Nous avons 941 invités et 13 inscrits en ligne

Domaine Jean-Louis Chave

  • Messages : 717
  • Remerciements reçus 6

psykopat a répondu au sujet : Jean Louis Chave Hermitage blanc 2005

CR: Jean Louis Chave Hermitage blanc 2005
Un peu le même profil que les "Roucoules", amande, poire, bonbon, avec un peu de miel, des fruits secs et de la noisette.
La bouche est ample, robuste, acidité moyenne et une très longue finale racinaire. Excellent

CénoSillicaphobe approuvé
www.leverasoif.com
www.australian-rarit...
Ni Dieu ni maître, même buveur....
#1081

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3291
  • Remerciements reçus 204

whogshrog43 a répondu au sujet : CR: Jean Louis Chave Hermitage rouge 1994

Bonjour à tous,

bu dans une superbe série samedi soir à Marseille un Hermitage Rouge 1994 du Domaine Gérard et Jean-Louis Chave, dégusté à l aveugle.

Un nez à la fois délicat et intense, qui pinote superbement sur les petits fruits rouges, la cerise, des notes d oranges sanguines, l encens, l encre de chine...
La bouche est également tout en délicatesse, ultra fraîche, longiligne mais d une rare densité et intensité qui semblent paradoxales au vu de la forme de la bouche tout en longueur. Le tout est surligné par une fine acidité et surtout une "grosse" structure qui donne de la tension à cette belle matière mais sans sentiment de dureté.
On pense tous autour de la table à un pinot d un grand vigneron sur un "gros" terroir et connaissant le contributeur on évoque sans mal un Echezeaux d une dizaine d'année de Rouget…perdu ;)

Un très grand pinot donc que cet Hermitage ;) 19/20

Amicalement.
Nico
___________________________
Longue vie aux mangeurs d'étoiles...
20* : les vins de rêve / De 19,5 à 18* : les vins exceptionnels / De 17,5 à 16*: les vins excellents / De 15,5 à 13,5* : les bons vins / De 13 à 11,5* : les vins corrects / 11* et moins : les vins médiocres *A...
#1082

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5629
  • Remerciements reçus 2542

Frisette a répondu au sujet : CR: Jean Louis Chave, Hermitage (rouge), 1998

CR: Jean Louis Chave, Hermitage (rouge), 1998

Bue pour arroser la naissance d un futur membre!!!

Krabb:
Robe grenat foncé, trouble.
Nez fauve, sauvage, sur les fruits noirs.
Bouche virile, avec une grosse acidité, qui tranche la matière.
Une belle orange juteuse en bouche, avec une grosse fraicheur.
Superbe densité et grosse longueur.
Un excellent vin avec des équilibres extrêmes.
Il faut aimer le base jump!
Boeuf Bourguignon et gratin dauphinois

Jean-Bernard:
Beau nez complexe, aux accents bourguignon (fleur notamment) mais aussi balsamique, fruité, sanguin.
La bouche est juteuse, fraiche (même si l alcool n est pas loin).
L acidité est presque acétique.
Ensemble à la fois canaille et aristo.
Bonne pioche!

Cédric42120:
Nez sur une belle intensité de fruits murs (fruits rouges, baies noires), un côté floral, sanguin voir balsamique.
Bouche cylindrique, juteuse, fruitée, sanguine tirée par une acidité un peu haute. Gros volume ! C est long, frais, puissant mais également fin. Epicé, poivré en fin de bouche. Finale à rallonge sur une tension que je qualifierai de balsamique.
Excellent

Frisette: A l'aveugle
La robe est grenat, rubis foncée, qui commence à tuiler sur les bords. Le nez est un peu réduit au départ mais rapidement il devient épicé et d une grande complexité...On y trouve autant de fruit (fraise, baies rouges), que de cuir ou des épices: encens, clou de girofle...En bouche, on est face à un vin cylindrique, avec une matière extrêmement dense, couplé à une acidité de haut vol. La persistance est énorme également. Le grain de tanin est complètement fondu. D un point de vue aromatique, c est également le festival: beaucoup d agrumes, avec du pamplemousse et ces zestes, de l écorce d orange, également un peu de quinine et aussi beaucoup d épices: poivre blanc, clou de girofle... La finale est très longue et balsamique. C est également Grand (19/20) et à pleine maturité. Il me semblait avoir reconnu une syrah de haut niveau nord rhodanienne. Eliminant Côte Rôtie, je voyais bien celà sur l Hermitage ou à défaut sur Cornas. Très belle alliance avec le boeuf bourguignon. En aparté, ce vin me semble devoir être impérativement bu avec un plat, si possible viande en sauce, pour ne pas risquer de passer à côté du fait d une acidité haute.
Merci les Amis, on s'est fait un beau cadeau (tu)...d'autant que je rêvais de goûter un jour l Hermitage de M. Chave...

Flo (Florian) LPV Forez
#1083

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 32
  • Remerciements reçus 28

admfj03 a répondu au sujet : Domaine Gérard et Jean-Louis Chave

Ce vendredi, direction le restaurant L'Essentiel à Temploux (près de Namur en Belgique):
www.passiongastronom...

A la carte des vins (une carte qui fait 36 pages), impossible de faire l'impasse sur cet CR: Hermitage 1995 de Chave. Ce Chave donne l'impression de plonger son nez dans une boite à cigare. La bouche est tendre, encore fruitée et une trame acide marquée vient soutenir l'aromatique. On avait l'impression d'avoir un vin de vendanges entières bien fait (hors, à ma connaissance, Chave ne fait pas de vendanges entières). La petite note tourbée apportait beaucoup de finesse et de structure à l'ensemble. Un vin parfait à boire dès maintenant. Il ne gagnera plus rien en vieillissant. Il aurait peut-être même été un rien meilleur il y a deux ans.

#1084
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1163
  • Remerciements reçus 725

Gerard58 a répondu au sujet : Domaine Gérard et Jean-Louis Chave Saint-Joseph rouge 2010

CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave Saint-Joseph rouge 2010

Nez peu causant à l'ouverture et passage en carafe pour quelques heures.
Belle robe rouge grenat assez sombre.
Le passage en carafe, puis plus encore dans les verres, révèlera un nez d'un grande complexité, un bouquet de fruits noirs et rouges, du poivre, et des notes fumées d'un vin qui digère aimablement son élevage.
La bouche est ample, dense, profonde, alliant puissance et finesse.
De la race et du charme qui s'étire sur des tanins très fins vers une finale plus minérale et épicée.
Grand vin, excellent en l'état actuel avec sans doute un grand avenir.

Gérard
#1085

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4153
  • Remerciements reçus 781

icna a répondu au sujet : Domaine Gérard et Jean-Louis Chave Saint-Joseph rouge 2012

CR: Saint Joesph rouge Chave 2012
Le nez est sur les fruits noirs, le fumé, le poivre. C'est concentré avec un petit coté animal.
En bouche on a une belle matière, c'est concentré sur les fruits noirs et le poivre. Le milieu de bouche montre de l'austérité. La finale est sur l'orange sanguine et le poivre avec un coté tannique.

Quentin
#1086

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 742
  • Remerciements reçus 12

Lucas57 a répondu au sujet : Jean-Louis Chave - Saint Joseph 2008

Bonjour,

Bouteille carafée 2h:

CR: Jean-Louis Chave - Saint Joseph 2008

Nez sur le pruneau, la figue, le zan…bref sensation d’une syrah bien fatiguée.
Certes on a une belle matière ample en bouche mais les tanins accrochent et on fait face à un vin qui ne se livre pas.
Bizar cet écart entre le nez et la bouche…en tout cas peu de plaisir.
Je précise que les conditions de stockage furent bonnes car chez moi B)

Amicalement,

Lucas
#1087

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1396
  • Remerciements reçus 93

jlcc a répondu au sujet : Jean-Louis Chave - Saint Joseph 2008

Personnellement je n'aurais pas carafé, et encore moins pendant deux heures !

Comment le vin se présentait-il à l'ouverture ? La syrah de ce millésime difficile a certainement été fatiguée par une longue aération...
#1088

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 742
  • Remerciements reçus 12

Lucas57 a répondu au sujet : Jean-Louis Chave - Saint Joseph 2008

JL,

C'était sensiblement la même chose.

Lucas
#1089

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 409
  • Remerciements reçus 347

Moriendi a répondu au sujet : CR: Jean-Louis Chave - Hermitage 1998

CR: Jean-Louis Chave - Hermitage 1998

Cette bouteille fut débouchée en accompagnement de côtelettes d'agneau.

La robe est grenat, profonde, pas du tout celle d'un vin un peu avancé en âge. Le nez est assez complexe, avec des épices et des fruits noirs. En bouche, le vin se montre costaud et dense, avec toujours des arômes épicés. La finale tombe un peu avec un petit retour alcooleux peut-être dû au fait que le vin fut servi un poil trop chaud.

Bon vin, mais une petite déception néanmoins, j'espérais plus de finesse.

“Ce matin, après avoir entendu un astronome parler de milliards de soleils, j'ai renoncé à faire ma toilette : à quoi bon se laver encore ?” - Cioran // Serge
#1090

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 328
  • Remerciements reçus 388

SOK a répondu au sujet : CR: Jean-Louis Chave - Hermitage 2008 Blanc

CR: Jean-Louis Chave - Hermitage 2008 Blanc

Ouvert ce soir pour accompagner un plat d asperges vertes (ferme Longlune / Jurbise , feta et charcuterie).
Je tente l accord volontairement sur un millésime jeune...et cela s avère payant.

La robe est bien dorée, des larmes visqueuses tapissent le verre a l agitation. Le nez est encore "primaire", fruits a chair blanche, une pointe citronnée qui apporte la fraîcheur...le boisé est perceptible mais nullement envahissant. Le parallèle avec une Grange des Peres blanc 2013 dégustée récemment fait sens..mais l'Ermitage n a clairement pas ses notes "exotiques" type litchi.

La bouche deroule tranquillement, huileuse..toute en puissance et fraîcheur...supportée (comme signale plus haut) davantage par une belle amertume que par une réelle acidité. C'est exactement ça !

Ce vin impose toute sa classe...c'est un Seigneur

TBIEN

Cordialement,

SOK
#1091

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 208
  • Remerciements reçus 72

RemiL a répondu au sujet : Jean-Louis Chave - Hermitage 2004 Blanc

CR: Jean Louis Chave Hermitage Blanc 2004
Vin bu samedi soir au cours d'un dîner entre amis, démarré à la fin de l'apéritif puis fini avec le fromage et le dessert. Commentaires de mémoire.

Belle robe jaune presque dorée, très limpide.
Nez peu expressif à l'ouverture, mais très bien après une vingtaine de minutes (bouteille ouverte puis laissée au frigo avec le bouchon une demi heure) . Jolies notes de fleurs blanches, fruits jaunes mûrs. C'est un peu évolué, mais moins que ce à quoi je m'attendais.

En bouche c'est très fin et élégant, remarquable de puissance maîtrisée. Belle acidité, le vin en a encore sous le pied.
Très jolie longueur, avec une légère amertume (agréable) en finale.
Très très belle bouteille.
Excellent !


A l'aveugle mes deux compères sont partis l'un à Condrieu, et l'autre à Batard Montrachet, tous les deux sur des vins de plus de quinze ans.
#1092

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 558
  • Remerciements reçus 600

Damien72 a répondu au sujet : Domaine Gérard et Jean-Louis Chave Hermitage Blanc 2004

CR: jean Louis Chave Hermitage Blanc 2004

Robe de couleur or . Le vin fait largement son âge .

Nez légèrement oxydatif sur la pomme à l'ouverture . Après deux heures des arômes de fruits confits , fruits blancs ( poire ) prennent le relais . Je retrouve un Saint Joseph 2007 les Royes de chez Courbis bu récemment .

L'attaque en bouche est très différente du Saint Joseph . C'est puissant sur les fruits secs , la poire ; belle complexité . Le gras est " rafraîchi " par des amers très présents mais délicats .
La longueur est remarquable. La garde est encore importante et je pense que il va évoluer favorablement.
Un très beau moment de dégustation pour mon deuxième Hermitage chez ce grand vigneron .
Je pense que ce flacon est en train de passer sa période oxydative . J'ai vécu des expériences similaires avec des Saint Joseph blanc le berceau de chez Bernard Gripa.
EXCELLENT ++

Avec vous ,
Damien
#1093

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4153
  • Remerciements reçus 781

icna a répondu au sujet : Hermitage blanc Chave 2005

CR: Hermitage blanc Chave 2005
Le nez explose sur la noix de coco et un boisé envahissant.
La bouche est riche et puissante avec pas mal de bois mais de bonne qualité. La finale est longue avec des épices. Je trouve ça original car malgré l'aromatique très boisé, on sent qu'il y a du jus. Ca m'a rappelé, dans l'esprit, des grand cru de chez Jadot. Ca fatigue quand même après un verre.
Bien
En savoir plus sur lapassionduvin.com/f...

Quentin
#1094

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 82818
  • Remerciements reçus 8288

oliv a répondu au sujet : Domaine Gérard et Jean-Louis Chave

Rhône
Entretien et dégustation avec Jean-Louis Chave.

www.decanter.com/fea...
#1095

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 18453
  • Remerciements reçus 2058

mgtusi a répondu au sujet : CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave Saint Joseph 1999

CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave Saint Joseph 1999

Bouteille ouverte ce midi sur des côtes d'agneau et terminée ce soir. Belle robe sombre sans trace d"évolution, nez ouvert sur des arômes du sud, olive et thym. Bouche ample, là encore le vin ne fait pas du tout son âge. C'est fondu, frais, éminemment buvable. Superbe !

Michel
#1096

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 498

David Chapot a répondu au sujet : CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave Saint Joseph 2014

Bu ce soir unCR: Saint-Joseph 2014 de Jean-Louis Chave
Robe : grenat, assez claire.
Nez : à l'ouverture, nez de crème de mûre, très fumée, avec des notes d'encens, mais aussi de légères notes de chêne neuf et de rose. Après 1h d'aération, les notes de chêne neuf se sont estompées, les arômes sont axés sur la mûre/la violette/la rose.
Bouche : à l'ouverture, entrée en bouche un peu marquée par l'élevage dans un premier temps (avec des arômes plus arrondis/de chêne neuf non toasté- alors qu'il n'y a pas de fût neuf dans l'élevage je crois), des notes légèrement sucrées. Mais la bouche se place au fur et à mesure de l'ouverture de la bouteille, avec des tannins très fins mais présents, denses pour le millésime, finement granuleux.
Conclusion : Très bien++. Un vin construit, très bien élevé au sens positif du terme, qui révèle sa pureté après une ouverture d'1h. Vin très profond, qui n'est pas dans la largeur mais dans la longueur.
David Chapot.

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
#1097
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: SOK

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5140
  • Remerciements reçus 1499

Olivier Mottard a répondu au sujet : Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage (blanc) 2006

CR:
Dégusté ici

Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage 2006
OM : robe or plus évoluée, nez de fruit mûr.
Bouche riche, au fruité ample.
Vin complexe et long mais qui reste frais.
Très bien.
AH : robe jaune or évoluée.
Le nez est un peu tourbé, c’est assez complexe avec une belle évolution tout en étant pas tout à fait libéré, fin, des fruits jaunes.
Le corps est superbe, le vin est mûr sur les fruits jaunes, grande longueur qui se termine un peu chaude, ça manquerait peut-être d’un peu de fraîcheur.
Vin de gastronomie.
Bien++ et certainement plus dans l’avenir.
#1098

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5140
  • Remerciements reçus 1499

Olivier Mottard a répondu au sujet : Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage (rouge) 2006

CR:
Dégusté ici

Domaine Jean-Louis Chave - Hermitage 2006
OM : robe évoluée.
Nez d’épices sur le laurier, la sauge et la menthe qui fait songer à un vin sudiste.
Bouche élégante au tanin assez fin mais présent.
Belle acidité rafraîchissante, notes épicées semblables au nez.
Grande longueur.
Très bien à excellent.
AH : robe sombre, évoluée, grenat.
Nez un peu viandé, épicé, tapenade, fruits noirs.
La bouche a une trame relativement tannique, un peu asséchante, très beau corps, des fruits plutôt rouges, grande longueur. De nouveau un vin à manger.
Très bien.
#1099

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 369
  • Remerciements reçus 121

Jullux a répondu au sujet : CR: Jean-Louis Chave selection, Hermitage, Farconnet, 2008

CR: Jean-Louis Chave selection, Hermitage, Farconnet, 2008

Achetée lors d'une operation fond de cave, il y a 6 mois, à 28 euros.
Ouverte 3 heures avant le service.

Une robe qui prend légèrement de l'âge. Un joli nez sur les fruits rouges, à peine épicé, mais bien (trop?) marqué par l'élevage (bois). Au nez, ma femme part sur un Bordeaux, et j'aurais dit de même à l'aveugle. En bouche, c'est plus correcte, une belle matière, et surtout une fraicheur remarquable, insoupçonnée, qui surprend à la première gorge. Longueur correcte. C'est un joli vin, j'ai pris du plaisir, meme si j'aurais préféré un peu plus de profondeur.
A boire maintenant je pense.

Servi sur un tajine d'agneau, achard de citron et pruneaux.
#1100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2410
  • Remerciements reçus 621

Nathenri a répondu au sujet : Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2013

CR:
Bonjour à tous.

Bouteille bue lors de notre dernière soirée Lpv Auvergne.

4ème vin :

Œil : Belle couleur rouge sang, vive et soutenue. Elle présente de beaux reflets rouges et violines. Bords du disque rouge avec de belles larmes épaisses.

Nez : Très présent sur des fruits rouges, des fruits noirs et des épices. Puis léger côté floral et belle fraîcheur.

Bouche : Très jolie bouche élégante, charnue, soyeuse où on retrouve les fruits rouges, les fruits noirs et les épices. Belle finale sur les fruits rouges et la fraîcheur.

Il s'agit de :


Rhône - AOC Saint-Joseph - Domaine Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2013 - 13,5% - 100 % Syrah.

Nathenri
#1101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 351

daniel popp a répondu au sujet : Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2009

CR: Jean-Louis Chave - Saint-Joseph 2009.
cr tiré de Prélude à la dégustation rhodanienne de Catherine et les garçons.

Ce vin me déconcerte. Pourtant son nez est vraiment prometteur par son mélange de fleurs (violette assez craquante) et de fruits (framboise, cerise), son grain épicé nettement poivré, le caractère ouvert, tendu et profond de ce dernier.
Mais l'équilibre acide prononcé de la bouche, donne au jeu de saveurs un profil légèrement dissocié, comme si les tannins et les amers ne savaient plus à quel saint se vouer face à une acidité si prégnante, comme si ce qui pouvait paraitre velouté, gouteux, paraissait l'instant d'après légèrement asséchant. Difficile à décrire, d'autant que ce qui reste de joli en bouche laisserait douter des réserves évoquées. :? Le premier 2009 gouté m'avait laissé une impression similaire. Bouteilles à défaut, effet millésime, bu trop tôt ? Le raisin parait mûr, je ne sais plus quoi en penser...

Daniel
#1102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 896
  • Remerciements reçus 804

david84 a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Louis Chave 2007 Hermitage

Bu ici
Domaine Jean-Louis Chave 2007 Hermitage
Robe sur un doré profond aux reflets cuivrés.
Le nez affiche des notes de verveine, miel, safran, citron et de fruits de la passion.
Bouche à l'attaque large et pleine, structurée autour d'une amertume classe.
Le vin déroule en alliant fraîcheur, puissance et complexité des saveurs sur des fruits jaunes macérés
et des notes de Génépi.
La matière est riche sans être massive car le jus est délié et le touché de bouche reste fin, voir aérien.
Le vin garde tout du long sa précision de texture et retrouve sur la finale cette amertume classe.

David
LPV Vaucluse
#1103
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Julien Ko

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 896
  • Remerciements reçus 804

david84 a répondu au sujet : CR: Domaine Jean-Louis Chave Hermitage rouge 2001

Bu ici
CR: Domaine Jean-Louis Chave Hermitage rouge 2001
Robe grenat foncé au liseré tuilé.
Nez élégant mêlant des notes de pain grillé, de fumé, de réglisse et de violette.
Bouche d'une grande élégance caractérisée par son équilibre et sa classe. La matière est canalisée par une acidité qui lui apporte fraîcheur et allonge.
Le jus s'élargit en milieu de bouche, sans perdre en profondeur de texture.
Les épices accompagnent cette trame acide mais le fruit n'est pas en reste.
La persistance en bouche dépasse les 20 caudalies, avec une finale ponctuée par une légère amertume.

David
LPV Vaucluse
#1104
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1084
  • Remerciements reçus 322

DaGau a répondu au sujet : Domaine Gérard et Jean-Louis Chave

Dîner Jean-Louis Chave / Lucie Boursier-Mougenot au salon Lucien Legrand, Galerie Vivienne à Paris, mardi 19 décembre.

Cette synthèse des notes prises (un peu trop) fébrilement lors de cette soirée sont sans prétention et non exemptes d'erreurs et d'approximations de la part du béotien que je suis. Je prie Jean-Louis Chave et tous les amateurs éclairés des vins en question d'être indulgents quant aux propos rapportés et impressions ressenties.

Une trentaine de convives attablés pour ce dîner, soir d'affluence et mézigue est placé tout à côté du comptoir (ou de la chaire) derrière lequel officie (ou prêche) Jean-Louis Chave pour l'évènement avec verve, concision et conviction. Je bois ses paroles avec intérêt, tout en appréciant la série des vins du domaine servis avec une cuisine bien accordée.

Saint Joseph 2015,
Saint Joseph "Clos Florentin" 2015,
Foie gras à la flamme, betterave et ail noir.
Saint Joseph, appellation incohérente. Le Saint Joseph méridional est composé de cinq vallées (et villages) "Chalaix" (Mauves), "Les Oliviers" (Tournon), "Saint Joseph", "Sainte Epine" (Saint-Jean-de-Muzols) et "Bachasson" (lieu-dit "Chave").
Les terrasses maçonnées. Une anecdote de la maison Picq, dans les temps passés lors de la récolte des fleurs, le village comptait cinq bars et chacun d'entre eux débitait alors quotidiennement une pièce de vin (soit une double centaine de litres). Aux trente glorieuses, exode rural des travailleurs agricoles. Et dans les années soixante-dix le prix de l'abricot bergeron dépassait celui du vin du cru.
Est-ce que vous faites le même vin que vos ancêtres? Réalisation d'un vin contemporain mais la philosophie est la même.
Saint Joseph 2015. La robe est colorée, de l'éclat et de la densité. Le vin est friand et délicat.
Pour Saint Joseph, comme c'est le cas aussi avec Cornas, l'intérêt est de travailler le vin à la vigne et non pas à l'élevage. Ce n'est pas un vin docile .
Saint Joseph "Clos Florentin" 2015. La robe est similaire, d'un pourpre tirant sur le violet. Le nez est subtilement lardé. La bouche est joliment souple avec encore plus d'ampleur.
Deux hectares actuellement, quatre autres en construction pour passer en production à l'avenir. Développement de porte-greffe riparien de syrah.
Jean-Louis Chave est d'une génération de vignerons marquée par la chance : le vin rayonne à notre époque.

Hermitage Blanc 2015
Hermitage Blanc 2006
Hermitage Blanc 1997 (Magnum)
Anguille fumée, bouillon, courge et condiment agrume
Tartelette champignon sauvage et crème de parmesan (accord très probant des vins avec cette pâte sablée savoureuse et raffinée).
(L')(H)ermitage donne quatre graphies pour l'a.o.c. (et les choix d'étiquetage du domaine). Puissance (et injustice) du terroir. Un lieu unique qui bien au-delà de la dimension apportée par les potentielles réussites particulières à chaque vinification livre des vins somptueux. Un vin servi à la cour impériale de Russie (en résonance avec le palais homonyme à Saint Petersbourg). Au XVIIème s., "hermitager" se disait du procédé d'assemblage qui permettait de donner de la couleur au claret bordelais.
Pour le domaine 5ha en blanc, 10ha en rouge. Diversité géologique. Des sols argilo-calcaires. Louis Gambert de Loche, à l'origine de la cave coopérative. Concentration des propriétaires : cave coopérative, Delas, Jaboulet, Chapoutier.
Traits caractéristiques de gras presque tannique. Absence d'acidité, clé du terme galvaudé de minéralité (que l'on confond fréquemment avec le goût de soufre). La réussite réside dans un rendu approprié de la fraîcheur présente dans un millésime.
Une phase de fermeture qui incite à boire le vin soit dans l'année suivant la mise en bouteille (vérifié avec le 2015) soit après une longue période de garde, optimum d'environ quinze ans.
La texture de glycerol affecte le ressenti de l'alcool paradoxalement plus discret (2006).
A une question posée concernant les proportions des assemblages (80% marsanne, 20% roussanne), les vignes sont complantées. Et vendanges de marsounne (comme disaient les anciens). Parenté de la roussanne avec le bergeron de Savoie (à bon entendeur pour les amateurs, tout comme en rouge le potentiel et la qualité méconnus des Saint Joseph méridionaux déjà évoqué).
Avec le temps les vins perdent leur gras, et c'est la fraîcheur qui ressort (le 1997 servi en magnum).
Certains millésimes en fermentation longue, trois ans et plus encore parfois. Sont élevés aussi des vins de paille à très longue fermentation, ouillage réalisé avec des cailloux. 2000 et 2004. Le ton est badin à l'évocation de ces rêves de collectionneurs.

Hermitage Rouge 2012
Hermitage Rouge 2007
Hermitage Rouge 1999 (Magnum)
Hermitage cuvée Cathelin 1995
Pigeon de Mesquer, héliantis et truffe noire du Perigord
Fromages
Grandeur du terroir, 125ha d'une grande diversité géologique. C'est la complémentarité des assemblages de différentes parcelles qui permet d'exprimer la richesse et la complexité de cette diversité. Prédilection intime pour les Bessards (plutôt que Meal) qui signe pour une bonne part la typicité du vin de Jean-Louis Chave. Elevage futs et foudres, complétés de l'un à l'autre suivant les parcelles et les millésimes, parfois sur une durée de trois ans.
Usages loyaux, locaux et constants (dixit avec insistance Jean-Louis Chave) pour l'obtention d'une excellence systématiquement recherchée.
Mes facultés sont altérées pour gouter rationnellement mais tant pis c'est comme ça je reviens jusqu'au dernier centilitre aux verres précédemment servis et consommés parfois à l'économie sur toute la longueur du repas pour certains (ce qui me permet d'apprécier le niveau du Clos Florentin comme magnifique réussite bacchanale). En bouche le 2012 est excellent, conjonction de charpente et de souplesse. Le 2007 a les caractéristiques d'un millésime soyeux. Le 1999 est un modèle d'équilibre et de puissance. La Cuvée Cathelin 1995 est l'exemple type de Syrah des Bessards aux sols granitiques. En évoluant le fruit se rétrécit, comme dépouillé, pur et droit, la structure toujours bien en place : le fruit tapisse le palais, finale en vivacité pour une persistance magistrale. Cette dernière cuvée est élaborée depuis 1990 dans les millésimes suffisamment complexes pour inviter à la réalisation de cette cuvée additionnelle, en hommage à un restaurateur et ami.
A chaque millésime l'appréciation des parcelles est renouvelée (certaines sont écartées et partent en négoce), il n'y a pas de formule pour décider des assemblages. Le millésime 1995 s'est fait avec un blocage de maturité et a donné des vins serrés. L'attente est alors nécessaire. Elle n'a de sens que si le vin ne trouve pas d'ouverture immédiate par l'assemblage et que le millésime le dicte.
Pas de certitudes à ce jour pour les directions prises par le millésime 2015.
Jean-Louis Chave évoque les échanges avec des voisins, personnalités singulières, résidants d'adoption, avec Cathelin, le cousin Terrail de la Tour d'Argent et sa propriété voisine dans la Drôme. La Peinture et les paysages de cette région bénie aux vins fabuleux.

Merci à tous.

#1105
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: daniel popp, Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 351

daniel popp a répondu au sujet : Domaine Gérard et Jean-Louis Chave. Hermitage blanc 1999.

CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave. Hermitage blanc 1999.
cr tiré de Catherine et les garçons. Da doo Rhône Rhône for ever...

catherine
je pense que je vais être la seule à percevoir la beauté de ce vin certes déclinant mais qui, après une longue aération, nous transporte du côté d’un spiritueux, un vieux rhum, plus exactement du raisin sec macéré dans le rhum. Philippe M. dit à Daniel qu’il va se régaler en le regoûtant le lendemain, je suis entièrement d’accord avec lui !

philippe barret
Grosse déception sur le Chave, un problème de bouteille ?

daniel

Grosse incertitude, voire déception sur cette bouteille, à l'ouverture, vu son origine. Passée de l'autre coté, retombée en phase de fermeture - comme André qui l'avait apportée, le suggérait - ou insuffisamment aérée ? Comment allait-elle se gouter, deux jours et demi plus tard, après long carafage ?
Le nez est structuré, son étoffe parait large mais semble garder sous le boisseau, les arômes un peu retenus, comme serrés les uns contre les autres ; une fragrance complexe, composite, où l'on finit par deviner les fruits secs, la pomme cuite, la pate de coing, la réglisse, comme finement voilés de cire d'abeille et d'épices subtiles. On sent vraiment la puissance, derrière, comme tenue au garrot, en attente que les parfums lâchent la bride, comme une voile se gonfle.
En bouche, le vent s'est levé. La carrure, la puissance prennent toute leur ampleur comme dessinée par un architecte. Son gout exquis de pralin, de coing, d'abricot séché et tant d'autres nuances, occupent de leur gras, de leur présence, tout le volume buccal transformé en monument. Vaste en dimension, mais si délicat, si fin en son agencement, son toucher, ses saveurs.
Curieusement, comme par effet de miroir, le nez se révèle à l'image de ce que la bouche exprime, et se laisse enfin comprendre.
Ce vin aurait du être carafé quelques heures plus tôt ; curieusement, on avait eu la même impression sur le 2001, gouté en parallèle du 2008 , ce qui laisserait supposer une fermeture relative après sa période de jeunesse...
#1106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2021
  • Remerciements reçus 351

daniel popp a répondu au sujet : Domaine Gérard et Jean-Louis Chave. Hermitage rouge 2000.

CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave. Hermitage rouge 2000.
cr tiré de Catherine et les garçons. Da doo Rhône Rhône for ever...

catherine
quand je lis le commentaire de Daniel, je me demande si je ne suis pas passée complètement à côté de ce vin, je n’ai pas du tout accroché. Deux d’entre nous l’ont trouvé granitique, ce que Daniel traduit certainement pas le côté massif.

philippe barret
l'Hermitage 2000 de Chave est tout simplement sublime… Une intensité et un équilibre dynamique qui traduit un grand terroir, une élégance tout en retenue classieuse, un grand vin qui n'a rien de démonstratif ni de pesant.

daniel

Le nez impressionne par son coté massif, les parfums revêtent des formes sculptées par des doigts d'orfèvre. Une vague d'aromes déferle : fruits noirs, réglisse, fumée, poivre, violette ; tous réunis en une seule fragrance ample, généreuse, profonde, complexe, tellement délicate et précise, si émouvante au final, que l'on a plus qu'une seule envie : se laisser emporter par la vague . Quels parfums merveilleux !!!!
En bouche, du velours. Le grain fin, élégant des tannins comme éclairés par le fil acide diamantin, pose une ambiance de sous bois, de petits fruits noirs, de racine de réglisse, de tabac ; l'ampleur résolument dynamique la transforme en tapis volant. Chaque nouvelle gorgée en recrée le décor et nous invite à redescendre toujours et plus au fond de son grain fin, complexe et délicat. Alors que dans le même instant qui n'appartient plus vraiment au temps, la finale s'allonge tout en s'approfondissant. L'évidence du grand vin se révèle alors : l'impression de temps suspendu, le silence qu'il instaure à la juste croisée de la longueur interminable qui se mesure en caudalies et de la profondeur impensable qui nous élève, marquerait poétiquement rien de moins que la rencontre de la terre et du ciel. Comme on se laisse emporter par la vague de parfums, comment ne pas s'abandonner alors, totalement, absolument, sans rien faire si ce n'est dire merci, à ce dont chaque gorgée est l'évidence indicible. Tant de simplicité et de transparence émanent de ce monument qui nous met à nu.

philippe modat
L'ermitage de Chave évidemment au sommet de l'équilibre.
#1107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 729
  • Remerciements reçus 498

David Chapot a répondu au sujet : CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave. Saint-Joseph (rouge) 2008.

En ce jour un peu particulier pour les David, j'ai ouvert un CR: Saint-Joseph 2008 de Jean-Louis Chave :
Robe : grenat foncée, un peu trouble.
Nez : nez de syrah pierreuse, pointue, encens, iris; des nuances de mûre à l'ouverture, qui disparaissent après 30min d'ouverture; pas d'arômes animaux, une pointe de suie, de viandé, toujours très précis/tendu.
Bouche : attaque fraîche, mais les tannins à la fois très pointus/denses mais veloutés arrivent rapidement en support et donnent au vin de la longueur. Vin qui gagnera à être bu à table pour atténuer cette fraîcheur.
Conclusion : Bien+++. Vin très sérieux/très bien construit sur des tannins très racés, même si l'acidité/la fraîcheur du millésime le marquent. Vin qui sera magnifié à table et qui souffrira davantage en dégustation pure. Je crois que ce vin est du 100% Bachasson, qu'il a coûté (coûte) aussi cher à produire que l'Hermitage; l'l'Hermitage 2008 bu il y a un mois se présentait un peu plus opulent/mûr dans ce millésime difficile, rendu plus aimable par des terroirs plus "faciles/chauds" que les gores de Bacchasson/des Bessards, mais aussi plus de longueur, n'exprimant pas encore tout son potentiel, et avec facilement 10/15 ans devant lui.
David Chapot.


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
#1108
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DaGau

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 667
  • Remerciements reçus 129

romu a répondu au sujet : CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave. Saint-Joseph (rouge) 2011

CR: Domaine Gérard et Jean-Louis Chave. Saint-Joseph (rouge) 2011
Couleur grenat moyennement foncé.
Nez ouvert et complexe, difficile de faire l'inventaire tellement la complexité est présente et changeante, du bonbon et de l'encens de violette, confiture de cerise, fraises des bois, coulis de mûre, jus de viande, tabac, menthol, fraîcheur de vendange entière, etc, etc...
Bouche pas hyper puissante (millésime???), mais concentré et gourmande par ses fruits rouges qui emplissent la bouche, tanin qui à tendance à se resserrer au réchauffement, mais qui ne destabilise pas trop l'ensemble par sa jeunesse.

Ca fait bien longtemps que je n'ai pas bu un vin du Rhône nord de ce niveau!

TB+/EXC

Romu
AlcoholicA depuis 23 ans.
#1109
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 818
  • Remerciements reçus 915

LoneWD a répondu au sujet : CR: Jean-Louis Chave - Hermitage "Farconnet" 2007

CR: Jean-Louis Chave - Hermitage "Farconnet" 2007 (négoce)

Rémy : Magnifique nez très intense sur le mûre, le cassis et les épices.
La bouche est du même acabit ; c'est dense, concentré et surtout doté d'une belle fraîcheur et d'une sacrée longueur. Vraiment un très beau vin qui nous fait partir sur une Côte-Rôtie. Perdu ! Hermitage ? Gagné. Potentiel de garde encore important. Superbe accord sur un Lièvre à la Royale !

Arnould : vraiment d'un niveau ++ pour une cuvée négoce, puissant et concentré, parfait avec le lièvre à la royale. Ca donne envie de découvrir les cuvées "domaine" qu'il ne me semble pas encore avoir croisé.

En savoir plus sur www.lapassionduvin.c...

Rémy
#1110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck