Nous avons 1757 invités et 15 inscrits en ligne

Azienda Agricola Giuseppe Mascarello e Figlio

  • Messages : 2364
  • Remerciements reçus 3188
CR: Azienda Agricola Giuseppe Mascarello & Figlio - Langhe Nebbiolo 2017 " Dai vigneti di Proprietà " :
(bouteille ouverte 24h à l'avance)

Robe semblable à celle d'un bordeaux clairet.
Nez quasi mutique présentant quelques effluves de petits fruits rouges tels que la fraise des bois ou la groseille.
La bouche semble très pour ne pas dire trop légèrement constituée, le vin présente une fluidité inhabituelle pour un nebbiolo. Au niveau aromatique, on retrouve les fruits rouges et par moments fugaces une sorte de fraîcheur mentholée plutôt agréable.
La longueur et la fin de bouche sont neutres.

Je me suis posé la question de savoir si la bouteille n'avait pas un pet' car c'est franchement une déception. Si je compare à un vin de même niveau d'appellation du même millésime (celui de l'Azienda Agricola Giuseppe Cortese à Barbaresco , il n'y a pas photo).

Frèdè
10 Fév 2020 13:23 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1913
  • Remerciements reçus 4412
Bu lors de cette session LPV Bzh

CR: Barbera d'Alba DOC Superiore - Mascarello - Giuseppe E Fliglio - Scudetto - 2012



Docadn
Nez suave, dont je retrouve la délicatesse une fois en bouche. Déroulé buccal sur la cerise, aux notes corsées. Ensemble plein à la finale salivante très agréable. ***

Durocher
Robe pas des plus foncée,beau nez fruité,net.
Bouche assez tonique,fruitée,agréable.Pas très complexe mais c’est bon,facile à accorder,un vin digeste,gourmand.
Content de mon apport même si passer derrière le précédent c’est dur…

Sebus
Robe grenat léger
Le nez est fruité, mûr, j'ai une petite sensation de fumé/d'encens
La bouche est franche, l'acidité est soutenue, le vin est expressif et salivant en finale
C'est bon mais il souffre de la comparaison avec le précédent puisqu'ils ont été servis par paire

Sébastien
04 Mar 2020 12:02 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2364
  • Remerciements reçus 3188
CR: Azienda Agricola Giuseppe Mascarello & Figlio - Barbera d'Alba 2016 " Vigna Santo Stefano di Perno " :

Robe sur un violet profond tirant sur le noir.
Beau nez sur la mûre, le fumé, la violette, une légère et agréable note de chocolat amer, un aspect mentholé.
Bouche épicée mais pas riche, une acidité assez présente rend le vin droit, tendu (terme que j'associe plus volontiers aux vins blancs). On retrouve le côté mentholé et plus largement des éléments végétaux, sans qu'on puisse dire que la matière fasse défaut (ronce, végétal noble).
La fin de bouche est longue et la finale persistante.

Ce qui m'a plu dans ce vin, c'est sa parenté de style avec le dolcetto et la freisa déjà goûtés précédemment. De même, j'ai apprécié le fait qu'on ne soit pas sur une barbera débordante de fruit mais au contraire sur une version plus en retenue du cépage.

Frèdè
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, leteckel, SOK
12 Avr 2020 13:43 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668
Giuseppe E Figlio Mascarello Barolo Villero 2009
CR:
Robe grenat clair, légèrement orangée
Nez floral, végétal qui s’étire sur la ronce.
L’attaque est agréable, velouté, le toucher de bouche est caractéristique du domaine sur la finesse. Par contre en milieu de bouche le vin a tendance à s’affaisser et à laisser une légère sucrosite déséquilibrer le vin.
La longueur est juste correcte.
J’adore ce domaine et ce vin est ma première vraie déception, car ce vin manque de fond, et à ce niveau de prix ça ne pardonne pas!

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, leteckel
30 Avr 2020 12:48 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6775
  • Remerciements reçus 3750
Salut Simon,

2009 n'a pas grosse réputation et certains secteurs ont souffert de la chaleur. En tout cas, Galloni le goûte comme toi, avec un manque évident de profondeur. On en revient au problème des prix astronomiques demandés quelle que soit la qualité (toute comparaison avec 2013 d'un région plus septentrionale serait fortuite...)

Marc
30 Avr 2020 13:29 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668
Hello Marc,
En 2015 j'avais bu Monprivato 2009 et c'était sublime.
Le terroir de Monprivato fait des différence énormes donc je vais le mettre à part sur ce millésime, mais Villero normalement c'est top alors j'en attendais vraiment mieux. On commence à être à des prix, même au domaine, qui me rendent exigeant.
2009 à Barolo serait comme 2013 en Bourgogne? C'est donc un bon millésime de vigneron comme on dit chez nous ;)...

Simon.
30 Avr 2020 15:38 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10214
  • Remerciements reçus 3854

Krabb écrit: Hello Marc,
2009 à Barolo serait comme 2013 en Bourgogne? C'est donc un bon millésime de vigneron comme on dit chez nous ;)...


en millésime 2009 essayez le San Luigi de Gianfranco Alessandria ou le Bricco delle Viole de Vajra, vous ne serez pas déçus !

CR: Azienda Agricola Giuseppe Mascarello & Figlio - Barolo Villero 2013

à propos du Villero, j'ai bu le 2013 sans prendre de notes au mois de novembre 2019 dans la région de Alba ... souvenir d'un vin excellent construit sur la finesse mais avec suffisamment de fonds, déjà complexe et raffiné et en fait prêt à boire ... je ne connaissais que le Monprivato du Domaine et là j'ai été conquis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Krabb
30 Avr 2020 16:05 #67
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668
Chez Vajra, j'ai goûté des Baudana 2009. Je préfère toujours les Baudana (Baudana et Cerretta) aux cuvées cassiques de Vajra, c'est bon certes, mais ce n'est Monprivato.
C'était meilleur en jeunesse que ce Villero par contre ! Il faudrait en ouvrir une pour essayer mais j'en ai déjà plus...
Edit : Je m'aperçois en lisant le fil qu'on avait bu le Vigna da Proprieti 2009 avec le Forez, c'était bon mais pas l'éclate non plus.

Simon.
30 Avr 2020 16:14 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10214
  • Remerciements reçus 3854
Salut
j'ai complété mon post ci-dessus avec un souvenir (excellent) du Villero 2013

je connais le Baudana Ceretta de Vajra, c'est beaucoup plus charnu sur des notes balsamiques que le Bricco delle Viole ... perso j'aime ces 2 styles très différents
la dernière fois que j'ai ouvert un Cerretta 2007 de Vajra, je l'ai servi avec le Pie Rupestris 2004 de Cappellano, un pilier de ce forum a presque ou a préféré le Cerretta !!
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: POP
30 Avr 2020 16:19 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 27
  • Remerciements reçus 40
CR: Azienda Agricola Mascarello Giuseppe E Figlio, Barbera D’Alba Vigna Santo Stefano Di Perno 2014

Bouteille ouverte 4 heures avant.

Robe relativement claire aux reflets violacés.

Nez que je trouves un peu en dedans d’abord, apres l’avoir bien aéré dans le verre on perçois enfin du fruit: cerise noire, prune, c’est floral aussi sans que je puisse clairement identifier les fleurs en question :pinch: .
Un peu de végétal noble et un trait mentholé englobent le tout pour donner un joli nez.
Seul bémol une odeur de poussière bien que légère vient insidieusement gâcher le plaisir de temps à autre à la manière d’un goût de bouchon du type sournois.

Bouche à l’avenant, toutefois marquée par une acidité élevée qui peut être gênante pour certains. Tanins présents mais de belle qualité, pas asséchants.
Un vin avec une structure intéressante et un bel équilibre, on sent qu’il y a de la maitrise derrière.
J’en attendais peut être un peu plus mais si je l’avais bu à l’aveugle j’aurais dit « bon vin » sans oublie que la bouteille est descendue rapidement ce qui est généralement bon signe.

Voilà pour mon première CR, j’ai essayé que ça ne soit pas trop brouillon, mes excuses si c’est loupé !

Adrien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, sideway, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, leteckel
22 Mai 2020 11:15 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2357
  • Remerciements reçus 3313

Réponse de DUROCHER sur le sujet Giuseppe Mascarello, Barolo ,Cuvée Villero 2009

CR: Giuseppe Mascarello,Barolo,cuvée Villero 2009
La robe tire sur l'orange,elle est claire.
Le nez un peu fruité dévoile surtout des notes florales,herbacées et c'est très agréable.
La bouche est ronde,suave,un peu chaude(millésime) mais que c'est bon.C'est aussi là sur le fruité-floral et une légère sucrosité majore encore plus cette rondeur.Il ne faudrait pas plus ,on risquerait la mollesse.L'acidité n'est pas en avant comme dans le Lageder,elle est fort discrète mais là quand même.
C'est un beau vin que l'on identifie assez facilement,enfin didons qu'on a bon sur ce coup là.
Je pense qu'il est bon à boire,que plus de garde ne sera pas plus bénéfique.
Bernard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Krabb, leteckel
22 Aoû 2020 08:30 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2357
  • Remerciements reçus 3313

Réponse de DUROCHER sur le sujet Giuseppe Mascarello Barolo,cuvée Villero 2009

Je vois le commentaire de Krabb plus haut,je remarque sa déception sur ce même vin et je comprends,plusieurs seraient sans doute d'accord,mais je persiste, ce vin m'a plu,je l'ai même trouvé très addictif.
Bernard
22 Aoû 2020 08:34 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668

Réponse de Krabb sur le sujet Giuseppe Mascarello Barolo,cuvée Villero 2009

Comme souvent en matière de dégustation, c'est une affaire de goûts mais je note que la description est, elle, extrêmement proche. On sait à quoi s'attendre !

Simon.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
22 Aoû 2020 12:40 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2364
  • Remerciements reçus 3188
CR: Azienda Agricola Giuseppe Mascarello & Figlio - Dolcetto d'Alba 2018 " Vigna Santo Stefano di Perno " :
(ouvert une douzaine d'heures à l'avance)

Robe rubis translucide.
Nez un peu animal à l'ouverture, puis sur les fruits rouges et plus tard les fruits noirs (myrtille, mûre). Il y a aussi un aspect végétal amenant de la fraîcheur.
La bouche offre un aspect légèrement perlant en attaque. Cela donne un côté juteux. L'acidité du dolcetto se faire également sentir mais le vin est plus suave en milieu de bouche.
La matière n'est pas phénoménale , on est plus sur la finesse, mais au fil de la dégustation on a toutefois une certaine complexité qui vient avec notamment un bel éclat de la matière.
La fin de bouche est marquée par une note d'orange qui me ferait volontiers penser au sangiovese.
La longueur est plus que correcte et la finale est fraîche.

Une belle bouteille qui pourra sans doute évoluer favorablement.

Frèdè
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Olivier Mottard, leteckel, LoneWD
20 Sep 2020 11:44 #74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 111
CR: Azienda Agricola Giuseppe Mascarello e Figlio - Barbera d’Alba - Scudetto - 2013



Nez : Balsamique, noyau de cerise façon clafoutis, un peu de pruneau, herbes sèches coupées.
En bouche : la cerise, le clafoutis tout au long de la bouche jusqu’à la finale longue d’une douzaine de secondes. Mais aussi en milieu de bouche les herbes coupées, presque un peu de thym et le poivre blanc en finale avec la cerise. L’attaque manque un peu de tranchant, mais le touché est velouté, une pointe d’acidité en milieu de bouche, des tanins très fins, fondus, puis l’alcool reprend le dessus.
Si je devais le critiquer un peu je dirais qu’il manque un peu de tension en attaque et en finale.
TB

Luis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, sideway, tomy63
31 Oct 2020 20:38 #75
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 111
CR: Azienda Agricola Giuseppe Mascarello & Figlio - Dolcetto d'Alba 2018 " Vigna Santo Stefano di Perno " :



Super réduit à l’ouverture, animal presque l’écurie et CO2 résiduel +++ en bouche, très perlant.
Après un bon coup de carafe : c’est merveilleux !
La réduction laisse la place à un fruit éclatant de fraîcheur : framboise, groseille, mûre et cerise et aussi un peu d’herbes aromatiques comme le thym.
En bouche : superbe trame acide, beaucoup de fraîcheur, alcool modéré, tanins très fins.
Arômes en bouche surtout la cerise fraîche et des notes poivrées que je ne percevais pas au nez.
Belle longueur d’arômes sur une 10aine de secondes et ensuite une fraîcheur salivante persiste.
Au final beaucoup mieux que le 2017 qui m’avait semblé trop alcooleux.

Luis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, DUROCHER, tomy63, leteckel, AgrippA
17 Nov 2020 20:26 #76
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 111
CR: Azienda Agricola Giuseppe Mascarello & Figlio - Dolcetto d'Alba 2017 " Vigna Santo Stefano di Perno "



A l’ouverture, comme pour le 2018, forte réduction.



Après une bonne heure de carafe la réduction laisse la place à un fruit éclatant. Le nez oscille entre la framboise, la mûre, la groseille... un bouquet très frais, mais également une trame balsamique vient donner de la profondeur à la fraîcheur qui semblait initialement occuper tout le premier plan olfactif.

En bouche, la fraîcheur continue à servir de fil conducteur à cette agréable dégustation. On retrouve les fruits frais, surtout la mûre et la groseille, puis quelques herbes coupées et un peu de réglisse, puis des notes de cacao amer viennent clôturer une persistance aromatique d’une dizaine de secondes environ.
L’alcool est présent mais dominé par l’acidité. Les tanins sont très doux.

De façon surprenante, j’ai beaucoup aimé ce 2017 que j’avais pourtant trouvé trop alcooleux il y a quelques mois.

TB

Luis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sideway, bertou, DUROCHER, tomy63, Papé, leteckel, AgrippA, samgriz
24 Jan 2021 00:09 #77
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 7829
CR: Giuseppe Mascarello & Figlio - Langhe Freisa 2015 " Toetto "

Dernière ouverture du weekend pour accompagner un simple, mais excellent, faux-filet maturé et pommes de terre au four.

Première expérience pour moi sur ce cépage. Le nez n'est pas forcément très expressif, moins qu'un Nebbiolo il me semble, sur la fraise (peut-être parce que j'ai le mot "freisa" sous les yeux :) ), la cerise, la framboise et un petit côté sanguin.
La bouche est riche, assez tannique en dégustation pure mais parfait avec la viande saignante, mais ne sombre jamais dans la lourdeur car c'est très fruité (fruits frais, pas du tout compotés) et gourmand. L'alcool se ressent un peu (parce qu'il y en a pas mal, 14.5°) au réchauffement.
Un joli vin, encore très jeune, qui doit pouvoir évoluer de longues années.


ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dfried, sideway, peterka, bertou, Moriendi, Papé, samgriz, Docluisitus
28 Mar 2021 21:46 #78
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3129
  • Remerciements reçus 4815

Réponse de tomy63 sur le sujet LPV Oslo : soirée confinée encore...

Merci pour le CR. Nous avons bu aussi Monprivato 2010 récemment, et en gros mêmes conclusions, ça ne se livre pas complètement, c'est bon, mais vu le pedigree on en attendait plus. Pas d'inquiétude pour l'avenir, encore quelques années et ce sera probablement superbe.
04 Mai 2021 14:36 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10214
  • Remerciements reçus 3854

Réponse de claudius sur le sujet LPV Oslo : soirée confinée encore...

Merci pour le cr

concernant Monprivato, il y aurait un problème depuis l’arrachage
et le re- plantage des vignes ... cela concerne les millésimes à partir de 2009-2010 ... qquns ont cherché à comprendre, mais le domaine assure que tout est en ordre ... ? 
il y a notamment une tentative de Eric Guido relatée par écrit de cette tentative d’élucidation.

C’est ici
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, tomy63, leteckel
04 Mai 2021 22:47 #80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3846
  • Remerciements reçus 7542

Réponse de bertou sur le sujet LPV Oslo : soirée confinée encore...

Intéressant Claudius,
J'ai goûté le 2010, 4 fois avant la bouteille bue récemment. C'était sur la jeunesse et à 3 reprises, j'avais été subjugué. La quatrième bouteille étant marquée par une évolution trop rapide.
Je n'ai absolument pas l'expérience d'Eric Guido, mais j'ai senti une baisse dans la qualité avec le millésime 2013 (2012 était en deçà, mais je le mettais sur le compte du millésime). J'avais été vraiment déçu, car le vin n'avait pas l'éclat du 2010 et des millésimes précédents. C'était bon, mais sur ce superbe millésime dans cette région, il était très loin des meilleurs. Pareil pour 2015, c'est bon mais pas exceptionnel. Les prix ayant augmenté, j'ai lâché l'affaire.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, leteckel
05 Mai 2021 07:39 #81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3846
  • Remerciements reçus 7542
Bu lors de  cette soirée

CR: Giuseppe Mascarello – Barolo Monprivato 2010
Nez de bonne intensité le cul un peu entre deux chaises, car il propose de l’évolution et aussi du fruit jeune mais n'assumant aucun des deux. C’est tout en finesse, dentelles avec de fines nuances, mais il est un peu sur la retenue.
La bouche est assez puissante, peu extraite, tout en finesse. Les tanins sont d’un superbe soyeux pour du Nebbiolo et donnent une belle et délicate fermeté. La longueur est excellente, salivante avec un joli côté cerise acidulée.
Excellent surtout dans les sensations de bouche. Le nez est entre deux phases.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, Benoit Hardy
05 Mai 2021 07:41 #82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3129
  • Remerciements reçus 4815

Réponse de tomy63 sur le sujet LPV Oslo : soirée confinée encore...

J'avais pourtant très bien goûté Monprivato 2013, bien dans le style du domaine, très fin et au fruité éclatant, dans une bonne phase sans doute. Il faut dire que le nebbiolo, quand c'est pas le bon moment, ça pardonne pas. Bien goûté aussi le Monprivato 2011, le Villero 2012, les langhe 2015 et 2016. Toujours ce style éclatant et infusé. Je me posais presque la question de savoir si les vins n'ont pas encore progressé, ou peut-être changé un peu de style car finalement j'ai pris plus de plaisir sur les vins post 2010 que sur les plus vieux (mais je les connais moins bien aussi il faut dire). Un style encore plus "bourguignon" qui manque peut-être d'un peu de matière ou de complexité ? 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel
05 Mai 2021 09:24 #83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 95035
  • Remerciements reçus 25068
CR: Giuseppe Mascarello, Barolo, Monprivato, 2008

 

Bouchon très long et absolument parfait.
Robe sur un rubis assez clair qui commence à roussir.
Nez un peu comprimé à l'ouverture et qui se détend à l'aération pour livrer un ensemble très délicat, presque pinotant, sur la rose et les fleurs séchés, une pointe épicée avec un petit côté plus langoureux et lascif que n'aurait peut être pas le pinot.
Très belle bouche charnue et juteuse, sur un point d'équilibre tout en délicatesse, avec un côté rythmé et caressant à la fois.
Finale aux tannins imperceptibles, très facile, déliée et d'une belle gourmandise.
Très bien et peut-être sur son plateau de maturité.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Anthony, Olivier Mottard, peterka, A42T, bertou, Benoit Hardy, TIMO, Papé, leteckel
23 Aoû 2021 15:23 #84
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 990
CR: Azienda Agricola Giuseppe Mascarello e Figlio, Dolcetto d'Alba, Vigna Santo Stefano di Perno, 2019.

Bouchon liège à peine teinté, entièrement estampé aux armes du domaine, 'Castiglione Falletto, nella cantine di Monchiero, dal 1881'.

Robe rubis dense à reflets lumineux.

Nez fruits rouges et noirs avec dès l'ouverture une belle pointe épicée en finesse et subtilité.

Bouquet sur les fruits noirs, corps et fraîcheur. Tanins et concentration. Le vin s'apprécie très bien sur plusieurs jours, même bu glacé le fruit bien expressif, légère prise de perlant au fil du temps. Comme pour certains gamay du Beaujolais, j'imagine bien cette cuvée s'épanouir sur quelques années. Fruité, souple, équilibré, à peine corsé et pas volé à la vingtaine d'euros l'unité.

Bouteille bien plus savourée qu'une première du même vin à réception de la triplette au printemps dernier. Déjeuners et dîners raviolis champignons fromages et légumes ( www.facebook.com/pas... ), olives, artichauts, bœuf onglet, risotto aubergines, salades vertes tomates oignons blancs, sardines, fromages et fruits,.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, sideway, bertou, Papé
10 Sep 2021 22:33 #85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1399
  • Remerciements reçus 990
CR: Azienda Agricola Giuseppe Mascarello e Figlio, Dolcetto d'Alba, 'Vigna Bricco Mirasole' 2017.

Bonchon liège de qualité, à peine teinté, non millésimé, marquages lot et domaine, pas cassé mais cassant (le tire-bouchon fractionne, garde de petite boutique oblige).

Robe rubis framboise opaque, grain fin dans la larme pour le fond.

Nez envoûtant, en puissance, enivrant. Les fruits noirs et rouges, cerise et fraise, qu'écrire.

En bouche c'est éclatant de fruit, gourmand. Finesse limitée mais tangible. A l'ouverture le vin est parfaitement présent avec une belle fraîcheur et une acidité bien maîtrisée. A l'aération griotte et coulis de fruits rouges, souple avec une très légère amertume dans la trame. Aucuns blêmes de réduction, de ti millésime, de mauvaise conservation ou que sais-je encore. Comblé! La descente de la bouteille n'a pas trainée.

J'imagine que le vin ne gagne pas à être attendu, perte de fruit et matière pour une tension accrue au fil du temps? Payé chez Divvino 1/3 plus cher que le prix propriété mais ça vaut tout ce que l'on peut, merci pour cette opportunité. Repas conchiglioni rigati n°126 (De Cecco) légumes champignons et parmesan, potage de courges, tablette chocolat (rupture de gelati au congelo).
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, sideway, bertou, Papé, Tony77777, Chaccz
26 Sep 2021 23:29 #86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5880
  • Remerciements reçus 6431
CR: Barolo Monprivato Giuseppe Mascarello “Ca d’Morissio” Riserva 2003

J’appréhendais à l’ouverture de ce vin, me demandant si Barolo Riserva et millésime chaud n’allait pas faire un vin riche et chaleureux comme je ne les apprécie guère. Mais Monprivato n’a jamais donné des vins écoeurants. Ici l’élevage dure environ 40 mois en foudre de Slavonie et l’embouteillage n’intervient que 6 ans après.

La robe est étonnamment translucide comme un bourgogne.

Au nez, c’est envoûtant: des roses, du sous bois et de la cerise à l’eau de vie. Il y a déjà beaucoup de complexité.

En bouche, c’est tout simplement magnifique. Le vin a comme une présence naturelle, une sorte de force tranquille mais en douceur, tout est texturé, profond, intégré. Ca commence par un zeste d’orange sur le palais qui apporte fraîcheur et vivacité avant que le jus soyeux ne vienne tapisser la langue et déplier toute sa palette d'arômes: c’est massivement floral, presque crayeux, avec un fruit acidulé qui donne un coté juteux. Le vin se fait kaléidoscopique avec un sous bois et un boisé très fin qui se développe et de la truffe qui arrive avec l’aération. L’équilibre est magnifique avec cette fine acidité qui étire le vin sans aucune lourdeur, alors que le jus reste massif. Finale grandiose qui démarre sur le thé noir avant d’exploser façon queue de paon sur des épices. Longueur impressionnante aussi mentholée que subtilement poivrée.

Grand Barolo.
   
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, A42T, bertou, jfrdz, Val59, Papé, DaGau
12 Oct 2021 09:23 #87

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5880
  • Remerciements reçus 6431

Réponse de Benoit Hardy sur le sujet CR: Barolo Giuseppe Mascarello Monprivato 2001

Bu ici

CR: Barolo Giuseppe Mascarello Monprivato 2001

Bien qu’ouverte 4h avant, le vin aura nécessité un carafage de 30 minutes avant le service tant il est demeuré fermé et serré.

Nez qui s’ouvre sur des notes balsamiques et les fruits noirs.

Bouche pratiquement bourguignonne, tout en finesse, mais avec une puissance suggérée, qui s’impose naturellement. Le vin déroule sur un jus totalement délié qui allie fraîcheur et densité. Des arômes de truffes et d’herbes séchées se mélangent en bouche. Le vin est très agréable et gagne en amplitude sur une complexité naissante. Le passage en carafe lui a fait le plus grand bien. Grande finale qui oscille entre cuir et épice sur une belle longueur.

C’est excellent, sans atteindre néanmoins la profondeur du Ca d’Morrissio bu un mois plus tôt.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou, Pinardo
08 Nov 2021 22:47 #88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2993
  • Remerciements reçus 7829
CR: Giuseppe Mascarello & Figlio  - Langhe Nebbiolo 2017

Superbe robe grenadine.
A l'ouverture, le vin est servi (trop) frais et le nez apparait fermé. Au réchauffement, et encore plus le lendemain, c'est bien plus expressif sur le fruit : cerise, fraise et framboise. Très beau.
En bouche, la matière est plutôt fine, la chaleur se fait un peu sentir (15° sur l'étiquette) mais l'équilibre est préservé grâce à une acidité assez élevée et des tannins encore un peu saillants qui donnent du corps au vin. 
Je peux comprendre qu'on soit un peu réfractaire à ce type d'équilibre, surtout chez les habitués de pinot soyeux, mais personnellement j'aime le caractère affirmé de ces vins.
Une belle entrée de gamme, un peu chère toutefois (30 eur), mais avec un potentiel de vieillissement évident.

 

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sideway, peterka, DUROCHER, Vesale
26 Déc 2021 18:16 #89
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3846
  • Remerciements reçus 7542
CR: Giuseppe Mascarello – Barolo Monprivato 2006
Starbuck:
C'est l'apport de Bertou qui a préféré carafer la bouteille.
Une robe qui montre des signes d'évolution.
On débat sur l'intérêt de carafer des vins d'un certain âge.

Le nez évoque une nouvelle fois la Bourgogne
Griotte, fraise et fleurs séchées, c'est vraiment plaisant.
La bouche par contre nous éloigne de cette région
L'acidité, les tannins et la structure même du vin nous conduisent ailleurs.
Vu l'apporteur, on se doutait bien qu'il n'allait pas venir avec une bouteille nuitonne 

Il y a de la force et de la puissance mais cela manque un peu d'harmonie à mon goût.

Une bouteille très intéressante à découvrir sur laquelle je ne serais jamais tombé si LPV avec ses rencontres improbables n'existait pas.


Bertou:
Nez de bonne intensité, précis et fin sur l'évolution sur la fraise écrasée, framboise et roses séchées, confiture de cynorhodons, épices. C'est peu extrait et il y a de belles nuances.
La bouche est plutôt puissante, ferme avec une grosse acidité. La structure rend le vin austère, mais le fruit suit bien. Le tanin et joli. Une fois de plus, on sent un vin peu extrait. Belle sensation saline, minérale avec du noyau de cerise, framboise séché. Longueur très bonne.
Très bien, mais j'attendais mieux de ce vin. Je comprends que l'équilibre du vin puisse décontenancer.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, peterka, DUROCHER
03 Mai 2022 18:14 #90

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezVougeotjean-luc javauxCédric42120starbuck