Nous avons 1748 invités et 31 inscrits en ligne

Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

  • Messages : 6756
  • Remerciements reçus 3684

Réponse de Marc C sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Supplice c'est bien le mot ! A 7-8€ minimum le verre de piquette, je tourne de plus en plus à la bière ou à l'eau.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oberlin
29 Mar 2023 12:06 #151

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5510
  • Remerciements reçus 8740

Réponse de starbuck sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Petite anecdote sur ce sujet.
Samedi j'étais invité à un anniversaire de mariage d'un couple qui a entre 35 et 40 ans.
La majorité de leurs amis étaient dans cette tranche d'âge et un peu moins.
Le repas était excellent avec un filet mignon découpé devant nous par le cuisinier, j'en ai pris 2 assiettes 

Par contre pour le vin, il doit être à la mode chez les cavistes marchands d'alcools du coin parce qu'il s'agissait du fameux Buzet petit baron dont j'ai déjà écrit beaucoup de mal ( en m'auto-modérant par la suite ).
Mon voisin de table veut me servir et poliment je lui dis juste une gorgée pour goûter ( et vérifier que c'est vraiment dégueulasse pas à mon goût).
Il me demande si je ne bois pas de vin rouge ? si justement c'est pour ça que je n'aime pas celui là 

A la fin de la soirée, les 3 futs de bière et les packs de canettes de secours étaient tous vides.
Une dame plus âgée dit alors que maintenant les jeunes ne boivent plus de vin mais uniquement de la bière.
Cette soirée en serait la preuve mais pour boire moi même de la bière quand le vin n'est pas bon je me pose une autre question:
Est-ce que les jeunes connaissent le bon vin ? 
Mes neveux ont tous passé la soirée à la bière pourtant quand je les invite chez moi, ils préfèrent un Gevrey ou un Vosne à une 1664 ! 

Ptitphilou parle dans un autre fil d'un jeune couple dont la femme pensait que le vin blanc rendait malade avant qu'il ne lui prouve le contraire.
Cela me conforte dans l'idée que le principal problème du vin par rapport aux jeunes vient du fait qu'ils n'ont pas forcément eu les opportunités de découvrir ce qui est bon et peuvent avoir des clichés négatifs en tête particulièrement si quelqu'un dans leur entourage boit régulièrement des breuvages sans intérêts.
La question des moyens financiers et des priorités budgétaires se pose également.

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, the_ej, Garfield, Ilroulegalet, Niels
05 Avr 2023 10:03 #152

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20661
  • Remerciements reçus 7801

Réponse de Eric B sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Est-ce que les jeunes connaissent le bon vin ? 

Ca ne concerne pas que les jeunes. Il doit y avoir 70 % de la population qui ne sait pas ce qu'est un bon vin. 

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: HERBEY 99, Ilroulegalet
05 Avr 2023 10:16 #153

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 176
  • Remerciements reçus 132

Réponse de DemiLune sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Mes neveux ont tous passé la soirée à la bière pourtant quand je les invite chez moi, ils préfèrent un Gevrey ou un Vosne à une 1664 ! 
...
La question des moyens financiers et des priorités budgétaires se pose également.
 


A moins de 10€ la bière haut de gamme on se fait souvent vraiment plaisir. Quid du plaisir gustatif avec un vin au même prix ? Sans compter la grande différence du niveau d'alcool. Et que la bière est tendance.

Olivier
05 Avr 2023 10:35 #154

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21863
  • Remerciements reçus 6086

Réponse de mgtusi sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Il faut aussi voir comment s'aliment les djeuns s'alimentent la plupart du temps.

C'est souvent de la junk food avec laquelle la bière est bien plus adaptée (et pas du haut de gamme !)

Michel
05 Avr 2023 10:48 #155

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5510
  • Remerciements reçus 8740

Réponse de starbuck sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

C'est vrai Michel pour la plupart du temps mais dans mon exemple, il y avait un traiteur et l'assiette était vraiment belle et bonne.
Un beau pinot serait tombé à merveille ! 
Je ne connaissais pas la plupart des invités donc impossible de savoir quelle proportion n'a pris qu'un verre de vin parce qu'il n'était pas à son goût.
Un invité que je connais mieux m'a simplement glissé à l'oreille avoir fait un mariage il y a peu de temps avec un Beaune 1er cru Clos du roi de chez Chanson.
Il l'avait trouvé excellent

Sylvain
05 Avr 2023 11:48 #156

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 709
  • Remerciements reçus 321

Réponse de Silène sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

C'est souvent de la junk food avec laquelle la bière est bien plus adaptée (et pas du haut de gamme !)

Eh bien oui ! C'est cela le problème. Je suis allé quelques fois dans un Huggy's Bar (il y en a un pas très loin de chez moi). On te propose une quarantaine de burgers, préparés sur le moment même, à à la demande. Ce n'est pas la m... du Mac Do et honnêtement, leurs burgers sont bons. Mais côté boissons, ils ne conçoivent que le "Beer pairing" : les burgers doivent nécessairement s'accompagner de bière, dont ils ont toute une variété à proposer. Pour les extra-terrestres comme moi, qui préfèrent le vin, ils te proposent quand même un vin blanc, un rouge et un rosé (plutôt ordinaires), servi au verre ou en pichet d'1/2 l et c'est tout ! 
Ce resto à burgers a pas mal de succès, beaucoup de djeûnes évidemment (mais on y vient aussi en famille). Ma fille (24 ans) préfère le vin (avec moi, elle a été à bonne école   !) mais elle est une exception: les jeunes boivent quasiment tous de la bière (ou des softs, ce qui n'est pas mieux !).
Mais pourquoi, pourquoi diable ne pourrait-on pas boire du vin avec un burger ?

 
05 Avr 2023 20:22 #157

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 94698
  • Remerciements reçus 24329

Réponse de oliv sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

France
Le vin tente de draguer les jeunes adultes.

www.lsa-conso.fr/le-...
05 Avr 2023 20:31 #158

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 123
  • Remerciements reçus 3

Réponse de franckrc sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Ma fille de 23 ans m'a dit qu'aucun de ses amis (filles et garçons) ne boit de vin, quasiment tous tournent à la bière. Elle m'a dit "Mais avec qui je vais partager ça ?". On lui a fait découvrir beaucoup de vins et elle apprécie maintenant. Elle a constaté que le vin est un puissant marqueur social. Ses amies de lycée et de la Sorbonne n'en boivent pas, au contraire des personnes qu'elle a croisées à Sciences Po pour son Master. Vin, signe extérieur de CSP+ ?
05 Avr 2023 21:59 #159

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 755
  • Remerciements reçus 2780

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Ma fille de 23 ans m'a dit qu'aucun de ses amis (filles et garçons) ne boit de vin, quasiment tous tournent à la bière.

A 23 ans, dans les environnements non viticoles ou paysans, c'est assez normal. Au même âge, moi qui suis issus d'un milieu école de commerce tournait à la bière comme 90% des étudiants alors que je participais régulièrement au club d'oenologie. Cela a tout à voir avec l'argent, et la bière est bien plus économique à tous aspect (au bar, en OB, en pique-nique) que le vin, sans oublier son accessibilité. De surcroît, ça aide la posture d'avoir une pinte de Karmeliet devant soi plutôt que 10cl de Chablis.

Ses amies de lycée et de la Sorbonne n'en boivent pas, au contraire des personnes qu'elle a croisées à Sciences Po pour son Master. Vin, signe extérieur de CSP+ ?

La Sorbonne n'est pas particulièrement connotée CSP-, et Science-Po a perdu énormément d'attrait pour les CSP+. Ne tournons pas autour du pot, avec le déclassement relatif de la France et le glissement assez avéré du système d'éducation supérieur français, les rejetons des grandes élites vont soit dans les grandes universités anglo-saxonnes qui ont encore un prestige mondial (Ivy League, Ox & Cambridge, UCL et LSE), ou dans les grandes écoles à prépa (Polytechnique, Normale Sup, HEC) mais Science-Po ne fait plus parti du lot des CSP++, ou alors ce sont les snobs et les imitateurs. 
Même, je pense que les familles qui ont les moyens préfèreraient mettre leurs gamins dans des écoles de second rang à l'étranger (ça leur fait une expérience internationale et permet d'enlever leur oeillères) plutôt que de les envoyer dans les Sciences Po divers.

Je crois qu'il y a certes une variable sociale assez forte dans le vin, surtout pour la gamme consommée mais les principales variables de contrôle seraient plutôt l'âge et la localisation : le monde estudiantin est clairement orienté bière, et les urbains étudiants consommeraient plutôt plus de bière également par rapport à des jeunes ruraux des régions viticoles.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette, starbuck, Manas
05 Avr 2023 23:07 #160

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4842
  • Remerciements reçus 2330

Réponse de agitateur sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

il y a probablement plus de dichotomie maintenant entre rural / ville qu'entre les CSP avérées ou supposées.
Le canon en ville est punitif.
Il reste le carafon dans les menus dits "ouvrier" en semaine à midi ( pas partout bien sûr ). 
Ceci étant, je constate que le groupe de "jeunes virils" dans ce type de restau peut commander une tournée de pastaga, et laisser la moitié de la carafe en vidange même quand elle est digne et trés buvable. Celà reste quand même un acte peu courant.

En fait, en dehors des BTS VO ou du DNO, pour l"effet de groupe sur la conso d'éthanol, ça fait qq décennies que le vin n'est plus devant. 
L'aspect économique est quand même prépondérant. Même pour un étudiant fortement subventionné par la famille, l'argent reste le nerf de la guerre. La pisse d'âne fermentée et vendu en fût à la tireuse est hors de prix vu son coût de production, mais le vin hors domicile est encore plus cher. A domicile, on peut retrouver les traces de raisins fermenté des primo accédants: rosés et moelleux. C'est sûr qu'au supermarché, on croisera plus facilement un groupe d'étudiants ou d'étudiantes en quête d'achat d'hydratation devant le rayon moelleux que devant le rayon des rouges qui tâchent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette, starbuck, Ilroulegalet
05 Avr 2023 23:24 #161

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5510
  • Remerciements reçus 8740

Réponse de starbuck sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Ma fille de 23 ans m'a dit qu'aucun de ses amis (filles et garçons) ne boit de vin, quasiment tous tournent à la bière. Elle m'a dit "Mais avec qui je vais partager ça ?". On lui a fait découvrir beaucoup de vins et elle apprécie maintenant. 

Une question intéressante serait de savoir si les parents de ses amis apprécient le vin ?
Je reste persuadé que c'est une question d'éducation et d'environnement social.

Par contre il y a un autre point qui n'est pas propre au niveau d'étude des gens, c'est l'ouverture d'esprit.
Il y a des gens qui ne connaissent pas mais qui sont prêts à découvrir, avec ceux là rien n'est perdu surtout si par ailleurs ils aiment les bonnes choses.
 

Sylvain
06 Avr 2023 09:20 #162

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20661
  • Remerciements reçus 7801

Réponse de Eric B sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Une question intéressante serait de savoir si les parents de ses amis apprécient le vin ?

Ou les grands-parents. Dans ma famille, le vin a sauté une génération. Mes parents ne buvaient pas du tout de vins à la maison, sauf lors des repas de fêtes. Par contre, mes grands-pères paternels et maternels n'auraient pu se passer de vins. C'est chez eux que j'ai commencé à y goûter jeune et à y prendre goût. 
 

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv
06 Avr 2023 09:34 #163

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6756
  • Remerciements reçus 3684

Réponse de Marc C sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Ses amies de lycée et de la Sorbonne n'en boivent pas, au contraire des personnes qu'elle a croisées à Sciences Po pour son Master. Vin, signe extérieur de CSP+ ?

La Sorbonne n'est pas particulièrement connotée CSP-, et Science-Po a perdu énormément d'attrait pour les CSP+. Ne tournons pas autour du pot, avec le déclassement relatif de la France et le glissement assez avéré du système d'éducation supérieur français, les rejetons des grandes élites vont soit dans les grandes universités anglo-saxonnes qui ont encore un prestige mondial (Ivy League, Ox & Cambridge, UCL et LSE), ou dans les grandes écoles à prépa (Polytechnique, Normale Sup, HEC) mais Science-Po ne fait plus parti du lot des CSP++, ou alors ce sont les snobs et les imitateurs. 
Même, je pense que les familles qui ont les moyens préfèreraient mettre leurs gamins dans des écoles de second rang à l'étranger (ça leur fait une expérience internationale et permet d'enlever leur oeillères) plutôt que de les envoyer dans les Sciences Po divers.

 

Je ne peux pas rester indifférent à ce qu'il y a écrit au-dessus et si effectivement l'enseignement sup français n'est pas en grande forme, il ne faut pas non plus sombrer dans trop de contrition. Dans certains domaines les établissements français s'en sortent plus que bien dans des classements comme THE et QS (par ex. Paris Saclay en Physique/ingéniérie pour ne pas aller chercher des établissements à concours comme PSL ou l'Institut Polytechnique) et font même mieux ques des établissements type Ivy League (attention les grosses pointures de la tech comme le MIT, CalTech, Stanford, Berkeley etc. n'en font pas partie).

Toujours dans le domaine des sciences, il n'est pas nécessaire de traverser l'atlantique ou la manche, l'europe continentale compte de nombreux poids lourds : ETH & EPFL (Bravo les Suisses), TUM et TUB, Deflt, PoliMi et PoliTo, etc. A noter que la quasi totalité de ces universités étrangères fonctionnent comme des grandes écoles françaises (sélection à l'entrée), forcément ça aide

Pas d'avis sur SciencePo Paris au-delà de l'écume générée par quelques individus mais la maison s'en sort pas si mal au niveau international pour le champ disciplinaire "Science politique et relations internationales" (3e rang au classement QS).
Pour les IEP de provinces, on est effectivement pas dans le même monde. Dans le même registre, certaines universités vont avoir du mal à se départir de leur image d'établissement en blocage permanent... Dommage pour les collègues et les étudiants qui sont là pour faire autre chose que des AG permanentes.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
06 Avr 2023 09:47 #164

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 755
  • Remerciements reçus 2780

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Merci pour toutes ces précisions. C'est mon opinion personnelle résumée à la hache et il est évident qu'il y avait de la nuance à apporter. Toutefois, notre grande différence est celle des volumes, avec un rapport de 1 à 100 dans les effectifs de nos formations. Pour le reste

 (attention les grosses pointures de la tech comme le MIT, CalTech, Stanford, Berkeley etc. n'en font pas partie).
 

Ces établissements sont assimilés à la Ivy League (on parle des Public Ivy League pour Berkeley par exemple). A la fin des fins, le ticket d'entrée tant en termes financiers que de dossier académique est très élevé (même si ces établissements pâtissent de plusieurs polémiques parmi lesquels les legacy admissions & la discrimination basée sur la race).

Toujours dans le domaine des sciences, il n'est pas nécessaire de traverser l'atlantique ou la manche, l'europe continentale compte de nombreux poids lourds : ETH & EPFL (Bravo les Suisses), TUM et TUB, Deflt, PoliMi et PoliTo, etc. A noter que la quasi totalité de ces universités étrangères fonctionnent comme des grandes écoles françaises (sélection à l'entrée), forcément ça aide

Premièrement c'est de l'étranger, et deuxièmement les effectifs sélectionnés sont bien plus élevés que dans nos grandes écoles, cumulé sur 20 ans, cela a un effet sur le niveau général de la population ne penses-tu pas?

Dommage pour les collègues et les étudiants qui sont là pour faire autre chose que des AG permanentes.

C'est un peu le drame pour tous les étudiants sérieux qui n'avaient pas de moyens financiers initiaux importants ou se sont mis à bosser avec sérieux après le bac, comme cela arrive pour beaucoup de monde.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Marc C
06 Avr 2023 10:20 #165

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20661
  • Remerciements reçus 7801

Réponse de Eric B sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

A Sciences-Po, il y a en effet plus de mixité sociale du fait de l'ouverture initiée par Richard Descoings. Mais en 2022, il y a encore  58% d’enfants de cadres ou professions intellectuelles supérieures (contre 33 % de moyenne en université). Alors certes, on est maintenant sûrement plus sur du CSP+ que du CSP+++

www.lapeniche.net/ma...
 

Eric
Mon blog
06 Avr 2023 10:28 #166

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6756
  • Remerciements reçus 3684

Réponse de Marc C sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Sur les effectifs non, beaucoup de ces établissements de prestiges n'ont pas des volumes d'étudiants très importants (c'est là ou l'état Français fait fausse route à mon sens dans sa volonté concentrationnaire). CalTech mois de 2500 élèves, EPFL 10000, MIT 11000, ETH, Cambridge et Oxford 20000 environ et ces établissements recouvre énomément de spécialités qui sont réparties sur différentes écoles en France.
PSL (Paris Sciences & Lettres) pèse 17000 élèves et est donc parfaitement calibrée pour ce type d'exercice de même que l'Institut Polytechnique de Paris et ses 7000 élèves.
Attention, autre biais, les établissement étrangers sont sur 5 ans (licence + master) alors que beaucoup d'établissements français fonctionnent encore sur un schéma prépas + admission à BAC +2 et sont donc de plus petites tailles par essence. Un établissement commes CentraleSupelec, membre de l'université de Paris Saclay, qui compte 4300 élèves pèserait 6000 au moins dans un système anglo-saxon à elle toute seule.

Quant à la ritournelle qui chante que les grandes écoles françaises ne sont connues qu'en France et inconnues à l'étranger, c'est du pipeau: conclure sur le fait que Bob de Bismark, Dakota n'a jamais entendu parler de MinesParistech alors que Marcel d'Ussel connaît Oxford, n'a aucune valeur. Qui connaît ETH Zurich, KAIST, KU Leuven ou autres à part les gens du métier ?
Il vaut mieux se pencher sur la reconnaissance des écoles françaises par les industriels mondiaux dans les classements justement. Par exemple, l'institut Polytechnique de Paris est 12e mondial sur le critère "employment outcome" du QS ranking (QS appreciates that for many students, a successful career is a primary goal of their university education. We have designed the Employment Outcomes indicator to reflect the ability of institutions to ensure a high level of employability for their graduates, while also nurturing future leaders who go on to make an impact in their respective fields)

Donc ne pas trop se couvrir de cendres, il y a des choses qui fonctionnent encore. Il faudrait juste qu'on arrête de déglinguer l'enseignement sup avec de l'idéologie et une appétence forcenée pour les montages administratifs que seul le génie français sait pondre (quoiqu'on fasse des émules...) !

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: dt, Frisette, Ilroulegalet
06 Avr 2023 11:03 #167

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 755
  • Remerciements reçus 2780

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Sur les effectifs non, beaucoup de ces établissements de prestiges n'ont pas des volumes d'étudiants très importants (c'est là ou l'état Français fait fausse route à mon sens dans sa volonté concentrationnaire). CalTech mois de 2500 élèves, EPFL 10000, MIT 11000, ETH, Cambridge et Oxford 20000 environ et ces établissements recouvre énomément de spécialités qui sont réparties sur différentes écoles en France.

Dans ce cas, nous avons encore une marge d'amélioration sur le travail de marque. Ceci m'était venu quand j'avais rencontré une enseignante en collège britannique qui avait une diplôme en teaching d'Oxford : avons-nous l'équivalent ? Ma réponse en mon for intérieur était négative.

Quant à la ritournelle qui chante que les grandes écoles françaises ne sont connues qu'en France et inconnues à l'étranger, c'est du pipeau: conclure sur le fait que Bob de Bismark, Dakota n'a jamais entendu parler de MinesParistech alors que Marcel d'Ussel connaît Oxford, n'a aucune valeur. Qui connaît ETH Zurich, KAIST, KU Leuven ou autres à part les gens du métier ?

Tout à fait d'accord mais je n'ai pas utilisé cet argument.

Il vaut mieux se pencher sur la reconnaissance des écoles françaises par les industriels mondiaux dans les classements justement. Par exemple, l'institut Polytechnique de Paris est 12e mondial sur le critère "employment outcome" du QS ranking

Mon côté taquin pourrait noter que la forte présence de grands groupes français favorise nos fabriques à élites à l'aune de ce critère.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
06 Avr 2023 11:25 #168

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 493
  • Remerciements reçus 291

Réponse de Michou sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

J'apporte un peu d'eau au moulin dans ce débat : Seven wine trends to watch, in Meiningers international

Site internet recomandé récemment par un Master of Wine pour suivre l'actualité internationale du monde du vin.
3ème tendance citée : Young people take to fine wine
"Both Liv-ex, the London-based fine wine exchange, and Sotheby’s wine department, are reporting that a young group of fine wine buyers is emerging.“We have roughly 40% of our new buyers under 40,” Jamie Ritchie, the Worldwide Chairman of Sotheby’s Wines & Spirits Globally, told Meininger’s recently . “It’s in every area. It’s Asia, it’s America, it’s Europe.”Justin Gibbs, the Deputy Chairman and Exchange Director of Liv-ex, said the same thing, with both of them explaining that new apps and other digital tools had opened up the market in a new and compelling way. “You don’t need a relationship with a merchant — this brings in young and tech-savvy people,” said Gibbs .The Financial Times remarked on a similar trend in the overall luxury market, saying the emergence of these cashed-up younger people “challenges much of our conventional wisdom about luxury spending and the rich in general”.“For starters, last year’s boom in the €1.38tn market was driven almost entirely by Gen Z and Y, who dominated the personal goods market (including luxury clothing, bags, jewellery, etc),” the article noted, quoting a financial analyst who said that the spending of this group is set to grow three times faster than other generations, at least until 2030.There’s a business opportunity waiting to happen for the fine wine company that decides to cater for this younger group."

Podcast Le Bon Grain de l'Ivresse anchor.fm/le-bon-gra... - "Déjà qu'on vieillit, on ne va quand même pas grandir" Pierre Millot
07 Avr 2023 09:52 #169

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20661
  • Remerciements reçus 7801

Réponse de Eric B sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

3ème tendance citée : Young people take to fine wine

Oui, bien sûr, ça existe. Mais c'est une frange très limitée de cette jeunesse, aux parents majoritairement CSP+(+). Statistiquement, la consommation de vins par les jeunes est de plus en plus faible. Quand les plus de 70 ans actuels auront disparu,  la consommation moyenne française de vin va s'effondrer, car ce sont les seuls qui en consomment au quotidien (souvent des vins médiocres, faut le dire). 

Eric
Mon blog
07 Avr 2023 10:12 #170

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 61
  • Remerciements reçus 607

Réponse de Jl75 sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Je sais pas comment on cite un message mais cette partie me fait bondir :

La Sorbonne n'est pas particulièrement connotée CSP-, et Science-Po a perdu énormément d'attrait pour les CSP+. Ne tournons pas autour du pot, avec le déclassement relatif de la France et le glissement assez avéré du système d'éducation supérieur français, les rejetons des grandes élites vont soit dans les grandes universités anglo-saxonnes qui ont encore un prestige mondial (Ivy League, Ox & Cambridge, UCL et LSE), ou dans les grandes écoles à prépa (Polytechnique, Normale Sup, HEC) mais Science-Po ne fait plus parti du lot des CSP++, ou alors ce sont les snobs et les imitateurs. 
Même, je pense que les familles qui ont les moyens préfèreraient mettre leurs gamins dans des écoles de second rang à l'étranger (ça leur fait une expérience internationale et permet d'enlever leur oeillères) plutôt que de les envoyer dans les Sciences Po divers.

 
07 Avr 2023 14:23 #171

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12763
  • Remerciements reçus 3614

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Je sais pas comment on cite un message

 En cliquant sur "Citer"?
En faisant copier/coller et ajoutant "italic" ou "gras"...?

jlj
07 Avr 2023 14:40 #172

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 526
  • Remerciements reçus 1635

Réponse de LEON213 sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

J'ai fait Science Po Paris dans les années 80 . A 200m il y avait un bar qui s'appelait le Sauvignon. Mes premiers contacts réguliers avec le vin datent de cette époque, dans les bistrots parisiens ( beaucoup de saint Pourcins acides, les auvergnats étant très nombreux parmi les tenanciers ). Mes parents étaient d'extraction modeste, mais mon père ne buvait que du Saint Emilion, parce qu'il avait passé une partie de sa vie de jeune adulte là-bas...Je n'en bois jamais, ou quasi. Les voies qui conduisent au vin sont diverses. Aujourd'hui, le coût est clairement un frein pour beaucoup de jeunes.

LEON213
07 Avr 2023 14:51 #173

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 94698
  • Remerciements reçus 24329

Réponse de oliv sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Tendance
Pourquoi les jeunes générations achètent-elles de moins en moins de vin ? Krystel Lepresle, déléguée générale de l’association vin&société, explique cette désaffection par une fracture générationnelle dans la transmission du mode de consommation.

www.vitisphere.com/a...
07 Avr 2023 22:56 #174

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3487
  • Remerciements reçus 6708

Réponse de jd-krasaki sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Toujours dans le domaine des sciences, il n'est pas nécessaire de traverser l'atlantique ou la manche, l'europe continentale compte de nombreux poids lourds : ETH & EPFL
 

A un jet de pierre de certains campus EPFL il y a de jolies vignes de chasselas. Moi j'habite à côté de Polytechnique à Palaiseau, et on manque de ressources locales :)

JD | Lutèce
07 Avr 2023 23:18 #175

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 107
  • Remerciements reçus 169

Réponse de Nyrvan sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Il existe même des vignes cachées à l'Université de Lausanne juste à coté de l'EPFL. Mon beau-père, alors professeur ordinaire, a tenté d'en faire du vin avec ses collègues avec un succès catastrophique très relatif 😁
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
08 Avr 2023 00:36 #176

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 94698
  • Remerciements reçus 24329

Réponse de oliv sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Bière et vin, tentative de passerelle. 


www.vitisphere.com/a... 
10 Avr 2023 08:40 #177
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • oliv
  • Portrait de oliv Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Enregistré
  • Messages : 94698
  • Remerciements reçus 24329

Réponse de oliv sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

USA
Les jeunes abandonnent les appellations réputées. 

www.winemag.com/2021...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi
10 Avr 2023 08:59 #178

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 709
  • Remerciements reçus 321

Réponse de Silène sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Mais encore une fois, si les jeunes délaissent le vin, c'est surtout une question de prix (extrait de l'article précité) : "Et bon nombre de ces bouteilles de référence sont inaccessibles pour une génération dont le revenu moyen oscille entre les récessions et les décennies de stagnation des salaires,  oscille juste au-dessus de 35 000 $ ."
10 Avr 2023 17:05 #179

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 107
  • Remerciements reçus 169

Réponse de Nyrvan sur le sujet Le vin est-il devenu un truc de vieux ?

Mais encore une fois, si les jeunes délaissent le vin, c'est surtout une question de prix (extrait de l'article précité) : "Et bon nombre de ces bouteilles de référence sont inaccessibles pour une génération dont le revenu moyen oscille entre les récessions et les décennies de stagnation des salaires,  oscille juste au-dessus de 35 000 $ ."

Oui et non. Je pense plus que c'est une question de priorité. C'est d'autant plus vrai que ce sont les 20-30 qui sont devenus la clientèle la plus importante pour les grandes marques de luxe de prêt-à-porter. Ils sont même devenus plus importants, en termes de vente, que les 60+. Dans l'horlogerie aussi, la tendance est à la diminution de l'âge moyen des acheteurs.
10 Avr 2023 17:23 #180

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck