Nous avons 2924 invités et 37 inscrits en ligne

Hospices de Beaune

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668

Réponse de Krabb sur le sujet Re: Vins des Hospices de Beaune

Un petit souhait pour cette rubrique, merci aux contributeurs de préciser qui est l'éleveur.

Je parle d'expérience, la même cuvée, sur le même millésime, passée entre les mains de deux éleveurs différents peut donner des choses complétement différentes.

Simon.
10 Jan 2016 13:30 #61

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 222
  • Remerciements reçus 11
CR: Hospices de Beaune - Pommard 1er Cru Cuvée Dames de la Charité 2012

Elevage réalisé par la maison Pierre André.

Ouvert la veille pour aération et but l’étiquette découverte.

Vin bu le midi sur des paupiettes de veaux aux pruneaux.

Le nez est enchanteur sur des notes de fruits et épices, le tout un peu musqué.
La robe est limpide et d’un grenat soutenu foncé.
La bouche est sur le fruit et les épices, bonne longueur mais des notes un peu chaude (alcool?). Les tanins encore un peu trop présent et le vin pas encore tout à fait en place laisse penser qu’il faut revoir ce vin dans 3 à 5 ans pour sa phase de transition vers du tertiaire.

Bon en l’état mais sera vraiment grand avec une bonne garde. L’alliance avec le plat lui allait bien.

Clément

•••••••••••••••••••••
••In vino veritas••
•••••••••••••••••••••
24 Jan 2016 15:30 #62

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668
CR: Vins des Hospices de Beaune - Beaune 1er cru "Nicolas Rolin" 2009 - Réserve Particulière des Hospices

Robe grenat.
Nez un peu sauvage, cuir, qui s'ouvre ensuite sur des notes plus fruitées.
La bouche est plaisante, les tanins sont fermes mais sans excès.
Une touche végétale me surprend néanmoins, je n'avais jamais ressenti cela sur un 2009 pour le moment.
Longueur correcte.
C'est bon mais cela manque un peu de gourmandise.

Simon.
30 Jan 2016 21:13 #63

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668
CR: Vins des Hospices de Beaune - Pommard "Cuvée Billardet" 2011 - Réserve Particulière des Hospices

Robe très foncée. De grosses larmes se forment sur le verre à l'aération comme sur le 2009 goûté précédemment.
Joli nez sur le cassis, les fruits noirs mais avec un trait végétal en plus.
La bouche est belle, les tanins sont agréables et bien présents comme sur les jolis Pommard, mais le trait végétal marque un peu l'ensemble.
Pas mal, mais je ne cours pas après les 2011 en général.

Simon.
16 Juil 2016 21:07 #64

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1481
  • Remerciements reçus 1668
CR: Vins des Hospices de Beaune - Beaune 1er cru "Nicolas Rolin" 2009 - Réserve Particulière des Hospices

Robe grenat.
Nez assez ouvert sur les fruits rouges, c'est agréable.
Le vin est puissant en bouche, les tanins sont bien présents. Un poil trop peut être.
La longueur est correcte, un bon vin dans l'ensemble, goûté différemment qu'en janvier mais encore un peu rustre à mon goût.

Simon.
19 Sep 2016 21:14 #65

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95156
  • Remerciements reçus 25215

Réponse de oliv sur le sujet Décès d'Antoine Jacquet, Hospices de Beaune

Nécrologie
Le directeur des Hospices de Beaune Antoine Jacquet est décédé.
france3-regions.fran...
www.bourgogneaujourd...

La mort d’Antoine Jacquet, un véritable tsunami aux Hospices de Beaune !
www.dijonbeaunemag.f...
17 Oct 2016 18:49 #66

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1196
  • Remerciements reçus 2463

Réponse de david84 sur le sujet Hospices de Beaune - Beaune Clos des Avaux 1989

CR: Hospices de Beaune - Beaune Clos des Avaux 1989

Robe couleur cerise.
Nez sur les fruits macérés (cerise, groseille).
Bouche marquée par une fine acidité, touché de bouche soyeux, tanins fondus.
Le touché de bouche est soyeux : le vin joue sur le registre de la finesse.
La bouche est fraîche et fait montre d'une fine acidité bien accompagnée par la douceur acidulée des petits fruits des bois.
La persistance aromatique n'est pas intense mais néanmoins indéniable (18 caudalies).

David
LPV Vaucluse
30 Déc 2016 14:54 #67

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21916
  • Remerciements reçus 6145

Réponse de mgtusi sur le sujet Hospices de Beaune - Beaune Clos des Avaux 1989

david84 écrit: Hospices de Beaune - Beaune Clos des Avaux 1989

La persistance aromatique n'est pas intense mais néanmoins indéniable (18 caudalies).


C'est énorme 18 caudalies !

Michel
30 Déc 2016 15:39 #68

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1196
  • Remerciements reçus 2463

Réponse de david84 sur le sujet Hospices de Beaune - Beaune Clos des Avaux 1989

Hospices de Beaune - Beaune Clos des Avaux 1989 :

Je veux dire que la persistance en bouche est longue même si son intensité reste mesurée (bien que le vin joue sur le registre de la finesse et ne soit pas sur un mode "démonstratif", il persiste en bouche mais en "basse intensité", et ce dès le début).

David
LPV Vaucluse
30 Déc 2016 17:24 #69

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21916
  • Remerciements reçus 6145

Réponse de mgtusi sur le sujet Hospices de Beaune - Beaune Clos des Avaux 1989

OK ; qui a vinifié ce 1989 ?

Michel
30 Déc 2016 17:47 #70

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1196
  • Remerciements reçus 2463

Réponse de david84 sur le sujet Hospices de Beaune - Beaune Clos des Avaux 1989

élevé et mis en bouteille par la compagnie des vins d'autrefois (négociant-éleveur à Beaune).

David
LPV Vaucluse
30 Déc 2016 18:02 #71

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 138
CR: Vins des Hospices de Beaune Corton Vergennes blanc 2006
Ici on joue chez les grands ! Les terroirs de Corton au style d'ordinaire massifs savent aussi jouer la carte de l'elegance, la preuve ici avec un exemple d'equilibre, la puissance est architecturée par une tension tonique et s'allonge a n'en plus finir! La maitrise technique signée par Mounir Saouma se place encore en porte etendard des bourgognes haut de gamme avec cette cuvée quasi introuvable maintenant achetée au enchere dans son integralité pour le restaurant El Bulli. Pourquoi 1er cru en revanche ? Parce que la parcelle vergenne n'est grand cru qu'en rouge ? Si quelqu'un a la réponse ?

18 Fév 2017 22:31 #72
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95156
  • Remerciements reçus 25215
Pourquoi 1er cru en revanche ? Parce que la parcelle vergenne n'est grand cru qu'en rouge ? Si quelqu'un a la réponse ?

Curieux, en effet.
Car en 2005, cette cuvée était en grand cru.

19 Fév 2017 10:46 #73

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 12804
  • Remerciements reçus 3655

Réponse de jean-luc javaux sur le sujet Vins des Hospices de Beaune Corton Vergennes blanc 2006

C'était sans doute pour la vendre moins cher...

jlj
19 Fév 2017 10:55 #74

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 138

Réponse de KONI sur le sujet Vins des Hospices de Beaune

...possible oui. Je vais me renseigner auprès de Mounir !
En tout cas beau vin. On retrouve le travail tres pointu des élevages de Mr SAOUMA.
26 Fév 2017 22:13 #75

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1196
  • Remerciements reçus 2463

Pourquoi 1er cru en revanche ? Parce que la parcelle vergenne n'est grand cru qu'en rouge ? Si quelqu'un a la réponse ?


Le Corton Vergennes est bien entendu un grand cru.
Cette année-là il y a eu une erreur de faite par les Hospices de Beaune.
Ce sont eux qui élaborent le fond des étiquettes (et l'information liée au cru fait partie des informations apportées par les Hospices).
Cette bouteille deviendra peut-être "collector" !

David
LPV Vaucluse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, KONI
29 Mar 2017 12:18 #76

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 138

Réponse de KONI sur le sujet Vins des Hospices de Beaune

Salut merci pour l'information.
Oui en effet M Saouma m'a bien confirmé l'erreur d'étiquetage !
31 Mar 2017 01:05 #77

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 288
  • Remerciements reçus 214

Réponse de Ange Gabriel sur le sujet Vins des Hospices de Beaune

CR: Hospices de Beaune, Beaune 1er crû 2010 Cuvée Guigone de Salins

Premier nez assez discret, sur les fruits rouges et une pointe d'élevage de qualité.
Attaque en bouche sur les fruits frais, fraise, cerise, enrobé par de jolis tanins qui étirent le vin. Le boisé est très fin bien que perceptible, mais ne fait que soutenir le jus. Belle profondeur, finale pinotante, qui rassemble tout ces éléments. C'est déjà bien bon, mais probablement au top, dans 3 à 5 ans.

16-17/20

AG
16 Fév 2018 23:09 #78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95156
  • Remerciements reçus 25215

Réponse de oliv sur le sujet Vins des Hospices de Beaune

2018
Hospices de Beaune : un volume (presque) record !

www.terredevins.com/...
30 Oct 2018 10:17 #79

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 4041
Bu ici www.lapassionduvin.c...

VVIGNE
Rouge 2 : CR: 2003 Hospices de Beaune Corton-Cuvée Charlotte Dumay
Issus des Hospices.
Servi trop fraîche, ce qui influence la dégustation.
Robe très intense pour le cépage, peu évoluée.
Nez d'intensité moyenne, sur des notes de pinots plutôt fraîches, fumées, légèrement musquées, rappelant des terroirs "terriens" comme Pommard ou Corton.
Bouche d'une belle puissance mais avec une présence tannique très forte, asséchant le vin très et trop rapidement (lié à la température de service ? Extraction trop poussée ? sous-maturité phénolique ? ...).
Au final, une bouteille trop astringente en l'état selon mon humble palais, en espérant que cela vienne avec le temps.
La même cuvée en 2000 bue récemment était elle excellente et bien plus "souple".
A garder
89 pts.

KRABB
Je suis en total désaccord avec Maxime car vu le temps passé à table le vin a eu le temps de réchauffer :)
Robe limpide, rouge orangé, avec peu d'évolution.
Nez classique de joli pinot, fruits rouges, pointe fumée.
Belle bouche avec des tanins présents mais très francs, la longueur est au rdv, c'est plaisant et avec une expression du terroir et du millésime assez réussis.
Et surtout c'est d'une jeunesse folle et ça en a sous le pied.
Par contre parler de sur-extraction (vu la robe?) et de sous maturité phénolique (en 2003?) sur ce vin j'avoue ne toujours pas avoir bien compris malgré nos longues discussions

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
28 Nov 2018 10:08 #80

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6441
  • Remerciements reçus 6465
Bu lors de cette soirée www.lapassionduvin.c...

CR: Hospices de Beaune-Beaune PC Cuvée Dames Hospitalières 2011 Seguin-Manuel

Robe sombre, nez de fruits murs, plus floral, bonne matière aussi mais la finale tend vers de la verdeur, c’est plus végétal que l’autre, on part sur un 2011, dommage il manque quelques choses.

Stéphane
08 Déc 2018 14:57 #81

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 58
  • Remerciements reçus 27
CR: Hospices de Beaune-Beaune CORTON Grand Cru Cuvée du docteur peste Bouchard Père et Fils 2005

Robe: assez foncée pour un bourgogne. Probablement le signe d'une certaine concentration.

Nez: Subtil et élégant, puissant, cassis dominant, notes de violette.

Bouche: Très concentrée et très aromatique sur les fruits rouges, plus sur le cassis que la cerise ou la framboise.
Un vin délicieux, digne de son rang. A besoin d'une bonne aération pour que la richesse aromatique s'exprime.

Bu sur un rôti de bœuf avec purée le 25 décembre.

Excellent 17/20.

02 Jan 2019 16:39 #82
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1052
  • Remerciements reçus 1540
Bu ici

CR: Hospices de Beaune - Cuvée Nicolas Rolin - Beaune 1er cru 2002
Rubis brunissant
Nez de pinot avec une belle évolution (griotte, humus, champignon, joli parfum)
Bouche de taffetas, tout en souplesse et finesse, avec une acidité toutefois légèrement dominante en dégustation pure, mais totalement masquée avec le plat. Finale presque un peu diluée si on veut chipoter, et qui empêche l'effet wouahou, le vin n'en restant pas moins très élégant.

Jérôme
04 Jan 2019 22:39 #83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 515
  • Remerciements reçus 777

Réponse de No Sport sur le sujet Vins des Hospices de Beaune

CR: Hospices de Beaune-Beaune CORTON Grand Cru Cuvée du Docteur Peste Albert Bichot 2008

Nez assez attrayant sur les fruits rouges et noirs, sensation de fraicheur et de minéralité.
En bouche, grosse déception, la matière, plaisante en arrière fond, est violemment pervertie par une acidité virile, comme si on avait voulu démontrer par a+b=x que vraiment 2008 est bien le millésime vert et acide que décrivent ses détracteurs.
En tout cas, cette bouteille, à la lisière de l'imbuvabilité, ne s'est pas améliorée sur 4 jours glissants. La peste, quand je pense au tarif...
21 Fév 2019 14:34 #84

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 801
  • Remerciements reçus 2257
CR: Hospices de Beaune-Beaune 1er cru Cuvée Dames Hospitalières 2016

Bouteille offerte par un ami pour la naissance de ma petite et ouverte dans la foulée.
Carafage de 2h.

Etrange, le bouchon était déjà bien abimé, moisissures sur le col et le haut du bouchon, dans le doute on a bien fait de la boire!

Robe très soutenue et brillante, larmes généreuses.

Nez sur les fleurs, la framboise, le cuir et les feuilles de tabac, très concentré mais d'une belle finesse.
A l'aveugle je serais parti sur un beau cru de la côte de Nuits. Il dégage déjà une belle puissance.

En bouche, c'est salivant, structuré, long, appelle une deuxième gorgée. Un très beau vin, qui a la structure pour aller loin, avec un doute sur la bouteille, vu le bouchon, qu'est-ce qu'on a bien fait de la boire!^^

Excellent

Thibaut
12 Mai 2019 10:28 #85
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 4041
Bu ici
www.lapassionduvin.c...

CR: Hospices de Beaune Beaune 1er Cru Cuvée Guigone de Salins 2011
Mise Hospices.



VVIGNE
La robe est assez profonde pour un pinot. Début d'évolution.
Nez avec une légère réduction puis qui pinote joliment, légèrement chaleureux.
La bouche est séveuse, sur les fruit noirs. L'équilibre est tourné vers les tanins mais sans excès.
Finale assez terrienne mais cela signe plutôt le vin que ça ne le dessert.
On hésite entre Pommard, NSG sudiste, Corton...
Et bien non un bien joli Beaune 1C surtout sur ce millésime. La trace végétal est bien là mais non désagréable.
Très bon vin / 92 pts / Équilibré, le caractère, le volume et la complexité sont présents à des degrés divers.


KRABB
Le Beaune 1er cru des Hospices a fait le boulot sur un millésime ultra faible. Je suis rarement déçu par les mises des Hospices et une fois encore c'était bon.

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
15 Jan 2020 18:05 #86

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 4041

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Hospices de Beaune Meursault Cuvée Loppin 2011

Bu ici
www.lapassionduvin.c...


CR: Hospices de Beaune Meursault Cuvée Loppin 2011


KRABB
Réservé particulière des Hospices

Robe jaune clair.
Nez avec un élevage assez présent. Et puis le vin s'ouvre sur les fruits exotiques, la mangue.
La bouche est agréable avec ce qu'il faut de gras et de tension.
Bonne longueur.
Un bon vin.



VVIGNE
Mise Hospices
Robe dorée
Nez : belle intensité. Assez intriguant : citron confit, fruit exotique, boisé assez singulier
Bouche : en rondeur, grasse. Joli volume
Finale amène un peu d’acidité bienvenue
Un chardonnay plutôt à boire, dans un style plus opulent que tendu.
Manque un peu de vibration et de tonus pour aller plus haut mais une belle réussite du domaine pour l’appellation et le millésime.
Les cuvées du domaine continuent d’être convaincantes.
Bon vin / 90,5 pts / Équilibré, mais manquant encore un peu de caractère, de volume et de complexité.

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
29 Jan 2020 19:03 #87

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2978
  • Remerciements reçus 9922
CR: Hospices de Beaune - Meursault Genevrières Premier Cru - Cuvée Philippe le Bon 2009

Jolie robe, doré soutenu.
Nez riche, capiteux, encore vanillé, avec de la cire, des fleurs, des fruits jaunes. Complexe. On aime s'y perdre.
La bouche restitue cette aromatique multiple en lui ajoutant une petite touche miellée et développe une vraie puissance. Elle est ample, volumineuse, grasse. Le jus se mâche. Il est opulent et frôle même la lourdeur. Il ne fait que la frôler parce que malgré tout, l'ensemble, qui réunit tous les critères pour être roboratif à mes yeux, conserve suffisamment d'acidité pour empêcher cet édifice baroque de s'écrouler. La finale, très cohérente avec le reste, se montre à la hauteur: spectaculaire...

Marc, assez vieux débutant
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi
14 Mar 2020 12:26 #88

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 895
  • Remerciements reçus 280
CR: Hospices de Beaune, Pommard, Cuvée Dames de la Charité, Remoissenet Père et fils, 1966.

Une bouteille qui me vient de mon vieil oncle Louis, Loulou pour nous, décédé depuis une bonne quinzaine d’années, sans doute achetée aux Hospices de Beaune avec quelques unes de ses congénères à la fin des années 60…
Pas simple à ouvrir sans dégâts, mais nous y sommes parvenu, le bouchon a tenu et j'ai réussi à l'extraire sans dommage...




Pas facile de photographier une telle robe… Le vin est d’une couleur brique aux reflets tendant sur le marron, assez trouble malgré tous les efforts faits pour déplacer la bouteille sans agitation excessive. De belles larmes glissent le long du verre.

Le nez est clairement celui d'un vin vieux, avec des notes entre confiture de vieux garçon et léger madère. Bon, déjà ce n’est pas bouchonné, pas non plus parti dans l’acétique… Non non, c’est bien du vin… On cherche encore, et viennent au delà des notes de fruits cuits, entre pruneau et cerise kirschée, un trait d’autres fruits rouges, de fraises cuites, du cuir, du sous bois un peu champignoneux… C’est cela, on sent l’élixir à la Champignac… Ah c’est bien le tonton Loup, ça, de nous laisser de quoi nous ragaillardir après toutes ces années d’absence…
Autant le nez a des accents de vin vieux, autant la bouche surprend par sa qualité, sa netteté et sa présence, et là, on entre vraiment dans le vin, et même clairement en Bourgogne : C’est simplement délicieux, et on retrouve complètement le pinot bourguignon, fraîcheur, tension minérale, tout cela se glissant tout autour de la langue, avec quelques menus tanins qui tiennent toujours après plus de 50 ans… Il existe vraiment ce vin, il a tenu toutes ces années, ces déplacements, et en plus c’est long cette affaire… Après une entrée assez tendre, le vin monte en puissance en milieu de bouche et dévoile plus de puissance. Quelle finale ! Cette fois c’est vraiment la cerise qui fait sa loi, accompagnée de fraises écrasées, quelques notes poussiéreuses, fine acidité…
Que dire, comment commenter… C’était juste chouette, de la mémoire en bouteille….

François
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Vougeot, Moriendi, éricH
23 Mai 2020 19:10 #89
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3956
  • Remerciements reçus 2074
Quel bonheur de lire des compte rendus comme celui-ci ! oo,
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: lutembi
23 Mai 2020 19:18 #90

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux