Nous avons 1720 invités et 42 inscrits en ligne

L'autre Brasserie Flo

  • Messages : 471
  • Remerciements reçus 749

Réponse de legui sur le sujet L'autre Brasserie Flo

Pas de CR aussi détaillé qu'Oliv - je crois que je n'y arriverai jamais, surtout quand le carnet de notes est resté au fond du sac... Mais la soirée fut joyeuse, alors autant y jeter quelques impressions, forcément succintes !

ça commence donc avec cette bulle, Domaine Bouhélier, Crémant de Bourgogne Brut, Terroirs Chatillonnais, plutôt joliment faite. Une jolie bulle, assez fine, une attaque plutôt mûre, dommage que ça finisse un peu sucraillon. L'étiquette avoue un dosage à 8,5g, c'est à mon, avis deux fois trop...
Arrive ensuite ce Champagne Bollinger, Spéciale Cuvée, la parentalité est assez évidente autour de la table. Ce qui d'ailleurs est surprenant (un bollinger doit bien valoir 4 ou 5 crémants...). Pas grand-chose à en dire, ça n'a malheureusement que peu d'intérêt. Là aussi la sucrosité finale est assez entêtante.

Place aux blancs. D'abord un vin qui ne trompe personne, ça sent le riesling à plein nez, ça ! Domaine Binner, Alsace grand cru Schlossberg, Riesling, 2016. C'est bon, c'est riche (effet millésime je pense). SI on veut chipoter, on peut se dire que du coup ça manque un peu d'acidité pour relancer la machine...
Autre blanc qui ne trompe personne, Domaine Gilbert Picq et Fils, Chablis Vieilles Vignes, 2017. En même temps j'avais bu sa soeur jumelle la veille au soir... C'est chouette, très prêt à boire. Une aromatique ultra-classique, dans un millésime qui l'est aussi. Bravo.
Ce Jérôme Castagnier, Puligny-Montrachet 1er cru Les Pucelles, 2012 n'aura en revanche pas tenu toutes ses promesses (mon apport). On sent un jolis jus, un peu évolué, mais emprisonné dans une gangue de bois. A l'aération j'y ai même trouvé des notes tourbées, de celles qu'on sent sur certains whiskys... Paraît que le lendemain tout ça s'était remis d'aplomb... Tant mieux, parce que le terroir est plutôt prestigieux !

Un petit rouge de transition, pour tenter d'évangéliser Oliv (spoiler alert : c'est raté). Un Domaine Daniel Bouland, Morgon Corcelette, 2011 que j'ai pour ma part bien aimé - tout comme Mme Oliv ! Une aromatique sur le pruneau, mais encore pas mal de fruits rouges ; une finale peut-être un peu mate tout de même...
En tout cas c'est bien plus buvable que ce Domaine Léon Barral, Faugères, Jadis, 2017. Oliv est passé à peu près par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, joli diaporama, et nous a gratifié d'une belle collection de grimaces. Il faut dire que c'était un concentré de défauts, ce vin. Une volatile assez diabolique, doublée de brett de compétition... ça sent (un peu) le pruneau, puis le vinaigre, puis l'encre... Le tout, sur une acidité dantesque. Imbuvable. Mais on a bien rigolé.
Retour à un grand classicisme, avec ce Domaine Gonon, Saint-Joseph, 2014 (pas à l'aveugle, mon apport). C'est une syrah qui ne triche pas, tout y est, rien ne dépasse. Très joli à boire aujourd'hui, mais les légers tannins encore perceptibles en finale me font dire qu'on peut encore l'attendre. En même temps c'est un millésime assez frais... très chouette vin en tout cas. Au prix de l'époque. Parce qu'aujourd'hui c'est une autre histoire...
Autre classicisme, Domaine Michel Noëllat, Vosne-Romanée 1er cru, Les Suchots, 2010. On est très vite rendu en Bourgogne, sur une grosse côte de nuits. C'est mûr, peut-être un peu fait à l'ancienne, un peu mat donc, mais ça n'est pas pour me déplaire. Peut-être un peu trop de bois, oui, ou en tout cas un bois pas très joli...Mais ne boudons pas notre plaisir !

Pas grand-chose à ajouter sur les sucres, palais assez saturés... Le porto blanc m'a paru un peu trop simplet, le tawny plus complexe... 

Longue vie en tout cas à la brasserie Flo !

Guillaume
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., enzo daviolo, La Vie est une Fête, Jean-Loup Guerrin, leteckel, the_ej, Garfield, Gaija
24 Juil 2023 10:21 #121

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 706
  • Remerciements reçus 2451

Réponse de Gaija sur le sujet L'autre Brasserie Flo

Eh ben, après une série de commentaires laudatifs sur Jadis 17 voilà qui vient remettre une pièce dans le jukebox Barral 
J'en ai une qui traine en cave mais c'est à se demander si il ne faut pas avoir le tire-bouchon dans la main droite et un anxiolytique dans la gauche pour s'y attaquer ...

Brieuc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, legui, DUROCHER, Ilroulegalet
24 Juil 2023 11:54 #122

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94754
  • Remerciements reçus 24455

Réponse de oliv sur le sujet Pendaison de crémaillère chez les SoFLo

Champagne Pehu Simonet, Brut Grand Cru, Face Nord



Robe sur un léger doré.
Nez causant, immédiat, sur les fleurs blanches, le jasmin, le lys.
Bouche moins avenante un peu ferme, sur une bulle serrée et une acidité un peu stricte.
Le vin s'exprime comme comprimé, un peu raide, manquant de chair, avec un décalage aromatique plus fermé que les senteurs du nez.
Finale ferme, sur les amers, qui manque de confort à mon goût.
Pas trop fan.


Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis sur Loire, Clos de Mosny, 2018



Robe sur un doré soutenu et un peu trouble.
Nez sur un bouquet très évolué, sur des notes de peau d'orange séchée, de fleurs blanches (jasmin).
Bouche fatiguée, fuyante, un peu molle et sans trame acide suffisante pour structurer et relancer l'ensemble.
Finale creuse et aux goûts séniles.
ED ?


Weingut Dönnhoff, Schloßböckelheimer Felsenberg, Riesling Trocken GG, 2012

 

Bouchon tout petit en parfait état.
Robe sur un jaune très léger.
Beau nez présent et immédiat, sur un terpénique franc mi pétrolé mi citronné d'un certaine élégance enrobé de notes crémeuses.
Très belle bouche élancée et pleine à la fois, sur une forme de densité aérienne très agréable, avec un équilibre réussi tout en classe et en gourmandise entre acidité et maturité.
Finale facile et déliée, étirée par des amers d’agrumes bien positionnés.
Délicieux.


Decelle & Fils, Nuits-Saint-Georges, 2018



Belle robe grenat rubis.
Nez élégant en attaque, sur les petits fruits rouges mais que vient égratigner un léger élevage beurré encore présent qui ne fera que se renforcer au réchauffement dans le verre.
Même phénomène en bouche avec une attaque délicate, déliée, sur une jolie chair bien mûre et un équilibre agréable.
Mais un petit boisé un peu dominant, tant sur l'aromatique beurrée qu'un tactile un peu asséchant sur la finale perturbe ce joli ensemble.
Finale franche et simple, sans réserve de puissance toutefois.
Bien.
Sûrement mieux si le boisé se fond (mais j'en doute un peu vu la légèreté de matière).


Domaine Georges Mugneret-Gibourg, Clos Vougeot, 2011



Robe grenat jeune et bien brillante.
Nez au végétal présent, sur la cendre froide qui n'écrase pas totalement le fruit et laisse s'exprimer des notes de fruits rouges. En aveugle totale, je partais sur un vin jeune en vendange entière.
Bouche au beau volume ample, sur une acidité bien intégrée, des tanins agréables mais avec peu de développement aromatique.
L'ensemble goûte jeune et un peu énigmatique, sur un végétal un peu présent et un côté froid qui manque un peu d'aménité et de gourmandise.
Finale avec du fond, sans tanins perceptibles mais qui refuse de donner un vrai plaisir franc.
Trop tôt ? Trop 2011 ? Trop Clos Vougeot ?
A suivre.


Cave de Tain, Hermitage rouge, Nobles Rives, 2018



Robe profonde, sur un violet tout jeune.
Joli nez classe et posé, sur les fruits noirs, des notes épicés délicates et parfaitement intégrées.
Bouche classieuse, d'une très belle texture riche et veloutée, sur une concentration parfaitement maîtrisée qui livre un vin très bien équilibré et accessible, sur de jolis goûts de fruits noirs et de cacao.
Finale avec de la richesse et une belle allonge, sur une franchise immédiate très réussie.
Un très beau vin.


Domaine Pichat, Côte Rôtie, Champons, 2009



Robe évoluée, marronnasse.
Nez vieillot et sur d'évidentes notes d'oxydation, sur le vieux bois pourri, le cuir humide.
Bouche moche, usée et madérisée, avec ce côté sucrailleux acide et creux qui signe le vin passé.
RIP


Jeff Carrel, Vin Orange, Chatgris



Robe dorée, presque cuivrée.
Nez très chouette, sur la peau de poulet passée au feu, du fruit, entre la pomme et l'orange, presque un léger abricot, des notes d'oxydation très légères et agréables.
Bouche gourmande, sur une attaque en suavité parfaitement accélerée par une jolie acidité et une petite mâche hyper agréable.
La trame est facile, sur une structure de demi corps d'une grande buvabilité, toute en élégance aromatique et en gourmandise simple.
L'équilibre fruit et oxydation est impeccablement réussi.
Finale franche pas très longue mais qui appelle la soif avec une irrésistible envie de se resservir.
Accord top sur les fromages à pâtes dures.
Très chouette découverte pour un vrai vin de plaisir !


Clos Veličane, Pozna Letina, 2019



Robe d'un jaune doré léger.
Nez délicat, un peu primaire, sur des notes florales et de pomme reinette qui m'orienterait à Vouvray si j'étais en aveugle.
Bouche délicieuse, sur une délicatesse sucrée portée par une acidité énergique qui crée un point d'équilibre en demi sec hyper tonique qui me convient parfaitement.
Le vin déroule un jus vif et franc, sur de jolis goûts de pomme, légèrement miellés et floraux.
Finale délicate et tendue qui claque sur la palais et appelle vraiment la soif.
Très bien


Quinta do Noval, Tawny Porto, Mais de Quaranta Anos



Robe acajou.
Nez somptueux, sur un bouquet puissant génial de complexité, sur le café, la datte, la figue sèche, la noix de pécan, des notes de curry.
Bouche puissante, à l'équilibre sucrosite acidité ultra mobile sur le palais, avec une ampleur et largeur qui s'étire pourtant tout en longueur par sa myriade aromatique.
Seule réserve, une charge alcoolique très présente qui impose de boire ce vin à petites lampées.
Finale interminable assez géniale de goûts complexes, balsamiques à souhait.
Superbe !
***

So, Flo, mon Gui et sa douce, encore une fois, une de plus, maximerci pour votre accueil et votre générosité.
Que l'année qui arrive soit celle des réussites qui éloignent les nuages des incertitudes.
Et permette de se retrouver rapidement en terrasse et pleine forme pour bien profiter de la vue et de la vie.
Car les amis...

Vous connaissez la suite !

Passez de belles fêtes
Oliv
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Alain Hinant, Jean-Paul B., Sylv1, Jean-Bernard, legui, Galinsky, denaire, sideway, peterka, bertou, bulgalsa, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, Papé, starbuck, leteckel, the_ej, mconstant, Fredimen, Kiravi, Garfield, forty-one, Droop
10 Déc 2023 14:25 #123

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck