Nous avons 1361 invités et 43 inscrits en ligne

Château Haut-Brion, Pessac-Léognan

  • Messages : 5513
  • Remerciements reçus 2348

Frisette a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Graves, 1er Grand Cru Classé, 1979

Je n'ai pas de référentiel suffisant face à ce genre de vin. Il était plaisant mais effectivement, je pense qu'il a été à un niveau bien plus haut par le passé.

Flo (Florian) LPV Forez
#1081

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1051
  • Remerciements reçus 154

yr a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Graves, 1er Grand Cru Classé, 1979

Frisette écrit: Je n'ai pas de référentiel suffisant face à ce genre de vin. Il était plaisant mais effectivement, je pense qu'il a été à un niveau bien plus haut par le passé.


Bonjour à tous.

Je confirme pour Haut-Brion 1979 qu'il doit probablement être en apogée assez dépassée, mais qu'effectivement il a été de très haut niveau aux alentours des années 2000. J'en avais ouvert une bouteille pour le réveillon du nouveau millénaire, j'en ai encore le souvenir !

J'ai terminé mes deux autres bouteilles entre 2001 et 2004 de mémoire, il était réellement encore charpenté mais avec une structure très équilibrée, des tanins de velours.

2019 ça commence a faire long ..Mais c'est de loin le meilleur 1979 que j'ai bu sur Bordeaux (largement supérieur à Latour, Lafite et Mouton). Il parait que La Mission est très bien, mais je n'ai pas eu la chance de le gouter.

YR
#1082

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3229
  • Remerciements reçus 2340

starbuck a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Graves, 1er Grand Cru Classé, 1979

Perso, je place Haut-Brion derrière Pavie, Latour et Las Cases mais c'était une bouteille échangée comme je le précise dans le CR d'il y a 5 ans et probablement déjà bue trop tard.

Sylvain
#1083

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82304
  • Remerciements reçus 7826

oliv a répondu au sujet : CR: Château Haut-Brion 1966

Lors du VDEWS 2019

CR: Château Haut-Brion 1966
Magnum



Nez ultra fumé, sur des notes tourbées digne d'un Islay, sur la créosote et presque un côté liégeux.
Bouche difficile à lire car très marquée par cette aromatique marine, trop à mon goût question complexité.
Et la tenue sur le palais me semble un peu douteuse.
Mais difficile de juger un vin sur un verre partagé au milieu de tous ceux qu'on vous tend.
Douteux, le vin ? Le dégustateur ? Ou les deux ?
#1084
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: condorcet

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82304
  • Remerciements reçus 7826

oliv a répondu au sujet : CR: Une verticale du Château Haut-Brion blanc

Verticale Château Haut-Brion blanc au VDEWS 2019






La Clarté de Haut-Brion 2015
Sauvignon : 27 % / Sémillon : 73 %, 37.5hl/ha, 55% bois neufs, 14°



Robe d'un doré léger.
Nez discret et peu ouvert, sur le citron confit et des notes vanillées. Rien d'évident ni d'expressif n'exhale du verre.
Bouche à la jolie attaque ample avec de la richesse mais aussi une bonne capacité de relance grâce à une matière dont on sent les extraits secs. Une certaine profondeur s'exprime au niveau tactile mais le vin refuse de se livrer aromatiquement autrement que par son vanillé.
La finale possède une bonne présence mais reste muette et un peu chaleureuse, ce qui limite le plaisir possible.
A revoir.


La Clarté de Haut-Brion 2013
Sauvignon : 39% / Sémillon : 61%, 46.5hl/ha, 51% bois neufs, 13°



Robe jaune paille aux reflets verts.
Nez étonnant, nettement plus causant et frais que le 2015, sur le zeste de citron vert, des notes minérales et quelque chose qui m'évoque le poivre vert.
La bouche possède l'allant que n'avait pas le 2015, conservant sa jolie matière pleine mais offrant une acidité vertébrale autrement mieux tramée et donc rafraîchissante.
Très beau déroulé franc avec une vraie tenue et profondeur.
Finale salivante qui manque un peu de complexité aromatique pour déclencher vraiment l'enthousiasme.
Mais c'est très bien fait.


Château Haut-Brion blanc 2009
Sauvignon : 62% / Sémillon : 38%, 43.1hl/ha, 46% bois neufs, 14°



Robe jaune verdâtre.
Nez très réducteur, sur la peau de poulet rôti, des notes de pneu, un boisé épicé sans lourdeur.
Bouche peu avenante, avec de la richesse et une forme de sucrosité et d'épaisseur grasse qui pèse sur le palais.
Les amers d'alcool en excès accentuent ces sensations massives et brident tout démarrage du vin en bouche.
Finale sur le bois, avec une désagréable amertume d'élevage.
Je n'aime pas du tout.


Château Haut-Brion blanc 2003
Sauvignon : 48% / Sémillon : 52%, 39.5hl/ha, 40% bois neufs, 13.5°



Robe vieil or.
Nez fatigué, sur l'encaustique, la peau d'orange séchée, la peau de lait.
Bouche lourde et lente, manquant de finesse, tant dans son équilibre mou du genou que dans son expression aromatique un peu usée, sur le tabac blond et des notes écœurantes de crème.
Finale chaleureuse qui confine à l'ardent.
Aucun plaisir.


Château Haut-Brion blanc 1999
Sauvignon : 34% / Sémillon : 66%, 41.6hl/ha, 44% bois neufs, 14°



Robe vieil or.
Nez évolué, sur le nougat, la crème à la vanille, des notes de cire et de vieille boîte à épices.
Bouche en revanche immédiatement propulsée par une acidité que n'avait pas le 2003 et qui lance une matière puissante et bien vivante pour produire un très bel équilibre plein de fond et de relance.
Manque une expression aromatique qui ferait gagner de la complexité à ce beau caractère vineux, le vin s'exprimant trop à mon goût sur un côté crème fraiche et cire.
Finale salivante avec un toucher presque tannique mais aussi une pointe chaleureuse.
Bien pour l'équilibre de bouche.


Château Haut-Brion blanc 1989
13°



Belle robe scintillante, entre le bouton d'or tirant sur le vieil or.
Nez immédiatement plus frais que les vins précédents, sur le pamplemousse jaune, le citron confit, le tabac blond, avec un joli côté mentholé qui apporte de la fraîcheur.
Bouche tramée et motrice, sur une acidité enfin perceptible qui pousse à l'envie de boire en autorisant un vrai déroulé sur le palais, avec un volume puissant auquel elle apporte de l'accélération.
Belle évolution aromatique, sur les épices et des notes chaudes, sur le chocolat blanc et la pierre chaude.
Finale longue et épicée, sur de jolis goûts de tabac.
Très bien.


Château Haut-Brion blanc 1985



Robe qui semble plus jeune que les vins précédents, sur un doré léger.
Nez terne, un peu poussiéreux, sur le champignon et la cire.
Bouche vive, sur une acidité ferme qui fait immédiatement saliver, avec un curieux côté salin qui chatouille les papilles.
L'équilibre est imparfait, l'acidité ferme et une sensation éthérée prenant le pas sur un certain manque de chair pour enrober l'ensemble, avec un côté poussiéreux douteux.
Finale squelettique confinant au strident décharné.
ED vraisemblable.


Château Haut-Brion blanc 1976



Robe vieil or un peu terne.
Joli nez de vieux vin qui m'évoque irrésistiblement un vieux riesling, sur un côté minéral de pierre chaude, un fin tourbé, des notes de crème pâtissière, de menthe, de tabac blond.
Très belle bouche où la richesse s'enroule avec harmonie dans une belle acidité, le vin ayant une vraie capacité de tenue et de relance, sur un équilibre désaltérant pas totalement sec et de beaux goûts francs, très sur le tabac.
Finale avec un petit retour chaleureux mais aussi une belle allonge qui donne furieusement envie de passer à table.
Très bien.
#1085
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 762
  • Remerciements reçus 700

Fredimen a répondu au sujet : Une verticale du Château Haut-Brion blanc

Ici aussi rien qui ne se détache visiblement du lot.

Dommage pour une étiquette quasi inaccessible.

Fredimen
#1086

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4689
  • Remerciements reçus 334

tarkan a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Pessac-Léognan 1996

CR: Château Haut-Brion 1996

Ouverte et épaulée 4h avant le service.

Le nez est très intense sur les épices et le tabac.

La bouche commence par un touché très fin. Puis le vin monte en puissance, il s'impose en bouche, c'est croissant, comme une montée d'escalier. On a une belle matière, quoi qu'un peut juste pour un GCC, mais l'explosion d'épices en bouche masque très vite ce manque. La texture ressort ensuite avec un excellent équilibre, c'est totalement à point. Puis vient la finale qui explose réellement sur le tabac et les épices, c'est très intense et d'une longueur admirable.

Excellente bouteille, qui monte dans les tours et qui arrive à masquer son manque de matière (de ce que l'on pourrait atteindre eu égard à son pédigrée) par de délicieuses saveurs épicées et d'une grande finale majestueuse.
#1087

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 908
  • Remerciements reçus 122

Gilles T a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Pessac-Léognan 1993

CR: Château Haut-Brion 1993 (rouge)

En termes de puissance et longueur, ce n'est certes pas un top vin mais le millésime difficile donne une très belle bouteille malgré tout, d'un classicisme d'école et aujourd'hui parfaitement à point.
#1088
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oberlin, Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1713
  • Remerciements reçus 68

philippe loiseau a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Pessac-Léognan 1993

"mais le millésime difficile donne une très belle bouteille"
Et en valeur absolue, ça donne quoi eu égard au prix ?

Philippe LOISEAU.
#1089

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 908
  • Remerciements reçus 122

Gilles T a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Pessac-Léognan 1993

Et en valeur absolue, ça donne quoi eu égard au prix ?

Je l'ai acheté en primeur à sa sortie pour environ 220 Francs HT de l'époque, ce qui doit faire grosso modo 40 euros TTC d'aujourd'hui. À ce prix, ce qui est dans la bouteille me convient. Aux prix d'aujourd'hui, ça me conviendrait sans doute un peu moins...
#1090
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 762
  • Remerciements reçus 700

Fredimen a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Pessac-Léognan 1993

Toute proportion gardée (Inflation, investissements, millésime etc...), voilà qui apporte un peu de grain à moudre aux primeurs 2019 du moment où haut brion est sorti à 400€ la quille TTC si je ne m’abuse...

Fredimen
#1091

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 35
  • Remerciements reçus 57

clinamen01 a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Pessac-Léognan 1990

CR: Haut Brion 1990

En demi-bouteille.
Niveau parfait, robe encore très jeune pour un vin de 30 ans + l'effet demi-bouteille.

Nez profond, sur le tabac , la fumée mais aussi les fruits noirs.
En bouche, c'est l'alliance quasi-parfaite entre la puissance, la finesse, le soyeux et la complexité. Incontestablement un grand vin.
Dommage qu'il n'y ait qu'une demi-bouteille...

Cordialement,
Benoit

jbl
#1092
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredimen

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2298
  • Remerciements reçus 44

M@nuel a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Pessac-Léognan 1990

Arf !!
Ca doit être un peu frustrant de n'avoir qu'une demi bouteille surtout si on est plusieurs à déguster.
Mais à choisir je préfère une demi bouteille fringante comme celle-ci qu'un magnum fané ! ;)

Ben non ! j'suis bête, je préfère un magnum de HB 90 en super forme !! :)
#1093

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 229
  • Remerciements reçus 48

Delphinette a répondu au sujet : Château Haut-Brion, Pessac-Léognan 2002

CR: Haut brion 2002

Bu sur une selle d'agneau en 2 variantes
Le filet rôti au romarin, le parchemin façon carbonnade flamande.
1ère bouteille d'une série de 6 acheté en primeur

Nez à l'avenant , où tout les marqueurs des grands Bordeaux reverencieux sont là, c'est complexe sans outrance.
Bouche suave, avec des tannins qui commencent à se polir , encore un peu rugueux, manque encore de précision.
Finale traçante sur une acidité salvatrice qui laisse envisager des jours plus heureux.

Au final un jeunot entre deux ages qui a besoin de se tempérer encore quelques années pour trouver un meilleur équilibre.

A revoir dans 5 ans.
#1094
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: monta, Marc C

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck