Nous avons 2742 invités et 36 inscrits en ligne

Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges

  • Messages : 515
  • Remerciements reçus 777

Réponse de No Sport sur le sujet Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges

Passage express au domaine cet après-midi, sous un soleil de plomb, pour grappiller quelques 2020 en remontant en île de france (si vous en souhaitez aussi, hâtez vous vraiment, les stocks sont presque aussi faibles que le niveau de la rivière qui traverse le village -qui, elle, est complètement à sec).
Les vendanges ne sont pas encore imminentes mais Pascale est aux aguets et bientôt quelques grains partiront au laboratoire pour commencer à prévoir).
Dans les vignes observables le long de la grande route,  les grappes sont belles et déjà bien noires mais les grains semblent assez petits.
Quoiqu’il en soit, la récolte s’annonce assez modeste mais ce seront les prochains jours qui détermineront à quel point. Croisons les doigts pour que les orages et précipitations annoncés la semaine prochaine ne soient pas violents.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, the_ej, KosTa74, rafalecjb
12 Aoû 2022 23:34 #301

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3418
  • Remerciements reçus 6891
Bonjour à tous,

 
Fichier attaché :


CR: Nuits Saint Georges, Chicotot Les Vaucrains 2012 (vidéo 3:50) : Un nez marqué, et pour moi qui y suis très sensible, dominé par une réduction pointue, grillée, souffre/allumette, métallique, de fruit noir plutôt, puis plus framboise, note fraiche de végétal noble, ronce, sous-bois, pointe épice, fond assez mat fumé, et donc grillé/souffré/métallique. La bouche est charpentée, droite, puissante à l'attaque, fraiche, tanins bien soyeux, c'est profond sur le fruit noir puis plus rouge framboise, note grillé réduit, pointe ronce, sous-bois, fond noyau et ce côté grillé. La finale est fraiche, pleine, sur une légère amertume, et longue persistance cassis, puis plus framboise, note végétal ronce, pointe épice, fond fumé, grillé avec ce côté réduction. TB 90 (16) ce côté réduit assez marqué m'empêche d'apprécier totalement ce joli jus profond, droit et puissant. J'avais beaucoup plus apprécié la précédente bouteille bue qui s'était grandement amélioré à l'aération longue.( Degustation de vins: WE presque sobre : Chassagne Montrachet Morey Coffinet 16, Chateauneuf du Pape Guigal 14, Nuits Saints Georges Chicotot Vaucrains 12 (matlebat-degustation-vins.blogspot.com) )

Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, chicototpascale, LLDA, No Sport, KosTa74, forty-one, Jean F
25 Sep 2022 17:22 #302

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 802
  • Remerciements reçus 2501
CR:  
Crédit photographique : (C) domaine Chicotot
Dernière dégustation du week-end, avec notre RDV traditionnel en terres nuitonnes, au domaine Chicotot. La nature étant maître du temps, il ne sera pas possible cette fois de descendre en cave et c’est dans la cour, autour d’une table et de quelques chaises que Pascale nous avait préparé une promenade gustative complète, sur le millésime 2021.

Et ce n’est pas pour nous déplaire tant la course du temps a semblé s’arrêter pendant ces deux heures. En avant pour une revue d’effectif :

Bourgogne Côte d’Or 2021 : richesse, soyeux et acidité réglissée pour ce vin de copains. Belle entrée en matière.
Ladoix 2021 : un nez presque gouleyant, sur une corbeille de fruits rouges. C’est croquant. En bouche, élégance classique et tannins soyeux. ++(+)
Nuits Saint Georges, les Saint Juliens 2021 : un vin nuiton, complexe, entre rondeur, acidité et pointe de sucrosité sans molesse. Peut-être un peu court sur la finale. +
Nuits Saint Georges, les Charmottes 2021 : rondeur et suavité, pointe granuleuse / tannique de bel effet. Allonge et fraîcheur. +++
Nuits Saint Georges, Plantes au Baron 2021 : c’est riche, avec un grain en bouche. Retour sur une acidité apportant une jolie fraîcheur. Une vraie gourmandise ++
Nuits Saint Georges, Papillon de Nuys 2021 : profond et suave au nez, sur des notes de fruits noirs. Bouche sérieuse et complexe. Salinité en finale. ++(+)
Nuits Saint Georges, aux Allots 2021 : un grand vin de soie et de terroir ; tannins fins et concentrés ; trame acide digne d’un premier cru ; assise terrienne profonde et de caractère. Coup de cœur. ++++
Nuits Saint Georges, premier cru les Rues de Chaux 2021 : nez moka grillé / torréfié typique du cru. Puissance et rondeur en bouche, du fruit, des tannins avec une belle amertume. A attendre d’urgence. +++(+)
Nuits Saint Georges, premier cru les Pruliers 2021 : je suis passé à côté. Je ne noterai donc pas pour être honnête.
Nuits Saint Georges, premier cru aux Torey 2021 : souplesse et élégance, belle charpente suave, tannins veloutés. +++(+)
Nuits Saint Georges, premier cru les Vaucrains 2021 : nez aérien, floral et « léger ». Bouche à l’avenant, avec une puissance intégrée et équilibrée. Légère sucrosité. Acidité apportant de la tension, de l’énergie, en complément d’une forme de sphéricité. Allonge superbe. Potentiel superlatif. Finale tonique et sensuelle. +++++
Nuits Saint Georges, premier cru les Saint Georges 2021 : un St Georges assez féminin. Puissant certes, mais avec une fraîcheur presque acidulée. Difficile de départager ces deux vins, mais mon palais penche toujours (très souvent) vers le Vaucrains. Peut-être un peu plus de persistance sur ce St Georges. +++++

Une petite dernière pour la route, et sans le jeu de l’aveugle cette fois-ci. Il s’agira d’un Nuits Saint Georges, premier cru les St Georges 2005 : que dire, que j’ai été bluffé par ce vin toujours très jeune et déjà bien prêt à être bu ! Elégance au nez, pointe secondaire à peine perceptible. Notes mentholées fraîches et ultra-élégantes à l’aération. Floralité sur la rose (pratiquement pas fanée). Bouche charnue, gorgée de soleil, sur les fruirs noirs, des notes réglissées et une grande (au sens noble) amertume. Allonge faussement fine … qui perdure presque modestement ! Longue rétro-olfaction sur les fruits noirs et des pointes épicées (type poivre blanc). Superbe !

Un immense merci à Pascale, « Jojo » et Clément pour leur accueil et pour ce moment d’amitié, dont le vin ne constitue d’un prétexte. RDV l’année prochaine.


Bruno
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, tht, Olivier_26, Super-Pingouin, matlebat, Gibus, Jean-Loup Guerrin, Cédric42120, Vaudésir, DUROCHER, chicototpascale, Papé, Frisette, flupke14, starbuck, LLDA, the_ej, Pins, No Sport, KosTa74, éricH, Fredimen, Garfield, forty-one, Jean F
01 Nov 2022 12:28 #303

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 802
  • Remerciements reçus 2501
Pascale m'avait soufflé dans l'oreille que quelque LPVien passait au domaine le lendemain de ma visite. Point de CR !?
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: chicototpascale
14 Nov 2022 14:11 #304

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 802
  • Remerciements reçus 2501
Bon, pas apparemment, pour certains, le partage (et/ou la gratitude envers les vignerons qui consacrent un peu de temps à nos passions d'amateurs) n'est pas une notion connue ! Dommage !
19 Déc 2022 10:35 #305

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2884
  • Remerciements reçus 811
Bien qu'il soit toujours intéressant de suivre sur lpv les visites de domaine, est-ce que de parler d'ingratitude envers un vigneron n'est pas un peu fort, Bruno ? Un simple merci est déjà une marque de gratitude. Le domaine ne semble pas avoir besoin de lpv pour vendre ses vins. La seule ingratitude serait, à mon sens envers lpv, si les démarcheurs se présentaient comme tel sans nous relayer leur dégustation.

Cédric - LPV FOREZ
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: legui, Jean-Loup Guerrin, Frisette, Garfield
19 Déc 2022 14:41 #306

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 802
  • Remerciements reçus 2501
Ne serait-ce qu'au niveau du temps passé avec l'amateur, oui, je crois qu'un retour est toujours bénéfique.
Quant à la dimension financière ou de facilité / difficulté à vendre ses vins, hors sujet totalement

Mais bon, je dois être d'une génération un peu has been
19 Déc 2022 17:56 #307

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 866
  • Remerciements reçus 1245

Bon, pas apparemment, pour certains, le partage (et/ou la gratitude envers les vignerons qui consacrent un peu de temps à nos passions d'amateurs) n'est pas une notion connue ! Dommage !

 

Je vais répondre tout simplement puisque cette remarque s'adresse à moi. 
Un CR sur Lpv n'est pas pour moi une gratitude pour les vignerons mais s'adresse plutôt à des lecteurs, contributeurs (un 4 à 3 aurait été plus sympa), amateurs pour leur apporter un avis sur tel vin, un domaine, un millésime, un moment... 
De mon côté, pas besoin de poster un CR pour montrer à un vigneron ma sympathie, mon amitié...
​​​

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Nilgiri, th7513, erig, Jean-Loup Guerrin, Frisette, Fredimen
19 Déc 2022 20:46 #308

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2884
  • Remerciements reçus 811

Réponse de Cédric42120 sur le sujet Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges

Bruno.
Pour quelqu'un qui a des principes, tu as l'insulte facile. 
Tu te doutes bien qu'on ne peux pas laisser ton dernier message envers Pins.
Allez, on tourne la page, merci.
 

Cédric - LPV FOREZ
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: chicototpascale
19 Déc 2022 21:02 #309

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6941
  • Remerciements reçus 6099

Ne serait-ce qu'au niveau du temps passé avec l'amateur, oui, je crois qu'un retour est toujours bénéfique.
Quant à la dimension financière ou de facilité / difficulté à vendre ses vins, hors sujet totalement

Mais bon, je dois être d'une génération un peu has been


Je ne suis pas spécialement concerné par cette visite, car je ne suis pas passé chez Chicotot cette année. Néanmoins, je me permets de répondre à ceci sur 2 points:
- le premier est que, comme l'a souligné Pins, un compte-rendu ne remplace pas un "merci", et je ne pense pas qu'un domaine attende particulièrement le compte-rendu sur LPV d'un membre, à fortiori quand le domaine n'a rien à vendre ou presque, et que la renommée est faite, ce qui est le cas de ce très sympathique domaine, aux personnes attachantes. Je profite de ce message pour saluer Pascale et Georges.
- le second point est que l'on peut manquer de temps et /ou être démotivé pour rédiger un compte-rendu. Je pense en avoir rédigé quelques-uns par le passé, sur des domaines de toute taille (y compris celui-ci), des dégustations de toute sorte. Or, depuis quelques mois, je ne rédige plus grand chose car simplement, j'ai d'autres obligations professionnelles et familiales qui sont difficilement compatibles avec celà. Ainsi, et j'en suis sincèrement désolé, mais je n'ai pas l'impression malgré tout de manquer de respect envers quiconque, alors même que j'ai visité quelques domaines, comme chaque année, de mi-novembre à mi-décembre. Peut être que Christophe est également dans ce cas. Je profite également de ce message pour saluer et remercier les contributeurs qui postent leurs comptes-rendus, je sais à quel point celà peut être chronophage.

Je terminerai par une anecdote (qui ne concerne pas le domaine Chicotot, bien sûr): lorsque l'on bloque un rendez-vous dans un domaine pour déguster (domaine dont on est client fidèle depuis plus d'une décennie), en milieu de matinée, avec 3 heures de route dans les pattes, que l'on sait que le propriétaire était présent la veille avec un journaliste, et que lorsque l'on arrive tout guilleret, l'assistant commercial nous répond qu'il n'y aura pas de dégustation: qui manque de gratitude à qui? Faudrait voir à pas inverser la charge de la preuve: le domaine reste le vendeur, le client reste l'acheteur. Ce serait donc plutôt au vendeur de dire "merci" et d'avoir de la gratitude envers l'acheteur, tant bien même le marché du vin, en particulier nuiton, soit un marché avec des règles un peu particulières, qui s'inversent, malheureusement...Moi aussi, malgré mon "jeune" âge, je dois être has been...

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Raboso del Piave DOC, TristanBP, leteckel, Pins, Modeste 1er, SimThi, Gaija, SG75, Niels
19 Déc 2022 21:38 #310

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 321
  • Remerciements reçus 462
Bonjour à tous,

Je vais être plus radical encore : j'attends de ce forum des avis sincères sur les vins, qu'ils soient positifs ou négatifs.
Pas de place pour les remerciements et cela n'empêche pas de respecter le travail des vignerons.
J'imagine que, comme moi, bien des dégustateurs sur ce forum sont reçus dans certains domaines, tant mieux pour eux/nous.
Pour ma part je me fiche éperdument de savoir que un tel a été bien ou moins bien reçu au domaine un tel.
Ce qui compte c'est la description et le ressenti sur les vins, qu'on les ait aimé ou non.
J'ai peur qu'une attitude de remerciement soit incompatible avec la liberté de ton dans le CR.

Cordialement,
Thomas.
19 Déc 2022 21:51 #311

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6941
  • Remerciements reçus 6099
Thomas, je pense que Bassaler parlais plutôt de l'absence de compte-rendu suite à une visite, plutôt que de remerciements envers le domaine. 

Flo (Florian) LPV Forez
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: th7513, chicototpascale, Xavier1227
19 Déc 2022 22:03 #312

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 287
  • Remerciements reçus 2041
CR: Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges - Les Vaucrains 2000 

Bu au réveillon de Noël. j'avais décidé pour le plat de changer de la volaille traditionnelle et d'opter pour un filet de boeuf cuit à la plancha, sauce girolles et truffes, gratin dauphinois.
Pour accompagner ce plat, je sors de la cave 3 bouteilles et demande à mon père (vous savez celui qul boit toujours ses côtes du rhône dans de beaux gobelets tupperware) de choisir la bouteille.
Il refuse tour à tour un Las Cases 1989 qui avait mes faveurs (Bordeaux non merci qu'il me dit, quel ingrat), un Clos des Papes 1999 qu'Olivier Mottard a eu l'air d'apprécier récemment (Chateauneuf je connais ...), et choisit ce Vaucrains car il y'a écrit Bourgogne sur l'étiquette. Bien lui en a pris.

Procotole d'ouverture maintenant classique pour moi, "Audouzage" long (midi pour le soir). Verre utilisé: Spiegleau Bourgogne (pas de problème de buvant au moins sur celui là).

Arrive le moment du plat, me décide donc à enfin goûter le vin et m'en verse une lichette. 
La robe est éclatante, brillante, tuilée sur le disque, légèrement translucide.

Premier coup de nez, WAHOU. Je pense que je m'en souviendrai longtemps de celui là, seul dans l'arrière cave entre les manteaux de skis et les conserves de patés stockés sur l'armoire, à sentir ces effluves florales +++ (rose fanée, pot pourri) et surtout ce fruité pregnant de fraises écrasées type mara des bois qui ne cessera de s'amplifier avec l'aération et deviendra complètement dominant. J'avais encore jamais rencontré un fruité aussi présent sur un vin de cet âge là (bon j'avoue j'ai pas une énorme expérience dans la Bourgogne, honte à moi).

Je mène le vin à table, sert tout le monde, et là, première fois que je vois les membres de ma famille (que j'essaie inlassablement d'éduquer vinicolement parlant) sentir de longues secondes le vin, dans un silence de cathédrale.

La bouche est dans la même lignée que le nez, faussement évanescente, gourmande, sapide. Manquait juste de la longueur si on veut chipoter.

Accord très réussi avec la viande à peine colorée.

Le plus grand moment viticole de cette année 2022 pour moi, quel plaisir intrinsèque de dégustation, et collectif de découvrir en famille des sensations nouvelles.

Merci madame et monsieur Chicotot pour ce très grand moment.





 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, tht, FGsuperfred, Axone35, sideway, Jean-Loup Guerrin, chicototpascale, TristanBP, Blog, Agnès C, Fred974, Frisette, flupke14, oberlin, starbuck, jd-krasaki, LLDA, the_ej, KosTa74, Fredimen, Garfield, Gaija, Manas, SG75
13 Jan 2023 13:16 #313
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9258
  • Remerciements reçus 16845

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine Chicotot - Nuits Saint Georges - Les Vaucrains 2000

Merci Julien pour ce magnifique CR !
J'ai eu l'impression d'être juste entre les manteaux de skis et les conserves de pâtés stockés sur l'armoire, puis autour de la table familiale...

Bon, je vais devoir attendre encore 19 ans ma bouteille de Vaucrains 2019...

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: chicototpascale, JulienG., Xavier1227
13 Jan 2023 13:32 #314

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 287
  • Remerciements reçus 2041

Réponse de JulienG. sur le sujet CR: Domaine Chicotot - Les Saint Georges 2007

CR: Domaine Chicotot -  Les Saint Georges 2007

Deuxième expérience sur un St Georges, après un 99 qui s'était présenté comme encore massif et viril.
Sur ce millésime, le registre est totalement différent, et autant vous dire que j'ai pris mon pied.

Verre: Bourgogne définition Spieglau.
Altitude: 1800 m, T° extérieur - 6 ° (bon je sais pas très intéressant ...)
Ouverture: 6h avant.

La robe est sublime et résume le vin elle seule: brillante, évanescente et évoluée.

Le nez est une véritable ode à la délicatesse, sur des essences de parfum, d'eau de vie, de café et de sous bois, qui ne cessera d'évoluer avec l'aération jusque mener à un kaléidoscope d'effluves avec des notes mentholées.

La bouche marque par un premier toucher d'une légèreté rarement rencontrée, le vin coule délicatement et emplit doucement le palais, donnant l'impression de croquer dans un nuage.
Tout est fondu, lisse mais pas ennuyeux pour un sou, avec une sensation voluptueuse d'une grande délicatesse.

Une claque monumentale pour ce vin à qui j'aurai facilement donné 10 ans de plus, en raison d'une évolution liée à un millésime réputé comme faible (conservation parfaite de la bouteille en cave naturelle).
C'est à point pour moi ce qui m'incitera à boire mes autres 2007 du domaine assez rapidement.

Après avoir été tout secoué par un Vaucrains 2000 il y'a peu; qui s'était démarqué par un fruité éclatant, ce St Georges place la barre encore plus haute, sur un registre différent mais plus complexe.
Bravo aux géniteurs, nous nous sommes régalés.



 

Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Alex, tht, sideway, Jean-Loup Guerrin, chicototpascale, TristanBP, Papé, Blog, flupke14, leteckel, LLDA, rudy.B, KosTa74, Garfield, Vesale, SG75
09 Fév 2023 12:55 #315
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6415
  • Remerciements reçus 6370
Bu à cette occasion www.lapassionduvin.c...

CR: Domaine Chicotot Nuits Saint-Georges Les Charmottes 2002

Robe sombre, c’est extrait, nez réduit, foxé, animal, choux comme dirait Matthieu, passé cette aromatique après en bouche, cassis et groseille, le vin possède une belle structure porté par une grosse acidité, j’ai déjà dit le cassis et de la groseille, je n’accroche pas, je ne peux pas dire si c’est excellent ou pas , ce n’est pas mon style, trop monolithique,  alors jeune comment était il , ?

CR: Domaine Chicotot Nuits Saint-Georges PC Les Saint-Georges 1989

Robe toujours sombre, un peu évoluée, extrait aussi, même nez sans réduction du précédent, cassis et groseille trop acidulés pour moi, en bouche toujours une belle structure mais encore trop porté par cette acidité pas dévorante pour autant, je n’accroche pas du tout malgré le fait qu’on ressente qu’on est sur un gros truc, pas mon style de pinot (déjà bu les Saint-Georges de T.Liger Belair sur 2005 tout à l'opposé, merci Pierre absent dommage ce soir)

Stéphane
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, tht, matlebat, Marc C, Jean-Loup Guerrin, flupke14, KosTa74
12 Fév 2023 10:47 #316

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1147
  • Remerciements reçus 3984
CR: Georges Chicotot Nuits St. Georges 1er Cru Les Saint Georges 2010
Robe à l'évolution modérée.
Aromatique ouverte, agréable, fruit mûr, boisé, léger tertiaire, fumé.
La matière est elle en dedans, en 1/2 corps, trop acide et courte.
Bref, ça se goûte comme un bon haute-côte à boire ...
Ah là là que c'est difficile de croiser du grand pinot...

LPVialement, Maxime, LPV Beaune
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, LucB, Papé, flupke14, oberlin, starbuck
15 Mar 2023 15:10 #317

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 876
  • Remerciements reçus 3083
Je partage à 100% ta conclusion.
Marc
15 Mar 2023 16:51 #318

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 515
  • Remerciements reçus 777
Contrairement aux habitudes, nous sommes passés avant l'ouverture du salon, avec un palais "frais" pour déguster quelques 2021.

L'accueil est toujours aussi chaleureux et nous avons pu compter sur un "caméo" de Georges et de Clément. 
Autre point d'introduction, la cave est pleine de la récolte de 2022 (demi-muids, fûts et double casks s'entassent et c'est heureux) avec une récolte manifestement nettement supérieure à celles des précédentes années, notamment 2021 qui fut chiche.
Le millésime 2021, on le sait, touché par le gel et des conditions météo peu avantageuses tout du long, ne traversera pas le siècle pour entrer dans la légende : un magazine le qualifie de "frais, "élégant", "classique", ce qui pourrait s'interpréter comme "maigre", fluide", "à oublier".
Certes, au vu de certains vins dégustés au salon des Nuits, il y a un peu de vrai, mais il y a aussi des vins droits, frais effectivement, élégants effectivement qui s'ouvrent assez facilement et permettront d'attendre d'autres millésimes mieux favorisés. Peut-être qqch dans un style entre 2013 et 2017.
C'est très généralement le cas ici, avec une attention (presque maniaque, lorsqu'on écoute Pascale et Clément) portée à la vigne et à son environnement, attention qui a permis globalement de transcender les méfaits de la météo.

Quelques impressions :
Bourgogne Côte d'Or 2021 : vin facile d'approche, sur le fruit, le floral, quelques touches réglissées. Pas vraiment complexe mais pas simple pour autant : un générique de bon aloi.

Ladoix 2021 : on grimpe de quelques marches ici avec un vin sur un panier de fruits rouges et noirs, une finale resserrée sur des tanins fins et des amers délicats. particulièrement en forme en l'état, quelques années de garde pour dévoiler le potentiel. Personnellement je ne reconnais pas Ladoix et imagine plutôt un bon village de la côte de Nuits

Nuit Saint Georges "Papillon de Nuys" 2021 : assemblage de plusieurs parcelles dont les Tuyaux, avec certaines vignes plantées en 1904 (ancienne cuvée "vieilles vignes"). Que la famille Chicotot m'en excuse mais cela fait plusieurs fois que je ne goûte pas très bien cette cuvée et c'est sans doute un style qui ne me convient pas personnellement pas et cela n'engage que moi. Le vin a des qualités sans nul doute, le millésime ne l'a pas contraint en termes d'ampleur et de profondeur, il y a un certain équilibre mais je trouve le fruité un peu mat et il me manque un petit coup de peps, un "kick", un certain éclat sur la finale pour m'enthousiasmer. Que cela ne dissuade personne de goûter et de se faire son avis.

Nuit Saint Georges 1er cru Rue de Chaux 2021 : cette fois, je suis dans ma zone de confort car j'apprécie tout particulièrement ce climat réputé un peu froid mais qui, situé sur une dalle de calcaire avec une faible épaisseur de terre, profite à plein du réchauffement en été. Fruits noirs, réglisse, gourmandise, un peu chaleureux, tannins fins, serrés en finale : un peu de patience et cela devrait faire un bien joli vin.

On s'arrête ici pour 2021, les autres ne semblant pas encore sous des jours présentables et on finit sur un Nuit Saint Georges 1er cru les Vaucrains 2017, déjà relaté ici et toujours aussi absolument remarquable. A son apogée de mon point de vue (précoce pour le cru mais c'est l'intérêt de 2017), il faut en profiter maintenant.

Un grand merci à la famille Chicotot qui se soumet ces derniers temps à certains interrogations, y compris existentielles. Sans en relater davantage, gardez le cap !
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Alex, tht, La Vie est une Fête, th7513, Jean-Loup Guerrin, chicototpascale, TristanBP, Papé, Frisette, flupke14, oberlin, starbuck, the_ej, KosTa74, Garfield, SG75
16 Mar 2023 12:37 #319

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 287
  • Remerciements reçus 2041
CR: Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Vaucrains 2002

Ouverture de 4h au préalable; Verre: Spieglau Bourgogne. Bouchon impeccable à peine imbibé qui vient aisément, niveau parfait.

La robe est assez dense et plutôt claire sur les premiers verres, avant de s'assombrir pour finir comme sur la photo par une couleur trouble.
Le nez est assez terne et plutôt terreux, puis viendra à l'aération une aromatique de fruits rouges compotés, mais l'ensemble manque de brillance et de netteté.
La bouche est de la même trempe, une jolie structure et des tanins fins, mais un ensemble brouillon qui en l'état ne procure pas un grand plaisir. 

Après avoir été conquis par un Vaucrains 2000 qui marquait par un fruité absolument éclatant et une grande finesse, ce vin sur cette bouteille se présente mal. J'ai encore un 2004 en cave, à voir sur ce millésime.


Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, starbuck
11 Mai 2023 13:33 #320
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 118
  • Remerciements reçus 102

Réponse de erig sur le sujet Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges

Je suis étonné que l'on se présente chez les vignerons en se référant à LPV.
Mais bon ...
Eric
 
11 Mai 2023 13:53 #321

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 802
  • Remerciements reçus 2501

Réponse de bassaler sur le sujet Dégustation au domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges

Petite visite de courtoisie au domaine Chicotot pour suivre l’évolution de la production, avec quelques crus 2022 sur fûts, suivis par quelques 2021 en bouteilles.Comme d’habitude, accueil « familial » de Pascale qui nous a guidé pour ce moment de dégustation, mais pas que, car l’amitié et le partage constituent deux maître-mots du domaine.

Commençons par 2022 sur fût.
Bourgogne 2022 : un vin « acidulé » et frais, avec une composante sur la rondeur et la corpulence. De beaux tannins de caractère. Entrée en matière parfaite.
Nuits Saint Georges, les Charmottes 2022 : profondeur au nez, avec un aspect soyeux. Bouche de belle constitution, longue empreinte, tannins fins, impression générale fraîche, glycérinée et réglissée. De la mâche en finale. +++
Nuits Saint Georges, aux Allots 2022 : pointe réduite / grillée au nez, mais qui s’ouvre sur des notes fumées de beau caractère. Bouche encore très jeune, mais avec un potentiel de garde énorme. Belle définition. Aujourd’hui ++(+) - Demain ++++
Nuits Saint Georges, Papillon de Nuys 2022 : un vin floral et élégant, avec une définition précise. Bouche vineuse, suave, longue. +++(+)
Nuits Saint Georges, premier cru les Rues de Chaux 2022 : un nez typique du cru, sur le moka torréfié. Grande bouche de gastronomie, très vineuse. Superbe acidité, un grain tannique superlatif. Grand vin en devenir. ++++(+)
Nuits Saint Georges, premier cru les Vaucrains 2022 : un vin déjà apaisé, sur un triptyque élégance / corpulence / tanicité. Sensuel en l’état, presque « féminin ». +++++Nuits Saint Georges, les St Georges 2022=12.0pt : plus viril, plus corpulent. Charge tannique plus concentrée et aujourd’hui plus marquée. Y’a du vin ! Potentiel énorme. +++++ et plus

Retour sur les 2021 en bouteilles.
Ladoix 2021 : le vin de copain qui sait se tenir droit et debout. Gouleyant certes, mais sérieux, avec une belle vinosité et des tannins déjà aimables. +++
Nuits Saint Georges, Papillon de Nuys 2021: une belle rondeur suave, sur un registre frais. Pointe glycérinée légère. +++(+
)
Nuits Saint Georges, aux Allots 2021 : Un grand vin, équilibré, structuré et finement tannique. Un supplément d’amplitude et de dimension en bouche (par rapport à notre dégustation d’octobre dernier). Confirmation. ++++(+)
Nuits Saint Georges, premier cru les Rues de Chaux 2021 : encore un cran franchi, avec ce supplément vineux encore plus suave, ces amers tanniques en finale, salivants, sa longueur décuplée. Vin de gastronomie et de longue garde. +++++
Nuits Saint Georges, premier cru aux Thorey 2021 : je suis un peu passé à côté, avec ce nez décelant une minéralité caillouteuse « typée Beaune ». La bouche est quant à elle solide, corpulente, bien née. Finale sur une minéralité suave correspondant mieux à mes goûts. +++(+)

Pour finir, traditionnellement, nous avons toujours le plaisir d’un vieux millésime. Cette année, à ma demande, ce sera un millésime 2008 tant décrié … et sur deux crus, une sorte de choc des titans.
En premier, le premier cru les Saint Georges 2008 : robe claire, limpide, brillante, élégante. Superbe nez floral, sur le menthol et le fenouil, pointe minéralité terrienne, notes de chèvrefeuille. Bouche étonnement douce, à peine évoluée. C’est ultra-fin, élégant, dégageant une sensualité profonde, sans doute épaulée par une pointe de sucrosité arrondissant juste comme il faut l’ensemble. Finale énergique, sur le zan, des notes de fruits infusés. Magnifique.
En second, le premier cru les Vaucrains 2008 : un nez plus masculin ( !), profond, avec toujours des notes aromatiques mentholées. A l’aération, c’est la réglisse et le zan qui apparaissent, avec une sensation (fausse) semi-perlante. Bouche infusée, sur une belle acidité, peut-être un peu plus timide que le St Georges. Finale infusée. Pour une fois, j’ai une légère préférence pour le St Georges, mais la différence est subtile. Excellent ++
Merci à Pascale et Georges de nous avoir consacré une partie de leur week-end pour notre plus grand plaisir. Promesse d’un millésime 2022 bien né, de bon rendement et en cours d’élevage. Confirmation de la qualité des 2021, bien loin des 2007 / 2008 / 2013 (que l’on peut lire parfois). Agréable surprise quant à la tenue des 2008 sur ces deux crus dégustés, déjà extrêmement agréables et pour quelques années encore.

Bruno
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, chicototpascale, Papé, Frisette, jd-krasaki, the_ej, Pinardo, KosTa74, Garfield, Ilroulegalet, SG75, forty-one
22 Mai 2023 14:28 #322

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5518
  • Remerciements reçus 8747
CR: Domaine Chicotot, Nuits Saint Georges 1er cru "Les St Georges" 2002

C'est un achat idéalwine car je souhaitais déguster cette cuvée sur un millésime à maturité après avoir lu tant d'avis positifs sur ce forum.
Un bouchon d'école vient nous couper l'herbe sous le pied. Si c'est pas un comble pour un éleveur en pleine fenaison 

Un léger doute à l'ouverture va très rapidement se confirmer dans les verres dont le contenu a rejoins le Clos st Jean sur une pelouse bien arrosée malgré l'absence de pluie sur la région.

Interlude printanière chez Gaétan

Sylvain
20 Jui 2023 08:51 #323

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 948
  • Remerciements reçus 1511
Anniversaire, bis repetita par Bassaler


CR: Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Saint Georges 2008

(magnum double carafé 4 heures avant le service) : robe diaphane, rouge orangé, brillante et limpide. Dès l’ouverture, le vin remplit la pièce de son « esprit », sur l’aromatique. Fine minéralité terrienne, complétée par une structure secondaire sur les feuilles mortes, le thé, l’infusion. Bouche étonnement puissante, mais contrôlée. Infusion de sens et de sensualité. Fruits noirs à l’alcool, tannins complètement polissés. Grande et longue finale, marquante, laissant une empreinte superlative. Sans doute encore plus élégant et plus complexe que la bouteille du même cru bue en mai dernier. Le vin de la journée. Sublime
Moi qui avais un peu de mal avec le millésime 2008, me voilà non pas réconcilié mais converti !
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, JulienG.
19 Juil 2023 20:53 #324

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 948
  • Remerciements reçus 1511
Anniversaire, bis repetita par Bassaler


CR: Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Saint Georges 2012

(magnum double carafé 4 heures avant le service) : robe sombre, plus dense, plus profonde. Je confesse sans doute l’erreur de l’avoir servi après le 2008 (j’avais un doute qu’il n’écrase le 2008 ensuite …). Nez très nuiton, charge tannique présente, encore un peu saillante. Structure avec du potentiel. Il manque toutefois, à ce stade, un peu de complexité et de suavité. Notes grillées (réduites ?), touches de torréfaction (moka) à la mode « Rue de Chaux ». Bon vin mais à garder encore au moins 10 ans à mon avis avant de révéler tout son potentiel. Très Bien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: matlebat, Jean-Loup Guerrin
19 Juil 2023 20:54 #325

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 287
  • Remerciements reçus 2041
CR: Domaine Chicotot, Nuits-Saint-Georges 1er cru Les Rue de Chaux 2007

3 ans après ma première bouteille sur ce millésime et au même endroit, deuxième rencontre sur un Rue de Chaux 2007, après un St Georges du même millésime époustouflant bu en début d'année.

Bouteille ouverte sans préparation et après un voyage en voiture de plusieures heures.

Très belle robe brillante, légèrement brunie, légèrement translucide.

Un nez que je qualifierai de "Chicotesque" d'une grande complexité. Cela fait plusieurs bouteilles du domaine que je déguste à maturité depuis plusieurs mois, et je retrouve ici les mêmes marqueurs de pinot noir infusé d'une grande délicatesse.
S'entremêlent des effluves de thé séché, de rose fanée, d'eau de vie, d'encens, mais également une empreinte tellurique et de fines notes empyreumatiques. C'est d'une délicatesse absolue et me rappelle fortement le St Georges du même millésime.

En bouche, l'attaque est délicate puis le vin s'affirme avec une matière dense encore présente et des tanins qui se font un poil ressentir. La longueur est honorable sans être profondément notable.

En comparant au St Georges qui présentait une matière diaphane, en dépit d'une aromatique très proche, ce rue de chaux se présente sous un profil en dégustation un peu plus massif et terrien; mais n'en reste pas pour autant moins délicieux.

Je me suis encore une fois régalé, décidément ce millésime 2007 est une réussite au domaine.


Julien
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, sideway, bassaler, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, starbuck, leteckel, Fredimen, Manas, SG75, forty-one, Jean F
07 Aoû 2023 10:31 #326
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 802
  • Remerciements reçus 2501
Pas de réduction ?
07 Aoû 2023 11:24 #327

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 287
  • Remerciements reçus 2041
Aucunement, et pourtant aucune aération préalable alors que j'ai pour habitude de les ouvrir 3h avant.

Julien
07 Aoû 2023 11:38 #328

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 948
  • Remerciements reçus 1511
Par Bassaler


CR: Nuits Saint Georges, premier cru les Saint Georges 2008, domaine Chicotot : si la grande sœur en magnum s’était révélée sublime … Paix à son âme.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Fredimen
22 Oct 2023 18:49 #329

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 802
  • Remerciements reçus 2501
Ladoix 2022 : un nez sur les fruits noirs, avec une grillure élégante. Bouche avec de l’acidité et de la mâche. Fine pointe vanillée. ++(+)
Côte de Nuits, Creux de Sobron 2022 : une robe noire et dense. Un nez sur le moka, la torréfaction, une pointe fumée. Bouche charnue, tannins crémeux, belle rondeur. Du charme. ++
Bourgogne Côte d’Or 2022 : très belle aromatique au nez, sur les fruits, une pointe florale et poudrée. Bouche assez corpulente, une pointe d’amertume un peu appuyée qui demande à se fondre (élevage). +
Nuits Saint Georges, les Charmottes 2022 : première marche franchie dans la construction vinique. C’est très élégant sur un registre structuré. Fruits denses et murs, tannins sages, finale sur des amers affinés et fins. +++
Nuits Saint Georges, les Saint Juliens 2022 : finesse herbacée, légèreté au nez. Bouche ronde avec un retour végétal marqué. A attendre. +
Nuits Saint Georges, aux Allots 2022 : douceur et suavité au nez. Superbe bouche, charmeuse, « douce », presque sensuelle. Structure allongée, sur la fraîcheur, et jusque dans une finale en queue de paon. ++++
Nuits Saint Georges, Papillon de Nuys 2022 : rondeur avec une pointe herbacée. Richesse en bouche, sur un équilibre à se faire, notamment pour une amertume assez vive. +(+)
Nuits Saint Georges, premier cru les Rues de Chaux 2022 : un Rue de Chaux classique, avec un nez de moka grillé / torréfié, une bouche fraîche et tendue. Belle structure en devenir. +++(+)
Nuits Saint Georges, premier cru aux Torey 2022 : un vin floral, acidulé au nez. Une bouche structurée, fraîche et allongée. ++=mediumNuits Saint Georges, premier cru les Pruliers 2022 : un vin « léger », aérien et floral. Bouche charmeuse. Tannins à ce stade un peu accrocheur. +(+)
Nuits Saint Georges, premier cru les Vaucrains 2022 : belle (réduction ?) grillée au nez, sur un registre de fruits murs et de fraîcheur. Superbe bouche, structurée, fraîche, tendu, avec une acidité millimétrée. +++++
Nuits Saint Georges, premier cru les Saint Georges 2022 : petite réduction au nez, qui ne cache pas le fruit et la fine amertume (liée au fût ?). Bouche faussement légère en attaque. Structure équilibrée et empreinte superlative, tant en rondeur / largeur qu’en longueur. +++++
Match nul entre les deux grands. Seul le temps (et les goûts de chacun) pourra livrer un verdict plus affirmé.

Pour finir sur une bonne note ( !), un duo de Papillon de Nuys : le 2021 est immédiat et gouleyant, sur un registre sérieux, le 2020 nettement plus solaire, rond et allongé, sur une belle salinité.
Je suis passé un peu à côté du Nuits Saint Georges, premier cru aux Torey 2015 : complexe, fruité, maturité et rondeur. Une pointe glycérinée en finale.

Enfin, pour conjuguer le sort d’une bouteille défectueuse à la maison (la première depuis maintenant plus de 15 ans que je viens au domaine), un Nuits Saint Georges, premier cru les St Georges 2008 : une infusion de pinot, notes de thé, évolution modérée. Bouche fondue, sensuelle, accomplie, sur la longueur et la fraîcheur, une sorte de faux maigre. Sublime.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Alain Hinant, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, TristanBP, Frisette, flupke14, the_ej, samgriz, DaGau, Fredimen, rafalecjb, Gaija, Ilroulegalet, SG75, forty-one, Jean F
24 Oct 2023 09:40 #330

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux