Nous avons 1910 invités et 12 inscrits en ligne

Château Lafaurie-Peyraguey, Sauternes

  • Messages : 1372
  • Remerciements reçus 1357

Réponse de Nicoco sur le sujet Sauternes 1997 - Chateau Lafaurie-Peyraguey

mgtusi écrit: Un Lafaurie-Peyraguey (plutôt un très bon sauternes) de 1997 (plutôt un bon millésime) en fin de vie, c'est impossible.

Bouteille défectueuse sans l'ombre d'un doute. Je te conseille de le signaler à IW, on ne sait jamais.


Muoais...."Les caractéristiques gustatives des produits acquis par l'intermédiaire des services d'iDealwine ne peuvent être garanties par iDealwine"
24 Sep 2020 14:54 #571

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 232
  • Remerciements reçus 399

Réponse de RVincent sur le sujet Château Lafaurie-Peyraguey

Merci de la recommandation, je doute qu'IDW rembourse tout ou partie de la bouteille, l'ayant acheté il y a plusieurs mois...
24 Sep 2020 19:49 #572

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4839
  • Remerciements reçus 2322

Réponse de agitateur sur le sujet Sauternes 1997 - Chateau Lafaurie-Peyraguey

mgtusi écrit: Un Lafaurie-Peyraguey (plutôt un très bon sauternes) de 1997 (plutôt un bon millésime) en fin de vie, c'est impossible.


L'appréciation de plateau maturité / maturité dépassée est hautement dégustateur -dépendant.
J'ai eu du 97 de Lafaurie, achetés jeunes après mise.
Presque tous les Sauternes 97, et LP aussi, ont eu des évolutions assez rapides sur les 97.
A titre perso, je leur préfère le 96, moins riche, et plus frais, et passé sous les radars.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier LS2, Fredimen
24 Sep 2020 19:56 #573

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21751
  • Remerciements reçus 5949

Réponse de mgtusi sur le sujet Sauternes 1997 - Chateau Lafaurie-Peyraguey

Je te dirai ça lorsque j'ouvrirai mon double mag d'Yquem 97

Michel
24 Sep 2020 19:59 #574

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4839
  • Remerciements reçus 2322

Réponse de agitateur sur le sujet Sauternes 1997 - Chateau Lafaurie-Peyraguey

En dessous de l'impériale, ça reste du pseudo gros braquet pour petit sprinteur du dimanche.
:jump:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nicoco
24 Sep 2020 21:20 #575

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3371
  • Remerciements reçus 6626

Réponse de matlebat sur le sujet CR: Château Lafaurie-Peyraguey 2007

Bonjour à tous,



CR: Sauternes, Chateau Lafaurie Peyraguey 2007 : Un joli nez qui reste fin, sur le fruit jaune rôtis, la pêche, l'abricot séché, puis les belles notes de pain d'épice, d'hydromel, pointe orange confite, fond résine, cire d'abeille. La bouche est riche, certes, mais bien tenue, de la tension même qui maintient la bouche dynamique, sur le fruit jaune rôti, confit, les notes pains d'épice, hydromel, fond cire d'abeille. La finale est ronde à la belle empreinte huileuse mais avec une certaine fraicheur acidulée qui rend l'ensemble digeste, et très belle persistance de fruit rôti, pain d'épice, miel fleur d'oranger plus qu'hydromel, fond cire d'abeille. Excellent 93 (17)

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, starbuck, Lionel73
26 Déc 2020 17:18 #576

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1196
  • Remerciements reçus 2463

Réponse de david84 sur le sujet CR: Château Lafaurie-Peyraguey 1985 - Sauternes

Bu à cette occasion
CR: Château Lafaurie-Peyraguey 1985 - Sauternes
Robe ambrée sans être très foncée.
Nez sur le safran, le coing et le caramel.
Bouche assagie au rôti fin qui déroule un gustatif de pain d'épice.
Tout est en place avec une liqueur fondue et une trame acide qui apporte au vin netteté, fraicheur et allonge.
 

Les Sauternes 1985 m'ont souvent déçus mais pas celui-là !

David
LPV Vaucluse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, flupke14
02 Déc 2021 17:03 #577

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 637
  • Remerciements reçus 201

Réponse de Max tuff sur le sujet CR: Château Lafaurie-Peyraguey 1993

CR: Château Lafaurie-Peyraguey 1993

Bu sur un tajine aux citrons confits
A noté un petit défaut de bouchon car le niveau est haut épaule et la couleur tire sur l'or sombre, signes d'oxydation prématurée selon moi. En effet, à l'extraction le bouchon est quasi imbibé, notamment sur un coté, il est de plus assez sec, bref, en mauvais état.
Le nez est très puissant, sur le fruit rôti, les fruits sec, les épices corsées telles le safran, le curcuma.... la cire d'abeille, le bois justement récemment ciré, la vanille.
La bouche est corpulente, puissante, large et presque sirupeuse. La  liqueur n'est pas désagréable mais l'oxydation due à la mauvaise conservation et l'effet millésime sont perceptibles.
Le vin est lourd et riche et manque de finesse, de précision, d'acidité.
Néanmoins, ce type de dégustation reste intéressant pour la science, le vin étant bon mais pas inoubliable...

Bon accord sur le tajine, sur des fromages divers.

Maxime

In wine we trust
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Moriendi, flupke14
29 Mai 2022 11:43 #578

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1997
  • Remerciements reçus 2122

Réponse de herve2 sur le sujet Château Lafaurie-Peyraguey 1997

CR: Château Lafaurie-Peyraguey 1997 

Robe cuivrée.
Nez vif et profond de fruits jaunes confits, de pralin, de miel.
Bouche vive et fraîche, jolie longueur sans être interminable, sur une liqueur peu intense. A l'aveugle, je n'aurais jamais placé ce vin sur un millésime riche.
A l'aération, apparition de notes de rhum, de Grand Marnier.
Fin de bouche un peu vibrante.
Franchement pas au niveau attendu d'une telle étiquette et d'un tel millésime.
Ce qui paraît le plus troublant, c'est que le vin ne semble pas passé. Il manque seulement d'un peu de tout.
Seulement bien.

Cordialement,

Hervé
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sideway, Moriendi, Papé, GAET
12 Sep 2022 09:18 #579

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3754
  • Remerciements reçus 6874

Réponse de bertou sur le sujet CR: Château Lafaurie-Peyraguey 2010

Bu lors de  cette soirée.

CR: Château Lafaurie-Peyraguey 2010
Bonne intensité, précis avec un bel équilibre entre le fruit et le botrytis. Le fruit est frais et mûr à la fois, pointe de marmelade, agrumes, notes florales. Le botrytis est sur le massepain, le miel d’acacia. Pas une once d’acétone. 
La bouche est moyennement puissante avec une acidité sous-jacente qui porte bien la matière. C’est en finesse avec une certaine vitalité en fait. Le sucre est bien équilibré. Belle intensité aromatique similaire au nez avec une pointe d’épices en plus. Finale fraîche et précise de bonne longueur.
Très bien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Moriendi, Marcmichel, Monard
23 Oct 2022 10:01 #580

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94208
  • Remerciements reçus 23473

Réponse de oliv sur le sujet Château Lafaurie-Peyraguey, Sauternes

Entretien
Jérôme Schilling : "Je suis un cuisinier-vigneron".

www.lhotellerie-rest...
11 Nov 2022 11:02 #581

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 916
  • Remerciements reçus 2900

Réponse de IH1456 sur le sujet CR: Château Lafaurie Peyraguey - Sauternes - 1990

CR: Château Lafaurie Peyraguey Sauternes 1990

Robe cuivrée.

Nez de grande intensité sur le coing, le miel, le safran.

Bouche crémeuse, élégante, acidulée, tendue, amertume bien présente avec notes d'orange amère confite, notes de prunes et de café en finale. Grande complexité, grande intensité, grande longueur. Magnifiques intensité et distinction de saveurs, superbe liqueur parfaitement équilibrée, qui affiche pourtant une sacré puissance ! les curseurs du liquoreux sont poussés loin.

TB++

Antoine

"en guise de sang, ô noblesse sans pareille, il coule en mon coeur la chaude liqueur d'la treille" - le Grand Georges
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Bernard, tomy63, GAET, Marcmichel, Monard
13 Nov 2022 02:21 #582

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1116
  • Remerciements reçus 3774

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Château Lafaurie-Peyraguey 1986

LPV Beaune #37 : on aère la Grange

CR: Château Lafaurie-Peyraguey 1986

VVIGNE
Belle robe brillante légèrement cuivrée.
Très beau nez sauternais, riche mais précis et intense.
Matière du même acabit, équilibrée malgré la sucrosité encore bien présente.
La finale est suffisamment fraîche et persistante pour prolonger le plaisir.
Au final, un excellent liquoreux qui fait honneur à cette grande appellation.
Excellent
À boire / A garder

KRABB
Belle robe cuivrée.
Je ne suis pas sucre alors je vais m'arrêter là !
J'ai pensé à un Rivesaltes ...

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Marcmichel, Ilroulegalet
16 Nov 2022 16:05 #583

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1097
  • Remerciements reçus 5645

Réponse de Garfield sur le sujet  Château Lafaurie-Peyraguey 1984

CR: Château Lafaurie-Peyraguey 1984

Je ne suis pas spécialement fan des sauternes, mais j'ai eu l'occasion d'acheter sur Veepee (Vente Privée) récemment quelques demi bouteilles de cette cuvée sur mon millésime de naissance, bien connu comme annus horribilis et donc sur lequel je n'ai quasi aucune bouteille "anniversaire". Je me suis dit qu'a 26 euros la demi bouteille pour un vin de quasi 40 ans je ne payais pas trop cher ce petit clin d'oeil. 

Premier test hier soir donc, la bouteille est impeccable (étiquette probablement changée très récemment), le bouchon en revanche est d'époque. Robe ambrée, quasi marron, nez sur le caramel au beurre salé principalement et quelques notes plus fruitées sur les agrumes confits, la bouche est relativement courte avec une finale sur ce caramel / crème brulée qui est un peu trop présente. Peut être déjà trop évolué par rapport à mes gouts, mais encore bien vivant. 

Bien - / bien

 

 

Charles
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, mgtusi, starbuck, leteckel, Marcmichel, Manas
11 Fév 2023 10:21 #584
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5455
  • Remerciements reçus 8612

Réponse de starbuck sur le sujet CR: Château Lafaurie Peyraguey, Sauternes, 1998

CR: Château Lafaurie Peyraguey, Sauternes, 1998

C'est la dernière bouteille du repas, nous la prenons avec le dessert.
Mes papilles se réveillent, je suis de retour en terrain connu.
La robe est magnifique, ne faisant pas trop évoluée même si ce n'est pas forcément un marqueur pertinent avec les Sauternes.
Un nez délicieusement complexe sur les fruits exotiques.
La bouche n'est pas saturante, aucun excès de sucre.
il y a suffisamment de tension mais il manque un peu de longueur pour envisager une Climens 2001 ou une Yquem.
J'aurais pensé à un 88 ou 89 mais pas à 98 que j'ai très peu bu en liquoreux ( peut-être jamais) et surtout rarement lu en bien.

www.lapassionduvin.c...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Marcmichel
22 Avr 2023 09:36 #585

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8411
  • Remerciements reçus 1789
CR: chateau Lafaurie-Peyraguey 1988 sauternes 1er cru classé
CR: chateau Lafaurie-Peyraguey 1986 sauternes 1er cru classé
bon.. il se trouve que l'étiquette dit "88"' et que le bouchon dit "86", vu que 87 est franchement d'un niveau qui n'a rien a voir avec ses 2 illustres voisins, il est exclu de faire la moyenne, petit indice : le flacon acheté du même lot (IDW pour les connaisseurs) a un bouchon estampé clairement 1988...
 le nez est sur les fruits jaunes confits, les épices, l'abricot, le miel et super-résineux, très complexe et profond, mais évolué aussi... est-ce un défaut en l'état ? non...
 la bouche ? ça envoit clairement du lourd...
 l'attaque se fait sur des amers en pagaille (au bout de 72 heures bouteille ouverte en cave électrique) du susucre (impression de croquer dans du sucre d'orge) c'est équilibré, large, très large même, et très long...
 mais je dois avouer que c'est soit un superbe 86 soit un 88 très évolué, or j'ai déjà bu 7 flacons de 88 qui ne ressemblaient pas à ça...
 toujours est-il que ça déroule clairement et de son côté, sans à priori, de mon côté, on verra ça plus tard... ah ! l'être humain !
 si je devais pinailler, je dirais que ça sucraillonne un chouille trop, mais put.. que cet équilibre est dantesque et .. même si ça me troue le c..ul de le dire, génial !
 la finale est splendide, et évoluée sur le sucre d'orge et les épices douces, ce qui me plait bien... mais je n'imaginais pas ce vin comme celà
 sans filtre aucun, je fais un compte-rendu de sa petite soeur, du même lot, achetée et ouverte ce soir, dans des conditions rocambolesques...
 excellent !
 
Fichier attaché :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Olivier LS2, Gael92
29 Avr 2023 21:47 #586

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8411
  • Remerciements reçus 1789
CR:  château Lafaurie-Peyraguey 1988 sauternes 1er cru classé  voici donc la petite soeur, ou présumée comme telle puisque certain(e)s me prennent pour un fou avec mes théories à la con, bref...
 le nez envoie clairement du lourd, alors on retrouve certes les marqueurs (au moins présumés) sur le susucre d'orge, mais aussi, les fruits jaunes confits, le botritys ou botrytis (hihi) très aérien, soutenue par une fraicheur et une profondeur dantesque, limite quantique et comprenable tellement il a fallu que je replonge mon orifice nasal, certes limité par un cerveau pétri de certitudes, mais comprendre que des arômes de abricot frais, de pomme confite du type de celles qui ornaient les sucres d'orge de notre enfance et surtout ce côté miel de lavande ultra fruité et frais que j'ai pu humer et goûter du côté de puycelsi cet été... juste avantn une visite chez Rotier, mais je m'égare... bref cette fraicheur de tous les instants qui me font chavirer... 
  de belles promesses pour la bouche..
 je suis alors accueilli sur le palier de la porte de ce vin par, ô surprise, une jolie petite... "acidité" j'ai bien dit petite, hein, car sinon on va me prendre pour un guedin "ah tu t'rends compte, l'ot'pochtron de super(quel arrogant)fred qui trouve de l'acidité dans un vin de 35 piges, quel con.. nard !"
 si une chose ne me dérange pas est d'être pris pour un gland première trie, après avoir bu ce type de vin ;)
 ah oui.. j'oublie de préciser... passque il parait que ça a son importance, que une fois que j'ai essayé d'ouvrir ce vin (au pied de biche, de colère après avoir vu certains commentaires, car c'est tellement plus "confortable" de ne pas en faire..) le chonbou a eu la mauvaise idée de ... tomber dans le flacon !
 bon... on se démonte pas (car c'est pas franchement le genre de la maison) et on envoie dans le flacon de 86/88 qui est vide (car madame a adoré (et moi aussi ceci dit pour les vilains qui pensent que je n'ai qu'un lobe droit au cerveau) et on carafe dans l'autre flacon, l'étiquette étant la même, pas de risque de lobe temporal droit qui vascille...)le milieu de bouche alors prend tout son envol, pour un bec devenu "sec" comme le mien, alors je le fais gouter à madame (qui je le rappelle pour les pochtrons qui suivent pas) me dit c'est ça qu'on boit demain à l'apéro ? tout est dit surtout avec un  oeil envieux, autant que juste avant la nuit de noces que j'ai passé en compagnie d'un figeac 90... donc madame a eu les joies... du ronflement XXXXXXXXL car pas question d'en laisser une gougoutte ;)
 le vin donc (car c'est de ça qu'on cause bande de pochtrons) envoie donc du lourd niveau fraicheur, petite acidité sous-jascente lui donnant un côté aérien, tout en étant d'une richesse incroyable, niveau buvabilité là on est au niveau extra-terrestre, inconnu pour moi à ce jour... j'avais l'impression d'avoir bu un demi-verre (bon d'accord bourgogne extrême de riedel) et en fait une demi-bouteille de dégagée, probablement un souci d'étanchéité du flacon... ou du verre (j'ai retrouvé mon tomy, labradot retriever sable) en train de lécher le sol en me regardant l'air de dire "papa, encore" arghhhhhhhhhhhhhh
 bon finale, ultra-riche, ample, puissante, fraiche et soutenue par une "fine" acidité et surtout par des amers ultra-frais (pour un liquoreux hein) portant le vin au 51e siècle niveau caudalies...
 je serais curieux de gouter Yquem du même millésime en comparaison.. ah bah non trop tard, déjà fait ;)
 très grand vin et émotion extrême...

  
Fichier attaché :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, DUROCHER, Olivier LS2
29 Avr 2023 22:30 #587

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1047
  • Remerciements reçus 2250

Réponse de David Chapot sur le sujet Château Lafaurie Peyraguey 1996, sauternes 1er cru classé

Buvant moins de Sauternes/liquoreux ces derniers temps, j'ai voulu goûter ce CR: Château Lafaurie-Peraguey 1996
Robe :
viel or, reflets bronze, un peu évolué
Nez : ma fille de 5 ans 1/2 dit orange, j'approuve, en précisant écorce d'orange confite, miel, cire, le tout sans excès, sans arôme qui écraserait tout (ce qui est parfois le cas sur des Sauternes). Le nez est harmonieux, mesuré, sans excès.
Bouche : attaque liquoreuse mais équilibrée par une tension amère d'écorce d'agrumes, très équilibrée, très harmonieuse. La finale se déroule avec longueur mais sans lourdeur.
Conclusion : Excellent! Je suis ravi de redécouvrir Sauternes avec un vin possédant un tel raffinement, avec de l'intensité et de la longueur mais sans lourdeur. Très beau vin qui se déguste et s'avale sans difficulté/écoeurement, ce qui est toujours bon signe!
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, GAET, Marcmichel
19 Mai 2023 23:43 #588

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 766
  • Remerciements reçus 2299

Réponse de Moriendi sur le sujet CR: Château Lafaurie-Peyraguey - Sauternes 1989

CR: Château Lafaurie-Peyraguey - Sauternes 1989

Superbe robe chatoyante. Le nez est classique sur les fruits jaunes confits. La vraie force de ce vin vient de la bouche, harmonieuse, avec un très bel équilibre entre l'acidité et le sucre. Le vin déroule sa partition sans fatiguer les papilles. Ce Lafaurie manque un peu de profondeur et de relance mais il est très plaisant.

Bu pour lui-même, il a mis la misère à un De Fargues 1986 plus pataud ouvert dans la foulée.

“N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi.” - Cioran // Serge
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Dom, mgtusi, sideway, Benoit Hardy, GILT, Papé, starbuck, Marcmichel
08 Sep 2023 16:29 #589

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1913
  • Remerciements reçus 266

Réponse de philippe loiseau sur le sujet Lalique s'offre Lafaurie-Peyraguey !

Le groupe suisse lalique rachète 75% du domaine Château Lafaurie-Peyraguey
information fournie par AFP•01/11/2023 à 10:34
www.boursorama.com/b...
01 Nov 2023 12:02 #590

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1550
  • Remerciements reçus 1095

Réponse de bulgalsa sur le sujet Lalique s'offre Lafaurie-Peyraguey !

Donc si je comprends bien, Silvio Denz va injecter ce qui sera probablement du cash dans la société Lalique qui va s'en servir pour acheter les parts de Lafaurie-Peyraguey détenues par... Silvio Denz.
Silvio Denz étant déjà l'actionnaire majoritaire de Lalique, il va donc continuer à détenir Lafaurie-Peyraguey, sauf que cela se fera dorénavant de façon indirecte, via la société Lalique (et avec quand même une dilution d'à peu près 50%).

Luc
01 Nov 2023 12:30 #591

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94208
  • Remerciements reçus 23473

Réponse de oliv sur le sujet CR: Château Lafaurie-Peyragey, Sauternes, 2009

Entre Gunthards


CR: Château Lafaurie-Peyragey, Sauternes, 2009



Oliv
Robe scintillante, bouton d’or.
Nez sur l'ananas rôti, les fruits jaunes, avec une petite pointe vernis.
Bouche agréable, sur le miel, toujours l'ananas, avec une sucrosité assez présente mais pas collante.
Finale un peu jeune et brute, assez rapidement saturante quand même.
A attendre.

Bruno
Un équilibre fin, joli rôti fumé, pointe aromatique sur le miel et les fruits cuits. Belle sucrosité. Très Bien ++
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: GAET
09 Déc 2023 17:02 #592

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck