Nous avons 1863 invités et 62 inscrits en ligne

Bouchard Père et Fils

  • Messages : 2365
  • Remerciements reçus 4236
Merci Luc mais le problème des débutants c’est qu’ils ne se rendent pas compte de leurs lacunes. Tu n’as probablement pas perçu le bois par amateurisme. Les vrais professionnels, eux, ne se seraient pas laissés piéger  ….

Denis
06 Déc 2022 09:07 #1891

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 563
  • Remerciements reçus 1852
CR: Bouchard Père et Fils, Nuits st Georges les Cailles 2011
Nez plutôt fin, mélant fruits rouges discrets et fond végétal, pointe de poivre.
La bouche est assez fluide, peu de fruits, le végétal domine sans être pénible, un peu de "fumé" Pas tellement envie d'en dire plus. Pas mauvais mais sans charme particulier.
Nous avons bu aussi un Gevrey Chambertin de la même maison sur le même millésime, également sans vice ni vertu.
Ces vins ont été bus sur 3 jours parcequ'il y avait toujours plus plaisant à portée de main ( et plus modeste ). Personne n'y revenait spontanément.
L

LEON213
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, starbuck, forty-one
18 Déc 2022 15:42 #1892

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8759
  • Remerciements reçus 1592

Merci Luc mais le problème des débutants c’est qu’ils ne se rendent pas compte de leurs lacunes. Tu n’as probablement pas perçu le bois par amateurisme. Les vrais professionnels, eux, ne se seraient pas laissés piéger  ….

C'est marrant ce besoin de rabaisser les autres... ou de vouloir mettre des propos dans la bouches d'aucuns. Il n'y a aucune honte à ne pas reconnaître l'élevage quand il y en a et ça n'est même pas une question de débutant ou de pros. J'ai l'exemple des deux : j'ai croisé des débutants pas très intéressés qui perçoivent très bien le bois (certainement parce qu'on leur a indiqué les marqueurs) et des amateurs plus qu'éclairés qui ne le voient pas. 

Et c'est totalement ridicule de parler de "se laisser piéger". C'est pas une compétition, la dégustation. Uniquement, si on désire transmettre ses impressions au delà des goûts personnels, alors à ce moment, il peut être nécessaire d'identifier plus précisément les élements perçus. Mais même là, avec une description bancale, on peut tout à fait comprendre et interpréter. Donc je dirais que de la consistance dans sa manière de décrire est plus importante que l'exacte exactitude de la description. 

Du coup...bref... je vois pas. Si tu veux mon impression, oui, dans les groupes de dégustations expérimentés, je dirais que 50% n'identifient pas vraiment ce qui relève de l'élevage et encore plus n'identifie pas l'oxydation (pour de l'oxydation). Est-ce que ça en fait de mauvais dégustateurs ? Certainement pas. En soi, le problème de l'élevage c'est surtout s'il devient dominant. Et en général, dans ces cas, il est rare que ce ne soit pas identifié comme tel. De toute façon, si tu prends les Bourgognes au delà du régional, ils sont tous super élevés, donc du bois, il y en a quasiment toujours.  

Moi, ce qui me dérange plus sur la bouteille de Luc, c'est qu'au prix où ça sort, son CR me laisse sur ma faim :)

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius
19 Déc 2022 12:06 #1893

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2365
  • Remerciements reçus 4236
Quand on passe son temps à faire la leçon aux autres, il ne faut pas être surpris de se faire taquiner un peu...

Avec les copains, on a célébré les 60 ans de l'ami Yves (YR) ce week-end. On a eu la chance d'avoir une vigne de l'enfant Jésus 2005 dans une série avec la Tâche 2005 et la cuvée VV du clos vougeot du château de la Tour. A l'aveugle bien entendu....
La Tâche était un grand vin, émouvant, boisé avec une délicatesse et une classe incroyables. Le Bouchard était lui aussi de très bon niveau. Seul le clos Vougeot paraissait plus austère et manquait de gourmandise.
Voilà, encore un Bouchard que j'ai bien aimé. Mais l'amateur que je suis se laisse probablement avoir par les notes boisées faciles, presque vulgaires...
 

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier_26, Frisette
19 Déc 2022 13:15 #1894

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26222
  • Remerciements reçus 1431
On dira surtout que ce n'est pas parce qu'un boisé est fort perceptible voire dominant à la mise en vente qu'il l'est encore 15 ans plus tard.
C'est bien de donner un avis sur un vin goûté dans sa prime jeunesse, encore faut-il que cet avis ne soit pas définitif et puisse être revu quand le vin est à maturité.
A priori, je ne pense pas avoir de carence manifeste dans la détection du boisé à la dégustation... 
Quant au prix de vente, ça devait tourner aux alentours de la trentaine d'euros à l'époque, et ce vin les vaut bien.
Aux prix actuellement proposés, je vais voir ailleurs.  Ailleurs qu'en Côte de Nuits ou qu'en Côte de Beaune, s'entend.
Je n'ai plus rien acheté depuis une dizaine d'années dans la région, et je ne m'en porte pas plus mal.


Luc
19 Déc 2022 14:43 #1895

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1914
  • Remerciements reçus 271
"Aux prix actuellement proposés, je vais voir ailleurs.  Ailleurs qu'en Côte de Nuits ou qu'en Côte de Beaune, s'entend.
Je n'ai plus rien acheté depuis une dizaine d'années dans la région, et je ne m'en porte pas plus mal."

19 Déc 2022 15:04 #1896

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3924
La triplette ouverte par Yves était très belle. On peut calquer le CR du Volnay Caillerets 2005 de Luc sur la bouteille de Beaune VEJ 2005 sans difficulté : miam, slurp. Gourmand, complexe, excellent. Un vin très bien élevé. 
Comme la Tâche 2005 mais cette dernière avait tout en plus, sauf... l'immédiateté. Un vin encore dans les limbes à mon goût. J'ai mis du temps pour en apprécier la grandeur mais il ne présentait pas un joli nez de ronces et de rose comme sur d'autres bouteilles de la DRC. Mais dans 10-20-... ans, cette Tâche sera géniale.
Le Clos Vougeot VV 2005 paraissait plus "grossier" et surtout plus extrait voire bodybuldé. 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: leteckel
19 Déc 2022 19:44 #1897

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3865
  • Remerciements reçus 7668
CR: Domaine Bouchard Père et Fils - Beaune 1er Cru Les Teurons 2012
Nez de bonne intensité, assez précis, assez jeune sur les fruits rouges à la fois mûrs sur la cerise burlat, fraise et des notes plus fraîches sur la groseille, framboise. Un peu de tabac, notes florales. Boisé pas très fin sur le toasté, épicé, mais pas intrusif. La profondeur est bonne.
Bouche moyennement puissante, fraîche, côté acidulé. L'acidité est bien présente et donne de la tension. Perso, j'aime cet équilibre, mais certains de mes amis le trouve un peu trop acide. Le fruit suit bien la trame acide, belle présence en milieu de bouche sur la cerise, la framboise et la groseille. Le boisé n'est pas très finaud, mais ne domine pas. Longueur correcte.
Bien.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Olivier_26, hyllos, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, starbuck, jd-krasaki
19 Déc 2022 20:04 #1898

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8759
  • Remerciements reçus 1592

Quand on passe son temps à faire la leçon aux autres, il ne faut pas être surpris de se faire taquiner un peu...

Avec les copains, on a célébré les 60 ans de l'ami Yves (YR) ce week-end. On a eu la chance d'avoir une vigne de l'enfant Jésus 2005 dans une série avec la Tâche 2005 et la cuvée VV du clos vougeot du château de la Tour. A l'aveugle bien entendu....
La Tâche était un grand vin, émouvant, boisé avec une délicatesse et une classe incroyables. Le Bouchard était lui aussi de très bon niveau. Seul le clos Vougeot paraissait plus austère et manquait de gourmandise.
Voilà, encore un Bouchard que j'ai bien aimé. Mais l'amateur que je suis se laisse probablement avoir par les notes boisées faciles, presque vulgaires...

 

Sauf que je ne fais la leçon à personne. Je note simplement que beaucoup de dégustateurs agerris n'identifient pas l'élevage comme tel. Et contrairement à vous, je ne porte pas de jugement sur le fait d'apprécier les vins élevés. Je serais cependant plus tenté d'en porter sur ceux qui manifestement méprisent l'élevage, comme il ressort de votre discours. Et notez bien que si je perçois clairement que vous méprisez l'élevage, je ne sais pas du tout si vous l'identifiez ou pas. Mais concretement, si on aime la Bourgogne, en général et particulièrement les blancs, c'est qu'on aime forcément "un peu" l'élevage. Pour ma part, je n'ai rien contre l'élevage bien fait, ça apporte une dimension au vin qui peut être souhaitable dans certains accord ou pour certaines circonstances.

Pour le Bouchard en question, j'ai déjà goûté quelques Carnot et pour le coup, ça n'est pas une cuvée que je trouve particulièrement boisée, donc je ne suis pas du tout étonné que ça ne ressorte pas, surtout sur 2005. Les 2008 par exemple, ne sont pas boisés... juste pas bons et totalement décharnés :D Et pour 2005, c'est clair que le millésime a besoin de temps... je commence tout de même à me demander si ça fait pas un peu long quand même :D

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
20 Déc 2022 08:47 #1899

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2365
  • Remerciements reçus 4236

Je serais cependant plus tenté d'en porter sur ceux qui manifestement méprisent l'élevage, comme il ressort de votre discours. Et notez bien que si je perçois clairement que vous méprisez l'élevage, je ne sais pas du tout si vous l'identifiez ou pas.
 


Je méprise l'élevage ???
Encore un jugement à l'emporte pièce....
Et puis j'adore le mec qui nous dit que lui perçoit bien l'élevage mais se pose systématiquement la question concernant les autres qui, eux, en sont incapables. Pathétique !

Denis
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frisette
20 Déc 2022 10:13 #1900

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 26222
  • Remerciements reçus 1431

Les 2008 par exemple, ne sont pas boisés... juste pas bons et totalement décharnés


Oui, bon, comme la majorité des 2008...


Luc
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: yr, matlebat, Frisette
20 Déc 2022 11:27 #1901

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 95759
  • Remerciements reçus 26040

Réponse de oliv sur le sujet Bouchard Père et Fils

Bourgogne
Bouchard Père et Fils présente ses 2020 : les coups de cœur de Terre de Vins.

www.terredevins.com/...
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Moriendi
02 Jan 2023 11:48 #1902

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1953
  • Remerciements reçus 1336
CR: Domaine Bouchard Père et Fils, Meursault 1er cru Genèvrières 2006

Un sympathique sandre au beurre et aux amandes me donne l'occasion de regoûter ce 2006 dont la dernière bouteille m'avait bien plu en 2018

Ce vin est l'archétype du vin de Côte de Beaune clivant avec une aromatique un peu dominée par le beurre jaune avec quelques notes de cire, sans fruit ni minéralité (il me rappelle un Hermitage blanc 2008 bu il y a quelques mois). Mais l'équilibre du vin est exceptionnel avec une douceur bien intégrée, une fraîcheur sans acidité et une texture très caressante avec une grande longueur. EXC

Même note qu'en 2018.

Ralf

PS: il y avait sans doute du bois neuf mais il a bien fondu. Par ailleurs ni oxydation ni surmaturite (comme sur certains autres 2006).

Amateur depuis 30 ans, sur LPV depuis 16 ans, caviste depuis 3 ans
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, Olivier_26, francois999, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, starbuck, leteckel, Garfield
03 Jan 2023 21:00 #1903

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3780
  • Remerciements reçus 1271
 CR: Domaine Bouchard Père et Fils - Volnay Caillerets Ancienne Cuvée Carnot - Volnay 1er Cru 2005

Nez de pinot noir, fruit rouge,  mûre, et un peu de sous-bois 
En bouche, le vin ne montre pas de trace d’évolution 
Agreable, frais, assez torchable avec une bonne longueur et complexité 
TB
On ne sent pas du tout le bois en tout cas 
Il faut distinguer bpf domaine ( vigne enfant jesus, volnay cailleret, etc) de la partie negoce,
Il faut aussi distinguer certaines cuvées sur les meilleurs terroirs de leur appellation comme vigne de l’enfant jesus, volnay cailleret carnot, chevalier montrachet , etc etc
 

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, rkrk, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, romu
03 Jan 2023 21:36 #1904

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6476
  • Remerciements reçus 6571
François,
On l'a bu ensemble avec David84 , elle semblerait équivalente .
Stephane 
03 Jan 2023 21:51 #1905

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3780
  • Remerciements reçus 1271

François,
On l'a bu ensemble avec David84 , elle semblerait équivalente .
Stephane 

 

Exact, celle ci semblait plus jeune ( moins ouverte, moins complexe ) qu’avec david. 
Il m’en reste maintenant plus que 4… ( personne ne voulait de ce carton de 6 à part moi ) 

Francois // chaque avis est subjectif et la somme des subjectivités fait une objectivité (F Mauss)
03 Jan 2023 22:00 #1906

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 368
  • Remerciements reçus 425
CR: Pommard 1et cru « Rugiens » Bouchard Père et Fils 1998

nez discret, évolué. Attaque tannique (trop) mais joli volume en milieu de bouche. Du fruit rouge ressort en finale.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Marc C, Vaudésir, Garfield
29 Jan 2023 20:17 #1907

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 791
  • Remerciements reçus 2494
CR: Maison Bouchard Père et Fils - Corton-Charlemagne 2006

Bouchon nickel, belle robe jaune d'or, le vin se présente bien mais je me méfie néanmoins car j'ai eu une bouteille complètement morte. Heureusement le nez dissipe toute inquiétude : fruits blancs, poire, pointe vanillée qui disparaît à l'aération, c'est engageant.

La bouche combine à la fois l'amplitude d'un vin riche et une tension qui le propulse sans temps mort. C'est un vin élégant, d'un équilibre d'école, peut-être légèrement bégueule dans sa manière de conserver une certaine réserve aristocratique au lieu de se laisser aller. Mais je chipote, c'est excellent.

La bouteille s'est mieux accordée à des blancs de poulet à la crème et aux champignons qu'à un assortiment de makis. Convaincu par cette belle expérience, j'envisage de mettre en place pour le reste de l'année une opération un Corton-Charlemagne par semaine. Si vous connaissez un banquier qui serait prêt à me sponsoriser...

“N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi.” - Cioran // Serge
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., dt, sideway, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, IH1456, starbuck, leteckel, Garfield, Manas, forty-one, Tessouille
18 Fév 2023 22:53 #1908

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5634
  • Remerciements reçus 9170

Convaincu par cette belle expérience, j'envisage de mettre en place pour le reste de l'année une opération un Corton-Charlemagne par semaine. Si vous connaissez un banquier qui serait prêt à me sponsoriser...

Acheter des grands crus bourguignons devient effectivement très compliqué mais alors en ce qui concerne le Corton-Charlemagne c'est carrément rapet 

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Paul B., Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, Garfield, Jeanveux
19 Fév 2023 10:44 #1909

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6476
  • Remerciements reçus 6571

Réponse de Vaudésir sur le sujet Maison Bouchard Père et Fils - Corton-Charlemagne 2006

C'est quand même le GC le plus accessible dans les domaines, même si c'est Rapet pour du Bouchard il y a aussi Maratray-Dubreuil et nombreux à -100€.
19 Fév 2023 11:02 #1910

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 130
  • Remerciements reçus 572

Réponse de bdc sur le sujet Bouchard Père et Fils

Bonjour,

J'ai l'opportunité d'acquérir une caisse de Vigne de L'Enfant Jésus 1989. Le niveau des bouteilles est bon mais je connais mal la capacité de garde de ce vin. Pensez-vous qu'il soit déjà trop tard?

Merci!
21 Fév 2023 08:17 #1911

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5197
  • Remerciements reçus 6643
CR: Bouchard Père et Fils - Échezeaux Grand Cru 1978

Le nez est évolué mais montre un joli fruité sur la fraise, le kirsh, le sous bois, les épices. C'est assez sympa avec un peu de concentration. 
La bouche est plus évoluée, sur la cerise kirshée, c'est assez léger avec un petit côté métallique. C'est fin mais pas décharné. C'est sur la pente descendante mais pas inintéressant et ça se boit bien si on accepte le côté vieux vin.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, oliv, Olivier Mottard, Marc C, denaire, Jean-Loup Guerrin, bibi64, IH1456, starbuck, Fredimen, Garfield, Tessouille
06 Aoû 2023 16:40 #1912

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5197
  • Remerciements reçus 6643

Réponse de icna sur le sujet Domaine Bouchard Père et Fils Clos Vougeot 1983

CR: Domaine Bouchard Père et Fils  Clos Vougeot 1983

La robe est tuilée.
Le nez est charmeur avec de la cerise kirshée, de la fraise, du sous bois, du champignon.
La bouche est en dessous avec un peu d'acidité, de l'orange sanguine, un côté sanguin, ferreux. Ce n'est pas maigre avec encore du fond et un côté soyeux. La finale est assez longue, un peu métallique mais bien fraîche. Ce vin faisait partie des bonnes surprises des 83 il y a une dizaine d'années et il a encore quelque-chose a dire même si il a dépassé son plateau. Je dois commencer à m'audouzer car je m'éclate sur ce genre de vins, c'est sûrement une question d'habitude.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, Galinsky, Marc C, sideway, bertou, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, IH1456, jd-krasaki, Fredimen, Tessouille
20 Aoû 2023 22:41 #1913

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 270
  • Remerciements reçus 1690
CR: Bouchard Père et Fils  - Côte de Beaune Villages 2018

Les mystères des tarifs promotionnels de la GD font que je tombe en décembre dernier sur cette bouteille sur un rayon métallique de l'Intermarché du coin à 10.50€.
La curiosité l'emporte et voici donc le moment de la dégustation.

 

Bouchon DIAM5

La couleur est carmin de bonne densité.
Le nez est au départ un peu terreux/alcool, bof! Arrive ensuite un mélange de baies rouges, de végétal, note boisée sèche. Puis encore plus tard de la griotte un peu verte. C'est jeune et fermé.
La bouche est en accord, elle est d'abord austère avec une bonne acidité, des tanins présents mais aussi une bonne rondeur et une certaine richesse en milieu de bouche avec des arômes plutôt fruités.
En gros, c'est trop jeune mais pas si mal.

A J+3, j'aurai la confirmation de cette impression car il s'est bien ouvert avec de bons arômes de cassis et cerise et la bouche s'est considérablement arrondie, tout en gardant de la fermeté en finale. Le changement est assez radical et permet de croire dans les bénéfices d'une attente de quelques années. Il a de la matière et la maturité du millésime.

Un Bourgogne un peu rustique dans un style que j'apparenterais à l'appellation Maranges.
Je ne sais pas réellement quel est l'assemblage que fait Bouchard P&F sous ce nom d'appellation semi-régionale.

Patrice
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Manas
09 Sep 2023 18:07 #1914
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1375
  • Remerciements reçus 1382
Dégusté hier soir pour accompagner un apéro de charcuterie et fromages, une bouteille de la CR: maison Bouchard : Beaune du Château 1er Cru, millésime 2016

Je me souviens avoir goûté ce vin lors d'une visite au salon Wine Tasting et j'avais tellement aimé que j'en avais commandé plusieurs bouteilles, dès le lendemain. Hier soir, je goûtais la dernière de cette série et elle s'est montrée à la hauteur des attentes : un superbe Pinot Noir, très gourmand, légèrement acide, superbe longueur. Un très bon vin qui a surclassé le Charlouise du domaine Pinard (même millésime) avec un style bien différent, dans la finesse. 

Très bien ++
Nicolas
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Papé, jd-krasaki, Garfield, Ilroulegalet
15 Oct 2023 10:20 #1915

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5197
  • Remerciements reçus 6643
CR: Domaine Bouchard Père et Fils  Vosne Romanée du château propriété du Comte Liger Belair 1983

Le nez est sur la cerise, les fruits rouges, les épices douces et va s'ouvrir sur un côté floral. Il y a aussi de l'orange sanguine et une touche ferreuse. C'est complexe et charmeur. 
La bouche n'est malheureusement pas au niveau. Bien qu'elle profite d'un peu d'aération (la première heure) elle va ensuite s'enfoncer dans l'acidité. Le côté tertiaire est bien présent avec un peu de fumé mais le côté orange sanguine, sanguin mène la danse. La finale n'arrive pas à se débarrasser du surplus d'acidité même quand les arômes commencent à se complexifier et à se concentrer (une heure environ après ouverture). Dommage c'est un peu trop tard.

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: claudius, PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, matlebat, denaire, Jean-Loup Guerrin, starbuck, KosTa74, Fredimen, Ilroulegalet
24 Oct 2023 06:57 #1916

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5197
  • Remerciements reçus 6643
CR: Domaine Bouchard Père et Fils, Mazis Chambertin Grand Cru 1971

Le bouchon se casse en deux puis part en miette mais j'arrive avec patience et minutie à enlever tous les bouts.
La robe est claire et translucide sans reflets orangés. 
Le nez est charmeur sur la cerise, c'est assez concentré avec des fruits rouges et du sous-bois, un peu de fumé. Ça évolue sur un côté floral et épices douces. Ça fait plus jeune que le vosnes 1983 bu la veille.
La bouche attaque sur un joli fruité avec, étonnamment, un peu de corps. Le côté épices douces est charmeur. Malheureusement la finale a clairement des côtés oxydées et une acidité présente (moins que le vosnes de la veille quand même). C'est buvable (surtout sur une viande) mais c'est quand même trop vieux. Dommage ça devait être top il y a quelques années. 
 

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, oliv, Olivier Mottard, matlebat, Jean-Loup Guerrin, bibi64, starbuck, leteckel, éricH, Garfield, Ilroulegalet
24 Oct 2023 18:42 #1917

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5197
  • Remerciements reçus 6643
CR: Bouchard Père et Fils - Bourgogne Côteaux des Moines 2017

Le nez n'est pas très expressif, sur la cerise, légèrement animal, le sous bois.
La bouche est plutôt équilibrée mais assez plate et pas très longue. Il ne se passe pas grand chose. Un vin sans vice ni Vertus. 

Quentin
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Papé
29 Oct 2023 02:03 #1918

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4140
  • Remerciements reçus 3924
Coup de téléphone hier matin, un couple d'amis est enfin libéré de moultes taches, notamment de s'occuper de leurs adorables petits-enfants. Mais comme ils n'aiment rien tant que de faire plaisir autour d'eux et que cela fait un petit moment qu'on ne s'est pas vus, l'occasion est belle de dîner ensemble, invitation évidemment acceptée. 
Il existe dans ce monde des êtres humains dont on se dit que si l'humanité leur ressemblait, le monde serait un paradis terrestre. C'est le cas de ce couple d"amis, qui est devenu une seconde famille, si ce n'est la première, celle du cœur. Je mesure à chaque fois la chance inouï de les savoir auprès de moi, en particulier depuis ces longues dernières années. C'est toujours un honneur et un plaisir insigne que de passer du temps avec ces belles personnes.

Pour le repas, ils s'occupent du solide et je m'occupe des liquides, j'ai l'autorisation d'apporter seulement une bouteille de vin (le reste étant composé par les excellents jus de pomme de la Croix Verte, pour madame et mes fils). Choix difficile, cornélien, car je viendrai volontiers avec plusieurs vins, voire plusieurs caisses, comme lors de la dégustation en mars organisée chez eux pour quelques amis.

J'ai choisi d'apporter un Volnay Caillerets ancienne cuvée Carnot 1999 de Bouchard P&F, car c'est l'une de mes cuvées préférées chez Bouchard et j'aime particulièrement ce millésime fameux.

Le bouchon semblait de qualité, mais il a un peu séché et il s'est cassé en deux quand j'ai introduit la lame, tirant un peu vite... j'aurais dû prendre mon bilame, tant pis. Opération d'urgence, une carafe et une petite passoire me permettent de filtrer le reste du bouchon que j'ai fait tomber dans le vin. Ça a même permis d'aérer le vin, ce qui semble lui avoir été bénéfique.

Tout le monde autour de la table, mes deux jeunes fils inclus, sentent puis goûtent le vin : le nez est une corbeille de cerises, jolie note kirschée, ainsi que des notes légèrement boisées, vanillées et de terre, de sous-bois. 
La bouche est bien construite, le vin est équilibré, assez gourmand, d'une bonne longueur, il donne du plaisir à travers une matière mûre et concentrée.
Le vin possède de l'éclat, de la gourmandise et on passe un bon moment à table. L'ami est ravi, je le vois, le nez lui plaît beaucoup et ce vin s'avère être un très bon compagnon de table, généreux, simple et élégant comme le sont nos hôtes.
Vin qui certes n'a pas la complexité ni l'étoffe des meilleurs crus bourguignons, voire beaunois, mais qui est à pleine maturité. Je ne suis pas sûr qu'il gagne désormais à mûrir encore de longues années en cave.
Finalement, la bouteille n'a pas fait un pli, et on était bon pour jouer de belles parties de belote.
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Paul B., matlebat, denaire, Moriendi, Jean-Loup Guerrin, bibi64, Vaudésir, LucB, Papé, starbuck, jd-krasaki, the_ej, KosTa74, Garfield, Manas, forty-one
05 Nov 2023 22:35 #1919

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3544
  • Remerciements reçus 7450

Coup de téléphone hier matin, un couple d'amis est enfin libéré de moultes taches, notamment de s'occuper de leurs adorables petits-enfants. Mais comme ils n'aiment rien tant que de faire plaisir autour d'eux et que cela fait un petit moment qu'on ne s'est pas vus, l'occasion est belle de dîner ensemble, invitation évidemment acceptée. 
Il existe dans ce monde des êtres humains dont on se dit que si l'humanité leur ressemblait, le monde serait un paradis terrestre. C'est le cas de ce couple d"amis, qui est devenu une seconde famille, si ce n'est la première, celle du cœur. Je mesure à chaque fois la chance inouï de les savoir auprès de moi, en particulier depuis ces longues dernières années. C'est toujours un honneur et un plaisir insigne que de passer du temps avec ces belles personnes.

Pour le repas, ils s'occupent du solide et je m'occupe des liquides, j'ai l'autorisation d'apporter seulement une bouteille de vin (le reste étant composé par les excellents jus de pomme de la Croix Verte, pour madame et mes fils). Choix difficile, cornélien, car je viendrai volontiers avec plusieurs vins, voire plusieurs caisses, comme lors de la dégustation en mars organisée chez eux pour quelques amis.

J'ai choisi d'apporter un Volnay Caillerets ancienne cuvée Carnot 1999 de Bouchard P&F, car c'est l'une de mes cuvées préférées chez Bouchard et j'aime particulièrement ce millésime fameux.

Le bouchon semblait de qualité, mais il a un peu séché et il s'est cassé en deux quand j'ai introduit la lame, tirant un peu vite... j'aurais dû prendre mon bilame, tant pis. Opération d'urgence, une carafe et une petite passoire me permettent de filtrer le reste du bouchon que j'ai fait tomber dans le vin. Ça a même permis d'aérer le vin, ce qui semble lui avoir été bénéfique.

Tout le monde autour de la table, mes deux jeunes fils inclus, sentent puis goûtent le vin : le nez est une corbeille de cerises, jolie note kirschée, ainsi que des notes légèrement boisées, vanillées et de terre, de sous-bois. 
La bouche est bien construite, le vin est équilibré, assez gourmand, d'une bonne longueur, il donne du plaisir à travers une matière mûre et concentrée.
Le vin possède de l'éclat, de la gourmandise et on passe un bon moment à table. L'ami est ravi, je le vois, le nez lui plaît beaucoup et ce vin s'avère être un très bon compagnon de table, généreux, simple et élégant comme le sont nos hôtes.
Vin qui certes n'a pas la complexité ni l'étoffe des meilleurs crus bourguignons, voire beaunois, mais qui est à pleine maturité. Je ne suis pas sûr qu'il gagne désormais à mûrir encore de longues années en cave.
Finalement, la bouteille n'a pas fait un pli, et on était bon pour jouer de belles parties de belote.

 

Merci Phil, j'ai été vérifié (pensant que j'avais tout bu) mais non, il m'en reste une :-) et donc a boire avant ses 30 ans si je comprends bien ;-)
Amicalement, Matthieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou
06 Nov 2023 11:05 #1920

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: Cédric42120GildasPBAESstarbuckMartinezVougeotjean-luc javaux