Nous avons 1692 invités et 11 inscrits en ligne

Domaine Pierre Gonon

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548
Bu lors de  cette soirée.

CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph Rouge 2009
Nez intense, assez net sur un joli mélange d'évolution sur la fourrure, animal, fruits secs et des notes fraîches de violette, mûre. On retrouve du poivre, tapenade, épices. C'est expressif, ample et évident. Superbe !
La bouche n'est pas très puissante, il y a de la mâche une bonne acidité. Il se dégage une certaine gourmandise tout en ayant du sérieux. Les tanins sont dans la matière, fins. Harmonieux. Touche saline, beau grain. Longueur très bonne.
Excellent et vraiment dans une bonne phase.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Jean-Bernard, jean-luc javaux, Psylo, LucB, Papé, Gerard58, thiouss
12 Jui 2021 18:32 #871

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3845
  • Remerciements reçus 4089

Réponse de Alex sur le sujet Saint Joseph Blanc Gonon "Les Oliviers" 2018

Bu ici
CR:
Saint Joseph Blanc Gonon "Les Oliviers" 2018
 
Plutôt un peu supérieure encore à celle bue il y a quelques semaines.
Nez ouvert et flatteur sur les fruits blancs et jaunes (pêche, abricot), touche florale (fleurs blanches)  puis l'amande avec toujours cette légère sucrosité avec le miel (mais pas très puissante).
En bouche le vin reste tout en droiture ce qui est assez magistral compte tenu de la mâche et du volume envoyés ! C'est riche avec toujours cette texture enveloppante mais délicate qui propose beaucoup de fraîcheur aromatique. Comme pour le 2016 je ne doute pas du potentiel de vieillissement de ce vin déjà gourmand aujourd’hui. Bel équilibre.
Finale longue et épicée rehaussée toujours par de si jolis amers qui finalement définissent aussi le potentiel de ce Très beau vin.
17 /20 

Alex
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, jean-luc javaux, bertou, Jean-Loup Guerrin, thiouss
13 Jui 2021 09:02 #872
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21907
  • Remerciements reçus 6144

Réponse de mgtusi sur le sujet CR: Domaine Gonon IGP Ardèche Ile Feray 2018

CR: Domaine Gonon IGP Ardèche Ile Feray 2018

Vin bu au gîte LitDeVin pour accompagner une délicieuse salade de poulet.

Nez très fin sur des arômes de violette, thym, fruits noirs.

Bouche pleine et fraîche, une syrah absolument délicieuse.
Le vin est vraiment magnifique, d'une grande fraîcheur avec une finesse superlative. Je comprends l'engouement pour les vins de ce domaine, sans cautionner pour autant les prix en seconde main.

33 € sur table, pas de vente à emporter (volonté du domaine).

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., Jean-Bernard, chrisdu74, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, sly14, Psylo, leteckel, RVincent, Gerard58, Kiravi, Garfield, Chaccz
20 Jui 2021 17:31 #873

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6065
  • Remerciements reçus 699

Réponse de sly14 sur le sujet Domaine Gonon IGP Ardèche Ile Feray 2018

Le 2019 est une vrai gourmandise!
ouvert une ce week-end et un panier de fruits en bouche!
super! 
cela faisait longtemps que je n’avais pas bu cette cuvée mais soit cela s’est grandement amélioré, soit le millésime est sur le fruit!
je pense qu’il faut le boire jeune tout de même car vraiment panier de fruit !

desolé pour le non CR.

cordialement

sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, bibi64, Gerard58
04 Juil 2021 10:19 #874

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6780
  • Remerciements reçus 1468

Réponse de Yves Zermatten sur le sujet CR: Domaine Gonon, Saint-Joseph, 2006

CR: Domaine Gonon, Saint-Joseph, 2006

J'avais adoré ce vin dans sa jeunesse et j'en ai retrouvé une bouteille dans ma cave. Je ne me souviens plus précisément du prix auquel je l'avais payée , une trentaine d'euros je pense, mais un petit tour sur idealwine m'apprend que sa cotation actuelle est de 135 €  Je ne savais pas que les vins de Gonon étaient aussi spéculatifs recherchés. 

Trève de digressions, voyons ce qu'il a dans le ventre. La robe est très sombre, quelques nuances d'évolution. Le nez se décline joliment sur des notes de syrah un peu évoluée, avec du lard mais aussi du cuir et des notes terreuses. La bouche est loin du déclin, même après 15 ans, il y a encore une grosse présence fruitée, on retrouve le lard et des notes plus terriennes bien ancrées dans l'appellation. Les tannins sont dépourvus de toute agressivité, la trame est dense, mais sans aucune sécheresse. L’ensemble est goûteux, plein de charme et de séduction, jusque dans la belle finale.

Belle bouteille.
 

Yves Zermatten
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Jean-Bernard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Psylo, Oyaji-sama, Gerard58, Fredimen, Coqauvin, thiouss
12 Juil 2021 21:22 #875

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 422
  • Remerciements reçus 757

Réponse de Val59 sur le sujet CR: Domaine Gonon, Saint-Joseph, 2014

CR: Domaine Gonon, Saint-Joseph, 2014

Robe pourpre soutenue.
Le nez est discret, un peu boisé et réduit.
La bouche est plutôt légère avec des tanins fins et un toucher agréable. L'acidité est un peu saillante, c'est assez austère sans vraiment de fruit.
Persistance moyenne.
Millésime, fermeture ou les 2 ?  J'ai vu qu'Oliv' a eu 2 expériences très différentes sur cette bouteille a quelques mois d'intervalle.
Bien sans plus
15/20
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Gerard58, Garfield, thiouss
28 Juil 2021 19:21 #876

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Domaine Gonon, Saint-Joseph rouge, 2011

Bu ce soir un CR: Saint-Joseph 2011 de Pierre et Jean Gonon :
Robe : grenat profond, impénétrable
Nez :crème de cassis, encens, fleurs (pivoine), un peu de suie et de fumé. Nez marqué par un trait de vert, la rafle qui le rend plus dynamique. Il est apaisé mais ne fait pas ses 10 ans
Bouche : fraîche dans un premier temps, puis toute en douceur (crème de mûre). Les tannins sont soyeux tout en ayant conservé de l'accroche.
Conclusion : Excellent. Vin très harmonieux, nez excitant avec un trait de vert, matière douce, suave qui tapisse la bouche. Le vin est équilibré, abouti, et ne fait nullement son aĝe. Un délice.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, breizhmanu, Jean-Loup Guerrin, bibi64, sly14, LucB, Papé, Fredimen, Garfield, Vesale, thiouss
24 Sep 2021 21:31 #877

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1644
  • Remerciements reçus 3618

Réponse de Gerard58 sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2014

CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2014

Bouteille ouverte à l'épaule pendant deux heures sans autre préparation, car je n'ai pas perçu la réduction parfois décrite précédemment.

La robe est d'un rouge sombre aux reflets violacés sans marque d'évolution.

Le nez oriente immédiatement vers une syrah septentrionale, avec un joli mélange de fruits noirs, mûre dominante, de la tapenade sur un fond lardé et des fragrances florales de violette et du poivre blanc.

La bouche est vive d'emblée, assez tendue sur une matière de demi-corps, soutenue par une acidité bien présente. Le milieu révèle un joli fruité épicé en accord avec le nez. L'ensemble reste très frais, salivant, sans présence tannique ostentatoire, d'une longueur honnête. 

Un très joli Saint-Joseph, plus gourmand et moins austère que quelques quilles bues précédemment et qui se boit très facilement.

Parfait pour accompagner un roti de boeuf, pommes sautées, girolles.

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dt, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, JRU83, Vaudésir, iceteayer, Psylo, LucB, Papé, GAET, leteckel, Fredimen, Garfield, Manas
26 Sep 2021 20:27 #878

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1052
  • Remerciements reçus 1540

Réponse de the_ej sur le sujet CR: Pierre Gonon - Saint Joseph 2012

Bu ici

Plat : épaule d’agneau cuisson basse température et ratatouille
CR: Pierre Gonon - Saint Joseph 2012
Violacé,  trouble.
Animal, acide, séchant. Manque flagrant de plaisir. Il devait passer avant, GG a été ouvert pour lui laisser une chance de se rattraper mais non, la bouteille est probablement défectueuse quand je repense à sa sœur délicieuse il y a quelques années. Flûte !
 

Jérôme
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, LucB, Gerard58, Fredimen
26 Oct 2021 19:57 #879

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Pierre et Jean Gonon - Saint Joseph Les Oliviers 2013

Ouvert ce soir un CR: Saint-Joseph Les Oliviers (blanc) 2013 de Pierre et Jean Gonon :
Robe :
or, brillante, soutenue, larmes épaisses
Nez : or, brillante, soutenue, larmes épaisses
Nez : retenu dans un premier temps... Crème patissière, fleurs blanches, miel, frangipane, vanille, chêne (même si le vin ne voit pas de chêne neuf), tarte citron à la meringue; grande profondeur, racé, beaucoup de nuances qu'il faut aller chercher.
Bouche : aromatique discrète. Bouche ample, texture de l'huile, une présence sans lourdeur; une fine amertume de type peau de poire tend la finale; très longue persistance en bouche,
Conclusion : Très bien++/Excellent Superbe vin blanc du Rhône Nord, équilibré, construit, raçé, discret mais profond; il se boit et s'apprécie sans problème après un Kabinett allemand mais nécessite incontestablement plus d'efforts/d'attention.
David Chapot.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, sly14, LucB, Papé, Fredimen, thiouss
10 Nov 2021 23:20 #880

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Pierre et Jean Gonon - Saint Joseph Les Oliviers 2013

Je redéguste le vin 24h plus tard (conservation en minicave 12°C). Il n'a pas bougé d'un iota: pas un poil d'oxydation, d'évolution, ni d'ouverture aromatique d'ailleurs! Arômes de tarte au citron, de poire, de peau de poire également : bouche huileuse, tapissante, caressante mais sans lourdeur. persistante par une belle salinité, discrète mais présente. Rien ne dépasse, tout est nuance, je trouve ce vin aujourd'hui plus qu'hier absolument remarquable dans son équilibre et son raffinement, même si, je le répète, il demandera a priori beaucoup plus d'attention pour être apprécié qu'un grand riesling par exemple.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou, LucB, Papé, Delphinette
12 Nov 2021 00:25 #881

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548
CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph Vieilles Vignes 2007
Nez intense et précis avec un profil marqué par les herbes aromatiques (thym, romarin), notes d'eucalyptus, menthol. Il y a aussi du poivre, tapenade, fourrure, champignon sec et un joli fruit qui se partage entre mûre, cerise, et petits fruits rouges. Quelques notes de kirsch aussi. Bref, c'est un joli festival et il explose du verre. Un vin évident.
Bouche moyennement puissante, fraîche et dynamique. On s'attend à ce que le milieu de bouche possède de la chair, un certain moelleux. Pas du tout ! La matière est fine et laisse la structure sur le devant sans qu'il y ait une quelconque forme d'agressivité ou de sècheresse. On s'aperçoit que le vin est tout en verticalité. Tanins fins. Un vin tactile avec une superbe texture. La finale n'est pas intense, mais est d'une persistance assez jouissive.
Grand vin. Après trois heures en carafe, le vin perd un peu de sa superbe aromatique et le champignon prend plus de place.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Jean-Bernard, jean-luc javaux, HERBEY 99, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, LucB, Blog, starbuck, leteckel, Gerard58, Garfield, Manas
28 Nov 2021 09:53 #882

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2997
  • Remerciements reçus 7838
Voilà une description qui donne furieusement envie 
Trouvable cette version VV ?

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
28 Nov 2021 15:39 #883

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548
Plus maintenant, sinon à des prix complètement délirants.
Je l'avais acheté lors de sa sortie il y a fort longtemps.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, leteckel
28 Nov 2021 17:18 #884

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2133

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet CR: Le millésime 2021 par Pierre et Jean Gonon

CR: Le millésime 2021 par Pierre et Jean Gonon


   


Nous le savons depuis quelques mois déjà de nos discussions bourguignonnes et ligériennes. Le gel printanier et les épisodes pluvieux tout le long de l’année n’ont pas fourni des bases propices à un grand millésime. La reprise de notre périple vers le Rhône Septentrional allait nous permettre de compléter cet état des lieux. Et quoi de mieux que de retourner à Mauves pour cela.

La perspective du long trajet fut atténuée par celle de croiser et converser à nouveau avec Pierre ou Jean Gonon. La nuit a recouvert l’horizon depuis longues minutes désormais. Nous nous garons dans la cour pour ensuite nous faufiler dans le chai par la porte entrebâillée. Nous rejoignons les caves par l’escalier en spirale. Jean est déjà affairé avec d’autres visiteurs, ce sera donc Pierre qui nous guidera lors de la dégustation. Retour au rez-de-chaussée.



2021 et ses obstacles


- Monsieur Gonon bonjour, cela va faire maintenant 2 ans que nous n’étions pas venus. J’imagine que les gens commencent à revenir dans la région ?
- Oui, cela fait d’ailleurs plaisir de revoir les personnes. En ce moment il y a beaucoup d’étrangers, des importateurs. Nous les recevons depuis la fin des vinifs jusqu’à maintenant. La coupure des transports avait eu lieu au plus fort de la période des déplacements.
- Comment sont les rendements en 2021 ? Beaucoup de régions ont été sévèrement touchées par le gel d’Avril.
- Je ne regarde pas de suite. Ce qui m’importe d’abord c’est que les raisins qui arrivent soient sains. Si l’on doit parler rendement ensuite, il ne faut pas que cela fasse plus de 35 hl. Et effectivement 2021 sera une récolte plus petite.
- Heureusement qu’il y a eu les volumes de 2018.
- Cette année-là, ce n’est pas le nombre de baies qui a fait le rendement. C’est la taille des fruits. Ils étaient gorgés d’eau. Et la maladie guettait. La qualité des fruits avant les volumes donc, pas l’inverse. Il y a eu beaucoup de tri cette année. Cela nous change des années précédentes. Depuis 2014, nous n’avons presque rien eu à trier. Après ce n’était pas une surprise, il a plu pendant une grande partie de l’année.
- Je me rappelle avoir été en Juillet dernier en Loire Occidentale et vos confrères étaient encore dans les vignes en train de traiter.
- Nous aurions eu plus de monde pour travailler, cela n’aurait pas été de refus. Pas tant au moment des vendanges, ce n’est en général pas un souci. Mais plus tôt dans la saison, de Mai à Juillet. Il est désormais plus difficile d’en trouver. Les domaines sont d’ailleurs contraints d’aller chercher de la main d’œuvre à l’autre bout du monde. De notre côté, nous avons de la chance, nous arrivons à en avoir en provenance de l’Europe de l’Est.
 
Vin blanc prélevé sur cuve inox
Un nez sur la poire, des notes de pêche blanche. En bouche, outre la fraîcheur liquide (9°C), le vin est assez digeste, fluide. De l’abricot, un peu de tilleul et de la peau de poire. L’amer en finale est perceptible mais léger. A goûter à nouveau à une température chambrée. AB+/B-.
- Vous avez bien fait de ne pas arracher les vignes.
- Je ne vous ai pas dit. C’est le Saint Joseph blanc 2020, pas le Chasselas.
- Ah oui… Note à moi-même : Lorsque le vin n’est pas encore annoncé, s’abstenir. Note à moi-même 2 : ce n’est pas demain la veille que je vais concourir aux dégustations aveugles. Et on sort les rames pour remonter le courant de solitude que je viens d’installer. La malo est faite ? C’est assez frais.
- Oui, toujours. Il y a parfois des vins techniquement moins acides que d’autres mais d’une sensation plus fraîche que ces derniers.
 
Iles Feray 2020
Un poivre gris en entame sur la langue et dans les joues. Passé les premiers instants, il laisse place à une trame plus aérienne. Ce n’est qu’en finale que le cassis et la myrtille se goûtent. B-/B
 
- Je comprends que 2021 a été récolté tardivement. Qu’en a-t-il été pour 2020 ?
- 2020 est une année plus sèche. Nous avons commencé à vendanger en Août les blancs et un peu de rouge. Le reste s’est fait en Septembre.
- Août, c’est plutôt rare pour vous.
- Il y a eu 2003 et 2020.
- Avec une date tardive en 21, comment vous êtes-vous organisés en attendant ? Vous avez peut-être avancé d’autres travaux ?
- Non, nous étions dans les rangs. Entre les vacances et le fait qu’il fallait finir les vignes avant les vendanges, notamment l’herbe, pas de temps pour autre chose. Nous n’avons pas encore fait les murs et les terrassements. Sur une année, c’est notre variable d’ajustement. Et sur cette saison, nous avons tout eu.



 
Planter / replanter


  

 
- Avez-vous pu planter cette année ?
- Un tout petit endroit. Avant de planter, il y a un travail de maçonnerie important partout. La partie haute des vignes a été faite il y a vingt ans et la partie basse sur Tournon est plus pentue. Et puis cette année nous avons eu beaucoup d’esca. C’est bien d’avoir des terrains au repos. Par endroits certains arrachent et replantent directement.
- Il n’y a pas un temps minimum de repos imposé ?
- Il n’y a pas de règle. Nous préférons laisser les sols au repos. Cela permet de réduire les nuisibles tels les nématodes logés dans les racines.
 
Saint-Joseph 2020
Un nez qui mêle de discrètes pétales de violette, des notes d’olives de Lucques adoucies aux grains de vanille.
Sur les papilles, la comparaison au St Jo met en avant ce qui manque au VDP tant le St Jo en possède les qualités : la matière. C’est long, intense, poudré et doté de l’acidulé de jeunes baies. Autant la différence de consistance n’apparaissait pas si évidente sur les millésimes précédents, autant sur 2020 la sève qui compose le St Jo laisse présager un vin capable de défier les années, voire les décennies. TB+ en dépit du froid ambiant. En parlant des fraîches conditions: les fruits s’expriment probablement un peu moins et les tanins sont légèrement plus perceptibles. Il va de soi que je pinaille, tant le vin, même lesté de ce handicap, demeure un modèle d’intégration de la rafle.
 
- Il me semble qu’il y a une cuve béton (celle en noir) en plus par rapport à notre dernière visite ?
- Nous nous en servons pour la vinif. Le côté isolant et l’inertie procurée nous conviennent bien. Le béton et le bois sont assez proches en terme de rendu de vinif. L’inox c’est bien plus différent.
 
Nous re-descendons pour accéder cette fois à une salle voisine à celle où nous dégustons habituellement.
- Nous n’étions jamais venus de ce côté. Qu’y avez-vous ? Les fûts paraissent plus clairs, un peu plus jeunes.
- C’est notre autre lieu d’élevage. Il n’y a pas de blanc, que du rouge. Pour le reste, c’est identique aux autres caves. Les tonneaux sont les mêmes. Il y a un peu plus de lumière ici.
 
Iles Feray 2021
« Nous sommes sur la fin de malo. »
Derrière la réduction, on goûte des notes de graphite. Le registre verse sur des notes florales. Avec une droiture et une vivacité supérieure (cf. fin de malo). AB+/B-
 - Quelles vignes composent les Iles Feray ?
- Il y a une base de 2 vignes en bas de coteau. Elles y entrent systématiquement. Ensuite nous y mettons les jeunes vignes du coteau qui ne rentrent pas encore dans le St Jo. Nous ne mettons jamais les vignes dans le Saint-Joseph avant qu’elles aient 8-10 ans d’âge. Et c’est à partir de 20-30 ans que nous arrivons au moment charnière.



 
2021, les pieds dans l’eau


- La ligne de pluie faisait une coupure à Montélimar. On manquait d’eau sur la fin Août. Puis de fin Août et sur Septembre, la pourriture a galopé. Plus il y a de sucre, plus ça va vite. On savait qu’il existait des foyers dès Juillet. La fin de l’hiver et le printemps avaient été très secs. Nous avons eu 2 week-end d’eau après le gel en Avril. Et ce ne s’est jamais arrêté de Mai à Juillet. Une pause en Août et une reprise en Septembre.
- Il vous a fallu traiter plus souvent j’imagine. Combien de passages avez-vous totalisé ?
- 11, contre 5/6 habituellement.
- Cela fait beaucoup.
- Ce qui compte c’est la dose finale. Nous n’atteignons jamais le maximum. Pour en faire un peu moins il aurait fallu concentrer les traitements.
- Une sortie est déjà longue.
- C’est plus la concentration au produit qu’il aurait fallu changer. Mais tous les secteurs n’ont pas besoin des mêmes doses. Et une fois la préparation faite, on ne peut pas changer la concentration. Et les fenêtres de traitement ont été rares cette année. La dernière fois où nous avons eu une saison similaire, c’était 2014. Tout s’accumule avec l’humidité : les mouches, les vers de la grappe, etc.
 
Saint-Joseph 2021, “Les Oliviers”
Le nez est plus ferreux. La bouche est très, très fluide, sans aucune faiblesse de matière. De l’olive sucrée et un séveux qui émerge avec les secondes. Comparativement plus vif et plus frais que 2020. On retrouve cette si belle signature de tanins poudrés et cacaotés en finale. TB+/Exc-
 
- Nous goûtons les différents lieux-dits. A quel moment procédez-vous à l’assemblage ?
- Le premier assemblage s’effectue pratiquement au bout d’un an avant que nous remettions le tout en fûts. Puis nous réassemblons 5 mois avant la mise, à l’occasion du soutirage.
 
Saint-Joseph 2021, “Manchot de la Croix”
« Le sol est granitique. Il s’agit de la superficie la plus grande. Dans l’ordre : Manchot de la Croix, Saint-Jean puis les Oliviers.»
Une droiture supérieure, un fruité plus éclatant, plus énergique sur la groseille et la mûre sauvage. La virgule finale d’une grande noirceur apporte un contraste qui éloigne grandement ce vin de la monotonie. La dynamique change avec la seconde gorgée. La solidité du socle et de l’ossature y apparaît. Excellent de complexité.
 
Pour tenter de percer le secret de cette intégration si réussie de la rafle :
- Sur quels critères décidez-vous d’érafler ?
- Selon ce que l’on voit.
- A la vendange, vous coupez court ? proche du fruit pour avoir moins de rafle ?
- Je vois ce que vous voulez dire. Non, ce ne serait que pour quelques grammes de différence. Et il y a des endroits où le fruit recouvre presque la rafle. La section se fait entre le sarment et le fruit.
- A quelle proportion êtes-vous sur les dernières années?
- Sur 2019 et 2020, on a éraflé 10 à 15%
 


 
D’un millésime à l’autre


  


Nous passons aux rouges en bouteille.
 
Saint-Joseph 2019
Un peu de fleur de sureau au nez, du bourgeon de cassis et de la violette. Il est temps de verser le nectar sur les papilles… Pow, pow, pow ! dirait le fictif DJ VE (Vendanges Entières). C’est poudré et suave dans son enveloppe tout en étant plein, dense, noir en son cœur. Une longueur superlative. Le vin ne tombe jamais, il est comme lancé en position aérodynamique sur une piste ovale. Seule une minuscule verdeur de la rafle, à la frontière du menthol, rappelle que rien ne presse. De la graine de grand vin.
- Comment parvenez-vous à garder autant de fraîcheur sur 2019 ? C’est assez bluffant pour un millésime dit solaire. Il doit y avoir la rafle mais pas plus que les autres années. Un de vos confrères bourguignons évoquait l’influence du travail des sols.
- C’est la somme des petites choses que l’on pense être bien pour la vigne. Il n’y a pas un levier spécifique que l’on puisse isoler pour identifier la causalité. Et nous sommes trop petits pour faire des tests. Sur ce que l’on fait, est-ce que l’on voit le résultat ? Il n’y qu’à Bordeaux que cela est possible :).
 
Saint-Joseph 2018
- Je l’ai goûté il y a peu, c’était délicieux.
- Je trouve qu’il est en train de se refermer. Vous me direz sur ce que vous allez goûter.
Des saveurs acidulées d’airelles et de cassis surmontées de violette. La structure est effectivement plus engoncée que ma précédente dégustation. Comparativement à 2019, 2018 est plus frais, sur un registre plus rouge et floral. La rafle se perçoit davantage. J’ai dû me faire une fixette sur cet aspect ce jour-là :). TB-
- C’est probablement un peu plus serré en finale. Mais peut-être suis-je influencé par ce que vous m’avez dit juste avant. (…) Avec les maladies des vignes, vous devez poursuivre les remplacements. Nous avions évoqué lors de l’un de nos précédents passages la constitution d’une bibliothèque de pieds.
- Oui, nous avons des sélections massales chez Bérillon. On cherche à avoir une population variée. Il y a des différences dans la taille des rafles. Tous les pieds ne sont pas nécessairement en bonne santé. Comme dans une population normale d’individus en fait. Puis nous avons arrêté les clones. La Syrah est plus sensible au dépérissement et il peut être foudroyant. Nous avons fini l’arrachage la saison dernière. Nous avions repéré les affaiblissements avant la tombée des feuilles. Les pieds neufs seront mis en place à partir de Février l’an prochain.
 
Saint-Joseph 2017
De la liqueur de cassis vient immédiatement flatter les nasaux. La tenue est plus raffinée et plus haute sur le palais. Une forme d’élégance s’est développée. Elle n’était pas présente il y a 2 ans de cela. Un effet séquence peut-être. Les 2ème et 3ème gorgées font émerger une accroche. TB+ néanmoins.
 
- Les rendements ont grandement varié d’une année à l’autre. Comment avez-vous ajusté votre parc de fûts ?
- En 2018 et 2019, nous avons acheté un à deux fûts. En 2020 et 2021, aucun achat.
- Vous en avez peut-être libérés ?
- Sur une année où il y a moins de vin, si nous avons un doute sur l’état physique du tonneau, il sera remplacé. Si le doute porte sur le goût, il est remplacé de suite, peu importe les volumes du millésime.
 
Saint-Joseph 2011
Moi qui ne suis pas fan des notes viandées sur une Syrah âgée, allais-je en rencontrer ici ? La réponse fut vite donnée : du sirop de cassis, du sureau et du bonbon à la violette. Sont soupoudrés ici et là quelques notes fumées, des accents de champignons et de la rose fanée. La complexité est XL. L’ensemble est savoureux et très digeste. Très chouette. TB+/Exc
- J’ai raté que 2011 était bon dans le Rhône Nord.
- 2011 a le malheur de passer après 2010.



Le rôle de l’amertume dans la fraîcheur


Nous poursuivons la dégustation sur flacons mais changeons de teinte.

Chasselas 2019
“Ah le voilà :).”
Le nez est un parfum. Des effluves de tilleul, d’acacia mûr, de la menthe douce et de l’ananas. La bouche est un peu moins expressive, plus fine. B, pour le nez notamment.
Et je peux enfin placer mon : - Vous avez bien fait de ne pas l’arracher.
- Nous avons tout refait, nous sommes donc repartis pour quelques années.
 
Saint Joseph 2019
Quelques billes gazeuses trahissent un léger perlant. La bouche procure une sensation grasse sans l’être. De la chair de poire conférence, des fleurs blanches avec un filin central sur l’amertume. B pour la bouche.
- Même si je ne suis pas un grand amateur d’amers, j’avoue que cela contribue ici à conserver un vin digeste (ou alors l’âge fait évoluer mes goûts ;)).
- C’est une manière de garder de la fraîcheur. Et nous demeurons convaincus que tous les petits gestes que nous apportons y participent. Nous ne croyons pas aux grands changements. Certains sont passés du désherbant à la non culture. La non culture ne fonctionne pas pour nous.
 
Saint Joseph 2018
Une parenté indéniable, un soupçon d’amer en plus. La finale colle un peu aux joues et me fait penser à quelques vins soufrés. AB+. Je m’en vais poser la question.
- A quel niveau de soufre êtes-vous ? La sensation en fin de bouche me rappelle des vins de domaines réputés, excellents au demeurant, connus pour ne pas limiter le soufre.
- Les gens réagissent différemment au soufre. A la mise, nous sommes à 15-20 de libre sur les rouges et 20 de libre sur les blancs. On a été un peu inférieur, on en revient. Il faut faire attention, on est sur une arête.
- Ce n’est pas tant que ça du coup et ce n’est par conséquent pas l’explication de ma perception.
- On peut faire du vin jusqu’à la mise sans SO2. Mais sur le long terme et avec le transport, les certitudes sont moindres.
- Un autre moyen de protection est le CO2. Cela peut participer à la sensation de fraîcheur également. Quelle quantité avez-vous ?
- Moins de 900 sur les blancs. On essaie d’en garder au maximum jusqu’à la mise.
 
Saint Joseph 2011
Des raisins de Corinthe secs. Un petit côté doucereux au toucher. De la poire, de la mirabelle et leurs enveloppes respectives. B+
Sans en acquérir des wagons, j’avoue que je ne refuse désormais pas un ou deux blancs issus du domaine lorsque j’étais plutôt réfractaire jusqu’à présent. Et pouvoir constater la manière dont ils peuvent évoluer favorablement ne fait que conforter ce choix.
- Même s’il est tôt pour en parler, comment se passe l’éventuelle relève ? Nous arrivons à un moment où nous voyons de plus en plus d’enfants participer au domaine familial.
- J’ai deux garçons. Ils sont dans le Mâconnais.
- Elle est bien cette région :).
- Oui, on y fait de belles choses. Et ce n’est pas loin d’ici.
 
Voilà, il est temps de partir non sans avoir vivement remercié Pierre Gonon ; pour nous avoir consacré de son temps, pour nous avoir partagé les challenges rencontrés sur 2021, pour les conversations hors ses vins, pour son immense modestie et pour le fabuleux niveau qualitatif moyen qu’il parvient à insuffler années après années. Des vignerons de cette trempe il n’y en a toujours pas autant que cela.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, Gildas, Alain Hinant, Jean-Bernard, gege, Axone35, bertou, La Vie est une Fête, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LADIDE78, bibi64, trainfr, Cédric42120, JRU83, sly14, Vaudésir, TristanBP, Oyaji-sama, LucB, Papé, Blog, Frisette, Med, starbuck, leteckel, David Chapot, the_ej, Gerard58, Vyat, Fredimen, Kiravi, Lionel73, Garfield, Vesale, Jainclodo, LEON213, Ion, Tony77777, Gaija, Chaccz, Coqauvin, BJambon, Ilroulegalet, Manas, Kana
05 Jan 2022 23:13 #885
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Le millésime 2021 par Pierre et Jean Gonon

Vin blanc prélevé sur cuve inox
Un nez sur la poire, des notes de pêche blanche. En bouche, outre la fraîcheur liquide (9°C), le vin est assez digeste, fluide. De l’abricot, un peu de tilleul et de la peau de poire. L’amer en finale est perceptible mais léger. A goûter à nouveau à une température chambrée. AB+/B-.
- Vous avez bien fait de ne pas arracher les vignes.
- Je ne vous ai pas dit. C’est le Saint Joseph blanc 2020, pas le Chasselas.
- Ah oui… Note à moi-même : Lorsque le vin n’est pas encore annoncé, s’abstenir. Note à moi-même 2 : ce n’est pas demain la veille que je vais concourir aux dégustations aveugles. Et on sort les rames pour remonter le courant de solitude que je viens d’installer. La malo est faite ? C’est assez frais.


 

Bravo pour ce superbe compte-rendu. Et merci pour le bon moment de rire (ça nous est arrivé à tous : chez Stéphane Ogier, j'avais dit : "on sent bien la densité des vieilles vignes" qui avaient... 9 ans :))
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet, thiouss
07 Jan 2022 22:26 #886

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Saint-Joseph blanc Les Oliviers 2006

Ouvert ce soir un CR: Saint-Joseph blanc Les Oliviers 2006 de Pierre et Jean Gonon :
Robe : paille, dorée mais sans excès.
Nez : beurre, fleurs blanches, miel d'acacia, fruits secs (amande), calisson, sans la moindre lourdeur/trace d'oxydation alors que la bouteille est restée 5h à température ambiante.
Bouche : moelleuse, enveloppante, douce, une veritable caresse, sans aucun feu alcoolique (13,8%), dont le corps commence à s'épurer (pour un vin de Marsanne/Roussane qui peut être lourd) et s'apprécie tranquillement à petites gorgées pour sa texture plus que son aromatique assez discrète actuellement. Aucun signe de vieillissement, j'aurais pu le prendre pour le 2013 bu récemment.
Conclusion : Très bien/Excellent. Vin archétypal d'une Roussanne/Marsanne, encore jeune, dont le corps commence à s'épurer/devenir plus svelte après 15-16 ans de bouteille. Un côté sentimental aussi puisqu'il s'agit du premier vin que j'ai acheté chez Jean en 2008 (et c'est ma dernière bouteille). Je repense au 1995 ouvert par Jean en 2010 je crois qui m'avait fasciné par son aromatique de brioche et son corps svelte, je retrouve ce corps certainement plus digeste que dans sa jeunesse mais pas encore ces arômes de brioche. Un vin décidément spécial.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, Olivier Mottard, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, sly14, Vaudésir, LucB, Papé, LLDA, Chaccz, Manas
15 Jan 2022 01:07 #887

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 496
  • Remerciements reçus 3645
CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph Rouge - 2016



Bouteille dégustée au restaurant le pyramide à Vienne. Je recommande particulièrement le menu du marché le midi, au rapport qualité prix vraiment intéressant. Beau moment de gastronomie.

Une fois repérée, nous questionnons le chef sommelier pour qui elle commence à pouvoir se boire, et elle est à bon prix, nous sautons le pas.
Première rencontre pour moi avec cette cuvée, celles que j’ai vieillissant encore en cave.

Elle accompagnera une magnifique épaule d’agneau confite au romarin, mijotée de légumes de vallée au ras el-hanout, panisse croustillante, jus de braisage.

Le premier nez n’est pas satisfaisant et me fait tomber de haut : il est marqué par une réduction assez importante. Nous demandons le carafage et y revenons 30 min plus tard. La réduction s’estompe un peu, mais le vin est toujours fermé et marqué par une évidente austérité.

En bouche, c’est strict, très minéral, la matière ne paraît pas juteuse, elle est plutôt dans le registre de la pureté. La fin de la carafe laisse entrevoir des notes plus gourmandes de coulis de framboise au nez et en bouche, mais sans grand plaisir en l’état.

Ce n’était pas une bouteille satisfaisante, à tout le moins je n’ai pas pris le plaisir escompté. Je suppose qu’elle devait sûrement être dans une phase ingrate, entre deux âges, ou tout simplement pas le bon jour…

Garde : à attendre impérativement.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Galinsky, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Psylo, Oyaji-sama, LucB, Blog, starbuck, leteckel, LLDA, Gerard58, Garfield, LEON213
25 Jan 2022 17:22 #888
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 622
  • Remerciements reçus 1844

Réponse de Jeanveux sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph Rouge - 2016

CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph Rouge - 2016
Bouteille dégustée au restaurant le pyramide à Vienne.
[/]
Une fois repérée, nous questionnons le chef sommelier pour qui elle commence à pouvoir se boire...
[/]
Ce n’était pas une bouteille satisfaisante, à tout le moins je n’ai pas pris le plaisir escompté. Je suppose qu’elle devait sûrement être dans une phase ingrate, entre deux âges, ou tout simplement pas le bon jour…
Garde : à attendre impérativement.


Tu feras passer l'info au chef sommelier de La Pyramide 
25 Jan 2022 21:00 #889

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 496
  • Remerciements reçus 3645

Réponse de Manas sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph Rouge - 2016

C'est déjà fait, et ce n'était en aucun cas incriminant.
Nous avons échangé quelques minutes sur cette bouteille avec lui, ce que j'écris ici a été dit dans le cadre d'un échange intéressant et courtois.
25 Jan 2022 21:32 #890

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1644
  • Remerciements reçus 3618
CR: Domaine Pierre Gonon - IGP Pays de l'Ardèche - Les Îles Feray 2018

C'est l'envie d'une belle syrah qui me pousse à l'ouverture de cette bouteille que j'espère en harmonie avec la magnifique pièce de boeuf local (charolais), haricots verts... Accord plus qu'harmonieux, quasi idyllique !

La bouteille est épaulée pendant deux heures environ.

La robe est d'un magnifique pourpre foncé et dense.

A l'ouverture le vin ne cachait déjà pas son origine. Le premier nez dans le verre confirme une jolie et pure syrah. C'est un tourbillon olfactif où le cassis se montre le plus présent, ne masquant pas cependant le pruneau, l'olive noir, la violette, le thym avec quelques effluves de tabac sur une trame d'épices et de poivre. C'est à la fois riche et raffiné.

L'attaque en bouche est vigoureuse sans être agressive, le toucher est soyeux et gourmand, la matière est imposante de richesse et de gourmandise, sans dérive vers l'alcool, le fruit bien présent, porté par une fine acidité sur des tanins civilisés vers une finale très longue et d'une grande pureté.
Le vin révèle un énorme potentiel tout en gardant une remarquable fraicheur. La fin de bouche est épicée avec justesse.

Il est évident que cette bouteille joue dans une catégorie largement supérieure à celle affichée sur l'étiquette.
Vin magnifique, grande réussite des frères Gonon, à boire quand vous voulez, selon votre degré d'impatience, de gourmandise, votre âge et votre stock en cave !

Gérard
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, Alex, monta, Jean-Bernard, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, julien1984, bibi64, sly14, DUROCHER, Psylo, TristanBP, LucB, Papé, Blog, leteckel, LLDA, RVincent, Garfield, Vesale, Monard, Jeanveux, Manas
30 Jan 2022 16:02 #891

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3845
  • Remerciements reçus 4089
Là Gerard tu as vraiment donné très très envie à tout le monde !!
Moi qui n’est jamais été spécialement convaincu par cette cuvée d’ouverture à l’univers Gonon j’ai envie de retenter !! 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Gerard58
30 Jan 2022 19:38 #892

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548

Réponse de bertou sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph rouge 2013

CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph rouge 2013
Nez de bonne intensité, précis, un peu d'évolution, mais nous restons sur une impression de jeunesse. C'est sur l'olive noire, le poivre, un peu de fourrure, un joli fruit sur la mûre, framboise, notes de fumé, touche de violette. Il y a aussi un côté pousse de ronce. C'est volumineux et c'est à la fois gourmand et sérieux.
Bouche moyennement puissante, fraîche avec une attaque assez gourmande, une matière fine. La seconde partie se raffermit avec une structure tannique fine, beau grain. L'acidité donne la mesure et la matière l'enrobe. Touche saline avec une très bonne longueur.
​​​​​​​Excellent.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Nilgiri, Jean-Bernard, HERBEY 99, Jean-Loup Guerrin, bibi64, LucB, Papé, Blog, leteckel, Gerard58, Ion
18 Fév 2022 21:18 #893

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548

Réponse de bertou sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph rouge 2012

CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph rouge 2012
Nez de bonne intensité, assez précis et assez évolué, en tout cas plus que le 2013 bu le jour d'avant. Le fruit est aussi moins éclatant et le vin possède moins de profondeur et de détails. Cela reste sympa sur le cuir, lard, cerise, kirsch, mûre, poivre, tapenade. Il y aussi un peu de bretts mais cela ne me dérange pas.
Bouche moyennement puissante, fraîche, ronde et souple. C'est peu extrait et le vin possède des tanins polis. Aromatique similaire au nez. Finale fraîche de longueur bonne.
Par contre, à l'aération les bretts prennent de plus en plus de place. Donc, autant en début de bouteille cela ne me dérange pas alors qu'en fin de bouteille, cela gâche le plaisir. Ma femme qui est beaucoup moins sensible aux bretts que moi, n'est pas gênée.
Bien + en début de bouteille et moyen en fin de bouteille.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, bibi64, LucB, Blog
20 Fév 2022 15:25 #894

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548

Réponse de bertou sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph rouge 2010

CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph rouge 2010
Nez de bonne intensité, net avec un peu d'évolution. Le fruit est bien mûr avec une pointe confite, coulis de mûre, poivre, touche lardé. C'est assez jeune et plutôt compact. Il y a une très bonne profondeur, mais je trouve que le vin manque de nuances quand même. Ok, j'attends du haut niveau de la part de ce vin dans ce millésime.
Bouche assez puissante avec une belle matière charnue, c'est délié et en même temps le vin est assez ferme avec une grosse concentration. Les tanins sont superbes, murs, fins et enrobés. Superbe équilibre. Fin de bouche avec une sensation saline, de la fraîcheur et une très bonne persistance.
Excellent. 

Un vin qui fait relativement jeune donc il n'y a pas d'urgence à ouvrir. Le vin devrait évoluer positivement dans les années à venir.

Sinon, j'ai trouvé la bouche magnifique, mais le nez manque de nuances pour atteindre un niveau supérieur. Dans le même millésime, j'ai trouvé Les Varonniers de Chapoutier supérieur.
Le prix de cette bouteille en seconde main est complètement insensé !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Jean-Bernard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Psylo, LucB, Val59, Papé, Blog, GAET, leteckel, Garfield
21 Fév 2022 20:54 #895

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 4041

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Pierre Gonon Ardèche Les Iles Feray 2018

CR: Pierre Gonon Ardèche Les Iles Feray 2018

Belle aromatique graphite, fruit noir, assez racée
Matière en 1/2 corps très juteuse et digeste
Belle persistance aromatique
Au final, une Syrah pleine de personnalité égalant sans sourciller de nombreux St Jo.
Le domaine n'est pas connoté "nature" mais cette cuvée se rapproche de ce style avec brio, tant ce vin est plein de vie.
Très bien
A boire / A garder 5 ans ?

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Bernard, bertou, chrisdu74, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, sly14, LucB, Vyat, Fredimen, Garfield
22 Fév 2022 10:18 #896

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1435
  • Remerciements reçus 201

Réponse de jlcc sur le sujet Pierre Gonon Ardèche Les Iles Feray 2018

"une Syrah pleine de personnalité égalant sans sourciller de nombreux St Jo" et c'est normal !
Bien que classé en IGP Ardèche, cette cuvée est composée de parcelles de Saint Joseph pas suffisamment qualitatives pour mériter de terminer dans l'unique vin du domaine. Et du coup, pour bien marquer la différence, ce n'est même pas revendiqué en Saint Joseph...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Jean-Loup Guerrin, TristanBP, GAET, Garfield
23 Fév 2022 08:54 #897

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548

Réponse de bertou sur le sujet CR: 2 Saint Joseph du Domaine Pierre Gonon

Bu lors de  cette soirée.

CR: Pierre Gonon - Saint Joseph 2015
Nez de bonne intensité, mûr, très mûr avec une très légère note de fruits confits. C'est compact et assez fermé. Les fruits noirs, les épices et l'âtre dominent.
Bouche plutôt puissante avec une matière épaisse. Tanins marqués, fins. Finale bonne mais pas exceptionnelle.
Correct, mais fermé et dans une mauvaise phase. Patience.

CR: Pierre Gonon - Saint Joseph 2013
Nez de bonne intensité, frais, net et précis avec des fruits noirs et rouges, côté acidulé. Poivre, fumé, lardé avec des notes de violettes, pousse de ronce. Du détail et une bonne profondeur.
Bouche moyennement puissante, fraîche, acidulé qui peut apparaître une peu stridante, car la matière est fine. J'aime ce style personnellement. De l'allonge et une finale salivante avec une très bonne longueur.
Très bien +.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, Papé, Blog
27 Mar 2022 14:07 #898

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548
CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph Blanc Les Oliviers 2014
Nez de bonne intensité, précis avec un peu d'évolution sur la cire d'abeille, noisette, fruits jaunes, léger confit. Il y a des notes plus fraîches de zestes d'agrumes. Notes d'herbes sèches, du beurre. Il y a une bonne amplitude.
Bouche puissante et grasse avec une acidité modérée. L'attaque est large mais en seconde partie, le vin se rafermit avec de beaux amers, un trait tannique. Touche saline en finale. J'aime bien l'équilibre de ce vin sur son gras mais sans lourdeur. Le vin n'est pas du tout pataud. La longueur est très bonne et c'est précis.
Très bien.
Les amoureux de vins vifs passeront leur chemin.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, dt, Jean-Bernard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, sly14, Blog, leteckel, Chaccz
10 Avr 2022 14:53 #899

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Domaine Pierre et Jean Gonon - Saint Joseph rouge 2015

Bu aujourd'hui un CR: Saint-Joseph rouge 2015 de Pierre et Jean Gonon :
Robe : grenat avec des traces bordeaux, sombre, mate
Nez : enveloppant sur la crême de cassis, l'encens, la suie, mais aussi des fruits acidulés (un peu df'acidité volatile dans le vin?)
Bouche : beaucoup de rondeur, d'ampleur, un toucher crêmeux; des tannins très fins, denses; une petite acidité qui donne de la nervosité au vin, beau milieu de bouche, mais l'aromatique devient un peu mate en finale. Les tannins fins mais présents portent la finale longtemps (10s).
Conclusion : Très bien++. Très beau vin avec une superbe matière, enrobée, pas du tout austère mais qui rentre dans un stade intermédiaire où le fruit s'efface un peu mais où les arômes secondaires/tertiaires ne sont pas encore là. La structure lui permettra de vieillir encore 10 ans sans problème.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, LucB, Papé, leteckel, RVincent, KosTa74, Manas, Jean F
09 Oct 2022 12:30 #900

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck