Nous avons 1701 invités et 11 inscrits en ligne

Domaine François Cotat, Sancerre

  • Messages : 5455
  • Remerciements reçus 8612
CR: Domaine François Cotat, Sancerre, Les Monts Damnés, 2012

Nez mutique et une bouche sans vice ni vertu.
Un vin qui se laisse boire mais qui ne présente pour moi aucun intérêt particulier surtout au début d'une dégustation.
Gardons notre énergie pour la suite.
Paradoxalement ça m'arrange de ne pas trop aimer en apprenant que ça commence à être difficile à avoir.
Je vais laisser ce style à ceux qui l'apprécient plus que moi mais sur cette bouteille je ne vois pas d'intérêts particuliers.
Je suppose qu'elle n'est pas représentative du reste de la production. 

www.lapassionduvin.c...

Sylvain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, LLDA, Gerard58
22 Avr 2023 09:30 #1441

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330
CR: Domaine François Cotat – Sancerre – Les Culs de Beaujeu – 2015

 

Bouteille carafée le matin pour le soir et bue en compagnie de Ralf (rkrk) de passage à Bourges.

La robe se situe entre paille et or.
Très intense, le nez explore tout un panel d'arômes : pierre à fusil, fruits exotiques, croûte de fromage, coquille d'huitre, et une note fugitive de citron.
La bouche ample affiche une belle rondeur et un fruité très mûr teinté d'une légère sucrosité. On est très loin de l'aromatique décadente du Monts Damnés 2015 (commenté ICI ) et cette fois-ci une bonne tension permet au vin de prendre du peps et de la vitalité. La belle finale enrichie d'épices se prolonge pour notre plus grand plaisir, toute en raffinement et salivation.
Très Bien ++ / Excellent

Ralf, qui était à l'aveugle, annonce tout de suite "Kimméridgien" mais il optera pour un Chablis...

Jean-Loup
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, GILT, TristanBP, Papé, GAET, leteckel, LLDA, Gerard58, KosTa74, Kiravi
01 Mai 2023 14:58 #1442
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1922
  • Remerciements reçus 1251
Je suis un peu moins enthousiaste que Jean-Loup : le nez était effectivement typé et complexe mais la bouche était, à mon goût, un peu trop marquée par la rondeur mielleuse. Un profil qui m'a fait plus penser à un Chablis d'une bonne dizaine d'année qu'à un Chavignol.

Ralf

Amateur depuis 30 ans, sur LPV depuis 16 ans, caviste depuis 3 ans
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, Papé, KosTa74
01 Mai 2023 18:24 #1443

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330
CR: Domaine François Cotat – Sancerre – Les Monts Damnés – 2013
 
Fichier attaché :


Bue avec  LPV Grand Centre

Bouteille épaulée pendant trois heures puis carafée pendant une petite heure supplémentaire.

Jean-Loup
L’or de la robe est très clair et tend même vers la couleur paille.
Très intense et complexe, le nez m’envoie d’abord du côté de Chablis avec ses intonations de croûte de fromage. Puis les fruits exotiques, assez classiques chez Cotat, viennent s’y combiner, avant que d’autres remarquent des accents de Riesling avec des notes pétrolées, de citron vert et de pierre à fusil.
La bouche est pleine et confortable, sans être capiteuse, avec l’aromatique exotique qui l’emporte sur les autres. On a même une impression de sucres résiduels sans que cela soit gênant, d’autant qu’une superbe acidité vient mobiliser l’ensemble et le tenir debout jusque dans la finale très persistante, salivante et aux accents crayeux.
Excellent

Florian
Celui-là, je l'ai beaucoup aimé: très vif, citronné, presqu'un peu terpénique, ce qui m'emmène sur un beau riesling, même si la question du sauvignon se pose. (En fait, c'est Didier qui m'a convaincu de l'alsace, même si je ne veux pas balancer, en particulier à cause de l'évocation d'un thème "noms composés" expliqué ci-avant...).
Sinon, ce vin est tendu, frais, complexe, exotique. On sent le beau terroir qui s'exprime, l'accord avec les crevettes fonctionne très bien.

Cédric
Un premier nez sur la pierre à fusil puis développant une belle précision de fruits blancs avec une touche exotique et de zeste d'agrume. Un joli fruit net, précis et à la fois complexe.
La bouche est pleine et présente un bel équilibre tout en tension. Belle pureté et complexité de fruit à dominance de fruits blancs avec un joli final sur le citron vert. C'est long, minéral et porté par une belle acidité. A mes sens, on n'est pas loin de la perfection !
Excellent

Henri
La recherche du cépage va engendrer quelques réflexions. Néanmoins, je pars de suite sur un très très beau sauvignon. J’aurai, comme d’autres, raison.
Fruits blancs, pierre à fusil, une touche exotique et d’agrume portent ce superbe vin. C’est long et diablement bon.
Pour moi le blanc de la journée.

Jean-Loup

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, DUROCHER, TristanBP, LLDA, Fredimen
05 Mai 2023 16:53 #1444

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 294
  • Remerciements reçus 1897
CR: Domaine François Cotat – Sancerre – Les Culs de Beaujeu – 2002



La cire étant partie toute seule j’ai pu retirer facilement un bouchon en bon état
Robe jaune doré très clair, avec quelques reflets gris/verts
Nez puissant sur le citron confit, les herbes médicinales, une pointe d’exotisme, mais je ne ressens pas la mangue comme souvent.
Ça foisonne d’arômes, c’est superbe.
Bouche dense, tendue, à la fois riche et saline sur le cédrat, citron confit, herbe sèche, note légère de gentiane,
Longueur XXL sur les agrumes et des amers fins.
Du Grand Cotat !
S’il m’arrive d’être gêné quelques fois avec des notes d’alcool un peu présentent et des nez pas très nets en jeunesse, ce Culs de Beaujeu montre une aromatique et un équilibre parfait.
Malheureusement c’était ma dernière bouteille. Si j’avais su….
Excellent +++

Pascal
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, dt, daniel.gureghian, denaire, bertou, Jean-Loup Guerrin, GILT, Vaudésir, TristanBP, toubib063, oberlin, Med, GAET, leteckel, LLDA, Gerard58, KosTa74, Garfield, Allobroge
11 Jui 2023 17:18 #1445
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Domaine François Cotat – Vin de Table – Chavignol – 2017

CR: Domaine François Cotat – Vin de Table – Chavignol – 2017

Fichier attaché :


Bue  ICI

Jean-Loup
C’est le seul rouge de France que je connaisse qui ne fait pas sa malo.
Robe assez claire, déjà évoluée.
Nez bien expressif proposant groseille, cerise, fleurs, avec des notes très variées fumée, caramel et agrumes.
La bouche croquante est construite sur une chair bien mûre et charmeuse. Le vin s’est réchauffé avant son service tardif mais on ressent malgré tout une bonne acidité. Les tanins en dentelle et la belle persistance friande achèvent ce beau tableau.
Très Bien (+)

Ralf
Aromatique sur la fraîcheur avec un fruité acidulé et quelques herbes.
En bouche dense et sec.
Bien

Jean-Loup
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: denaire, bertou, LLDA, Gerard58, KosTa74, Fredimen
29 Jui 2023 10:19 #1446

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Domaine François Cotat – Sancerre – Monts Damnés – 2008

CR: Domaine François Cotat – Sancerre – Monts Damnés – 2008

Bue  ICI

La robe se situe quelque part entre paille et or.
Le nez expressif exhale de l’angélique, des senteurs de tisane et des touches végétales bien présentes.
L’attaque est large puis une tension, combinée à une grande densité, emporte tout, d’autant qu’elle s’accompagne de saveurs végétales en rétro-olfaction. Vous l’aurez compris, le style de ce vin est droit et bien cadré, la finale de bonne allonge étant dans la même veine.
Bien ++ / Très Bien mais loin du style habituel de François Cotat, avec des vins démonstratifs et luxuriants, y compris dans l’aromatique combinant exotisme et rigueur kimméridgienne.

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: bertou, GILT, LLDA, Gerard58
03 Juil 2023 12:48 #1447

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1922
  • Remerciements reçus 1251

oliv écrivait il y a quelques mois écrit: CR: Domaine François Cotat, Sancerre, Les Culs de Beaujeu, 2007

Bouchon parfait. Robe jaune assez soutenue. Nez un peu levuraire, sur le pain chaud, la céréale, des notes un peu caoutchouteuses qui tireront sur le végétal le lendemain, avec toutefois un minéral praliné très chablisien d'expression. Après le bijou de Gérard Boulay, le vin manque de précision, avec du fond et de la concentration mais aussi comme un petit déficit de maturité qui s'exprime sur une amertume assez présente. Finale avec du punch mais une forme de raideur amère qui crée un point d'austèrité. Bien.

J'ai plus apprécié ce vin qu'Oliv mais on est d'accord sur la description. 

Mes notes : nez discret sur le fruité vert avec des notes grillées après aération. Même aromatique en bouche avec aussi du miel et du zeste de citron. Matière dense et tendue avec un sentiment de sol calcaire. Très long. TB pour amateur du genre.

A boire pas trop froid sur une viande blanche (brochettes de veau au citron).

Ralf

Amateur depuis 30 ans, sur LPV depuis 16 ans, caviste depuis 3 ans
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, LLDA
20 Juil 2023 18:35 #1448

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1624
  • Remerciements reçus 3483
CR: Domaine François Cotat – Sancerre – Caillottes – 2019

Bouteille ouverte au dernier moment pour accompagner un pavé de saumon cuit à l'unilatéral. Accord approuvé avec mention bien !

Robe d'or léger, claire et cristalline.

Nez vite ouvert et très avenant de fleurs blanches, d'acacia, de tilleul, d'agrumes, citron et pamplemousse avec un trait minéral de cailloux frottés.

L'attaque en bouche est tout en délicatesse avec toujours le tilleul présent sur fond légèrement miellé. Le milieu est tapissant sur les agrumes et porté par une acidité franche vers une finale longue et traçante d'une grande pureté minérale. C'est sapide, salivant et quasi addictif ! Retro sur le fenouil et finement mentholée.

A trois la bouteille ne fait pas un pli. Restent les effluves du verre vide, longtemps après, comme un regret d'une si rapide évaporation.

Comme souvent cette cuvée est accessible jeune, mais le potentiel ressenti me fait penser qu'on gagnera à être encore un peu patient.

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, Jean-Loup Guerrin, GILT, Vaudésir, toubib063, Papé, leteckel, LLDA, KosTa74, Garfield
23 Juil 2023 23:10 #1449

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 402
  • Remerciements reçus 505

CR: Domaine François Cotat – Vin de Table – Chavignol – 2017

Bue  ICI

Jean-Loup
C’est le seul rouge de France que je connaisse qui ne fait pas sa malo

 

Alain Graillot ne la fai(sai)t pas non plus (si je ne me trompe pas ?)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
30 Juil 2023 17:31 #1450

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine François Cotat, Vin de table Chavignol rouge

Effectivement, Idealwine écrit que la fermentation est généralement bloquée chez Alain Graillot.

Jean-Loup 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jeuj
30 Juil 2023 21:06 #1451

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8564
  • Remerciements reçus 1381
A noter que chez Cotat, c'est plus qu'elle ne se produit pas qu'une volonté de la bloquer. Bon après, son rouge est intéressant mais ça reste annecdotique.

Site perso (non commercial) www.wineops.fi/?page...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
31 Juil 2023 12:21 #1452

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine François Cotat, Vin de table Chavignol rouge

Merci Matthieu pour la précision sur le fait que ce n'est pas une volonté de François Cotat de bloquer la malolactique.
En revanche qu'est ce qui est anecdotique d'après toi ?
- Si c'est son rouge, pas tant que cela car ayant fait une  verticale allant de 2015 à 1995  je peux témoigner de l'excellente garde de cette cuvée et de son haut niveau moyen.
- Si c'est le fait que ce vin ne fait pas sa malo, c'est très rare et cela a quand même une incidence notable sur sa structure et sur sa capacité de garde.

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: DUROCHER
31 Juil 2023 14:20 #1453

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3047
  • Remerciements reçus 4276
On est d'accord que pour Graillot c'est sur le blanc. C'est interdit en rouge sur l'AOC Crozes Hermitage, comme dans toutes les AOC rouges de mémoire.  
Ou Graillot a un rouge hors AOC qui m'aurait échappé ?
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin
31 Juil 2023 15:30 #1454

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet Domaine François Cotat, Vin de table Chavignol rouge

J'ai lu trop vite le commentaire sur Idealwine, que je retrouve plus  , mais je viens d'en voir un autre et c'est effectivement sur le blanc. 
Nous sommes donc toujours à la recherche dun rouge sans malo... Cela doit bien exister, mais comme le dit Tomy, hors appellations. 

Jean-Loup 
31 Juil 2023 15:53 #1455

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 109
  • Remerciements reçus 39

Réponse de stakhanov sur le sujet Domaine François Cotat, Vin de table Chavignol rouge

Bonjour,
Sur des rouges en vin de france j'ai déjà rencontré l'absence de malo. Mais ce qui me chagrine c'est comment faire quand on est "nature" (souvent vin de france donc...) pour bloquer les malo sans avoir recours au soufre.... ??? (Désolé c'est un peu hors sujet...)
31 Juil 2023 15:59 #1456

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3047
  • Remerciements reçus 4276
Tu as la filtration mais en nature ils sont souvent contre. Un chai très froid naturellement ou climatisé (climatisé les natures sont souvent contre). Et des fois ça ne part pas sans qu'on sache trop pourquoi comme chez Cotat, mais lui il sulfite.
Bref en nature c'est compliqué et sans sulfites il y a un gros risque que ça parte une fois en bouteille. Donc dans 99% des cas de rouge en nature (même sans AOC), la malo est faite.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stakhanov
31 Juil 2023 16:12 #1457

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 109
  • Remerciements reçus 39

Réponse de stakhanov sur le sujet Domaine François Cotat, Vin de table Chavignol rouge

On est donc d’accord ça me rassure sur l’idée que j’avais en tête merci
31 Juil 2023 16:30 #1458

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1624
  • Remerciements reçus 3483
CR: Domaine François Cotat – Sancerre – Les Culs de Beaujeu – 2007

A l'aveugle, en magnum, débouché à l'épaule pendant quatre heures, à l'apéro sur une friture de Loire de compétition ! Mariage heureux !

La robe est d'un or assez marqué qui oriente sur un vin vieux sans indication sur le cépage.

La palette olfactive est riche mais tout est discret. On sent l'asperge, la truffe d'un sauvignon évolué, des effluves citronnées, puis apparaissent des notes florales d'aubépine et de tilleul qui peuvent confirmer le sauvignon. Elles se mélangent aux fruits exotiques, et parfois à un trait végétal moins aguichant. Quatre dégustateurs sur cinq annoncent le sauvignon, le cinquième se ralliant à la majorité après un moment d'égarement dû à sa perception de croûte de fromages qui l'égare un instant vers Chablis.

Dès l'attaque, la bouche vous emporte vers Sancerre, finement citronnée avec des fruits exotiques, et un tilleul marqué que je retrouve souvent chez certains vignerons ( Cotat, Vatan, Gaudry...). Finalement tout le monde sera d'accord pour un Cotat d'une dizaine d'année, tant l'acidité est présente et porte le vin longtemps. Celui-ci a 16 ans, et devant lui un avenir radieux !
A noter que le vin prendra de l'ampleur et de la complexité pour vraiment donner sa pleine mesure sur des fromages de Chavignol, en fin de repas.

A boire sans urgence ou à garder sans crainte, surtout en magnums, si vous avez la chance d'en avoir encavés.

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, jean-luc javaux, Jean-Loup Guerrin, Vaudésir, TristanBP, Papé, GAET, leteckel, LLDA, KosTa74, Garfield
03 Aoû 2023 11:45 #1459

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94208
  • Remerciements reçus 23473
CR: Domaine François Cotat, Sancerre, Les Culs de Beaujeu, 2006

 

Robe sur une jaune très léger enrobée de vert de gris. 
Nez peu avenant, sur une forme de réduction vaseuse qui ne s’évacuera jamais vraiment, laissant des notes marines et mentholées mais sans réelle expression de fruit. 
Bouche assez massive et concentrée, sur une construction qui tient plus par l’amertume que par l’acidité. 
Le déroulé aromatique est aussi limité que le nez, sur un côté un peu énigmatique et terne. 
Finale lourde et en mode peine à jouir. 
Un vin sans âge très difficile à lire et donc à apprécier. 
 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, Alex, sideway, bertou, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, LLDA, Gerard58, Manas
14 Aoû 2023 07:51 #1460
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4839
  • Remerciements reçus 2322

Je vais laisser ce style à ceux qui l'apprécient plus que moi mais sur cette bouteille je ne vois pas d'intérêts particuliers.
 

Désolé, j'interviens bien tard....

Je peux pas répondre pour MD 2012.
Néanmoins, de manière assez générale:
- il n'y a plus bcp de producteurs de Sancerre "à l'ancienne", Cotat est un des rares survivants de ce style. Quand c'est trop jeune, entre l'acide et le végétal, on cherche le plaisir....La mode est au fruit plus explosif, au fruit plus exotique, à la bouche plus graissée.
- j'ai gouté un MD trés récent ( trop ) il y a qq mois, je sais plus le mill, du genre 17 ou 18 sans doute. Et il y a 3 jours, un MD 2010 et un grande côte 08.
- MD demande peut être un plus de garde que certains autres,
- MD 10 était franchement trés trés bon, au pic de forme.
- Grande côte 08 était sympathique, sans doute vers la fin du plateau, un aromatique qui va vers le floral fleuri terpénique, une bouche un peu légère mais 08 c'est pas un cadeau non plus.
- MD trés jeune avait un potentiel énorme en lisant enter les lignes, mais n'amenait aucun vraiment aucun plaisir immédiat. Acide, un peu d'amer, ultra végétal mais pas des plus "nobles"....et globalement trés terne et sans atouts.

Sur la question du prix, comme tant d'autres hélas, il est vrai que les toutes dernières années ( en se contentant des doigts d'une seule main pour compter ), ça commence à piquer un peu.
Enfin, je ne dis pas que tout ce qui est austère un jour sera magnifique plus tard, ce n'est pas mon propos. 
Il y a des vins ( des domaines ) dont la capacité de garde dithyrambique est sur évalué, on les ouvre trop tard et on pleure.
Pour Cotat j'aurai tendance à pense l'inverse, on atteint trop souvent pas assez....

 
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, dt, daniel.gureghian, TristanBP, the_ej
14 Aoû 2023 20:38 #1461

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2949
  • Remerciements reçus 7536
CR: Domaine François Cotat, Sancerre, Caillottes 2017

Robe (encore) très claire.
Nez pas très ouvert, surtout citronné, à peine variétal, avec du silex / pierre à fusil. Plutôt sympa même si peu expressif.
Bouche assez large, avec du gras, sur des arômes citronnés. C'est tendu mais avec des amers un peu sensibles, surtout quand le vin se réchauffe un peu.
Belle persistance sur des goûts de fruits jaunes.
C'est bon, mais un peu simple pour le prix (que j'ai) payé, soit 25 €.

L'accord avec les sushis / sashimis est réussi et fait ressortir une acidité au vin non ressentie en dégustation pure.

 

ArnoulD avec un D comme Dusse
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, denaire, Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, Papé, LLDA, Gerard58, KosTa74, Kiravi, Garfield, Manas
27 Aoû 2023 17:01 #1462
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2813
  • Remerciements reçus 3867
CR: Domaine François Cotat, Sancerre Caillottes 2008

 

Vilain petit bouchon gris-blanc.

Robe jaune assez pâle à reflets gris, brillante, qui paraît jeune.

Passées quelques notes inopportunes, le nez se révèle extraordinaire de puissance, de complexité et de charme. Il mêle des notes de truffe (++), de litchi (++), de framboise, de cassis, de pêche, d'herbes fraîches, une touche anisée. Une vraie boule à facette. Mordious, quel nez ! C'est Cyrano dans un verre. On pourrait passer des heures le blair dessus. Le lendemain, c'est moins explosif, et des notes d'agrumes sont apparues.

Avec une bouche à la hauteur du nez (ce qui, au plan morphologique, n'est pas aisé), c'eût été un vin à mettre au Panthéon de mes références bacchiques. De fait elle n'atteindra pas les mêmes sommets, mais se tient tout à fait. La bouche est cristalline, aérienne, avec une acidité subtile, un côté salin, des amers nobles qui ressortent particulièrement en finale. Elle possède un côté "réglissé" qui apporte de la rondeur. Au plan aromatique, le cassis ressort plus qu'au nez, de même que des notes d'agrumes et herbacées.   

Sacré vin, alors que je ne savais pas quoi attendre de cette bouteille, achetée il y a longtemps en un exemplaire unique. Le nez a une surprenante convergence aromatique avec le Vouvray demi-sec 2008 de Foreau, un vin que j'adore. Mais cette complexité et cette puissance pour un sauvignon, qui plus est pour ce qui reste une entrée de gamme... Chapeau.

Très bien ++

Mathieu
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, jean-luc javaux, TristanBP, Papé, oberlin, GAET, leteckel, LLDA, the_ej, Gerard58, KosTa74, Kiravi, Garfield, Manas, Allobroge
16 Sep 2023 23:05 #1463
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 662
  • Remerciements reçus 1392

Réponse de KosTa74 sur le sujet Domaine François Cotat, Sancerre chavignol 2015

CR: Chavignol Domaine François COTAT 2015

Rafraichi 1h 

Robe translucide a l'image du 2017 bu quelques temps en arrière.

Superbe nez sur les petits fruits rouges, avec une saveur de grenadine et de la chataigne.

Bouche agréable sur du soyeux. Le CR du 2017 est comparable ... Une vrai infusion de fruits rouges agréable et rafraichissante. 

J 'apprécie beaucoup ce retour de fruits rouges acidulés qui claquent sur la langue. La longueur n'est pas démentielle mais l'ensemble reste très expressif et bon.

ça c'est bu tout seul , ses atouts, de la fraicheur et de la finesse ...
Son point faible, on en trouve pas partout et maintenant je n'ose imaginer le prix chez les cavistes ... 

Romain
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, denaire, Jean-Loup Guerrin, Papé, leteckel, LLDA, Gerard58, Kiravi, Garfield
17 Sep 2023 13:22 #1464

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Domaine François Cotat - Sancerre - Les Culs de Beaujeu - 2010

CR: Domaine François Cotat - Sancerre - Les Culs de Beaujeu - 2010

 

La robe brille d'un or prononcé.
Très intense et enchanteur, le nez déploie une aromatique déjà patinée par le temps (j'avais annoncé 2005 à l'aveugle) : des fruits jaunes bien mûrs se fondent avec du mousseron, des notes crayeuses et des touches florales, et d'autres de croûte de fromage. Complexe, donc...
La bouche très ample et sapide poursuit le ravissement. Son équilibre est superbe, entre sa chair serrée et soyeuse, enveloppée d'un léger gras, et une bonne acidité vivifiante. La formidable allonge se fait gourmande, sans la sensation de sucrosité qui marque La Grande Côte du même millésime.
Excellent

Des roulés de concombre à l'araignée de mer et confiture d'abricot (miam !) réalisent un pont aromatique et accentuent la tension du vin (3,5 + / 5).
Des Saint-Jacques à la fondue d'endives au citron à l'orange et au miel (miam, miam !) réussissent un accord de texture sur les Saint-Jacques et relancent le vin grâce à la fine amertume des endives (4 / 5).

Merci Claude et Solange !

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Olivier Mottard, matlebat, denaire, GILT, DUROCHER, vivienladuche, TristanBP, Papé, GAET, leteckel, LLDA, Gerard58, KosTa74, Fredimen, Kiravi, Ilroulegalet, Manas
18 Oct 2023 15:09 #1465
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1624
  • Remerciements reçus 3483
CR: Domaine François Cotat - Sancerre rosé Chavignol 2021

Ouverte au dernier moment, cette bouteille du rare rosé de François Cotat a été dégustée en apéritif, aux derniers beaux jours, avec quelques charcuteries locales.

La robe est assez intrigante, oscillant entre le rosé pale et un orangé plus prononcé.

Le nez est d'une grande finesse, où les fruits rouges acidulés se mêlent à des notes d'agrumes.

La bouche dévoile une jolie matière sur les fruits rouges frais, jeunes, portée par une fine acidité vers une finale plus minérale, terreuse, épicée, très sapide et salivante.
Un rosé entre simplicité désaltérante et gastronomie. Un vin gai, de plaisir, parfait pour l'apéritif mais qui pourrait aussi accompagner une cuisine exotique.

Gérard
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: oliv, Olivier Mottard, Jean-Loup Guerrin, Papé, LLDA, Fredimen
23 Oct 2023 19:26 #1466

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 94208
  • Remerciements reçus 23473
LPV Lutèce se console de l'élimination du XV de France par MConstant


CR: Domaine François Cotat, Sancerre, Les Monts Damnés, 2017
Le nez est directement ouvert, immédiat sur du citron mûr, des arômes floraux, un côté eau de roche. Très belle complexité même si encore jeune. 
La bouche présente une attaque avec une belle acidité qui prend une rondeur certaine au milieu couplé à une amertume ensuite. Un léger fruit exotique laisse trahir le sauvignon que je n'avais pas perçu auparavant. La finale est enveloppante et l'ensemble possède une belle longueur. 
Une première période pour boire ce vin, c'est devenu un peu assagi même si cela reste jeune. Très joli et du potentiel.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Jean-Loup Guerrin, DUROCHER, TristanBP, GAET, LLDA, Gerard58, KosTa74, Fredimen
30 Oct 2023 19:25 #1467

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3794
  • Remerciements reçus 928

Réponse de lbb.contact sur le sujet CR: François Cotat, Sancerre, Les Monts Damnés, 2005

CR:
François Cotat, Sancerre, Les Monts Damnés, 2005

A nouveau un vin déroutant car le nez et la bouche sont vraiment sur les terpènes avec un gras faisant penser à de la sucrosité. Ca sent le champignon et le fromage avec une touche de fruits exotiques.
En bouche le minéral est prédominant, on ne sent pas vraiment d’oxydation, un peu de beurre en finale.

Certains aiment beaucoup, d’autre pas du tout. C’est un vin qui sort de l’ordinaire et que je trouve intéressant mais qui est impossible à situer. B+

 

Benoît ex Avinturier de LPVLyon2
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, jean-luc javaux, Jean-Loup Guerrin, Papé, LLDA, KosTa74, Kiravi
24 Nov 2023 14:36 #1468

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9161
  • Remerciements reçus 16330

Réponse de Jean-Loup Guerrin sur le sujet CR: Dégustation du millésime 2022 chez François Cotat

CR: Dégustation du millésime 2022 chez François Cotat

J’ai bénéficié une fois de plus de l’accompagnement de l’ami Claude pour me rendre chez François Cotat.
Je m'en réjouissais, d’autant plus que cela faisais trois ans que je ne m’y étais pas rendu, et que Pascal (Papé) m’avait prévenu : « tu verras, ses 2022 sont extras ! ».

Quelques informations générales sur le millésime : il y eu un blocage de maturité en raison de la chaleur, puis la pluie est arrivée au bon moment pour la libérer.
Cela donne des vins marqués plus par la minéralité que l’acidité (seulement 3,5 g en moyenne), avec beaucoup de finesse, et plus d’équilibre que sur 2019 et 2020.
Ainsi le degré alcoolique n’est que de 13 ° pour les blancs et 13,5 ° pour les vins issus du pinot noir.
C’est un millésime également intéressant du point de vue quantitatif, ce qui sera aussi le cas pour 2023.

Les bouteilles étaient ouvertes depuis plusieurs jours, sans que cela n’ait été gênant, comme d’habitude.

Caillottes – 2022
Le nez moyennement expressif associe des fruits blancs et des agrumes.
La bouche prend un profil plus minéral sur le caillou, qui se confirme dans la belle finale saline.
Une cuvée qui pourra sans doute aller encore plus loin que ses ainées.
Très Bien


La Grande Côte – 2022
D’une belle intensité, le nez affiche des notes exotiques et d’autres de champignons : le terroir de marnes kimméridgiennes parle !
En bouche, on reste sur les mêmes tonalités, avec une belle minéralité pierreuse en plus. Le vin montre nettement plus d’ampleur que Les Caillottes.
Très Bien +(+)


Les Monts Damnés – 2022

Le beau nez, très appétent, gagne en complexité, avec des senteurs de caillou, exotiques et d’agrumes.
Le caillou et la craie ressortent encore plus en bouche, donnant une impression de mache et de concentration, sans rien perdre en volume.
Très Bien ++


Les Culs de Beaujeu

Une légère volatile au nez ne fait que mettre en valeur l’aromatique classieuse qui pourrait faire hésiter à l’aveugle avec un grand Chablis.
La bouche est empreinte d’une certaine rondeur (le vin a gardé 3g de SR). La matière parait moins concentrée que celle des Monts Damnés à ce stade, mais elle possède une aromatique plus chatoyante et lumineuse, jusque dans la finale persistante et gourmande.
Très Bien +(+)


Chavignol Rosé – 2022

Le nez est bien axé sur la groseille.
La bouche bien vineuse bénéficie, et nous fait bénéficier, d’une aromatique fruitée et séductrice, jusqu’à une finale longue et bien acidulée.
Bien ++ / Très Bien


Chavignol Rouge – 2022

Exceptionnellement, cette cuvée a effectué sa malo, ce qui n'était pas arrivé depuis bien longtemps ; elle a sans doute eu lieu en même temps que sa fermentation alcoolique.
Le beau nez développe surtout de la cerise, teintée de notes de ronce (vendange entière).
La bouche assez charpentée montre un fruité éclatant et des tanins souples mais structurants, avec une pointe de verdeur qui la relance bien.
Très Bien (+)


Cuvée Paul – 2017
Pur rappel, cette cuvée n'est pas produite tous les ans, seulement quand certains fûts d'au moins deux des trois crus ont des fermentations incomplètes. Ce millésime 2017 est en bouteilles mais pas encore à la vente.
Le nez est magnifique, opulent, exhalant des fruits exotiques et des touches virevoltantes de caillou, de champignon et de croûte de fromage.
La bouche savoureuse et riante montre un sucre bien fondu dans une matière bien mûre. L’acidité joue son rôle avec prestance, apporte fraîcheur, harmonie et longueur pour un ensemble de demi-sec.
Très Bien ++ / Excellent
« Un véritable bonbon » nous dit François : on ne peut qu’approuver !

C’est sûr : je ne vais pas attendre trois ans pour revenir…

Jean-Loup
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, denaire, peterka, GILT, TristanBP, Papé, Frisette, oberlin, GAET, LLDA, Gerard58, KosTa74, Martino, Fredimen, Kiravi, Garfield, LEON213, Tessouille
01 Déc 2023 16:36 #1469

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 21751
  • Remerciements reçus 5949

Réponse de mgtusi sur le sujet CR: Domaine François Cotat Les Monts Damnés 2015

CR: Domaine François Cotat Les Monts Damnés 2015

Bouteille ouverte et largement entamée ce soir pour accompagner du poisson cru (je n'ose pas écrire sashimi, l'Agitateur veille) , mais je pense que l'accord avec le poisson cru, c'est bien sauvignon Centre Loire.

Le vin est bien ouvert, avec une belle rondeur, voir un poil de SR (ou de ressenti). C'est extrêmement gourmand, j'aime beaucoup !

Michel
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PtitPhilou, Olivier Mottard, denaire, bertou, LLDA, Kiravi, Garfield
01 Déc 2023 20:32 #1470

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: GildasPBAESMartinezCédric42120Vougeotjean-luc javauxstarbuck