Nous avons 1704 invités et 39 inscrits en ligne

Domaine Rossignol Trapet, Gevrey-Chambertin

  • Messages : 1237
  • Remerciements reçus 3109
CR: Domaine Rossignol-Trapet - Gevrey-Chambertin 1er cru Cherbaudes 2005

Robe rubis moyenne avec une légère évolution sur le bord du disque.
Un beau nez complexe et fin avec une note boisée encore présente et de la torréfaction, une touche de ronce, fruits rouges un peu passés, cassis, rose fanée, c'est très élégant.
On retrouve l'élevage en bouche avec également la torréfaction, un peu de réglisse/ju-ju amer, par contre peu de fruits. C'est frais avec des tanins fondus, un bel équilibre, c'est élégant et tout en finesse. Très beau vin délicat.

Note: 16/20. Garde: à boire.

Amicalement,
Alain Hinant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, matlebat, lutembi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, flupke14, mconstant, SG75
13 Déc 2021 11:58 #241

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317
Bonjour à tous,

Pour une fois, la descente en cave au Domaine Rossignol Trapet n'est pas la première du WE ! C'est Nicolas qui nous fait la dégustation. La plus part des 20 ont été soutirés et remontés en cuve sauf les GC et 1 ou 2 premiers crus dans mon souvenir. Les vins les plus délicats bus pendant le WE dans le contexte du millésime (avec ceux de Jean François).

Le Gevrey VV offre un acidulé friand, une finale serrée à la joli fraicheur dans un profil amer TB (90).

 Etelois est comme d'hab, superbe, déjà harmonieux, sur la framboise, un fond un peu moka, des tanins denses, fins, c'est plein, large avec une finale fraiche, tonique et longue Excellent (91-93+). 

Cherbaudes
 aussi est très beau cette année, son côté flatteur habituel gagne ici en densité, profondeur et une puissante finale bien équilibrée par sa rondeur naturelle Excellent (92-94). 

Combotte, plus souple, plus solaire TB (90).

Très surpris par Corbeau, un cru qui n'est pas dans mes préférés et qui cette année gouttait très bien, sa bouche, un peu brut/sauvage, et sa finale, un poil austère habituellement, offre ici une fraicheur et une élégance que je n'avais jamais rencontré Excellent (92-93). 

Clos Prieur offre à nouveau une synthèse parfaite entre puissance, finesse, amplitude et friandise avec des notes florales du plus bel effet. Excellent (93-95). 

Petite Chapelle, est droit tendue, comme d'habitude, dans son profil profond mais ici un peu austère, et la finale est actuellement serrée (juste soutirée ?). Jamais été mon préféré. Excellent (91-93).

Enfin le Chapelle Chambertin est pour moi magistral, je l'ai même mieux gouté que le Chambertin. Excellent + (95-97).

Le Latricières est plus flatteur, avec des notes florales superbes mais je lui trouve un peu moins de fond, par contre quelle friandise et élégance. Exceptionnel (95).

Et donc le Chambertin qui était un peu fermé malgré l'assemblage direct live de Nicolas. mais pas de soucis, il sera immense ;-)
 
Et en rentrant du WE :

Fichier attaché :


CR: Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Les Etelois 2019 (vidéo 5:30) : Superbe nez élégant et friand de framboise, note épice typé girofle, puis fleurie pivoine, rose, fond noyau et léger caroube/moka, bouche corpulente large, tanins soyeux, quasi taffetas, de la fraicheur superbement enrobée, c'est mûr, friand, tonique, sur la framboise, puis la groseille, note épice girofle pointe fleurie, fond noyau, léger moka, finale fraiche, tonique, voir puissante et jolie persistance. Excellent 91-93

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, Nathenri, Jean-Loup Guerrin, DavidNa, Jean F
16 Déc 2021 10:03 #242

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 790
  • Remerciements reçus 154
Tous ces CRs font envie ! :)

Est-ce que vous savez si le domaine accepte de nouveaux clients ?
Une petite idée des prix ?
Merci !

Alain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat
16 Déc 2021 16:59 #243

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6458
  • Remerciements reçus 6507
D'après des retours hier soir.
Village 35€
PC 78€
GC 130€
Chambertin 200€
Apres je ne suis pas client 
Stephane 
16 Déc 2021 17:01 #244

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317
Bonjour,

Je ne sais pas, mais a mon avis 2020 et 2021 ne sont pas de bons millésimes pour entrer dans un domaine... Déjà les clients risquent de voir leur demande drastiquement restreinte...

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: SG75
16 Déc 2021 17:25 #245

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 90
  • Remerciements reçus 83
J'y suis aller en avril dernier avec un amis, super acceuil alors que plein d'autres domaines nous on envoyé literalement chier (ça doit être l'acceuil à la bourguignonne...)
Je précise que je ne suis pas client. Mais j'espère pouvoir y retourner l'année prochaine.
16 Déc 2021 20:59 #246

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1117
  • Remerciements reçus 2639
Bu aujourdhui un CR: Gevrey-Chambertin 1er Cru Clos Prieur 2006 du domaine Rossignol-Trapet
Robe :
rubis tendance tuilé, brillante.
Nez : superbe nez d'épices douces (canelle), quelques notes de fruits rouge macérés (cerise, fraise), un peu de camphre et des notes de feuilles mortes; posé, abouti, agréable, complexe.
Bouche : attaque assez vive, belle structure tannique avec des tannins poudrés très fin, et on retrouve les arômes secondaires du nez, avec des notes de chocolat noir, bois sec plus marquées Très agréable.
Conclusion : Excellent. Très beau Gevrey, puissant mais sans dureté, qui évolue tranquillement vers les arômes secondaires/tertiaires.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, starbuck
19 Déc 2021 14:27 #247

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6438
  • Remerciements reçus 12999
   

CR:

Domaine Rossignol-Trapet - Latricières-Chambertin Grand Cru 2002
Bu lors du réveillon, le vin accompagne un filet de chevreuil, sauce façon grand veneur aromatisée à la fève de Tonka et liée au chocolat noir, gratin de pomme de terre et brocolis, poire au sirop de fruit de la passion.
Débouché deux heures avant le service, j’ai juste tiré un verre pour vérifier la tenue du vin.
Bouchon long et pas du tout imbibé.
La robe est celle d’un Pinot Noir à la belle évolution, légèrement éclairci avec ses reflets orangés.
Grand nez ouvert et plutôt bavard sur la cerise, la rose poivrée, la réglisse et une touche de café frais.
La bouche est construite sur un profil de grand cru, avec beaucoup d’élégance et de finesse, entourant un corps important au tanin désormais intégré, rafraîchit par une acidité tonifiante.
On croque dans ces arômes de fruit et de fleur qui se renforcent en milieu de dégustation dans une structure riche et soyeuse.
La finale est interminable, rehaussée par le noyau de cerise et la réglisse.
Accord parfait avec le plat où l’acidité du vin tempère la richesse de l’ensemble.
Grand vin gourmand.
Note : 18/20.
Garde : à boire.

Olivier

Edit : découché et devenu plus raisonnablement débouché (merci Anthony !).
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, oliv, Alex, matlebat, Galinsky, Nathenri, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Oyaji-sama, flupke14, starbuck, leteckel, ptitcoco, Gerard58, éricH, Lionel73, Garfield, Jeanveux, Manas
02 Jan 2022 09:11 #248
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8466
  • Remerciements reçus 401
Tu laisses tes vins découcher maintenant…. tsss tss tss ;-).

Content de lire que les 2002 sont encore au top, je ne vais pas me presser d’ouvrir mes 2005 & plus récents (j’adore le domaine) !

Anthony
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, SG75
02 Jan 2022 12:39 #249

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6438
  • Remerciements reçus 12999
Merci pour ta lecture attentive Anthony. 
Je confirme qu’à mon avis, on peut encore attendre un peu les 2005.

Olivier
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony
02 Jan 2022 12:47 #250

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Clos Prieur 2009 (vidéo 7:20) : Un nez fermé à l'ouverture, 12h après, s'expriment la framboise, la mûre sauvage, note épice plutôt réglisse, pointe ronce sous-bois, fond noyau voir noyau d'amande. La bouche est ample large, jolis tanins soyeux encore serrés, le vin n'est pas encore détendu, de la fraicheur aussi, c'est droit, structuré, sur la framboise, la mûre sauvage, note épice réglisse, pointe ronce sous-bois, fond noyau d'amande légere amertume. La finale est fraiche paradoxalement, pleine, puissante, et jolie persistance framboise, mûre, réglisse noyau d'amande. Pas d'une grande complexité, on sent le vin encore comprimé. TB-Excellent 91 (16,5)

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, starbuck
09 Jan 2022 18:32 #251

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6458
  • Remerciements reçus 6507
Bu à cette occasion www.lapassionduvin.c...

CR: Domaine Rossignol-Trapet - Chambertin Grand Cru 2002

J'ai eu peur en l'ouvrant, le bouchon s'éclatant, restant collé, très sec mais ouf aucun bouchon dans la bouteille.
Robe rubis, commençant légèrement à s’éclaircir sur le pourtour, le nez, effet waouh pour tous les convives, pot pourri, floral, rose, cerises, en bouche une infusion de pinot , il y a de la densité, la matière est très belle, on ressent que le vin en a encore sous la pédale, les tanins sont toujours présents mais polis, une acidité au petit oignon allonge le vin sur des notes de cerises légèrement mon chéri, des épices douces, c’est mur parfaitement équilibré, à boire ou à garder pour ceux qui en possèdent encore, excellentissime et grand moment de partage. 

Stéphane
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, Olivier Mottard, matlebat, flupke14, ptitcoco, Manas
10 Jan 2022 18:18 #252

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Les Cherbaudes 2013 (vidéo 6:30) : Un nez friand de groseille, de cerise, note floral élégante de pivoine, d'aubépine, pointe fraiche ronce, sous-bois, puis épice girofle, fond noyau. La bouche est corpulente, droite, jolie fraicheur, presque vif, enrobée de tanins taffetas, tendre, presque moelleux, fin, précis, on se croirait à vosne, quelle délicatesse de toucher, sur la groseille, note plus fraiche, ronce, sous-bois, pointe floral pivoine, puis épice girofle, fond noyau, aubépine/amande. La finale est fraiche, voir vive, qui compense le coté lassif/jouissif des tanins dans cette empreinte soyeuse quasi taffetas et belle persistance, de groseille, de ronce, sous-bois, note floral, puis épice girofle, fond noyau et amande/aubépine. Excellent 93 (17) une sensualité hors norme, très caractéristique de ce cru... Sylvia a adoré, je l'ai rarement vu se resservir comme ça :-), pour elle, le vin le plus enthousiasmant bue, même en prenant en compte ceux des dernières fêtes de Noel.

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, LucB, SG75
30 Jan 2022 17:18 #253

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 528
  • Remerciements reçus 1457

Réponse de Atmosphere sur le sujet Latricieres Chambertin 2013 - Rossignol Trapet

CR: Latricieres Chambertin 2013 - Rossignol Trapet

Nez très frais, un peu végétale, sur la ronce et la rose, un petit côté animal mais pas réduit. Bouche toute en finesse, bien juteuse, sur les fruits rouges et épicées. Grande persistances avec beaucoup de fraîcheur dans ce vin encore très sérieux.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, matlebat, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, LucB, flupke14, starbuck, Garfield
31 Jan 2022 21:37 #254

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317

Réponse de matlebat sur le sujet CR: Domaine Rossignol Trapet, Chapelle-Chambertin 2012

Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Chapelle Chambertin, Rossignol Trapet 2012 (vidéo 5:35) : Un nez classe, fumé, tabac, de cassis, note épice entre réglisse et girofle, pointe fraiche ronce sous-bois, puis cèpes grillés, fond début de cuir et tabac fumé. La bouche est charpentée, droite, voir fraiche, profonde, joli densité de tanins satinés, sur le cassis, note épice clou de girofle, puis sous-bois champignon cèpe, fond tabac, fumé classe et un côté léger mentholé. La finale est fraiche, pleine, profonde, mais sans austérité, et belle persistance cassis, épice, pointe sous-bois, champignon, fond tabac blond, fumé. Un chapelle classique, droit profond, avec du fond mais un touché suave... Exceptionnel 95 (18) Moins puissant que le BM de la semaine dernière, plus profond.

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, SG75
19 Fév 2022 11:54 #255

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Aux Etelois 2012 (vidéo 7:00) : Un nez friand, super élégant, voir classe, de framboise, groseille, note épice typé clou de girofle, puis plus fleurie pivoine, fleurs séchées sur un fond noyau et léger caroube. La bouche est corpulente, large, puis de la fraicheur, bien enrobé de tanins fins, très soyeux, c'est profond et friand, sur la framboise, la groseille, note fraiche de ronce, sous-bois, puis classe d'épice clou de girofle, pointe fleurie pivoine, fleur séchée, fond noyau, caroube. La finale est fraiche, tonique , superbe équilibre, belle empreinte soyeuse et belle persistance de framboise, groseille, épice girofle, fleur séchée, pivoine fond noyau. Excellent 93 (17) sur ce joli millésime d'équilibre, ce village superforme son appellation et se positionne largement au niveau des meilleurs 1erC de la commune, faut dire que la parcelle est enchâssée entre les GC Griotte et Charmes...

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir
20 Mar 2022 16:42 #256

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9382
  • Remerciements reçus 17454

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine Rossignol Trapet, Gevrey-Chambertin Aux Etelois 2012

ce village superforme son appellation et se potironne largement au niveau des meilleurs 1erC de la commune

Il y a des premiers crus de potirons à Gevrey ?


Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, Nexus73
20 Mar 2022 17:12 #257

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317

ce village superforme son appellation et se potironne largement au niveau des meilleurs 1erC de la commune

Il y a des premiers crus de potirons à Gevrey ?


Jean-Loup

Oui Jean Loup, c'est nouveau, une idée du syndicat pour faire plus terroir, anciens... :-) Je corrige
20 Mar 2022 17:28 #258

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95446
  • Remerciements reçus 25610
CR: Domaine Rossignol Trapet, Gevrey-Chambertin 1er cru Clos Prieur, 2009

 

Bouchon imbibé au cinquième.
Robe sur un grenat délicat, sans trace d'évolution.
Nez marqué par un élevage encore dominant, sur un beurré frais et fumé qui perturbe de très belles notes de fruits des bois totalement pinotantes.
Et chmire car la bouche suit le même phénomène aromatique, comme si un voile boisé perturbait une expression aromatique d'un grand classicisme.
Et c'est bien dommage voire dommageable car l'équilibre est très intéressant, sur un volume juteux plein de chair, une acidité vertébrale très agréable car parfaitement intégré au corps du vin aux tanins de grande qualité.
A voir si l'avenir fondra ces arômes parasites en l'état.
La structure impeccable du vin permet d'espérer que ces éléments mécaniques combinent un jour.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, Olivier Mottard, enzo daviolo, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, starbuck, Fredimen, Manas
12 Juil 2022 19:48 #259
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Aux Etelois 2017 (vidéo 5:00) : A 12H, un nez fin, frais, de framboise, cerise, note d'épice typé girofle, classe, pointe ronce, sous-bois, fond léger fumé. La bouche est charnue, large, puis de la fraicheur, de la tension, tanins soyeux, fins, densité moyenne, c'est vif en bouche, élancé, sur la groseille du coup, note clou de girofle,  pointe ronce, fond plus moka, fumé. La finale est fraiche, vive, plus acidulé apportant une pointe de friandise, et persistance plus qu'intéressante de groseille, framboise, girofle, fond léger moka, fumé. TB-Excellent 91 (16,5) Une aromatique grande classe mais une structure pas totalement aboutie. On sent le millésime très juste en maturité, frais, classique quoi, surtout après 18, 19 et 20. Moi je le qualifie de tendre, non pas au sens souple bien sûr, car au contraire l'acidité domine, mais au sens, comme un jeune qui manque d'expérience, ou il manque d'éléments pour affronter le monde extérieur : de la maturité, de la matière, du fond... Après c'est extrêmement digeste, déjà prêt à boire, et ça par contre c'est une vertu, car cela permettra d'attendre les 14, 15, 16, 18, 19 et 20 :-), sauf que c'était la dernière :-(

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, LucB, Fre, Garfield, forty-one, Jean F
11 Sep 2022 17:32 #260

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Les Cherbaudes 2017 (vidéo 6:35) : Un nez friand marqué à l'ouverture d'un peu élevage et/ou réduction grillé, puis c'est framboise, groseille, note de ronce, sous-bois, pointe épice réglisse, fond léger boisé classe amande,  noyau caroube. La bouche est corpulente, fraiche, tonique, voir vive, avec surtout avec de superbes tanins soyeux "vosne like", typique des cherbaudes, pour enrober cette fraicheur, pas beaucoup de fond (millésime 17 comme la semaine dernière avec les Fremiets), c'est tendre et presqu'acidulé, sur la groseille, note ronce sous-bois, pointe réglisse, fond amande, caroube. La finale est fraiche mais superbe empreinte quasi velouté et jolie persistance de groseille, ronce sous-bois, réglisse, fond au léger boisé friand,  noyau amande, caroube. Excellent 92 (17).

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, forty-one
20 Nov 2022 18:11 #261

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Les Cherbaudes 2010 (vidéo 2:15) : Un nez de pinot évolué, assez marqué de notes ronce, sous-bois, champignon, sur de la groseille, pointé épice, sur un fond léger moka, et un petit côté mentholé évoluant cuir. La bouche est entre charnue et corpulente, droite, tendue, puis tanins soyeux, qui prennent la largeur enrobant tout juste la grande fraîcheur, mais on garde le petit côté aguicheur du cru, sur la groseille, les notes végétales ronces, sous-bois, puis champignon, fond léger moka, et ce coté mentholé. La finale est fraiche, presque vive, et persistance intéressante de groseille, ronce, sous-bois, les notes champignon, et ce fond cuir, moka et mentholé. TB-Excellent 91 (16,5) Un peu frais et tendu pour moi, Sylvia a adoré elle, mais elle aime les millésimes plus frais... Par contre, topissime sur le Boeuf bourguignon, qui renforçait le fruit du vin, sa gourmandise, et le vin donnait de la finesse et de la précision aromatique au plat. 

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, Olivier Mottard, tht, Jean-Loup Guerrin, rafalecjb, forty-one, Tessouille
25 Déc 2022 17:39 #262

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9382
  • Remerciements reçus 17454

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine Rossignol Trapet, Gevrey-Chambertin Cherbaudes 2010

topissime sur le Boeuf bourguignon, qui renforçait le fruit du vin, sa gourmandise, et le vin donnait de la finesse et de la précision aromatique au plat. 

Matthieu, cette remarque me permet de relancer un débat qui n'a pas vraiment eu lieu, faute d'avis.
Tous mes accords sont notés par le prisme "influence du plat sur le vin". En effet je ne mets jamais en bouche à la fois le plat et le vin. Et je trouve que la bouchée du plat qui précède la gorgée de vin a toujours une influence sur celle-ci alors que pour l'inverse c'est très rarement le cas ; il y a toutefois pour moi une exception avec les vins très tendus qui viennent nettoyer une bouche rendue grasse par certains plats (ex : fondue).
D'ailleurs tous les tableaux d'influence des saveurs que l'on trouve dans la littérature donnent toujours l'influence d'une saveur du plat au sens large (acidité, amertume, salé, sucré, umami, saveur pimentée) sur une caractéristique du vin (acidité, amertume, mais aussi corps, douceur, fruité).
Lorsque j'avais fait part de cette remarque à un professionnel du vin, il m'avait répondu que lui associait toujours en bouche un peu de solide et de liquide pour évaluer l'accord.
Quelle est ton expérience en général et dans ce cas particulier ?

Naturellement, si cette discussion devait aller au-delà d'une simple réponse et que d'autres LPViens interviennent, je serai ravi qu'un modérateur bascule ceci dans une discussion ad hoc.

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, Jeanveux
25 Déc 2022 18:51 #263

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3521
  • Remerciements reçus 7317
Salut Jean-Loup,

J'adore ta question :-)
Bon, là je suis en cuisine, mais j'ai un peu de temps cette semaine, je suis en vacances... Je vais donc y réfléchir car en te lisant, je me suis d'abord vu dans le cas 1 (je mange puis je bois) mais je me vois aussi dans le cas 2 et en plus, il m'arrive aussi de faire les 2, le cas 3 (de prendre une gorgée, aliment encore en bouche).
Je formalise ma réponse, et je poste ici... si on poursuit sur ce thread, ou si vous avez ouvert un nouveau sujet ;-)
Amicalement, Matthieu
25 Déc 2022 19:16 #264

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5605
  • Remerciements reçus 9042
Comme le suggère Jean-Loup, ouvrez un fil dans une rubrique plus adaptée.
Déplacer des sujets ne prends pas des heures mais un peu de temps quand même donc si vous pouvez éviter un peu de boulot à la modération ce sera aussi bien 

Sylvain
25 Déc 2022 19:37 #265

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9382
  • Remerciements reçus 17454

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Accords mets et vins

Le débat est lancé  ICI  sur l'influence du vin sur le plat.

Jean-Loup
25 Déc 2022 21:26 #266

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1202
  • Remerciements reçus 1907
Retrouvailles d'admins au ZWTG

CR: Domaine Rossignol-Trapet, Gevrey-Chambertin 1er cru Aux Combottes, 2019



Claudius
Corpulent, plein à craquer, sur le baby fat, plus simple aussi et moins complexe que les Chambolle précédents
24h + tard, libérés de l'effet de séquence le vin reste très concentré et puissant, tout est là et à sa place, à attendre patiemment

Anthony
Claude et moi ayant dégusté quelques semaines auparavant un très bon « Aux Combottes » 2017 d’Arlaud, il me tenait à cœur de comparer 2 vins de ce cru qui me plait de plus en plus. Peu causants le premier soir, ils se chamaillent tout au long du week-end quant à celui qui aura plus de puissance, de finesse sablonneuse, de ce côté terre labourée tellement Gevrey …. bref match nul mais pas nul du tout.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, SG75, Jean F
02 Jan 2023 20:21 #267

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1202
  • Remerciements reçus 1907
Retrouvailles d'admins au ZWTG

CR: Domaine Rossignol-Trapet, Gevrey-Chambertin 1er cru Clos Prieur, 2010

Claudius
Sur un fruit intense plus primaire que le Lavaux qui suit, un peu plus rigide aussi.

Jérôme Pérez
Je dois confesser que sur ces deux vins que j'ai trouvé très bons, voire excellents, je me suis davantage concentré sur les commentaires de mes deux acolytes qui m'ont totalement bluffé par leur savoir, leur maîtrise du sujet. Un supplément de race pour le second, plus de profondeur mais des tanins qui demandent encore à se polir.

Anthony
Dans la confrontation Clos Prieur (Rossignol-Trapet) vs. Lavaux-St-Jacques (Harmand Geoffroy), le Lavaux remporte le 1er jour par son côté plus éclatant mais le Rossignol égalise le dimanche par son évolution et son équilibre. Comparaison n’est pas raison, ils se tiennent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir
02 Jan 2023 21:01 #268

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1202
  • Remerciements reçus 1907
Retrouvailles d'admins au ZWTG

CR: Domaine Rossignol-Trapet, Gevrey-Chambertin 1er cru Petite Chapelle, 2010

Claudius
Bouquet immense qui laisse présager d'un vin profond puissant 
beaucoup d'arômes et de saveurs irrésistibles, bouquet évolutif 
à attendre encore 
24h + tard a perdu, retourne à un état primaire et plus monolithique 

Jérôme Pérez
Je dois confesser que sur ces deux vins que j'ai trouvé très bons, voire excellents, je me suis davantage concentré sur les commentaires de mes deux acolytes qui m'ont totalement bluffé par leur savoir, leur maîtrise du sujet. Un supplément de race pour le second, plus de profondeur mais des tanins qui demandent encore à se polir.

Anthony
David (Petite-Chapelle 1er Cru) contre Goliath (Mazis Grand Cru), le Rossignol ne démérite pas mais peine à se départir d’un côté monolithe que le Mazis surpasse avec plus de sensualité. Les deux donneront de très beaux vins dans 3 à 5 ans.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Vaudésir
02 Jan 2023 21:05 #269

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1202
  • Remerciements reçus 1907
Retrouvailles d'admins au ZWTG

CR: Domaine Rossignol-Trapet, Chapelle-Chambertin grand cru 2010

Claudius
austère, minéral, tendu, circulez il n'y a rien à voir serait-on tenté de dire, à attendre
24h+ tard, entrouvre la porte, curieusement 1ers accents tertiaires ... ? 
toujours puissant et intense 
à revoir 

Jérôme Pérez
Je reste persuadé que le premier des deux vins a subi la présence du second qui est tellement excellent et sans aucun doute en devenir quand le Latricières se livre totalement et sans retenue. Je pense aussi qu'à cette table, on préfère la petite musique que la Chevauchée des Walkyries. Quoi qu'il en soit ce Latricières Chambertin est l'autre point d'orgues de la dégustation, il répond au Bart dans l'élégance, soyeux, frais sans doute moins floral mais d'une longueur tout aussi remarquable.

Anthony
Dans la conversation des 2 GC de Rossignol-Trapet, Latricières et Chapelle, il était clair d’entrée que Latricières avait revêtu ses bas de soie et sa jarretelle pour déclasser le tomboy de Chapelle, qui aura besoin comme d’habitude de plus de temps pour fondre sa masse musculaire. Ce Latricières fut exquis, d’une élégance et d’une sensibilité qui le met au niveau des belles bouteilles de l’année.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, SG75, Jean F
02 Jan 2023 21:10 #270

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux