Nous avons 1977 invités et 30 inscrits en ligne

Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges

  • Messages : 8412
  • Remerciements reçus 1801
CR:
passage au domaine Georges et Pascale Chicotot à nuits-saint-georges

ou comment résumer au plus simple apareil un pélerinage prévu de très courte durée au pays du pinot noir et du chardonnay...

il est clair que d'habitude, ça ne se résume pas à un domaine, mais l'année qui vient de s'écouler a été très compliquée et celle à venir risque de ne pas être mieux donc j'ai choisi, après moultes discussions avec la maitresse des lieux, d'y aller tout de même...

à nuits-saint-georges, inutile de chercher midi à quatorze heures, c'est juste à l'entrée de la petite ville, à droite





entrée dans une petite cour même si ce n'est pas là que se passe l'essentiel de la bagarre...


le maitre des lieux nous accueille, orné d'un couvre-chef, il faut dire qu'il fait 35 degrés à l'ombre et que dans les vignes, de l'ombre...


nous descendons rapidement se mettre au frais à la cave en compagnie de dame pascale et du gardien du temple qui nous aura gardé au garde à vous du début à la fin...

à noter que les vins de 2015 sont en pleine malo ce qui a pas mal dérangé le nez, mais on s'en fout car je bois par la bouche, ce qui tombe bien, n'est-il pas ?


on commence par ce bourgogne issu de pommard avec un nez sur la fraise des bois, floral à souhaits, belle profondeur, la bouche est à l'avenant, avec des tanins "pommardiens" qui méritent quelques mois d'assagissement (ça tombe bien l'élevage n'est pas fini) mais le volume et le plaisir sont déja présents, déja difficile à cracher, bonne petite longueur bien


un joli vin, bien ciselé et en dentelles, une poigne de fer dans un gant de velours, pour un vin d'un joli volume, des tanins fins, et belle longueur, qui m'a eu l'air limite plus "prêt" que le bourgogne "passe velours", mais qui serait idiot de le boire de suite, déja parce qu'il n'est pas en bouteille (raison intéressante, n'est-il pas ?) et ensuite car il n'est pas en bouteilles...;) bien+


s'il en est un qui se livre sympatiquement, c'est bien lui, la bouche est très légèrement terreuse au départ puis le fruit ensuite vient booster une matière ample, riche et dotée de tanins d'une belle finesse, ce que j'ai rarement ressenti sur cette appellation, un vin dont les tanins mûrs et amples occuppe bien l'espace buccal et qui s'écoule directement dans l'égout-plaisir du milieu, la petite acidité et les superbes amers-nobles continuent de prolonger le plaisir dans une finale longue et jouissive, putain que ça se goute bien ! très bien+ en l'état et achat obligatoire !


pommard pomardien, mais dont la qualité de tanins est dantesque tellement leur finesse et ampleur (maturité...) est sensationnelle, le millésime est beau et ce vin l'incarne à merveille ! ce vin est pur, doté de légers amers nobles qui vont bien, il fait saliver (comme toute la gamme devrais-je dire) comme tout vin qui appelle à se resservir jusqu'à pu-soif ! quelle longueur ! ce vin fût sur 2014 mon coup de coeur, pareil cette année, excellent !


bourgogne issu des côtes de nuits, les tanins sont plus fondus que son compagnon de cave de pommard, plus rond et facile d'accès là ou son collègue se "mérite", le vin semble issu de bien belles maturités d'après la qualité de ses tanins, d'acidité plutot basse, de biens beaux amers nobles, vin ample, large et riche, belle longueur, que demande le peuple ? bien !


nez chahuté par des notes renardantes, ce qui est normal à ce stade, j'avoue que c'est ce vin qui m'a le moins marqué (je n'ai pris aucune note mis à part les photos) et mon grand âge commence à de toute évidence, rendre ma mémoire friable, souvenir d'une belle longueur, d'un vin ample...


aux allots... ou l'une des parcelles de nuits qui rappelle ... un joli vosne-romanée ! je fais souvent le parrallèle entre cette parcelle, le premier cru aux boudots qui ont je trouve ce même caractère vosnien, du moins dans l'idée que l'on s'en fait, là le nez est floral à souhaits (violette, pivoine) puis un panier somptueux de fruits rouges, un vin d'une fantastique pureté.

en bouche les tanins sont encore un chouille présents, amples larges et mûrs, avec un toucher de bouche d'un caressant terrible, tel un baiser volé à une femme longuement désirée, dire que j'adore cette cuvée est un doux euphémisme, tellement ce vin possède tout pour me plaire : largeur, richesse, extrême finesse des tanins, superbe longueur... c'est toujours un grand moment, et ce 2015 ne déroge pas du tout à cette règle établie de père en fille depuis... 2013 ;)

excellent !


nez juteux sur un panier de fruits rouges et noirs, la bouche est à l'avenant, juteuse et concentrée, un "sirop" de vieilles vignes, qui se partage entre plaisir épicurien et plaisir tout court... le vin est ample et se resserre très légèrement en finale pour le rendre plus "droit" et précis, grosse longueur, malheureusement pu dispo tellement il y en a peu... très bien++


on est plus sur un caractère "traditionnel" des vins de nuits, profond, juteux, avec des tanins mûrs et légèrement terreux (crayeux devrais-je dire et pourtant...) le vin est ample et droit à la fois, précis avec des tanins un peu moins fins que les autres vins, mais un vin qui gagne à vieillir et n'oubluions pas que l'élevage n'est pas fini, loin de là...très belle longueur, très bien


là on franchit clairement un palier, vin concentré, salivant, salin, juteux, avec des tanins d'une qualité superlative, le vin est ample, puissant et très fin à la fois, très riche, doté d'une acidité assez basse tout en possédant des amers superbes, la longueur est proverbiale, mais il sera éclipsé par des monstres à venir, qui seront parmi ce que j'ai gouté de meilleur dans cete belle région, très bien+/excellent et bien plus dans 15 ans !


le gardien du temple (etna de son doux prénom) continue de veiller au grain (si je puis dire) et pas de danger qu'un des gosses puisse s'échapper !


j'ai trouvé ce vin plus "rond" que les précédents et suivants, les tanins sont beaux, fins, ciselés, le vin s'élargit pour prendre de la place en bouche, avec du caractère et un air de "aux allots" ce qui n'est pas anormal, les parcelles étant distantes de quelques dizaines de mètres,très belle longueur, très bien en l'état car le temps fera son oeuvre...


le roulement de tambour se fait pour une cuvée que j'ai rarement bien gouté, le nez est fantastique tellement il y a tout ce qu'on désire y trouver, profondeur, pureté, complexité, panier de fruits rouges et noirs, aspect floral++, un gouffre d'arômes.

la bouche est d'une grande concentration, pureté et longueur, le milieu de bouche s'évase très rapidement et laisse transparaitre des tanins d'une qualité extrême, mûrs, denses et salivants à la fois, en bouche c'est jouissif et d'une très grande longueur, remettre son nez dessus est un devoir, recracher totalement impossible, un grand vin, qui sera exceptionnel dans 15/20 ans, quel pied !


pour toute personne un tant soit peu sensée, évitez ce vin, franchement et sans détour... comme dit la pub "drink coca-cola" !

3 barriques maxi par an, et franchement à oublier... 25 ans en cave !

ça n'a pas marché ? bon d'accord j'arrête...

nez fantastique sur des fruits de toutes couleurs, petite note d'agrumes, des fleurs plus que dans mon jardin, profondeur et complexité, tout en étant d'une évidente jeunesse...

imaginez la bouche la plus pulpeuse que vous connaissiez et que vous ayiez envie d'embrasser, ou ce cou nu dans un ascenseur qui vous donne subitement envie de le caresser d'un de vos plus chaleureux baiser ? ce vin à côté est le grââl, une quête sans fin, millésime après millésime, le summum d'une cave, la fierté absolue de ses géniteurs qui en parlent avec une fierté et une humilité à la fois !

imaginez les tanins mûrs, d'une finesse plus que superlative, le vin s'évase en milieu de bouche tout en gardant un caractère de tous les diables, de ceux qui s'habillent en prada ou pas... le vin fait saliver, donne envie de mettre le nez et plus encore dans la barrique et... tout boire... comment qualifier un tel vin, les mots m'échappent, même à un bavard comme moi... grandissime, non c'est commun et surfait... jouissif ? oui mais jusqu'à quel point ? orgasmique ! serait le terme le plus adéquat même si parfois les mots ne peuvent décrire une telle merveille dotée d'un équilibre parfait, d'amers nobles d'une facture exceptionnelle et surtout d'une longueur à faire pâlir d'envie les mâles les plus virils ! bon j'arrête... un très grand vin est en train de naître et nul doute qu'il me survivra

avant de claquer plusieurs centaines d'euros voire plus sur des vins dont seule la spéculation a fait le prix, goutez ce vin avant et demandez vous si à 62 euros ce vin est trop cher...


petit moment câlin...


beaune "lulunne" 2014 :
difficile de passer après le saint-georges 2015, mais le côté plus acidulé et caractère fort de ce vin le permet, les tanins sont là, larges et fins à la fois, le vin est riche et doté d'une acidité bienvenue, il mérite à mon sens de la cave, mais déja belle longueur, très bien


NSG "aux allots" 2014 :
nez conforme et semblable au 2015, la bouche est plus marquée par une acidité plus élevée que les 2015 (ce qui semble être une généralité) mais toujours un vin de fort caractère, floral, des tanins fins, élégants et fous-fous à la fois, vin riche et grosse longueur et toujours ce jus superbe, excellent !


NSG 1er cru "les vaucrains" 2014 :
toujours cette petite acidité soutenant une structure de "cathédrale" les tanins sont amples, mûrs et super-fins, le vin fait saliver la bouche et possède une superbe concentration et que dire de cette longueur superlative, superbe, déja... excellent


NSG 1er cru "les saint-georges" 2013 :
ce vin est tellement réussi que je découvre à l'instant qu'il s'agit d'un 2013 et non d'un 14 comment je le pensais ! tanins d'une très grande finesse, constitution magnifique, grande élégance, grande longueur et petite acidité soutenant tout ce petit monde, que dire à part magnifique en l'état et grandiose dans 20 ans, excellent +

p0.storage.canalblog...
domaine georges Chicotot 1997 nuits-saint-georges 1er cru "les saint-georges" :

il y a quelques semaines je suis tombé sur un flacon affreusement bouchonné de ce vin, donc pascale à eu l'idée de voir ou en était ce millésime et je peux dire que en différé j'en ai salivé...

nez sur les fruits rouges (framboise +++) beaucoup de fleurs et de finesse, nez profond et complexe invitant à replonger son orofice nasal encore et encore dans le verre...

la bouche est ciselée, les tanins pas encore totalement fondus, mais d'une finesse superlative, le vin est ample, très riche, mais salivant à souhaits, le milieu de bouche est sphérique, alliant puissance des arômes et un gout de reviens-zy du tonnerre, la longueur est superbe malgré les 19 ans au compteur de ce vin, un grand moment

excellent+


madame et monsieur un verre à la main en train de trinquer sur un saint-georges 1997, on a fait photo plus pourrie, non ?

si je devais tirer des conclusions, ce serait :

un accueil superbe et même bien plus tellement les zygomatiques ont fait leur quota, journalier voire hebdomadaire de fonctionnement

des acidité des 2015 à mon sens plus basses que sur les 14 et les 13.

regouté récemment des 2013 d'un très haut niveau (et encore en vente si ça vous dit) et confirmation du niveau superbe des 2014 même si je n'en doutais pas.

il est très agréable de déguster tranquillement à 11/12 degrés quand il fait 35 dehors.

je reviendrai, c'est certain !

pour 2016 et pour le blanc 9 grappes ont été comptées à ce jour.... peu de rendements sur les rouges mais qualité à venir si tout va bien d'ici la vendange magnifique

pour 2015 mauvaise surprise pour les rendements, les peaux étaient épaisses, mais peu de jus, mais grosse qualité, j'espère en avoir été un témoin fidèle.

contrairement à d'autres domaines dont mes achats seront en "one-shot

pour info les tarifs des vins encore en vente :

ladoix : 18

beaune "lulunne" : 22

pommard "les tavannes" : 30

NSG "les charmottes" : 30

NSG "aux allots" : 30

NSG "les plantes au baron" : 32

aloxe-corton 1er cru "la coutière" : 36

NSG 1er cru "les rues de chaux" : 40

NSG 1er cru "les pruliers" : 44

NSG 1er cru "aux toreys" : 44

NSG 1er cru " les vaucrains" : 56

NSG 1er cru " les saint-georges" : 62
bonne future visite en prenant rendez-vous ;)
27 Aoû 2016 12:20 #91

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5510
  • Remerciements reçus 8740

Réponse de starbuck sur le sujet Re: Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

Du blanc en 2016 ... serait-ce sur la parcelle d'Aloxe-Corton 1er cru "la coutière" ?

Sylvain
27 Aoû 2016 14:03 #92

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 799
  • Remerciements reçus 2486

Réponse de bassaler sur le sujet Re: Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

Fred, la convivialité et l'hospitalité des Chicotot n'est plus à démontrée. Heureux pour toi d'avoir passé un bon moment chez eux.

Je me demande si la cote de boeuf de Matthias pour ce soir ne va pas etre accompagnée d'un Chicotot (la vie est trop courte pour boire moyen)
27 Aoû 2016 15:25 #93

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8412
  • Remerciements reçus 1801

Réponse de FGsuperfred sur le sujet Re: Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

non, c'est apparemment une parcelle sous les saint-georges (si j'ai tout bien compris)
cela fait plusieurs millésimes que du blanc est produit, et selon les millésimes du crémant ou du blanc (2013 crémant et 2014 sec)
y'a encore du crémant 2013 à 11 euros ;) mais pu de 2014
27 Aoû 2016 15:43 #94

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 152
  • Remerciements reçus 3

Réponse de Syks sur le sujet Re: Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

Il est question de l'acquisition dune parcelle de nsg premier cru si mes souvenirs sont bons mais ce n'est pas encore acté
27 Aoû 2016 20:37 #95

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 799
  • Remerciements reçus 2486

Réponse de bassaler sur le sujet CR: Il faut bien se remonter le moral !

Premier week-end de célibat forcé oblige, il fallait bien se remonter le moral après ce dimanche gris et triste, que même le rassemblement des Républicains à la Baule ou le retour de notre vieillard / Michel Drucker national n'ont pas réussi à rendre joyeux (non, j'déconne).
Donc, retour aux fondamentaux (et non pas aux fondamentalistes que j'em …) avec une belle viande, des patates et un vin rouge de noble origine (à défaut de Ferrari qui n'est pas dans mon budget).
Donc, très belle pièce de merlan, cuite à perfection (c'est normal, c'est moi qui officiait à l'office), accompagnée de pommes de terre grenailles et d'un vin qui nous a offert un concerto digne d'un grand compositeur russe, Tchaïkovsky ou Rachmaninov par exemple !



Nuits-Saint-Georges, premier cru les Pruliers, 2008, domaine Chicotot (carafé 4 heures): le concert débute (le nez) par un partition profonde et sombre, un peu baroque, sur des airs nuitons intenses, un sentiment rocailleux (à prononcer à la béarnaise en rrrrroulant les « r ») pour des senteurs telluriques. Le second mouvement, en bouche, est plus léger, très extraverti, à la fois andante et prestissimo, mêlant des notes de fruits noirs (cassis) et rouges (framboise), sur un substrat offrant un grain tannique fin et élégant. Le dernier mouvement, une sorte de vivace, laisse percevoir l'acidité liée au millésime, mais déjà largement gommée par des cuivres qui apportent de la rondeur et de la douceur en finale. Excellent
Pour boucler la boucle, il ne me reste plus qu'à attendre Natacha et ses copines !
04 Sep 2016 20:24 #96

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19614
  • Remerciements reçus 4713

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Il faut bien se remonter le moral !

senteurs telluriques ?

Jérôme Pérez
05 Sep 2016 06:11 #97

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 799
  • Remerciements reçus 2486

Réponse de bassaler sur le sujet Re: Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

Oui, un côté terrien, granuleux (une sensation au nez similaire à ce qu'on ressent en touchant de la pierre ponce par exemple)
05 Sep 2016 08:18 #98

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 388
  • Remerciements reçus 55
Bu sur quelques jours

La bouteille ouverte à l'arrache sur un coup de tête (les cartons commencent à s'empiler : faut bien vider un peu la cave...).

Le petit soucis de cette dégustation est que je n'ai pas su offrir un plat pour mettre en valeur le style et l'âge de ce vénérable breuvage. Mais bu tranquillement avec quelques tranches de filet mignon fumé en apéro, j'ai pu savourer mon instant.
Le vin est clairement évolué, on est sur des saveurs forestières, terriennes, voire minérales, même si le fruit, discret, est encore là, caché dans le soyeux de la matière. Un petit peu de gaz à l'ouverture, et un petit vernis qui disparaîtra rapidement. Au cours du repas, cela devient plus ample et je prends pas mal de plaisir, même si l'accord n'est franchement pas idéal.

L'acidité fait ensuite défaut à mon avis (surtout les jours suivants), contrairement au rue de chaux 2000 dégusté il y a quelques semaines, plein de fraîcheur, et qui m'avait fait meilleure impression (selon mon goût).
Cela dit, même si le vin n'est pas au top de sa forme, j'ai été surpris de voir comme il se maintenait sur plusieurs jours, perdant certes en tension, mais sans tomber dans le déséquilibre. Le vin restait sur ses appuis. Ce beau vieillard a les reins encore solides! On a le sentiment qu'il s'éteint tout doucement, avec plénitude.

Enfin...Le souvenir d'un toucher agréable, mais sans ce petit charme auquel on aime succomber
bue sans doute quelques années trop tard

Bien + ?
Aller, Très bien - pour le premier jour

Geoffroy
06 Oct 2016 16:33 #99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8412
  • Remerciements reçus 1801

Réponse de FGsuperfred sur le sujet Re: Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges 1997

bue sans doute quelques années trop tard écrit:

sur ton flaxcon peut-être mais pour en avoir discuté avec georges himself, il nous a bien dit que 5 ans de plus correspondrait probablement à ce qu'il attendait de ce vin..
quand je vois ce qui est ouvert à la cave du domaine de temps à autre, je le crois sur parole ;)
06 Oct 2016 18:23 #100

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 799
  • Remerciements reçus 2486
QUELQUES 2016 SUR FUTS

Nous sommes conscients d'être, l'espace d'un instant, des privilégiés pour pouvoir tremper nos lèvres dans un breuvage d'une rareté extrême, millésime tourmenté oblige.

Nuits St Georges, cuvée Velours : fruits très murs, sur le cassis, la myrtille et les épices. Très belle bouche serrée, caractérisée par une grande droiture et une fraîcheur très avenante. Grande promesse
Nuits St Georges, les Allots : structure plus corpulente, soyeuse, sur une base fumée. Très beaux tannins, abondants et de caractère. Sera grand
Nuits St Georges, premier cru en la Rue de Chaux : du gaz certes, mais un grain au nez, sur le café torréfié, les fruits intenses et très murs. Structure serrée en bouche, sur une base puissante, massive et … presque féminine ! Belle acidité marquée. Un potentiel de garde et de plaisir. Excellent
Nuits St Georges, premier cru les Vaucrains : vin superlatif, soyeux et élégant malgré sa corpulence. Un synthèse entre l'immédiateté des Allots et le sérieux des rues de Chaux. Tannins superlatifs. Excellent +
Nuits St Georges, premier cru les St Georges : réduction grillée au nez, notes de fruits torréfiés, fruits noirs profonds, tellurique. Peut-être à un stade moins aimable que les Vaucrains. Très Bien + (+) aujourd'hui (mais c'est un nourrisson).
20 Déc 2016 07:52 #101

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 799
  • Remerciements reçus 2486

Réponse de bassaler sur le sujet Re: Domaine Chicotot - 2015 sur fûts

QUELQUES 2015 EN VIEILLISSEMENT

Bourgogne Coquelicot : joli fruit, belle maturité profonde, potentiel de garde lié à l'acidité. Un vin simple mais terriblement efficace. A boire entre copains l'été. Très Bien

Nuits St Georges, les Allots : charge tannique civilisée, presque crémée. Joli grain en bouche, du relief sur une base fruitée solide. Très belle finale claquante, traçante malgré sa trame encore serrée. Excellent (-)

Nuits St Georges, premier cru en la Rue de Chaux : impression générale de douceur, de grillé noble, de torréfaction. Bouche superbe, entre soie et velours. J'adore ! Excellent

Nuits St Georges, premier cru les Pruliers : très parfumé, presque évanescent sur la poudre de riz. Bouche aromatique, un peu atypique de Nuits, mais classique du climat. Un côté un peu réglissé sur la finale. Très Bien

Nuits St Georges, premier cru les Vaucrains : fruits murs et aromatiques, tannins frais quoiqu'encore anguleux, bouche traçante, droite, et se terminant sur une finale très soyeuse. Excellent +

Nuits St Georges, premier cru les St Georges : à la fois plus de puissance et plus d'élégance, avec une impression poudrée légère mais salivante. Le grand frère du vin précédent, superbe de complexité, de fraîcheur et de structure. Exceptionnel
20 Déc 2016 07:53 #102

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 799
  • Remerciements reçus 2486

Réponse de bassaler sur le sujet Re: Domaine Chicotot - 2014

QUELQUES 2014 ... ET DEUX CERISES SUR LE GATEAU

Nuits St Georges, premier cru les Pruliers 2014 : vin aimable, plutôt en place, se caractérisant par un équilibre structure / acidité / tannins. Demi-corps soyeux et salivant. Très Bien +

Nuits St Georges, premier cru les Vaucrains 2014 : ATTENTION : grand vin (je me répète parfois). Fruité profond, juste maturité du raisin, notes réglissées, une pointe de menthol et d'épices, un peu style Roellinger. La bouche est très belle, en place déjà. Squelette avec une belle allonge, musculature bien présente, laissant une grosse empreinte en finale, sans jamais fatiguer le palais. Grillé ultra-persistant. Exceptionnel

Nuits St Georges, premier cru les St Georges 2014 : un peu opposé mais non dénoué d'intérêt. On bascule ici vers un vin puissant, viril et masculin. Grosse amertume sur le zan en finale. Potentiel énorme (et grande garde à prévoir). Le classicisme bourguignon. Excellent (+)

Nuits, premier cru en la Rue de Chaux 1995 : évolution modérée, tant au niveau de la robe que du nez. Notes de cuir, de fourrure et de feuilles mortes. Bouche tout en toucher, à la Mac Enroe pour les adeptes d'un tennis spectaculaire. des touches de végétal noble viennent rafraîchir la bouche, et complexifier les fruits à l'alcool (cerise / kirsch) présents. Tannins polissés qui laissent une belle mâche. Excellent + (+)

Nuits, premier cru les Vaucrains 1957 : servi à l'aveugle, je vais finalement reprendre les notes de juin dernier pratiquement sans les modifier, tant le vin m'a impressionné par sa jeunesse et sa fougue, malgré quelques notes d'évolution modérée. La robe est finalement assez peu évoluée pour un presque sexagénaire. L'évolution sans la révolution j'allais dire au nez ! C'est-à-dire des notes tertiaires, sur les feuilles mortes, des touches de roses fanées, de ronce et surtout de menthol … mais sans ces notes champignonnées qui peuvent parfois déranger. La bouche est éminemment douce, soyeuse et fondue. C'est droit, séveux et avec un beau caractère aérien. Un côté kirch est magnifiquement présent. Tannins encore présents, un peu sucrés, avec une pointe de café. Trame acide encore vivace, tonique en finale, pour allonger à n'en plus finir le vin. A l'aération, les notes mentholées s'amplifient pour le plus grand plaisir de nos sens. On touche la substantifique moelle (François Rabelais). Que dire ? Simplement : merci Pascale.
3 heures passent toujours trop vite en bonne compagnie et c'est avec regret que nous devons repartir vers Beaune. Merci à toute la famille Chicotot pour cette belle parenthèse. RDV pris pour l'an prochain.
20 Déc 2016 07:54 #103

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 863
  • Remerciements reçus 2992

Réponse de oberlin sur le sujet CR: Domaine Chicotot - Charmottes 2012

CR: Domaine Chicotot - Charmottes 2012

Nez explosif, puissant, de fruits rouges, avec une pointe alcooleuse. Je ne m'attendais pas un un tel démarrage!
En bouche, l'attaque est assez vive, puis le vin s'ouvre, s'arrondit et s'épanouit avec une belle longueur. Finalement l'équilibre est très bien, on ne retrouve pas d'alcool gênant, les tanins sont complètements intégrés. Belle fraicheur en finale, aucun signe de fatigue, le vin a de beaux jours devant lui!

J'ai vraiment bien aimé.
cdt
Marc
30 Déc 2016 22:47 #104

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 759
  • Remerciements reçus 798

Réponse de rudy.B sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

Bonjour,

je viens sur ce thread pour poser quelques questions.

En effet, après quelques expériences concluantes sur certains Pinot noirs (bourguignons ou pas), je suis à la recherche d'un domaine offrant un joli RQP en Bourgogne pour m'y rendre directement, afin de diversifier ma cave qui doit comporter au bas mot plus de 80% de Syrah nord-rhodanienne.

Grâce au superbe CR de FG Super Fred, j'ai donc pris connaissance des prix, dont une bonne partie de la gamme se situe aux alentours des 30€, ce qui correspond à peu près au prix que je mets pour une "jolie bouteille" (en gros, plus ou moins le prix des Côtes-Rôties, St Jo,... que j'encave).

Pour vous, le domaine Chicotot est-il un bon domaine pour s'initier à cette région? Les prix ont-ils connu une envolée depuis le CR de FGSF (comme on peut le constater parfois en Bourgogne)? Ou bien ceux présentés sont toujours d'actualité globalement (je comprendrais une hausse de 1 ou 2€ sur une cuvée à 30€ d'un millésime à l'autre, pas de soucis, tant que ça n'augmente pas de 25%)? Ont-ils grandement souffert sur le millésime 2016 comme bon nombre de leurs confrères bourguignon?

Si vous avez d'autres suggestions de domaines pour s'initier aux vins de Bourgogne sans trop se ruiner, je suis évidemment preneur.

En vous remerciant d'avance.

Rudy.

P.S.: je suis à la recherche de Pinots noirs plus que de Chardonnay.
22 Fév 2017 23:36 #105

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 305
  • Remerciements reçus 30

Réponse de lugdunum sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

pour ma part mon gros coup de coeur RQP - en rouge comme en blanc - c'est Vincent Dureuil Janthial. Son Rully Maizières est splendide et son NSG 1er Cru Clos des Argillières est une pure bombe pour 37 Eur TTC !
Max
23 Fév 2017 11:18 #106

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 759
  • Remerciements reçus 798

Réponse de rudy.B sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

Merci Max, je prends note de ton conseil!
23 Fév 2017 16:18 #107

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 514
  • Remerciements reçus 768
pour se faire une idée des NSG avec un bon Q/P : www.nuitsaugrandjour...
24 Fév 2017 11:03 #108

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 23
  • Remerciements reçus 68
Bonjour à tous,

Pour plusieurs raisons, nous ne pourrons pas, cette année, participer au Salon des Vignerons de Nuits Saint Georges. Cette décision n'a pas été facile à prendre, nous apprécions tout particulièrement le contact avec les passionnés du vin. Nous sommes d'ailleurs à leur disposition toute l'année (qui a dit que la Bourgogne n'ouvrait pas ses portes ?), souvent sans rendez-vous (même si nous préférons un simple coup de téléphone pour une question d'organisation). Pour les personnes qui feront le déplacement le week-end des 25/26 mars prochain, les portes de notre domaine seront ouvertes comme habituellement.
25 Fév 2017 13:52 #109

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 514
  • Remerciements reçus 768
Dommage mais merci pour la précision :)
Il n'est pas exclu que je passe une tête avec quelques camarades dégustateurs amateurs, dans la journée de dimanche, si jamais vous êtes disponibles.
06 Mar 2017 13:41 #110

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 23
  • Remerciements reçus 68
Nous serons au domaine, donc pas de problème !
06 Mar 2017 18:38 #111

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 514
  • Remerciements reçus 768

Réponse de No Sport sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

Première rencontre avec le domaine Chicotot après avoir été alléché par les commentaires sur ce forum :

En ce dimanche de salon des "Nuits au grand Jour", les Chicotot ont décidé de "sécher" la manifestation et de recevoir au domaine. Ce n'était pas une mauvaise idée, car pour avoir arpenté le salon quelques heures auparavant, cela devient un peu l'usine et le thème "Nuits Saint Georges" tend à s'effacer au profit d'une exposition de vins de toutes origines (on reste quand même pour l'instant en Bourgogne...si on admet que le Beaujolais, c'est du Bourgogne...).

J'arpente d'abord le salon, avec quelques camarades, et nous dégustons plusieurs jolis flacons, notamment au Domaine des Perdrix (l'excellent NSG 1er Les Perdrix 2014, un Echezeaux 2014 superbe) ou au Domaine de L'Arlot (NSG Les Petits Plets 2014 déjà très aimable et l'incontournable Clos des Forêts 2014). Je découvre aussi le domaine Guy et Yvan Dufouleur (dont son Fixin Clos du Chapitre) et le domaine Gachot-Monnot avec, notamment, son Cotes de Nuits Les Chaillots 2015 ou son NSG Aux Crots 2015.

Cela étant, au milieu de 45 vins goûtés, il y a comme un petit goût de déception, ou plus exactement, une légère frustration, car si nous fûmes certes privilégiés d'accéder à d'aussi nombreuses cuvées, il reste qu'au milieu d'une affluence énorme, des vins ne m'ont pas complètement convaincus chez mes domaines préférés (A. Michelot, G. Remoriquet, P. Gavignet...) et surtout que les échanges avec les vignerons se sont réduits. Il faut dire que la foule compacte qui incite à rapidement libérer le stand pour accéder à la distribution de pinard ne fait pas partie des conditions optimales de dégustation :unsure:

D'où l'idée de bien terminer la journée avec un crochet au domaine Chicotot, tout proche, où nous découvrons la grande truculence de M. Chicotot et la verve de sa dame qui nous a fait part de sa grande maitrise des vinifications.

Avec une journée aussi remplie, je n'ai malheureusement pas de notes précises mais je retracerais juste quelques impressions.

Au programme, après la narration des orages de 1979 qui déboulèrent successivement sur Nuits pour ravager la vigne et les désastres de la récolte 2016 (en quantité), nous avons pu mesurer la qualité et la régularité de la production du domaine essentiellement sur 2014 et 2015 :
- les cuvées Les Charmottes et les Allots, particulièrement fines et précises avec un petit côté "poudré" qui évoque Vosnes ; un ensemble de très belle tenue et qui sera rapidement accessible,
- nous goûtons un 1er cru "Les Rue de Chaux" en 2014 et 2015, qui se caractérise par une belle tension et une grande minéralité (j'avais un gros a priori sur ce terroir réputé froid et difficile, eh bien, il s'est envolé...),
- une cuvée de la parcelle "Les Plantes au Baron" qui j'ai particulièrement apprécié avec une complexité déjà perceptible (animal) et le fait que cette parcelle se trouve sous les Saint Georges n'y est sans doute pas étranger...,
- vient ensuite le NSG 1er Cru Les Saint Georges 2014 et nous montons immédiatement une marche pour accéder au sommet de l’appellation : un vin qui a du muscle et de l'élégance... On se dit qu'on n'est pas pressé que ce climat accède au statut de Grand Cru (qu'il mérite, amha) afin qu'il reste - à peu près - abordable financièrement :)
- enfin, Mme Chicotot incite son mari à en ouvrir une dernière, ce sera les Rues de Chaux 2001, dans un millésime réputé ingrat mais où l'on découvre la magie des Nuits, lorsque le vigneron leur permet de traverser le temps : un vin en pleine forme, d'une complexité folle, toujours avec cette tension et cette minéralité et avec une petite touche de clou de girofle qui lui donne une grande originalité. Très beau vin.

Un grand merci aux Chicotot pour leur bel accueil : ne lâchez rien et continuez à produire d'aussi beaux flacons !
27 Mar 2017 10:20 #112

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5070
  • Remerciements reçus 324

Réponse de ols sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

l'on découvre la magie des Nuits lorsque le vigneron leur permet de traverser le temps

Faudrait aussi, et surtout, que ce soit l'acheteur qui lui permette de traverser le temps, n'est ce pas !
J'en profite pour poser une question ; C est quoi le coté "poudré de vosne" ?
27 Mar 2017 10:49 #113

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 514
  • Remerciements reçus 768

Réponse de No Sport sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

No Sport écrit: ha, on est taquin :D
Ce que j'appelle "côté poudré", peut-être improprement d'ailleurs, c'est ce qui me fait penser à la trame de grains particulièrement fine, qui se retrouve, dans mon expérience, sur la plupart des Vosnes mais aussi des Nuits qui se trouvent proches (du moins, ceux que j'ai pu goûter).
PS : j'ai décidément un pb aujourd'hui pour poster des posts complets... sorry

27 Mar 2017 17:31 #114

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5070
  • Remerciements reçus 324

Réponse de ols sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

Ok, c'est la finesse tout simplement.
Ps: Tu peux revenir sur ton post en cliquant sur Action et Editer afin de faire les modifications. :)
27 Mar 2017 17:38 #115

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6756
  • Remerciements reçus 3684

Réponse de Marc C sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

Pour la qualité des tannins, il faut quand même prendre en compte le producteur. Je me souviens encore de la finesse des tanins sur les Forey 2008. C'est sûr que du grain 60 ça fait toujours plus fin que du 30 mais on reste très loin du 800 ;)

Marc
27 Mar 2017 17:44 #116

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5070
  • Remerciements reçus 324

Réponse de ols sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges

J'essaierais d'me passer la langue sur du papier de verre histoire de me faire une petite idée ...zX
Ensuite je me finirais a poudre de talc histoire de finir sur une note minérale B)
27 Mar 2017 17:57 #117

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94698
  • Remerciements reçus 24326
CR: Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges 1er cru, Les Saint-Georges, 1990



Enzo
Nez de vieux bois, de feuilles mortes sans grand intérêt mais qui reprendra là aussi un peu de fruit à l’aération.
C’est surtout la bouche qui est très intéressante, proposant à la fois beaucoup de gourmandise de par son très bel équilibre apaisé, sur la suavité liée au fondu de l’âge, mais aussi de par une belle énergie avec du fruit jusque dans la finale assez longue sur les épices douces. Très joli bouche de vieux pinot.
Très Bien (+).

Oliv
Robe d'une évolution tuilée certaine, avec une vraie profondeur.
Nez instable, sur des notes de marron, de bois mouillé, d'humus mais avec aussi encore du fruit.
Changement de registre en bouche avec une attaque pleine et vivante, sur une douce sucrosité très agréable portée par une acidité énergique qui apporte une trame et une capacité de relance certaines.
Le vin s'exprime avec beaucoup de franchise, sur des goûts beaucoup plus frais et agréables que le nez qui paraissait un peu usé mais surtout une vraie tenue de bouche, avec de la richesse, de l'équilibre et de beaux tanins structurants.
Finale épicée classe et d'une vraie présence.
Très beau vin ! (tu)


Merci Bruno oo,
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bassaler
17 Avr 2017 10:39 #118
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 799
  • Remerciements reçus 2486
Oliv : laisse tomber l'Enzo. Il a pas le palais !
17 Avr 2017 19:07 #119

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 866
  • Remerciements reçus 1245

Réponse de Pins sur le sujet Domaine Chicotot, Passage au domaine...

Je veux bien prendre la place d’Enzo pour les dégust des vins du domaine Chicotot. :D

CR: Passage au domaine Chicotot pour déguster les 2015 (et reprendre du plaisir sur 2014).

Lors de ma prise de Rdv, Pascale me demande si ça ne me gêne pas de faire une dégust avec un autre passionné, pas de soucis, banco.
Dégust donc avec un autre lpviens : AgrippA. Enchanté, ce fût un agréable moment.

Beaune Lulune 2014:
Réduction d’entrée, qui disparaitra à l’aération (à ouvrir suffisamment à l’avance). Un vin déjà accessible avec une matière riche et ample en bouche. Finale saline, et assez longue. J’aime.

Pommard Tavannes 2014:
Ceux qui ont encavé ce vin ne seront pas déçus dans quelques années. Superbe. Un vin minéral sur des amers nobles. La bouche est saline, florale sur la violette. De la mâche donne au vin de la richesse. Un soupçon de bourgeon de cassis vient claquer le chico(tot) sur une finale très longue. Excellent.

Nuits Saint Georges 1er Cru Aux Toreys 2014:
Nez très ouvert sur les fruits noirs, fumé. En bouche, c’est soyeux, souple légèrement fumé, tourbé. Des notes aériennes donnent de la légèreté avec des notes soyeuses « côté Vosne Romanée ». Vin assez rond qui sera accessible dans sa jeunesse. Bien mais à attendre un peu tout de même pour que l’élevage se fonde.

Ladoix 2015:
Nez frais sur les fruits noirs, en bouche c’est soyeux et élégant. Une belle acidité fera un vin sérieux à la garde.

Nuits Saints Georges Les Charmottes 2015:
Il faut que le vin se fonde, massif. Belle structure puissante, un peu austère pour mon Pdf. Un vin d’Homme quoi…

Nuits Saint Georges Les Plantes au Baron 2015:
Place à mon 1er Chouchou. Nez fin et élégant sur des notes minérales. En bouche, c’est salivant, soyeux et rond. Le vin est très digeste, équilibré avec un tanin déjà bien accessible. A noter une finale légèrement épicé. Superbe. (à noter qu'il n'y en aura pas en 2016, :pinch:)

Nuits Saint Georges 1er Cru Les Rues de Chaux 2015:
Mon 2ème Chouchou. Nez expressif, caillouteux. En bouche, le vin est minéral, calcaire. Belle fraicheur. Joli ping-pong avec des allers-retours sur de beaux amers. Les notes épicées en finale tapisse le palais et clôture le récital. Majestueux.

Nuits Saint Georges 1er Cru Les Saint Georges 2015:
Ça ce n’est pas mon Chouchou, mais c’est la madame de la maison, ma diva. C’est pour dire que c’est de la dentelle. Un nez tout comme la bouche ; élégant, fin, soyeux. La cerise vient envelopper le palais avec une persistance assez longue. Les tanins sont déjà polissés, et dans quelques années, pour ceux qui ont encavé, ça sera divin…

Nuits Saint Georges 1er Cru Les Vaucrains 2015:
Ça c’est l’homme de la maison, et Pascale nous le présente après le St Georges, et pour cause. Nez assez fermé. La bouche est robuste, plus serré que son conjoint. Il porte la culotte. La matière est là, et doit se mettre en place. C’est équilibré, avec de la mache, la présence en bouche est persistante. Ya du vin quoi ! Laissons-lui quelques années de bouteilles et ça sera grand, très grand…

Nuits Saint Georges 1er Cru Les Saint Georges 2002:
Effluve tertiaire, robe sombre légèrement orangée sur le bord du disque, de la griotte, des épices, c'est floral, et trés subtil. Un superbe vin à maturité. Excellent.

Merci pour ce partage autour des vins de la famille Chicotot, ce fût un agréable moment.
Descente en cave, à noter les faibles quantités sur le millésimes 2016, ça fait frissonner…
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, PBAES, Jean-Bernard, Frisette, starbuck, the_ej
17 Avr 2017 21:10 #120

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux