiles.
Il est d'ailleurs mis en bouteille avant le Tesson

Meursault 1er cru Charmes
Un vin très gourmand ... c'est les charmes de Meursault
Il garde tout de même beaucoup de pep's avec cette tension rectiligne qui est la marque de fabrique des vins du domaine
J'aime beaucoup ce mariage des fruits gourmands qui apportent de la souplesse pour ne pas dire de la rondeur avec une belle acidité qui apporte sa part de fraîcheur et de droiture.
Un style qui m'enchante

Meursault 1er cru le Clos des Bouchères
Un nez floral et surtout très minéral mais c'est les qualités en bouche qui vont nous scotcher
Un vin tendu comme un laser, traçant avec une finale incroyablement longue.
A ce niveau je me demande s'il faut le marier à un plat ou tout simplement faire une pose à table pour l'apprécier seul.
Comme il ne doit pas y avoir beaucoup de monde qui en possède par cartons complets, je pense qu'il est préférable de le boire pour lui même.
Une expérience assez envoutante. Notre compagnon de dégustation dira qu'il essaye de se construire sa verticale de cette cuvée depuis 2011.
N'étant pas allocataire du domaine, il doit passer par un caviste. Je comprends que l'on puisse avoir une affection particulière pour cette cuvée.

Meursault 1er cru les Perrières
Une vigne qui n'a pas gelé.
Après celle de Jean-Baptiste Bouzereau le matin, c'est la deuxième Meursault Perrières 2016 de notre journée.
Nous avons la confirmation que sur ce millésime peut-être encore plus que sur d'autres, cette appellation est la reine de Meursault
Un vin qui possède les qualités des Charmes et des Bouchères réunnies.
Une complexité aromatique sur les agrumes et les notes minérales, une grande amplitude en bouche avec une finale incroyablement longue.
Cette bouteille est difficile à trouver et extrêmement chère en seconde main, je mesure donc la chance que j'ai d'avoir pu croiser ce vin une fois
Un grand moment que je ne suis pas prêt d'oublier.

A propos des tarifs, Eric Bodin nous dit avec beaucoup de franchise qu'il trouve certains tarifs à la revente totalement déconnants.
Il estime qu'on ne devrait pas mettre 70€ pour la cuvée générique comme il l'a déjà vu dans le commerce.

La dégustation se termine par une cuvée plus ancienne.
Il nous annonce un Monthélie 1er cru "Les Champs fulliot"
Très rapidement je trouve le millésime, une telle richesse m'évoque forcement 2015 et c'est bien ça
Une cuvée moins tendue que les 2016 mais qui peut s'apprécier plus rapidement.

Globalement nous ressortons impressionnés par la qualité des vins que nous avons dégustés.
Le style Roulot n'est pas qu'une légende mais bien une réalité avec des vins rectilignes sans jamais paraître monotones.
L'élevage ne masque pas les vins, d'ailleurs Eric Bodin aura cette phrase qui peut résumer la philosophie du domaine:
"Le fût en support d'élevage mais place au vin"

Gérard ne dispose que d'un carton de 6 bouteilles tous les 2 ans.
Cela résume à la fois la difficulté qu'il y a pour s'en procurer mais également la volonté du domaine de voir ses vins bus et appréciés par des amateurs.
Je remercie les membres du domaine pour leur accueil sympathique et cette belle dégustation.

Sylvain
#303
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Super-Pingouin, o_g, FloLevBen, Frisette, jclqu, Pins

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 295
  • Remerciements reçus 2

gueva a répondu au sujet : CR: Roulot - Bourgogne blanc - 2015

CR: Roulot - Bourgogne blanc - 2015

Bouteille ouverte et bue dans la foulée.
Un excellent générique, dans la lignée de la philosophie du domaine avec beaucoup de pureté, de précision et d'élégance.
C'est plus prêt à boire selon moi que le 2014 dont l'acidité demande encore un peu à se fondre.
Beaucoup de plaisir et heureux d'en avoir encore quelques unes en cave.

Manu


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
#304

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1464
  • Remerciements reçus 1118

Super-Pingouin a répondu au sujet : LPV75: Qu’a donné le millésime de gel 2016 au domaine Guy Roulot?

CR: LPV75: Qu’a donné le millésime de gel 2016 au domaine Guy Roulot?


Le beau temps se prolonge sur la Côte de Beaune en cette fin de de semaine. Nous entrons dans la cour de ce pavillon murisaltien qui nous est un peu plus familier chaque année. Et c’est un bonheur renouvelé. Un visage que nous ne connaissions pas encore se présente:
- Bonjour, je suis Paul Delorme. Je vais vous accompagner aujourd’hui.
Nous nous présentons à notre tour.
- Je suis anciennement sommelier et depuis le Printemps responsable commercial du domaine. Je file un coup de main à la vigne lorsque cela est nécessaire.

NDLR: Jean-Marc Roulot étant absent, les questions que je souhaitais lui poser attendront la prochaine itération :)

Nous empruntons la série de marches menant à la cave.


Des parcelles décimées


- Je vous préviens de suite. La dégustation sera plus courte. Entre les replantations et le gel, nous avons beaucoup moins de vin. Nous ne faisons ainsi pas de Tillets, les vignes ont été arrachées. Et toutes les parcelles en sortie de Combe d’Auxey ont gelé. Pas de Meix ni de Champs Fulliots.

Bourgogne
- Le Bourgogne est un vin très important pour le domaine. C’est l’entrée de gamme qui permet au plus grand nombre d’approcher les vins du domaine. Il est essentiel pour nous d’y apporter toute l’attention et la qualité nécessaires.
- Du fait du gel à plus de 80% dans les parcelles de Bourgogne Blanc, Monsieur Roulot nous avait indiqué avoir acheté du raisin dans le mâconnais, notamment pour éviter d’avoir de fûts vides.
- C’est effectivement la raison première. Au final, exceptionnellement cette année, l’offre Bourgogne Blanc est une offre négoce Nous avons pour 1/3 de raisins du domaine et pour 2/3 ce sont des achats dans le Mâconnais mais aussi à Chablis car il manquait parfois de la tension. Ce qui ne nous a plu a été revendu.

Il existe un côté riche avec des fruits jaunes et du calisson mais également un fond tendu. Le perlant est légèrement perceptible. AB

Meursault les Vireuils
Le vin est vif, notamment sur le devant de la langue. L’attaque est fraîche. Arrivent ensuite des fruits mûrs à chair blanche. B+

Meursault les Luchets
Le registre est salin, iodé, avec des épices dans le second tempo. La conclusion est une virgule amère avec un résidu d’élevage. La structures est très droite et concise. Un vin d’une grande sapidité. Pas de doute, nous avons bien à faire à un vin du domaine. B+/TB-


Le renouvellement des vignes


- Pour les greffages nous revenons vers la greffe anglaise. Celles en Omega étaient plus vulnérables.
- Monsieur Roulot nous évoquait l’an passé les parcelles que vous renouveliez. Où en êtes-vous?
- Narvaux revient en 2017. 2/3 des Porusots viennent d’être replantés en 2018. Une partie de Meix les Chavaux a également été replanté. Nous laisserons de la luzerne pour refixer l’azote. Et nous l’aurons à nouveau dans 5 ans. Jean-Marc a reçu des vignes en parfait état. Le travail réalisé est incroyable. Avec un âge moyen d’une soixante d’années, c’est le moment optimal. Mais il est de notre devoir de penser aux générations futures. Et cela passe par le repos nécessaire des terres.

Meursault A mon plaisir, Clos du Haut Tesson
« Les vignes ont été plantées en 1959 et 1961. Sa mise s’est faite en dernier; mi-mars. »
Des fruits mûrs, traçant. De la matière, de la texture, un léger gras, de l’épaisseur en pourtour et de la finesse en son centre. Une belle cohabitation de sensation tactile variée. TB


Quelques mots sur 2017


- Pouvez-vous nous évoquer le millésime 2017? Les volumes ont dû être satisfaisants?
- 2017 se rapproche de 2015. Nous avons tout de même 80-85% d’une belle récolte. Nous avons eu un peu de gel sur les Bourgogne. Nous ne faisons aucun achat cependant (l’opération sur les 2016 étant tout à fait ponctuelle). Nous faisons une belle récolte sur les coteaux. En 2015 le rendement au jus n’était néanmoins pas au niveau attendu parce que les peaux étaient épaisses.
- La malo et les sucres sont-ils terminés?
- Le déroulement des malos a été relativement facile sur les 2017, elles sont toutes terminées aujourd’hui. Nous sommes bons désormais. Les sucres ont commencé fort, tout est également terminé, à l’exception d’une ou deux cuvées qui restent avec quelques bricoles mais rien de significatif, 2 à 3 g maximum.

Meursault 1er cru les Porusots
«En 2016 vous avez 100% des Dessous. L’autre parcelle située dans « Le Porusot » vient d’être replantée.»
Un vin d’une grande précision. Un port droit, presque supérieur dans l’attitude. Une structure cylindrique horizontale. De petites épices, des fruits mûrs: citron, kumquat, ananas, de l’acacia. TB

- Vous continuez à recourir aux bouchons Diams pour les demi-bouteilles.
- Oui pour la dégustation uniquement. Nous ne maîtrisons toujours pas la totalité de sa composition. Il y a un agglomérant dont la formule nous est inconnue.
- N’avez-vous pas regardé d’autres solutions?
- Je sais qu’il existe des bouchons en canne à sucre. Virgile Lignier en utilise.


Les premiers crus ont été moins affectés


Meursault 1er cru les Charmes
« La mise est également récente. Il s’agit de la parcelle du Dessous. Il y a moins de puissance. »
Le nez va plutôt à l’encontre de la richesse que l’on s’imagine de ce terroir. Il se fait ici très « agrumes ». Il laisse pressentir une forme de tension.
En bouche, nous avons une remarquable matière sèche. Se tend ensuite un filin acidulé qui soutient l’ensemble. Et arrive l’ensemble des arômes sur l’ananas, le yuzu confit et l’eau de coco. TB+

- Quelles ont été les pertes liées au gel sur les premiers crus? Ils ont été relativement plus épargné il me semble.
- Charmes a été peu atteint. Il était d’ailleurs surprenant que Gruyaches, dont la pointe est enclavée dans les Charmes, aient gelé à 100%. Comme quoi les moines ont bien travaillé à leur époque.
- C’est effectivement étonnant. Et pour vos autres parcelles?
- Perrières et Bouchères sont au niveau de 2014

Meursault 1er cru le Clos des Bouchères
C’est plein, évident, avec des pointes acidulées comme le citron caviar dans un plat. Une grande netteté et une longueur superlative. Waouh effect. Excellent+
- Il y a eu un gros travail de taille les premières années.
- Je demeure bluffé par le niveau atteint du cru. C’est presque le jour et la nuit entre l’année où il est rentré au domaine et aujourd’hui.

Camarade Non me partagera le soir même son coup de coeur. « Quel vin ce Clos des Bouchères! »

Meursault 1er cru les Perrières
« Nous sommes placés dans les Perrières Dessous»
Des épices, un surcroît de matière comparativement au précédent. C’est d’une durée phénoménale avec un résidu caillouteux XXL. Une grande plénitude et une grande justesse. Un vin Grand en devenir.

Nous remercions le grand passionné qu’est Paul Delorme pour la dégustation, ses pertinentes explications et ce moment de partage. Si vous avez la rare chance de croiser un flacon de l’année 2016 du domaine Guy Roulot, n’hésitez pas une seule seconde. Il est une bien belle réussite sur ce difficile millésime.


Edit: Précisions, clarifications et informations complémentaires du domaine.

HD
#305
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Marc C, Médéric, Nol, TIMO, o_g, Frisette, starbuck, leteckel, jclqu

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3225
  • Remerciements reçus 2328

starbuck a répondu au sujet : LPV75: Qu’a donné le millésime de gel 2016 au domaine Guy Roulot?

J'avais du mal comprendre l'explication concernant les Poruzots puisque je croyais qu'il n'y avait que des dessous parce que les dessus seraient arrachés.
Il faut dire que la somme d'infos est importante dans des visites de cette qualité.
Il n'est pas facile de tout retenir avec une extrême exactitude surtout lorsque l'on découvre le domaine et les cuvées comme ce fut le cas pour moi
Sinon je vois que les Tessons étaient moins comprimés et se présentaient mieux un mois plus tard.

Sylvain
#306

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1464
  • Remerciements reçus 1118

Super-Pingouin a répondu au sujet : Domaine Guy Roulot, Meursault

Le domaine m'a apporté des précisions. C'était bien Dessous seulement :). Le CR a été actualisé.

HD
#307
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: starbuck

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2593
  • Remerciements reçus 917

bertou a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot - Meursault Tessons, Clos de Mon Plaisir 2010

Bu lors de cette soirée

CR: Domaine Roulot - Meursault Tessons, Clos de Mon Plaisir 2010
Superbe nez fin et délicat sur le citron, beurre, noisette fraîche, tilleul, pointe de massepain, pierre à fusil, côté embrun. Un vin sur la finesse et tout en nuances. Il est changeant et se présente avec des facettes différentes. En outre l'aromatique est claire comme de l'eau de roche.
Bouche moyennement puissante avec une texture fine, crémeuse plus que grasse. Acidité importante qui donne de l'élégance, de la tonicité. Un vin très harmonieux qui possède un équilibre merveilleux. Fin de bouche avec de beaux amers salins et une persistance remarquable.
Grand vin.
#308

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 478
  • Remerciements reçus 699

vvigne a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot Meursault Les Meix Chavaux 2015

CR: Domaine Roulot Meursault Les Meix Chavaux 2015

Une très belle bouteille goûtée ce we, toute en élégance, en pureté, en équilibre.
Certes une puissance et longueur mesurée, mais après tout nous sommes sur un village !
Une vraie signature aussi, on est bien au delà d'un bourgogne blanc de style traditionnel.
A signaler un vin peut-être un plus gourmand qu'habituellement pour ce domaine, effet millésime probablement.
Personnellement cela ne me dérange pas bien au contraire.
Justifie tout à fait la très belle réputation du domaine.
94/100
A boire / A garder
#309

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3225
  • Remerciements reçus 2328

starbuck a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot, Meursault Narvaux 2011

Un repas, mes amis ...

CR: Domaine Roulot, Meursault Narvaux 2011
Un nez déroutant, c'est minéral mais surtout marqué par les agrumes, du pamplemousse rose et particulièrement de la mandarine.
Une bouche tendue, tout en longueur avec une très belle finale.
Un vin d'une redoutable pureté dans un style très marqué et pourtant je ne l'ai pas reconnu à l'aveugle.
J'étais dérouté par les arômes d'agrumes rouges que je n'avais encore jamais perçus sur un vin blanc de Meursault.
Chaussette levée, c'est évident que c'est un parcellaire de chez Roulot !

Sylvain
#310

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 217
  • Remerciements reçus 98

Yoannc a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot Bourgogne Blanc 2015

Bouteille ouverte au cours d'un repas.

CR: Domaine Roulot Bourgogne Blanc 2015
Bouchon DIAM 10
Ouverte 2 heures avant consommation.
Le nez était déjà ouvert et très expressif. C'est agréable avec des notes d'agrumes et d'élevage. Un côté un peu épicé.
La bouche est sapide avec de l'acidité qui fait saliver.

Bien (+)
#311

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 478
  • Remerciements reçus 699

vvigne a répondu au sujet : CR: Jean-Marc Roulot l'Abricot

Bu ici
www.lapassionduvin.c...

CR: Jean-Marc Roulot l'Abricot
Liqueur d'abricot
C'est assez abordable en terme de prix, beau, ça sent très bon, c'est rond et équilibrée en bouche, un peu alcooleux mais c'est bien normal, avec une belle longueur.
A découvrir.
A servir frais.
92 pts.
#312

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 303
  • Remerciements reçus 661

Garfield a répondu au sujet : Jean-Marc Roulot l'Abricot

Un indispensable des fins de repas l'abricot du Roulot ! Une vraie gourmandise, pas trop fort (dans les 25° il me semble)

Charles
#313

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18073
  • Remerciements reçus 3003

Eric B a répondu au sujet : Jean-Marc Roulot l'Abricot

... et les abricots proviennent du verger de Jean-Louis Chave. Tout de suite, ça prend une autre dimension B)

Eric
Mon blog
#314
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: joel, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 282
  • Remerciements reçus 184

Val59 a répondu au sujet : Jean-Marc Roulot - Bourgogne Aligoté 2014

CR: Jean-Marc Roulot - Bourgogne Aligoté 2014

Nez sur les agrumes, discrètes notes grillées. En bouche c’est très traçant, avec une longue finale saline et un mélange agréable d’acidité et de quelques amers. La longueur est impressionnante pour le niveau d’appelation. Manque peut être un petit peu de complexité mais quel régal !

Amicalement,
Valentin
#315

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1464
  • Remerciements reçus 1118

Super-Pingouin a répondu au sujet : CR: 2017 au Domaine Guy Roulot, Meursault

CR: Le millésime 2017 au Domaine Guy Roulot



Nous avons eu jusqu'à l'Automne dernier une expérience plutôt mûre du millésime 2017 en blanc. Et nous y avons trouvé de franches réussites sur le village de Meursault. De mon avis, l'expression des terroirs et la patte du domaine Roulot s'affirment le mieux sur des millésimes tels 2012, 2014 ou 2016. De manière similaire à 2015, une petite interrogation accompagnait donc notre arrivée Rue Charles Giraud.

Ce n'est pas Jean-Marc Roulot, ni Paul Delorme qui nous reçoit cette année mais Eric Bodin. Nous l'avions déjà croisé il y a 4 ans. Deux amateurs Suisse se joindront à nous.


2017, un millésime enfin abondant


- Pouvez-vous nous évoquer 2017? La mise est peut-être déjà faite?
- Nous la terminons la semaine prochaine. Sinon 2017 est une année classique, relativement sèche. Nous avons eu de l'eau en Avril/Mai. Il y a eu beaucoup d'eau derrière la fleur. Et la pression de la maladie est plutôt faible début Août.
- A quelle date vendangez-vous?
- Nous commençons le 25 Août.
- Et à quel rendement terminez-vous?
- Un peu moins de 40 hl.
- Et en 2018?
- Nous débutons le 24 Août. Au moment où nous avions fini, d'autres commençaient. Nous frôlons les 60hl.
- Vous devez être satisfaits après les faibles volumes ces dernières années.
- Oui, ça fait du bien.
- Quelle est la production usuelle du domaine?
- Une année normale nous faisons 80 000 bouteilles.

Bourgogne blanc
"5 à 8% de fûts neufs."
SP: La maturité est perceptible dès la première gorgée. Une ligne traçante maintient le vin au milieu de la bouche. C'est confit et acidulé. Quelques pointes mellifère, de la poire. La deuxième gorgée confère une meilleure perception de la texture et des saveurs. Un peu de perlant, de la fleur de sureau.
- Je perçois un peu de perlant, à quel niveau de CO2 aboutissez-vous en bouteille?
- 1 000 à 1 100.
- Et en terme de degrés? 2018 est-il plus élevé que 17?
- 13 à 13,5° en 2017. 12,8° en 2018.
- C'est étonnant. J'aurais pensé l'inverse.
- 17 a plus souffert car il y avait moins d'eau. 2018 était plus à l'aise avec ses réserves d'eau.
Avec la troisième gorgée, la droiture revient et on peut déceler de la verveine. AB+
Nol: Nez sur le citron très mûr ; en bouche, le volume est assez remarquable pour un bourgogne générique ; la matière est bien mûre, avec une belle acidité en finale B
Podyak: Joli nez de citron mûr. Léger perlant. Assez mûr en bouche, accompagné d'un crayeux agréable. Petite vivacité qui relance la fin de bouche dans laquelle on retrouve quelques petites épices. Profil plutôt souple et assez rond. 15


Un début de saison sec en 2019


Meursault
"C'est l'assemblage de Clos de la Baronne, des Croteaux, des Gruaches et de Sous la Velle. 10 à 15% de fûts neufs."
SP: Un vin large, sur le citron et le kumquat confits. C'est net, rond avec une belle matière sèche, une matière résiduelle. Une pointe acidulée en finale. L'ensemble repose davantage sur l'axe horizontal que vertical. B

Nol: Nez sur le citron mûr, presque légèrement confit, et très épicé ; la bouche est ronde, à la limite du « mou », même si une petite acidité donne un peu de peps au vin en fin de bouche ; un profil assez inhabituel chez Roulot ; B-

Podyak: Nez de nouveau sur le citron mûr voire confit, et pointe patissière. La bouche est assez large en attaque, on retrouve le citron un peu sucré, et se tend ensuite de nouveau, avec des petites épices en finale. Riche, assez dense, la petite vivacité équilibrant le vin qui reste sur un profil mûr. Dans les quelques dégustations faites au domaine, je ne me rappelle pas avoir goûté de cuvées se présentant sous un tel aspect mûr (même 2015). Étonnant quand, a contrario, on pense aux acidités parfois élevées qu'on peut retrouver sur les rouges de la région sur ce millésime. 15.5

- Il fait plutôt assez chaud en ce moment. Le coton apparaît dans les vignes de certains de vos confrères. Qu'en est-il pour les vôtres?
- Les matins sont assez frais. Le débourrement est effectivement latent. Les températures douces font qu'il y a moins d'hiver qu'auparavant. Les vignes se reposent moins.
- Les sols paraissent secs. Une pluie serait la bienvenue certainement?
- Les sols sont secs en profondeur. En plantant les piquets, nous avons cassé quelques têtes. Il faudrait de l'eau. Les nappes phréatiques se font entre Novembre et Février.
- Avec la pression du mildiou en Mai/Juin, vous avez peut-être du intervenir plus souvent en 2018?
- En 2017 nous en faisons 8 à 9. En 2018 un de plus. La différence c'est que nous avons du travailler le Samedi et le Dimanche.

Meursault Vireuils
"Notre parcelle fait environ 0,6 ha."
SP: Une pointe de réduction au nez. En bouche, un cap est franchi en terme de portance, d'élégance et de tension. De l'acacias, un beau fond de matière, une zeste salin, un filin d'écorce de citron vert, du citron vert. C'est très sapide et salivant. TB

Nol: Nez qui m’a semblé très légèrement réduit ; très beau fruit : citron mûr, fruits blancs. L’attaque en bouche est assez ronde, « enrobée », puis le vin avance vite en bouche avec beaucoup d’énergie et de peps ; finale saline très salivante ; c’est nettement au-dessus du village « générique » ; TB

Podyak: Petite réduction "grillée" au nez. Des notes de citron acidulé cette fois-ci. On retrouve enfin en bouche la tension habituelle des cuvées du domaine. Quelques notes minérales, plus aérien que les 2 cuvées précédentes. Salivant. Assez long et très joli vin pour un Villages ! 17 TB+


Renouveler le patrimoine végétal


Meursault Meix Chavaux
SP: Une belle vivacité. Du sirop d'ananas, du citron jaune non traité, du zeste de kumbawa. C'est mûr, puissant, avec un pourtour épicé. La fraîcheur est conservée par des billes de citron caviar en son milieu. TB-/TB

Nol: Nez très mûr, large, presque opulent. La bouche est cependant plus fraîche que ce que l’on pouvait attendre ; il y a de la densité et de la puissance, mais aussi du peps et de l’allonge ; B+ / TB-

Podyak: Nez de nouveau sur les agrumes assez mûrs. Attaque assez mûre également mais avec une belle acidité en bouche qui tonifie l'ensemble. Petites épices sur le bout de la langue. Bouche plus fraîche que le nez et l'attaque ne le présageaient. 16+

- Vous étiez en cours de renouvellement des vignes depuis quelques temps. À quelle étape en êtes-vous?
- Avec les successions de grêles et gels, le moment était venu de remplacer une partie de nos vignes. Nous sommes en train de jalonner les Tillets, Poruzots et 8 rangs de Meix Chavaux. Ils ont été replantés en 2018. 3 ans de repos sont maintenant nécessaires.
- Et il faudra 3 ans avant de reprendre l'appellation.
- Oui. Dans l'idéal il faudrait 7 à 10 ans de repos en fait.

Meursault Les Luchets
SP: Un nez mûr. Une matière avec une pointe calcaire. Une structure droite qui porte une épaisseur à l'accueil confortable. En terme d'arômes, nous retrouvons des citrons jaunes et verts confits, du thé vert. Une complexité sur les épices apparaît en finale sur le grand fond que possède ce vin. Un peu de perlant et un délicieux résiduel aux petites aspérités qui appellent la gorgée suivante. TB+

Nol: Très joli nez frais, citronné et délicat, avec de petites notes florales. La bouche fait très Roulot : c’est pur, aérien et salivant, avec une belle acidité ; TB+

Podyak: Nez de nouveau plus frais, plus proche des Vireuils (citron frais). Des notes minérales. Bel équilibre entre une attaque assez mûre et une bouche acidulée très agréable, belle tension avec un certaine densité. La situation du climat se retrouve dans le verre : un joli mix entre les deux précédentes cuvées. A attendre peut-être un peu plus. 17++

- Jean-Marc n'est pas là. Je voulais connaître son avis sur la spéculation dont fait l'objet les vins du domaine depuis 4-5 ans désormais. J'ai suivi les prix chez les cavistes et les enchères en ligne depuis notre première fois ici. Ils se sont envolés. Vous avez peut-être un avis sur le sujet?
- Je trouve cela navrant, nous répond spontanément Eric. A ces niveaux de prix, le vin n'est plus au centre des intérêts. Une bouteille est faite pour être bue, partagée. Et il n'y a pas que les particuliers qui spéculent, des importateurs également. Nous avons par conséquent décidé de numéroter les crus.

Meursault A mon plaisir, Clos du Haut Tesson
SP: Du thé vert, du pamplemousse jaune, de la canne à sucre. Le volume est plein dès le début et la longueur superlative. Un léger gras en pourtour qui ne diminue pas pour autant la netteté tactile. Une belle matière sèche résiduelle ici également. La finale est mûre. La persistance est prolongée grâce au CO2. TB+/Exc-

- Je retrouve ici aussi une pointe perlante.
- Les niveaux de CO2 ont évolué. Nous avions plutôt 500-600 jusqu'à la fin des années 90.
- C'est une pratique plus courante pour contribuer à la protection des vins contre l'oxydation désormais. De mémoire, il provient essentiellement de la fermentation.
- C'est bien cela. Nous n'en rajoutons que très rarement. L'idée est tout de même de préserver ce que l'on a obtenu naturellement. Nous essayons d'être calés bien avant la mise.

Nol: Nez qui fait plus mûr que sur les Luchets, plus intense aussi, avec quelques petites épices. L’attaque en bouche est très fruité (citron, poire) ; c’est assez puissant et dense ; il y a toujours ce côté salivant, mais avec en plus une petite note beurrée qui reste sur les lèvres ; TB / TB+

Podyak: Joli nez sur des fruits mûrs, avec un peu de fruits blancs (poire), et pointe beurrée. Léger perlant. De la matière, de la chair, assez rond, mais salivant et toujours cette petite acidité qui allonge le vin. Très léger trait vert en retro. 16.5


2018, une année naturellement équilibrée



Meursault 1er cru Poruzots
"Nous avons les Dessous uniquement ici, le temps que l'autre parcelle revienne dans l'appellation."
SP: Le haut et le bas gustatifs que l'on perçoit à l'attaque se rejoignent au centre lors du second temps de bouche. Un peu de canne à sucre fraîche, de l'aubépine, du tilleul, un peu de safran. L'équilibre se rehausse en finale. L'ensemble est déjà fort accessible. Exc

Nol: ez très frais, citronné, avec une note anisée et mentholée. La bouche est fraîche, très salivante et digeste. Peut-être le profil le moins mûr depuis le début ; un vin ciselé tout en finesse ; TB+ / Excellent-

Podyak: Nez plus frais que les précédents avec une pointe anisée. Des touches minérales, moins sur le fruit. La bouche est tendue avec un équilibre assez haut (notamment pour un Poruzot), une certaine mâche. Bien salivant avec quelques épices en finale. Du fruit cependant dans le fond de verre. Joli vin en devenir. 17.5+

- Sur des années riches, ajustez-vous des éléments de la vinification? Un filtre plus fin par exemple?
- Non, pas spécifiquement. Nous finissons sur 5 microns. Au delà, ça serre l'expression du vin.
- Avez-vous été tenté de corriger les vins en 2018?
- Notre souci/recherche est l'équilibre sucre/acide de départ. En 2018 la malo est basse mais il restait beaucoup de tartrique derrière. L'équilibre était donc bon.
- A quel niveau êtes-vous?
- De mémoire l'acidité totale oscille entre 3,5 et 4. Le PH se situe autour de 3,2.
- Et en terme de SO2 en général en bouteille?
- 30 à 35 de libre à la mise.


Meursault 1er cru Charmes du Dessous
"Il s'agit de la plus vieille vigne. Elle a été plantée en 1940 approximativement. A certains endroits du sol, on retrouve vite de la roche. Nous avons ici aussi 13,5°"
SP: La tenue se fait en milieu de bouche. La cinématique n'est pas aussi dynamique que Poruzots. Son assise est néanmoins plus stable. La partition est plus mûre. Du sencha, des épices, du poivre vert, du cédrat confit. Exc-

Nol: Nez nettement plus opulent, sur le citron mûr / légèrement confit et une petite touche exotique. La bouche est très belle : c’est moins aérien que Poruzots, mais davantage de matière et de densité. Il y a une très belle maturité, avec une acidité qui arrive en fin de bouche pour allonger le vin ; Excellent-

Podyak: On retrouve un mix de fruits mûrs et acidulés. De la matière en bouche, du gras, puissant, joli fruit mûr. Relance en fin de bouche avec de petites épices. A la fois gourmand et assez profond. 17-

Meursault 1er cru Clos des Bouchères
SP: Un vin plus délicat à l'attaque. Le CO2 est moins perceptible. Des zestes d'agrumes, mûrs, du bonbon de thé vert, un beau volume, une grande netteté/précision en finale. Les lignes sont bien dessinées. Il existe un côté cristallin au delà d'un fond bien présent. La toute finale amère apporte de la complexité. Exc

Nol: Nez très fin et délicat, citronné et floral. La bouche, construite sur la longueur, est d’un volume moyen ; le fruit est en retrait, derrière des notes salines / « crayeuses » ; un 1er cru « léger » et digeste ; TB/TB+

Podyak: Nez avec toujours cette pointe citronnée mais aussi assez florale (fleurs blanches). Léger perlant. Plus délicat, en finesse que le Charmes. Tapisse très agréablement la bouche avec une sensation crayeuse. Salivant. Mais pas forcément que longiligne. Pas encore ultra expressif, mais bel équilibre. 17,5

- Comment procédez-vous aux transferts depuis les fûts vers les cuves?
- Nous pompons avec des cannes. Nous prenons les lies fines. Nous procédons à un collage pour plaquer les lies les plus grossières.
- Nous ne voyons plus les cuvées issues de négoce. En faîtes-vous toujours?
- Oui mais c'est epsilonesque. 10 pièces.
- Combien êtes-vous à travailler au domaine?
- 6 personnes dans les vignes et en cave, 1 personne au bureau et de temps en temps dans les vignes et 3 dans les bureaux.

Meursault 1er cru Perrières
"La mise sera faite la semaine prochaine."
SP: Nez discret qu'il faut s'efforcer d'aller chercher. La bouche est d'une grande plénitude. Du confit, du balsamique. De l'ananas, de la fleur jaune, du citron caviar, du kumquat. C'est puissant et contenu, mûr et tout en retenue, structuré dans sa largeur et sa longueur. Le net résiduel est impressionnant. Il occupe toutes les papilles. Le fond de verre est mielleux. Exc+

Nol: Nez un peu réduit et comprimé, avec un côté plus confit et épicé. L’attaque en bouche est puissante et énergique ; on a une sensation de maturité élevée, la matière est imposante et dense, mais l’ensemble manque encore un peu d’harmonie ; TB en l’'état

Podyak: Pointe de réduction, puis nez typé sur le citron assez mûr et des notes minérales. Beaucoup de matière dans une bouche dense avec ce qu'il faut de tension. Quelques petites épices en finale. La bouche est moins mûre que le nez. Puissant mais contenu. Un peu moins traçant que d'habitude. 18-

- Comment avez-vous géré la différence de volume entre 16 et 17. Jean-Marc avait utilisé des achats pour ne pas laisser ses fûts vides.
- Il y a plus de Bourgogne blanc en cuve. Avec l'arrivée de la fleur, tout le monde s'est activé pour l'achat de tonneaux.

Notre dégustation annuelle au domaine est régulièrement un point d'orgue du séjour. Cette itération ne fera pas exception. Au même stade, je dirais que 2017 a un soupçon de tension ou d'acidité supérieur à 2015 et il est déjà d'une grande amabilité.

Il n'y a pas à dire les villages parcellaires du domaine traduisent toujours aussi remarquablement leurs terroirs respectifs. Et l'exercice est d'autant plus difficile sur un millésime mûr.

J'aperçois des sourires auprès de mes comparses. Camarade Paul d’abonder en m'indiquant que l'écart n'était pas flagrant entre les premiers crus et les meilleurs villages: "Si je dois avoir des flacons, ce serait sans hésiter les villages avec lieux-dits tant leur identité est marquée." Christophe en fin de dégustation: "J'apprécie de plus en plus les vins du domaine."

Ainsi se clôt notre journée du Vendredi. Je reprends de ce pas le clavier pour vous narrer les autres épisodes :)


HD
#316
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, joel, Jean-Paul B., jean-luc javaux, podyak, o_g, Vaudésir, coach, Frisette, starbuck, leteckel, Cristobal

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3225
  • Remerciements reçus 2328

starbuck a répondu au sujet : 2017 au Domaine Guy Roulot, Meursault

Je mesure la chance que j'ai eu de pouvoir passer au domaine l'année dernière.
Désormais je peux mieux déguster les CR de Super-Pingouin, le ressenti par cuvée est plus parlant d'autant qu'il est empreint de sincérité.
C'est le cas par exemple de la cuvée de Meursault village d'assemblage qui perd sans doute en complexité du fait de la sélection parcellaire qui isole les meilleures parcelles du domaine.
Mais cela permet d'avoir une montée en gamme à la fois dans la diversité des expressions mais également dans la puissance des vins.

Sylvain
#317

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4359
  • Remerciements reçus 1473

Vaudésir a répondu au sujet : 2017 au Domaine Guy Roulot, Meursault

Toujours de superbe commentaires mais une question me taraude l'esprit, je ne vois aucun commentaire de votre part de dégustation sur les vins des domaines autres que ceux in-situ, vous en acheter ou il n'ont rien à vous vendre (je ne parle pas de Chablis ou ce n'est pas trop un problème) ?
Stéphane
#318

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 503
  • Remerciements reçus 437

podyak a répondu au sujet : 2017 au Domaine Guy Roulot, Meursault

Le plupart n'ont rien à vendre (peut-être, un jour ?)
Et chez certains, nous arrivons à avoir quelques bouteilles mais nous sommes clients depuis trop peu sans risquer d'infanticides (et avec le peu de bouteilles que l'on peut avoir chacun, et au prix où certaines sont, on attend le bon moment pour les déboucher :cheer: )

Tuukka
#319
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vaudésir

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1464
  • Remerciements reçus 1118

Super-Pingouin a répondu au sujet : Domaine Guy Roulot, Meursault

Les rendements ont été reprécisés par le domaine.

HD
#320

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 575
  • Remerciements reçus 323

joel a répondu au sujet : Jean-Marc Roulot l'Abricot

Eric B écrit: ... et les abricots proviennent du verger de Jean-Louis Chave. Tout de suite, ça prend une autre dimension B)


En fait, ce n’est plus le cas depuis 2 ans, ce sont maintenant des abricots bio du domaine Combier ;-)

Cordialement,
Joel
LPV Nice
#321

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82282
  • Remerciements reçus 7812

oliv a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot, Meursault Meix Chavaux, 2009

Bu en Auvergne

CR: Domaine Roulot, Meursault Meix Chavaux, 2009



Bobosse
Un nez très fin, sur une belle minéralité élégante malgré une fermeture un peu prononcée. Une bouche opulente, riche, grasse et grillée, mais qui reste sur un équilibre plutôt frais et élégant. Finale sur une fine amertume saline, semi-perlante, et laissant une empreinte salivante. Excellent

Oliv
Robe jaune paille peu teintée.
Nez discret et comprimé, très fermé, sur de minces notes florales et beurrées au réchauffement.
Bouche ample, avec de la viscosité en attaque, sans aucune lourdeur par la présence d'une belle acidité et qui évoque un millésime chaud sans verser pour autant dans le pataud.
Finale propre et sans défauts mais d'un mutisme qui confine à l'impénétrable.
Mais l'ensemble est trop fermé aromatiquement, comme refusant de se livrer, pour dépasser son côté intellectuel en l'état.
A attendre.
#322
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: TIMO, o_g

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3225
  • Remerciements reçus 2328

starbuck a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot, Meursault Meix Chavaux, 2013

CR: Domaine Roulot, Meursault Meix Chavaux, 2013

Bu hier soir au restaurant chinois "La Jonque d'or" à Metz que je recommande d'ailleurs à ceux qui aiment la cuisine asiatique.
L'accord fut très bon avec les beignets de crevettes puis les saint jacques au gingembre.
Petite frayeur lorsque le serveur me dit qu'il n'a plus le 2012 de chez Roulot comme indiqué sur la carte ... mais heureusement il me demande si ça ne me gêne pas d'avoir une 2013 :)
C'est la seule cuvée de ce domaine et ça tombe bien car je ne l'avais pas goûté lors de mon unique passage chez Roulot puisque cette parcelle avait gelé en 2016.
Un nez vraiment flatteur avec des agrumes bien mûres et de la bergamote. Quelques notes florales.
J'aime vraiment ce nez très expressif de chardonnay.
Au passage, j'ai dû passer pour un cinglé aux yeux des jeunes d'une table voisine qui me regardaient sentir le vin.
Tant pis pour eux, ils ne savent pas ce qu'ils ratent !
En bouche le vin est ample avec une certaine rondeur qui me fait dire qu'il serait à classer du même coté que Vireuils et Poruzots qui sont dans ma modeste expérience des vins du domaine, les cuvées les plus faciles d'accès.
Le vin est riche sans être lourd, on retrouve le style du domaine qui apporte une belle tension aux vins sans qu'elle provienne d'un excès acide qui conduirait à des amers trop marqués en fin de bouche.
C'est à la fois complexe et accessible. La finale n'est pas interminable ( J'ai encore en mémoire le Clos des Bouchères et les Perrières 2016 goûtés au domaine) mais très longue pour son niveau d'appellation.
Assurément un des meilleurs Meursault village que j'ai eu l'occasion de boire.
Une nouvelle expérience positive avec une bouteille de ce domaine dont la réputation ne me semble pas usurpée tant il semble régulier au plus haut niveau.

Sylvain
#323
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Gibus, Moriendi, TIMO, o_g, Garfield, Vesale

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18270
  • Remerciements reçus 1910

mgtusi a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot - Monthelie rouge 2010

CR: Domaine Roulot - Monthelie rouge 2010

Bouteille ouverte hier soir un un repas pas très approprié.

Pas mal d'acidité dans ce vin peu profond, assez léger.

Bof en l'état.

Michel
#324

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1
  • Remerciements reçus 0

orfeo a répondu au sujet : Domaine Roulot, Meursault Les Vireuils, 2007

Laissons la langue de bois de côté pendant quelques lignes ! Bien étranges différences avec certains 2007 du domaine Roulot que j'ai eu l'occasion de goûter depuis 3 ou 4 ans. Plusieurs Vireuils et Tillet étaient passablement oxydés et ont fini hélas à l'évier. Certaines bouteilles ont été achetées chez un caviste parisien vers 2010 et il est possible que ce ne soit pas les vins issus des mêmes fûts qui alimentent las cavistes et les particuliers. Une bouteille de Tessons 2007 ouverte cette année était en revanche excellente (même si l'apogée passée depuis peu). Il semble que le domaine n'échappe plus à la malédiction qui frappe d'oxydation les Bourgogne blanc bien avant l'âge canonique, y compris et c'est encore plus décevant sur un millésime frais comme 2007. Personnellement, je n'ai jamais retrouvé un millésime au niveau du Vireuils 2000 bu il y a déjà bine longtemps. Au prix actuel des Roulot sur le second marché, l'achat est extrêmement risqué !
#325

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3225
  • Remerciements reçus 2328

starbuck a répondu au sujet : CR: Domaine Roulot, les 2018

Nous avions prévu notre virée bourguignonne automnale le 22 novembre depuis longtemps pour passer chez Roulot.
Le domaine vient de modifier l'accueil des visiteurs. Désormais il y aura 3 journées dédiées sur l'année. Une à l'automne et deux au printemps.
je le dis tout de suite, je pense qu'il est préférable d'y aller au printemps lorsque les vins seront plus avancés et déjà en bouteille pour certaines cuvées.
Je garde un meilleur souvenir de mon passage précédent car cette fois les vins étaient plus difficiles à appréhender.
Je mets le tag CR: mais ma contribution à la découverte du millésime 2018 dans ce domaine phare de Meursault sera bien modeste et n'apportera en tout cas pas d'informations particulièrement nouvelles par rapport à celles que les habitués du domaine peuvent connaitre.

La dégustation se passe dans le hall d'entrée, il y a beaucoup de monde mais le personnel est très efficace pour faire face à l'affluence.
Jean-Marc Roulot est particulièrement sollicité par ses allocataires qui le félicitent et finissent pratiquement tous par lui demander s'ils ne pourraient pas avoir quelques bouteilles de plus.
Déjà chez Sylvie Esmonin, les 2 personnes qui nous accompagnaient avaient fini par lui demander s'il n'était pas possible de devenir allocataire.
A Meursault comme à Gevrey, je constate que le vigneron dit poliment non mais j'imagine que ça doit être pesant d'être en permanence sollicité.
je prends donc la décision de ne pas parler d'une éventuelle allocation lorsque nous le saluerons au moment de partir.

Les deux premiers vins sont le Bourgogne et le Meursault d'assemblage.
Les deux se caractérisent par une tension assez forte mais il est bien difficile d'isoler des arômes. Le nez me semble vraiment fermé.
Heureusement pour nous, ce sera les seuls qui nous semblerons aussi difficile à déchiffrer.

Ensuite nous passons au Meursault Vireuils qui possède un nez raffiné sur la peau de clémentine pour isoler un arôme mais c'est bien des notes fruitées d'agrumes qui dominent l'ensemble. Une cuvée qui me plait particulièrement.

Le Meursault Les Luchets est tout en minéralité et en tension, un vin plus stricte mais plus long

Meursault Meix Chavaux n'est pas situé géographiquement entre Vireuils et Luchets pourtant il me semble faire la synthèse de ces deux autres cuvées parcellaires.
Des notes d'agrumes associées à une minéralité sans que l'un ou l'autre ne domine l'ensemble.

Meursault A mon plaisir, Clos du Haut Tesson me semble être un Luchets avec plus de puissance et une finale impressionnante pour un village mais il n'est pas facile pour moi de l'approcher à ce stade pour y déceler une palette aromatique plus complexe

Meursault 1er cru Poruzots
Comme pour les 2016, j'y vois un Vireuils avec un peu plus de puissance. C'est déjà gourmand au nez mais la finale est moins longue que le Tesson.

Meursault 1er cru Charmes
Là il faut écarter les joues pour que tout puisse passer! c'est un vin qui s'exprime en largeur et en puissance.
J'imagine bien ce vin pour accompagner une belle pièce de volaille

Meursault 1er cru Clos des Bouchères
Un Tesson avec plus de puissance et plus de complexité aromatique.
On retrouve de fines notes d'agrumes qui flottent au dessus du verre, de la minéralité et cette tension maitrisée qui apporte une longueur assez exceptionnelle.
Ce sera ma cuvée préférée pour cette dégustation.

Meursault 1er cru Perrières
J'ai trouvé le nez moins ouvert que celui du clos précédent. En bouche, la puissance et l'amplitude est bien présente mais le vin semble ne pas être dans un jour favorable.
Peut-être que j'en attendais trop pour finir en apothéose.
Au moment de partir j'ai fait part à Jean-marc Roulot de mes impressions et je lui ai demandé s'il était normal qu'à ce stade de l'élevage, le clos des Bouchères domine les Perrières ?
Il m'a répondu qu'il ne trouvait pas que les Perrières soient plus fermées que le Clos en ce moment. Je suppose donc que c'est moi qui suis un peu passé à coté de cette cuvée mondialement recherchée.
A ce sujet, j'ai oublié de mentionner qu'il y avait de nombreuses personnes qui parlaient en anglais autour de nous.
J'ai poursuivi la discussion en disant au vigneron que j'ai particulièrement apprécié son Meix Chavaux 2013.
Il nous dira alors qu'il trouve actuellement que les 2012 se goûtent particulièrement bien.
En rigolant je lui dis que je le crois mais que je n'ai pas de 2012 ni d'autres millésimes d'ailleurs.
Il me répond alors : "Ah c'est de ma faute, je n'en produis pas assez "
Je poursuis en disant que je comprends bien que tout le monde ne peut pas repartir avec un carton.
Il me fait alors remarquer que tous les allocataires ne repartent pas avec 6 bouteilles et effectivement nous en avons vu plusieurs ne repartir qu'avec 2 bouteilles.
Je pense qu'il fait effectivement de son mieux pour satisfaire un maximum de monde mais qu'il ne peut pas vendre plus de bouteilles qu'il n'en produit.
Et zut j'avais dit que je ne finirais pas en parlant d'allocation mais c'est probablement mon instinct de passionné qui m'a poussé à demander combien d'années seraient nécessaires après avoir rempli le fameux formulaire il y a 2 ans pour obtenir une ou deux bouteilles ?
Jean-Marc Roulot m'a répondu qu'on verra ça au printemps :cheer:
Du coup je vais pouvoir rêver tout l'hiver à une Meursault Vireuils 2018 de chez Roulot.
Elle n'est pas encore dans ma cave mais 100% des gagnants ont tenté leur chance B)

Voilà, plus qu'une analyse technique que d'autres feront sans doute mieux que moi, j'ai essayé de vous retranscrire les impressions qu'un amoureux des vins de Meursault peut ressentir lors d'un moment comme celui là.
On ne peut que remercier le vigneron de laisser sa porte ouverte aux amis de ses allocataires pour découvrir ses vins au style bien marqué.

Sylvain
#326
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, PBAES, Super-Pingouin, Eric B, mgtusi, jean-luc javaux, Cédric42120, asoulier99, Frisette, leteckel, Pins, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17855
  • Remerciements reçus 1684

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Domaine Roulot, les 2018

Cher Orfeo, un seul message pour dégommer un domaine, c'est toujours suspect.
Merci de vous présenter dans la rubrique dédiée et lever tout doute sur votre démarche.
Si nous partageons les déceptions, nous partageons également les coups de cœur et les bons plans. Nous attendons aussi de vous ce que nous vous donnons.
Cela ne donnera que plus de crédibilité à vos assertions.

Jérôme Pérez
#327

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 356
  • Remerciements reçus 34

Julien MICHEL a répondu au sujet : Domaine Roulot, les 2018

Deux bouteilles ? Par cuvée ? Ou deux bouteilles en tout ?
#328

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3225
  • Remerciements reçus 2328

starbuck a répondu au sujet : Domaine Roulot, les 2018

2 bouteilles en tout
Le domaine est petit, il y a eu des renouvellements de parcelles ces dernières années et la demande est planétaire.
Perso je trouve que le principe permet à un maximum de passionnés d'avoir accès au style Roulot et quand tu n'as qu'un Meursault Parcellaire, tu le gardes précieusement pour l'ouvrir lors d'une belle occasion.
Il sait très bien que s'il distribuait ses cuvées par multiple de 6, des petits malins s'empresseraient d'en revendre plusieurs pour boire à l'oeil.
Quoique sur ce phénomène de nombreux vignerons commencent à comprendre que c'est plutôt du coté des pros qu'il y a du monde qui ne joue pas le jeu ( cf DRC ou Coche-Dury par exemple) mais c'est un autre débat.

Sylvain
#329

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17855
  • Remerciements reçus 1684

Jérôme Pérez a répondu au sujet : Domaine Roulot, Meursault

orfeo écrit: Laissons la langue de bois de côté pendant quelques lignes ! Bien étranges différences avec certains 2007 du domaine Roulot que j'ai eu l'occasion de goûter depuis 3 ou 4 ans. Plusieurs Vireuils et Tillet étaient passablement oxydés et ont fini hélas à l'évier. Certaines bouteilles ont été achetées chez un caviste parisien vers 2010 et il est possible que ce ne soit pas les vins issus des mêmes fûts qui alimentent las cavistes et les particuliers. Une bouteille de Tessons 2007 ouverte cette année était en revanche excellente (même si l'apogée passée depuis peu). Il semble que le domaine n'échappe plus à la malédiction qui frappe d'oxydation les Bourgogne blanc bien avant l'âge canonique, y compris et c'est encore plus décevant sur un millésime frais comme 2007. Personnellement, je n'ai jamais retrouvé un millésime au niveau du Vireuils 2000 bu il y a déjà bine longtemps. Au prix actuel des Roulot sur le second marché, l'achat est extrêmement risqué !


Orfeo, nous attendons toujours un peu de courage ... courriel privé intéressant, mais qui mériterait d'être connu de tous. Bien entendu que cela peut être dit sur LPV mais il faut pour être crédible que le lecteur soit certain que l'auteur n'est pas mu par un ressenti ou par la jalousie ou par tout autre sentiment qui limiterait le propos. L'anonymat permet beaucoup de choses, hélas : nous n'en avons que trop l'expérience.

Jérôme Pérez
#330

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux