Nous avons 1554 invités et 58 inscrits en ligne

Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

  • Messages : 133
  • Remerciements reçus 420

Réponse de Kalimotxo sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Il faut arrêter avec ce moelleux basching. 
en restauration le moelleux ce porte très bien 
Au verre a l'apéritif ou sur un foie gras ça se vend très bien
Le problème vient plus du contenant car 75cl a 2 ou 3 c'est trop.
Et comme plus personne veut faire des demies ça patine.
 

Entièrement d'accord avec le contenant de 75cl qui n'est plus adapté.
Pour le commun des mortels (autre que les abeilles, bourdons et autres bec à sucre), les bouteilles de 50cl sont largement suffisantes et permettent de servir correctement 6 personnes.

J'enfonce une porte ouverte LPVienne mais le vieillissement de 20 à 30 ans d'une bouteille n'est plus vraiment d'actualité.
Hormis pour les uluberlus sur ces pages ou des personnes qui prennent le temps de chiner les enchères et qui peuvent se l'offrir , mais le vin du consommateur lambda, c'est achat, ouverture, service et caisson à verre.
Personnellement je n'ai pas acheté de liquoreux dans mes débuts d'amateur de pif il y 20 ans et me met maintenant à en acheter depuis que certains vignerons font des cuvées moins sucrés et plus sur la buvabilité...Peut-être que dans 20 ans de mieux il me restera 1 ou 2 Tirecul Lagravière à ouvrir

D'accord aussi avec Jérôme Pérez sur le fait que les cocktails au liquoreux c'est le même combat que le rosé piscine...mais si ça peut permettre au vigneron de le faire vivre, c'est peut-être louable aussi.

David
08 Déc 2021 21:57 #121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1776
  • Remerciements reçus 1218

Réponse de GAET sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

J'enfonce une porte ouverte LPVienne mais le vieillissement de 20 à 30 ans d'une bouteille n'est plus vraiment d'actualité.

Il suffit de faire gouter de bons sauternes, vouvray, coteaux du layon et partager sa passion avec ses enfants, d'autres personnes aimant le vin pour comprendre l'intérêt du vieillissement de ses vins.
Toute une palette d'arômes et de complexité se développent avec l'âge.
Cordialement
Gaëtan
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Delphinette
08 Déc 2021 22:21 #122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4902
  • Remerciements reçus 2424

Réponse de agitateur sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

1  je pense qu'une partie de l'explication du délaissement, c'est cette mode du très vif, très sec, du strident, comme si le plaisir hédoniste, le confort devaient être rejetés.
2  à Tokaj et à Sauternes, la mode c'est le cocktail, pas mieux que le rosé piscine de mon point de vue et une négation de ce que peut être l'expression du terroir.
3  Alors que le vin riche, c'est sans doute l'exacerbation des qualités du terroir : faire un bon liquoreux sur un mauvais terroir, c'est sans doute plus difficile que de faire un bon sec.
 

1 Pour le grand public, absolument pas. Ce que tu décris concerne une frange infime de consommateurs.
Les moelleux du gers ne cessent de conquérir des parts des marché. Moelleux faciles, aromatiques.

2 je partage pleinement, mais il y aussi les contraintes économiques. J'en parlais ce jour avec une personne de Sauternes. Cette personne "veut" du botrytis,  y compris sur le 3eme vin vendu à vil prix ( en dessous des couts de revient d'ailleurs ), ce que je soutiens fermement en tant que consommateur. Le sec existe pour tenir l'équilibre comptable. En dehors d'un milieu passionnel comme le vin et hors du point du vue du seul consommateur, quel cadre d'entreprise veut couler la boutique pour ne pas céder à une fraction de la demande ?

3  Evidemment. Tu ne partagera pas mon avis, mais pour faire du sec de qualité il faut selon moi, dans un ordre fortement décroissant de priorité:
- de la cervelle
- du matos
- du terroir

Pour revenir sur les propos de Delphinette et d'autres:
- le format 37.5 est rare par absence de demande du consommateur, et / ou des intermédiaires concernés. Au moins sur le circuit français. 
Je dois vous notifier que, de manière très grossière et très moyenne, quand un Sauternes vends 50% de ses volumes globaux en France, il n'y vends que 10% de ses demies fioles.
En GMS, les demies de toutes couleurs et avec ou sans sucres prennent la poussière. Ils représentent la rotation CA / mètre linéaire la plus misérable de tout le rayon. 

Dans 2 jours, je vais avoir un repas / dégustation avec un club de dégust. J'y ai une part disons active ( mais pas seul ) sur les choix des vins.
Aprés les champ' apéro, nous aurons:
2 moelleux sur l'entrée
2 rouges sur le plat
3 liquoreux sur le dessert.
En dehors des frappés LPViens, donc de 1% des consommateurs de vins, et 0.01% de la population, qui fait çà ?
 
08 Déc 2021 23:18 #123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21943
  • Remerciements reçus 6185

Réponse de mgtusi sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Ce qui m'étonne là dedans, c'est qu'une bouteille de sauternes se conserve sans problème plusieurs semaines sans aucune altération.

Michel
08 Déc 2021 23:22 #124

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 974
  • Remerciements reçus 672

Réponse de Delphinette sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

La question n'est pas d inondé les rayons demi bouteilles en rouge et en sec puisqu'il vendent les bouteilles correctement quelques soit le prix d ailleurs .
on parle de demi en sauternes et pendant les FAV il y en a jamais tout simplement donc comment veux tu qu'on puisse savoir si les gens et amateurs en achèterais ? 
Personnellement j ai un roulement de 40 bouteilles de sauternes mais je suis intéressé par les demis car facile a ouvrir en tête a tête. 
n'oublions pas qu'en loire on trouve plus facilement du flaconnage 37 et 50 cl dans les cuvées supérieures pour maintenir un prix plus stables certes mais plus accessible a boire a deux

 

I feel a supersonic give me gin and tonic...
08 Déc 2021 23:37 #125

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4902
  • Remerciements reçus 2424

Réponse de agitateur sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

@ MG
je veux bien te croire, mais je n'y suis pas confronté à titre personnel.
37 cl par tête de pipe en fin de repas avec les fromages bleus et un dessert, ça passe tout seul. Si on ne boit pas seul, la 75 cl convient parfaitement.
Mais maintenant que tu le dis, j'ai eu un peu honte il y a  3 mois. 3  adultes, 3 liquoreux en 75 cl en fin de repas, il en restait la moitié à 18h00....
08 Déc 2021 23:40 #126

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4902
  • Remerciements reçus 2424

Réponse de agitateur sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Personnellement j ai un roulement de 40 bouteilles de sauternes mais je suis intéressé par les demis car facile a ouvrir en tête a tête. 
 


Probablement 100% ou presque des crus classés de Sauternes en produisent en 37.5 cl.
Les 2/3 des non classés aussi.
Si tu n'en trouves pas, ce n'est pas la faute à la production, il faut que tu adresses tes requêtes aux circuits intermédiaires ( je radote, l'âge peut être ...)

Pour la Loire ou les VT / SGN  alsaciens, il faut analyser jusqu'au bout: la 37 ou la 50 cl existe....Car c'est le seul format proposé par le domaine sur une cuvée donnée. La  petite fiole n'est pas une alternative, c'est le seul choix possible. 

 
08 Déc 2021 23:51 #127

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19702
  • Remerciements reçus 4898

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

1 Pour le grand public, absolument pas. Ce que tu décris concerne une frange infime de consommateurs.
Les moelleux du gers ne cessent de conquérir des parts des marché. Moelleux faciles, aromatiques.

2 je partage pleinement, mais il y aussi les contraintes économiques. J'en parlais ce jour avec une personne de Sauternes. Cette personne "veut" du botrytis,  y compris sur le 3eme vin vendu à vil prix ( en dessous des couts de revient d'ailleurs ), ce que je soutiens fermement en tant que consommateur. Le sec existe pour tenir l'équilibre comptable. En dehors d'un milieu passionnel comme le vin et hors du point du vue du seul consommateur, quel cadre d'entreprise veut couler la boutique pour ne pas céder à une fraction de la demande ?

3  Evidemment. Tu ne partagera pas mon avis, mais pour faire du sec de qualité il faut selon moi, dans un ordre fortement décroissant de priorité:
- de la cervelle
- du matos
- du terroir
 

Totalement d'accord sur le point 1 : j'y pensais en écrivant.
Point 2  : il y a un mois, un importateur américain, juste à la suite de la bonne note du liquoreux 2017 chez Jancis Robinson me contacte : il voulait un blend en bouteille de 1 litre et voulait savoir si y avait moyen de s'arranger. Je ne sais pas si finalement il a réussit la cuisson de son œuf. Mais, oui, faut bien bouffer.
Point 3 : ça dépend de la qualité du terroir pour l'ordre que tu établies. ça peut facilement passer en 1 s'il est très qualitatif et minimiser les deux autres points sans les occulter bien entendu, mais en effet, on ne va pas être d'accord.

Le contenant plus petit renvoie aussi à la rareté du produit. Il ajoute d'ailleurs à ce sentiment de rareté. Il permet également d'avoir un prix au litre plus élevé, voire beaucoup plus. (même si le coût du package est aussi plus élevé). Par contre l'expédition, ça craint ... difficile de trouver des boîtes adaptées.

Jérôme Pérez
09 Déc 2021 06:30 #128

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21943
  • Remerciements reçus 6185

Réponse de mgtusi sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Je comprends tout à fait la nécessité d'un petit contenant pour la restauration, beaucoup moins pour un particulier étant donné qu'une bouteille de sauternes, par exemple, peut se consommer sur plusieurs semaines sans aucune altération.
Peut-être y-a-t-il une éducation à faire dans ce sens ?

Michel
09 Déc 2021 09:38 #129

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3518
  • Remerciements reçus 6879

Réponse de jd-krasaki sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Surtout qu'à la maison tu peux verser la moitié de la 75 dans une 37,5 propre dès l'ouverture, et augmenter ainsi encore la plage de temps de consommation modérée. 

JD | Lutèce
09 Déc 2021 09:56 #130

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 807
  • Remerciements reçus 2266

Réponse de Bobo1 sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Je comprends tout à fait la nécessité d'un petit contenant pour la restauration, beaucoup moins pour un particulier étant donné qu'une bouteille de sauternes, par exemple, peut se consommer sur plusieurs semaines sans aucune altération.
Peut-être y-a-t-il une éducation à faire dans ce sens ?

C'est sans doute une histoire d'habitude, on ouvre, on boit, on jette, souvent sur une seule journée. Les secs on les garde en majorité 3-4 jours maximum pour les bouteilles entamées.

Thibaut
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: icna
09 Déc 2021 23:11 #131

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 664
  • Remerciements reçus 414

Réponse de Oyaji-sama sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

jd-krasaki post= écrit: Surtout qu'à la maison tu peux verser la moitié de la 75 dans une 37,5 propre dès l'ouverture, et augmenter ainsi encore la plage de temps de consommation modérée. 

Je crois que le VP stratégie de Rieussec a pensé à l’indiquer sur la contre étiquette pour se relancer sur le marché français… mais l’équipe marketing lui a rappelé que les bouteilles de 37,5 n’existent pas en France: ils ont demandé au département R&D de plancher sur cette nouvelle bouteille.
Mauvais Change Management ? Hacking ? Politique inclusive trop poussée avec le recrutement de graphistes aveugles ?

 
 Oui elle fait 75cl mais le contrôle de gestion a suggéré de doubler le prix pour compenser .

Martin / Oyaji-sama LPV Tokyo (Emzansi, 2 Rives, Paname)
09 Déc 2021 23:33 #132
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6977
  • Remerciements reçus 6147

Réponse de Frisette sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Je sais que c'est hors sujet mais put***, plus je la voie, plus je la trouve moche cette bouteille de Rieussec!!!

Flo (Florian) LPV Forez
09 Déc 2021 23:36 #133

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95328
  • Remerciements reçus 25497

Réponse de oliv sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

USA
Réhabiliter les vins doux américains. 

www.winemag.com/2021...
11 Déc 2021 15:46 #134

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4902
  • Remerciements reçus 2424

Réponse de agitateur sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?


Juste pour signaler un exemple ( et il n'est pas le seul ), un 1er classé juste au bas de la butte de Yquem a dispo à la vente propriété la quasi totalité ( voir la totalité ) des mill. depuis 2002, en demie bouteilles. A la moitié du prix de la 75 cl. 
C'est donc bien un problème ( ne pas en trouver sur le marché ) d'intermédiaires et / ou de demande finale.
18 Déc 2021 19:15 #135

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 191
  • Remerciements reçus 187

Réponse de Cyril_HK sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

 


Juste pour signaler un exemple ( et il n'est pas le seul ), un 1er classé juste au bas de la butte de Yquem a dispo à la vente propriété la quasi totalité ( voir la totalité ) des mill. depuis 2002, en demie bouteilles. A la moitié du prix de la 75 cl. 
C'est donc bien un problème ( ne pas en trouver sur le marché ) d'intermédiaires et / ou de demande finale.
 

Intéressant ! C'est vrai que les liquoreux de Bordeaux, surtout classés, semblent pouvoir se trouver en demi-bouteilles relativement facilement, mais en ligne. Beaucoup plus difficile autrement.

Je pense quand même que des formats de 37.5cl ou 50cl sont tout à fait censés aujourd'hui. Certes, peut-être qu'on manque aussi d'éducation et qu'on devrait dire à plus de monde qu'un liquoreux se conserve plusieurs semaines une fois ouvert, mais tout de même, pour la plupart des gens que je connais (non-amateurs de vin), boire un liquoreux est une occurrence rare et ils préféreraient de plus petites bouteilles. Moi-même je dois reconnaître que je peux apprécier un liquoreux mais que mon palais se sent vite surchargé et que je n'en bois pas beaucoup. Quant aux accords, je veux bien entendre qu'en fait le Sauternes c'est pas que le foie gras, avec une volaille rôtie ça donne un truc incroyable, et là un format bouteille est adapté...oui bon d'accord mais dans la réalité à moins de faire un repas avec des illuminés de LPV exclusivement, les gens vont juste trouver ça très bizarre.

Cyril, jeune amateur récent, en quête de lumière (tamisée, pour l'atmosphère). D'où je pars: www.lapassionduvin.c...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Delphinette
19 Déc 2021 00:30 #136

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95328
  • Remerciements reçus 25497

Réponse de oliv sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Sauternes
Même Yquem cherche à se rajeunir sa clientèle. 

www.the-buyer.net/ta...
17 Fév 2022 22:52 #137

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3284
  • Remerciements reçus 305

Réponse de winaddict33 sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Sauternes
Même Yquem cherche à se rajeunir sa clientèle. 

www.the-buyer.net/ta...
 

Pour rejoindre un autre sujet du forum, le prescripteur est manifestement invité pour découvrir le charme d'Yquem, mais il n'annonce nulle part à quel prix on pourrait trouver cet apéritif parfait au verre dans un lieu branché de la ville

Amateur pendant 20 ans Passsionné depuis 2002
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, éricH
18 Fév 2022 19:16 #138

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95328
  • Remerciements reçus 25497

Réponse de oliv sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Sauternes
Le vin blanc sec, nouvelle promesse du Sauternes.

avis-vin.lefigaro.fr...
18 Sep 2023 20:37 #139

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95328
  • Remerciements reçus 25497

Réponse de oliv sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Sauternes
Le terroir de Sauternes et Barsac voit depuis quelques années se créer, à côté des liquoreux, des vins blancs secs haut de gamme, en appellation Bordeaux. Souvent adossés à la marque des châteaux classés en 1855, leur qualité ne fait plus aucun doute et leurs prix tutoient ceux des liquoreux.

www.terredevins.com/...
11 Oct 2023 18:09 #140

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95328
  • Remerciements reçus 25497

Réponse de oliv sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Entretien
Malgré une large diversité de goûts et une qualité en hausse, les vins botrytisés n'ont pas toujours la cote auprès des amateurs. La sommelière Pascaline Lepeltier revient sur les raisons de ce désamour et nous décrit la palette de terroirs des vins liquoreux, de France et du monde.

www.larvf.com/pascal...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, IH1456, Ilroulegalet
02 Nov 2023 20:08 #141

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8727
  • Remerciements reçus 1558

Réponse de hyllos sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Entretien
Malgré une large diversité de goûts et une qualité en hausse, les vins botrytisés n'ont pas toujours la cote auprès des amateurs. La sommelière Pascaline Lepeltier revient sur les raisons de ce désamour et nous décrit la palette de terroirs des vins liquoreux, de France et du monde.

www.larvf.com/pascal...

La chaptalisation... mouais... je crois pas, en tout cas pas maintenant. Les sodas ont le vent en poupe et c'est juste du sucre dans de l'eau. C'est beaucoup plus complexe que ça, à mon avis.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
03 Nov 2023 11:49 #142

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3921

Réponse de PtitPhilou sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

J'ai trouvé cette vidéo intéressante comme introduction à l'univers des grands liquoreux. Pascaline Lepeltier m'a donné envie d'ouvrir un beau liquoreux ce week-end. Un jeune ou plutôt, si je peux, un" vieux" de plus de 30 ans.
Il manque, à mon goût, dans son portrait des grands liquoreux actuels, ceux du Sud-Ouest : Monbazillac, Saussignac, Gaillac, Pacherenc, etc.

Il me semble qu'elle évoque les vins liquoreux des années 1970-90, où nombre de domaines pratiquaient une viticulture et des vinifications peu qualitatives.
Je me souviens de pas mal de Coteaux du Layon, de Vouvray insipides ou "grisâtres", soufrés, pâteux même, à la longueur courte.
Cela rejoint ce qu'indiquait Agitateur il y a quelques jours sur les Sauternes.
Des vignerons comme Patrick Baudouin ou Francis Poirel (liste non exhaustive) ont montré la voie, idem à Sauternes avec le Cru Barréjats.de Mireille Daret, réunis au sein de l'association Sapros vers une recherche du botrytis "noble", aboutissant d'ailleurs parfois à des vins extrême (le fameux "essence de chenin" de P Baudoin près de 700 g/L de sucres, moins de 1% d'alcool !). Rigolo à goûter, mais pas du vin.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER, Ilroulegalet
03 Nov 2023 12:56 #143

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 808
  • Remerciements reçus 3071

Réponse de Ilroulegalet sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

J'ai jeté un oeil à l'article dans le magazine et il est assez intéressant pour se remémorer la tradition du botrytis, et à quel point, les français ne sont pas les seuls à en faire. C'est plus un récapitulatif des nuances d'expression, ainsi que des concours à l'antériorité des traditions de vins à botrytis. La dégustation présente un assortiment vraiment très joli de liquoreux, tant en terme de pedigree que de fenêtre de dégustation. On peut déplorer un angle mort sur les liquoreux de Rust et du Neusiedlersee dans le Burgenland autrichien (à peine 1 vin dégusté - le Feiler Artinger Essenz 2003 qu'ils ont dû aller chercher chez Lavinia), d'autant plus que c'est la région "gagnante" de l'antériorité dixit l'article. Ils ont de surcroît une tradition de botrytiser des raisins rouges (zweigelt ou cabernet sauvignon le plus souvent). J'ai un grand souvenir d'un Ausbruch 1998 de Sauvignon d'Ernst Triebaumer d'ailleurs.

A mon sens, bien que le Jurançon pratique censément exclusivement du passerillage, il aurait mérité d'avoir un pirate dans la dégustation. En effet, dans l'article, Jérémy Cukiermann affirme que le Sauternes compense un relatif déficit d'acidité par un jeu sucre/amer virtuose, or cela m'a fait immédiatement penser à la cuvée "Au Capcéu" de Camin Larredya en Jurançon qui est absolument brillante à ce jeu.

En matière de note, comme la vidéo le suggère c'est Willi Schaefer qui remporte la palme pour son Auslese AP 15 VST (des enchères de Trèves donc) de 2006 avec 99/100, suivi de 2 Yquem (88 & 2010 il me semble, je n'ai plus le mag sous les yeux) à 98. Ses opposants étant un Egon Müller ainsi que deux JJ Prüm "réguliers" en Allemagne. Les Tokaj de Demeter et Szepsy ont d'excellentes notes également, ainsi que les chenins de Loire. Globalement toutes les notes sont hautes et remarquable travail du caviste d'avoir réussi à trouver toutes ces références.

Etant bec à sucre, je rejoins le commentaire de Tomy suite à sa soirée : un bon liquoreux à maturité a littéralement tout pour combler l'oneophile et rafler les notes les plus hautes. L'Egon Müller Auslese 2003 terminait sur une amertume et avec une puissance incroyables qui n'entravait pas du tout sa sapidité, j'aurai pu engloutir la bouteille en 5 minute. De même en Sauternes, un Raymond-Lafon 1986 qui avait totalement digéré ses sucres avait réalisé un fabuleux numéro avec un poulet épicé.

Pour ce qui est des raisons du désamour, je pense que c'est la diabolisation du sucre "sucrailleux" qui en est la cause. La société moderne a banalisé le sucre de façon incroyable (et encore, les normes françaises sont nettement plus restrictives que la plupart des pays, en Amérique du Nord ou Sud, la couche de sucre est bien plus importante) et il y a eu une prise de conscience assez forte à cet égard. Or c'est vrai que les vins liquoreux jeunes sont "sucraillons", ce qui allume les signaux d'alerte immédiatement.
Notons toutefois que le Primitivo a un succès énorme auprès du grand public ou à l'apéro alors que les RS sont parfois élevés, mais bien camouflés par les arômes racoleurs de la confiture de fruit.

En revanche, les liquoreux avec de l'âge qui ont digéré les sucres ont déjà nettement plus de succès en dégustation, à ce titre le fait que les châteaux de Sauternes aient remis du 1996 sur le marché cette année à des prix raisonnables est une bonne initiative.

Sven. Curieux de tout, prédilection pour les vins blancs légers et européens.
03 Nov 2023 14:16 #144

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8727
  • Remerciements reçus 1558

Réponse de hyllos sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Oui, c'est vrai mais le problème des liquoreux actuels n'est pas celui des années 70.

La desaffection des vins sucrés n'est pas limitée aux vins liquoreux, les bulles aussi sont délaissées si elles sont jugées trop sucrées. Et je pense que la raison majeure est économique, à chercher à la production. La valorisation des blancs secs a énormément augmentée. On peut facilement vendre un blanc sec de Bordeaux au delà des 20€. Et d'une manière générale, les prix et la mode du blanc s'est beaucoup développée. A comparer avec les années 1980 où les gens ne juraient que par le rouge... je devrais d'ailleurs trouver des statisitiques sur ce point... 

Dans le même temps les liquoreux ont beaucoup plus plafonné et l'exigence de qualité s'est aussi développée pour ces vins. 

On arrive en ce moment avec des liquoreux de qualité qui ne peuvent guère dépasser les 10hl/ha vs blancs sec à 50. Tout dans la production du liquoreux coûte plus cher et est plus risquée. Or qui est prêt maintenant à payer 5x plus cher un liquoreux? Si vous mettez 15-20€ dans un blanc excellent, serez-vous prêts à mettre 100€ dans un liquoreux. Clairement pas. Du coup dans certaines région, je pense qu'ils sont voué à devenir un produit de niche. 

Mais ça n'est pas exhaustif... un autre problème en France, c'est que taux d'alcool de nos liquoreux vs acidité et sucre. On a beaucoup de vins sucrés en France avec des alcools élévés et des acidités basses (pas acide). On a des vins a équlibre pataux et c'est doublé du fait qu'on vend encore quasi uniquement un bouteille de 0,75 alors que la demie est beaucoup plus adaptée à ce type de produit...

Ce que je voulais dire c'est que peut-etre oui, elle a raison pour les années 70-80 mais le problème actuel vient d'autres sources désormais. Le manque aussi de familarisation avec les vins doux et le snobisme du sucre résiduel n'est pas à oublier... bref, c'est beaucoup plus complexe que deux paragraphes de la RVF ;)

Après, je ne critique pas la personne en question, juste que l'idée avancée dans la RVF est quand même peu satisfaisante (bon et puis les articles aussi court et vide, ça me court sur le haricot, aussi).

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Ilroulegalet
03 Nov 2023 14:22 #145

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 733
  • Remerciements reçus 343

Réponse de Silène sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

On arrive en ce moment avec des liquoreux de qualité qui ne peuvent guère dépasser les 10hl/ha vs blancs sec à 50. Tout dans la production du liquoreux coûte plus cher et est plus risquée. Or qui est prêt maintenant à payer 5x plus cher un liquoreux? Si vous mettez 15-20€ dans un blanc excellent, serez-vous prêts à mettre 100€ dans un liquoreux. Clairement pas. Du coup dans certaines région, je pense qu'ils sont voué à devenir un produit de niche. 











 

Je suis bien du même avis. Mais à côté de ces liquoreux assez chers, on peut trouver, en dehors des régions les plus connues et en dehors de France aussi, des vins liquoreux et doux à des prix... très doux !
Jetez par exemple un oeil à la liste ci-après :  Vins liquoreux | Vins Etonnants (vins-etonnants.com)
Pour avoir goûté, chaque fois que j'en avais l'occasion, de ces vins moins connus, je crois pouvoir dire qu'il y en a qui pourraient avoir du succès dans l'avenir car il est possible de trouver, parmi ces vins, certains qui sont vraiment excellents. Simplement, ils ne sont pas (pas encore !) connus. Mais cela peut vite changer : les prix élevés pratiqués dans les régions les plus réputées pour leurs grands liquoreux vont certainement inciter de plus en plus d'amateurs à aller voir ailleurs, un peu partout, à la recherche d'autres belles bouteilles d'or liquide l
Les liquoreux ne sont pas et ne seront jamais des vins de grande consommation. Mais cela ne signifie nullement, à mon avis, qu'ils n'ont plus d'avenir.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Eric B, Ilroulegalet
03 Nov 2023 15:03 #146

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19702
  • Remerciements reçus 4898

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

C'est un risque énorme de faire des liquoreux car c'est un patri très incertain : Mais c'est vraiment gratifiant quand le pari est réussi.
En termes de marché, c'est très difficile de ne produire que cela et je tire mon chapeau à ceux qui le font. Si le vin liquoreux, bichonné, ne représente qu'une petite partie de la production, il n'est pas si difficile à vendre, mais c'est certain que ça ne part pas par caisse de 12 !
On voit bien aujourd'hui comment des appellations cherchent à regagner des marchés : à Tokaj, par exemple, on joue sur les cocktails, on l'a vu également à Sauternes avec des mélanges à l'eau gazeuse. Je ne sais pas si le vin a à y gagner quelque chose, mais s'il faut en passer par là pour pouvoir continuer à produire sur ces appellations spécialisées, pourquoi. pas.
 

Jérôme Pérez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kana
03 Nov 2023 17:01 #147

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21943
  • Remerciements reçus 6185

Réponse de mgtusi sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Je trouve qu'à qualité égale, les liquoreux sont bien moins chers que les vins blancs secs.

 

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: agitateur, starbuck
03 Nov 2023 17:24 #148

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 20775
  • Remerciements reçus 8284

Réponse de Eric B sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

En  Loire, quand on voit que de très bons vignerons ont encore à vendre des liquoreux qui ont 10-15 ans, voire plus, alors que les quantités produites étaient relativement restreintes, tu te dis que ça se vend vraiment au compte-goutte. 

Eric
Mon blog
03 Nov 2023 18:37 #149

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95328
  • Remerciements reçus 25497

Réponse de oliv sur le sujet Les vins liquoreux ont-ils encore un avenir ?

Sauternes
Sauternes retrouve des couleurs !

www.terredevins.com/...
17 Jan 2024 09:34 #150

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck