Nous avons 1686 invités et 12 inscrits en ligne

Domaine Pierre Gonon

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548

Réponse de bertou sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2016

CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2016
Nez intense et précis. Un vin évident qui donne le sourire aux lèvres. On est sur une aromatique fraîche sur les fruits noirs, frais, floral, herbes fraîches, touche végétale noble qui indique de la vendange entière. Il y a aussi un côté lardé, poivre noir, camarine noire. Superbe et ample.
Superbe bouche énergique, fraîche et dynamique. Par contre elle est ferme grâce aux tannins et à l'acidité. Très bonne intensité du fruit, de la précision et une note saline en fin de bouche qui fait saliver. Superbe longueur.
Excellent.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Super-Pingouin, HERBEY 99, La Vie est une Fête, tomy63, Papé, Blog, leteckel, Garfield, Vesale, Jeanveux
09 Oct 2022 14:47 #901

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2007

Ouvert aujourd'hui sur une bavette un CR: Saint-Joseph (rouge) 2007 de Pierre et Jean Gonon
Robe :
grenat foncé, mate
Nez : lard, cassis, encens, fleurs, viande rouge, suie, avec une touche acidulée;
Bouche : attaque avec une pointe d'acidité, puis la bouche se pose, avec des tannins fondus, mais qui possèdent encore un peu de fermeté. Belle vivacité de la bouche, qui n'est pas d'une densité et d'une longueur exceptionnelle cependant. On retrouve en rétro tous les arômes du nez.
Conclusion : Très bien. Nez archétypal d'une Syrah du Nord, voire d'un Saint-Jo de Gonon (à cause de cette touche d'acidité au nez, que j'aime beaucoup). Le vin est encore jeune, surtout au nez. le corps est assoupli par l'âge, le vin est à point actuellement mais tiendra encore pour évoluer vers des arômes plus animaux/faisandés.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, bertou, lutembi, Jean-Loup Guerrin, sly14, Vaudésir, LucB, Papé, leteckel, Vyat, Chaccz
13 Nov 2022 13:08 #902

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1771
  • Remerciements reçus 1207

Réponse de GAET sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2009

CR: Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2009

Robe : Violine, pratiquement pas de trace d'évolution.
Nez : Sur le fruit, la groseille, le cassis. Légèrement épicé, puis apparaissent des traces de fumée, d'atre. Mais Cela reste très fin.
En bouche : les tanins sont fondus. C'est un vin  en longueur  tout en finesse. Un peu de cerise en finale. Les arômes évoluent tout au long de la dégustation.
Très, très bien ++

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dt, lutembi, sly14, Vaudésir, leteckel, Gerard58, Garfield, Jeanveux
13 Nov 2022 15:35 #903

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 278
  • Remerciements reçus 1671

Réponse de LLDA sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Les îles Ferray 2019

CR: Domaine Pierre Gonon - Les îles Ferray 2019

Beau jus alliant finesse et puissance. 
L’aromatique est sur le graphique, la violette et le lardé avec une pointe de menthol. On sent tout de suite la patte d’un grand vigneron mais le vin a du mal à s’exprimer totalement et se refermera complètement le lendemain.
A attendre

Loïc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, Garfield
10 Déc 2022 10:02 #904

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 8023
Bu  ici.

CR: Vin de Pays de l’Ardèche, Les iles Feray 2020, domaine Pierre Gonon
Vin juteux et gourmand, avec des arômes classique de syrah.
Très bon (4/5), un vin évident, qui passe quand même après 2 pointures mais qui m’a séduit. Très belle découverte.

Bibi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, LLDA, RVincent, Garfield
01 Jan 2023 19:09 #905

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 278
  • Remerciements reçus 1671

Réponse de LLDA sur le sujet Domaine Pierre Gonon, Saint-Joseph blanc 2014

CR: Domaine Pierre Gonon, Saint-Joseph blanc 2014



La robe est sur un léger bronze faisant plus vieille que son âge.
Le nez est très discret.
La bouche, a l’inverse est d’une grande puissance avec de gros, gros amers et un gras tapissant. Il y a des watt! L’équilibre se fait plutôt bien malgré la richesse de la bouche grace aux amers qui compensent le gras.
Il faut absolument manger avec ce vin qui envoie sacrément!
C’est mon premier Gonon blanc et je suis surpris du style qui ne ressemble pas aux équilibre qu’on peut retrouver sur les rouges je trouve. On est tous partis sur un hermitage de Chave. 
Très bien ++
 

Loïc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., Jean-Bernard, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, DUROCHER, Papé, leteckel, Jeanveux
15 Jan 2023 11:21 #906
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 496
  • Remerciements reçus 3645

Réponse de Manas sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon, Saint-Joseph, 2013

CR: Domaine Pierre Gonon, Saint-Joseph, 2013

 

Bouteille dégustée au restaurant "la pyramide" à Vienne, en amont du marché aux vins d'Ampuis (CR à venir).
Elle accompagnera un splendide Ris d’agneau colorés au beurre d’Etrez, mini légumes de la vallée du Rhône au jus d’agneau, mousse légère.

Le vin a été dégagé à l'épaule 30 minutes avant dégustation, puis carafée à notre demande, à la suite d'une réduction persistante. 

Robe sans grande trace d'évolution. 

Un plat magnifique, que le vin n'aura malheureusement pas magnifié.

Une réduction au nez donc, dont on n'arrivera pas à se départir.
Derrière, ressenti d'un fruit assez pur, sur le coulis de framboise, assis sur une grande sensation de minéralité.
Un nez caractérisé par une certaine droiture, une certaine austérité, qui n'apporte qu'un plaisir limité. 

Bouche dans laquelle cette minéralité se ressent également, mais dans laquelle l'acidité prend bien trop le dessus à mon goût, et livre un vin avec assez peu de plaisir en l'état. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, Jean-Paul B., Jean-Bernard, Galinsky, Jean-Loup Guerrin, bibi64, DUROCHER, Papé, leteckel, LLDA, Boubzou, Gerard58
25 Jan 2023 20:43 #907
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 368
  • Remerciements reçus 425

Réponse de patrice sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon Saint Joseph 2015

CR: Saint Joseph P Gonon 2015

nez sur les fruits noirs et le poivre noir. Délicat, tanins fins encore marqués, long. Bon, mais moins « à part » dans l’appellation que certains millésimes.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Bernard, LucB, LLDA, Garfield
29 Jan 2023 20:04 #908

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 113
  • Remerciements reçus 332

Réponse de Locals sur le sujet Domaine Pierre Gonon Saint Joseph 2015

J'ai appelé le domaine vendredi afin de savoir si 2014 goûtait en ce moment. Pierre GONON a  comparé les deux millésimes et pour lui 2015 est à garder et 2014 plus prêt dans l'immédiat. J'ai bu 2015 l'année dernière et comme vous c'était bon mais pas transcendant. écrit:  


"Nul n'est censé ignorer la Loire"
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
29 Jan 2023 20:48 #909

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 402
  • Remerciements reçus 506

Réponse de jeuj sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon Saint Joseph 2016

CR: Domaine Pierre Gonon Saint Joseph 2016

Un truc à fêter hier soir ; "Le Georges" au Georges V.
Pas de prise de note possible mais un petit témoignage tout de même... :
Mon souvenir des compte rendus d'içi (je n'en lis pas ailleurs de toute façon) sur ce millésime (fermé, limite austère voire réduit) sauf un (le dernier de Bertou) et l'avis de mon caviste qui daigne m'en lâcher une par an, m'incitent (après hésitation) de demander au sommelier de le carafer. J'ai regretté. Le vin était prêt au premier verre, dés ouverture ; le dernier verre 2 heures après était terne par comparaison (début d'oxydation). Mais jusqu'alors, quel bonheur :
robe noire, un nez concentré de fruits noirs, fumée, cendres, sensation de fraîcheur, herbes coupées ou plutôt menthe/chlorophylle (la verte!) très légère, beaucoup de densité au point de paraître comme un peu fermé.
la bouche : tantôt cassis tantôt violette, fond fumé type bacon, touche saline, poivre, fraîcheur pressentie au nez retrouvée. Matière fondue, puissante, complexe et légère à la fois, du velour. Super accessible ; comme une évidence.  À l'aveugle j'aurais probablement opté pour un grand de la côte de nuit plus âgé. En toute finale (ça dure, ça dure !) la matière me donne l'impression d'une dissociation poudrée\acqueuse comme rarement ressentie en présence d'un grand vieux hautement respectable. Pas goûté aussi bon depuis bien longtemps. 
Excellent +
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, Axone35, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, sly14, Vaudésir, TristanBP, Blog, starbuck, leteckel, LLDA, Fredimen, Garfield, Locals
29 Jan 2023 21:50 #910
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6590
  • Remerciements reçus 4423

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon - Les îles Feray 2018

CR: Domaine Pierre Gonon - Les îles Feray 2018

Bu sur trois jours.
Nez sur les fruits noirs, agrumes, olive noire.
Attaque douce, en rondeur qui ouvre une bouche  en forme, aux tanins tout à fait fondus.
C'est la gourmandise qui séduit ici: sensation d'une pulpe gorgée de fruit, et ça parait  jeune!
La finale exprime  une grosse fraîcheur sur les agrumes et un fond de graphite, c'est persistant.
Très bon.
Pierrade, couscous, c'est passé sur tout!

 


 

JB
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, Blog, GAET, leteckel, LLDA, Gerard58, Garfield, Manas, Jean F
05 Fév 2023 18:08 #911
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20749
  • Remerciements reçus 8247

Réponse de Eric B sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Les îles Feray 2018

Il y a des variabilités sur ce 2018, donc. Bouchon ou manque d'homogénéité du lot (entre le haut et le bas de la cuve, par exemple) ?

Eric
Mon blog
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Bernard
05 Fév 2023 18:13 #912

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6590
  • Remerciements reçus 4423

Réponse de Jean-Bernard sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Les îles Feray 2018

Il semblerait, en effet! Je suis en train de le terminer: la finale fraîche et acidulée, entre agrumes et griotte , top!

JB
05 Fév 2023 18:15 #913

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 33

Réponse de Adrien92 sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Les îles Feray 2018

De mon expérience, ce n'était pas un problème de bouchon. J'ai bu 2 bouteilles en 2 mois, les 2 faisaient syrah nature, avec une acidité plus marquée qu'a l'accoutumé (volatile?), la première je ne l'avais pas terminé car bu en 2 temps (midi et soir le même jour), et ça c'était terminé en souris... la deuxième, j'ai voulu la boire "rapidement", mais c'était trop funky pour moi. J'ai sorti un millésime 2019 pour comparer et au delà de l'effet millésime , c'était beaucoup plus net et j'ai retrouvé le style Gonon, avec une syrah très pure, juteuse.



 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Jean-Bernard, legui
06 Fév 2023 12:10 #914

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20749
  • Remerciements reçus 8247

Réponse de Eric B sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Les îles Feray 2018

Quand je parle de bouchon, je ne pense pas à un  problème de TCA. Je veux juste dire que le bouchon n'a pas fait normalement son travail et que le vin en a souffert dans sa conservation.

Eric
Mon blog
06 Fév 2023 12:45 #915

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2017

Bu aujourd'hui un CR: Saint-Joseph 2017 rouge de Pierre et Jean Gonon :
Robe : violette, grenat foncé, dense.
Nez : violette, cassis, mûre, encens, intense. Nez sur le fruit, aucune note fumée/de lard/de viande.
Bouche : entrée en bouche séveuse, crémeuse, suave. Puis la structure se manifeste, avec une fermeté qui dénote avec le fruit du nez et qui laisse entrevoir un beau potentiel de garde.
Conclusion : Très bien/Excellent. Très beau vin, aux arômes archétypaux des vins du domaine selon mon goût (cassis, violette, encens, sans le lard dans ce vin) mais auquel la structure ferme du millésime (certains parleront d'une petite sêcheresse) sied particulièrement bien. Je suis content pour ma fille qui goûtera son millésime de naissance dans une dizaine d'années. Pensée particulière pour Pierre et Jean suite au décès de Raymond Trollat qui leur a vendu les vignes.
David Chapot.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alain Hinant, Alex, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, Gerard58, KosTa74, Garfield, Xavier1227
26 Fév 2023 20:44 #916

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2133

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet 2022 au domaine Pierre et Jean Gonon

2022 au domaine Pierre et Jean Gonon


« En retard, en retard, je suis en retard… » comme dirait un célèbre lapin blanc, non pas au rendez-vous en ce frais matin du 16 Décembre mais bel et bien dans la rédaction de mes comptes-rendus :)

J2 de notre périple Rhodanien. Nous nous rendons désormais presque les yeux clos à cet incontournable domaine céans à Mauves. Il est 8h30 mais la mélodie de flacons s’entrechoquant présuppose un lieu en effervescence depuis quelques heures déjà.



C’est un Jean Gonon souriant qui se présente à nous sur le pas de porte. Il nous invite aussitôt à descendre d’un niveau.

- Vous connaissez le chemin vers la cave :).
- L’an passé nous étions avec votre frère sur la partie plus récente du sous-sol. Nous entendons que vous êtes affairés dès les premiers instants de la journée. Au moment de choisir notre date de venue, vous m’aviez évoqué le début de mise.
- Oui les blancs 2021. Ce matin, nous couchons les bouteilles. Nous le faisons systématiquement dans la foulée.
- Pourquoi cela?
- L’année où nous ne l’avons pas fait, nous avons eu quelques bouteilles coulantes.

2022, un nouveau 2003?

   


- Après 2021, vous devez apprécier 2022.
- En 2021 il y a effectivement eu le gel mais ce sont surtout les 3 épisodes de grêle qui ont fait le plus de dégâts. Après nous parvenons tout de même à 27 hl. Cela a été vécu comme une catastrophe mais c’est parce que ceux qui se sont installés récemment n’ont connu que de belles années. Il faut se rappeler les années difficiles qui ont précédé cette série.
- Et 2022 en comparaison?
- C’est complètement le contraire. Il a fait très chaud et très sec. Les vignes ont tout de même bien tenu. On aimerait croire que les vignes s’habituent au réchauffement. On est probablement également content du choix de ne pas recourir aux clones. Je pense surtout qu’il a fait sec et chaud tôt. Les vignes ont vécu petit dès le départ. Nous avons eu de petits raisins tout le long et ils ont résisté, quand bien même début Août c’était le four dans les rangs.
- Il y a eu un peu de pluie il me semble.
- Les pluies ont été annoncées mais elles ne sont jamais arrivées, sauf le 15 Août. Il a plu 30 à 35 mm. Cela a rappelé les condition de 2003 sur l’impression.
- A quel rendement aboutissez-vous?
- 32 hl. Les rendements étaient plus confortables sur les plateaux.
- En rétrospective, 2021 n’est pas si mal en terme de volume.
- En 2021, ce qui a sauvé l’année: c’est une super équipe. L’année fut longue et difficile. Il a plu constamment. Il a fallu beaucoup trier, dès la vendange. Nous avons eu du personnel qui partage son temps entre les vignes en France et la récolte d’oranges, en Espagne. En 2022, l’année était plus courte et il y a eu moins de passages.
 
Chasselas
- Commençons par le Chasselas. C’est l’endroit que nous avons vendangé le plus tôt: 26 Août. Il y a eu presqu’un mois d’avance par rapport à d’habitude. Comme en 2020.
Le Chasselas est le plus précoce. L’indice de maturité va de paire avec un fort indice en degré d’alcool. Il ne faut pas trop attendre sinon on perd du relief.

De petites notes amères dès l’entame qu’équilibre un toucher fluide et léger. Le registre est à dominante fraîche en dépit d’une acidité en retrait. Il existe un côté presque désaltérant sur la seconde moitié de bouche. AB+

- Ce n’est pas si mûr en bouche alors que l’année était solaire.
- Non effectivement. Ça nous rappelle 2020.
- Vous évoquiez la caniculaire année 2003. 2022 est-elle comparable?
- La météo aurait pu le laisser penser. Les raisins ont dit autre chose. Les rouges 2022 ne font pas tout à fait 13°.
- Etonnant.
- Parce qu’il n’y a pas eu d’eau. En 2003, il y a beaucoup de grillures et de confits. La maturité phéno n’était pas là. En 2022, les degrés ne sont pas élevés mais la phéno est bien atteinte. Début Septembre, il a plu à nouveau, sur une demi journée. Il ne fallait pas bien plus car nous étions à la limite de la fêlure des peaux. Nous terminons les vendanges en Septembre.
- Les maturités ont dû être proches d’une parcelle à l’autre?
- Les maturités étaient homogènes mais il y avait des différences là où les sols sont argileux. Les baies y étaient d’ailleurs plus jolies.

Saint Joseph, les Oliviers
« Les Oliviers poussent relativement tard. »
Un supplément de corpulence sans pour autant verser dans une amertume plus marquée. Il existe une sensation presque huileuse, de quasi-viscosité comparativement au premier vin. L’aération installera une âpreté plus dicible au centre de la bouche. B-

- Avec un millésime plus précoce, avez-vous pu consacrer du temps à la rénovation de vos murets?
- On y est. Nous ne sommes pas en avance non plus.
- Les pentes rendent vraisemblablement le travail compliqué j’imagine?
- L’accès n’est pas le plus difficile. C’est plutôt la longueur et la profondeur nécessaire à l’ouvrage qui prend beaucoup de temps. On ne veut pas construire sur l’affleurement de la roche mais bien profondeur. Et lorsque la pluie s’y mêle, c’est moins évident encore.
- La pluie justement, au regard des quantités tombées cet automne, n’a-t-elle pas ravinée les reliefs?
- Nous avons limité les dégâts avec les céréales plantées et l’herbe commençait à repousser.

Saint Joseph, Les Oliviers
Du cassis. C’est salivant, iodé, avec des notes d’ardoise et de réglisse. La texture est légèrement grasse dans le fond. Les tanins, quasi impalpables, se dressent en toute fin, à point nommé pour apporter cette touche de reviens-y. TB

- Nous avions échangé la dernière fois sur la pratique encore répandue du désherbage dans la région. Avez-vous pu constater des améliorations?
- Cela se réduit, heureusement. Ça a changé sur Cornas et Crozes.

Saint Joseph, Tournon
Ce que ce vin perd en fruits à l’entame, il le gagne en ossature dans son second mouvement. Il existe une nervure centrale, haute, un peu plus acidulée et dense. Cette matière prend davantage d’épaisseur avec des touches de zan à la gorgée suivante. TB+/Exc-

- A quelle part de vendanges entières arrivez-vous sur 2022?
- 90%, à vue de nez. On ne réfléchit plus en % mais plutôt selon notre observation. Si les peaux sont fragiles, nous n’allons pas mettre les raisins à l’égrappoir. Nous avons éraflé plus en 2021.

Saint Joseph, Saint-Jean-de-Muzol
Les tanins sont mieux intégrés encore, peut-être moins épais. La longueur est superlative. Le registre est noir avec de la réglisse en bâton. En terme de texture, nous sommes au compromis des 2 précédents terroirs, comme un lien qui permettra la cohérence de l’ensemble. TB+/Exc-

- A quel moment pensez-vous assembler 2022?
- Fin Mars, début Avril. On assemblera au soutirage. On laissera sur marc pour éviter la réduction.
- La malo est faite?
- Elle a démarré au même moment que la fermentation alcoolique. Sur les années ensoleillées, il y a peu de malique.
- Quel est le niveau d’acidité?
- En AT, nous sommes entre 3 et 4. Le PH n’est pas trop élevé. C’est le plus important. Il y a des vins très biens à un PH de 4 / 4,2 mais il peut y avoir un sujet de conservation par la suite.
 
Saint Joseph, Saint-Jean-de-Muzol Vieilles Vignes
Des baies de mûres et cassis bien foncées par le soleil. Une finesse accrue. Une partition contenue et plus concentrée. Des tanins poudrés en abondance en périphérie de bouche. Un cylindre qui s’étire dans le temps. /Exc-

- C’est assez différent du précédent. Concentré.
- Je trouve que ça a le goût de l’endroit avec le gneiss et le sol aride.
- Peut-être est-ce dû à un rendement moindre?
- Oui, peut-être. Les porte-greffes sont plus vigoureux sur cette partie.
- Pensez-vous refaire des VV?
- Il ne faut pas que ça affaiblisse le reste si on enlève un tonneau. Et je ne sais pas si c’est une bonne idée. La dernière fois, cela a pris des proportions démesurées. Ce n’est pas notre idée du vin. Tout le monde a de quoi faire une cuvée spéciale, on a tous un coin de vieilles vignes, un parcellaire, etc. Mais on préfère l’assemblage.


2021 et le rapport au gel



Nous goûtons 2021, un an après, prélevé des cuves.

Iles Feray 2021
La robe est d’un rouge assez profond. Des notes de poivre blanc se font sentir. La bouche souffre nécessairement un peu la comparaison en terme de fonds mais la logique des appellations est somme toute respectée. Les 2/3 portent sur la vivacité de la groseille, de la myrtille et du cassis. La conclusion se fait plus noire. B

- Une partie est-elle passée en Saint Joseph?
- Non, on a même été plus sévère.
- Avec le gel, avez-vous songé à retarder les tailles?
- En 2021, ça a gelé là où nous avions taillé plus tard. sic! La taille ne suffit pas. Il faut des sols propres au Printemps. Les herbes retiennent l’humidité et amplifie le gel.
- Des bougies peut-être?
- Il y en a eu à Hermitage. Mais l’endroit n’a pas gelé. Il y a toujours du vent et ça peut sauver. A -6 / -7 il n’y a en revanche pas grand chose à faire.
- Les faibles rendements un peu partout sont un prétexte pour que les prix s’envolent…
- Il faut arrêter de se plaindre. Ça va ici quand même. Il y a des régions qui perdent un peu la tête.

Saint-Joseph 2021
Le nez est beaucoup plus expressif, sur une palette de fruits rouges frais. C’est plus traçant sur les papilles même si elle se resserrent en finale. C’est soyeux, délié avec un solide socle. De la pivoine et du poivre. TB+

- La différence est assez nette avec les Iles Feray.
- Les années chaudes ont tendance à réduire l’écart.
- Quand pensez-vous faire la mise pour 2021?
- Elle est programmée début Mars, pas de changement. Il existe une tendance à mettre en bouteille plus tôt mais nous avons le temps.

Saint-Joseph 2020
Le nez est plus sanguin, métallique. En bouche, c’est très équilibré, à la conjonction du solaire 2022 et du plus fin 2021. Les fameux petits tanins cacaotés s’expriment pleinement en accord avec la violette et le cassis. Une très belle expression. Exc
 
Saint-Joseph 2017
Du corps, de la tonicité. Des perles violacés et rouges très salivantes. De la myrtille et du cassis. « C’est une petite récolte. Je trouve le vin un peu asséchant, encore carré. Il y avait des peaux épaisses. »
Oui enfin, ça va quand même. On peut percevoir une petite accroche en coin de bouche mais rien qui ne vient gâcher l’équilibre. Avis du vigneron vs. avis des petits amateurs que nous sommes :D.

- Nous avons la chance de goûter de remonter le temps à chacune de nos venues, parvenez-vous à garder des millésimes anciens?
- Non pas suffisamment :). Nous n’avons rien des années 90 à 2000. Rien de nos parents. Ils ouvraient beaucoup. Et nous n’avions pas anticipé un tel engouement, autant de visites.
- Comment est-ce arrivé?
- Les réseaux sociaux probablement. C’est aussi une question de génération. Les gens ont des goûts plus éduqués, plus sûrs. Ils se sont rendus comptes qu’ils n’étaient pas obligés d’aimer les vins plébiscités par Parker.
- En parlant de critique international, dans quelle proportion vendez-vous à l’étranger?
- On a toujours fait de l’export, 50/50. En France, il y a les restaurants. Au moment du Covid, ils ont apprécié que nous conservions 1 année dans nos caves plutôt que leur pousser. A leur réouverture, ils étaient tous présents.
 
Saint-Joseph 2013
Un nez noir, presque sur la suie. En bouche le contraste est saisissant: nous avons le droit à de la confiture de cassis, de myrtille et même de violette. Le vin est très salivant TB
L’an passé j’avais découvert avec surprise que 2011 était bon en Rhône Nord. Cette année c’est le tour de 2013.
2013 vieillit bien.
- Comme beaucoup, vous aviez dû vendanger assez tard?
- A partir du 1er Octobre.

L’importance du soin apporté à la greffe

 


- Avez-vous planté en 2022?
- Non, nous avons fini de greffer une parcelle plantée il y a 5 ans. On est plutôt content du résultat. Ça a super bien marché.
- Avec quel type?
- 3309 en général. On fait quelques essais de porte-greffes plus vigoureux avec un bon système racinaire. Il vaut mieux greffer en oméga mais c’est difficile lorsque le pied est déjà en place. Sur table, c’est plus facile.
- Pourquoi privilégier cette forme?
- Elle fait que tout s’ajuste. Mais elle ne serait pas adapté à la Syrah en raison du développement de tissus autour des plaies.
- Comment avez-vous finalement procédé?
- En 2021 nous avons fait les fentes: 1ère grosse plaie de taille. En 2022, nous avons surgreffé en Chip-bud et en T-bud. Et nous avons glissé les bourgeons. On perd un an mais on évite le phénomène de plaie. La fente est enterrée puis on gratte 15 jours plus tard. Le problème c’est qu’ici nous avons des cailloux. Nous avons donc eu recours à des tubes de sable. Nous avions essayé avec du terreau mais les pigeons venaient gratter. A la pousse, il faut une taille régulière jusqu’à la fin de la saison. On garde un rameau d’un an. Et avec beaucoup d’eau l’enracinement est meilleur.
Vous parlez de la greffe sur place et de celle sur table. Pourquoi ne pas tout faire sur table?
Parce que la greffe sur place permet d’avoir des racines plus larges.

Chasselas 2020
Une grande fluidité. Moins séducteur que le 2019 bu à la même époque l’an passé, il n’en reste pas moins mûr sans excès de largeur. La tenue est bonne. AB/B.

Saint Joseph Les Oliviers 2020
« 80% de Marsanne. »
De la mirabelle, un début mielleux. De la reine-claude et un léger mentholé au nez. La bouche se fait aussi doucereuse, pas dans le sens sucré mais dans son confort. Une sensation de gâteau au miel. Un fond sur l’écorce de coco. Le vin persiste longuement. B+
- C’est fraîchement remarquable. Il existe une sensation douce qui efface l’amertume.
- Tout ce qu’on reproche à la Marsanne, ça vient aussi des vignerons qui font des vins lourds. Nous parlions de l’enherbement plus tôt. Il ne faut pas qu’il soit systématique. La vigne enherbée est davantage en souffrance et la phéno s’atteint plus difficilement. Et cette sous-maturité conduit à de l’amertume et de la mollesse.

Saint Joseph Les Oliviers 2015
De la fougère, de la noix de coco encore verte et de l’amande au nez. On pouvait craindre une bouche marquée par le gras. Il reste très limité. L’amertume est bien présente mais de petites pointes acidulées et des épices en bout de langue donnent du relief. B+/TB- Mais dîtes donc, je n’ai jamais aussi bien noté une Marsanne je pense :).
- Le vin est plus frais qu’il n’y paraît de prime abord.
- Il perd de la richesse avec les années.

Qu’écrire que je n’ai pas déjà formulé ici à l’occasion de mes précédents comptes rendus. Que leur sens de la vigne demeure grand; cela a déjà dit. Que leur humilité est à la hauteur de leur talent; également. Ah si, peut-être qu’ils produisent des vins d’une exceptionnelle régularité. Je n’ai pas souvenir d’avoir goûté une année plus faible qu’une autre depuis que nous nous rendons chez eux. Merci, en particulier pour ces cours sur la greffe et le rapport de la phéno et l’amertume sur les blancs. La barre est placée haute pour les domaines qui vont suivre. A ce propos, je vous ai déjà écrit que je suis « en retard »? :D.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: joel, Olivier Mottard, Alex, tht, gege, Axone35, jean-luc javaux, peterka, podyak, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, LucB, lbb.contact, Papé, Frisette, Med, IH1456, starbuck, leteckel, David Chapot, LLDA, the_ej, Boubzou, Gerard58, KosTa74, Garfield, Vesale, LEON213, zekioflo, Manas, Manu M, Jean F
31 Mar 2023 09:58 #917
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1475
  • Remerciements reçus 297

Réponse de oulababa sur le sujet 2022 au domaine Pierre et Jean Gonon

J'avais beaucoup misé sur 2013 , là ou la critique descendait le millésime dans le Rhône nord, je lui trouvais une certaine noblesse froide , force est de constater qu'il y a des réussites et des échecs , une récente sereine noire 2013 était vraiment en-dessous de tout. 

 

Xavier L.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex
31 Mar 2023 13:27 #918

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1100
  • Remerciements reçus 2539

Réponse de David Chapot sur le sujet 2022 au domaine Pierre et Jean Gonon

Merci pour le compte-rendu. Je me demande comment tu fais pour prendre des notes aussi détaillées tout en profitant de l'échange.
J'y étais une semaine avant vous, juste après chez Clape comme chaque année, c'est mon cadeau de Noël de venir voir des gens aussi humbles qui ne changent pas. Chaque fois que je viens, Jean nous reçoit après sa journée de travail, simplement, C'est à chaque fois un bol d'authenticité, de vérité, de simplicité, un pôle de stabilité.
À propos du millésime, Cornas a semble-t-il souffert du manque de pluie aussi (un ami m'a parlé de 22hL/ha chez Thierry Allemand), alors que ce n'est pas autant le cas à Ampuis (pluie du 15 aôut mais aussi après m'a dit Corinne Jamet). Olivier Clape m'a dit que ça s'est joué à rien du tout, ce qui se passait à Cornas n'était pas forcément la même chose qu'à Mauves. Mêmes degrés faibles chez Clape (13,6° de mémoire) mais avec une sensation de maturité du raisin qui m'a rappelé les Bouland 2020. Par contre, je n'ai eu chez Clape aucun arôme de type cassis Teisseire qui était si présents en 2003 (et partiellement en 2009) (je ne peux pas parler des vins de Pierre et Jean que je ne connaissais pas à l'époque).
Encore merci,
David.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, jean-luc javaux, Papé, KosTa74, Garfield
31 Mar 2023 19:54 #919

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1596
  • Remerciements reçus 2133

Réponse de Super-Pingouin sur le sujet 2022 au domaine Pierre et Jean Gonon

Ce sont ces Ô combien intéressantes discussions qui sont une part importante de ma passion du vin. Et puisque c’est moi qui pose la grande majorité des questions (n’est-ce pas les potos LPV75 ;)), j’en retiens plus aisément les réponses. Un petit carnet avec le gribouillage des mots clés et ça fonctionne.

Nous avons évoqué avec des vignerons tant en Bourgogne qu’en Rhône la chance de revoir un millésime 2003. On s’est rendu que beaucoup ont adapté leurs choix dans les vignes, effeuillage face Nord et pas Sud par exemple, au même titre qu’ils ont changé des choses pour limiter les conséquences du gel.

Les prochains CR (quand je trouverai un moment) parleront également de 2022. Une « pluie miraculeuse » côté Ampuis ou un déficit à Condrieu ou à Chateauneuf.

HD
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Alex, Papé, David Chapot, the_ej, Manu M
31 Mar 2023 21:44 #920

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 980
  • Remerciements reçus 1557

Réponse de LPV sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon - Les Iles Feray 2016

LPV Nice 83ème - Thème millésime 2016


CR: Domaine Pierre Gonon - Les Iles Feray 2016

Joël
Robe rubis foncée. Joli nez fumé, un beau fruit, panier de fruits noirs, un côté salin.
La bouche est juteuse, dynamique, un côté un peu fougueux, sur la petite mûre, fumé, léger lardé.
Très très bon

Stéphane
Nez très discret, sur un léger fruits rouges. Bouche sur les fruits rouges et noirs, la mûre, la myrtille, la cerise, florale. Impression en demie teinte, ça manque un peu de matière mais possible effet séquence avec l'élevage des 2 bouteilles précédentes.​​​​​​​

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux, Jean-Loup Guerrin
02 Avr 2023 09:09 #921

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95111
  • Remerciements reçus 25145

Réponse de oliv sur le sujet CR: Domaine Gonon, Saint-Joseph, 2014

Bu chez Flo


CR: Domaine Gonon, Saint-Joseph, 2014

 

Oliv
Robe bordeaux.
Beau nez classique, sur l'olive noire, le sang, le poivre vert, le tabac brun. Belle présence et une certaine classe malgré un côté encore primaire.
L’aération renforce le charme aromatique, noircit et épice le vin qui prend des notes de café et de biscuit spéculoos.
Belle bouche profonde et nerveuse, dense et pleine de relance à la fois, avec le même net gain d'harmonie et de complexité avec un peu de présence dans le verre.
Finale juteuse et pointue à la fois, sur un point d'équilibre plein encore tout jeune qui me convient parfaitement.
Très bien+ (mais à noter que nos dames n'ont pas aimé !)

Legui
C'est une syrah qui ne triche pas, tout y est, rien ne dépasse. Très joli à boire aujourd'hui, mais les légers tannins encore perceptibles en finale me font dire qu'on peut encore l'attendre. En même temps c'est un millésime assez frais... très chouette vin en tout cas. Au prix de l'époque. Parce qu'aujourd'hui c'est une autre histoire...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, bibi64, DUROCHER, Gerard58, Fredimen, Nicolathicaz
30 Juil 2023 17:30 #922

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2652
  • Remerciements reçus 8023

Réponse de bibi64 sur le sujet CR: Domaine Gonon, Saint-Joseph, 2015

Bu à l'aveugle.

CR: Domaine Gonon, Saint-Joseph, 2015
La robe est intense, entre 2 âges.
Le nez est exubérant, ca part dans tous les sens: encens, pivoine, fruits noirs confiturés, réglisse, épices diverses. Je me dis qu'une telle variété ne peut venir que du Rhône ou du Languedoc. Je pense à une syrah dominante, mais je n'écarte pas le grenache car il y a un côté agrumes comme on peut en trouver chez Charvin par exemple.
En bouche, c'est très joli: ample, frais, juteux, avec des tanins polis. Il y a à la fois de la matière et de l'élégance, avec une forte expression aromatique. On retrouve le nez, avec aussi un côté olive noire qui m'amène à nouveau vers la syrah, que je finirai pas pronostiquer dans le Rhône nord. La réglisse s'impose dans la longue finale.
Bilan: un très beau vin avec beaucoup de caractère; j'ai beaucoup aimé (4,5/5).
En plus, il n'avait pas une position facile en passant après un très beau Montus Prestige 2000. Déjà irrésistible, ca devrait se garder encore longtemps en gagnant en complexité.

Bibi
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, HERBEY 99, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, DUROCHER, Papé, leteckel, jd-krasaki, Gerard58, Garfield, Manas, Jean F
31 Juil 2023 23:45 #923

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548

Réponse de bertou sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon - Les Iles Feray 2016

CR: Domaine Pierre Gonon - Les Iles Feray 2016
Joli nez, intense, ouvert et plein de gourmandise avec des fruits de la forêt, cerise burlat, du poivre, lard, côté floral. Un peu de profondeur, mais c'est surtout la qualité du fruit qui met le sourire aux lèvres.
La bouche est moyennement puissante, fraîche, pleine de gourmandise, pas très tannique. Un vin qui glisse tout seul sur le palais. Par contre, ce n'est pas très long. Ce n'est pas grave, on prend une autre gorgée.
Très bien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, jean-luc javaux, bibi64, IH1456, leteckel, Garfield, Vesale, Manas
03 Aoû 2023 20:58 #924

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 545
  • Remerciements reçus 1729

Réponse de LEON213 sur le sujet CR: Domaine Pierre Gonon, Saint Joseph 2020

CR: Domaine Pierre Gonon, Saint Joseph 2020
Bon, ça va être court: si vous possédez ce vin, ne l'ouvrez pas avant quatre ans au moins! Fermé, acide, aucun plaisir possible aujourd'hui. Bon, je n'ai pas vraiment de doute sur le potentiel. J'ai fait une connerie, qu'elle soit utile aux autres, ça compense un peu...

LEON213
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, gege, HERBEY 99, Jean-Loup Guerrin, bibi64, DUROCHER, Papé, Blog, leteckel, the_ej, Garfield, thiouss, Manas
03 Aoû 2023 22:28 #925

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3847
  • Remerciements reçus 7548
Bu lors de cette soirée.

CR: Domaine Pierre Gonon – Saint-Joseph Vieilles Vignes 2009
Très beau nez, précis, pas très évolué sur un fruit mûr mais frais sur la mûre, myrtille, camarine noire, côté sanguin, poivre, tapenade. Il y a de belles notes florales. Un vin qui propose plusieurs couches et plein de contrastes.
La bouche est assez puissante avec une grosse structure marquée, des tanins fins. C’est assez austère mais aussi juteux et concentré. La structure est superbe, côté granuleux dans le tanin. Beaucoup de caractère. Grosse longueur fraîche, précise. C’est costaud et structuré, mais le jus est superbe !
Grand vin.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Galinsky, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, LucB, Fredimen, Vesale
17 Aoû 2023 21:21 #926

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 889
  • Remerciements reçus 3162

Réponse de oberlin sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2017

CR:
Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2017

Robe opaque, dense. Nez très joli de syrah, violette, lardé, sanguin. C'est déjà bien complexe.
La bouche est nettement moins agréable avec une structure encore ferme et un déséquilibre notable sur une acidité qui limite le plaisir de dégustation. La.palette aromatique reste très plaisante.
Le niveau de la bouteille n'a pas beaucoup baissé pendant le repas. Le lendemain, le vin offre encore moins de plaisir à cause d'une volatile trop présente.
plutôt déçu 

Marc



 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alain Hinant, bertou, Jean-Loup Guerrin, Papé, GAET, leteckel, jd-krasaki, Garfield, Manas
17 Sep 2023 21:12 #927

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 889
  • Remerciements reçus 3162

Réponse de oberlin sur le sujet Domaine Pierre Gonon - Saint Joseph 2013

LPV GRENOBLE EN 2013
CR:
Domaine Gonon, Saint Joseph, 2013
Vin vraiment pas simple à lire, très typé nature avec de l’acétate. L’expression aromatique est quand même jolie, tapenade, cendré.
La bouche est marquée par une acidité terrible qui domine tout et empêche un réel plaisir de dégustation. J’avais pensé aux producteurs bien nature du Rhône Nord comme Dumas ou Monnier Férréol. Surprise à la levée de la chaussette.
Deux déceptions en peu de temps pour moi avec Gonon.
Pas terrible en l’état.

Marc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jean-luc javaux, bertou, Jean-Loup Guerrin, Manas
07 Oct 2023 21:57 #928

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 530
  • Remerciements reçus 778

Réponse de MathiasB sur le sujet Pierre Gonon, Saint-Joseph rouge 2016

Bu lors de la soirée LPV Coteaux de Paris 11 : Montlouis / Vouvray / Saint-Joseph



CR: Vin 8 : Pierre Gonon, Saint-Joseph rouge 2016

Nez assez ouvert, avec du fruit, mais aussi une pointe de caoutchouc.
Bouche dense, avec une belle complexité, et plus de fraîcheur que la Cuvée du Papy.
On retrouve les marqueurs de la syrah : olive, lard, le tout accompagné d'un très joli fruit.
Un rouge plus en finesse que les précédent, et un style qui semble aussi plus évolué.
Très Bien 

Mathias
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Papé, Blog
30 Nov 2023 21:52 #929

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1159
  • Remerciements reçus 4041

Réponse de vvigne sur le sujet CR: Pierre Gonon, Chasselas, 2021

LPV Beaune #44 : Paulée d'automne à l'Episode

CR: Pierre Gonon, Chasselas, 2021



Équilibre sudiste mais sans lourdeur, beaux parfums muscatés.
Une jolie découverte
90

KRABB
Robe assez claire, nez sur des arômes de pulpe de raisin (normal me direz-vous), muscat.
Pas de défaut mais pas plus de qualité.
Bravo à mon voisin Mike qui s'est montré très pro "ça c'est un Chasselas"

OLIV
Robe jaune paille.
Nez généreux, sur le citron confit, les fruits blancs, un truc qui savonne un peu trop.
Bouche riche, sur une sucrosité lente et une épaisseur sans allant qui accentue le ressenti écoeurant.
Finale floue et molle qui n'appelle pas la soif.
Je n'ai pas aimé.

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
15 Déc 2023 17:46 #930

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck