Nous avons 1791 invités et 56 inscrits en ligne

Château Phélan Ségur, Saint-Estèphe

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Winemega - Alain sur le sujet Re: Phélan Ségur 2003

Phélan-Ségur 2003 Saint-Estèphe - Bordeaux

Aspect pourpre relativement clair. Nez épicé marqué par des notes torréfiées et de belles sensations de petits fruits rouges bien mûrs. Bouche ronde et équibrée, aux tannins veloutés, bien que clairement marqués. Malgré les caractéristiques propres à ce millésime caniculaire, il conserve une fraîcheur en bouche très agréable tout au long du palais. Mais après cette attaque prometteuse, ce Phélan Ségur 2003 perd quelque peu de sa définition en fin de bouche, comme s'il retournait dans sa coquille. Est-ce simplement une évolution passagère? Bonne impression globale, bien qu'on eut peut-être souhaité un vin plus gourmand cette année. 89/100

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
05 Sep 2006 10:48 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 39
  • Remerciements reçus 1

Réponse de JulienM sur le sujet Re: Phélan Ségur 1989 Quel pied!!

Bonsoir à tous,

au moment d'écrire ces lignes, je m'extasie devant un verre de Phélan ségur 89,

Quel pied:

Une robe légèrement tuilée, un nez complexe de sous-bois, de cannelle, de cofit de figue, de tabac de pipe, des notes de truffe et de chocolat... la bouche est suave et équilibrée la finesse prédomine, la longueur est impressionnante.

Bref j'aime...

Un plaisir qui n'a pas de prix!!

Amitiés,

JulienM
21 Sep 2006 22:22 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 99
  • Remerciements reçus 0

Réponse de nico le médocain sur le sujet Re: Phélan Ségur

bonjour,
le 2002 est moins cher pouquoi?
les primeurs se sont fait sur fond de guerre en irak, chutte du dollar, économie en baisse
sur la qualité du millesime, et pourquoi les médocs sont superieur au libournais en général
simplement:
printemps catastrophique beaucoup de pluie défavorable aux terroir argileux du libournais et et donc beaucoup de mirandage et de coulure sur les merlots....
les cabernets du médoc ont été beaucoup moins affecté due aux grands plateaux de graves profondes qui ont drainés la pluie,
l' été mitigé avec des t° de saisons, quelques pluie et trés souvent nuageux non pas favorisé la maturité du merlot. septembre fut mieux le cabernet sauvignon sans sort beaucoup mieux voir trés bien justement à st julien pauillac et st estephe c' est pourquoi achété du 2002 est un bon investisement!
salut nicolas
Phelan ségur 96 superbe belle couleur des tanins présent mais soyeur bouche mentholé finale longue superbe 16/20
01 Oct 2006 19:29 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 99
  • Remerciements reçus 0

Réponse de nico le médocain sur le sujet Re: Phélan Ségur

bonsoir,
Mr gardinier vient de remercier Mr boisneau qui était pas assez à la mode lui substitue Mr roland bientot du pomerol à st estephe!!!
ceci dit je n'ai rien contre Mr roland qui un trés grand oenologue mais je lui reproche d' uniformisé "ses vins" peut etre pour faire plaisir à son pot RP
nico
22 Oct 2006 18:45 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4259
  • Remerciements reçus 2

Réponse de Bertrand Le Guern sur le sujet Re: Phélan Ségur

boisneau

Ce n'est pas Boissenot? (Jacques) qui en effet commence à avoir de la bouteille, c'est un survivant de l'ère Peynaud.

blg
22 Oct 2006 19:00 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 99
  • Remerciements reçus 0

Réponse de nico le médocain sur le sujet Re: Phélan Ségur

Je crois soit lui ou son fils, c' est un cousin qu' il me la dit hier, soir son frere travaille à phelan
22 Oct 2006 19:11 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1028
  • Remerciements reçus 123

Réponse de satristim sur le sujet Re: Phélan Ségur

Bu ce soir un Phélan Ségur 2002 qui m'a agréablement surpris, car déjà très séducteur en bouche et flatteur au nez. A la fois viril et chatoyant, toasté et fruité (sur le cassis et la mure), dense et digeste, corsé et glissant, tannique et policé. De très bonne augure, laissant présager d'une belle garde.
Cordialement
Frédéric
27 Déc 2006 01:16 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 869
  • Remerciements reçus 5

Réponse de bibibi0 sur le sujet Re: Phélan Ségur

pour en avoir bu une ,il n'y a pas longtemps ,j'ai été 1 peu dessus surtout par rapport au 2001 que j'avais trouvé extra ,une finesse extraordinaire.
J'espére que la prochaine sera meilleure,j'en ai 2 caisses:X
27 Déc 2006 20:24 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 649
  • Remerciements reçus 1

Réponse de sergio65 sur le sujet Re: Phélan Ségur

Phélan Ségur 1996

Ouvert ce jour suite à des commentaires faisant état de son age avancé...

J'en avais ouvert une il y a 4 ans et il était encore trop tannique.

Robe Rubis d'intensité moyenne mais très brillante ce qui me fait penser que le vin a été filtré. Quelque notes bleutées sur la frange.

Un beau nez, très puissant, encore marqué pas le bois mais de bonne facture. chocolat, mure, cassis. Très élégant. Quelques épices orientales.

Bouche souple ample encore un peu tannique mais sans agressivité. Bon équilibre.

Un vin en pleine maturité. Excellent et très ouvert (plus que le Pontet Canet 1994 qui l'a précéde et qui était nettement moins 'prèt').

Note: le niveau était remarquable, quasiment rien entre le vin et le bouchon!

SL
06 Jan 2007 17:43 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Phélan Ségur

Cette description me rappelle la dégustation du 1998 en magnum que j’ai faite durant les fêtes, mais sans prendre de notes (d’où mon non partage immédiat avec vous...)

En effet, je retrouve ce vin à travers vos notes cher Sergio, un vin tannique et puissant.

J’ai trouvé le vin un peu jeune, en raison des nombreux tanins et de la force du vin, cependant, le fruit ne présentait pas le même caractère de concentration, créant un léger déséquilibre. Du coup, je ne suis pas certain que ce vin atteindrait un bien meilleur niveau en vieillissant.

Alors que les tanins sont très présents et rudes, et que le bois trop présent à mon goût, le fruit n’est pas à la hauteur d’un tel élevage, il reste trop en arrière, un peu absent, tant au nez qu’en bouche.

J’ai été déçu personnellement par ce vin, je m’attendais à mieux, et aimerais avoir un autre avis sur ce même millésime 98.

Cordialement,

JU lien Désappointé
06 Jan 2007 18:48 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 124
  • Remerciements reçus 0

Réponse de DanielG sur le sujet Re: Phélan Ségur

Bonjour, j'ai partagé 2 St Estèphe 1986 durant les fêtes.
J'avais goûté à plusieurs reprises, la dernière il y a 4 ans je crois.
Je n'y croyais pas trop, vu qu'ils sèchaient en finale il y a 4 ans.
Et bien non, il s'est remis :
-bouchon: parfait, ne se casse pas en deux si on le plie lègèrement.
-nez pas très puissant mais stylé de cèdre vanillé.
-robe sombre peu évoluée comme beaucoup de 86.
-boucle velouté, structurée, longue, fruit avec de la vanille fanée.
Très bonne surprise, pour les St Estephe j'ai l'impression qu'ils s'ouvrent, se ferment, s'ouvrent, se ferment. Ils faut les suivre et pour cela LPV c'est parfait.
PS je suis addict à Phélan Ségur depuis 1970 je crois.
06 Jan 2007 21:04 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3477
  • Remerciements reçus 7149

Réponse de matlebat sur le sujet CR: 1998 Phélan Ségur

Bonjour JU,
J'ai eu une meilleure expérience que toi sur Phelan Segur 98, dégusté dans une horizontale de St-estephe 98, voici mon commentaire : Nez cassis, cerise burlat puis fûmé toasté classe et vanille, la bouche démarre sur la légèreté et monte doucement en puissance mais ça reste seulement de structure charnue sur du fruit noire et un peu d'amertume agréable, la finale est longue sur le fruit noir puis des notes fumées toastées. Très bien
Dans mon souvenir, tanin encore présent marqué mais pas agressif, ceci dit c'était le 8eme vin dégusté... Par ailleurs, le format Magnum permet aux vins de vieillir plus et déjà qu'en bouteille, il était encore très jeune mais pas fermé !
Amicalement,
08 Jan 2007 10:40 #72

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1500
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Nidal H sur le sujet Re: Phélan Ségur

Phélan Ségur 1998

Ce fut pareil pour moi!
De plus, la note de dégustation de Matthieu est d'une précision inouïe !

Goûté et apprécié à trois reprises il y a de ça deux ans. Je l'ai trouvé très fin, aérien presque, avec ces notes précises de cerise et de cassis mêlées à un boisé raffiné et fondu. Je lui ai trouvé une expression bourguignonne avec ce côté piquant et acidulé de la cerise sur le bout de la langue.

J'avais vu qu'il était bien noté, 8.5/10 par Bettane & Dsseauve (Guide Vert, édition 2005). J'ai voulu tester. C'était concluant….à trois reprises !
08 Jan 2007 11:19 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Phélan Ségur

Merci à vous deux pour ces notes.

Il serait intéressant pour moi de le goûter en format bouteille, mais le problème du déséquilibre que j’abordais ne me semble pas lié au format, car non plus à l’évolution du vin... Je suis d’accord avec la description des arômes liés aux tanins, au bois, mais le fruit décrir ne m’est pas apparu si présent, ni si expressif.
Peut-être simples critères de goût, peut-être autre chose.

A regoûter donc !

Amicalement,

JUlien
08 Jan 2007 12:59 #74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3477
  • Remerciements reçus 7149

Réponse de matlebat sur le sujet Re: Phélan Ségur

Nidal,
Merci pour la précision, mais il faut savoir raison garder... Malheureusement je n'ai pas une si grande précision mais comme je suis un piètre poète, la description analytique me convient mieux que la description plaisir ou j'ai remarqué ton aisance...;)
Ju,
Je pensais juste qu'en magnum, la charge boisée était encore peut-être envahissante (ce qui lui arrive jeune, exemple 2003) et cachait le fruit... le vin arrivant plus lentement à maturation dans ce format, peut-être n'a t'il pas digéré cette charge et se trouve dans cette phase intermédiaire avec un boisé fort, des tanins encore saillants et du fruit en retrait...
08 Jan 2007 13:52 #75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Guest
  • Portrait de Guest
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de Guest sur le sujet Re: Phélan Ségur

Matthieu,

je prends la remarque en considération, je ne sais pas trop... C’est pourquoi le regouter en bouteille pas trop tard serait pour moi fort intéressant (et pour celui que cela intéresse bien entendu), faut-il encore le trouver... et à un prix qui ne soit pas hors norme...

JUlien
08 Jan 2007 19:43 #76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26211
  • Remerciements reçus 1421

Réponse de Luc Javaux sur le sujet CR: Château Phélan Ségur 2002

Voici la compalition des CR que j'ai reçu à ce jour concernant la bouteille commune qui était Phélan Ségur 2002.

CR:

Château Phélan Ségur 2002 - dégustateur : Winemega – Alain

Carafé environ 3h en compagnie de Montrose 2002 utilisé comme point de référence. Servi à table sur un plateau de fromages. A l'ouverture, légère odeur de plastic / solvant qui, heureusement, disparaît complètement après le carafage. Rien de particulier concernant la robe, rubis aux reflets pourpres. Arômes flatteurs de cerise noire et fruits rouges mûrs, touches boisées et sensations d'onctuosité. Assez peu typé "Saint-Estèphe" à mon sens. Palais progressif, assez souple mais équilibré, avec des tannins encore fermes. Milieu de bouche en demi-corps et un peu monolithique. Bonne définition du fruit en finale, dont on ressent cependant une légère touche alcooleuse. Un vin plaisant qui, il faut le souligner, a majoritairement plu aux trois dames présentes. A mon sens, il souffre quand même de la comparaison avec Montrose 2002, surtout au niveau de la complexité de la structure, plus linéaire sur le Phélan-Ségur.

Château Phélan Ségur 2002 - dégustateur : jmg

Nez relativement discret où dominent des arômes boisés et de torréfaction. Après une longue aération de plusieurs heures, on trouve quelques arômes de fruits noirs et une note de fraîcheur. La bouche est assez concentrée, de corps moyen, bien structurée avec une tendance à l’austérité. L’attaque est douce mais la bouche se durcit un peu avec des tannins importants, non encore fondus, sans que cela soit désagréable. La finale est élégante et discrète mais plutôt longue, sur les arômes déjà cités précédemment. Ce vin est fermé aujourd’hui, à attendre encore pour qu’il procure un vrai plaisir, mais est construit pour faire un joli vin de garde.

J’ai acheté plusieurs flacons de ce vin lors des FaV 2004, car je l’avais goûté sur place et avais apprécié son ‘caractère de cabernet’ et son fruité bien ‘cassis’. Depuis, j’en ai ouvert à quelques occasions et voici mes différents commentaires :
Nov 2004 : Nez de cassis puis fraîcheur. Bouche moyennement corsée aux tannins présents mais doux. Finale agréable sur le cassis, les épices et la fraîcheur. Digeste, léger encore austère mais avec de la présence et une certaine élégance.
Août 2006 : Nez assez expressif, mais peu évolué, aux jolis arômes de cassis et mûres avec une note vanillée. Jolie fraîcheur. En bouche, le vin est de corps moyen, tannique, encore un peu rugueux à mon sens. La finale est assez longue, épicée et plaisante. Joli Médoc 'classique', dont j'attends un peu plus de douceur en bouche pour être meilleur. En l'état, il plaira aux personnes appréciant les Médocs 'costauds'. En revanche, il est peu complexe. S'il gagne en finesse et en élégance, Phélan Ségur aura effectivement réalisé un beau vin en 2002. A attendre encore 2-3 ans.

Château Phélan Ségur 2002 - dégustateur : Didier

Une bouteille que j’ai dégustée avec Vincent RAVENNE à l’occasion d’une soirée à la maison fort sympathique (nous avons essayé d’être chacun le plus indépendant possible dans notre évaluation en ne communiquant pas trop sur nos sensations ressenties). Bouteille ouverte 12h00 avant, niveau abaissé jusqu’aux épaules afin de permettre une oxygénation sans brusquer le vin – Beau bouchon très peu marqué par le vin. Visuellement la robe est très foncée genre cerise burlat très mure ; il y a de la profondeur. C’est assez gras et cela pleure bien sur les parois. Au nez le cassis est très dominant. C’est parfumé à ce titre mais relativement monolithique ; après aération et plusieurs minutes plus tard d’autres nuances de fruits noirs et notamment de la mûre finissent par apparaître mais discrètement. Il n’y a néanmoins pas de complexité. En bouche c’est tannique, assez ferme ; la concentration n’est pas formidable et il y a un petit côté aqueux qui ne préjuge rien de bon pour l’avenir de ce vin. C’est un peu court. Bref j’ai vraiment l’impression qu’il manque de la matière. Au bénéfice du doute on peut penser qu’il se peut que le vin se soit refermé et se trouve en phase ingrate. En l’état actuel ce St-ESTEPHE n’est pas grand et ne donne pas ce que l’on est en droit d’attendre de lui (d’autant plus que lors de la campagne « Primeurs » la RVF l’avait littéralement plébiscité -et même encore plus !) ; j’attendrai pour déboucher mes autres bouteilles (de toutes façons je préfère les vins de Bordeaux plus aboutis sur le plan des saveurs) mais je suis très dubitatif sur ses capacités à bien évoluer. Un petit ***.

Château Phélan Ségur 2002 - dégustateur : Vincent Ravenne

Bouteille ouverte 12 heures avant la dégustation, non carafée. La robe est bordeaux foncé, tirant sur le noir au centre, sans traces violacées ou orangées sur le disque. Le nez est un peu timide, sur les fruits noirs, cassis à la mise dans le verre, plus sur la mure en approchant de la fin de la bouteille. Le nez est peu complexe à ce stade, plutôt monolithique et sans grande complexité. En bouche, on trouve un vin jeune, fermé, fruité, avec des notes boisées pas particulièrement nobles (plus sciure que cèdre… !). Les tanins sont présent mais relativement intégrés, la bouche n’est pas désagréable mais l’ensemble manque de nettement de longueur. Au fil du temps, le vin à l’aération gagne en fraîcheur mais développe un petit coté dilué qu’on aurait préféré ne pas percevoir. Un vin ouvert trop tôt par rapport à mes goûts, à revoir dans quelques années. Dans l’état actuel, un vin moyen à assez bon, que j’ai noté 13 – 13,5

Château Phélan Ségur 2002 - dégustateur : Martinez

Dégusté sur 2 jours.
1er jour: Robe cerise avec de légers reflets oranges sur les bords. Au nez : Poivron mûr voir légèrement brûlé ensuite on est sur les fruits rouges. J'ai noté des notes de café, de choux et poudre de riz. Le nez finit sur des notes d'agrumes (sanguine). En bouche, on a affaire à un vin de demi-corps assez soyeux, souple. Il poivronne pas mal, poivre et finit sur des notes beurrées. Il me donne une impression de légère dilution. C'est un vin digeste, équilibré. Les tanins sont fins. Je ne lui trouve aucune harmonie aromatique. En conclusion : ce vin ne m'a procuré aucun plaisir. J'espère qu'il se trouve dans une phase de demi-fermeture qui le rend ingrat en l'état.

2ème jour : Aromatiquement pas de changement notable. Plus sur le poivre. En bouche, le vin se présente sur une structure élégante en diagonale : mi-long / mi-large. Toujours cette impression de légère dilution. Peu complexe. Toujours digeste. Frais. Peu d'évolution. La finale se pose sur une acidité plus mordante que la veille. Cela donne un petit air de Bourgogne. En buvant ce vin, j'ai pensé au vin de Gauby : calcinaire 2004 en inversant le poivre par le piment et en mettant de côté la finesse des tanins.

Château Phélan Ségur 2002 - dégustateur : Anthony

Bouteille ouverte et bue pour moitie dans les 2 heures suivantes et finie 48 heures plus tard. Conditions de service : verre Spiegelau Authentis et servi aux alentours de 16-17 degrés. Robe jeune, sanguine. Le nez du premier soir est peu charmeur. Notes fruitées de cassis, mais présence d'arômes de sciure de bois prononcés. Nez peu complexe. Après 48 heures, les notes de bois se sont affinées mais restent prononcées. Perception fruitée de cerise noire. L'amplitude reste moyenne et la complexité faible. En bouche, le premier soir, un vin à l'attaque fraîche, suivi d'un milieu de bouche résolument creux et d'une finale sèche marquée par l'élevage. Ce vin parait en phase fermée tant son corps est muet. Apres 48 heures, cela ne s'améliore pas. La matière n'est pas au RDV actuellement pour donner son penchant aux notes boisées. Ces dernières influencent la finale qui devient sèche et astringente. Peu d'équilibre, pas de goût, aucune corpulence, ce vin est très probablement ferme a double tour. A laisser de côté pour l'instant.

Merci à tous ceux qui ont participé et à vos commentaires...

Luc
16 Mar 2007 16:49 #77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Winemega - Alain sur le sujet Re: Phélan Ségur 2002

Comme lors de la dégustation de Haut-Bailly 1990, voici une autre présentation qui permet une meilleure comparaison des commentaires..

Aspect
- Rien de particulier concernant la robe, rubis aux reflets pourpres.
- Visuellement la robe est très foncée genre cerise burlat très mure ; il y a de la profondeur. C’est assez gras et cela pleure bien sur les parois.
- La robe est bordeaux foncé, tirant sur le noir au centre, sans traces violacées ou orangées sur le disque.
- Robe cerise avec de légers reflets oranges sur les bords.
- Robe jeune, sanguine.

Arômes
- A l'ouverture, légère odeur de plastic / solvant qui, heureusement, disparaît complètement après le carafage. Arômes flatteurs de cerise noire et fruits rouges mûrs, touches boisées et sensations d'onctuosité. Assez peu typé "Saint-Estèphe" à mon sens.
- Nez relativement discret où dominent des arômes boisés et de torréfaction. Après une longue aération de plusieurs heures, on trouve quelques arômes de fruits noirs et une note de fraîcheur.
- Au nez le cassis est très dominant. C’est parfumé à ce titre mais relativement monolithique ; après aération et plusieurs minutes plus tard d’autres nuances de fruits noirs et notamment de la mûre finissent par apparaître mais discrètement. Il n’y a néanmoins pas de complexité.
- Le nez est un peu timide, sur les fruits noirs, cassis à la mise dans le verre, plus sur la mure en approchant de la fin de la bouteille. Le nez est peu complexe à ce stade, plutôt monolithique et sans grande complexité.
- Au nez : Poivron mûr voir légèrement brûlé ensuite on est sur les fruits rouges. J'ai noté des notes de café, de choux et poudre de riz. Le nez finit sur des notes d'agrumes (sanguine).
- Notes fruitées de cassis, mais présence d'arômes de sciure de bois prononcés. Nez peu complexe. Après 48 heures, les notes de bois se sont affinées mais restent prononcées. Perception fruitée de cerise noire. L'amplitude reste moyenne.

Structure
- Palais progressif, assez souple mais équilibré, avec des tannins encore fermes. Milieu de bouche en demi-corps et un peu monolithique. Bonne définition du fruit en finale, dont on ressent cependant une légère touche alcooleuse.
- La bouche est assez concentrée, de corps moyen, bien structurée avec une tendance à l’austérité. L’attaque est douce mais la bouche se durcit un peu avec des tannins importants, non encore fondus, sans que cela soit désagréable. La finale est élégante et discrète mais plutôt longue, sur les arômes déjà cités précédemment.
- En bouche c’est tannique, assez ferme ; la concentration n’est pas formidable et il y a un petit côté aqueux qui ne préjuge rien de bon pour l’avenir de ce vin. C’est un peu court. Bref j’ai vraiment l’impression qu’il manque de la matière.
- En bouche, on trouve un vin jeune, fermé, fruité, avec des notes boisées pas particulièrement nobles (plus sciure que cèdre… !). Les tanins sont présent mais relativement intégrés, la bouche n’est pas désagréable mais l’ensemble manque de nettement de longueur. Au fil du temps, le vin à l’aération gagne en fraîcheur mais développe un petit coté dilué qu’on aurait préféré ne pas percevoir.
- 1er jour: En bouche, on a affaire à un vin de demi-corps assez soyeux, souple. Il poivronne pas mal, poivre et finit sur des notes beurrées. Il me donne une impression de légère dilution. C'est un vin digeste, équilibré. Les tanins sont fins. Je ne lui trouve aucune harmonie aromatique. 2ème jour: En bouche, le vin se présente sur une structure élégante en diagonale : mi-long / mi-large. Toujours cette impression de légère dilution. Peu complexe. Toujours digeste. Frais. Peu d'évolution. La finale se pose sur une acidité plus mordante que la veille. Cela donne un petit air de Bourgogne.
- En bouche, le premier soir, un vin à l'attaque fraîche, suivi d'un milieu de bouche résolument creux et d'une finale sèche marquée par l'élevage. Ce vin parait en phase fermée tant son corps est muet. Apres 48 heures, cela ne s'améliore pas. La matière n'est pas au RDV actuellement pour donner son penchant aux notes boisées. Ces dernières influencent la finale qui devient sèche et astringente.

Conclusion
- A mon sens, il souffre quand même de la comparaison avec Montrose 2002, surtout au niveau de la complexité de la structure, plus linéaire sur le Phélan-Ségur.
- Ce vin est fermé aujourd’hui, à attendre encore pour qu’il procure un vrai plaisir, mais est construit pour faire un joli vin de garde.
- En l’état actuel ce St-ESTEPHE n’est pas grand et ne donne pas ce que l’on est en droit d’attendre de lui (d’autant plus que lors de la campagne « Primeurs » la RVF l’avait littéralement plébiscité -et même encore plus !) ; j’attendrai pour déboucher mes autres bouteilles (de toutes façons je préfère les vins de Bordeaux plus aboutis sur le plan des saveurs) mais je suis très dubitatif sur ses capacités à bien évoluer. Un petit ***.
- Un vin ouvert trop tôt par rapport à mes goûts, à revoir dans quelques années. Dans l’état actuel, un vin moyen à assez bon, que j’ai noté 13 – 13,5
- En conclusion : ce vin ne m'a procuré aucun plaisir. J'espère qu'il se trouve dans une phase de demi-fermeture qui le rend ingrat en l'état.
- Ce vin parait en phase fermée tant son corps est muet. Apres 48 heures, cela ne s'améliore pas. La matière n'est pas au RDV actuellement pour donner son penchant aux notes boisées. Ces dernières influencent la finale qui devient sèche et astringente. Peu d'équilibre, pas de goût, aucune corpulence, ce vin est très probablement ferme a double tour. A laisser de côté pour l'instant.

Amusant tout de même de constater, comme la dernière fois avec Haut-Bailly, une grande concordance sur les recoupements des descriptions et des avis.
Je trouve ces expériences très intéressantes. J'espère qu'elles pourront se poursuivre à l'avenir.

Bravo à tous pour le sérieux des commentaires!

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
16 Mar 2007 17:24 #78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1353
  • Remerciements reçus 1

Réponse de LaurentM sur le sujet Re: Phélan Ségur

Moi qui adore dégustailler, je trouve ce genre d'exercice passionnant,
à refaire très certainement

merci

Laurent

Laurent - Caviste
Mes blogs Vinature et
BrutdeCrayon
16 Mar 2007 18:31 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1016
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Didier sur le sujet Re: Phélan Ségur

Très, très intéressant de lire tous les avis ; et comme le fait remarquer Alain il y a globalement concordance entre dégustateurs.

Vraiment j'éprouve un immense plaisir dans ces dégustations "communes" ; vivement la prochaine (avec Clos Baudoin 2005), et en attendant les suivantes.
Voici une des "magies" de LPV que de pouvoir vivre de telles expériences entre amateurs passionnés. Pour cela (entre autres), je remercie chaleureusement tous les gestionnaires de faire vivre un tel site.

Didier
"L'ennui naquit un jour de l'uniformité"
Antoine HOUDAR de la MOTTE
16 Mar 2007 19:58 #80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • laurent saura
  • Portrait de laurent saura
  • Visiteur
  • Invité

Réponse de laurent saura sur le sujet Re: Phélan Ségur

Oui,trés intéressant de suivre différents commentaires.Ceux-ci concordent à merveille.Ce vin est donc refermé.Je l'ai apprécié plus tot,sur son fruit.Je ne sais pas s'il pourra me procurer autant de plaisir que dans sa jeunesse.Affaire à suivre.
16 Mar 2007 21:52 #81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1500
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Nidal H sur le sujet Re: Phélan Ségur

Effectivement, grande concordance entre les avis des dégustateurs.

Je les rejoins cinq sur cinq et avoue, pour ma part, une déception certaine face à cette bouteille, achetée pourtant sous l'impulsion magique que me procure un commentaire positif de J. M. QUARIN sur un vin, généralement... (Cette fois ci, ça n'a pas vraiment fonctionné...!).

Je l'avais dégustée il y a un mois. J'ai trouvé le vin fermé, monocorde et manquant de complexité.

Par correction, je n'en ai pas parlé lorsque j'ai vu que cette bouteille allait faire l'objet d'une dégustation commune...Je n'ai pas participé à l'exercice collectif, non plus, car j'avais mal au coeur de gaspiller une deuxième bouteille, que je savais, pas terrible !

J’attendais, avec intérêt, les avis des amateurs et j’avoue ma satisfaction de voir que je suis dans le coup, moi aussi…

Il m'en reste 5...J'ai intérêt à penser que le vin est, fermé, pour l'instant !!!
(Remarquez, c’est peut être, réellement, le cas…)

Le 2003 est largement au dessus, mais avec un style très différent…
16 Mar 2007 21:54 #82

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6027
  • Remerciements reçus 814

Réponse de Martinez sur le sujet Re: Phélan Ségur

Très intéressant à faire, à lire, à réfléchir.

Pour ce coup ci : La concordance permet de dire que l'on atteint une forme de vérité absolu pour l'instant présent sur cette bouteille.

Les doutes sur nos impressions qui nous accompagnent si souvent après une dégustation s'évanouissent ici. C'est remarquable d'arriver à cela grâce à LPV.

Une remarque : La dégustation n'était pas à l'aveugle et l'objetcivité des uns et des autres paraît évidente. A méditer ...

Il serait intéressant de faire une dégustation commune sur une grande étiquette...

Jmm
16 Mar 2007 22:08 #83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8466
  • Remerciements reçus 401

Réponse de Anthony sur le sujet Re: Phélan Ségur

Bouteilles differentes, conditions de degustation differentes, degustateurs differents, mais une concordance des avis. Cela me rassure quand meme un peu, tant on lit de plus en plus souvent que la comparaison devient futile des que l'environnement de la degustation n'est pas le meme.

Comme l'a mentionne un des degustateurs, je donne une excellente note ... au bouchon. De tres belle qualite et marque sur seulement 1 mm. Je pense egalement que nous avons bu ce vin dans une phasse ingrate et son faible corps ne me fait pas autant peur que cette odeur de sciure dont je me demande l'evolution qu'elle va donner a ce vin.

Anthony
17 Mar 2007 07:00 #84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1475
  • Remerciements reçus 3

Réponse de jmg sur le sujet Re: Phélan Ségur

Bouteilles differentes, conditions de degustation differentes (surtout l'aération !), degustateurs differents, mais une concordance des avis.

Oui. Remarquable et très intéressant de comparer son avis 'en aveugle' à celui d'autres. Exercice très agréable et enrichissant sur le plan personnel. A renouveller avec plaisir et avec la seule moldération qu'il est n'est pas si facile de trouver une bouteille 'commune'.

Quant à Phelan Ségur 2002, il était très agréable jeune. Je le pense fermé depuis 1 an environ (comme un certain nombre de 2002). Mais il s'ouvrira à nouveau. Je crois qu'il devrait procurer un vrai plaisir 'à la Médoc' d'ici quelques années.

Amitiés à tous.
17 Mar 2007 10:47 #85

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 985
  • Remerciements reçus 2

Réponse de kamuro sur le sujet Re: Phélan Ségur

Avec une semaine de retard, j'ai ouvert ma boutille de phelan segur 2002.
La bouteille ouverte avec les epaules degagees durant 12h, verre spiegelau expert.
A l'oeil la robe est sombre, grenat avec un debut de reflets orange sur les bords du disque.
Au nez c'est moyenement expressif, les premieres notes sont sur le fruit noir, d'abord le cassis puis la cerise noire bien mure, les notes suivantes sont kirschees, boisees et un peu epicees.
En bouche l'attaque est jolie, mais rapidement on arrive sur un caractere astringent avec l'impression de sucer de la raffle, les tannins sont assez fins et serres mais ne sont pas encore fondus. L'impression generale est un manque de complexite, de plus le boise et l'alcool sont assez dissocies du cote fruite.
Au final une bouteille assez moyenne mais pas desagreable qui manque de relief et de longueur.

kamuro
17 Mar 2007 15:01 #86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 890
  • Remerciements reçus 0

Réponse de chouffe sur le sujet Phélan Ségur 2002

Deuxième bouteille que je déguste après celle bue en compagnie d'Alain en face de Montrose.

Robe sanguine, d'une belle jeunesse (comme mon fils Sam né il y a 3 jours ;) ).
Nez toasté, boisé, à l'aération apparaissent des les fruits noirs (cassis et mûre) et de l'eucalyptus.
L'attaque en bouche est fraîche, vive. Le milieu de bouche est fruité et gourmand. Seule la finale est en retrait, de longueur moyenne et un peu astringente.

Un vin qui s'est très bien tenu à table alors qu'il m'avait semblé peu intéressant face à Montrose.

Stéphane
31 Mai 2007 22:01 #87

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1585
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Winemega - Alain sur le sujet Re: Phélan Ségur 2002

Bravo et bienvenue au petit Sam, futur grand buveur de grands crus devant l'éternel (espérons que 2007 soit un millésime potable quelque part dans le monde..).

Ce Phélan 02 avait-il eu un coup de mou l'hiver dernier, ou était-ce la grandeur de Montrose qui l'avait étouffé..? Nul ne le sait..

Amitiés et à bientôt

Alain

Alain Bringolf
"Lorsque le vin est tiré, il faut le boire. Et lorsque le vin est bu, il faut se tirer.." - Le Chat
31 Mai 2007 22:45 #88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 890
  • Remerciements reçus 0

Réponse de chouffe sur le sujet Re: Phélan Ségur 2002

Winemega - Alain écrivait:
> Ce Phélan 02 avait-il eu un coup de mou l'hiver
> dernier, ou était-ce la grandeur de Montrose qui
> l'avait étouffé..? Nul ne le sait..
>

La qualité des vins servis par notre hôte ce soir-là fait que c'était dur pour un "bon vin" mais pas exceptionnel de sortir son épingle du jeu...

Amitiés
Stéphane

P.S. On est à la maison toute la semaine prochaine si vous avez un moment.

Stéphane
01 Jui 2007 21:11 #89

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1078
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Tipof sur le sujet Re: Phélan Ségur

Vu sur des petites annonces (Suisse) : une caisse de 6 Phelan-Ségur 1989 pour CHF 240.- (160 €)

Ca vaut le coup ? Quelqu'un a-t-il goûté ce vin dernièrement ?
14 Jui 2007 11:19 #90

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck