Nous avons 706 invités et 4 inscrits en ligne

Champagne Charlot Père et Fils

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5162
  • Remerciements reçus 6367

Champagne Charlot Père et Fils a été créé par icna

CHAMPAGNE CHARLOT PERE ET FILS



SCEV D'Igny
12 rue Jean D'Igny
51700 Châtillon sur Marne
Tél. : 03 26 58 34 72 / 07 70 70 46 05
Fax : 03 26 53 16 18
Mobile : 06 16 98 02 27
Mail : lucette.charlot@outlook. com

www.champagne-charlo...

Quentin
17 Nov 2019 14:12 #1
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5162
  • Remerciements reçus 6367

Réponse de icna sur le sujet CR: Champagne Charlot Père et Fils

CR: Champagne Charlot Père et Fils

Nouveau venu au salon, très bon contact avec pierre jeune vigneron passionné. Le domaine de 4,5 bientôt 5 hectares vient de demander la certification biologique (en fait il l'est déjà depuis 10 ans et même en biodynamique si j'ai bien compris), la vigne est travaillée à cheval, le vin est nature, pas de chaptalisation, pas de dosage, pas de sulfite à la mise. Le positionnement est ambitieux avec des vins assez chers. La discussion n'est pas ésotérique et basé sur du rationnel avec pas mal d'essais et de retours d'expérience. Les fûts utilisés sont maintenant des 500L. Une réflexion intéressante est sur la maturité des raisins à la récolte et après avoir poussé cette maturité assez loin la décision est prise de ne pas aller vers des extrêmes (vers 10,5 je crois).

cuvée réservée 35 euros
75 pinot meunier, 25 chardonnay, dégorgement 24/11/18, récolte 2011-2012
La bulle est un peu pétillante, c'est assez mûr avec un léger brioché et une finale citronnée tendue.

cuvée spéciale 35 euros
Pinot meunier, degorgement 6/7/18, récolte 2011-2012
La bulle est fine, il y a un peu d'évolution, un peu d'oxydatif avec des fruits secs et une bonne finale qui est un peu dure.

Si j'ai bien compris le but sera de passer sur des cuvées provenant d'un seul millésime.

pinot noir 2010 65 euros
La bouche est assez ample, avec du gras tout en laissant un côté bien sec en bouche, on a des fruits secs. C'est assez puissant et fin en même temps. Il y a une bonne finale mais qui assèche un peu.

Chardonnay 2010 65 euros
Sur de l'argile.
Le nez est un peu brioché. En bouche c'est gras et ample avec de la brioche et des fruits secs. C'est assez riche tout en restant pur. A nouveau belle finale mais avec un côté dur, un peu austère.

pinot meunier 2009 95 euros
Terroir de sable.
Le nez est expressif, floral avec un petit côté violette.
La bulle est très fine. La bouche est ample, ça emplit la bouche, c'est puissant mais pur avec des fruits secs et un côté super équilibré où tout se fond ensemble. Belle finale salivante.
Mon coup de cœur du salon.

Une expérience sympa a été de goûter les mêmes vins ouverts la veille et en direct. On constate les différentes tendances à l'oxydation selon la cuvée et le but à été de discerner l'oxydation de l'élevage par rapport à l'oxydation post ouverture.
Merci encore au vigneron pour cette dégustation très enrichissante.

J'ai remarqué avoir trouvé des finales souvent un peu dur mais ce domaine a eut le désavantage de passer en premier ce qui peut accentuer le côté dur du non dosé. Très bonne impression à confirmer impérativement.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux
17 Nov 2019 14:13 #2

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2411
  • Remerciements reçus 2718

Réponse de vinozzy sur le sujet Champagne Charlot Père et Fils

Nous voilà bien, un nouveau Charlot en bio après celui de Mardeuil...
Gare aux erreurs dans nos comptes rendus ! Mais bon, dans 10 ans il y aura le double de bio sans doute, va falloir s'y faire, sans oublier ce que cela représente d'engagement sous nos latitudes...

"Les étrangers sont nuls" : Charlie Hebdo et Pierre Desproges 1981, à relire pour rire !
17 Nov 2019 19:16 #3

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5162
  • Remerciements reçus 6367
CR: Champagne Charlot Père et Fils, pinot meunier 2009 brut nature

Le nez est épanoui, puissant et envoûtant sur du beurre un peu rance, des fruits jaunes mûrs, des fruits secs. Il y a des signes d'oxydation.
La bulle mousse un peu a l'ouverture mais est très fine. C'est ample, vineux avec un côté reconfortant et suave de senteurs briochées. L'oxydation semble très bien maîtrisée et contre balancé par un dynamisme fou. La finale est longue, tendue avec des agrumes et un côté salin et salivant. Il n'y a aucune rupture entre la puissance démonstrative et équilibrée du milieu de bouche et la finale qui s'étire longuement.

Le plus beau champagne bu cette année et il m'a fait penser a emmanuel brochet en me donnant furieusement envie d'ouvrir un haut de meunier pour comparer mais j'ai su rester raisonnable.
Moi qui ne suis pas un aficionados de meunier je me demande si la grande progression de cette région ne vient pas de là en ce moment.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
03 Mai 2020 05:54 #4

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20692
  • Remerciements reçus 7879
Et le jeune vigneron (Pierre) qui produit ces vins est d'une curiosité et d'un enthousiasme rares. Il s'est offert quelques hectares du côté de la Charité sur Loire où il plante des cépages provenant de toute l'Europe afin de faire des essais de culture et de vinification (essentiellement en bulles). Il bouge énormément pour rencontrer d'autres vignerons, échanger et déguster. On n'a pas fini d'en entendre parler, je pense.

Eric
Mon blog
03 Mai 2020 07:16 #5

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5162
  • Remerciements reçus 6367
CR: Champagne Charlot Père et Fils, cuvée spéciale brut nature

pinot meunier, aucune mention de millésime ou de date de degorgement, dommage.

La bouteille est "explosive" et la bulle reste assez vive.
Le vin est ouvert, flatteur mais assez fin. On a du fruit frais, pomme, un petit côté exotique, des agrumes et un coté fleur blanche. L'équilibre est génial, le 0 dosage apportant juste une belle tension et une longue finale salivante. C'est gourmand avec un petit côté beurré et un toucher  très agréable. 
Cela confirme que j'aime beaucoup le style du domaine même si les prix sont un peu dissuasifs. 
Pour moi on approche le top des champagne de vignerons.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, DUROCHER
28 Mai 2021 22:35 #6

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2411
  • Remerciements reçus 2718
Bonjour,
Invité par un ami qui se rendait au domaine, je ne me fais pas prier pour rencontrer un vigneron qui divise autant que ses vins et fera ce soir preuve d'une disponibilité et affabilité rare.
Contrairement à ce que laissait penser certains post dont le mien, Pierre Charlot n'est aucunement certifié bio ou autre. il affirme travailler dans un esprit bio, voire biodynamique, mais ne le revendique pas. Cela aussi divise. Tout le vignoble est travaillé au cheval, je ne connais pas d'autres équivalent en Champagne sans que cela me fasse penser à un avantage ou un inconvénient quand à la qualité de la culture qui en résulte.

Nous commençons par gouter les cuvées effervescentes qu'il produit à la Charité sur Loire, en "Val de Purgis".Loin d'être inintéressantes, ce sont des 2019 dont la jeunesse laisse encore peu de place à la complexité. Faites avec des cépages identiques à la champagne, par un Champenoi idéaliste et avec des méthodes techniques similaires à ces champagnes (brut nature, ici un pari audacieux), je retrouve des sensations connues, la longueur et la matière en moins à ce stade. Si ce n'était le prix qui dépasse les 20 € pour le particulier, ce sont de bons vins que je laisserai vieillir. A re-gouter et chroniquer dans la rubrique idoine, pas la Champenoise....

CR: Champagne Réserve Brut Nature. dégorgement 11/2018, base 2013 et vins de réserve, 75% meunier, 25% chardo :
C'est tout de suite autre chose que Val de Purgis...mais dans un esprit si proche finalement !. Nez très "space" avec ce que nous découvrirons comme une réduction puisque partira avec la longue aération. J'aime ce côté artisan ultime, qui ici comme tout brut nature commence par exprimer une fluidité trompeuse pour revenir sur un fruit et un vineux léger mais assez addictif. Un bon champagne de vigneron mais qui ne bouscule aucune hiérarchie. 14/20.

CR: Champagne Millésime 2010, pur Pinot Noir, brut nature : un gros cran au dessus du Réserve. Belle vinosité, arômes de tilleul, de coing.La matière n'est pas exceptionnelle mais les amateurs vont y trouver leur compte. Issu d'un lieu dit (parcellaire là aussi non revendiqué) et toujours aussi peu sulfité que le reste de la gamme. Le prix sur le net est d'ailleurs assez incroyablement élevé.... Notons que son évolution à l'air est très favorable et j'ai avoué au vigneron que je serai parti sur un 2014 en extra brut, preuve de son insolente conservation. 15.5/20

CR: Champagne Millésime 2010, Chardonnay : pas tant en finesse que le cépage le supposerait, on retrouve un beau vin sur les fleurs blanches mais avec autant de vinosité que son copain en Pinot. Une fine oxydation apporte une complexité bienvenue. La persistance en bouche est bonne et Pierre Charlot a raison de le servir après le Pinot, ce qui m'avait a priori étonné. 15.5/20.  Là aussi un tarif..hum..décoiffant.

CR: Champagne 2009 Pur Meunier.  Les louanges sur le net sont amplement justifiées. Nous avons là un vin de très belle origine, proche en style de la cuvée Harmony (chez Follet Ramillon) avec plus de peps et  une certaine aristocratie. On approche le style de Selosse d'un point de vue  rondeur/profondeur  sans en avoir la géniale oxydation ménagée ni la matière hors norme.
Issu de ce millésime solaire 2009 si peu conservé en cave (car d'évolution rapide en général), nous avons ici un vin bâtonné et ouillé chaque semaine, ceci explique cela. Le hasard fait que je sais par expérience que cette vinification donne des vins très "à mon gout". On n'y déroge pas ici avec un boisé/vanillé intégré mais perceptible qui rapproche de la Bourgogne avec une majuscule. Le plaisir est proche de la cuvée Grand Vintage d'Eric Rodez ou du Spécial Club 2008 (pur meunier aussi) de Cédric Moussé. Tarif encore plus élevé que les ses 2010, à 100 € voire plus mais là presque acceptables pour un tel vin. 18/20.

Ce millésime 2009 n'a été travaillé par Pierre Charlot qu'en cave car il était  encore scolarisé. Le millésime 2010 est donc son premier objet vineux personnel. Si la suite est au niveau cela devrait donner un nom de plus sur la liste des vignerons ambitieux, dans un style épuré rare, mais à gouter avant d'acheter.
Mettre les vins en très petite quantité à la vente à des prix jugés personnellement stratosphériques (mais qui vont avec ses coûts de production précise t-il) est finalement un moyen (sans doute non recherché) de poser question.

Je reste dans l'attente de gouter des vins plus récents car j'ai compris qu'au détour de ces plus de 2 heures d'échanges que ses choix de travail à la vigne comme à la cave sont devenus radicaux et donc par exemple les rendements réduits sur les millésimes récents... un homme à suivre car entre son vignoble expérimental dans la marne, son vignoble Champenois, son vignoble à la Charité sur Loire et d'autres projets encore plus ambitieux que vous lirez sans doute d'ici quelques semaines/mois, voilà un découpage de vie assez singulier, ici encore de l'audace.  Je lui souhaite sincèrement de ne pas s'éparpiller et de réussir partout...c'est pas mal parti !
 

"Les étrangers sont nuls" : Charlie Hebdo et Pierre Desproges 1981, à relire pour rire !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Eric B, icna, denaire, bertou, Vaudésir, Papé, Frisette, POP, ysildur, Jeanveux
12 Aoû 2021 14:02 #7

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5162
  • Remerciements reçus 6367

Contrairement à ce que laissait penser certains post dont le mien, Pierre Charlot n'est aucunement certifié bio ou autre. il affirme travailler dans un esprit bio, voire biodynamique, mais ne le revendique pas.


 


Il m'avait dit en 2019 avoir demandé la certification en bio, tu confirmes que ce n'est pas le cas?
J'aime bien le contact avec ce vigneron même si le prix de ses vins fait que j'en ai peu en cave.
Le meunier 2009 est vraiment top à mon goût, avec un dynamisme qui signe les grands vins (mais je ne connais pas ceux que tu cites).
J'ai bien goûté aussi la cuvée spéciale qui est un peu plus abordable. 
Je regouterai en tous cas avec plaisir les vins de ce vigneron.
 

Quentin
12 Aoû 2021 15:04 #8

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2411
  • Remerciements reçus 2718
Bonjour Quentin
Le sujet de la certification me mets toujours mal à l'aise. Nous avons eu cette très longue et passionnante discussion en 2003/2004 sur le forum Iacchos avec Didier Michaud du Chateau Planquette en Médoc.
J'étais à cette époque clairement de ceux qui pensaient que les pratiques seules importaient, pas un bout de papier ou un service administratif pointilleux. Car ils le sont.

Pourtant, dans ce monde où chaque amateur est un consommateur, où chaque producteur est chef d'entreprise, un peu de confiance entre les parties ne nuit pas, et à titre personnel :  ou je connais -très bien- le producteur et je peux me satisfaire de notre échange/son discours, ou je reste dubitatif, sans céder à un complotisme/procès d'intention suranné. Toute analogie avec la situation sanitaire actuelle est superfétatoire mais dans tous les esprits (1)

Pour revenir à Pierre Charlot : il nous affirmé avoir fait passer Demeter pour constater l'an dernier l'application de plusieurs préparas biody (500 et 501 notamment), mais.... sans certif bio préalable cela n'a pas de valeur administrative, ce dont il convient. Je ne sais rien de plus et je ne veux pas "polémiquer" pour le principe car s'il est probe cela reste son choix,  qui me semble plus dicté par un souci de temps à consacrer à l'administratif....mais comme l'excuse vous a souvent été servie sur des salons ou autres par quelques inconvenants ce n'est pas moi de vous en convaincre même si je n'ai jamais entendu dans le secteur qu'il avait dérogé à sa parole....voilà voilà, ce n'est pas le principal bien sûr...surtout que les vins dégustés on de 8 à 11 ans d'âge...

(1) note pour le lecteur de l'an 2023 ou ultérieur : la vaccination anti covid à ce jour d'aout de l'an de grasse 2021 n'est pas obligatoire mais le débat est vif. De grasse car après 3 confinements successifs le poids moyen du français a évolué de 2.5 kilos à la hausse en 1 an.Si, si, on était beau, avant.

"Les étrangers sont nuls" : Charlie Hebdo et Pierre Desproges 1981, à relire pour rire !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: icna, denaire, Agnès C
12 Aoû 2021 18:27 #9

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20692
  • Remerciements reçus 7879
Je suis l'ami de Vinozzy ;) En fait, ce que nous a dit Pierre c'est qu'il avait bien eu l'intention de se faire certifier, mais il n'a pas pu obtenir un rendez-vous d'Ecocert. Mais bon, si Déméter a approuvé ses pratiques, on peut supposer que ça aurait été aussi validé par Ecocert. Effectivement, le problème, c'est que si tu n'as pas la certif  bio, le label BD n'a aucune valeur. 

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: icna
12 Aoû 2021 19:37 #10

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6941
  • Remerciements reçus 6099
Du coup, question purement candide, quelle est la différence entre Ecocert et Demeter alors? Autrement dit, sur quel(s) point(s) ils divergent? (et comme chacun le sait, dix verges, c'est beaucoup...)

Flo (Florian) LPV Forez
13 Aoû 2021 01:05 #11

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 76
  • Remerciements reçus 495

Réponse de POP sur le sujet Champagne Charlot Père et Fils

Bonjour Frisette, je vois que nous avons des références communes. 
le site de Demeter précise dans le document suivant les écarts de cahier des charges entre bio et BioD. 
www.demeter.fr/wp-co...

Pour faire simple, Demeter c'est bio + obligation de faire deux traitements bioDynamique par an sur vigne et un peu plus de limites sur les produits utilisables en vinification.
Bonne journée !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
13 Aoû 2021 10:21 #12

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 37
  • Remerciements reçus 33

Réponse de hico sur le sujet Champagne Charlot Père et Fils

Bonjour à tous,

j'ai découvert le travail de Pierre au domaine il y a 6 ans au domaine.
J'apprécie beaucoup les multiples échanges avec lui sur le métier de vignerons et principalement sur son travail au domaine. je trouve qu'il  porte un discours sans filtres et assez franc que ça ne plaise ou non.

Cependant, ce que je n'arrive pas trop à comprendre c'est cette envolée importante des prix (vous me direz que cette inflation touche l'ensemble de la région). A l'époque, au domaine les tarifs étaient très sage (moins de 20€ pour la cuvée spéciale par exemple).
Alors je comprends tout à fait les arguments sur les coûts de production, mais c'est surtout la rapidité de cette augmentation qui me laisse perplexe.

Hicham

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Papé
13 Aoû 2021 11:58 #13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 252
  • Remerciements reçus 160

Réponse de alex73 sur le sujet Champagne Charlot Père et Fils

C'est à leurs risques et périls! Il y a beaucoup d'autres domaines qualitatifs qui pratiquent des tarifs plus raisonnables.

Alexis
13 Aoû 2021 13:58 #14

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2411
  • Remerciements reçus 2718

Réponse de vinozzy sur le sujet Champagne Charlot Père et Fils, prix

Bonjour Hicham, si on est passé de 20 € à près de 40 € en 6 ans en effet je comprends ton courroux, Je t'invite d'ailleurs à nous parler de ce vin que je n'ai pas gouté sauf erreur.

Les prix sont souvent fixés avec des objectifs qui laissent l'amateur perplexe, voire pantois ou chafouin. On peut pourtant imaginer facilement que le vigneron désire se concentrer sur la culture de la vigne et laisser les professionnels cavistes ou distributeurs faire leur travail auprès du public. Dans ce cas, il faut un prix départ propriété qui "protège le circuit de distribution". Je mets ici des parenthèses car  depuis 20 ans, j'ai entendu cet argument si souvent.

On peut donc, si l'on désire se fournir directement au domaine avec un prix considéré par chacun abordable..hé bien aller certes ailleurs acheter mais se priver d'une frange des plus intéressantes des producteurs.  Mais bon, hein,  n'est ce pas aussi cela, être amateur, c'est à dire dénicher, découvrir, le tout avec plaisir puis prosélytisme assumé si l'on est LPVien ...?
A prix égal chez le producteur ou le caviste, il m'arrive souvent de choisir le caviste car je fais ainsi travailler un maillon économique supplémentaire donc du chomedu en moins et du conseil avisé en plus... mais bon, c'est très perso et anti-ruissellement comme raisonnement...

"Les étrangers sont nuls" : Charlie Hebdo et Pierre Desproges 1981, à relire pour rire !
13 Aoû 2021 16:31 #15

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 88
  • Remerciements reçus 77

Réponse de Brody sur le sujet Champagne Charlot Père et Fils

Pratiquer les tarifs identiques à ceux de la distribution, c'est en effet protéger celle-ci, pour peu qu'elle soit qualitative, et pour avoir bossé 2 ans chez un caviste j'ai pu constater que cette demande d'alignement des prix venait effectivement de lui plutôt que du vigneron ; pour ces derniers cela leur permet sans doute aussi de limiter les visites de touristes peu impliqués, qui mobilisent une à deux heures du temps du vigneron lui-même ou de sa conjointe qui souvent bosse avec lui, et repartent avec juste 1 ou 2 bouteilles pour le souvenir.... touristes qui iront plutôt chez le voisin dont ils ont repéré les tarifs plus accessibles. Mais cela participe au déclin des visites au domaine, dure réalité qui touche pas mal de régions (dont la champagne). L'arbitrage n'est pas forcément évident. Car ils ont du mal à augmenter significativement leurs prix quand leur clientèle est installée, même quand la qualité monte en flèche.
Je peux donc comprendre qu'un jeune vigneron ait pris cela en compte et préfère dès le début se positionner sur le haut de gamme ; même si cela limitera le nombre d'amateurs qui le goûteront (et perso à 50€ et plus je passe mon tour sauf exception, et pourtant le champagne est le vin que je bois le plus souvent et dans lequel je dois passer plus la moitié de mon budget vin annuel). 

Par ailleurs, quand on constate que la marge des premiers crus de Bordeaux tourne à 80% et plus (vu récemment chez Chateau Latour, qui il y a quelques années sur 32M€ de CA faisait 25M€ de marge...), et que les grandes maisons de Champagne margent au minimum 2 fois plus au départ que les vignerons, la bataille commerciale et marketing est inégale et l'écart de moyens de développement ne fait que se creuser ces temps-ci (même si la Champagne est sans doute l'une des régions viticoles les moins "à plaindre" dans son ensemble, bénéficiant d'une image globale formidable). 
18 Aoû 2021 18:07 #16

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 37
  • Remerciements reçus 33

Réponse de hico sur le sujet Champagne Charlot Père et Fils

Bonjour Vinozzy,je n'ai gouté que la cuvée Spéciale et la cuvée réserve.J'ai découvert le domaine il y 6 ans. Une visite au domaine qui me laisse un excellent souvenir. En effet, c'était ma première visite chez un vigneron (j'étais encore un jeune passionné ^^), et l'échange avec Pierre était très enrichissant.

Ce que j'aime beaucoup dans ces cuvées, c'est ce coté très droit avec un côté oxydatif du plus bel effet. Je ne pense pas que ça soit un champagne consensuelle et c'est ce qui me plait, cette personnalité, cette originalité qui le fait sortir du lot (par rapport à des entrées de gamme d'autres domaines). A l'époque, c'était 18€ départ domaine. D'ailleurs, Pierre m'avait expliqué que tarif départ domaine = tarif pro. Il ne faisait pas de différence. 
Pour ce prix là c'était une entrée de gamme avec un excellent RQP. Une vraie aubaine. C'était limite pas assez chère.

Sur la hausse des prix, ce n'est pas forcement une critique. Je peux comprendre les différents facteurs qui poussent à cela (investissements, aléas climatiques..). Mais bon, comme tu dis ça rend un peu chafouin ^^

Hicham  
19 Aoû 2021 10:17 #17

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2
  • Remerciements reçus 15

Réponse de PIERRE C sur le sujet Champagne Charlot Père et Fils

Bonjour à tous. Je suis Pierre. 

Je vous remercie déjà de vous intéresser à mon travail, y compris sur d'autres appellations ou sans appellation. 

Par ou commencer ? Les prix ou la certification ? Bon, je me lance ...

Tout ce que je dis, je l'assume, c'est vrai. Je peux donc l'écrire, laisser des traces. Mais si quelque chose dérange, n'hésitez pas à effacer ou modifier.

Concernant la certification et mon intérêt pour l'agriculture biologique, c'est depuis 2009. Lorsque j'ai fait Avize j'ai tout de suite porté mon intérêt sur une méthode de travail différente. 
​​​​​​J'ai tout de suite demandé à ce que les traitements soient réalisés avec du cuivre et du soufre et pour être honnête, si j'ai raté mon BPREA en 2009 c'est parce que je n'en avais rien à faire des substances utilisés par les autres ... J'ai donc du repasser cet oral sur les phytos en 2010 ... Je vous épargne un monologue sur ce que je pense des phytos et sur les essais que je met en place mais si quelqu'un souhaite en parler en privé, je suis plutôt accessible. ​Concernant mes vignes, il suffit de mettre les pieds dedans pour voir que je ne met pas d'herbicides. Pour le reste il y a tellement de manières de tricher qu'à l'époque je n'ai pas demandé de certification. Ma première notification à l'agence bio date du 28 aout 2012 à 9h30. Cette année là je n'avais traité comme à mon habitude qu'au cuivre et soufre, les vignes faisaient clairement la tête. Au vu de la difficulté de l'année je m'étais dit que ça valait la peine. Puis ... J'ai lâché l'affaire. Pour dire à quel point je crois en la certification. 
En 2019 je créais deux autres domaines (petits) et tant qu'à faire j'ai demandé la certification pour les trois. J'ai pu avoir le contrôle Ecocert pour les deux nouveaux mais Ecocert, la personne n'est jamais venu. En revanche Demeter l'auditrice c'est déplacé. L'an dernier Ecocert n'a envoyé personne malgré ma demande et le fait que 2019 avait bien été payé. Cette année avec un peu plus d'insistance j'ai eu un interlocuteur, à savoir que je leur ai dit ne plus payer pour les autres domaines si je n'avais pas de contrôle ... Le nouveau contrôleur s'appelle Vincent Souriceau et j'attend sa visite. Aussi cette certification n'est pas une question de conviction (en la certification) mais surtout pour faire taire ceux qui sous entendent, ou disent, que je ne travaille pas qu'avec des produits autorisés ... 

Concernant les prix, je comprend Hicham. Au vu du contexte en Champagne l'an dernier nous avons passé notre tarif sur les réserve et spéciale de 36€ la bouteille en 2020 à 40€ la bouteille pour 2021.
Il y a aussi eu une demande de mes distributeurs que je m'aligne sur leur prix. En effet le 18€ prix pro = 18€ prix domaine, ça ne plait pas du tout. Mes distributeurs appliquent un coefficient de 2, voir 2,2. Ce n'est pas un secret, une cave sur Paris, ce sont des frais et les loyers ne sont pas donnés. J'ai aussi des importateurs en Europe, certains cavistes et restaurateurs viennent d'autres pays pour acheter au domaine. l'importateur lui doit payer ses locaux mais aussi ses commerciaux. Je refuse donc de vendre en quantité aux professionnels étrangers qui viennent au domaine. A l'étranger le tarif pro des cuvées réserve et spéciale doit être de 40€HT. 

Effectivement, je préfère me concentrer sur les vignes et la cave que sur la vente et je dois avouer que toute notre clientèle a changé. Ceux qui venaient chez ma grand mère pour le prix ne viennent plus depuis longtemps. 

Ce qui explique le prix de mon vin, c'est entre autres le travail au cheval, et on est passé de 2400€ à l'hectare à 4500 euros, pour un passage en moins. Le vieillissement, peu de domaines commercialisent leurs 2013/2014 en BSA à ce jour, l'utilisation de futs neufs et j'en passe ... Aussi pour financer mes stocks je dois vendre du vin clair, qu'on me paye au prix du marché, et non à ce qu'il me coute à produire. J'aurais pu faire le choix de commercialiser mes 2009 bien avant 2019 mais c'est une véritable envie de faire vieillir les vins, un peu comme chez les Chablis DEFAIX ou Pierre Bernault à Montagne St Emilion (Beauséjour). 

Et effectivement, quand je regarde les tarifs pro de certaines maisons voir de vignerons bio, je ne suis pas cher. en effet sur les 2009, que je n'ai produit qu'à 480 bouteilles, je trouve des vignerons entre 30 et 70€ plus cher que moi. Dom Pérignon, à 145€HT pro, n'en parlons pas ... Produit à des millions de bouteilles. Sinon 30% plus cher que moi, je vois des vendanges 2018 avec dégorgement 2020 ... 5 ans de moins que mon BSA et pas forcément travaillé au cheval ... Tout comme le Deutz chez qui part une partie de nos raisins lors des meilleures vendanges, plus cher que notre BSA.

Enfin pour finir, les 40€ par bouteille sont les tarifs à l'unité, comme chez le caviste. Quand on me prend les cartons en quantités il y a des remises, tout comme un caviste à qui on commanderait une quantité peut en faire une ... 

En espérant avoir répondu à vos questions et clarifié, bonne lecture. 

Pierre.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Nilgiri, Jean-Bernard, Eric B, icna, bertou, TIMO, Vaudésir, Papé, Blog, Frisette, POP, CR86, Garfield
31 Aoû 2021 19:52 #18

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2411
  • Remerciements reçus 2718

Réponse de vinozzy sur le sujet Champagne Charlot Père et Fils

Bonjour, j'espérais secrètement que Pierre Charlot prenne la parole ici ou ailleurs, en l'absence de site internet expliquant la démarche autant en détail, car se fier uniquement à des tiers comme vous et moi pour parler d'un "nouveau" domaine, c'est un peu court (mais passionnant !).
C'est fait.
Je note que la conversion biologique "administrative" est en place ce qui clora une discussion gênante.

Nous lui souhaitons une vendange 2021..disons heureuse en amour car pour le reste je doute qu'il y ait beaucoup de raisins dans les vignes,  hélas...!

Edit  du 17/09/21 : après un tour du vignoble de Chatillon je confirme l'extrême rareté des raisins dans les vignes non-conventionnelles, voire leur absence totale parfois. Nous espérons que ces domaines s'en remettront et que la nature sera plus généreuse en 2022...

"Les étrangers sont nuls" : Charlie Hebdo et Pierre Desproges 1981, à relire pour rire !
01 Sep 2021 19:31 #19

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5162
  • Remerciements reçus 6367
CR: Champagne Réserve Brut Nature
dégorgement 24/11/2018, base 2013, 75% meunier, 25% chardo 

La bulle est persistante mais fine.
Le nez est ouvert sur la pomme cuite, le brioché, le caramel et du floral.
En bouche on a une belle rondeur,  du beurré, de la gourmandise et en même temps de la fraîcheur avec un peu d'agrumes. C'est bien équilibré avec une belle longueur. Un champagne de caractère avec des arômes un peu évolués, fluide mais vineux qui me plaît beaucoup.

Ps: acheté sur un salon, j'ai cru comprendre que c'est un 2013, il y avait très peu de vin a vendre. Annoncé comme en conversion biodynamique, ca attirait beaucoup de monde par contre les prix les éloignaient. 

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard
18 Déc 2021 21:39 #20

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5162
  • Remerciements reçus 6367
CR: Champagne Charlot Père et Fils,  cuvée spéciale brut nature

Dégorgement 03/04/21, 2013, pinot meunier. 

La bulle mousse un peu a l'ouverture puis va presque disparaître tellement qu'elle est fine.
Le nez est sur la pomme rouge, la pomme surmûr, un petit côté fermentaire qui fait cidre mais c'est beaucoup plus complexe avec des agrumes, des fleurs blanches et un peu d'épices douces.
La bouche est ronde et gourmande avec ce caractère oxydatif bien marqué mais sans aucun creux ni déséquilibre. C'est vraiment typé avec du caractère mais ça me charme. Il y a une belle longueur salivante sur les agrumes et avec une belle énergie. J'aime beaucoup!

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, vinozzy, sideway, bertou
24 Avr 2022 10:00 #21

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5162
  • Remerciements reçus 6367
CR: Champagne Charlot Père et Fils,  cuvée spéciale brut nature

La bulle est très fine.
Le nez est charmeur et complexe sur les fruits jaunes, les fruits acidulés, un petit côté bonbon arlequin, des fleurs blanches, un peu d'épices et un côté brioché. 
La bouche est ample, juteuse et gourmande. Il n'y a pas de côté oxydatif sur cette bouteille. Il y a un joli dynamisme avec une longue finale salivante. Il y a un très bel équilibre et on ne ressent pas le côté non dosé. C'est vraiment très bon.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Vaudésir
09 Juil 2023 07:54 #22

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • icna
  • Portrait de icna Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Utilisateur
  • Enregistré
  • Messages : 5162
  • Remerciements reçus 6367
CR: Champagne Charlot Père et Fils, pinot meunier 2009 brut nature



Le nez est pas mal sur l'oxydatif, il y à aussi un peu de brioché et des épices. 
La bouche a besoin d'un peu de temps à se mettre en place. Il y à un joli volume avec un toucher un peu crémeux et assez suave. La bulle est fine. Le champagne fait assez évolué et reste assez frais mais il lui manque le dynamisme qui m'avait tellement plu les fois précédentes. La finale montre un peu d'amers qui s'équilibrent bien en mangeant. 
C'est bon mais rien à voir avec le coup de cœur que j'avais eu sur cette cuvée.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou, Papé, Blog, Ilroulegalet, Droop
01 Mar 2024 08:12 #23
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck