Nous avons 3234 invités et 39 inscrits en ligne

Sommes-nous tous des alcooliques?

  • Messages : 297
  • Remerciements reçus 44

Réponse de jimmycrackcorn sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Je découvre ce topic que je vais lire en détail avec beaucoup d'attention. Je suppose que la question de l'alcoolisme taraude beaucoup de gens sur ce forum, et j'y ai repensé devant une bouteille pas top ce midi, mais qui m'avait été offferte en cadeau pour mon anniversaire. On ne peut pas finir toutes les bouteilles, et s'il on est est comme moi passionné de découverte et qu'il n'y a pas assez de copains dans le coin pour aider à se boire une bouteille à 6, alors je décide de me passer des fonds de bouteilles, même si c'est un cadeau, même si c'est cher, et tant pis pour l'argent, parce qu'au final, le vrai gâchis, c'est de boire trop.

Simon
14 Mai 2015 14:33 #361

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1419
  • Remerciements reçus 372

Réponse de jclqu sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Il passait une "pub" sur l'alcolisme il y a quelques temps (années) à la télé, avec plusieurs exemple de personne, buvant de l'alcool sous différente forme, à différentes occasions. C'était pas mal parce que film enchainait les situations et chacun ne se clamait pas alcoolique, mais disait "lui, surement" et le film enchainait sur la situation suivante... On pouvait reconnaitre le commercial qui boit un coup avec ses clients, celui qui ne boit qu'un verre tous les midis, ou bien celui qui prend un petit whisky tous les soirs en rentrant...

JC
LPV Lutèce
14 Mai 2015 14:57 #362

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2673
  • Remerciements reçus 722

Réponse de leguitou sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Au final, je me demande si nous ne sommes pas tous des alcooliques ?

J'ai du mal à ne pas ouvrir une bouteille avec Madame le week-end, seule bouteille de la semaine, que nous buvons sur 2 ou 3 repas ... Sommes nous alcooliques ? Difficile à dire puisque les critères de quantités ou de fréquences ne suffisent pas à situer une dépendance ...

Ce sujet est éminemment intéressant et nous permet d'ouvrir les yeux sur un pan important de la passion des vins et spiritueux !

Bien cordialement,
Guillaume
14 Mai 2015 18:15 #363

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3791
  • Remerciements reçus 162

Réponse de totolouga sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

seule bouteille de la semaine, que nous buvons sur 2 ou 3 repas ...

Hein?! Un double magnum j'espère.....
Sinon un 75cl à deux sur deux ou trois repas, il faut savourer la gorgée.....il vaut mieux que le repas ne soit pas trop long
14 Mai 2015 18:32 #364

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2247
  • Remerciements reçus 233

Réponse de kalmah sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Je crois que les recommandations de l'OMS sont assez claire.

Pas plus de 3 verres par jour pour les hommes et 2 verres par jour pour les femmes avec une pause de 1 jour d'abstinence. Donc leguitou, tu es raisonnable, bien en dessous des recommandations de l'OMS.

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
14 Mai 2015 18:37 #365

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3791
  • Remerciements reçus 162

Réponse de totolouga sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

J'ai horreur d'être placé dans une case telle que "tu es à plus de 3 verres donc...."

On conseille de dormir à mon âge 6 à 7 heures par jour, moi c'est plutot 9 heures voire dix heures parfois...je suis dans la case "adolescent" mais j'ai 47 ans.

Hier 18 heures de boulot d'affilée, ce n'est pas recommandé non plus voire même interdit...et il m'est même arrivé de faire 40 heures d'affilée....Et en général c'est 15 heures par jour (je compte le temps passé sur LPV aussi hein, c'est du temps masqué...)...le reste du temps je dors sur place. On va me mettre dans quelle case cette fois?

L'important c'est de gérer correctement sa vie, son boulot, sa famille.
Ce n'est certes pas facile mais chacun doit se poser les bonnes questions du point de vue santé et social.
14 Mai 2015 20:07 #366

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1049
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Fred B. sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

En effet, et l'important est également de bien gérer son infarctus, sa sortie de route après s'être endormi, son cancer...
Bon je rigole hein Raphaël, chacun fait ce qu'il veut de sa vie dès lors qu'il ne met pas les autres en danger.
14 Mai 2015 20:34 #367

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 233
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Ricco sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

15 heures de boulot, 9 heures de sommeil, mais quand est ce que tu trouves le temps de boire Raphael ? :)

Kamal
14 Mai 2015 21:18 #368

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2247
  • Remerciements reçus 233

Réponse de kalmah sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Ricco écrivait:
> 15 heures de boulot, 9 heures de sommeil, mais
> quand est ce que tu trouves le temps de boire
> Raphael ? :)

Au travail ? :o

Je rigole :D

Mon médecin m'a prescrit ce médoc avec un petit verre d'eau. Parfait, les assemblages bordelais sont composé de petit verdot.
14 Mai 2015 21:25 #369

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 22047
  • Remerciements reçus 6307

Réponse de mgtusi sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Raphaël a déjà précisé que dans ses périodes de travail, il ne boit pas la moindre goutte d'alcool.

Michel
14 Mai 2015 21:28 #370

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 233
  • Remerciements reçus 1

Réponse de Ricco sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

kalmah écrivait:
> Ricco écrivait:
>
>
> > 15 heures de boulot, 9 heures de sommeil, mais
> > quand est ce que tu trouves le temps de boire
> > Raphael ? :)
>
>
> Au travail ? :o
>
> Je rigole :D

J’espère dans ce cas que Raphael n'est pas chirurgien :) gendarme en revanche, OK , c'est dans la norme B)-

Kamal
14 Mai 2015 21:29 #371

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 161
  • Remerciements reçus 0

Réponse de Egres Taurb sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Y'a un truc que j'ai du mal à capter: si je bois trois verres de vin par jour je suis considéré comme un buveur modéré. Mais en buvant un seul verre de plus je bascule direct dans le catégorie des buveurs excessifs... Ou se situe le buveur "normal" alors? Dans mon échelle d'appréciation j'ai toujours considéré qu'il y avait "peu" (=modéré) suivi de "standard" (=normal) et suivi de "trop" (=excessif). Or il semble qu'en matière d'alcool il n'y a pas de demie mesure, on passe direct de la modération à l'exces; soit on boit peu, soit on boit trop.
Je suis donc un buveur excessif et sans doutes alcoolo également (1 bouteille par jour en moyenne) mais très épanoui en même temps. Qu'est-ce que je trouverais triste de boire moins de vin. Je dis bien VIN, car je me passe du reste.
Bon pour info je suis issu d'une famille d'alcoolos et je pense que j'ai acquis une tolérance supérieure à la moyenne, un peu comme les mouches du vinaigre qui se protègent avec l'alcool (cf émission d'Ameisen sur France Inter il y a quelques semaines)
Allez bonne nuit, je suis bourré, j'vais me coucher...💘


"Il m'est odieux de suivre autant que de guider." Nietzsche, Le Gai Savoir
14 Mai 2015 22:04 #372

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3791
  • Remerciements reçus 162

Réponse de totolouga sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Egres,
Pareil, moi aussi un flacon par jour quand je ne travaille pas (merci de l'avoir réprécisé Michel!) et je me sens épanoui à tous points de vue aussi.

Comme je ne travaille qu'un peu plus de 6 mois par an si on fait une moyenne annuelle je rentre dans la norme avec une bouteille par jour durant les vacs....!
14 Mai 2015 22:38 #373

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2959
  • Remerciements reçus 1363

Réponse de tonioaja sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Bonjour à tous,

je trouve ce sujet très intéressant, et très actuel.

On parle très souvent des modes et fréquences de consommation mais je trouve qu'il y a un point à prendre en compte dans l'ensemble des données :
Avec qui boit on ?

Je me trouve personnellement dans une optique de passion du vin (et spiritueux) et je ne peux prendre plaisir avec une bouteille que si je la partage avec quelqu'un, si possible un amateur intéressé.
J'ai besoin d'avoir une conversation sur le produit pour pouvoir en tirer la pleine jouissance. Même si j'ouvre un Pétrus 82 pour la première fois et que je suis seul, l'ensemble de cette dégustation me paraîtra fade et presque inutile puisque personne ne m'aura accompagné !

Il m'arrive souvent de me dire à propos d'un flacon : aller, tu pourras l'ouvrir la prochaine fois que les parents viendrons, ou bien quand des amis viendront dîner.
Dans un certain sens, cela limite les bouteilles ouvertes. Mais la dérive est aussi évidente puisque ma compagne, qui s'intéresse aussi au vin, devient vite l'élément X me permettant de prendre pleinement plaisir !

Antoine. Passionné tout court
15 Mai 2015 13:37 #374

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 290
  • Remerciements reçus 0

Réponse de DELPIERO sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Bonne question de santé public effectivement ..........forcément lorsque l on est passionné par une boisson alcoolisée il y a un risque de dépendance accrue forcément !
Evidemment la modération reste la regle d or , cependant pour ceux qui comme moi font des exces voici une petite liste d aliments susceptibles d augmenter votre taux de glutathion ( enzyme , antioxydant) qui permet la dégradation de l 'acétaldéhyde ( molécule résultant de la dégradation de l alcool dans le foie qui bien plus néfaste que l alcool lui meme )
==> carotte , asperge , avocat , brocoli , framboise , protéine de petit lait , vitamine C et sylimarine

Voila , il ne vous reste plus qu a vous composer un repas avec ces aliments et bonne biture :-)
PS : evidemment je plaisante pour la biture , modération et encore modération seule vraie solution!!!!!
18 Mai 2015 16:49 #375

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1172
  • Remerciements reçus 56

Réponse de E-mane sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Bonsoir Luc. Je suis content, à froid, de voir que tu es plus posé avec moi.

Pour monsieur X, il est pour moi dans le stade de l'abus. Pas encore alcoolique selon moi, mais il a besoin d'aide. Mais on peut ne pas encore avoir franchi le cap de l'alcoolisme et avoir besoin d'aide, bien sûr. Reste à savoir cependant si ce monsieur présente ou pas quelque tremblement, malaise physique en fin de week end, ce qui ne m'étonnerait pas. Mais, de toute façon, qu'il soit dans l'abus simple ou la dépendance, il faut l'aider.

Emmanuel
18 Mai 2015 21:17 #376

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1172
  • Remerciements reçus 56

Réponse de E-mane sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Monsieur y est aussi dans l'abus. Il développe un cancer à cause de l'alcool, je ne le considère cependant pas comme alcoolique. De même d'ailleurs, on peut développer une cirrhose avec 5 verres par jour, pour peu d'avoir un syndrome métabolique par dessus.

Emmanuel
18 Mai 2015 21:20 #377

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1172
  • Remerciements reçus 56

Réponse de E-mane sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Monsieur z, idem, abus.

Pour conclure, j'insiste sur le fait qu'il n'est évidemment pas nécessaire d'être alcoolique pour subir des effets néfastes de l'alcool. Le mesusage, l'abus, peuvent avoir de graves répercussions, et doivent être soignées, même si il n'y a pas à proprement parler alcoolodépendance.

Et c'est pourquoi le dsm 5 me semble bien avisé d'avoir changé le terme "dépendance" du dsm4 en "trouble de l'usage de l'alcool" dans le dsm5.

Et l'alcoolisme est une situation bien plus noire et mortelle que les cas d'abus dont font preuves messieurs x, Y et z.
Ces messieurs mettent leur santé en danger, ils sont dans l'abus, et ont clairement besoin d'aide. Mais les alcooliques que je suis sont malheureusement tous dans une terrible situation d'extrême urgence physique, mentale et sociale.

Le mesusage d'alcool est dangereux, L'abus d'alcool encore plus,et l'alcoolisme encore plus. Tous trois doivent être pris en charge, différemment.

En fait Luc pour toi tout problème d'alcool est alcoolisme. Pour moi, l'alcoolisme est le stade final du problème d'alcool : l'alcoolo dépendance. Mais les stades précédents (mesusage, abus) sont évidemment aussi des problèmes liés à l'alcool et doivent être soignés.

En épilogue, je rappellerais que les groupes de paroles, c'est la partie emergee du petit nombre de personnes souffrant de problème s d'alcool. Et il y a la grosse majorité invisible qui reste et meurt chez soi.

Emmanuel
18 Mai 2015 21:38 #378

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1172
  • Remerciements reçus 56

Réponse de E-mane sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Pour finir complètement, je rappellerais aussi la définition si simple de l'alcoolisme par fouquet, au 19eme siècle : " l'alcoolisme, c'est avoir perdu la liberté de s' abstenir" .

Messieurs x, Y, z n'ont pas perdu cette liberté essentielle. Ils ont encore la liberté de s' abstenir, ne serait-ce qu'un week end. Ils sont dans l'abus, certes dangereux et à soigner, mais pas dans l'alcoolo dépendance. ( avec cette réserve sur monsieur X qui présente peut être une nervosité ou des petits tremblements en fin de week end! )

Emmanuel
18 Mai 2015 21:50 #379

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26223
  • Remerciements reçus 1432

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Bonsoir Luc. Je suis content, à froid, de voir que tu es plus posé avec moi.

Détrompe-toi, chaque fois que je te lis, je m'échauffe dangereusement...

Ainsi donc, ce ne n'est pas de l'alcoolisme, c'est de l'abus d'alcool.
Non monsieur, vous n'êtes pas nain, vous êtes de petite taille, vous n'êtes pas obèse, vous avez une surcharge pondérale, vous n'êtes pas sourd, vous êtes malentendant, vous n'êtes pas aveugle, vous êtes malvoyant, vous n'êtes pas con, vous ne comprenez pas vite.
Décidément, le politiquement correct à encore de beaux jours devant lui...

Mais bon, si ça peut te faire plaisir...

Luc
18 Mai 2015 22:24 #380

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 552
  • Remerciements reçus 51

Réponse de Benjamin Dgnn sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

E-mane écrit: Et l'alcoolisme est une situation bien plus noire et mortelle que les cas d'abus dont font preuves messieurs x, Y et z.

E-mane écrit: Pour finir complètement, je rappellerais aussi la définition si simple de l'alcoolisme par fouquet, au 19eme siècle : " l'alcoolisme, c'est avoir perdu la liberté de s' abstenir" .


Toujours pleins de contradictions dans vos commentaires. Ces messieurs font un usage excessif de l'alcool (définition même de l'abus). Si ça ne vous suffit pas à diagnostiquer ces personnes en état alcoolique...

Benjamin
18 Mai 2015 22:31 #381

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 552
  • Remerciements reçus 51

Réponse de Benjamin Dgnn sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

E-mane écrit: Mais les alcooliques que je suis sont malheureusement tous dans une terrible situation d'extrême urgence physique, mentale et sociale.


Les patients décrits par Luc ne sont-ils pas dans une situation critique ?
Votre discernement en prend un coup parce que vous travaillez avec des patients en situation extrême, mais la pathologie alcoolique ce n'est pas que ça. On peut être ivre sans être alcoolique, de même qu'on peut être alcoolique sans être ivre. Des nuances sont à prendre en compte. À cela, je vous recommande une lecture qui ne serait pas uniquement celle de la nosographie merdique du dsm...

Benjamin
18 Mai 2015 22:36 #382

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19734
  • Remerciements reçus 5031

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Il se trouve que je viens de perdre ma sœur aînée, alcoolique : oh, certes, elle n'est pas morte de cela, mais sans cet alcoolisme, elle ne serait sans doute pas morte à 58 ans. Je sais ce que c'est que la déchéance, je l'ai vue, je n'ai pu l'empêcher, j'ai vu les dégâts sur elle et son entourage.
Il n'y a pas d'alcoolique qui ne soit dépressif. On ne s'engage pas dans une attitude d'auto destruction quand on va bien et j'ai tendance à croire que le psychologique puis le psychique s'en mêlent bien avant que l'addiction ne soit installée.
Une fois que l'addiction physique est installée, il est simple de l'éradiquer : quelques jours des pires souffrances et c'est fait. Mais si beaucoup d'alcooliques rechutent, c'est bien à cause de cette faille psychique et de cette dépendance imprimée, cette propension d'autant plus grande que la déstabilisation est importante : dissocier les deux aspects est une gageure.
Il est fort probable que cette fraternité-là m'a fait me méfier et m'interroger plus que d'autres.
Je sais que c'est très facile de sombrer doucement : l'amateur de vin que je suis fait extrêmement attention, parce que c'est très difficile d'avoir une bouteille de très bon vin ouverte au frais et de ne pas s'en servir un verre juste pour goûter, puis un autre et encore un. Se dire que ce n'est pas grave et se rendre compte que ça occupe une part des pensées. Essayez donc de vous rappeler si vous n'avez jamais changé le destin juste pour qu'une bouteille soit ouverte.
Faites le test : zéro vin pendant une semaine et comptez le nombre de fois où cette pensée vous traverse l'esprit. Mesurez "ce manque" que j'espère pour vous pas trop important.
Il se trouve que depuis que j'ai accompagné ma sœur au cimetière, j'ouvre une bouteille le vendredi soir, je la termine le dimanche. rien la semaine.
Je ne sais pas si nous sommes tous alcooliques, mais nous sommes tous fragiles, plus ou moins, mais le pire est de se croire intouchable.

Jérôme Pérez
19 Mai 2015 22:34 #383

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1172
  • Remerciements reçus 56

Réponse de E-mane sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Ben, puisque tu persistes à considérer qu'entre une consommation normale et l'alcoolodépendance, il y a un désert où personne ne se situe, où personne n'a besoin d'aide, où personne n'a besoin de soin, je vais rappeler la définition des 5 catégories de consommation de l'alcool, selon la société française d'alcoologie :

- non usage (pas de soin)
- usage simple
- mésusage : usage à risque ( nécessite au minimum de la prévention, des explications, une aide)
- mésusage : usage nocif ( nécessite de vrais soins)
- mésusage : alcoolo-dépendance ou alcoolisme ( nécessite de lourds soins)

Les messieurs x, y et z se situent dans la catégorie de l'usage nocif (que j'ai nommé abus car quand j'étais étudiant le terme d'usage nocif n'était pas consacré) ; leur consommation est source de problèmes, directement imputables à la consommation d'alcool. Mais ils restent maitres de leur consommation ( par exemple monsieur x peut s'abstenir de boire si sa femme le surveille le week end ; il est encore maitre de sa consommation si la situation l'exige). Maitres de leur consommation, capables de s'abstenir de boire quand une situation l'exige, ils ne sont donc pas alcoolo-dépendants.

Il n'y a bien sûr pas que les alcoolo-dépendants qui ont besoin de soin ! L'usage nocif, même si il ne s'agit pas d'alcoolo-dépendance, est évidemment à traiter !

Quelques chiffres ; en france, 6 % de la population présente un usage nocif de l'alcool. Ces messieurs x,y et z en font partie (merci encore pour les exemples luc).
en france, 3% de la population est alcoolo-dépendante, c'est à dire alcoolique selon l'ancien vocable.
Ces 9% ont besoin d'aide, et de soins.

Emmanuel
19 Mai 2015 22:38 #384

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1172
  • Remerciements reçus 56

Réponse de E-mane sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Pour ceux-ce qui souhaitent approfondir le sujet entre la différence entre usage nocif ( abus, mais pas encore dépendance), et la dépendance, voici les définitions du site Alcoweb.

"

[size=large]Usage nocif[/size]

L’usage nocif traduit une consommation répétée de boissons alcoolisées qui entraîne une alcoolopathie. Cette consommation est au-delà de la modération. Il y a des dommages somatiques, psychologiques ou sociaux.

Causes :
Les valeurs et quantités d’alcool à partir desquelles on parle de consommation excessive ne peuvent pas être définies.
La notion d’usage nocif ne fait pas intervenir de quantités d’alcool, mais les dommages et les répercussions qu’il provoque sur l’individu.
Pour chacun, la dose nocive d’alcool est différente. Cette susceptibilité individuelle s’explique avec l’âge, le sexe, le poids, les antécédents,…

Les risques
L’usage nocif de l’alcool entraîne de lourdes conséquences sociales. La violence, la criminalité, la rupture des liens familiaux, communautaires et professionnels dégradent la qualité de vie.
D’autres conséquences sont la perte d’emploi, la participation à des activités criminelles et les poursuites judiciaires. Ces conséquences affectent aussi bien la personne consommatrice d’alcool que sa famille, sa communauté et la société en général.
Par ailleurs, l’alcool a des effets toxiques sur presque tous les organes du corps humain. Sa surconsommation ne manquera pas d’avoir des répercussions sur la santé de l’individu.

[size=large]La dépendance= alcoolodépendance= alcoolisme[/size]

La dépendance est présente lorsqu’on ne peut plus maîtriser sa consommation ni arrêter de boire. Elle induit très souvent des dommages sur la vie de l’individu.

Causes :
L’alcoolodépendance est un phénomène lié à deux types de dépendances qui coexistent.
C’est la forme de relation à l’alcool la plus délicate à appréhender car elle ne se juge pas sur des notions de doses limites ou de fréquences de consommation.

Dépendance physique
La dépendance physique est un état adaptatif de l’organisme à l’administration chronique d’alcool.
L’organisme s’adapte au fur et à mesure aux quantités d’alcool ingérées, c’est l’effet de tolérance. Il est ainsi nécessaire d’augmenter progressivement les doses d’alcool ingérer pour obtenir le même ressenti.

La dépendance physique a pour conséquence l’apparition de troubles physiques quand l’administration d’alcool est suspendue. C’est le syndrome de sevrage.

Dépendance psychologique
La dépendance psychologique est caractérisée par un intense désir de renouveler une prise d’alcool. L’aspect psychologique de la dépendance n’induit pas de syndrome de sevrage en cas de cessation d’alcoolisation.

Actuellement, on ne parle plus uniquement de dépendance physique ou de dépendance psychologique. L’alcoolodépendance fait appel à ces deux notions à la fois qui ont le même support neurobiologique. "

source : alcooweb.

Emmanuel
19 Mai 2015 22:46 #385

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 552
  • Remerciements reçus 51

Réponse de Benjamin Dgnn sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

E-mane écrit: Ben, puisque tu persistes à considérer qu'entre une consommation normale et l'alcoolodépendance, il y a un désert où personne ne se situe, où personne n'a besoin d'aide, où personne n'a besoin de soin...


C'est une blague j'espère ?
Parce que si ça l'est pas, c'est carrément du f*utage de g*eule.

Benjamin
19 Mai 2015 22:47 #386

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1172
  • Remerciements reçus 56

Réponse de E-mane sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

je sais pas, il y a encore deux jours tu définissais comme alcoolique une personne qui boit un verre par jour, alors entre çà et rien, il y a pas grand chose non ?

Emmanuel
19 Mai 2015 22:51 #387

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 552
  • Remerciements reçus 51

Réponse de Benjamin Dgnn sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Vous lisez très mal alors.

Car contrairement à vos propos, je définis non pas l'alcoolisme uniquement comme quelque chose qui serait d'un impact physiologique sévère, mais je parle bien d'un alcoolisme pernicieux, qui existe dans ses différentes formes, dans ses nuances, dans ses discrétions aussi, qu'il soit sévère ou pas, qu'il concerne deux litres de ricard ou un seul verre de cidre...

Et autant que vos propres sources servent à illustrer :

Les valeurs et quantités d’alcool à partir desquelles on parle de consommation excessive ne peuvent pas être définies.
La notion d’usage nocif ne fait pas intervenir de quantités d’alcool, mais les dommages et les répercussions qu’il provoque sur l’individu.


La messe est dite. L'alcoolique ce n'est pas que des répercussions métaboliques, le versant psychique est tout aussi important.

Benjamin
19 Mai 2015 22:59 #388

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26223
  • Remerciements reçus 1432

Réponse de Luc Javaux sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

Et bien voilà, il t'en a fallu du temps...
Alcoolisme est effectivement synonyme d'alcoolo-dépendance, dépendance qui peut être physique et/ou psychologique.
La dépendance physique en tant que telle n'est donc pas, comme tu l'affirmes erronément un élément indispensable au diagnostic.
Les trois exemples que j'ai donnés sont des exemples de dépendance psychologique évidents. Et donc, d'alcoolisme.
Tout le reste n'est que verbiage, simplification outrancière et déformation de mes propos, dans le seul but de te sortir de la gadoue dans laquelle tu t'es toi-même enfoncé. Fin de la discussion, merci à toi.

Luc
19 Mai 2015 23:17 #389

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 19734
  • Remerciements reçus 5031

Réponse de Jérôme Pérez sur le sujet Re: Sommes nous tous des alcooliques?

E-mane, entre le fond que l'on touche et dont il est bien difficile de remonter et la surface, il y a bien toute l'épaisseur de la descente, qui donne autant de paliers, autant de nuances qu'il faut percevoir et bien nommer par son nom : dépendance. Lé dépendance, c'est le besoin et non pas l'envie.

Jérôme Pérez
20 Mai 2015 06:53 #390

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck