Nous avons 1396 invités et 69 inscrits en ligne

Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

  • Messages : 5670
  • Remerciements reçus 484

Jean-Bernard a répondu au sujet : Domaine de la Bongran, Jean Thévenet

Je confirme pour la longévité de cette cuvée. Un 2004 bu le 31/12 dernier était superbe.

JB
#241

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 419
  • Remerciements reçus 380

Moriendi a répondu au sujet : CR: Domaine de la Bongran - Viré-Clessé Cuvée E.J. Thévenet 2014

CR: Domaine de la Bongran - Viré-Clessé Cuvée E.J. Thévenet 2014

C'est l'heure de l'apéro, un ami me sert ce vin à l'aveugle avec un petit sourire en coin. Je flaire le piège. Je flaire aussi le vin qui propose un nez fruité et opulent, très ouvert. La bouche est suave, presque onctueuse avec des arômes de mirabelle, d'agrumes et toujours des senteurs florales. Une vivacité sous-jacente empêche le vin de s'assoupir même si ça manque un peu de punch et qu'on a clairement plus affaire à un vin de gastronomie que de plaisir immédiat.

Ma première impression me pousse vers un chardonnay du sud, un Limoux par exemple. Jusqu'à ce qu'une révélation m'assaille : c'est un pinot grigio de Vénétie ! Ben non, c'est mon premier vin du domaine de la Bongran. :o Belle découverte en tout cas. :)

“Ce matin, après avoir entendu un astronome parler de milliards de soleils, j'ai renoncé à faire ma toilette : à quoi bon se laver encore ?” - Cioran // Serge
#242
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, leteckel, Gerard58, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4166
  • Remerciements reçus 804

icna a répondu au sujet : CR: Domaine de la Bongran – Mâcon Villages cuvée Botrytis 2000

CR: Domaine de la Bongran – Mâcon Villages cuvée Botrytis 2000

Cuvée du 4 octobre.
La robe est ambrée.
Le nez est ouvert et expressif. On a un côté rôti bien marqué avec un peu d'abricots, du miel, de la verveine et une belle complexité.
La bouche est suave, sirupeuse, avec du gras et une sensation de fort SR. Pourtant la bouche sait rester fraîche et dynamique avec une belle complexité, le miel, les fruits jaunes, le café.
La finale est très très longue avec un peu de citron confit, le caramel bruni.
Un superbe liquoreux où les sucres semblent complètement fondus et qui peut se comparer aux autres grand liquoreux.

Quentin
#243
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, bis, Jean-Loup Guerrin, Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1500
  • Remerciements reçus 480

herve2 a répondu au sujet : Domaine de la Bongran – Mâcon Villages cuvée levroutée 2005

CR: Domaine de la Bongran – Mâcon Villages cuvée levroutée 2005

C'est l'histoire d'un mec qui a oublié qu'il a acheté cette cuvée. Et il a pris de telles habitudes avec son logiciel de cave que la cuvée passe sous les radars pendant des années, dormant tranquillement avec ses consoeurs jusqu'à ce que... tilt !! "Ah ben oui, c'est vrai, j'ai ça en cave... Et puis, ça devrait pas être mal à ouvrir maintenant" !! Le genre de truc qui fait plaisir, un peu comme un nouvel achat qui ne couterait rien avec un vin que l'on pense de garde et pourtant déjà prêt à boire...
Ceci cependant avec un bémol. La découverte de cette cuvée sur le millésime 1999 ne m'avait pas du tout enthousiasmée, le vin se montrant de mémoire peu amène, avec un alcool strident et un déséquilibre assez prononcé. Donc, pour faire court, quand j'ouvre la bouteille, je suis impatient mais un doute m'habite...

Histoire de rigoler un peu et parce que je ne sais absolument pas ce que je vais découvrir, je cache la bouteille aux yeux de madame et c'est elle qui met le nez dans le verre la première.
"Ben c'est une Bongran" qu'elle me lâche !! "Trop facile. Et puis c'est le seul vin que je suis capable de retrouver"... Moi, interloqué (et un peu déçu il faut bien le reconnaître), je sniffe à mon tour et quelle n'est pas ma surprise de constater que cette cuvée levroutée 2005 ressemble comme une (grande) soeur à la cuvée Quintaine du même millésime que l'on connait (presque) comme notre poche. Je dis bien "grande soeur". En effet, passée la robe un peu plus dense et évoluée que la cuvée de base, les similitudes sont flagrantes. Tout d'abord, ce nez de truffe identifiable entre mille, mais qui n'est pas ici fin et mêlé dans d'autres fragrances, mais d'une netteté qui ferait presque dire qu'il est violent. On découvre derrière des notes de pain frais, de pâte à gâteau et de fruits jaunes très murs mais la truffe emporte tout dans un premier temps. Une telle puissance sur un vin d'une quinzaine d'année en Bourgogne (et notamment dans le Mâconnais), je dois avouer que c'est une première pour moi, malgré la dégustation (par exemple) de quelques Guffens, y compris du même millésime. C'est d'une précision et d'une attaque redoutable, le genre de nez qui vous ferait presque oublier de porter le verre à vos lèvres... La bouche, justement, venons y. Elle se montre plus civilisée. Pas aussi explosive que le nez mais longue, très longue. Les fruits jaunes très murs, presque confits, se font également plus prégnants. Touche de pralin, de baba au rhum que l'on devinait également dans la cuvée de base. Mais ce qui change par rapport à celle ci, c'est aussi la richesse de la bouche. Le vin tapisse littéralement le palais tout en restant dans un style sec. Un prodige de puissance et d'équilibre. De temps à autre, légère trace de réduction (soufre style grattage d'allumette).
Malgré l'aération, le nez restera impétueux jusqu'au bout, la bouche seule semblant avoir atteint, déjà, le stade d'une parfaite harmonie, terminant en sus sur un très bel amer.
Au final, un demi-sec hors normes, en tout cas hors des canons bourguignons tels que je pense les connaître. Mais au-delà de ça, un vin immense, l'un des plus grands blancs qu'il m'ait été donner de boire, et qui semble devoir aller encore bien loin tant sa vigueur paraît celle d'un gamin malgré ses bientôt 15 ans. Monstrueux !!!

Cordialement,

Hervé
#244
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Jean-Bernard, letournaisien, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, trainfr, TIMO, leteckel, Gerard58

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1500
  • Remerciements reçus 480

herve2 a répondu au sujet : Domaine de la Bongran - Viré-Clessé Quintaine 2009

herve2 écrit: CR: Domaine de la Bongran (Thévenet) - Viré-Clessé Quintaine 2009 :

Robe or soutenu, limpide.
Premier nez fermé puis s'ouvrant délicatement sur le miel, les fleurs blanches, la frangipane.
Bouche bcp plus causante, magnifiquement équilibrée entre fraîcheur et sur-maturité. Là, les fruits jaunes sont à la fête. Très belle longueur.
Léger amer en fin de bouche, bienvenu.
Au nez se développe à l'aération l'anis, le raisin croquant, touche de marc de Bourgogne.
Un vin qui titre 14° et qui apparaît étonnamment équilibré étant donné le millésime.
A boire ou à attendre. Très beau, j'ai presque envie de dire... comme d'habitude.

Cordialement,

Hervé


Ouverte hier une bouteille de cette cuvée 2009, outre les atours décrits plus haut il y a deux ans, a développé d'étonnantes et entêtantes flaveurs de réglisse, pour ma part inédites (faudrait que je reprenne mes notes tout de même). Vraiment très beau, et surprenant.

Cordialement,

Hervé
#245

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 111
  • Remerciements reçus 138

Vyat a répondu au sujet : Domaine de la Bongran - Viré-Clessé Quintaine 2011

CR: Domaine de la Bongran - Viré-Clessé Quintaine 2011

Bue sur deux jours.

Le premier jour, le nez est sur les fruits exotiques, l'ananas notamment.
En bouche, le vin est opulent, gras, et toujours sur l'ananas.
C'est très bon et ma femme me demande le nombre de bouteilles en cave de cette cuvée.

Le deuxième jour, la bouche est toujours portée par l'ananas mais moins opulente.

Très bon et très frais pour un chardo de 14%.
#246
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 111
  • Remerciements reçus 138

Vyat a répondu au sujet : Domaine de la Bongran - Macon-Clessé Cuvée Botrytis 2006

CR: Domaine de la Bongran - Macon-Clessé Cuvée Botrytis 2006

Servie en 1/2 Bouteille.

Vin ouvert le week end dernier pour la fête des mères (mes parents et mes beaux parents étaient invités).

Vin servi à l'aveugle, sauf pour moi.

Au nez, on part sur l'ananas confit (arôme que je retrouve souvent sur les cuvées du domaine) et le miel.
La robe est ambrée, voire cuivrée.
Les convives sont charmés mais sont perdus sur l'origine de cette bouteille: Sauternes, Alsace, Touraine,...
Suite à mes différentes réponses négatives sur l'origine de ce vin, mon père me sort: "Vu tous les trucs bizarres que tu es capable de sortir de ta cave, je ne serai pas surpris que ce soit un Beaujolais Blanc de 1932 des Hospices de Beaujeu." Au final, ce n'était pas si loin pour
En bouche, c'est un festival. On se croirait chez un confiseur. Le miel, les fruits jaunes confits tapissent le palais sans aucune lourdeur. Le vin est bien équilibré et s'accorde bien avec le soufflé au chocolat.

J'ai déjà goûté cette cuvée sur le millésime 2001, et le 2006 est vraiment au dessus.
Seul bémol, le tarif (au niveau des 1er Cru classé du sauternais les plus chers).
#247
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1500
  • Remerciements reçus 480

herve2 a répondu au sujet : Domaine de la Bongran - Viré-Clessé Quintaine 2008

CR: Domaine de la Bongran - Viré-Clessé Quintaine 2008 :

Robe vieil or éclatant.
Nez pointu et appuyé de cire, d'encaustique, sur un panier de fruits jaunes.
Bouche longue et capiteuse sur un amer assez marqué sur la fin.
Si le nez appelle les SR, ceux-ci semblent effacés en bouche.
A l'aération, la bouche se fait plus sereine. L'amer se montre bien plus agréable mais la finale manque un peu de longueur et d'enthousiasme.
Le vin semble avoir atteint son plateau de maturité optimal. Je ne pense pas qu'il gagnera encore à vieillir.
A boire. Très bien tout de même.

Cordialement,

Hervé
#248
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Jean-Loup Guerrin

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1172
  • Remerciements reçus 759

Gerard58 a répondu au sujet : CR: Domaine de la Bongran - Viré-Clessé - Cuvée E.J.Thévenet - Quintaine 2015

CR: Domaine de la Bongran - Viré-Clessé - Cuvée E.J.Thévenet - Quintaine 2015

Ouverture de la bouteille à l'épaule pendant une heure, après léger rafraichissement.
Bouchon impeccable.
Robe or ambrée, assez foncée.
Nez riche et opulent sur les agrumes, l'ananas, les fruits jaunes, prune mirabelle, miellé mais frais grâce à une touche végétale anisée. C'est riche et assez complexe.
La bouche ne dément pas les impressions olfactives, elle les conforte avec un côté épicé sur un fruité très mûr, presque fruits confits et de beaux amers sur la fin, plus minérale et diablement gourmande et salivante.
Très beau vin, très jeune encore, de ce domaine où la visite et l'échange avec les vignerons sont toujours très enrichissants.
Vin de gastronomie, le mariage avec un poulet basquaise s'est avéré judicieux.

Gérard
#249
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Yves Zermatten, oliv, Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, supervedro, 4fingers, Garfield

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1500
  • Remerciements reçus 480

herve2 a répondu au sujet : Domaine de la Bongran - Viré-Clessé - Cuvée E.J.Thévenet - Quintaine 2014

CR: Domaine de la Bongran - Viré-Clessé - Cuvée E.J.Thévenet - Quintaine 2014 :

Robe or soutenu très brillante.
Nez frais et intense de menthe, d'anis, de miel. Légère trace de truffe.
Bouche de pur velours, d'une magnifique fraîcheur malgré la sensation évidente de SR et d'une longueur impressionnante, terminant sur une finale mentholée.
A l'inverse des millésimes précédents qui, au même âge, rentraient un peu (voire bcp) les épaules, ce 2014 se livre déjà pleinement, bien que pouvant sans aucun doute traverser les années.
A l'aération, le nez part sur les fruits jaunes. Pointe de ratafia, de raisin croquant. La bouche « s'assèche », gomme ses SR et termine sur un bel amer.
Vraiment un très beau vin, complexe et dense, à boire ou à garder.

Cordialement,

Hervé
#250
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, 4fingers, Kiravi

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux